31/1/2015 Intempéries Grand Sud : vent, pluie et neige

 
Intempéries Grand Sud : vent, pluie et neige



Publié le 31/01/2015 à 08:39  | La Dépêche du Midi |

Des milliers de foyers encore sans électricité


La montée de l'Adour, comme toutes les rivières et cours d'eau, reste préoccupante./ photo DDM, Laurent Dard

Cinq cents techniciens d'ERDF se mobilisent depuis jeudi pour rétablir le courant. Hier matin, plus de 27 000 foyers étaient sans électricité, notamment dans les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques. Hier soir, 4 départements étaient classés en vigilance orange pluie-inondation et avalanche.

Décidément, les hivers se ressemblent depuis quelques années dans le Sud-ouest, caractérisés par des épisodes venteux violents et des inondations liés à de fortes dépressions océaniques. Comme l'avait prévu Météo France dans son dispositif d'alerte dès jeudi, les départements des Pyrénées-Atlantiques, des Hautes-Pyrénées, de l'Ariège et de la Haute-Garonne restent en vigilance orange pluie inondation. La fin de cet événement climatique est attendue pour ce soir.


Pluie, vent, neige, crues : cinq départements du Grand Sud en alerte orange jeudi dernier (Photo : Gers) / Photo  DDM

En Aquitaine, les chutes d'arbre ont provoqué quatre accidents de circulation qui ont fait quatre blessés légers dans les Landes. Dans les Pyrénées -Atlantiques, un charpentier de 41 ans s'est grièvement blessé à Mont après une chute de six mètres alors qu'il intervenait sur une toiture. Près de Toulouse, dans le Muretain, une maison s'est littéralement effondrée sous l'effet conjugué de la pluie et du vent. Dans le nord du département des Hautes-Pyrénées, à Lascazères, la toiture d'une maison a été emportée par le vent.

Hier matin, 27 500 foyers étaient privés d'électricité, dont 15 500 en Midi-Pyrénées où les départements les plus touchés restent les Hautes-Pyrénées, l'Ariège et la Haute-Garonne. À la mi-journée, ce chiffre était descendu à 15 500, dont 9 000 pour l'Aquitaine et 6 500 pour Midi-Pyrénées. Une décroissance plus rapide dans notre région en raison de situations d'urgence plus nombreuses. Hier soir, ERDF indiquait que l'électricité avait été rétablie dans la totalité des départements de Midi-Pyrénées, à l'exception des Hautes-Pyrénées où il reste environ 800 foyers encore privés de courant. Autrement dit, 95% du réseau a été rétabli..


La maison d'un couple de retraités s'effondre en pleine nuit à Lbastidette (31) / Photo DDM Thierry Bordas

Montée des eaux
Mais on est encore loin du bilan qu'avait occasionné dans le Sud-ouest la tempête Joachim en décembre 2011. Cette dépression hivernale accompagnée de rafales de vent à 130 km par heure avait entraîné plus de 40 000 coupures de courant dans plus de 40 000 foyers des deux régions du Sud-ouest.

Reste que la situation de ces prochains jours peut être préoccupante si on en croit les prévisions de Météo France. «Nous avons mobilisé 500 techniciens d'ERDF et des entreprises partenaires, avec une vraie solidarité de la part des agents situés dans les départements les moins exposés», soulignait hier Frédéric Boucaud, responsable des relations externes ERDF Sud-ouest.

Mais l'établissement public n'est pas totalement sorti d'affaires compte tenu de la météo annoncée. Le phénomène des neiges collantes peut encore endommager les lignes, tout comme les fortes inondations attendues et les coulées de boue redoutées laissent craindre des dommages sur les câbles souterrains. Les images de désolation de Luz en juin 2013 restent encore dans les mémoires.

Le Service de prévision des crues (Schapi) laissait craindre dans le bassin de la Garonne, du Tarn et du Lot des risques de crue ou de montée rapide des eaux, n'entraînant cependant pas de «dommages significatifs.» C'est le cas pour la Save, le Touch, le Gers, le Salat, la Lèze et le Viaur. Des réactions de cours d'eau à craindre aussi sur l'Adour moyen, la Nive, la Nivelle et le Gave... (informations complètes et actualisées sur le site vigicrues.gouv.fr).
Mais l'autre point névralgique reste la montagne avec une neige attendue relativement exceptionnelle et des accès aux stations très perturbés (lire ci-dessous).

/ L'Indépendant (Photo par Jean-Claude Francès)

De la neige, encore de la neige…
«Un temps proprement hivernal caractérisé par de fortes précipitations en montagne aujourd'hui et dimanche, avec de la neige à partir de 700/800 mètres», expliquait hier Michel Matveieff, prévisionniste à Météo France Bordeaux.-Mérignac. Ces prochains jours, la neige devrait descendre encore un peu plus bas. Hier, à Cauterets par exemple, le cumul atteignait 50 centimètres avec la promesse d'un manteau bien plus épais car les flocons tomberont à nouveau mardi et mercredi. L'épaisseur de neige pourrait être importante, et se révéler excédentaire par rapport aux années précédentes, annonce le prévisionniste. Par contre, le vent a baissé d'intensité hier. La nuit dernière, il a soufflé jusqu'à 111 km/h à Blagnac, et jusqu'à 120/130 au Pic du Midi et ailleurs.

Mais il est difficile de savoir si on s'achemine vers un hiver rigoureux. L'an passé, on s'en souvient, il était déjà tombé beaucoup de neige en altitude.

/ Photo l'Indépendant

45 enfants bloqués
45 écoliers de 10 et 11 ans originaires de Cahors et leurs 7 accompagnants sont restés bloqués durant des heures ce vendredi, dans un train à l'arrêt en gare de Latour-de-Carol. Selon le journal l'Indépendant, tous rentraient d'une classe de neige à Bolquère et devaient rejoindre Toulouse avant de regagner le Lot. Or, le TER n'a pu prendre le départ en raison d'une panne sur une caténaire dans le département de l'Ariège. Par ailleurs, d'importantes chutes de neige bloquaient la voie entre la Cerdagne et Ax-les-Thermes. Dans la soirée, tout ce petit monde a été acheminé en bus vers un centre de vacances des environs où il passera la nuit, sans bobo mais fatigué par la longue attente.


Publié le 31/01/2015 à 07:29  
| La Dépêche du Midi |

L'accès aux stations de ski reste très difficile, et parfois impossible


Situation exceptionnelle sur la RN 20, ici à Ax-les-Thermes./Photo DDM

La situation en montagne est rendue difficile par les fortes neiges de ces dernières heures. Il est préférable qu'avant leur départ, les automobilistes se renseignent précisément sur l'état des routes et sur les prévisions d'ouverture des stations. hier soir, Météo France indiquait que le risque de vigilance devenait «fort» dans les Pyrénées.

Dès vendredi matin, en Ariège, les accès aux stations nécessitaient déjà des équipements obligatoires et la route de Beille est même exceptionnellement fermée. De même, la Direction interdépartementale des routes Sud-Ouest (Dirso) a interdit hier après-midi l'accès à Andorre à tous les véhicules via les RN 20, 320 et 22 à partir de L'Hospitalet-près-l'Andorre, en raison de tirs d'avalanche. La circulation est également difficile pour accéder à la station de Goulier dans le Vicdessos, aux Monts d'Olmes, à Ax-3-Domaines, à Ascou-Pailhères et au Chioula.

Les risques d'avalanches sont forts» sur les Alpes et sur les Pyrénées, selon l'avertissement de Météo France, et atteignent un niveau 4 sur 5 dans de nombreux massifs. Pour cette fin de semaine, le manteau neigeux restera fragile, encore mal stabilisé. Dans les Hautes-Pyrénées, des coulées de neige peuvent atteindre et couper des routes de montagne où les équipements spéciaux sont forcément obligatoires.

/ Photo FB Conseil Général des Hautes-Pyrénées

Rappelons que, depuis le début de la saison hivernale 2014-2015, 18 personnes ont péri dans des avalanches en France, selon l'Association nationale pour l'étude de la neige et des avalanches (Anena).
Dans tous les cas, la plupart des stations restent ouvertes. À Peyragudes, : 45 pistes sont opérationnelles sur 51.
Dans les Hautes-Pyrénées, à Piau-Engaly, : 25 % du domaine est ouvert. Au Grand Tourmalet : domaine ouvert à 80 %, comme à Luz-Ardiden.

Dans les Pyrénées-Orientales, le préfet a pris des mesures de restriction de circulation. Le col du Puymorens est fermé (RN320). La circulation est difficile sur l'ensemble des routes nationales et départementales à partir de Fontpédrouse, les équipements spéciaux sont obligatoires. La circulation des transports de marchandises supérieure est interdite sur la RN116 de Prades à Bourg-Madame et sur la RN20 entre Ur et Foix. La circulation est délicate sur la RN116 entre Saillagouse et Bourg-Madame et sur les routes départementales de ce secteur. Neige sur les hauteurs, mais risque d'inondations en plaine. 

C'était le cas hier dans le Figeacois où la rivière Célé a débordé à plusieurs endroits. Les équipes du conseil général ont dû barrer la circulation sur quatre routes départementales, jeudi soir vers 23 h 30, dans la vallée du Célé en aval de Figeac. Hier, seules les RD 18 et RD 21, entre Béduer et Camboulit, étaient encore coupées à la circulation. La vallée du Célé est placée en vigilance jaune depuis hier, au niveau crue et inondation.

Et puis, à mentionner dans la rubrique sportive comme la conséquence immédiate de ces intempéries : la quasi-totalité des rencontres sportives a été annulée dans la plupart des départements.


Publié le 31/01/2015 à 07:31  
| La Dépêche du Midi |  Thierry Jouve (avec Agathe Vivés et nos correspondants locaux)

Hautes-Pyrénées : Attention en montagne le risque d'avalanches est fort

Des agents des routes du conseil général relèvent un câble téléphonique tombé au sol sur la route de la station de Luz. / Photo  Laurent Dard

L'épisode météo se poursuit aujourd'hui avec encore de forts cumuls de neige en montagne. Le risque d'avalanches est fort. D'importantes coulées peuvent couper les routes de montagne.

Suite à l'épisode météo qui a débuté jeudi soir, 5.000 foyers des Hautes-Pyrénées ont été privés de courant. Cela a concerné une cinquantaine de communes des secteurs suivants : Piémont, Magnoac, Plateau, Baronnies et Vic. Les vallées et la zone montagne n'ont pas été touchées par ces coupures de courant. Les services d'ERDF ont immédiatement déclenché leur plan de crise. Les agents d'ERDF sont intervenus dès jeudi soir et jusqu'à minuit. Les équipes - une quarantaine de personnes mobilisée - sont reparties dès 6 heures hier, pour permettre un rétablissement dans les meilleurs délais. à la mi-journée, il n'y avait plus que 3 000 clients coupés et il en restait 1 500 à 16 heures, notamment sur le secteur de Thermes-Magnoac, des Baronnies, d'Arbéost et Ferrières. En revanche, dans l'après-midi, c'est la neige, et plus le vent, qui a endommagé de nouvelles lignes électriques à Arrens-Marsous et en vallée d'Aure et du Louron. La quasi-totalité des clients devaient être réalimentés dès hier soir. Seuls quelques clients isolés le seront ce matin.

/ Photo FB Conseil Général des Hautes-Pyrénées

Toiture arrachée à Lascazères
Par ailleurs, dans la nuit de jeudi à vendredi, les pompiers ont effectué une vingtaine d'interventions pour des dégagements de chaussées et une toiture arrachée à Lascazères. à Arbéost, un éboulement a eu lieu sur une route communale menant au quartier des Bourrinquets Le service des routes du conseil général a également réalisé une trentaine d'interventions pour des arbres et branches mis au sol par le vent. En parallèle, les équipes de déneigement ont été à pied d'œuvre pour dégager les routes. Hier, la route d'accès à la station de Luz, à partir de la sortie de Grust, et le col d'Aspin étaient fermés à la circulation. Les chaînes sont obligatoires pour accéder à toutes les stations de ski. Les forces de l'ordre verbaliseront tous les automobilistes qui tenteront de monter sans chaînes.

Hier, les stations du Hautacam, de Gavarnie, Luz ainsi que le pic du Midi n'ont pas ouvert. «On a pris le parti de fermer la station pour des raisons évidentes de sécurité. Et pour préparer pour demain. On espère ne pas être trop arrosé en termes de neige et pouvoir ouvrir. On nous annonce 80 cm de neige d'ici à demain. Il faut gérer tout ça car trop de neige bloquera l'accès à la station. Il faut aussi gérer le damage. De ce côté-là, pas de soucis, Les dameurs sont sur les pistes, avec plus d'heures chacun. Ils travaillent sans arrêt car dès qu'ils ont fini, il est tellement tombé de neige, qu'il faut repasser.», confie Sébastien Marck, directeur de Luz. Les autres stations, en raison du vent et des cumuls de neige importants, ont ouvert leur domaine de manière partielle. Le risque d'avalanche est fort, de niveau 4.

Depuis hier 16 heures, le département est placé en vigilance orange pour le risque d'avalanche. Hier après-midi, on relevait déjà un cumul de neige fraîche de 30 à 60 cm à 1 800 m. On attendait pour la nuit et la journée d'aujourd'hui un nouveau cumul, en 24 heures, de 30 cm vers la crête frontière et jusqu'à 60 cm sur le Piémont.

Ax-Bonascre hier vendredi / Photo FB Ax 3 Domaines

Risque de crues en baisse
Le mauvais temps de ce samedi matin ne va pas permettre de procéder aux plans d'intervention de déclenchement des avalanches (Pida) par hélicoptère. Aussi, les routes de montagne et notamment celles d'accès aux stations sont exposées à des coulées de neige qui peuvent être importantes. La route de La Mongie a été fermée hier soir, jusqu'à 5 heures ce matin. Il n'est pas certain qu'elle rouvre aujourd'hui. D'autres fermetures de routes pourraient intervenir. Bref, malgré la fraîche qui fait envie, ce n'est pas vraiment le bon week-end pour aller surfer ou skier. La plus grande prudence à la fois sur les routes et sur les pistes est recommandée aux mordus qui se laisseront tenter. Pour la suite, de la neige mais aussi du froid est prévue pour tout le week-end et même jusqu'à mercredi. Une aubaine toutefois juste avant les vacances de février.

Enfin, s'agissant du risque de crues, il a diminué et est retombé hier après-midi en vigilance jaune pour l'Arros, l'Adour, l'échez et le Bouès.


Publié le 31/01/2015 à 07:15  
| La Dépêche du Midi |  © 2015 AFP

Intempéries : nouvelles chutes de neige attendue, l'électricité presque rétablie dans le Sud-Ouest

Hier, à Saint-Jean-Pied-de-Port, la Nive dont les riverains n’ont pas oublié la crue de juillet. Et dans le Bas-Cambo, la route d’Halsou a été inondée. / Photo Sud-Ouest © P. CRUSSON ET J. MAYA

L'électricité coupée vendredi matin dans 27.500 foyers du sud-ouest par de fortes rafales de vent était rétablie à 95% vendredi soir, mais les intempéries, qui ont fait trois blessés graves et huit légers, vont se poursuivre ce week-end avec une recrudescence des chutes de neige.

La vigilance orange restait de mise pour les risques de fortes précipitations, d’inondations et d’avalanches samedi matin dans les Pyrénées-Atlantiques, la Haute-Garonne, les Hautes-Pyrénées et l'Ariège.
La fin de l'événement sur les quatre départements est prévue au plus tôt dimanche à 19h00, selon le bulletin de Météo-France à 04h15.

Saint-Lary vendredi / Photo FB Saint-Lary

"La perturbation active continue de séjourner vers les Pyrénées en donnant des précipitations modérées et continues, de l'ordre de 2 à 5 mm/h.La limite pluie-neige se situe vers 700 à 800 m et va s'abaisser vers 600 m en cours de matinée", selon les prévisionnistes.
Ceux-ci attendent "d'ici le milieu de la journée de samedi des cumuls supplémentaires de l'ordre de 10 à 20 mm en plaine, localement 30 à 40 mm sur l'ouest du piémont, un peu moins en allant vers l'est. En montagne, les chutes de neige deviennent très importantes, avec une couche de neige dépassant 1 m (un peu plus à l'ouest qu'à l'est) vers 1500 m. En plus basse montagne, les cumuls peuvent atteindre 30 à 40 cm ce matin."

Les chutes de neige ont conduit les autorités à fermer vendredi soir l'accès à Andorre à tous véhicules depuis Ax-les-Thermes ainsi que l'accès au tunnel du Puymorens en Ariège, et l'accès à la station de La Mongie à tous véhicules dans les Hautes-Pyrénées.

Dans le Sud-Ouest, près de 700 sapeurs-pompiers sont engagés et ont effectué plus de 450 interventions depuis jeudi en raison des vents violents de la nuit de jeudi à vendredi dans cette région, qui ont fait selon un bilan provisoire de "trois blessés graves et huit blessés légers", a indiqué le ministère de l'intérieur dans un communiqué.
Des perturbations ont été relevées sur les dessertes ferroviaires et routières et de nombreux foyers ont été privés d'électricité.

Matemale / L'Indépendant (Photo par Jean-Claude Francès)

Risque d'avalanche élevé
Les coupures de courant, après avoir culminé à 27.500 foyers touchés en fin de matinée en raison des vents violents, qui ont dépassé 100 km/h, ont d'abord été ramenées à 6.400 en fin d'après-midi puis à 1.500 vers 20h30.

"Nous avons rétabli le courant dans 95% des cas et espérons le ramener samedi dans la journée dans les foyers encore privés d'électricité des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées", a indiqué Frédéric Boutaud, directeur des relations externes d'ERDF dans le Sud-Ouest.
Toutefois, les services d'ERDF, qui ont mobilisé 500 techniciens toute la journée, "resteront extrêmement vigilants tout le week-end car les chutes de neige à basse altitude peuvent faire tomber des lignes", a-t-il ajouté.

Formiguères hier / Photo FB Station de ski Formiguères

Le risque d’avalanches demeure très élevé dans les massifs alpins (jusqu' 4 sur 5) et mais aussi pyrénéens et le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, appelle à "la plus grande vigilance, notamment en montagne".
Depuis le début de la saison hivernale 2014-2015, 18 personnes ont péri dans des avalanches en France, selon l'Association nationale pour l'étude de la neige et des avalanches (Anena).

En Aquitaine, les secours ont effectué une centaine d'interventions dans la nuit de jeudi à vendredi dans les Landes et 180 dans les Pyrénées-Atlantiques, essentiellement pour dégager les voies de circulation entravées par la chute d'arbres ou assécher des caves inondées.
En Haute-Garonne, une maison s'est effondrée à Labastidette, vraisemblablement en raison de la pluie et du vent, selon les pompiers. Ses deux occupants avaient réussi à s'enfuir auparavant.


Publié le 30/01/2015 à 21:09  
| La Dépêche du Midi |  © 2015 AFP

Intempéries: 11 blessés mais l'électricité presque rétablie

/ L'Indépendant (Photo par Jean-Claude Francès)

L'électricité coupée vendredi matin dans 27.500 foyers du sud-ouest par de fortes rafales de vent était rétablie à 95% vendredi soir, mais les intempéries, qui ont fait trois blessés graves et huit légers, se poursuivaient avec une recrudescence des chutes de neige.

La vigilance orange restait de mise pour les risques de fortes précipitations, d’inondations et d’avalanches vendredi soir dans les Pyrénées-Atlantiques, la Haute-Garonne, les Hautes-Pyrénées et l'Ariège.

Les chutes de neige ont conduit les autorités à fermer vendredi soir l'accès à Andorre à tous véhicules depuis Ax-les-Thermes ainsi que l'accès au tunnel du Puymorens en Ariège, et l'accès à la station de La Mongie à tous véhicules dans les Hautes-Pyrénées.

Dans le Sud-Ouest, près de 700 sapeurs-pompiers sont engagés et ont effectué plus de 450 interventions depuis jeudi en raison des vents violents de la nuit de jeudi à vendredi dans cette région, qui ont fait selon un bilan provisoire de "3 blessés graves et 8 blessés légers", a indiqué le ministère de l'intérieur dans un communiqué.

Dans les rues de Font-Romeu hier / L'Indépendant Fred Berlic

Des perturbations ont été relevées sur les dessertes ferroviaires et routières et de nombreux foyers ont été privés d'électricité.

Les coupures de courant, après avoir culminé à 27.500 foyers touchés en fin de matinée en raison des vents violents, qui ont dépassé 100 km/h, ont d'abord été ramenées à 6.400 en fin d'après-midi puis à 1.500 vers 20h30.

"Nous avons rétabli le courant dans 95% des cas et espérons le ramener samedi dans la journée dans les foyers encore privés d'électricité des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées", a indiqué Frédéric Boutaud, directeur des relations externes d'ERDF dans le Sud-Ouest.

Toutefois, les services d'ERDF, qui ont mobilisé 500 techniciens toute la journée, "resteront extrêmement vigilants tout le week-end car les chutes de neige à basse altitude peuvent faire tomber des lignes", a-t-il ajouté.

/ L'Indépendant (Photo par Jean-Claude Francès)

Risque d'avalanche élevé
Une accalmie a permis vendredi de lever dès la fin de matinée la vigilance orange "neige" pour l'Isère, l'Ain, le Doubs, le Jura et les Savoies; et l'alerte "crue" pour le Gers et les Hautes-Pyrénées.
La fin de l'événement sur les départements encore en vigilance orange est prévue au plus tôt samedi à 21H00, selon Météo-France.

"On attend d'ici à samedi matin des cumuls supplémentaires de l'ordre de 40 à 70 mm en plaine, localement 60 à 90 mm du côté des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Atlantiques. En montagne, les chutes de neige deviennent très importantes, avec une couche de neige à venir de 60 cm à 1 m d'ici samedi matin vers 1.500 m", précise Météo-France.

En Aquitaine, les secours ont effectué une centaine d'interventions dans la nuit de jeudi à vendredi dans les Landes et 180 dans les Pyrénées-Atlantiques, essentiellement pour dégager les voies de circulation entravées par la chute d'arbres ou assécher des caves inondées.
En Midi-Pyrénées, seules quelques dizaines d'interventions au total ont été effectuées pour des infiltrations d'eau, des tuiles cassées ou des chutes d'arbres.

En Haute-Garonne, une maison s'est effondrée à Labastidette, vraisemblablement en raison de la pluie et du vent, selon les pompiers. Ses deux occupants avaient réussi à s'enfuir auparavant.
Sur les routes, les conditions de circulation sont "redevenues normales" dans l'Ain, l'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie, selon le Centre régional d'information et de coordination routières (CRICR) de Rhône-Alpes, qui a levé vendredi à 07H00 l'interdiction de la circulation en vigueur pour les poids lourds depuis jeudi minuit sur plusieurs axes.


Publié le 29/01/2015 à 11:26  | La Dépêche du Midi |


Six départements du Sud-Ouest en vigilance orange pluie-inondations et vent violent


La carte de vigilance publiée par Météo-France le jeudi 29 janvier / DDM

Les Pyrénées-Atlantiques, l'Ariège, la Haute-Garonne et les Hautes-Pyrénées ont été placés en vigilance orange pluie-inondation par Météo France. Le Gers et les Landes ont suivi ce jeudi matin en raison de vents violents. De son côté, le Tarn est en vigilance jaune pluie-inondations.
D'ici ce vendredi soir, on attend des cumuls de l'ordre de 40 à 70 mm en plaine, 70 à 100 mm à basse altitude, voire 120 mm localement. En montagne, les chutes de neige devraient également être abondantes. Météo France prévoit de 80 cm à localement 1 m d'ici vendredi soir vers 1 500 mètres d'altitude. 

Fortes rafales de vent
Ces précipitations devraient être accompagnées de fortes rafales de vent d'ouest à nord-ouest, pouvant aller jusqu'à 100 km/h. Cette vigilance est en cours jusqu'au vendredi 30 janvier 21 heures. 


Le 30 janvier à 06h53 par St. S. et Fred Berlic /lindep.fr | 

Circulation toujours difficile ce samedi sur les routes de montagne dans les P.-O.

/ Photo l'Indépendant

Après une accalmie durant la nuit, il neige encore ce samedi matin sur les hauts cantons. Compte tenu des fortes chutes de neige enregistrées depuis jeudi la circulation est toujours difficile sur l’ensemble des routes nationales et départementales des hauts cantons (excepté en Basse Cerdagne).
Les équipements spéciaux sont obligatoires à partir de Fontpédrouse et sur l’ensemble de la haute Cerdagne du Capcir du Haut Conflent des Garrotxes et du Puymorens,

/ L'Indépendant (Photo par Jean-Claude Francès)

Voici les conditions de circulation en début de matinée : 
Le col du Puymorens est fermé (RN320).
Le col de Jau est fermé (RD14)
La circulation des transports de marchandises >19T est interdite sur la RN116 de Prades à Bourg-Madame et sur la RN20 entre Ur et Foix.
Sur la RN116 la situation est délicate à partir de Thuès
La circulation est délicate sur les secteurs de Saillagouse, Bourg-Madame, ,Latour de Carol ainsi que sur les parties hautes du Conflent (Vernet les bains,Jujols,Urbanya Nohedes,Mantêt)
Dans les Fenouilledes: Col d’Aussieres fermé (RD2)

/ L'Indépendant (Photo par Fred Berlic )

Les chutes de neige se poursuivront durant la journée de samedi conjuguées à un vent de secteur Ouest / Nord-Ouest, le risque avalancheux est fort sur les massifs Capcir-Puymorens-Andorre (4/5) et marqué sur les massifs de Cerdagne-Canigou (3/5).

Les déclenchements de coulées de neige et d'avalanches en plaques sont possibles, parfois mêmes par faibles surcharges, comme le passage d'un seul skieur.

Soyez responsable !
Il est rappelé que les usagers de la route se rendant dans les stations de sports divers doivent impérativement être en possession d'équipement spéciaux et se conformer à la signalisation mise en place.
Soyez prudents si vous devez empruntez les routes de ce secteur aujourd'hui et tenez-vous informés sur lindependant.fr ou sur le site de la DIRSO.


Publié le 31/01/2015 à 07h42 par Sudouest.fr avec AFP

Neige et inondations : les Pyrénées-Atlantiques toujours en vigilance orange

Vendredi, chutes de neige importantes sur la bretelle de desserte vers Osse-en-Aspe et Bedous / © PHOTO MARTINE LACOUT LOUSTALET

L'électricité coupée vendredi matin dans 27.500 foyers du sud-ouest (12 000 Aquitaine et 15 500 dans les Midi-Pyrénées, au plus fort des perturbations) par de fortes rafales de vent était rétablie à 95% vendredi soir, mais les intempéries, qui ont fait trois blessés graves et huit légers, vont se poursuivre ce week-end avec une recrudescence des chutes de neige.

En fin de journée vendredi, ERDF assurait que seulement 700 foyers, exclusivement dans les Pyrénées-Atlantiques, étaient encore concernés par les coupures de courant, à l'exception de quelques habitations isolées dans les Landes. 

En Aquitaine, les secours ont effectué une centaine d'interventions dans la nuit de jeudi à vendredi dans les Landes et 180 dans les Pyrénées-Atlantiques, essentiellement pour dégager les voies de circulation entravées par la chute d'arbres ou assécher des caves inondées.

Au Pays basque, on craignait également le risque d'inondations, quelques routes ont déjà été coupées vendredi à cause de la montée des eaux, dans le secteur de Cambo-Les-Bains. 

Dans le Pays basque, on redoute les inondations comme ici vendredi dans le Bas-Cambo, sur la route d'Halsou./ © PHOTO JOSEPH MAYA

Prudence en montagne
En montagne, les chutes de neige deviennent très importantes, avec une couche de neige dépassant 1 m (un peu plus à l'ouest qu'à l'est) vers 1500 m. En plus basse montagne, les cumuls peuvent atteindre 30 à 40 cm ce matin."
Les chutes de neige ont conduit les autorités à fermer vendredi soir l'accès à Andorre à tous véhicules depuis Ax-les-Thermes ainsi que l'accès au tunnel du Puymorens en Ariège, et l'accès à la station de La Mongie à tous véhicules dans les Hautes-Pyrénées.


Piau-Engaly ce samedi matin / Photo FB Piau-Engaly

Sélection d'articles réalisée à partir des sites de La Dépêche du Midi, l'Indépendant et Sud-Ouest.
Autres photos sélectionnées sur les pages Facebook des stations, sites ou organismes mentionnés.


/ Photo l'Indépendant

 
 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Un début septembre très automnal !
Pyrénées, premières neiges d'été
Bois flottés sur les torrents pyrénéens
Avril 2017 : Ne pas se découvrir d'un fil !
Pyrénées : Bilan de la saison de ski


• Catégories liées :
intemperies
neige
crues
grand sud
pyrenees
janvier 2015


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement