4/8/2015 Graulhet : Échos de la Semaine de Cyclotourisme

Publié le 04/08/2015 à 07:55  | La Dépêche du Midi | 

La fête fut belle pour la petite reine

Les convives se sont comptés par milliers au stade Noël Pélissou. /Photo DDM, J-C C.

1200 baguettes, 150 kilos de saucisses, 250 kilos de frites... Hier, en quelques heures, les bénévoles de Dadou cyclotourisme ont permis à plus de 5000 personnes de se restaurer au stade Noël Pélissou, et presque sans file d'attente aux stands. Le ville était hier le premier point d'accueil du pétale «Pays de Cocagne» de la semaine internationale de cyclotourisme et était le passage obligé de tous les circuits de plus de 43 kilomètres.

Chants et danses occitanes de la MJC, groupe vocal et musical Fiesta, les pimprenelles saint-paulaises ont répondu «présents «pour l'animation. Une rue de l'artisanat a aussi été constituée avec les chalets de bois pour faire découvrir aux touristes les spécialités régionales, des savons au lait d'ânesse au vélo à hydrogène. Au bout de l'allée on retrouvait un stand très prisé de certains, celui de Sports services. Le magasin vauréen tenait un stand de réparation pour les cyclos : «Il y a quelques réglages, notamment de dérailleurs, mais aussi des câbles de freins et même des crevaisons» explique Evrard qui durant la journée s'est livré à une centaine de réparations. 



Parmi les cyclistes qui ont franchi les grilles du stade la gente féminine était bien représentée et on trouvait même des enfants, comme Mélanie, 11 ans et Coralie, 7 ans. Elles ont parcouru un circuit court avec leurs parents Stéphanie et Christian Heitz venus de Munich «Notre vélo a quatre place. Tout le monde doit pédaler, plus ou moins fort, mais c'est le papa qui dirige et passe les vitesses. Cela nous permet de passer la semaine en famille. En fin de semaine Christian fera de longs circuits tout seul» explique Stéphanie.

«Nous avions prévu large, mais il a fallu nous réapprovisionner» expliquait Jean-Louis Bories, président du cycloclub. Les premiers participants, ceux qui ont choisi d'accomplir la plus longue boucle, sont arrivés sur le site dès huit heures. A partir de là, les participants n'ont cessé d'arriver avec un point culminant à la pause repas de midi. Les cent bénévoles ont passé la journée sur le pied de guerre, au stade et des les rues pour aider à la circulation. Grâce à eux la fête a été belle et chacun les en a remerciés.


Publié le 04/08/2015 à 07:32  | La Dépêche du Midi | G.D.

Des milliers de cyclotouristes font une pause fraîcheur


La "course à la canette" avant de repartir. / DDM, G.D.

Carrefour de tous les circuits, Graulhet et le stade Noël-Pélissou ont, dès le matin été envahis de cylcos de toutes origines et de multiples langues. Au programme du jour, un tronçon de l'étape du Tour, Muret-Rodez, plusieurs de la Route du Sud, un paysage de montées et de descentes qui a séduit maints participants. «Le Tarn c'est vallonné, on doit être toujours en prise» assure Paoli, venu de Corse et de Corbara près de Calvi pour sa 3e semaine fédérale. «C'est de la tôle ondulée. Nous ne sommes pas habitués à ces paysages et ces chaleurs» argumentent Thérèse et Michel, venus comme 7 autres couples d'Ancenis qui avait accueilli la Semaine Fédérale il y a deux ans.

«Jamais vu autant de vélos»
Des remarques dont les «rouges et noirs» de Thouars n'ont cure, assis à l'ombre, bouteille vide de gaillac sur la table, le groupe profite des «spécialités» locales «Nous participons depuis plus de trente ans pour la majorité d'entre-nous. Aujourd'hui le parcours est moins dur que celui d'hier, ça nous va!».



Autour d'eux, une foule colorée et assoiffée. «A 13 heures, nous avons compté 8700 passages et ce n'est pas fini». Patron de l'organisation sur Graulhet et à la tête des 130 bénévoles au même titre que Jean-Louis Bories, Daniel Albouy fait le va et vient entre le buffet, le self et les réapprovisionnement en salades et fruits. La coup de feu de midi passé, il peut engager la discussions avec quelques amateurs de cyclosportives comme lui. Le premier, président des cylos graulhétois, n'en revient pas de tant de monde. «Je suis au club depuis juste 30 ans, j'avais jamais vu autant de monde sur Graulhet, à vélo au moins. Avant qu'on revoit ça...». 

Treize-heures-trente, le stade Noël Pélissou est toujours plein de monde. Certains font encore la sieste sous les arbres et sur les pelouses. D'autres passent la tête sous le robinet ou font la queue à la buvette qui fournit du frais, encore du frais. «Il reste combien pour revenir à Albi ? Vingt-cinq kilomètres ? Alors, on y va tranquille. Avant de partir, mentionnez la super-organisation». Un compliment d'un cyclo repu, désaltéré, reposé et satisfait. Départ vers le centre-ville que certains traversent du Nord au Sud, d'autres du Sud au Nord. Place du Jourdain, pizzéria et terrasses de cafés sont saturées. Place de la Mairie, un groupe de Rumilly pique-nique. Tout au long de l'avenue Charles de Gaulle, beaucoup sont assis à l'ombre. Du jamais vu, c'est sûr.

Sélection d'articles réalisée à partir du site : http://www.ladepeche.fr



 
Record de fréquentation battu lundi à Graulhet

11 500 Cyclos à Graulhet / Photo FB Mairie de Graulhet

Du jamais vu dans les semaines fédérales. Graulhet détient depuis lundi le record de fréquentation des points convivialité : 11.500 personnes sont venues y faire une courte étape. "C'était très bien organisé, comme dans tous les points accueil du Tarn", assure André Klavun, le président du comité d'organisation.
(La Dépêche du Midi - 05.08.2015)
 
 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Albi : "Saveurs du Tarn" sur le Vigan
Sports nature à Naturabeillou 2017
«Graulhet c'était hier» sur Facebook
Graulhet : Rallye du Val Dadou ce week-end
Graulhet : Naturabeillou samedi 20 mai


• Catégories liées :
graulhet
tarn
cyclotourisme
aout 2015


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement