Fête de la charcuterie 2016 à Lacaune -2- 24/6/2016



On pouvait se mettre au sec provisoirement en allant visiter le Maison de la charcuterie, espace muséographique qui fait revivre l'histoire des salaisons dans les Monts de Lacaune et ses spécificités.


Pour se réchauffer ou se sécher, il y avait également la possibilité de se rapprocher du grand feu de bois et de la broche géante sur laquelle tournaient les jambons qui seraient dégustés lors du repas de midi.


Bravant la pluie, les représentants de plusieurs confréries ont défilé au coeur de la fête, précédés par les Maseliers des Monts de Lacaune et la Banda locale.


De nombreuses confréries avaient effectué le déplacement, parmi lesquelles : Dive bouteille de Gaillac, ail rose de Lautrec, échaudés de Carmaux, Cunhère du Sidobre, Mariniers de Boé,...


...Veau fermier commingeois, Capitouls de Castelsarrasin, Rosé de Fontés, Picpoul de Pinet, Muscatairés du Minervois, Chevaliers de Saint-Saturnin, Pignate de Valras, Saint-Michel,...


...Lichonneux de tarte tatin, vins du Quercy, Amis de Marseillan, Tasto-Mounjetos du Comminges, Mousquetaires du Razès, Ripailleurs toulousains, Chevaliers de Cazouls les Béziers, Croustade de Bessan,  etc...


Des charcutiers professionnels ont réalisé en direct le découpage traditionnel d'un cochon, le "masèl" : arrivée entier, ce porc de 180 kg est reparti en pièces détachées après avoir subi les attaques de pinces et couteaux affutés.


Bien connu dans la région, Claude Ferran animateur professionnel (également chroniqueur radio et dessinateur humoristique), avait mis sa verve et son humour au service de cette belle manifestation.


De nombreux élus avaient répondu à l'invitation des organisateurs ; entre discours et dégustations,  ils ont satisfait aux nombreuses sollicitations des exposants ou des visiteurs.



Malgré le crachin continu qui ne les a pas épargnés, les jambons ont pris de la couleur et seront fin prêts vers 13 h quand il faudra combler les estomacs des convives.
Une très riche manifestation malgré la pluie...



Fête de la charcuterie 2016 à Lacaune -1- :
http://natifs50-graulhet.wifeo.com/article-111911-fete-de-la-charcuterie-2016-lac.html
 

Publié le 22/06/2016 à 07:43   | La Dépêche du Midi |  Christian Calas

Fête de la charcuterie sous le signe de l'IGP

Ci-dessus, les représentants des entreprises ayant obtenu l'IGP Lacaune devant leur stand commun./Photos DDM, C. C.

Dimanche, un temps, très morose en matinée, a empêché que la 30e édition de la fête de la charcuterie soit une véritable réussite. Malgré cela, les animations se sont déroulées comme prévu avec le défilé des nombreuses Confréries avec banda et majorettes, l'inauguration officielle à 11h par Robert Bousquet, maire, qui a retracé l'historique de la fête et souligné l'importance de la charcuterie dans les Monts de Lacaune et la découpe du cochon en public tandis que les élevages et les produits charcutiers et du terroir s'étalaient sur les nombreux stands. 

A midi, en présence de très nombreuses personnalités dont le Préfet du Tarn, les sénateurs Bonnecarrère et Carcenac, le député Folliot et Sylvain Fernandez, président des maires, ce fut la visite du stand IGP (Indication géographique protégée) avec dégustation des produits commentée par Didier Oberti, président du syndicat des salaisons. Bernard Fourgassié, Grand Maître de la Confrérie des Maseliers, remercia toutes les Confréries de leur participation avant de passer la parole à M. Oberti. 



Ce dernier se lança dans un long plaidoyerde la première fête en 1983 avec une quarantaine d'entreprises de charcuterie. En 1990, un groupe de travail présidé par Yves Milhau se lance dans une démarche AOC pour le jambon de Lacaune. L'itinéraire sera long, semé de nombreuses embûches ! André Cabrol prend le relais mais le dossier, souvent corrigé, patine toujours et l'INAO annonce en 2007 qu'il y a peu de chance pour l'obtention de l'AOC, argumentant lel manque de production porcine sur les Monts de Lacaune.

Enfin l'IGP !
Alors renoncement ? Non ! Didier Oberti, lors d'un réunion en préfecture, prend avec son syndicat remodelé la décision de demander l'IGP pour le jambon mais aussi pour le saucisson et la saucisse sèche. Encore un long chemin mais après 8 années d'obstination, le label IGP est enfin attribué au jambon de Lacaune en août 2015 et 3 mois plus tard au saucisson et à la saucisse sèche. Grand ouf de soulagement pour le syndicat et son représentant qui n'ont compté ni déplacements, ni réunions, ni courriers ou appels téléphoniques. 



Aussi remercia-t-il tous les membres du syndicat (même les anciens), tous les acteurs de la filière, Midi-Porc, producteurs et découpeurs et représentants de l'Etat et municipalité. Mais à présent, termina-t-il, il faut faire vivre cette IGP avec une nouvelle «com» prévue en septembre pour conquérir de nouveaux marchés, garder la qualité et inciter ceux qui n'ont pas franchi le pas de le faire. L'avenir des entreprises passera inexorablement par les produits reconnus de qualité supérieure. Vive l'IGP Lacaune !

En marge de la fête : Au repas de midi, plus de 300 repas (jambon braisé) ont été servis et la confrérie des Maseliers a accueilli en son sein 3 nouveaux intronisés à Bel Air : Thierry Gentilhomme, préfet du Tarn, Philippe Bonnecarrère, sénateur et Vincent Labarthe, vice-président de région.


 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Le Tarn aime les passerelles

Publié le 07/01/2018 à 09:40  | La Dépêche du Midi |   Vincent Vidal Le Tarn aime les passerelles Voici la photo-montage de la nouvelle passerelle d'Hautpoul./ Photo DDM Le Tarn aime les passerelles. Après celle de Castres en 2000, Graulhet en 2012, Albi dont les travaux devraient être terminés en 2019, c'est Mazamet qui se lance dans le projet d'une passerelle himalayenne sur le site du Pic d'Hautpoul. C'est un projet qui a déjà fait couler pas mal d'encre et déclencher bie...

Lire cet article

Population : Graulhet et le Tarn en hausse

   Graulhet    Publié le 12/01/2018 à 07:44   | La Dépêche du Midi |   Recensement : 415 habitants gagnés en un an La ville compte aujourd'hui plus de 1100 écoliers./ Photo DDM Les chiffres de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) viennent d'être publiés. Par rapport à l'an passé, la ville a gagné 415 habitants et 742 habitants en cinq ans. Aujourd'hui la ville affiche une population totale de 12 765...

Lire cet article

Long format DDM : 2017, le Tarn dans le rétro

Publié le 07/01/2018 à 06:44   | La Dépêche du Midi |  Béatrice Dillies Face à face avec 2017 : le Tarn dans le rétro Ce diptyque montre qu'il y a différentes façons de battre le pavé. / Photo DDM, Marie-Pierre Volle Plus qu'une rétrospective des événements majeurs de 2017 dans le Tarn, c’est une véritable expo virtuelle que nous vous présentons ici. Tout au long de l’année, Emilie Cayre et Marie-Pierre Volle, les photographes de la r&eacu...

Lire cet article

10 livres qui racontent le Tarn

Publié le 27/12/2017 à 08:56  | La Dépêche du Midi |  10 livres qui racontent le Tarn 1. Le pastel en pays de Cocagne Pour explorer l'histoire et découvrir les secrets du pastel en Pays de Cocagne, Chantal Armagnac nous entraîne sur les terres d'Occitanie dans un passionnant voyage : un périple à travers le temps, les sciences et les arts où se révèlent, de fil en aiguille, toutes les richesses du pastel, végétal tout à la fois mythique et méconnu. Et pour pa...

Lire cet article

Carmaux : Boules de Noël 100% tarnaises

Publié le 18/12/2017 à 07:35  | La Dépêche du Midi |   Camille Gillet Boules de Noël 100% tarnaises  Les salariés du centre Caramantis sont prêts pour le lancement de la saison 2019. / Photo DDM, M-P Volle Elles sont rouges ou dorées, brillantes et incassables… Les boules de Noël Ary-France, fabriquées par des personnes en situation de handicap, sont les dernières à être produites en France. Depuis plus de 40 ans, le centre Caramantis, géré par l'asso...

Lire cet article

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
Créer un site
Créer un site