24/11/2014 Le vignoble de Gaillac

   Vins de Gaillac   

   Histoire succincte   

Amphore gauloise à l'Archéosite de Montans

Gaillac est un des plus anciens vignobles de France ; dès le IIème siècle avant JC, les potiers gaulois de Montans fabriquaient en effet des amphores destinées au transport du vin local. 

Gaillac : Quais de l'ancien port sur le Tarn

La vigne s'est implantée sur le terroir gaillacois en raison de conditions climatiques et d'une situation géographique favorables. Gaillac était situé au carrefour de routes importantes, et au début du secteur navigable du Tarn (en direction de la Garonne et Bordeaux) : son port important ne disparut qu'à la fin du XIXème s.

Gaillac, Cave coopérative des vins de l'abbaye Saint-Michel

La fondation de l'Abbaye Saint-Michel en 972 favorisa la mise en valeur des terres agricoles, et notamment le développement de la viticulture qui va être soutenue par les Comtes de Toulouse.



La culture de la vigne et la vinification y étaient déjà très règlementés, bien protégées et organisées. Le travail efficace des moines se répercuta sur la réputation du vignoble, qui sera propagée par les pèlerins (Gaillac étant située sur l'un des chemins de Saint-Jacques de Compostelle).


Pigeonnier du Verdier (Tarn)

Les déjections de pigeons étaient à cette époque le seul engrais autorisé (la colombine), d'où la présence de nombreux pigeonniers sur le territoire.



Plus insolite, Gaillac bénéficia depuis 1397 d'une marque de vins, "Les vins du coq", l'une des plus anciennes du monde viticole.



La méthode gaillacoise (vins effervescents  réalisés sans adjonction de sucre
) daterait de 1591 et serait antérieure à la découverte de Dom Pérignon qui révolutionna à partir de 1668 l'élaboration du champagne.



Aux XVIIIe et XIXe s, le vignoble fut régulièrement touché et affaibli : rude hiver de 1709, restrictions bordelaises, création du canal du Midi, guerres de religion, révolution française, attaque du phylloxéra,...

L'abbaye Saint-Michel, Gaillac

Mais les vignerons résistèrent et restructurèrent le vignoble. La 1ère cave coopérative fut créée en 1903 (l’abbaye Saint-Michel), les vins obtinrent l'AOC (blancs en 1938, rouges en 1970)

La route des vins de Gaillac

Le vignoble gaillacois continue aujourd’hui de s’inscrire dans une dynamique qualitative. Des évènements majeurs sont proposés : Fête des Vins, Journées du Patrimoine, Sortie du Gaillac Primeur, Randonnées,... 

Confrérie de la Dive Bouteille, Gaillac

Depuis 1952, la Confrérie de la Dive Bouteille participe à la promotion des vins de Gaillac.



(Sources : http://www.vins-gaillac.com/histoire , http://fr.wikipedia.org/wiki/)
 

   Le vignoble de Gaillac autrefois   

Cartes postales anciennes

   Les vendanges  

Les vendanges dans le Gaillacois (Jean Sabin propriétaire, Tessonnières)

Les vendanges dans le Gaillacois - La Gaillagolo

Les vendanges dans le Gaillacois : types de vendangeurs

Les vendanges dans le Gaillacois : le foulage des raisins

Les vendanges dans le Gaillacois : le chargement des comportes

Les vendanges dans le Gaillacois : le retour des vendangeurs

Les vendanges dans le Gaillacois : le charroi du moût


   Dans les caves  

Cave coopérative de Gaillac : intérieur du chai N° III

Caves du Comte de Noblet

Caves de la Maison Dubousquet : chantiers de dégorgement

Caves du château de Saurs


   L'Abbaye Saint-Michel  

Gaillac : Pont suspendu et cave coopérative

Gaillac : ancienne Abbaye Saint-Michel, berceau du vignoble gaillacois

Gaillac : Cave coopérative et chaussée

Cave coopérative de Gaillac, vue du chai N°1

Gaillac : Abbaye Saint-Michel

   Cave de Labastide de Lévis  

Cave de Labastide de Lévis

Cave de Labastide de Lévis

Cave de Labastide de Lévis et le village


   Autour du vin  

Foire exposition agricole d'Albi (1925) : stand de l'entrepôt vinicole régional

Commerce : devant une vitrine (vin blanc doux de Gaillac)

Maison Dalous : vins, restaurant

Carte de représentant de l'association des propriétaires récoltants


Fête des Vins, stand "grand vin du coq"


Grands vins de Gaillac Marius Chaynès

Ancienne étiquette de vins de Gaillac

Carte de la Fête des vins 1989

Confrérie de la Dive Bouteille

Confrérie de la Dive Bouteille


 

   Le tonneau de la Place de la Libération  

(Article DDM août 2000)


Publié le 21/08/2000  | La Dépêche du Midi |  J.-A. L.

Gaillac : Le tonneau repère national



Le tonneau de la place de la Libération a été construit en 1953. Depuis quarante-six ans, il est tenu par la famille Rolland. Une page d'histoire gaillacoise et un « monument » largement connu des touristes.



Pour beaucoup de touristes français, le repère gaillacois était le tonneau comme l'arbre du Ténéré pour les caravaniers du désert. « Il est plus connu que la statue d'Hautpoul qui est juste à côté », reconnaît Hervé Rolland, troisième génération de limonadier à tenir le stand après Marceau et Camille (les grands- parents) et Georges (le père). 



Depuis 1953, le tonneau est le phare des gens de passage en quête de vin. L'Unesco ne l'a pas classé - encore - patrimoine de l'humanité, mais les vignerons gaillacois savent ce qu'ils lui doivent: leur première notoriété. Propriété du CIVG, qui n'a pas le droit de vendre, il est géré depuis quarante-six ans par les Rolland, des gens du vin qui faisaient jusqu'à cinquante foires par an.



Ouvert aux trois vents
Le monument est tout en bois, du caillebotis au plafond: il est l'oeuvre d'un menuisier gaillacois, Castel: le bas est d'origine, le haut, soumis aux averses, a été refait. Les photos anciennes le montrent émergeant au-dessus des platanes. Aujourd'hui, les arbres ont grandi et Hervé Rolland est obligé de temps en temps d'élaguer les feuillages. Le tonneau, démontable, était aussi plus près de la route: le réaménagement de la place l'a éloigné de quelques mètres des voitures. Personne ne s'en plaint. Il est ouvert sur trois faces: la quatrième, sensible aux vents d'ouest, a été fermée mais reste transparente. 



Le tonneau ouvre de la mi-juin à la mi-septembre, de 9 h 30 à 19 h 30: la pause de midi est fonction de l'affluence. Les ventes sont bonnes - une douzaine de bouteilles en moyenne par acheteurs - et si l'on prend plutôt du rouge, on aime bien déguster une fraîcheur perlée. Hervé Rolland n'a pas beaucoup de place pour stocker: il recherche deux à trois fois par jour le frigo et les étagères. Quelques pique- niqueurs viennent chercher une bouteille fraîche pour casse- croûter sur un banc du parc ou de la Promenade.




25 producteurs sélectionnés
C'est le tonneau qui a lancé le gaillac en bouteilles. La SICA des producteurs se réunissait et sélectionnait tous les ans les flacons qui auraient droit à l'étiquette du tonneau. Haut lieu historique, c'est au tonneau qu'on a vendu pour la première fois du gaillac à Gaillac. Quand les bouteillards se sont multipliés et repliés sur leurs caves, il a fallu évoluer. Mais les Rolland sélectionnent toujours, en bonne intelligence et en complémentarité avec le caveau de Saint-Michel. 



« On a 25 producteurs, des connus et des nouveaux que l'on essaie de faire connaître. Le tonneau a toujours eu vocation à promouvoir ». Les vieilles cartes postales montrent un chef-d'oeuvre disparu : une sculpture qui surmontait le tonneau. Une lettre G, approvisionnée d'un liquide rouge par une pompe, paraissait le déverser sur un globe. Symbolique kitch de gaillac arrosant le monde. Près d'un demi-siècle après, le tonneau reste une valeur sûre, un endroit où l'on cause. Presque un point géodésique.


 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Demain, foire du 1er mai à Gaillac
Gaillac Primeur 2016 : Et les élus sont...
Vignoble de Gaillac : Sortie du primeur 2016
Gaillac : 21e Salon du livre
Début des vendanges dans le Gaillacois


• Catégories liées :
vignoble
gaillac
vins
abbaye saint-michel


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement