11/8/2015 Tarn : Le château de Penne

Publié le 02/08/2015 à 09:07  | La Dépêche du Midi |  Lucile Fradin

Les Gorges de l'Aveyron dévoilent leurs secrets


Le château avant sa rénovation ./ Photo DDM - JML

La forteresse de Penne propose des animations tout l'été et le mois d'août sera bien occupé. En pleine rénovation, elle reste ouverte au public.

Aux confins entre Tarn et Tarn-et-Garonne, la forteresse de Penne se dresse majestueuse à plus de 120 mètres au-dessus des Gorges de l'Aveyron.

Plus de 800 ans après le début de sa construction et seulement cinq ans après sa rouverte au public, le château renaît peu à peu de ses cendres et cet été, le village a souhaité lui rendre hommage à travers des animations sur le thème médiéval. Durant l'été, la forteresse est ouverte au public de 10 h 30 à 19 h 30, tous les jours.

Retour dans le passé
Le travail des tailleurs de pierre qui rénovent petit à petit le château est accessible aux curieux qui souhaitent s'y intéresser de plus près, et ce jusqu'au 23 août. L'équipe des bâtisseurs médiévaux se fera un plaisir de vous expliquer et de vous commenter les méthodes ancestrales utilisées pour la rénovation des lieux.

Tous les après-midi, il est possible de faire une visite guidée des lieux grâce à l'équipe de l'AGIT, qui proposent le commentaire en habits d'époques pour remonter dans le temps et comprendre les mystères du château au Moyen-Âge. La visite dure une heure, départ à 15 heures, 16 h 15 et 17 h 30, du 5 juillet jusqu'au 30 août.



Les animations font découvrir la vie médiévale./ Photo DDM, P.Guerrier


Semaine spéciale
Les 2, 3 et 4 août, le site s'est transformé pour laisser place à des animations médiévales. Chevaliers et soldats de la troupe «Médio Evo» ont envahi les rues de Penne de 10 h 30 à 19 h 30, avec spectacles et démonstrations de combats à 16 heures et 18 h 30.

A 14 h 30 et à 17 heures, il a été aussi possible de découvrir le village et sa forteresse lors d'une visite guidée théâtralisée, avec l'équipe des guides professionnels de l'AGIT, et ainsi connaître par cœur la vie des habitants du coin 800 ans auparavant.


Publié le 22/06/2015 à 09:50  | La Dépêche du Midi |  

Le château de Penne : un pic, un cap


Le village de Penne dominé par son château / Photo DDM

Vous voulez de l'histoire? Importante, imposante. Alors prenez votre voiture et allez découvir le château de Penne. D'après les écrits, c'est le plus vieux château du Tarn. En 825, il existe une mention de cette bâtisse lors d'une visite du roi d'Aquitaine, Pépin, dans la vallée. En 1109, Penne est érigé en fief par le vicomte d'Albi. Vers 1140, les Templiers ont des biens dans la châtellenie de Penne. Plusieurs d'entre eux résident alors dans la paroisse de Sainte Marie Madeleine des Albis (où fut découverte la grotte de la Madeleine des Albis en 1952), sur la rive droite de l'Aveyron.En 1208, Simon de Montfort est chargé d'éradiquer l'hérésie cathare. 

En 1223, durant la croisade des Albigeois, Amaury de Montfort se rend maître du château. Il est repris par les cathares peu de temps après. En 1365, un capitaine gascon du nom de Mongat, agissant pour les Anglais, prend Penne. En 1374, Penne est repris par les Français. En 1384, les Anglais reprennent le village et le conservent jusqu'en 1451. Le château est démantelé en 1563, et laissé à l'abandon pendant 420 ans, jusqu'à l'acquisition en 2006 par un architecte, Axel Letellier qui depuis, a décidé de mener un projet pharaonique. Redonner vie au château de Penne qui est rouvert au public depuis 2010 avec de nombreuses animations.


Publié le 06/06/2015 à 08:01  | La Dépêche du Midi |   Éric Berger

Héliportage pour le château

Les matériaux ont été acheminés par un hélicoptère au sommet de l'éperon rocheux à 120 mètres au-dessus de la rivière Aveyron. Une opération suivie par des invités parmi lesquels Paul Quilès le président de l'intercommunalité./ Photos DDM EB

Perché sur son éperon rocheux, le château de Penne domine la rivière Aveyron aux limites du Tarn et du Tarn-et-Garonne. Chaque été, le propriétaire de l'édifice médiéval lance une campagne de travaux. Jeudi, les matériaux nécessaires au chantier ont été acheminés par la voie... des airs. C'est un hélicoptère qui s'est chargé de cette délicate mission. Alex Letellier, acquéreur du château en 2007, a fait appel à une société spécialisée de Tarbes.

«C'est le moyen le plus rapide et le plus pratique pour amener le matériel» indique cet architecte, qui avait invité pour cette opération annuelle, des élus et habitants. Équipé d'un mât pour transporter les matériaux, l'hélicoptère a effectué en une matinée plus de 200 rotations entre un champ où l'attendaient de gros sacs et le sommet du roc, à 120 mètres de hauteur. «Il faut 1 minute 30 pour faire une rotation. Cela demande une grosse organisation. Tout le matériel doit être prêt à l'avance, dès la veille» indique le propriétaire. Et la météo est aussi importante. Jeudi, il n'y avait ni vent, ni pluie. Au contraire. Le mercure a dépassé les trente degrés. Pas de quoi arrêter l'Écureuil flambant neuf de la société Hélibéarn qui à chaque passage, emmenait des centaines de kilos de chargement au bout de son mât.

Technique médiévales
De la chaux, du sable, de la pierre de taille : la précieuse «cargaison» a été déposée près du château. «Cet été, les ouvriers vont reconstituer des niches à archères et consolider la tour de l'espace donjon en respectant ce que l'on voit sur des photos de 1910». Car Alex Letellier, passionné et amoureux de ce site unique, y tient : le château de Penne doit être consolidé en respectant les techniques de construction du Moyen-âge. «On n'utilise pas de disques, pas d'électricité. C'est du traditionnel» insiste-t-il. Trois compagnons seront encore à l'ouvrage autour de Pascal Warengo un spécialiste des techniques médiévales. Cinq ouvriers viendront en renfort sur un site qui a repris vie depuis sa réouverture au public en 2010.
«On touche au but. Dans trois ans, tout le château sera rouvert aux visiteurs» poursuit le propriétaire.

Bien que victime des outrages du temps, la forteresse reste une belle découverte pour tous les amateurs de patrimoine. Du haut de l'édifice, on découvre une splendide vallée et on comprend pourquoi le lieu a été choisi pour bâtir un château difficile à conquérir. «Il fallait 500 soldats pour l'assiéger. Pour le défendre, 12 hommes suffisaient à l'intérieur» raconte Alex Letellier. «Mon objectif, ce n'est pas de tout reconstruire, mais c'est de consolider et de rendre les lieux accessibles et compréhensibles au public.» Des visites et animations sont encore proposées tout l'été. L'an passé, la forteresse a enregistré 18 000 entrées. C'est le 4e site privé le plus visité en Midi-Pyrénées.

Renseignements au 05 63 55 71 09 et sur www.chateaudepenne.com
 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Tarn et Environs : Où en sont les cèpes ?
Écouter le brame du cerf en Grésigne
Lombers (81) : Vente directe à la ferme Cassar
Fête de la rivière Tarn (Avalats - St Juéry)
Tarn : Balade en terres de producteurs


• Catégories liées :
tarn
tourisme
penne
chateau


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement