26/7/2017 Castrais : Réhabilitation du château de Montfa (81)

Publié le 23/07/2017 à 08:31   | La Dépêche du Midi |  Sylvie Ferré

David Cros veut sauver et valoriser les ruines du château de Montfa


Le château de Montfa photographié début juillet au moyen d'un drone. Dans ses ruines, quelques vestiges du passé  ont résisté au temps et vont être réhabilités. / Photo DDM

Propriétaire du site depuis peu, David Cros est tombé amoureux du château de Montfa il y a deux ans. ll met tout en œuvre pour sauver ce qu'il reste de l'ancienne demeure des Toulouse-Lautrec, laissée à l'abandon depuis cinquante ans.

Visible depuis la départementale 612, une colline surplombe la vallée du Pays castrais. Boisée, la butte, point le plus élevé de ce secteur au nord de Castres, cache les ruines d'un château féodal. La végétation a envahi le fossé qui le ceinture. Pour y accéder, il suffit de traverser le lieu dit «Boudet», sur la commune de Montfa, qui ouvre sur le sentier de randonnée pédestre en cours de balisage Les Fournials-Montfa.

Au gré de ses promenades, David Cros, 40 ans, est tombé amoureux du site il y a deux ans, lorsqu'il a emménagé dans le village, avec son épouse et sa fillette de 8 ans. Originaire de Mazamet, ce cadre de la Caisse primaire d'assurance maladie du Tarn venait de quitter Albi pour rejoindre le sud Tarn. «J'ai toujours eu de l'intérêt pour le patrimoine médiéval. J'ai d'ailleurs suivi des cours de taille de pierre. Alors, j'ai mis un point d'honneur à sauver cette ruine.»



De prime abord, il fallait défricher le volet administratif. Premières démarches compliquées pour retrouver le propriétaire des lieux, un Marseillais septuagénaire : «Il n'avait pas prévu de vendre ce qui, pour lui, était devenu sa réserve de chasse en 1981, résume David Cros. Je lui ai exposé mon projet, il a accepté de vendre.»

Depuis le mercredi 28 juin, le château de Montfa appartient à David Cros et son épouse Emeline. Epaulés par de nombreux soutiens, ils entendent bien développer leur projet : «Sauver les ruines en stabilisant ce qui reste de la bâtisse pour en faire profiter tout le monde, en permanence, avec un accès gratuit ; développer tout un parcours en interne en organisant des fouilles et en aménageant le site avec quelques indices de son passé.»

Un travail colossal, sur le long terme, mais déjà bien entamé puisque désormais le château est accessible par son petit pont enjambant le fossé, qui a remplacé le pont-levis. Depuis quelques mois, David Cros s'est rapproché de l'association adopteunchateau. com, qui œuvre pour aider les propriétaires dans leurs démarches administratives. Le projet est aussi approuvé par la commune de Montfa et son maire Michel Loubet, tandis qu'il vient d'être validé au niveau national par le site de financement participatif dartagnans.fr.



Dans le cadre d'un financement participatif, en effet, une première opération peut être envisagée : «A partir de ce lundi 10 juillet, nous avons 60 jours pour collecter la somme de 10 000 €, à raison de 5 € minimum par participant ou mécène, explique le nouveau châtelain. Ils vont servir à acheter des matériaux (sable, chaux) pour stabiliser la maçonnerie, puis créer un jardin médiéval dans l'enceinte du château.»

En parallèle, au cœur de cet été, les gros bras volontaires et bénévoles s'inscrivent déjà sur la page Facebook@chateaudemontfa, à la demi-journée ou à la journée, pour contribuer au débroussaillage et à l'élagage, afin de débarrasser la cour intérieure de tous les branchages, participer aux nettoyages des fosses. «On profite de cette période estivale pour attaquer, annonce David Cros. Tout le monde est bienvenu, même en famille!» Avec un objectif : faire table rase de la végétation pour les Journées du patrimoine, les 16 et 17 septembre.

Les grandes vacances sont ainsi programmées pour David, Emeline et leur fillette. Mais la tâche, immense, est motivée par un réseau de soutiens locaux et associatifs qui s'est rapidement constitué, des structures dédiées à la sauvegarde du patrimoine, comme le GERALH, association archéologique du Lautrécois, ou l'AGIT, Association des guides interprètes du Tarn. Un enthousiasme qui conforte David Cros dans sa démarche : «Mon projet, je souhaite aussi qu'il profite aux scolaires. Je pense que la sensibilisation des enfants au patrimoine, c'est le plus important. Il faut leur montrer l'exemple à moment donné.»



Le chiffre : 13e siècle> Dès 1255. C'est l'époque où se forme la baronie de Montfa, quand est cité le château pour la première fois. Deux ans plus tard, un texte fait le lien entre le château et la famille Toulouse-Lautrec Montfa. «L'avant-dernier propriétaire était le comte Alphonse de Toulouse-Lautrec, le père de l'artiste peintre», indique David Cros.


/ Photos FB, Château de Montfa


/ ViaMichelin

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Lombers (81) : Vente directe à la ferme Cassar
Fête de la rivière Tarn (Avalats - St Juéry)
Tarn : Balade en terres de producteurs
Pourquoi a-t-on perdu 15 degrés en deux jours ?
Le Tarn, une terre de campings


• Catégories liées :
chateau
montfa
tarn


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement