Les producteurs tarnais au Salon de l'Agriculture 2015 20/2/2015


   Les producteurs tarnais au Salon de l'Agriculture 2015   

Publié le 16/02/2015 à 07:34  | La Dépêche du Midi |  M.L

Les producteurs tarnais en vitrine

Jean-Paul, Thibaud et Jean Albert, trois générations de vignerons sur leurs terres du domaine de Labarthe, que Thibaud va représenter au salon de l'agriculture à Paris./Photo DDM, Emilie Cayre.

Sous la bannière Agropoint du département et des Saveurs du Tarn, 50 professionnels agricoles s'apprètent à rejoindre Paris pour le salon internationnal de l'agriculture. Une formidable vitrine du 21 février au 1er mars.

Ils marchent tous les trois dans le même sillon, sur les hauteurs de Castanet, à travers les 60 hectares de vigne du domaine de Labarthe. Jean, 77 ans, le grand-père, Jean-Paul, 52 ans, le père et Thibaud, 23 ans, installé depuis trois ans. Après un BTS de viticulture-oenologie en alternance, un tour dans les grands crus du Bordelais, de Margot à Saint-émilion et quelques stages avec des techniciens de la vigne, il s'est lancé à son tour, comme son père, son grand-père et avant eux les pères et leurs fils depuis 750 ans.

Dans un peu plus de quinze jours pour la première fois, Thibaud Albert sera présent au salon de l'agriculture, porte de Versailles à Paris, sur le stand des Saveurs du Tarn. Parmi cinq autres vignerons et cinquante professionnels de l'agriculture tarnaise, Thibaud Albert se charge de promouvoir son vin élevé à six mains avec Jean-Claude et Jean. Les trois hommes marchent toujours, ensemble, et Jean s'inquiète des plants de Féveroles, engagement bio oblige, qui poussent, inégaux, entre les rangs. Les salons de l'agriculture, il connaît. «à Paris à l'époque, on était nombreux, avec un stand commun. On faisait boire des gens mais c'est tout. Les retombées n'étaient pas terribles» dit-il, tout en encourageant Thibaud à tenter l'expérience. «Il faut qu'il apprenne le boulot, s'il a envie d'y aller, il faut qu'il y aille»

D'autant qu'aujourd'hui les choses ont changé. à travers l'association Agropoint, le département réunit et accompagne ses producteurs avec la marque Saveurs du Tarn qui fédère et identifie leurs produits. «Je n'ai jamais été au salon et le fait de partir avec des copains me réjouit. On devrait réussir à joindre l'utile à l'agréable», savoure d'avance Thibaud Albert.

L'ail rose de Lautrec au SISQA de Toulouse en décembre 2014 / Photo FB Ail Rose de Lautrec

Le retour de l'ail rose
Pour sa 17e participation, Agropoint a soigné le décor. Au cœur du dispositif, un bistro en brique et bois permettra aux visiteurs de déguster et acheter vins de Gaillac, charcuterie de Lacaune, fromages tarnais et ail rose de Lautrec.. La célèbre gousse tarnaise, absente du salon l'an dernier, a décidé de revenir. «On n'a pas besoin de monter à Paris pour vendre… Mais on a une notoriété à défendre, on est de qualité et tant pis si on est cher» lance à qui veut l'entendre Robert Molinier, président du syndicat de l'ail rose de Lautrec. Et de proposer cette année, outre la célèbre soupe, des petits pains grillés frottés à l'ail de Lautrec avec une petite goutte d'huile d'olive. «On est très content de remonter avec tous les producteurs du Tarn.»

Maintenir la notoriété du Tarn
Écuyère, France, Fanidole, Charmante… Blondes d'Aquitaine et Limousines ne seront pas en reste avec cinq éleveurs présents au salon bien décidés une fois encore à remporter des prix. «C'est très important pour les éleveurs, ça leur permet de maintenir la notoriété du Tarn» salue Christian Galzin, président de la maison de l'élevage tarnais. Agropoint a missionné deux personnes à plein-temps pendant les 9 jours du salon. Trois étudiants toulousains d'Agrotech Paris, grande école européenne d'ingénieurs seront là en renfort, pour servir aux visiteurs les saveurs tarnaises. Un coup de projecteur chargé d'éblouir la capitale et de nourrir, à juste titre, la fierté des consommateurs tarnais.

Facebook : Saveurs du Tarn et sur www.saveursdutarn.fr


Publié le 03/02/2015 à 07:53  | La Dépêche du Midi |


Destination Paris pour les producteurs tarnais

Pierre Verdier (4e en partant de la gauche), maire de Rabastens et président d'Agropoint, entouré d'une partie des producteurs et promoteurs du tourisme tarnais, hier à l'hôtel du département./ Photo DDM Emilie Cayre

«Une extraordinaire vitrine nationale» s'enthousiasme Pierre Verdier, président d'Agropoint qui près de 600 exploitations agricoles du Tarn sous la marque «Saveurs du Tarn». Pour la 17e fois à l'occasion du salon international de l'agriculture (du 21 février au 1er mars), Agropoint, soutenue par le département, installe un stand tarnais au cœur de l'espace régional qui depuis deux ans réunit Aquitaine et Midi-Pyrénées sous une même enseigne : Espace Sud-ouest France.

A l'intérieur et autour d'un stand de brique et de bois en forme de «bistrot gaillacois», près de cinquante professionnels tarnais participeront au salon.
Vente directe d'ail rose de Lautrec, de vins de gaillac, d'assiettes de charcuterie de Lacaune et de fromages tarnais cohabiteront avec un stand dédié à la promotion touristique du Tarn.



L'installation du stand tarnais / Photo FB Saveurs du Tarn

Un fort impact local
Cette année, cinq éleveurs (4 en Blonde d'Aquitaine, 1 en Limousine) participeront au Concours général agricole. Depuis plusieurs années, le Tarn décroche bon nombre de médailles dans la catégorie des vins, fromages et foie gras et les producteurs tarnais ont bien l'intention de continuer. Une reconnaissance qui vaut autant pour les professionnels à Paris, n que pour les consommateurs tarnais.

«Le salon de l'agriculture, c'est aussi l'occasion de permettre aux Tarnais de mieux connaître leur environnement quotidien et l'agriculture tarnaise» se réjouit d'avance Pierre Verdier.

Sélection d'articles réalisée à partir du site : http://www.ladepeche.fr


Bistro' Tarn/ Photo FB Saveurs du Tarn
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Le Tarn aime les passerelles

Publié le 07/01/2018 à 09:40  | La Dépêche du Midi |   Vincent Vidal Le Tarn aime les passerelles Voici la photo-montage de la nouvelle passerelle d'Hautpoul./ Photo DDM Le Tarn aime les passerelles. Après celle de Castres en 2000, Graulhet en 2012, Albi dont les travaux devraient être terminés en 2019, c'est Mazamet qui se lance dans le projet d'une passerelle himalayenne sur le site du Pic d'Hautpoul. C'est un projet qui a déjà fait couler pas mal d'encre et déclencher bie...

Lire cet article

Population : Graulhet et le Tarn en hausse

   Graulhet    Publié le 12/01/2018 à 07:44   | La Dépêche du Midi |   Recensement : 415 habitants gagnés en un an La ville compte aujourd'hui plus de 1100 écoliers./ Photo DDM Les chiffres de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) viennent d'être publiés. Par rapport à l'an passé, la ville a gagné 415 habitants et 742 habitants en cinq ans. Aujourd'hui la ville affiche une population totale de 12 765...

Lire cet article

Long format DDM : 2017, le Tarn dans le rétro

Publié le 07/01/2018 à 06:44   | La Dépêche du Midi |  Béatrice Dillies Face à face avec 2017 : le Tarn dans le rétro Ce diptyque montre qu'il y a différentes façons de battre le pavé. / Photo DDM, Marie-Pierre Volle Plus qu'une rétrospective des événements majeurs de 2017 dans le Tarn, c’est une véritable expo virtuelle que nous vous présentons ici. Tout au long de l’année, Emilie Cayre et Marie-Pierre Volle, les photographes de la r&eacu...

Lire cet article

10 livres qui racontent le Tarn

Publié le 27/12/2017 à 08:56  | La Dépêche du Midi |  10 livres qui racontent le Tarn 1. Le pastel en pays de Cocagne Pour explorer l'histoire et découvrir les secrets du pastel en Pays de Cocagne, Chantal Armagnac nous entraîne sur les terres d'Occitanie dans un passionnant voyage : un périple à travers le temps, les sciences et les arts où se révèlent, de fil en aiguille, toutes les richesses du pastel, végétal tout à la fois mythique et méconnu. Et pour pa...

Lire cet article

Carmaux : Boules de Noël 100% tarnaises

Publié le 18/12/2017 à 07:35  | La Dépêche du Midi |   Camille Gillet Boules de Noël 100% tarnaises  Les salariés du centre Caramantis sont prêts pour le lancement de la saison 2019. / Photo DDM, M-P Volle Elles sont rouges ou dorées, brillantes et incassables… Les boules de Noël Ary-France, fabriquées par des personnes en situation de handicap, sont les dernières à être produites en France. Depuis plus de 40 ans, le centre Caramantis, géré par l'asso...

Lire cet article

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
Créer un site
Créer un site