Quand on rentrait le 1° octobre

1/10/2018

   Quand on rentrait le 1° octobre   

Rentrée scolaire 1958


Prête de pied en cap pour la rentrée (1958) / Photo La Montagne

En 1958, la rentrée des classes avait lieu... le 2 octobre. Il faut dire qu'à l'époque, près de la moitié de la population était encore "rurale".
En vacances depuis la mi-juillet, les enfants, tout naturellement participent aux travaux des champs, moissons, vendanges... Les deux mois et demi de vacances ne sont pas, pour tous, de tout repos !
Et il ne faut pas compter sur Toussaint pour se la couler douce (pas de coupure). Les écoliers de l'époque ne bénéficient que d'une semaine à Noël et d'une autre, à Pâques. 
(Source : La Montagne)

Rentrée scolaire 1958 : 50 000 enfants en plus dans les maternelles


1958 : nouvelle rentrée, nouveaux habits / Photo La Montagne

1.500.000 enfants sont attendus dans les écoles maternelles, soit une augmentation de 50 000 par rapport à 1957. 
Cette «poussée des effectifs dans les écoles qui accueillent les enfants de 3 à 6 ans est un phénomène social» plus que démographique :
-L'extension du travail féminin. «De nombreuses mères qui travaillent préfèrent pour leur enfant l'école moins onéreuse qu'une garde et beaucoup plus éducative».
-Les difficultés de logement. «Les parents qui n'ont pour foyer qu'un local exigu estiment que l'enfant s'épanouira davantage dans une classe spacieuse».
(Source : Le Figaro)

Quand la rentrée scolaire se faisait un 1er octobre


La rentrée à Grenoble, en 1958. / Photo Le Dauphiné

Il y a 60 ans, la rentrée scolaire... c'était le 1er octobre. En 1958, plus de 8 millions de petits Français retournaient en classe.
En 1925 il y avait 250 000 élèves en primaire, contre 1,150 million en 1958. Entre-temps le baby boom avait fait des siennes.
Pourquoi rentrer un 1er octobre? Parce que dans la France des années 50', priorité aux travaux agricoles plutôt qu'au tourisme. Les petits Français étaient priés d'être disponibles pour les différentes récoltes. Les grandes vacances débutaient donc le 14 juillet et la rentrée était fixée au 1er octobre généralement. 


Dans les cantines grenobloises en 1958. / Photo Le Dauphiné

1958 fut d'ailleurs la dernière année scolaire à suivre ce calendrier. Dès 1959 le grand décalage sur juillet-août commença.
Le ministre de l'Education Jean Berthoin, également sénateur de l'Isère, était heureux à l'époque : "L'enseignement français est le meilleur du monde" !
En 1958, la France commence tout juste à s'habituer au fait que les mères de famille ne sont pas forcément à la maison pour gérer le repas de midi. "Pour certaines qui travaillent en usine, il faut encore prévoir le repas de midi". Cette nouvelle évolution de la société entraîna le développement des cantines pour les écoles publiques.
(Source : Le Dauphiné)

1959, la rentrée de toutes les réformes scolaires


La rentrée des classes à Paris, dans une école à Belleville / Photo SIPA

Certaines rentrées furent le théâtre de modifications profondes de la politique éducative, comme la cuvée 1959-1960, avec un changement de formule du baccalauréat, l'âge de la scolarité obligatoire rehaussé à 16 ans (au lieu de 14 ans), la fin des cours le samedi après-midi, la création des CEG, l'année scolaire aménagée en 3 trimestres équilibrés et un record de scolarisation. 
Si le baby-boom de l’après-guerre pose la question de la surcharge des classes, c’est aussi la formation des enseignants qui est en jeu en ce mois de septembre 1959 : « Comment les générations creuses d’avant-guerre pourront-elles fournir en nombre suffisant des maîtres et des guides aux jeunes générations ? »
(Source : France Culture)



La rentrée à Grenoble, en 1958. / Photo Le Dauphiné

Autres repères :
Depuis l'année scolaire 1964-1965, la France métropolitaine est divisée en deux, trois ou plusieurs zones à l'exception de l'année 1970-1971, qui ne comportait qu'une zone unique.
À la rentrée de 1972, le jour d’interruption des classes au cours de la semaine scolaire est passé du jeudi au mercredi. 


La rentrée à Grenoble, en 1958. / Photo Le Dauphiné


   Natifs de 50 : Nos photos d'enfance   



Nous, Natifs de 50 du Bassin graulhétois, avons vécu en direct ces rentrées dans les diverses écoles de la ville (ou des villages voisins) lors de ces années charnières 1958 /1959 liées aux grandes réformes de l'éducation.

Alors, n'hésitez pas à replonger dans les photos de notre scolarité déjà publiées sur ce site dans la rubrique "Nos photos d'enfance".

C'est aussi l'occasion de relancer un appel à la recherche de photos de cette époque pas encore affichées car il existe toujours de nombreux "trous" dans ces albums de nos années 50/60...
 
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 



Créer un site
Créer un site