9/9/2015 Quel nom pour notre région ? : Sondage des quotidiens régionaux



Publié le 08/09/2015 à 07:49  | La Dépêche du Midi |  D.D.

Grande consultation : quel nom pour notre région ?


La place du Capitole à Toulouse. / Photo DDM

Pour la première fois, les habitants de Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées, sont ensemble consultés sur le nom qu'ils souhaiteraient donner à leur future grande région. Une opération relayée par les cinq quotidiens des deux régions.
Cette opération d'envergure, qui concerne les Bigourdans comme les Cévenols, ceux du Quercy et ceux du Roussillon, les Montpelliérains et les Toulousains, va s'étendre sur près d'un mois afin de sensibiliser le plus grand nombre.

Dans cette perspective, les cinq quotidiens des deux régions – La Dépêche du Midi, Midi-Libre, L'Indépendant, Centre-Presse et La Nouvelle République des Pyrénées – lancent aujourd'hui conjointement cette « grande consultation ».
Choisir un nom n'est pas une tâche facile. Les dénominations actuelles se sont fixées dans les années 50, avant la réforme territoriale de 1972.

Les termes de Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon se sont petit à petit légitimés avec le temps. Mais le département de l'Aveyron a finalement bien peu à voir avec ce que l'on entend par Midi et encore moins avec les Pyrénées, naturellement rattaché qu'il est au Massif Central. Même remarque pour le Lot, plutôt exilé vers le Périgord. En revanche, la Lozère peut légitimement se sentir appartenir au Languedoc, même si, elle aussi, est aspirée par le Massif Central ou la Vallée du Rhône.



Trouver le nom de la région sera obligatoirement un acte fédérateur, et il faudra que chacun s'y retrouve, ou du moins, qu'il ne se sente pas trop exclu, pas trop excentré par rapport au nouveau patronyme : le paradoxe est là. Le nom doit rassembler, mais, ce faisant, il risque de perdre la force des identités spécifiques. Un Catalan n'est pas un Caussenard, un Bigourdan n'est pas un Camarguais !

Histoire, géographie, langue…
On peut aborder ce choix du nom à travers trois prismes : l'histoire, la géographie, la langue.
L'histoire nous rappellera que ces pays ont porté des noms comme Septimanie, ou la Narbonnaise, du temps des Romains. Puis sont nés les fiefs et les royaumes : Languedoc, Catalogne, Roussillon, Comté tolosan, Comté de Foix, Gascogne, Bigorre, Comminges, Rouergue, Albigeois… Les noms ne manquent pas.

La géographie va retenir deux points forts majeurs : les Pyrénées et la Méditerranée, et deux points plus faibles, les causses et les quercys. Compliqué d'associer ainsi des paysages aussi divers dans un seul nom !
Le nom de Midi peut aussi être revendiqué, mais les Provençaux sont tout aussi légitimes pour s'en réclamer.



Enfin, la langue peut imposer le nom d'Occitanie, de pays d'Oc ou de Languedoc, mais ce parler qui va de la Provence aux confins du Pays Basque, sans oublier une bonne partie de l'Auvergne, ne se limite donc pas à ces deux régions élargies. Et puis, à partir de tout cela, bien des combinaisons sont possibles…

Que l'on se rassure : Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ne sont pas les seules régions qui vont devoir résoudre le casse-tête d'un nouveau nom ! Pour certaines, les choses devraient être simples, comme pour la Bourgogne, qui, même élargie, semble s'y reconnaître. Ce sera plus compliqué pour Aquitaine-Limousin-Poitou Charente. Pour notre part, malgré les difficultés du choix, nous espérons que notre grande consultation permettra d'y voir plus clair.


Publié le 08/09/2015 à 07:52  | La Dépêche du Midi | 

Les cinq grandes dates qui ont marqué notre histoire commune


/ Photo DDM

413
Arrivant d'Italie, les Wisigoths envahissent Toulouse en 413 et en font la capitale de leur royaume qui couvre tout le sud de la France : la Septimanie. La cité gallo-romaine connaît un véritable essor durant près d'un siècle. Vaincus à la bataille deVouillé (en 507), les Wisigoths fuient vers l'Espagne laissant Toulouse en 508 aux mains de Clovis. La Septimanie est aussitôt divisée en diocèses.

1209
Au début du XIIIe siècle,Toulouse est à son apogée mais le catharisme se développe et provoque en 1209, le lancement de la croisade des Albigeois par les armées françaises. Raymond VII de Toulouse abandonne une partie de ses territoires et marie sa fille Jeanne à Alphonse de Poitiers frère du roi.
En 1271, le couple s'éteint sans enfant : le roi devient comte de Toulouse.

1346
Poussé par les dépenses militaires de la Guerre de Cent ans, le roi Philippe VI convoque en 1346 à Toulouse les représentants des sept
sénéchaussées du Midi. Il fait de même à Montpellier en 1351. Ainsi naissent “les assemblées de langue d'oc” qui deviendront les États du Languedoc après 1380. Ils seront chargées d'établir le montant de l'impôt versé au roi, sa répartition et sa levée.


Le Canal du Midi / Photo DDM, Xavier de Fenoyl

1666
Sur ordre de Colbert, Pierre Paul Riquet, baron de Bonrepos, entreprend le creusement du “Canal royal du Languedoc” entre Toulouse et Sète. Achevée en 1681, la nouvelle voie navigable devient un axe économique majeur entre l'océan Atlantique et la mer Méditerranée. En 1789, sous la Révolution, il est rebaptisé “canal du Midi”. Depuis 1996, il est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

1955
Afin de favoriser l'expansion économique de la France, le décret Pflimlin du 30 juin 1955 lance le programme de création des 22 régions actuelles. Jean Vergeot, commissaire au Plan est chargé du découpage. Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées voient le jour. Pour la première fois depuis la Révolution, des régions ne correspondant pas aux anciennes provinces sont créées en France.

 
Publié le 08/09/2015 à 07:51  | La Dépêche du Midi |

A vous la parole pour choisir le nom

Évolution du territoire concerné par nos 2 régions au cours de l'histoire / Photo DDM

La Dépêche du Midi, Midi Libre, L'Indépendant, Centre Presse et La Nouvelle République des Pyrénées lancent à partir d'aujourd'hui une grande consultation auprès de leurs lecteurs pour choisir le nom de la future Grande région, née de la fusion des régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

Treize propositions, présentées ci-dessous, sont soumises au vote, jusqu'au 29 septembre.
Pour voter, rien de plus simple : il suffit de se rendre à l'adresse : www.ladepeche.fr/sondages.

La publication du nom gagnant se fera le jeudi 1er octobre. D'ici là, une personnalité de Midi-Pyrénées ou du Languedoc-Roussillon donnera, chaque jour, son choix dans le journal et sur le site internet. Les lecteurs pourront également faire leurs commentaires Les meilleurs d'entre eux feront l'objet d'une publication dans votre quotidien régional.

Septimanie
Le mot Septimanie apparaît au Ve siècle dans une lettre de Sidoine Apollinaire pour désigner le sud de la Gaule, conquis par les Wisigoths. Ce territoire correspond à une partie de l'ancienne province romaine de Narbonaise. Après une brève occupation arabe, il sera conquis par les Francs en 759. En 2005, Georges Frêche tenta, en vain, de substituer le nom de Septimanie à celui de Languedoc-Roussillon.


Croix occitane (que Julien Roche de Puygouzon sculpte pour son plaisir. /Photo DDM, D.C.

Languedoc
Le Languedoc (étymologiquement «le pays où l'on parle la langue d'Oc») correspond à la région originelle des peuples celtiques appelés Volques. Conquis par les Wisigoths, les Sarrasins puis les Francs, ce territoire se confondit au Xe siècle avec le comté de Toulouse. La couronne de France créa en 1346 les États du Languedoc. Dirigés par Toulouse et Montpellier, ces états ont perduré jusqu'à la création des départements en 1790.

Occitanie
L'Occitanie est une région qui, au Moyen âge, s'étendait au sud de la Loire, entre le Rhône et l'Océan atlantique. Ce territoire était uni par une culture et une langue commune : l'occitan. Il fut conquis au XIIIe siècle par les armées françaises lors de la croisade contre les Albigeois (Cathares). Au XIXe siècle, le mouvement des Félibriges relança l'Occitanie mais en 1934 la déclaration d'indépendance du catalan mit un frein à cette vision panoccitaniste.


Les noms soumis au vote (jusqu'au 29 septembre 2015)


   Évolution du territoire au fil de l'histoire   

Fin de l'Antiquité : Cités et provinces dans le Midi

1208 : Le domaine des comtes de Toulouse à son apogée

XIV°-XV° : La naissance du Languedoc, premières réunions des États

XVIII° : Élections et diocèses civils en 1789 - Départements en 1790-1808
 
Sélection d'articles réalisée à partir du site : http://www.ladepeche.fr

 
 
 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Grand Sud : Après la neige, le froid
Rétros Midi-Pyrénées & Tarn avec La Dépêche du Midi
Fééries de Noël dans le Grand Sud
Tarn : Timides, les cèpes ! Et ailleurs ?
Ce week-end dans les airs de Midi-Pyrénées


• Catégories liées :
grand sud
region
midi-pyrenees
languedoc-roussillon


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement