3/7/2014 Tarn : Cordes sur Ciel à l'honneur

Cordes sur Ciel

Publié le 04/07/2014 à 07:38 | La Dépêche du Midi | R.R et M.L

Cordes-sur-Ciel se prépare à accueillir les touristes

Affluence normale hier dans les rues du village. ça pourrait changer bientôt./ Photo DDM,R.R


Quarante-huit heures après l'élection de la cité, élevée au rang de «Village préféré des Français», Cordes-sur-Ciel se prépare pour accueillir au mieux l'afflux touristique. «30 % à 40 % de plus» estime-t-on à l'office de tourisme. Quelques milliers de visiteurs qui viendront s'ajouter aux 700 000 qui chaque année arpentent la Grande rue Raymond VII et se rafraîchissent à l'ombre de la halle. Mais Cordes-sur-Ciel ne s'affole pas pour autant, l'accueil touristique, elle connaît depuis longtemps et elle se prépare dans la sérénité.

«On a déjà une grosse structure d'accueil, souligne le maire Paul Quilès, on la modifiera s'il le faut. Notre souci est d'être à la hauteur de l'honneur qui nous est fait et que cela profite à tous».

Concrètement ces adaptations se traduisent par une amélioration de la signalétique, l'aménagement d'un parking supplémentaire près du stade, des horaires renforcés pour certains agents municipaux, notamment ceux qui sont en charge de la propreté et de l'environnement. Le maire va d'autre part réunir tous les restaurateurs du village. À l'office du tourisme, les douze agents vont aussi recevoir du renfort, une personne de plus à l'accueil et des stagiaires au point d'accueil du bas du village.

Le site explose
Si pour l'heure les touristes ne se bousculent pas plus que d'habitude à la même époque dans les rues du village, les internautes se sont rués sur le site de l'office de tourisme. «D'ordinaire nous avons environ 400 visites par jour, explique le webmaster Pierrick Poinp, mardi, jour de l'émission le compteur est monté à 2 200 visites et mercredi à 5 800. Pour la matinée d'hier, on en a eu 1 100. Quand aux réseaux sociaux, la progression est de 500 % sur Facebook».

Confirmation de ce boom numérique Michel et Sandrine, vacanciers originaires de Normandie, de passage dans la région : «Notre fille a vu l'émission, elle nous a prévenus qu'il fallait passer à Cordes. On ne regrette pas». Le vendeur de carte postale n'a quant à lui pas encore ressenti l'afflux annoncé : «Pour le moment c'est normal, peut-être ce week-end on aura plus de visiteurs. C'est temps-ci on accueille surtout des touristes étrangers du Nord de l'Europe».

L'énigme de la plaque
Mardi à la fin de l'émission, Stéphane Bern et Paul Quilès ont dévoilé la plaque du «Village préféré des Français 2014», pour l'occasion accrochée à un pilier de la halle. Et c'est elle que les visiteurs viennent voir quasi en priorité, histoire de se prendre en photo à ses côtés. Mais elle n'y est plus. «On ne veut pas se la faire déboulonner, dit Paul Quilès, en fait il va y en avoir deux : une est déjà dans la cour de la mairie, l'autre sera bientôt à l'office de tourisme».

 


 CORDES : VILLAGE PRÉFÉRÉ DES FRANÇAIS 2014


Ce mardi 1er juillet à 23h, Cordes sur Ciel a été élu « VILLAGE PRÉFÉRÉ DES FRANÇAIS 2014 » !
Nous souhaitons dès aujourd’hui partager avec vous tous notre grande fierté et le plaisir immense de cette nomination.



Nous attendons avec impatience de vous accueillir au sein de notre belle cité médiévale afin de vous faire partager la passion qu’elle nous inspire.



Photos FB "Cordes sur Ciel - Tourisme"



Toute l’équipe de l’Office de Tourisme du Pays Cordais au Pays de Vaour vous remercie chaleureusement pour votre soutien et votre implication à nos côtés. Car c’est VOUS qui contribuez à rendre notre village plus beau de jour en jour !  (Cordes sur Ciel - Tourisme)





Publié le 15/05/2009 11:20| La Dépêche du Midi

Cordes-sur-ciel : Chausser les bottes de 7 siècles

Cordes-sur-Ciel, bâtie pour résister, n’a pas succombé malgré sept siècles de civilisation.

La guerre de cent ans et les Huguenots n’ont pas su y laisser leur marque. Seul le commerce y a un jour prospéré. Alors autant prendre le chemin des marchands en passant la porte de la Jane, au nord. Juste derrière, à gauche quand on la franchit, nous saluent, en guise de poudre à marcher, les symboles gravés du cordonnier-gardien. Nous voilà arrivés au milieu du 14e siècle. Cordes, construite par le comte de Toulouse à partir de 1 222 est alors une grosse cité marchande où vivent 5 000 habitants.

Du Nord au Sud, des « andrones », venelles et escaliers qui traversent la ville, laissent voir le Cordes des habitants. Comme Los Riolets, escalier de pierre qui ouvre sur les entrées privées de ces maisons construites aux flancs des cinq enceintes construites à mesure que la ville s’élargissait.

Encore un escalier, à semis couvert pour passer le Portanel. Le coeur commerçant est là : tisserands, drapiers, artisans du cuir se côtoyaient, certains y ont prospéré, laissant derrière eux les remarquables façades gothiques.

La rue de la Rampe, juste en face des halles, nous permet de retrouver un air buissonnier. La deuxième enceinte, longée par la rue chaude (au passé sulfureux), se quitte par la ruelle du sculpteur Pendariès. Nous voilà arrivés au sud, au Planol, chemin de ronde à l’époque. Rassasié d’avoir trottiné, on se laisse aller à contempler la vue sur le Bouysset, que domine Cordes-sur-Ciel : nos pieds, eux, sont aux anges.

Le coup de coeur de... Cely

Cely, son mari et leur fille n’ont emmenagé qu’il y a quelques mois dans leur maison, toute proche de la porte de la Jane et qu’il a fallu rénover pendant trois ans. «J’aime tout ici, on est entouré de pierre, l’histoire me touche. Aujourd’hui encore, je trouve impressionnant de passer cette porte de la Jane par exemple. »

?

Publié le 24/06/2009 15:25 - Modifié le 10/07/2009 à 17:32 | La Dépêche du Midi

Cordes : belle et haut perchée

Située au carrefour de Quercy, du Rouergue et de l'Albigeois, Cordes-sur-Ciel ne manque pas d'impressionner par sa prestance et son allure. Dominant la vallée du Cérou, elle se dresse fièrement sur son piton rocheux qui donne l'impression de la porter au plus haut des cieux. C'est l'un des sites les plus visités du Tarn.

« Le voyageur qui, de la terrasse de Cordes, regarde la nuit d'été, sait qu'il n'a pas besoin d'aller plus loin et que, s'il le veut, la beauté, ici, jour après ès jour, l'enlèvera à toute solitude ». Albert Camus.

Depuis 1222, le sortilège cordais opère sur le pèlerin, le voyageur, puis le touriste. Les Guides rouge, bleus, verts ont tout écrit et tout décrit sur la reine des bastides, membre historique des « plus beaux villages de France ». Le who's who international y a fait un passage, de la place de la Halle aux Maisons de grand Ecuyer, du Grand Veneur ou de Grand Fauconnier, ainsi baptisées au XIXe siècle. Le promeneur, sans négliger ces hauts lieux du gothique cordais, préfèrera se perdre au fil des ruelles, de lices en chemins de ronde, venelles et fontaines, avec ces jardins d'odeurs ou la vigne vierge grimpe à l'assaut des murs. Pour bien profiter dune visite documentée, où la surprise est souvent au coin de la venelle, on peut se joindre aux visites guidées, organisées par la Maison du Tourisme. Des thématiques orientent ces visites d'une heure et quart. « Vivre en ville au Moyen-Âge», « Bâtir en Pays Cathare », « L'eau », un thème si sensible dans cette bastide haute où l'on creusait des puits - jusqu'à 113m - pour assurer une survie en cas de siège.

Une source d'inspiration pour les artistes

Cordes a toujours attiré et inspiré les créateurs de tous horizons : peintres, sculpteurs, musiciens. La belle bastide garde trace de leur passage, au travers d'expositions et de festivals. Yves Brayer et ses amis au Musée d'Art moderne et Contemporain, la Maison des Surréalistes, ou les ateliers de luthiers, forgerons d'art, enlumineurs, qui font vivre cette fibre créatrice cordaise. L'Espace de la Maison de Pays présente une vitrine de produits de terroir et les productions représentatives des artisans et artistes installés à Cordes.

Le jardin des Paradis

C'est un jardin extraordinaire, qui a fêté ses dix ans. Médiéval et oriental, le Jardin des Paradis va de de surprise en surprise: bananeraie, tapis de fleurs, potagers, bassins.... La musique de l'eau rythme la visite. Enclos romantiques, bordés de haies vives ou de saules tressés: un bonheur de couleurs et senteurs au cœur de l'été cordais. Une bigarrure de vivaces et annuelles, des notes exotiques, et le murmure de l'eau entre les amarantes, l'aneth et la cardamone. Le jardin respecte le calendrier des travaux et des jours, les insectes et les saisons. Un microcosme de vie. Cette année l'exposition estivale porte sur la «verticalité»: plantes grimpantes, murs végétaux, tuteurs... On peut jouer sur le parcours olfactif (avec un livret pour les enfants) et profiter du nouveau diaporama sur les saisons du jardin.


Publié le 24/05/2006 13:02| La Dépêche du Midi

Cordes ou la magie des paysages

Cordes-sur-Ciel un village unique en son genre.

Cordes, c'est la cité fortifiée, érigée sur ordre du Comte Raimond VII de Toulouse alors que la campagne albigeoise était meurtrie par le passage sanglant des troupes menées par Simon de Montfort. Le Pastel, plante magique qui donne du bleu très recherché, permit à Cordes, tout comme à de nombreuses villes du Tarn, de profiter de cette manne exceptionnelle et de s'enrichir.

Ces mêmes marchands, devenus bourgeois, édifièrent de somptueuses demeures de style gothique telles des palais vénitiens offrant aujourd'hui encore aux rues pavées de Cordes leurs larges façades serties de sculptures énigmatiques.

Aujourd'hui, protégée, restaurée, embellie, Cordes ne cesse d'émerveiller les visiteurs surpris par tant de beautés architecturales. Partant à pied de l'Office de Tourisme Place Jeanne Ramel Cals,, le promeneur gravira la Grand' Rue qui le fera passer sous les portes monumentales de la Bastide séculaire et, arrivé au sommet, lui donnera l'intime impression d'avoir remontée le temps. D'échoppes en Galeries d'Art, du Musée Brayer aux artisans, chaque pas est une découverte.

Un jardin poétique, familial et interactif telle une oasis dans le désert, le Jardin des Paradis permet de faire une halte dans la cité. La visite marque un temps d'arrêt où l'on s'évade tout en se laissant enchanter par la beauté d'une plante, par une association insolite ou par un parfum envoûtant. Il se présente sous la forme d'une succession de patios dont chacun exprime une notion de bonheur différente et qui sont une invitation à la flânerie.

Féérie de l'Art du sucre

Situé dans la Maison Prunet à Cordes sur Ciel, cet espace présente les œuvres des pâtissiers de l'équipe d'Yves Thuriès, entièrement réalisées en sucre suivant plusieurs techniques permettant des effets remarquables.

Historama : «L'Historama retrace une partie de l'histoire de Cordes par la reconstitution de scènes de vie du Moyen Age. Plus de 80 personnages de cire et des costumes confectionnés dans le respect des modèles originaux.»

Contact : Office de Tourisme de Cordes-sur-Ciel, www.cordesurciel.eu/  - Tel. 05 63 56 00 52

(Textes : La Dépêche du Midi / Photos : SR)



Publié le 02/07/2014 à 07:43  | La Dépêche du Midi |  Vincent Vidal
Cordes-sur-Ciel est le "village préféré des Français"

Stéphane Bern et Paul Quilles ,maire de Cordes dévoilent la plaque sous la halle./ Photo DDM,Jean-Marie Lamboley.

«On voyage pendant des années sans trop savoir ce que l'on cherche, on erre dans le bruit, empêtré de désirs ou de repentirs et l'on parvient soudain dans l'un de ces deux ou trois lieux qui attendent chacun de nous en ce monde. Le voyageur qui, de la terrasse de Cordes, regarde la nuit d'été sait ainsi qu'il n'a pas besoin d'aller plus loin et que, s'il veut, la beauté ici, jour après jour, l'enlèvera à toute solitude.» Qui mieux qu'Albert Camus, pouvait retranscrire la beauté de Cordes-sur-Ciel. Un tableau de pierres et de ruelles, d'histoires centenaires, de chevaliers et de damoiselles. Une vision idyllique, qui a permis hier soir ,à la citadelle médiévale, de décrocher sur France 2, le titre de «village préféré des Français», dans l'émission de Stéphane Bern. Imaginez la joie et la fierté des Cordais devant l'écran géant, installé pour l'occasion sous la halle du Vieux Cordes ,en cette soirée d'été, simplement gâchée par quelques gouttes d'une pluie orageuse. 
 

 
Déjà dans l'après-midi , les signes annonciateurs d'un succès se mettaient en place. Car régie, câbles, caméras s'installaient dans les ruelles pentues. Alors, dès 20h45, le public se cale confortablement pour suivre l'émission. «Il paraît que Stéphane Bern est ici» lâche une spectatrice. «Cela veut dire que l'on a peut-être gagné»renchérit-elle. Il est 22 heures. Les concurrents défilent et Cordes est toujours en lice. Dans une chambre de l'hostellerie du Vieux Cordes, Stéphane Bern se repose. Il va prendre la parole dans quelques minutes, en direct de la bastide tarnaise. Et oui. Même si le public ne le sait pas encore, la cité médiévale va remporter la première place. La pluie s'arrête. Même le ciel fait une pause. Sous la halle, l'ambiance monte d'un cran. 22h15, 22h25. Le présentateur prépare son entrée. Maquillage, rush de préparation, avant la prise d'antenne en direct. Il est 22h47. Cordes peut laisser exploser sa joie, ses vieilles pierres rougir de plaisir, ses ruelles s'enivrer de futurs touristes (N.D.L.R., on annonce avec ce succès, 40% de visiteurs supplémentaire), les troubadours danser jusqu'au bout de la nuit. Il est le village préféré des Français en cette année 2014. Et c'est amplement mérité.
 

 
Les réactions des élus :
Martin Malvy >. Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, était présent hier soir à Cordes-sur-Ciel, au côté du maire Paul Quilès, pour la révélation du vote des internautes qui, à l'invitation de France 2 et de Stéphane Bern, ont élu le site «village préféré des Français».«Bravo à Cordes-sur-Ciel ! Merci aux internautes qui ont su distinguer le caractère exceptionnel de ce très beau village de Midi-Pyrénées parmi 22 villages, tous remarquables. Cela devient une habitude pour Midi-Pyrénées», a souligné Martin Malvy. «Puisqu'en 2012 France 2 avait déjà décerné ce titre à un autre village de notre Région, Saint-Cirq-Lapopie. Je ne doute pas que nous n'en soyons qu'au début d'une longue série – et je demande aux autres régions de nous en excuser par avance - puisque Midi-Pyrénées ne compte pas moins de 25 «Grands Sites» et 30 communes inscrites au titre des «plus beaux villages de France». Cordes-sur-Ciel cumulera donc les distinctions ! Le village mérite bien son nouveau titre de «village préféré des Français». J'invite les Français à découvrir Cordes, les 24 autres Grands sites Midi-Pyrénées et la région dans son ensemble. Elle devient d'une certaine manière aujourd'hui «la région préférée des Français» conclut Martin Malvy.

 

 
Josiane Chevalier, préfète du Tarn >. La préfète, qui a assisté en direct à ce moment fort au côté de Paul Quilès, «se félicite de cette nouvelle reconnaissance qui honore le département du Tarn et sa richesse patrimoniale dont Cordes-sur-Ciel est l'un des fleurons. La cité médiévale était déjà reconnue comme grand site de Midi-Pyrénées.Cette nomination constitue un nouvel atout touristique pour le pays cordais qui a accueilli près de 700 000 visiteurs en 2013. La plus ancienne bastide de Midi-Pyrénées qui domine l'Albigeois va ainsi continuer à susciter l'émerveillement d'un nombre encore plus grand d'amateurs du patrimoine.»
 

Paul Quilès, maire de Cordes-sur-ciel >. «C'est vraiment une grande satisfaction de voir Cordes décrocher la première place de l'émission, «Le village préféré des Français». Je voulais remercier tous les gens qui ont œuvré pour ce succès. Les Cordais bien sûr, mais aussi le Tarn et la Région Midi-Pyrénées. Cette victoire, c'est celle de toute une région» avoue hier soir, le maire de Cordes, Paul Quilès. Outre ce succès de prestige télévisuel, le premier magistrat se félicite déjà des retombées touristiques de cette émission. «L'impact est énorme. Aujourd'hui, Cordes accueille chaque année 700 000 visiteurs. Avec ce succès, on peut espérer 30 à 40 % de touristes en plus. C'est évidemment formidable pour notre village, mais aussi pour toute l'économie du Tarn et de la Région Midi-Pyrénées. Dernièrement, j'ai eu au téléphone le maire alsacien vainqueur l'an dernier. Il m'a dit : «Ce n'est que du bonheur pendant un an. Je n'en demande pas plus» conclut heureux Paul Quilès.
 
Photo FB "Vos vacances dans le Tarn"
 

Publié le 03/07/2014 à 07:43 | La Dépêche du Midi |  Recueilli par Vincent Vidal
 
Stéphane Bern : «Cordes est tout simplement sublime»


Stéphane Bern, mardi soir à Cordes-sur-Ciel, dévoilant la plaque de Village préféré des Francais en 2014./Photo DDM, Jean-Marie Lamboley.

Cordes-sur-Ciel. La cloche sonne minuit. Stéphane Bern a terminé depuis trois quarts d'heure son direct sous la halle, en annonçant la bastide tarnaise, village préféré des Français. Le présentateur, malgré la fatigue, prend le temps de saluer, élus et admirateurs, dans le hall d'un hôtel. Les appareils photos crépitent. Encore quelques sourires et poignées de mains, d'avant d'accepter gentiment de se poser quelques instants pour parler passion, patrimoine, beautés cordaises et émissions télé.

On vous imagine fier du succès de l'émission «Le village préféré des Français» ?
Bien sûr. Je continue de creuser le sillon de mes deux passions : l'histoire et le patrimoine. Regardez ce village cordais. Nous devons être fiers de sa beauté , de notre pays.

Pour Cordes,ce succès est synonyme d'une très belle saison touristique.
C'est certain. Le vainqueur alsacien de l'an dernier a vu une augmentation de 60% de ses visiteurs. Et c'est tant mieux. Cela crée de l'emploi. Le tourisme est un secteur capital pour l'économie française. Il faut encore le développer, attirer, parler de ce pays magnifique, de nos richesses infinies. La France est un musée à ciel ouvert. Je n'ai rien contre la sidérurgie, mais ce n'est plus là que l'on va créer de l'emploi.

 

Photo FB Christian Rivière CDT du Tarn

Vous avez eu le temps de visiter Cordes-Sur-Ciel ?
Heureusement oui. Quel bonheur. Cordes est tout simplement sublime et mérite sa place de vainqueur dans notre émission.

Faire voter pour le plus beau village de France n'alimente-t-il pas un sentiment de repli sur soi, sur un horizon restreint qui ne dépasse pas l'horizon de sa fenêtre ?
Absolument pas. Mes émissions n'appellent pas au repli sur soi-même. Au contraire. Il y a juste une fierté identitaire de défendre son drapeau, ses racines. Les temps sont difficiles, compliqués.Les gens sont perdus. Ils ont besoin d'ancrage. Les régions vont devenir trop grandes, trop lointaines. Alors, on revient aux villages, à ces racines les plus profondes.

Vous cumulez les émissions historiques, patrimoniales, la radio, des directs sur les grands événements. Vous n'avez pas peur, au final, de survoler votre travail ?
J'ai pensé évidemment à tout cela. Mais soyons honnêtes. La vie d'un présentateur télé est assez courte. Un jour, les gens, et c'est normal, seront fatigués de la tête de Bern. Alors, quand on me propose des émissions ou des directs intéressants, je ne peux pas dire non. Honnêtement, je ne survole pas mes émissions. Je suis un gros, très gros travailleur. Beaucoup ont une vie privée. Moi, je suis privée de vie. Mais je l'assume. J'ai une telle passion pour tout ce que je fais . Et puis imaginez ma chance. Visitez toutes ses demeures, ces châteaux, ses lieux magiques pour «Secrets d'histoire», «mon village préféré», «mon jardin préféré». D'ailleurs en septembre, nous lançons «Mon monument préféré».

C'est quoi votre truc pour tenir un tel rythme ?
Je me booste en rencontrant tous ces gens. Je me nourris de leur gentillesse, de leurs anecdotes. C'est là que je suis heureux. Je ne veux plus être la voix de Paris, de cette pensée qui tourne en rond. J'ai le chromosome provincial. Je le revendique haut et fort.
C'est dans les régions françaises , comme ici à Cordes que je me retrouve, que je puise mon énergie.

Et quelle popularité auprès des gens.
C'est une grande fierté. Les mots sont toujours courtois, enthousiastes a mon égard.
Un jour, un spectateur m'a dit «devenez Premier ministre». Diable non. Je suis bien plus utile dans mon rôle».

 
Photo FB Christian Rivière CDT du Tarn
 
Publié le 30/06/2014 à 03:48  | La Dépêche du Midi |  Vincent Vidal
 
Cordes croit en sa bonne étoile

Cordes accueille chaque année 700 000 visiteurs et espère devenir le village préféré des Français./Photo DDM

Demain, France télévision programme l'émission «Le village préféré des Français». Cordes-sur-Ciel fait partie des 22 candidats à la victoire finale. Du côté de la bastide tarnaise, même si la concurrence est féroce, on croit à la victoire et la municipalité a même installé un écran géant sous la halle pour suivre l'émission.

«On ne connaît pas encore le résultat. On espère, on croit à la victoire. C'est pour cela d'ailleurs que la municipalité a décidé d'installer un écran géant pour que la population regarde ensemble, cette émission.»

 

Un écran géant sous la halle
Le premier adjoint à la mairie de Cordes François Llonch a la foi. Même si le combat est difficile, même si du côté de l'Alsace, certains crient déjà victoire, le fait d'avoir été sélectionné parmi les 22 plus beaux villages de France est d'ores et déjà un succès. Pourquoi? Car, quel que soit le classement(on espère le podium dans les ruelles médiévales du vieux Cordes),, la commune aura droit à une visite filmée de ses beautés en prime-time d'une durée de 4 à 5 minutes.

 

Au minimum, plus de 20% d'augmentation touristique
«Les dés sont aujourd'hui jetés. Nous avons vraiment fait notre maximum pour appeler les gens à voter pour nous. Mais quel que soit le résultat, l'impact touristique grâce à cette émission est énorme. On annonce 40 % d'augmentation pour le vainqueur et 20% pour les autres participants» positive la directrice de l'office du tourisme du Pays cordais au Pays de Vaour, Marie Christine Lassery. «Quoi qu'il en soit, nous serons fin prêts pour accueillir cette augmentation du nombre de touristes dans notre cité».

 
La Grand'rue Raymond-VII à Cordes-sur-Ciel./Photo DDM Emilie Cayre.

700 000 touristes par an
N'oublions pas que la cité tarnaise compte moins de 1 000 habitants et voit débarquer en moyenne 700 000 visiteurs chaque année.

«Personne ne sait. Parfois, il y a des signes positifs. Tenez : je suis abonné à un magazine de programme TV. Devinez quoi ? Quelle photo ils ont choisi pour illustrer la présentation de l'émission ? Cordes-sur-Ciel» sourit le premier adjoint.

 

Demain soir, on saura. Mais quoi qu'il arrive, il y aura un vainqueur et 21 gagnants. Le maire Paul Quilès rappelait dernièrement l'impact d'une telle émission. «Passer plusieurs minutes en prime-time, sur une chaîne publique, cela n'a pas de prix. L'impact sur le tourisme est énorme pour notre village, mais aussi pour le département du Tarn et de Région Midi-Pyrénées. Alors oui. C'est important d'être là, d'être parmi les meilleurs».

Les Cordais vont patienter, stresser voire s'enflammer demain soir. Écrans géants et cris de victoire sont tendance en cette période de Coupe du monde. Alors pourquoi pas un grand soir de fête derrière les murs de la cité. Une fête de vainqueur, du bonheur à faire trembler ces vieilles pierres qui ont tout vu, tout connu, sauf la fierté d'être élues village préféré des Français.

 
Une équipe de tournage composée du réalisateur Florent Quet et du chef opérateur Christophe Astruc, est venue réaliser un reportage sur Cordes-sur-Ciel./ Photo DDM

Le programme de l'émission
Les votes sur Internet sont clos depuis le 25 mai. Demain, l'émission présentera un petit film sur chaque concurrent représentant chacun une région. Le timing est simple. Stéphane Bern commencera par le 22e et ainsi de suite jusqu'au vainqueur de cette édition 2014, en espérant que le représentant de Midi-Pyrénées, Cordes, passe le plus tard possible.

 
 
Publié le 19/04/2014 à 07:45  | La Dépêche du Midi |    
 
Village préféré des Français : votez pour Cordes-sur-Ciel

Christophe Astruc, Paul Quilès, Francette Salingardes, Florent Quet dans la rue Saint Michel / Photo DDM

Mercredi et jeudi, une équipe de tournage composée du réalisateur Florent Quet et du chef opérateur Christophe Astruc, est venue réaliser un reportage sur Cordes-sur-Ciel. La cité tarnaise fait partie des 22 villages sélectionnés pour le concours de France 2 «Le village préféré des Français».
Un drone de la société Skyshoot de Toulouse a survolé la cité médiévale pendant deux jours. Bernard Doulcier a fabriqué des croquants, Stanko a montré ses œuvres, le jardin des paradis a été filmé, des photos ont été prises côté levant sur le Pied Haut, l'architecture du village et le côté humain présenté par Francette Salingardes ont particulièrement occupé les techniciens de France 2.

Dès aujourd'hui, le public peut voter pour Cordes en se rendant sur le site de l'émission. CORDES-SUR-CIEL - Région MIDI-PYRENEES - Département du Tarn  http://www.france2.fr/emissions/le-village-prefere-des-francais/village/ . Invitez les membres de votre famille, vos amis, les amis de vos amis à voter pour Cordes.

 
/ Photo FB Vos vacances dans le Tarn

Diffusion en juin
Lors de l'émission qui sera présentée par Stéphane Bern en juin, les reportages sur les 22 villages retenus seront présentés pendant 6 minutes chacun, en commençant par le moins bien classé.
Plusieurs heures de tournage ont été effectuées et c'est le montage des meilleurs passages qui sera retenu pour l'émission qui aura lieu à 20h50 en juin.

Au nord du Tarn, Cordes suscite l'émerveillement tant le site est grandiose. Lorsque la brume s'en mêle, le village médiéval semble suspendu entre ciel et terre. Ce nid d'aigles tendu vers les cieux en a attiré plus d'un. Du philosophe Albert Camus à Sir Lawrence d'Arabie qui aimait y peindre, ce village a entraîné dans leur sillage une kyrielle d'artistes. Cordes a connu une grande prospérité du XIIIe au XVe siècle grâce au commerce du cuir, des draps et des soies.
Aujourd'hui la commune de Cordes sur Ciel a été choisie d'après le descriptif et les photos sur Internet pour représenter la région Midi-Pyrénées.Le village haut lieu touristique régional, a toutes les qualités pour figurer au palmarès de l'émission. Encore faut-il que les habitants de la région se mobilisent.

 
Publié le 28/04/2014 à 07:53   | La Dépêche du Midi |  Vincent Vidal
 
"Le village préféré des Français" sur France 2 :
Cordes-sur-Ciel veut la première place
 
/ Photo DDM
Cordes-sur-Ciel fait partie des 22 candidats sélectionnés pour l'édition 2014 de l'émission de Stéphane Bern, «le village préféré des Français». Dans la cité médiévale, tout est mis en place pour décrocher la première place , synonyme d'immenses retombées médiatiques et touristiques.

L'émission du plus célèbre royaliste français Stéphane Bern, devrait être diffusée fin juin. «Nous n'avons pas encore les dates exactes» confirme la directrice du tourisme du Pays Cordais et Pays de Vaour, Marie-Christine Lassery. Reste que la machine est lancée. «Nous avons déposé notre candidature en septembre pour l'émission, le village préféré des Français. Depuis, tout a été très vite» assure le maire , Paul Quilès. Cordes va défendre les couleurs de la Région. «Il y a trois semaines, l'équipe de production est venue tourner durant deux jours» confie la directrice de l'office . «Mais attention. Ils ont fait ce qu'ils ont voulu. Pas de spécialiste en histoire et architecture. Leur demande, leur fil rouge, c'était de trouver un habitant qui raconte sa cité, ses endroits préférés et son attachement au village.» L'heureuse élue fut Francette Salingardes, antiquaire de son état et puits de sciences, depuis plusieurs décennies, sur la vie quotidienne des habitants .

Date limite des votes le 22 mai
«Maintenant, il faut utiliser tous nos contacts. Midi-Pyrénées doit être derrière Cordes pour gagner. Nous savons tous l'impact touristique et économique d'une telle émission en prime-time sur France 2.» L'ancien ministre est motivé comme jamais pour remporter le premier accessit. «J'en ai même parlé au Président Hollande dans l'avion de retour après sa visite à Carmaux.»

 
 / Photo DDM

700 000 touristes par an
Une motivation dont les effluves ont pénétré l'office de tourisme. «Tout le monde est sur le pont. Il faut faire vite, très vite car la fin des votes, c'est le 22 mai sur le site de France 2. Alors, on a créé et distribué des flyers aux commerçants cordais. On appelle tous nos contacts, nos amis dans les différents offices de tourisme. On fait tout pour récolter un maximum de voix avant cette date fatidique» ose Marie-Christine Lassery.

Cordes a des atouts indéniables. «Nous accueillons 700 000 touristes par an. C'est énorme pour un petit village de 1 000 habitants. Mais nous avons l'expérience pour proposer des visites uniques de notre cité médiévale» renchérit Paul Quilès, insatiable quand il disserte sur la beauté de ses ruelles en pente de sa commune. Avouons que Cordes a un potentiel sans faille. Posé sur un pic, elle rayonne la beauté a des kilomètres. Au petit matin, quand le premier soleil remplace la brume, le panorama n'a pas d'égal. Comme les pénitents, accédez à la citadelle a pied, sereinement, en arpentant les ruelles en pente. Admirer ses pierres, mémoire d'une époque millénaire. Profitez de Cordes le haut, avec ses musées, ses restos sous la halle, ces commerces et dégustez un croquant.

«Vous voyez qu'avec un tel potentiel, on peut viser la première place. Nous en avons l'ambition, mais surtout le potentiel» renchérit le premier magistrat.

 

200 000 visiteurs de plus à Saint-Cirq Lapopie
Cette mobilisation, ce lobbying n'est pas anodin. Les chiffres parlent et confirment l'impact de l'émission. «Il y a deux ans, le village victorieux fut Saint-Cirq-Lapopie. Il a comptabilisé 200 000 visiteurs supplémentaires. Et plus important encore, l'effet «télé» perdure dans le temps» assure la directrice de l'office de tourisme. On comprend l'extrême motivation. «Mais vous savez. Ce qui est bon touristiquement pour Cordes et bon pour Albi, le Gaillacois et Toulouse. C'est un rayonnement régional.»renchérit Christine Lassery. Dans les ruelles de la cité, le touriste est clairsemé. Seul le musée du chocolat est en effervescence. À quelques pas de là, un couple de Bretons, profite de la vue et de leur retraite. «Oui, on connaît cette émission. Ah bon, Cordes est candidate. Elle mérite d'être bien placée. c'est tellement beau. Mais si on vote, vous comprenez bien qu'on va choisir le village breton. C'est naturel» confirme Anne. La préférence régionale, c'est comme les croyances, on ne pas peut lutter. «C'est pour cela que toute la région doit être derrière nous . Notre cité mérite la victoire. Appellez vos amis, vos connaissances pour qu'ils votent Cordes» harangue Paul Quilès.Vous savez ce qui vous reste à faire.

Comment voter
Pour accéder au site de France 2 et aider Cordes pour l'emporter face aux 21 autres villages français sélectionnés par l'emission, tapez , CORDES-SUR-CIEL - Région MIDI-PYRENEES - Département du Tarn http ://www.france2.fr/emissions/le-village-prefere-des-francais/village/. Vous accédez à la page réservée à Cordes. Il suffit dès lors de cliquer sur «votez».

 
 
Publié le 11/04/2013 à 08:40 | | La Dépêche du Midi |
 
Cordes-sur-Ciel : C'est le printemps et la fête des Responchons revient
Le 14/04/2013
 

Michel Malleviale et Paul Jalade présentent leur belle cueillette de responchons / Photo DDM archives, Jean-Marie Lamboley
 
Cette plante sauvage intrigue toujours autant. Elle a gardé son gout amer rien ne l'a altéré. La nature est bien faite, si les mains de l'homme ne la perturbent pas elle reste identique au travers des siècles les responchons en sont l'exemple parfait. La fête se déroulera comme à l'accoutumée sous la halle gourmande le dimanche 14 avril à partir de 11h30: toujours avec autant de restaurateurs, charcutier traiteur, pâtissier prépareront les responchons avec des recettes originales, très originales.
 
2013 verra une nouveauté le célèbre chef «Cyril Lignac» viendra la semaine avant réaliser une recette de responchons de son cru, dans la nature, juste après la cueillette pour son émission «Chefs en France». Il sera accompagné dans son aventure par Marcel Garric, Michel Almon et Claude Izard.
 
Le repas de fête printanier sera présenté par un animateur qui interrogera les visiteurs et leur montrera les bouquets de responchons tout en expliquant comment les préparer. Il assurera également l'animation musicale. Le Comité des Quatre Saisons a tout fait pour que vous passiez un grand moment de convivialité et de plaisir gourmand.
 
Claude Izard l'un des organisateurs de la fête des responchons./ Photo DDM
 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Tarn : Les sentiers d'intérêt départemental ont 20 ans
Tarn : La nouvelle vie d'Aiguelèze
Tourisme : Vos vacances dans le Tarn
Gastronomie Tarn : Dans les pas de Gilles Pudlowski
Départ tarnais pour La Route du Sud


• Catégories liées :
tarn
cordes sur ciel
village prefere


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement