Faire une recherche :  

26/1/2011 GRAULHET, un siècle après...


Autour des 2 ponts du centre ville :

"Le Pont sur le Dadou", carte postale du début du XXème siècle.

Sur la terrasse du Château, le Grand Café du Tivoli a disparu (1917), les maisons du faubourg de Laval accolées au pont ont été démolies pour laisser place à un parking, tout comme les bâtiments cachant la porte du Gouch ; une maison intégrée aux anciens remparts a été murée, les arbres des rives ont bien grandi, le pont a été élargi et les lavandières ne fréquentent plus les berges de la rivière...

Au même endroit, photo du début du XXIème siècle.


 


 

 
25/1/2011 Le froid est là...


Publié le 25/01/2011 07:27 | S. B.

Météo : Le froid titille les records

Aucun département n'est épargné par le froid / Carte DDM

Décor givré à Rodez, hier matin, une des villes les plus froides de la région avec - 9,1°. Le thermomètre a fortement chuté la nuit dernière dans le Grand Sud. Il a fait des températures polaires notamment à Gourdon (-10°). Mais pas de record, selon Météo France.

« En 1985, on avait relevé dans la région des températures allant jusqu'à -20° comme à Auch, parce que les sols étaient enneigés, et que la nuit l'atmosphère se refroidit davantage », explique Jean-Yves Tessier, prévisionniste à Météo France Bordeaux.

Les prévisions saisonnières, qui annonçaient un hiver rude, s'avèrent donc exactes. L'hiver a débuté en automne ; il a été précoce. Et ce n'est pas fini ! Le printemps n'arrivera sur le calendrier que le 20 mars. D'ici là, on n'est pas à l'abri d'un nouvel épisode rigoureux.

Toute la semaine, Météo France ne prévoit pas de redoux, si ce n'est de quelques degrés. Il devrait donc geler à peu près partout, y compris près de la Méditerranée, jusqu'au week-end prochain. Avec peut-être un épisode neigeux sur la région. « Quelques flocons sont possibles, à partir de la nuit de jeudi à vendredi, mais pas dans l'après-midi », souligne Jean-Yves Tessier.

Lac collinaire gelé, hier, à proximité de Graulhet.

Ces températures de saison ne devraient pas avoir de conséquences néfastes pour les agriculteurs et les viticulteurs de la région. La végétation est encore en sommeil. Les gelées de mars, d'avril, voire de mai pendant la période des saints de glace, sont autrement plus destructrices pour les récoltes à venir.

Dans les Pyrénées, le froid conservera le manteau neigeux qui s'est épaissi en fin de semaine dernière avec quelques chutes de flocons.

Les canons à neige peuvent fonctionner, et recouvrir les pistes de neige.

Cet hiver 2010-2011 aura pour conséquence de « saler » les notes de chauffage…
 

Publié le 25/01/2011 07:49 | Laure Siegel

Météo : janvier, le mois de tous les extrêmes


Hier, les eaux du canal de Brienne étaient gelées en surface./Photo DDM, Xavier de Fenoyl

Le froid a culminé samedi à Toulouse avec un record de température historique. La consommation d'énergie est fortement en hausse, mais pas encore problématique.

Le froid n'était pas qu'une impression ces derniers jours à Toulouse : un record de basse température a été enregistré samedi dernier à la station météorologique de Blagnac. Le thermomètre n'a pas franchi les 0,1°C, une première depuis 1947.

Pascal Boureau, prévisionniste au centre départemental Météo France de la Haute-Garonne, dresse le bilan d'un mois de janvier contrasté : « La première quinzaine du mois a été très clémente, avec un pic de chaleur autour du 8 janvier. Il est monté à 16°C, soit 7°C au-dessus de la moyenne. Tandis que depuis le milieu du mois, nous sommes entrés dans une période froide qui tend à se prolonger jusque début février ».

Ce temps hivernal a, hormis les conversations infinies qu'il provoque, des conséquences très concrètes sur la pollution urbaine : un pic a d'ailleurs été enregistré par l'Oramip (Observatoire Régional de l'Air en Midi-Pyrénées) la semaine dernière. Cet événement est tout d'abord dû aux conditions climatiques : l'air froid et l'absence de vent figent les matières en suspension, ce qui crée une cuvette de pollution au-dessus de la ville.

Le chiffre : 0,1 > En degrés, la température maximale enregistrée samedi dernier à Toulouse. Un record qui n'avait plus été atteint depuis 1947.

Publié le 25/01/2011 03:48 | LaDepeche.fr

L'Aveyron est gelée



Du gel au mois de janvier. Rien de plus normal. Ces dernières nuits, le thermomètre est toutefois descendu bien bas. Aussi l'Aveyron, dont le débit est actuellement assez réduit, commence à être prise par les glaces dans sa traversée de la ville.


Publié le 25/01/2011 08:09 | M.Merly

Lot : Le froid a battu des records


Image rare, la fontaine du boulevard à Cahors au rond-point était gelée hier./Photo DDM, Marc Salvet.

Il faut s'y faire, le froid est revenu et il demeure très mordant. Les températures les plus basses de l'hiver ont été enregistrées dans les nuits de samedi à dimanche et de dimanche à lundi. La Croix-Rouge reste vigilante et poursuit les maraudes.

Le froid en ville fait l'objet de toutes les discussions. Et pour cause, les journées de samedi et dimanche ont été particulièrement glaciales. « La nuit de samedi à dimanche, celles de dimanche à lundi ont été les plus froides de cet hiver avec des températures avoisinants dans le département les -8 et -10 °» nous indique Météo France à Gourdon. Quelles vont être celles de la semaine ? « Nous allons rester dans le froid, mais un peu moins que ces deux jours-là. Nous allons avoir un temps froid à majorité sec, quelques flocons pourront tomber dans la nuit de mardi à mercredi, et peut-être vendredi ».

 


 


 

 
23/1/2011 La truffe, produit de luxe de notre terroir



Dans le Bassin Graulhétois, les truffes de La Courbe étaient particulièrement réputées au début du XXème siècle ! De nos jours, ces truffières sont tombées dans l'oubli, et si l'on monte pour la cueillette sur les hauteurs graulhétoises, ce n'est plus que pour les respountsous, les cèpes ou les châtaignes...

Mais tous les secteurs truffiers sudistes ne sont pas tombés dans l'oubli, loin de là : certains ont été pérennisés et valorisés, d'autres réhabilités. Pour tout savoir (ou presque) sur les dessous (chics) du "diamant noir" occitan, rendez-vous rubrique "Bien de chez nous"...


 


 

 
21/1/2011 Midi-Pyrénées : Démographie



Nous étions 2,43 millions d'habitants en Midi-Pyrénées en 1990. Vingt ans plus tard, nous nous comptons 2,87 millions. Une progression très nette qui confirme sans surprise l'attractivité d'une région portée d'abord par la vitalité démographique et économique de l'aire urbaine de Toulouse.

Constats, analyses, données, enjeux, prévisions,... à lire rubrique "Grand Sud"...


 


 

 
19/1/2011 Tourisme en Midi-Pyrénées


Publié le 19/01/2011 11:58 | Françoise Cariès / ladepeche.fr

Du nouveau pour les vacances d'été


Compétence et dynamisme au service du tourisme dans nos départements./Photo DDM, Philippe Dobrowolska 

Au forum Deptour, à Paris, les départements de Midi-Pyrénées annoncent leurs nouveautés touristiques de l'été. Qualité, confort et plaisir assurés.

Deptour est aux comités départementaux du tourisme ce que le festival de Cannes est aux acteurs. Pas de marches à monter mais l'occasion de révéler à la presse spécialisée ses idées nouvelles et ses dernières réalisations pour accueillir au mieux les touristes et diversifier l'offre. L'édition 2011 de ce forum arpenté par plus de 200 journalistes français et étrangers vient de se tenir à Paris dans le prestigieux salon Hoche.

Estaing (Aveyron) : Taverne des gueux, cour des miracles, chevaliers en côte de maille, tout est fidèle aux us de l'époque./Photo DDM.

Les départements de Midi-Pyrénées représentés par leurs professionnels du tourisme y ont présenté leurs possibilités d'accueil qui sont grandes et surtout leurs nouveautés « pour découvrir la région autrement », a expliqué Jackie Bru du comité départemental du tourisme de l'Aveyron, approuvée par ses confrères.

Évêques et pigeonniers

Sur la terrasse, début de la visite guidée du palais des évêques de Saint-Lizier et de la cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède (Ariège) . /Photo DDM

L'Ariège invite à découvrir Saint-Lizier, étape majeure sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Doté d'une cathédrale classée monument historique depuis 1994 et surtout d'un Palais des évêques du Couserans, joyau de l'art médiéval et classique, ce petit bourg de 1 600 âmes s'ouvre enfin au public et rend accessible les collections d'art populaire qu'il renferme et qui ont été mises en valeur.

Valence d'Agen (Tarn et Garonne) : Ce pigeonnier « L'impériale» a été transformé en gîte et fait partie d'un des circuits en voiture proposé par le guide./Photo DDM, A-S.F

Le Tarn-et-Garonne a fait porter ses efforts sur ses pigeonniers, généralement fort beaux. « Nous en avons recensé 2 000. Nous sommes le département qui en compte le plus au mètre carré » dit fièrement Caroline Cassayre-Manens de l'agence de développement touristique. Transformés en gîtes, labellisés, ils sont devenus gourmands. « On peut y séjourner et y déguster le soir de son arrivée, un repas aux chandelles préparé par un chef talentueux comme Ciril Simon de l'auberge de Bardiques » révèle Catherine Sciberras, directrice de l'agence de développement touristique.

Cauterets (Hautes-Pyrénées), Bains du Rocher : Le bassin extérieur avec son eau à 38°./Photo C. E.

Le Lot met cette année l'accent sur l'œnologie, le Tarn sur le sport, les Hautes-Pyrénées sur ses espaces sans frontières, ses stations thermales, ses spas et ses eaux de sources qui, pour la première fois, participent à la réalisation d'une bière blanche moins alcoolisée que les bières artisanales classiques.

Gaillac-Toulza (Haute-Garonne) : Gîte écologique avec piscine naturelle perché sur un côteau du Lauragais.

La Haute-Garonne a privilégié l'écotourisme. Elle est le premier département de France à proposer à Gaillac-Toulza un écogîte labellisé avec panneaux solaires, potager bio et bassin de baignade naturel à l'eau filtrée par des plantes. Un must.

Coteaux du Quercy (Lot) : Le ban a été proclamé : les vendanges peuvent commencer./Photo DDM

Puylaurens (Tarn) : Le parc de loisirs Le Cri de Tarzan propose des parcours plus ou moins difficiles avec des tyroliennes, des lianes, des filets, des ponts de singe,.../Photo DDM


 


 

 
18/1/2011 « Un hiver rouge» projeté dimanche à l'Auditorium...


Publié le 18/01/2011 03:53 | J-C C.

« Un hiver rouge» sera projeté dimanche


Tournage du «discours de Jean Jaurès». /Photo Jean Mazelier.

Tourné de décembre 2009 au mois de juillet dernier, le film « Un Hiver rouge» de Jean-Michel Devos associe images de la commémoration et séquences de réappropriation historique. Près de 200 personnes ont participé bénévolement à ces scènes de reconstitution.

Une cinquantaine d'heures ont été tournées pour arriver au film de 70 minutes qui sera présenté et projeté ce dimanche 23 janvier à 16 heures à l'Auditorium.

Pour Jean-Michel Devos qui a réalisé jusque là des films documentaires pédagogiques, il s'agissait d'un nouveau défis.

« J'avoue que tout cela m'incite a continuer du côté de la fiction» confie le réalisateur encore touché par la mobilisation suscitée. Des scènes de fiction tournées avec deux jeunes femmes constituent le fil rouge de l'histoire ; l'une est corroyeuse et à l'initiative de la grève, l'autre enquête sur ce qui a permis à la grève de durer si longtemps et ce qui a favorisé l'oubli dans lequel elle avait plongé.

Car le film interroge aussi sur le sentiment de défaite attaché à la grève, malgré la victoire objective de ces initiatrices, qui étaient payées à l'époque deux fois moins que les hommes et qui revendiquaient une augmentation... de 12,5 %. Après le film, sera présenté le bonus : « Les Dessous d'un Hiver Rouge », film de témoignages sur l'engagement militant qui a accompagné le tournage du film. Ce film a été réalisé par Monique Fauré, qui a coordonné la commémoration et écrit « Le Journal de Jeanne ».

Si cette projection conclut les commémorations du centenaire des grèves graulhétoises, elle pourrait aussi marquer le début d'une nouvelle aventure. « Ensemble, les gens qui ont piloté la commémoration ont envie de continuer. La commission extra-municipale s'interroge aujourd'hui sur ce qu'il est possible de faire sur l'histoire de la ville» conclut Jean-Michel Devos.

Le DVD tiré à 500 exemplaires et offert aux participants est en vente à la Maison de la presse, à l'Office du tourisme et à l'issue de cette projection.

Publié le 18/01/2011 03:46 | LaDepeche.fr

Autour du film...

Durant cette après-midi quatre autre rendez-vous seront proposés à l'Odéon. Une exposition de photographies de Pierre Assémat et de Jean Mazelier, qui ont suivi pas à pas la commémoration et le tournage de « un hiver Rouge « sera proposée aux visiteurs. Les regards aiguisés des deux artistes photographes offrent aux Graulhétois la possibilité de garder la trace de ces cinq mois d'aventure humaine.

En parallèle, l'historien Éric Bruguière, déjà auteur d'une monographie sur les ouvriers du cuir à Graulhet encre 1914 et 1944 présentera son livre « Histoire de la grande grève des ouvriers moutonniers de Graulhet ». La vente par souscription de cette approche rigoureuse de la grève sera lancée à l'occasion de la première du film.

Egalement, l'ouvrage de recueil de témoignages réalisé par Volubilo « De la rivière aux rivets, paroles d'ouvriers du cuir », ouvrage actuellement en souscription. Enfin, l'Eveil Artistique qui a participé à cet anniversaire en exécutant un bas-relief relatant à travers des sites emblématiques de Graulhet cette grève, dévoilera la dernière partie de cette œuvre.

Plus d'informations : http://zlatovyek.wordpress.com/ ("Ici Graulhet" de R.L. Bourges - Lien en fond de menu)


 


 

 
17/1/2011 Après dissipation des brumes matinales...



Graulhet sous les nuages (sur la droite émerge l'antenne-relais de la Côte des Pieyrès).

Depuis quelques jours, la douceur est au rendez-vous d'après-midi ensoleillés, précédés en début de matinée par des nappes de brouillard recouvrant la vallée du Dadou, comme ses voisines du Tarn ou de l'Agout.

En général, cette couche de brume n'est pas très épaisse, et il suffit de monter vers Combalières, Nagassié, La Courbe ou Canguilan pour se retrouver rapidement au-dessus ! C'est depuis la route de Saint-Paul Cap de Joux que ces 2 photos ont été prises ce matin...

Moutonnement de collines en direction de Laboutarié.


 


 

 
Pages :<<12345...313314315316...335336337338339>>
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement