Population : Graulhet et le Tarn en hausse 13/1/2018


   Graulhet   

Publié le 12/01/2018 à 07:44   | La Dépêche du Midi |  

Recensement : 415 habitants gagnés en un an


La ville compte aujourd'hui plus de 1100 écoliers./ Photo DDM

Les chiffres de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) viennent d'être publiés. Par rapport à l'an passé, la ville a gagné 415 habitants et 742 habitants en cinq ans. Aujourd'hui la ville affiche une population totale de 12 765 habitants, une très bonne nouvelle pour débuter cette année 2018. «En effet, dès notre arrivée à la mairie en 2008 nous nous étions donnés comme objectif premier d'endiguer l'hémorragie démographique : la ville perdait alors 100 habitants par an… C'est donc aujourd'hui chose faite et même mieux, nous gagnons des habitants !», confie le maire de Graulhet Claude Fita, ravi de cette ronde des chiffres. 


Repas des travailleurs retraités au Forum (décembre 2017) / Photo FB, Mairie de Graulhet

Et d'ajouter : «Cela représente une augmentation de 6,2 % en 5 ans, 1,2 % par an en moyenne, alors que sur le Tarn la croissance annuelle est de 0,6 %. En tant que maire, c'est une grande satisfaction doublée par le ressenti de l'activité économique : l'industrie se porte bien à Graulhet, l'industrie investit et embauche ! Et les gens viennent donc s'installer à Graulhet parce qu'ils peuvent trouver du travail, de l'immobilier à prix attractif, un large panel d'associations, une programmation culturelle, des équipements sportifs et culturels et un cadre de vie correspondant à leurs attentes».

Cette tendance à la hausse, Claude Fita déclare l'avoir soupçonnée grâce aux ventes immobilières : «fin novembre 2016 nous étions à 180 ventes immobilières et à la même date en 2017 nous enregistrions déjà 240 transactions immobilières».


Le pont neuf lors d'une représentation des Plasticiens Volants (juillet 2016)

En comparaison à d'autres villes, sur cette même période, Albi gagne 215 habitants, soit une hausse de 0,4 %, Castres perd 861 habitants, soit une baisse de 2 %, et Lavaur gagne 525 habitants, soit une hausse de 4,9 %. Comme Graulhet, Gaillac bénéficie pleinement de l'attractivité de l'ouest du Tarn et voit sa population croître de 13,3 %.

Jamais depuis près de vingt ans (avec 12 663 habitants en 1999), la ville de Graulhet ne s'était autant rapprochée de la barre symbolique des 13 000 habitants.


   Le Tarn   

Publié le 08/01/2018 à 08:35   | La Dépêche du Midi |   C.G.

Le Tarn a gagné 11164 habitants en 5 ans


Le Tarn gagne en moyenne 2 230 habitants par an depuis plus de 5 ans. / Photo DDM archives

L'évolution croissante de la situation démographique du Tarn cache des disparités, selon l'Insee. Le dynamisme est surtout observé dans les grandes aires urbaines à l'ouest du département. Tandis que Castres et Carmaux perdent de la population. Celle de Mazamet stagne.

Dans le Tarn, la population monte, mais elle monte doucement. D'après l'Insee, qui a publié fin décembre les chiffres concernant l'évolution démographique du département entre 2010 et 2015, nous sommes en moyenne 2 230 de plus par an. Soit une progression de + 0,6 % par an pendant cinq ans.

Au 1er janvier 2015, le Tarn comptait 386 543 habitants, en termes de «population légale» (qui comprend la population municipale et les comptés à part : étudiants, résidences secondaires, casernes militaires…).
Cette croissance est légèrement inférieure à la moyenne régionale et est surtout marquée à l'ouest du département ainsi que dans les zones limitrophes avec la Haute-Garonne.


Concert à Albi / Photo FB, Ville d'Albi

L'aire urbaine d'Albi en tête
L'aire urbaine d'Albi reste la plus peuplée : elle avoisine les 100 000 habitants. Et si sa progression est conforme à la moyenne départementale, elle est inégalement repartie. Ainsi quand la population périurbaine progresse de 1,2 %, l'augmentation dans l'ensemble de l'agglomération n'est que de +0,4 %. Néanmoins, les dix communes de l'agglomération albigeoise gagnent des habitants. La palme revient à Terssac (+ 2,3 % par an) qui fait donc mieux, en pourcentage qu'Albi. La préfecture gagne tout de même 110 habitants par an (+0,2 % par an).

Castres perd 170 habitants par an
Dans la deuxième grande aire urbaine du Tarn, celle de Castres (67 799 habitants), la progression annuelle est moins dynamique. Elle n'atteint qu'à peine 1 %. La ville perd même 170 habitants chaque année…


Apéro-concert à Gaillac / Photo FB, Ville de Gaillac

Dynamisme à l'ouest
Mais c'est bien (et toujours) dans l'ouest que la progression est la plus prégnante. Au 1er janvier 2015, les 27 communes qui appartiennent à la couronne périurbaine de Toulouse, affichent 26 548 habitants (soit une progression annuelle de 2 % en 5 ans). Saint-Sulpice gagne 140 habitants, Rabastens 80 et Couffouleux plus de 100.

Lavaur progresse aussi à un rythme soutenu, tout comme les communes situées le long de l'axe autoroutier A68. Gaillac, troisième commune du Tarn (15 423 habitants), décroche le pompon en accueillant 430 habitants en plus chaque année (+3 %).

Un Tarn ou des Tarns ?
[Graulhet ne perd plus d'habitants. L'évolution de sa population stagne]*, tout comme celle de Mazamet. Par contre, Carmaux voit ses effectifs décroître : environ 120 habitants par an en moins entre 2010 et 2015.
Enfin, les communes rurales, où réside un Tarnais sur trois, gagnent 900 habitants par an dans l'ensemble. Certains espaces ruraux, souvent loin des villes, continuent toutefois à perdre en population.

* Contrairement à ce qui est mentionné dans l'article, Graulhet n'a pas vu sa population stagner en 5 ans, mais augmenter : l'Insee a relevé une hausse de 742 habitants, soit + 6,2%.
Un rectificatif a été publié le lendemain dans l'édition papier.


Exposition itinérante annonçant la fête de l'économie en gare de Couffouleux./ Photo DDM, P.G.

Les communes qui tirent leur épingle du jeu
En nombre d'habitants
Gaillac a gagné 2 130 habitants en 5 ans. Elle est loin devant Saint-Sulpice (+687) et Albi (+559) qui devance d'une courte tête Lavaur (+551).
À noter la belle progression de Couffouleux qui gagne 527 habitants grâce à la plus forte progression en pourcentage dans les villes de plus de 2000 habitants : 2 087 habitants en 2015, soit +4,3 % par an pendant 5 ans.

Les communes qui passent le millier d'habitants
Rivières atteint 1 028 habitants grâce à une croissance annuelle de 2,9 % pendant 5 ans. En pourcentage, elle est devant Saint-Lieux-lès-Lavaur (1 007 hab. +2,8 %), Castelnau-de-Montmiral (1 044 hab. +1,8%), Damiatte (1 022 hab. +1 %).


À Saint-Lieux-lès-Lavaur, le petit train parcourt la campagne / Photo DDM

Les petites communes qui ont le vent en poupe
En pourcentage d'évolution, c'est Saint-Sernin-lès-Lavaur qui gagne le pompon (164 habitants en 2015, soit +6,4 % par an pendant 5 ans), devant Lasgraisses (496 hab. +5,8 %), Sieurac (275 hab. +5,5 %), Taïx (461 hab. +5,3 %), Tauriac (329 ha. +5,2 %), Cambon-lès-Lavaur (337 hab. +5,2 %), Saint-Germier (164 hab. +5,1 %), Carbes (225 hab. +4,9 %), Cabanès (281 hab. +4,7 %), Campagnac (144 hab. +4,6 %), Vieux (219 hab. +4,6 %), Saint-Genest-de-Contest (305 hab. +4,5 %)...

Le chiffre : +0,6 % de croissance annuelle > Nombre de Tarnais entre 2010 et 2015. Selon l'Insee, au 1er janvier 2015 le Tarn comptait 386 543 habitants (contre 384 474 en 2014).


Voeux du maire à Lavaur / Photo FB, Ville de Lavaur

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 



Créer un site
Créer un site