24/1/2016 Mythique Pic du Midi

Publié le 17/01/2016 à 06:15  | La Dépêche du Midi |   Sophie Vigroux

Ces hommes exceptionnels se sont dévoués pour le Pic du Midi


Pause pour les astronomes du Pic / Photo DDM

Perché à 3 000 m d'altitude, le Pic du Midi a toujours fasciné les scientifiques. Fort de sa notoriété, il attire aujourd'hui de nombreux touristes.

Alors qu'il suffit aujourd'hui de 15 minutes en téléphérique pour rallier le Pic du Midi depuis La Mongie, autrefois la montée vers le «Toit des Pyrénées» était nettement moins aisée. À raison de 7 heures de marche depuis la vallée de Campan, dans les Hautes-Pyrénées, il fallait faire preuve de courage et de ténacité pour rallier le Pic.

Pourtant, dans les années 1850-1860, ni la rudesse du climat, ni l'escarpement du relief ne sont parvenus à décourager une poignée de savants dans leur projet fou d'installer une station météorologique à 2 877 mètres d'altitude. Parmi ces pionniers héroïques, portés par l'amour inconditionnel de la montagne et un dévouement total à la science, il y avait bien sûr le couple Nansouty-Vaussennat, respectivement général et ingénieur.


Le général Nansouty et l'ingénieur Vaussenat au col de Sencours - La coupole Baillaud en construction / DDM

Le téléphérique en 1955
Grâce à eux, la construction du Pic du Midi débute en 1 878. «Au début, l'observatoire comprenait deux bâtiments : une maison d'habitation sur deux étages avec des murs d'un mètre d'épaisseur et un belvédère appelé aussi blockhaus. C'était une plate-forme d'observation avec des instruments météorologiques», annonce Emmanuel Davoust, auteur d'un livre sur l'histoire du Pic du Midi.

Les muletiers se relayaient pour acheminer les matériaux de construction et approvisionner en denrées fraîches les scientifiques qui vivaient là-haut dans des conditions spartiates.
À ses débuts, l'observatoire du Pic du Midi est tourné seulement vers la météo, par la suite d'autres sciences vont s'y développer comme l'astronomie et la physique du globe grâce notamment à Émile Marchand qui dirigea le lieu de 1892 à 1914.


Chemin du Pic du Midi dans la neige vers 1906 / CPA

Les scientifiques n'abandonneront jamais le Pic, y compris pendant les deux conflits mondiaux. L'arrivée de l'électricité en 1949 puis du téléphérique en 1955 vont révolutionner leurs conditions de vie.

Pourquoi ce site fascine-t-il les scientifiques depuis près de 140 ans ? A cause de la pureté de son ciel. Ce pic isolé en avant de la chaîne de Pyrénées offre une atmosphère sans turbulences idéale pour les astronomes. «Un autre homme va tourner le Pic vers l'astronomie, c'est Bernard Lyot, l'inventeur du coronographe en 1932, reprend Emmanuel Davoust.

Grâce à lui, on s'est mis à photographier l'atmosphère solaire. Cela a intéressé tout le monde y compris la marine nationale.» Plus tard, en 1956, on étudiera la Lune au Pic. La Nasa sera intéressée par ces clichés pour préparer les alunages des missions Apollo.


L'Observatoire du Pic du Midi vers 1927 / CPA

Cohabiter avec le tourisme
Après une période faste pour les scientifiques, le Pic du Midi est menacé de fermeture en 1995. Il doit sa survie à l'ouverture du site au tourisme, une stratégie qui n'allait pas de soit pour les savants mais rapidement, ils se sont rendu compte qu'ils avaient besoin les uns des autres pour assurer la survie de l'Observatoire. L'an dernier, plus de 5 000 visiteurs ont été accueillis au Pic du Midi afin de passer une nuit sous les étoiles. Une nuit inoubliable.


Octobre rose au Pic du Midi en 2014 / Photo FB Pic du Midi

Aujourd'hui au Pic : on y dort, on y chante, on y danse...
Les touristes peuvent se rendre au Pic du Midi pour la journée, la soirée, la nuit qu'ils soient skieurs, astronomes ou juste curieux de découvrir ce lieu mythique. Sur «le Toît du Monde», on trouve une terrasse d'observation pour admirer ce panorama à couper le souffle, le coucher et le lever de soleil, les étoiles ; un musée ( le plus haut d'Europe), un restaurant renommé où le chef Marc Berger cuisine les produits du terroir, des chambres douillettes pour passer une nuit sous les étoiles et visiter les parties scientifiques au petit matin. Tous les ans, le festival «Piano Pic» propose une soirée au Pic du Midi. Enfin, les amateurs de ski peuvent aussi profiter en ce moment de l'espace free ride de jour et de nuit.

Régie du Pic du Midi - Rue Pierre Lamy de la Chapelle - 65200 La Mongie. Tél. 0 825 00 2877. Pour réserver une Soirée Etoilée ou une Nuit au Sommet : Tél. 05 62 56 70 00, www.picdumidi.com


En hiver, quand le ciel est pur et dégagé, le Pic du Midi offre un spectacle éblouissant./ Photo DDM, DR
 
 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Le Parc National des Pyrénées a fêté ses 50 ans -2-
Le Parc National des Pyrénées a fêté ses 50 ans -1-
La neige et le froid chassent l'été indien
Bientôt un hyper-belvédère au sommet du Pic du Midi
Pyrénées, premières neiges d'été


• Catégories liées :
grand sud
pyrenees
pic du midi
observatoire


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement