14/9/2015 Intempéries Grand Sud : Épisodes cévenols dans l'Hérault et le Gard

Publié le 14/09/2015 à 08:45  | La Dépêche du Midi |  CG.

Inondations dans l'Hérault : à Lodève, la Lergue en furie a dévasté la ville et détruit l'autoroute


Le sous-sol de l'A75 est à ciel ouvert au Bosc./ Photo DDM, TopSud

Le déluge, amené par l'épisode Cévenol qui s'est abattu sur l'Hérault, a causé d'immenses dégâts dans la région de Lodève. L'autoroute A75 est coupée pour 15 jours. La ville de Lodève est dévastée.
Le grand orgue de l'église paroissiale de Blagnac (Haute-Garonne) a pris l'eau dans les ateliers de la manufacture languedocienne des grands orgues de Lodève (Hérault). Il ne sera pas installé comme prévu en octobre prochain.

Le déluge qui, samedi soir, a brutalement gonflé le débit de la Lergue qui traverse la ville, a noyé la route du Puech, dévasté les maisons, la chaussée, emporté des voitures, des imprudents sauvés de justesse et un camion. Et submergé l'illustre manufacture. «Je crois que tout est foutu, les machines à bois et les pièces d'ébénisterie, y compris une pièce classée aux monuments historiques. Je ne sais même pas comment on va pouvoir redémarrer. Il va falloir tout nettoyer. Samedi soir, on est restés au premier étage. Face à de tels événements, on se sent tout petit, impuissant devant la nature» explique Charles Salerot, désabusé, ébranlé intérieurement même s'il ne montre rien.

De lourds dégâts à travers la ville de Lodève. / Photo ML, MONIQUE RAYNAUD DR

C'est ici qu'il avait fabriqué ou restauré les orgues du grand sud, celui de Grenade-sur-Garonne, celui d'Onet-le-Château (Aveyron). Il attendait toujours hier soir la visite des pompiers pour commencer à déblayer.

A deux cents mètres de l'établissement, la route a disparu, totalement, en même temps qu'un camion emporté par la force du courant. Plus loin les torrents ont exercé une pression infernale sur le vieux pont du Puech qui a tenu, mais reculé et perdu un parapet. Juste à côté, Rémi s'est vu partir dans le courant. Et revit dans sa tête la scène, en boucle. «J'ai vu les chiens nager. J'ai voulu les mettre à l'abri dans leur enclos mais le courant était bien trop fort. Je suis tombé dans l'eau avec mon téléphone portable. J'ai réussi à rentrer dans la maison par la fenêtre et je suis resté toute la nuit dans le noir, enroulé dans une couverture» raconte-t-il encore sous le choc.

A l'hôpital, il y a eu jusqu'à 80 cm d'eau. Ici le centre de radiologie. / Photo ML MONIQUE RAYNAUD DR

En contrebas, les vignes de Cabernet-Sauvignon que Jérôme avait bichonnées, ne seront pas vendangées la semaine prochaine. La vague est passée, avec de la boue, des troncs et des voitures. Les pieds sont couchés. Dans les bas quartiers de Lodève, les piétons piégés par les puissantes eaux de ruissellement se sont tirés d'affaire comme ils ont pu. Et redoutent un nouvel épisode qui finalement ne viendra pas en ce dimanche soir de ciel plombé. Au bord de la Lergue qui a atteint dans la nuit de samedi le débit record de 1 200 m3 seconde (5 fois la Seine à Paris), Lucile préfère quitter sa maison envahie par la boue. «J'ai cru qu'on ne partirait jamais. Le camion des pompiers venus nous évacuer est tombé dans un trou dans la chaussée. J'ai pas envie de recommencer» s'exclame-t-elle. La galère du nettoyage n'a fait que commencer. Vingt jours après un premier épisode au mois d'août. Tout en redoutant les pluies à venir d'équinoxe. Puis de Novembre. La Lergue hante Lodève !


L'A75 coupée / Photo FB Midi-Libre Millau Aveyron

L'A75 (dé)coupée
Les eaux de ruissellement transformées en torrent ont découpé le bitume de l'A75 à hauteur du Bosc au sud de Lodève et défoncé le sous-sol. Depuis samedi soir, après le blocage de plusieurs centaines de voitures, l'A75 est coupée entre les sorties Lodève et Le Bosc dans les deux sens. Cette coupure pourrait durer pendant deux semaines, le temps de réparer la blessure profonde. Pour les véhicules légers, une déviation permet de contourner le chaînon manquant via la RD 609 qui traverse la ville de Lodève. Cette solution de remplacement fonctionne dans les deux sens de circulation. Pour les poids lourds il est conseillé de prendre un itinéraire différent : Depuis Clermont-Fd, via Brive, Toulouse et Narbonne ou via Saint Etienne et la vallée du Rhône (A7, A9). La patience est de rigueur. Car la déviation est surchargée dans la traversée de Lodève.


Publié le 13.09.2015
| Midi-Libre

Lodève : un spectacle de désolation

Une voiture dans la Lergue, à Lodève. / Photo ML MONIQUE RAYNAUD / DR

Lodève et sa région ont tout particulièrement souffert des intempéries dans la nuit du samedi 12 à ce dimanche 13 septembre. L'heure est au grand nettoyage

Lodève : plus de 300 mm en 3 heures
Samedi soir, les violents orages qui se sont abattus sur le sud-est de la France ont provoqué la fermeture de l'autoroute A75 dans les deux sens à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Montpellier. 

Dans la soirée du samedi, à Lodève, sur l'avenue Denfert. / Photo ML, MONIQUE RAYNAUD DR

Dans le secteur de Lodève, les précipitations ont atteint des niveaux très élevés, dépassant plus de 300 mm en à peine quelques 3 heures. Elles ont provoqué l'inondation de la ville et les sapeurs-pompiers ont dû procéder à 41 mises en sécurité et 27 sauvetages. L'A75 est coupée en raison également de chutes de roches.

386 mm à la Vacquerie, 336 mm à Lodève, 323 mm à Saint-Maurice-de-Ventalon
Vers 6 h 25 ce dimanche, Météo France notait quelques "cumuls remarquables" au cours des dernières 24 heures, dont 386 mm à la Vacquerie et 336 mm à Lodève sur l'Hérault, 221 mm à Soudorgues et 241 mm à Valleraugue sur le Gard, 323 mm à Saint-Maurice-de-Ventalon sur la Lozère. 


Publié le 14.09.2015
| Midi-Libre

Gard : la région d'Alès touchée par de fortes précipitations


Le Gardon en centre-ville d'Alès, ce dimanche soir. / Photo ML

Dimanche soir, dans le secteur d'Alès, le niveau des rivières montait dangereusement. À 22h15, le Gardon a atteint 3 m09, soit un centimètre de plus que la crue de septembre 2008, mais semblait sous contrôle. En revanche, d'autres cours d'eau (Grabieux, Auzonnet, Bruèges) ont grossi à vue d'œil à la suite de cellules orageuses stagnantes qui ont éclaté en fin d'après-midi sur les contreforts nord-ouest des Cévennes. 
Ces pluies diluviennes ont provoqué des débuts d'inondations dans une école maternelle et plusieurs maisons du village de Saint-Julien-les-Rosiers. À Saint-Martin-de-Valgalgues, les secours sont intervenus pour évacuer plusieurs personnes dont les habitations étaient menacées.


Le Gardon d'Alès en crue à 22 h 30 ce dimanche soir. / Photo ML, FABRICE ANDRES

À Alès, des patrouilles de pompiers ont sillonné les quartiers les plus exposés en invitant la population à se calfeutrer. « Du côté du quartier de Tamaris, une cinquantaine de villas ont les pieds dans l'eau. Le pire, c'est qu'on attend une seconde vague dans la nuit…», a confirmé Max Roustan, le maire d'Alès.
Mobilisés, 60 pompiers du Gard avaient, à 23h, déjà effectué plus de 110 interventions, notamment dans les secteurs sinistrés de Saint-Florent-sur-Auzonnet, coupé du monde, et de Saint-Jean-de-Valériscle.
Secourus dans leur voiture emportée
Vers 23h30, la Cèze a envahi les rues de Molières-sur-Cèze. Peu après minuit, deux personnes ont été secourues dans une voiture emportée par les eaux à hauteur d'Auzon, près d'Allègre-les-Fumades.



Publié le 14.09.2015 | Midi-Libre

Sud-Aveyron : la Sorgues en crue à Saint-Affrique


Sur les secteurs de Brusque-Mélagues, la Nuéjouls et le Dourdou ont charrié énormément de débris / Photo FB Météo Sud-Aveyron, Thomas Louis

Nuit éprouvante samedi dans le Sud-Aveyron. La Sorgues, qui avait provoqué d'énormes dégâts en 2014, est ressortie de son lit à Saint-Affrique, inondant les quais et le parking des grèves dont le revêtement venait d'être refait. Les services municipaux ont dû faire évacuer les véhicules. À Laroque, sur la commune du Fayet, une passerelle piétonne métallique s'est effondrée dans la rivière Nuéjouls qu'elle enjambe. À Millau, les pompiers sont intervenus pour des inondations de caves. Le viaduc a été réduit à une voie, pour informer les automobilistes de la situation sur le secteur de Lodève. Des cumuls importants ont été relevés sur le Sud-Aveyron avec notamment 300 mm à Mélagues et 288 mm à Tauriac-de-Camarès.

Route du Puech à Lodève, un camion de pompiers coincé entre branchages et trou dans la chaussée. / Photo ML, MONIQUE RAYNAUD DR

Sélection d'articles réalisée à partir des sites : http://www.ladepeche.fr et http://www.midilibre.fr

 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Mars : Succession d'intempéries avant l'heure d'été
Le Tarn sous les intempéries
Anglès (Tarn) : Retour sur les intempéries
Série d'intempéries en Occitanie
Grand Sud : Après la neige, le froid


• Catégories liées :
grand sud
intemperies
episode cevenol
herault
septembre 2015


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement