20/1/2015 Saint-Sulpice La Pointe - Le site du Castela :

   Saint-Sulpice : Le site du Castela  

Publié le 18/01/2015 à 09:08  | La Dépêche du Midi |  V.V.

Les mystères du château du Castela


Le site du château du Castela / Photo DDM

On va vous raconter une histoire. Une de celles qui font saliver les passionnés de mystères . Une de celles qui font rêver les enfants avant de s'endormir. Amour, trahison, argent, château en ruine et souterrain. Bienvenue au château de Castela, commune de Saint-Sulpice.
Un lieu de visite, d'imaginaire, autour de Jeanne de Boulogne. Vous êtes prêts. C'est parti.

«Ce château a été érigé en 1240 par Sicard d'Alaman, seigneur de Saint-Sulpice, ministre et ami du comte de Toulouse, Raymond VII» confie Elisabeth Belmonte, guide à l'office du tourisme.
Le temps et les guerres de religions ont réduit en ruine la bâtisse. Ne reste que, fièrement posé sur la motte castrale, la chapelle.

Mais l'intrigue ne s'est pas déroulée sur mais sous terre, avec un souterrain parfaitement réaménagé, qui ravit aujourd'hui les visiteurs.

Ann, Babeth et Valérie emmènent chaque semaine les visiteurs au cœur du Moyen-âge au fil des 142 mètres du souterrain refuge du Castela. (janvier 2014) / Photo DDM

«Ce souterrain a plus de mille ans. Au début, les familles venaient se réfugier ici, en attendant que les pillards reprennent la route. Avec la création de la Bastide et des remparts, il ne servait plus que d'entrepôt pour les seigneurs» précise la guide.

Durant des décennies, il a été abandonné, servant de lieu de jeu à la jeunesse. Certains s'amusaient à faire de la moto, à graver des graffitis. Le changement intervient il y a tout juste vingt-deux ans, avec le rachat du site par la municipalité. Il a fallu deux ans de travaux et de déblaiement pour enfin l'ouvrir au public. Le résultat est à la hauteur. Mais revenons à notre histoire. Nous sommes fin XIVe , début XVe. La mère de Jeanne (c'est notre héroïne), Eléonore de Comminges se marie avec Jean De Boulogne. Alcoolique et violent, elle décide très vite de le quitter et part s'installer en Espagne, en prenant soin de laisser sa fille à Gaston Fébus.

«C'est lui qui récupère le château de Saint-Sulpice» assure Elisabeth. Le temps passe. À 11ans, Jeanne est mariée à un homme de 50 ans, Jean de Berry. 26 ans de vie commune , un deuil puis un remariage avec Georges de la Trémoille, escroc notoire, qui va la dépouiller de toutes ses terres et richesses.

«Nocturne du Castela» : Les hôtesses sont en train de mettre en place tous les chandeliers nécessaires pour un éclairage féerique (juillet 2013) / Photo DDM

C'est là que notre souterrain va devenir objet de toutes les supputations.
«Tout est organisé pour accueillir 100 à 140 personnes. Il y avait même un pont-levis à l'intérieur qui ne se levait qu'après que le gardien ait entendu le mot de passe. Ajoutons trois salles que l'on peut aujourd'hui visiter». Elisabeth est intarissable sur ce sujet.

«C'est à cette époque que Jeanne, ruinée par son mari , décide de devenir faussaire et de frapper sa propre monnaie pour récupérer une partie de sa fortune.» Jeanne la princesse devient Jeanne la faussaire.
Malheureusement pour elle, sa nouvelle vie remonte jusqu'aux oreilles de Charles VII, qui malgré son amitié pour la duchesse, décide de l'arrêter de lui faire subir le supplice réservé aux faussaires, le supplice de la marmite et de mourir ébouillantée.


Découverte à la bougie du souterrain du Castela (décembre 2012) / Photo DDM

«Elle réussit à prendre la fuite avant l'arrivée des soldats du roi. Jeanne part se cacher chez un ami dans le château de Roquecourbe. Elle y décédera deux mois plus tard» termine la guide Saint-Sulpicienne. C'est la fin de l'histoire. Et le début d'une légende qui court encore (voir ci-dessous). La porte se referme sur le souterrain du Castela, laissant les visiteurs à leurs douces pensées, à cette histoire médiévale taillée comme un roman,où l'imaginaire et lespistes les plus folles ont encore toutes leurs places.Même six siècle plus tard.


Le trésor de Jeanne de Boulogne a-t-il existé?

C'est l'énigme du château du Castela. Jeanne de Boulogne a-t-elle laissé un trésor ,en quittant précipitamment Saint-Sulpice pour échapper à la colère du roi Charles VII. «Avouons qu'en tant que femme, je ne serais jamais partie sur les routes, où fourmillent de multiples bandes de bandits , avec des caisses remplies de monnaies d'or» admet Elisabeth.

Que s'est-il véritablement passé lors de cette fuite rapide de Jeanne? Toutes les hypothèses ont traversé les siècles.

Tournage d'un clip vidéo au Castela (mai 2012) / Photo DDM

Très longtemps, la rumeur populaire a laissé entendre qu'elle était morte, après que sa barque ait basculé dans l'Agout, avec tout son or. Une légende tenace qui a été mise à mal ces dernières années. «On a la certitude aujourd'hui que Jeanne a trouvé refuge chez un ami à Roquecourbe. Elle y est morte deux mois plus tard. Mais personne ne sait où se trouve sa dépouille malgré plusieurs statues à son effigie» ose Elisabeth Belmonte. Pas de corps, pas de trésor? «On est quasi certain, que rien n'a été caché dans le souterrain. Enfin, on le pense» renchérit avec humour la guide. A contrario, une autre rumeur a pris corps,plus récemment . Lors de la démolition du Moulin proche du souterrain, il aurait été trouvé une caisse remplie d'or, dont le butin aurait été partagé en catinimi, sans dire mot à personne . Mais là aussi, aucune preuve tangible n'existe.

Alors, laissons divaguer l'imagination. L'énigme Jeanne de Boulone reste entière. Et qui sait.Le trésor de cette fausse monnaie est peut-être encore enfermé dans les méandres du souterrain du Castela. Rêver n'a jamais fait de mal.


Saint-Sulpice : Affluence record pour l'Office du Tourisme en été (2012) / Photo DDM.

Lien vers l'article de La Dépêche du Midi :
http://www.ladepeche.fr/article/2015/01/18/2031263-les-mysteres-du-chateau-du-castela.html


 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Tarn et Environs : Où en sont les cèpes ?
Écouter le brame du cerf en Grésigne
Lombers (81) : Vente directe à la ferme Cassar
Fête de la rivière Tarn (Avalats - St Juéry)
Tarn : Balade en terres de producteurs


• Catégories liées :
tarn
saint-sulpice
castela


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement