Faire une recherche :  

23/4/2017 Graulhet : Élections présidentielles, 1er tour


Panneaux électoraux officiels devant l'école Victor Hugo

Résultats du 1er tour sur Graulhet :
(dans la soirée)

 


 

 
22/4/2017 Paris : Jeudi 20 avril 2017, 20 h 47


(D'après photo AFP © Thomas Samson)


 


 

 
21/4/2017 Pompiers du Tarn : SDISathlon 2017 à La Courbe



Comme chaque année, les sapeurs pompiers du Tarn se retrouvent pour se confronter dans des épreuves sportives et athlétiques.
Cette année, le SDISathlon aura lieu le samedi 22 avril, de 9h à 18h, au Centre Aéré de La Courbe à Busque.
Cette compétition s'inscrit dans l'esprit du corps départemental du SDIS81 ; elle est aussi l'occasion d'entretenir une bonne condition physique.
Le tout dans la joie et la bonne humeur, pas mal des 158 pompiers inscrits ayant prévu de se déguiser pour participer.
Des récompenses seront remises à l'issue de chaque épreuve.


(Source : La Dépêche du Midi - Photos : ALG)

 


 

 
20/4/2017 Trébons-de-Luchon : Les élections avec 4 habitants

Publié le 16/04/2017 à 07:56   | La Dépêche du Midi |   Maxime Noix

Organiser les élections avec... quatre habitants !


Pierre Jaussely, maire de Trébons-de-Luchon. / Photo DDM, Maxime Noix

À quelques encablures de Bagnères-de-Luchon, au cœur de la vallée du Larboust se trouve Trébons-de-Luchon. Plus petite commune de Haute-Garonne avec ses 83 hectares, le village perché entre 720 et 1 444 mètres propose une magnifique vue sur les Pyrénées. «Ici, nous sommes bénis des dieux regardez le paysage» s'exclame Pierre Jaussely, maire de la commune depuis 2011. 

Avant lui, Pierre Caussette avait assuré la fonction depuis ... 1958, soit 53 ans. Pour le maire actuel on ne peut pas parler de vocation : «Il fallait bien quelqu'un pour y aller. Je suis un juriste à la retraite donc j'avais les notions adéquates. Et il faut toujours que quelqu'un se sacrifie pour prendre les responsabilités, c'est l'âme humaine qui le veut».
Entre autres obligations, le premier magistrat se doit d'organiser les élections.



4 habitants permanents et 15 inscrits sur les listes
Au quotidien, on peut rencontrer quatre personnes dans les rues de Trébons, Pierre, sa femme et deux autres habitants. Durant les élections, le village triple sa fréquentation comme l'indique le maire : «Nous avons 15 inscrits sur les listes électorales et le conseil municipal est composé de 7 élus, presque la moitié du village. Ce sont des personnes qui ont leurs maisons secondaires ici. Ils préfèrent s'inscrire à Trébons pour la survie de la commune. Les élections leur donnent l'occasion de venir passer le week-end à la montagne».

Le maire sait déjà que la participation devrait être proche de 100 % : «Habituellement nous avons une participation maximale, mais depuis une ou deux élections ce n'est plus le cas. Sur les 15 inscrits, trois ont déjà fait une procuration, mes deux enfants qui vivent à Dubaï et un autre Trébonsois qui travaille à l'étranger. Pour les autres, ils m'ont presque tous appelé pour me dire qu'ils seront présents, pour voter et pour aider».



Un vote dans les règles de l'art, sous peine de sanction
Avoir 15 votants, ne donne pas le droit d'enfreindre les règles, et Pierre Jaussely y tient : «Nous organisons une permanence de9 heures à 19 heures, comme tout le monde. Un roulement est organisé pour que l'urne soit toujours surveillée. Dans la salle de la mairie, nous avons un isoloir. Par contre je crains que la table du conseil municipal ne soit pas assez grande pour les onze candidats cette année». Lors d'une élection précédente, un contrôle a été effectué à Trébons : «Un juge est passé pour voir si toutes les règles étaient respectées. Mais ici il n'y a jamais de problèmes, tout se passe bien».

Après le dépouillement, le maire, ou son adjoint, conduisent l'urne à Luchon, chef-lieu de canton. Quand les enveloppes sont ouvertes, chacun peut s'amuser à deviner le vote de l'autre, Pierre Jaussely en tête : «Il y a beaucoup de diversité dans les votes, mais on se connaît bien. On se doute des choix des uns et des autres».



Lui a donné son parrainage à Jean Lassalle, «impressionné par la longue marche, et le courage à l'assemblée de celui qui est aussi un montagnard». Montagne adorée qui a poussé Pierre Jaussely et trois autres habitants à quitter le tumulte de la ville pour venir s'y réfugier.
À Trébons-de-Luchon vivent quatre habitants permanents. Quinze personnes sont inscrites sur les listes électorales. Le maire doit organiser les élections.



Pierre Jaussely, maire de Trébons-de-Luchon
«Il est déjà arrivé que tout le monde ait voté mais nous ne pouvions pas fermer la permanence. Nous restons ouverts de 9 heures à 19 heures dans tous les cas.»
Habitants > En 1901. Au début du XXème siècle, la commune enregistrait 45 habitants. Depuis leur nombre n'a pas cessé de diminuer.



Carte de situation :


 


 

 
19/4/2017 «Un siècle vous contemple», websérie toulousaine

Publié le 08/03/2017 à 08:46   | La Dépêche du Midi |  CZ

Acte 2 pour la série télévisée de Gabin Fueyo


Gabin Fueyo./Photo DDM archives CMD

Mamie René était pilote de course dans les années 1940, Marthe a travaillé dans une imprimerie parisienne où elle a rencontré Salvador Dali, Clémentine est née en Allemagne lorsque la France occupait une partie de son territoire, une autre de ces grands-mères a beaucoup voyagé… Depuis vendredi, France 3 Occitanie diffuse tous les vendredis à 9 h 50 la deuxième saison de la série «Un siècle vous contemple». Une série diffusée également sur la page Facebook de Gabin. 

Le jeune réalisateur auscitain Gabin Fueyo y propose, dans des courtes pastilles, le témoignage d'anciens. «Ce sont des mamies super, qui habitent à la résidence Orpea Crampel, à Toulouse, indique le réalisateur de 29 ans. C'est Louise Deffrennes, une amie à moi, qui dirige la résidence, et avait vu la première saison, qui m'a proposé de venir dans la résidence.»

Et l'aventure pourrait ne pas s'arrêter là : «J'espère réaliser une troisième saison avec des personnes d'origines différentes : marocaine, africaine, un ancien curé…»


Publié le 08/09/2016 à 07:51   | La Dépêche du Midi |  Charles Mathieu-Dessay

Après internet, sa série passe à la TV


Le réalisateur ne filme dans cette série que des nonagénaires./ Photo DDM, DR

Beau succès pour «Un siècle vous contemple», la web-série réalisée par Gabin Fueyo. Pour mémoire, ce jeune Auscitain filme dans de petits épisodes des nonagénaires qui nous livrent des anecdotes parfois drôles, parfois émouvantes sur leur jeunesse ou un moment important de leur vie. Le projet, dont nous vous faisions état dans notre édition du 23 avril dernier est un véritable succès sur le Web. «À ce jour, nous comptons plus de 200 000 vues», rapporte le jeune réalisateur.

Au printemps, il confiait vouloir contacter des chaînes de télévision pour voir sa série diffusée via ce média. C'est finalement lui qui a été approché.

À partir de vendredi 9, un à plusieurs épisodes par semaine seront diffusés sur France 3 Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon, dans l'émission «Occitanie matin», qui commence à 9 h 50 et est présentée par Philippe Sans. «Ils m'ont contacté fin juin car mon travail avait été repéré par Julien Leroy, un journaliste qui a un blog qui parle d'internet chez eux», explique Gabin. Ce vendredi 9 donc, pour la première diffusion de la série, il sera invité en plateau pour expliquer son travail.

Et actuellement, Gabin tourne une seconde saison.Les personnages ont changé, le principe un peu aussi. «Cette fois-ci, les épisodes seront un peu plus longs, d'environ 2 minutes et plusieurs personnages interviendront. Ils auront une boîte avec un objet symbolique à l'intérieur qu'ils seront amenés à commenter. Par exemple, nous avons tourné des plans avec une peluche de Pikachu ou un exemplaire du Château de ma mère de Marcel Pagnol et leur demande d'évoquer ce que cela représente pour eux. Et puis on essaie d'autres choses. Sur le livre, je leur fais lire le dernier paragraphe, sur l'enterrement de la mère.», détaille le jeune homme. En tout, il y aura dix nonagénaires et centenaires sur ces nouveaux tournages. Les premiers nous avaient enchantés, on a hâte de voir le résultat.


Publié par jleroy le 15/04/2016 à 06:30 / France 3 Occitanie

« Un Siècle vous contemple », succès d’une websérie toulousaine où les héros ont plus de 80 ans


 
 

 


 

 
18/4/2017 Tarn : Travaux sur l'A68

Publié le 19/04/2017 à 08:03   | La Dépêche du Midi |  R.R

Rabotage, balayage et goudronnage sur l'A68


Raboteuses, camions, balayeuses, les travaux de réfection de la bande de roulement de l'A 68, sens Toulouse-Albi ont commencé hier. Ils vont durer jusqu'au 28 avril./Photo DDM, Marie-Pierre Volle.

Les travaux de réfection de la bande de roulement de l'A 68, sens Toulouse-Albi sont en cours jusqu'au 28 avril. Toute la circulation est basculée sur les deux voies du sens Albi-Toulouse

Attention travaux sur l'autoroute du Pastel dans la traversée des communes de Couffouleux, Giroussens, Parisot et Loupiac, soit huit kilomètres. Jusqu'à vendredi 28, dans le sens Toulouse-Albi, les engins de l'entreprise Colas vont raboter l'ancienne couche de goudron, balayer et poser le nouveau revêtement. 

«Nous avons mis en service quatre raboteuses (fraiseuse à froid), explique Yvan Couchet, chef d'équipe chez Colas, trente-deux camions pour évacuer les gravats vers les centres de traitement de la Croix de Mille et d'Ambromat (Seysses, Haute-Garonne) et trois balayeuses aspiratrices. L'opération de rabotage devrait durer au moins trois jours, après on embrayera sur la pose de l'enrobé final».

Pas d'enrobé drainant
Les travaux consistent d'abord à raboter sur cinq centimètres le bitume drainant sur près de 90 000 m2 et le remplacer par du béton bitumineux classique. «La technique de l'enrobé drainant a été abandonnée depuis de nombreuses années, précise Jean-Clair Yèche responsable de la Dirso pour le Tarn, car si elle améliore les conditions de visibilité lorsqu'il pleut, elle incite aussi les automobilistes à rouler plus vite». 

Après le rabotage et le balayage, une couche d'enrobé classique de 2,5 cm d'épaisseur sera posée. Il faudra ensuite refaire la signalisation et réinstaller les glissières de sécurité, ôtées parfois pour les besoins de chantier. «Le 28 avril au matin, on récupère une route toute neuve et dans la journée elle sera rendue à la circulation», souligne Thierry Gervais, chef du centre d'entretien et d'intervention de Montans.

Deux autres chantiers
Après cette remise en service, deux autres chantiers vont perturber un peu la circulation d'ici le mois de septembre. «Du 2 au 23 mai, les travaux de réfection de la bande de roulement sont prévus à hauteur des courbes des aires de repos des Issarts et de Sanbatan sur environ trois km, dans les deux sens de circulation. Le trafic sera basculé alternativement en fonction des travaux».

Le troisième chantier doit commencer le 26 juin pour une durée de deux mois. «Il s'agit de minéraliser le terre-plein central, poursuit Jean-Clair Yèche sur environ cinq kilomètres entre le nouvel échangeur des Portes du Tarn à Saint-Sulpice et le pont qui franchit l'Agout». La création de cette barrière de béton entre les deux sens de circulation entraînera la condamnation des deux voies rapides (gauche), le trafic s'effectuera sur une seule voie (droite) dans les deux sens à hauteur du chantier. En fait ce chantier consiste à prolonger vers Albi, le mur de béton réalisé l'année dernière entre Gémil et le nouvel échangeur des Portes du Tarn. Dans les années à venir, il devrait être prolongé jusqu'à l'entrée de la préfecture tarnaise.




 


 

 
17/4/2017 Cyclisme : Benjamin Thomas double médaillé d'or

Publié le 15/04/2017 à 18:11  | La Dépêche du Midi |   Lucas Mediavilla

Benjamin Thomas, originaire de Lavaur, est champion du monde sur piste


Le Vauréen est champion du monde de l'omnium à Hong-Kong./ Photo AFP, Anthony Wallace

Le jeune homme de 21 ans, originaire de la ville de Lavaur, a été sacré aujourd'hui champion du monde de l'omnium lors de la 4e journée des Mondiaux de cyclisme sur piste à Hong Kong. C'est le premier titre de la délégation française durant ces mondiaux. 

Déjà médaillé d'argent aux mondiaux l'an passé, il s'impose devant le Néo-Zélandais Aaron Gate et l'Espagnol Albert Torres Barcelo. L'omnium est une compétition sur piste qui comporte 4 épreuves. Le scratch (une course individuelle où tout les coureurs partent en même temps), le tempo, une course à élimination, et une course aux points. Le Français, de l'équipe cycliste de l'Armée de Terre, a fini deuxième du scratch, sixième du tempo, troisième de l'élimination avant de l'emporter au sprint au dernier instant de la course aux points.


Benjamin Thomas? et son premier maillot arc-en-ciel ! / Photo FB, FFC

"Je n'aurais jamais imaginé être champion du monde, j'étais juste concentré sur ma course. J'ai donné le meilleur de moi-même et au final ça a payé", a déclaré sur Eurosport Benjamin Thomas, champion de France de l'omnium en 2016.


Publié le 17/04/2017 à 07:58  | La Dépêche du Midi |  

Feu d'artifice bleu, blanc, rouge !


Morgan Kneisky et Benjamin Thomas vainqueurs de l'américaine./ Photo DDM, AFP

Final en fanfare pour la France, hier, à Hong Kong ce qui leur a permis de finir deuxième au tableau des médailles (3 or ; 1 argent ; 1 bronze) derrière l'Australie (3 ; 5 ; 3) mais devant la Russie (3 ; 0 ; 1), l'Allemagne (2 ; 2 ; 1), la Grande-Bretagne (2 ; 2 ; 1) et les Etats-Unis (2 ; 1 ; 1).

Le Vauréen Benjamin Thomas, 21 ans, a incarné le souffle entraînant les Français vers le haut des podiums. Le Tarnais, a gagné l'omnium, samedi et il a récidivé, hier dans l'américaine en étant associé à ce maître à courir qu'est Morgan Kneisky. Depuis 2013, le Bisontin a gagné à trois reprises le titre mondial dans l'épreuve.


Le sacre de Morgan Kneisky et Benjamin Thomas sur l'Américaine dimanche à Hong Kong / Photo DDM, AFP

À chaque fois avec un partenaire différent. Après Vivien Brisse (2013) et Bryan Coquard (2015), c'était donc le tour de Benjamin Thomas, qu'il a rejoint à l'intersaison au sein de l'équipe de l'Armée de Terre, non sans avoir failli rester sans emploi suite à son départ de l'équipe britannique Raleigh.

«Revenir en France est un soulagement», convient Kneisky (29 ans) qui espère voir l'américaine réintégrer le programme olympique en 2020. Thomas, son cadet, partage cet objectif mais ses performances de Hong Kong lui donnent aussi des ouvertures dans l'omnium et la poursuite par équipes, avec un groupe en construction qui a pris une prometteuse cinquième place.


Benjamin Thomas est le nouveau champion du monde de l'omnium / Photo FB, FFC

 


 

 
Pages :12345...313314315316317>>
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement