29/11/2014 Intempéries Grand Sud (27-29 nov 2014)

  Intempéries Grand Sud (27-29 nov. 2014)  

Publié le 29/11/2014 à 08:13  | La Dépêche du Midi |

Tornade, pluies diluviennes et vents violents


L'Hérault a été particulièrement touché hier. Le fleuve Orb a même été placé en vigilance rouge hier./Photo DDM

Le littoral méditerranéen a encore subi de très violentes intempéries hier : une tornade a ravagé un camping à Sérignan et des trombes d'eau sont tombées. Les intempéries se déplaçaient hier soir vers le Sud-Ouest. Aude, Tarn, Aveyron, restaient en vigilance orange «pluie et orages» et la Haute-Garonne est en alerte orange «vents violents».

Noyés ! Les départements de l'Hérault et de l'Aude se sont retrouvés sous des trombes d'eau ces dernières heures. Toutes les communes du littoral sont touchées par ces pluies diluviennes avec des précipitations de 80 à 120 millimètres soit l'équivalent d'un à deux mois de pluie en quelques heures. Deux personnes ont été ensevelies après le passage d'une tornade à Sérignan. Sur tout le Grand Sud, les vents ont dépassé en rafale les 110 km/heure, occasionnant de nombreuses chutes d'arbres et de branches.

Dans l'Hérault, le fleuve Orb a été placé hier soir en vigilance rouge avec des débordements enregistrés à Bédarieux, Le Bousquet d'Orb ou Hérépian. On devrait découvrir les effets des crues ce samedi à l'aval, en fin de matinée.

Vendredi matin, à Servian (34), à 7 h 45. / Photo ML STEPHANE PRADELLE

La hauteur des vagues couplée à la force du vent inquiétaient hier soir les élus de plusieurs dizaines de villes du littoral, dont certaines se trouvaient déjà dans une situation délicate, coincées entre la tempête en mer et les eaux de débordement des étangs. C'était déjà le cas à Frontignan-plage où les cinq cents habitants ont été encouragés à évacuer ou à Palavas-Les Flots avec déjà des quartiers coupés du monde.

L'Aude et des Pyrénées-Orientales ont également été placés en vigilance orange pour «vagues submersion» vigilance maintenue hier soir. Ainsi, la plage de sable de Port la Nouvelle «n'existe plus», elle a été envahie par une mer d'écume, de nombreux débris et même de gros troncs d'arbres. La plus grande prudence était recommandée sur les routes. Les hauteurs d'eau sont élevées dans les étangs du littoral compte tenu de la puissance des entrées maritimes. Les cours d'eau sont eux aussi sous surveillance. Par ailleurs, plus de 600 foyers ont été privés d'électricité dans le Minervois, dont une grande partie à Pouzols Minervois. Des coupures téléphoniques et problèmes de connexion à internet ont été signalés à Fleury-d'Aude, Coursan et Narbonne-Plage.

Le trafic SNCF a été interrompu entre Narbonne et Béziers en raison de la submersion de la voie ferrée.

Prés inondés dans les Monts de Lacaune / Photo FB Tourisme Monts de Lacaune

Dans le Tarn les intempéries ont sévi plus spécialement le quart sud-est, Monts de Lacaune et vallée du Thoré où la foudre a frappé un atelier de découpe de canards. A Lacabarède et Albine, l'eau a envahi la route. Des inondations et des chutes d'arbres ponctuelles ont été signalées dans le canton du Murat-sur-Vabre. Le Tarn a débordé entre Saint-Juéry et Ambialet : 60 cm d'eau sur la D70 sur la rive droite. Inondation aussi sur la commune de Saint-Cirgue ; à Ambialet le débit du Tarn était à 17 heures de 1 500 m3/s, quinze fois plus que le débit normal !

Dans le sud de l'Aveyron, on a enregistré des pluies torrentielles dans le secteur des Rougiers avec un cumul allant jusqu'à 200 mm d'eau sur certains secteurs, et de la grêle du côté de Saint-Affrique. Des pluies qui ont fait gonfler les rivières, placées sous surveillance, car l'épisode n'est pas encore terminé. Une colonne de pompiers lotois est partie hier soir de Figeac à Saint-Affrique pour compléter les équipes de secours déjà sur place. Ils doivent y rester cinq jours.

Secteur de Saint-Rome-de-Cernon / Photo FB Midi Libre Millau Aveyron

Enfin, dans les Hautes-Pyrénées, les vents violents n'ont finalement affecté que les sommets montagnards. Sur les crêtes, le vent a soufflé fort, on a enregistré par exemple, une pointe à 154 km/h au pic du Midi dans la nuit de jeudi à vendredi.
Sur tout l'est de la région, les pluies devraient continuer, mais en se calmant sur les reliefs. Il faudra cependant surveiller les cours d'eau, déjà trop gonflés.


Publié le 29/11/2014 à 08:18  | La Dépêche du Midi |  R.R, C.C et J.K

Orages sur le Lacaunais et rivière Tarn en furie


L'atelier de découpe de canards soufflé par la foudre. / Photo DDM.

L'orage avait menacé dès la veille avec des coups de tonnerre vers minuit. Hier, vers 6 heures il reprenait avec de fortes averses et des rafales de vent avant de se déchaîner vers 8 h 45, lorsque la foudre est tombée sur un atelier de découpe de canards, avenue De Lattre de Tassigny. Les dégâts sont très importants pour cette petite entreprise familiale, venue s'installer à Lacaune, il y a environ 2 ans. La foudre a éventré le toit et fait exploser le conduit de cheminée, projetant des moellons dans la salle où des saucisses et des magrets séchaient.

Le magasin de vente situé au rez-de-chaussée a subi lui aussi des dégradations et les employés qui étaient dans l'atelier d'abattage ont eu une peur bleue, fort heureusement personne n'a été blessé. Pour le patron M. Aubagnac, «le plus urgent est de rétablir l'électricité car les congélateurs sont garnis». L'installation électrique a été fortement endommagée : fils dénudés, gros disjoncteur détruit. Le retour de l'électricité permettra de savoir si les machines sont en état de marche. Le sort semble s'acharner sur cette entreprise qui a perdu en septembre son élevage de canards suite aux inondations dans l'Hérault.

Par ailleurs, des inondations sont constatées au carrefour de Peyruc, au Jardin Public et à la station d'épuration tandis qu'un éboulement s'est produit sur la D622 à la sortie de Lacaune vers Castres où la circulation qui ne se faisait que sur une voie est redevenue normale dans la matinée. À noter des perturbations de téléphone et Internet.
Sur le canton de Murat (140 mm d'eau), peu de dégâts si ce n'est une nouvelle inondation à l'entreprise de salaisons du Montalet à La Trivalle, commune de Moulin-Mage. Et on a noté quelques arbres déracinés et des ouvrages hydrauliques bouchés.

Saut du Tarn à Arthès vendredi / Photo ML Stpigot

Dans la vallée du Thoré, la D612 a été momentanément inondée hier matin par 20 cm d'eau sur la commune de Lacabarède, alors que la D88 à Albine était aussi inondée. La rivière Thoré était en certains endroits à la limite de sortir de son lit.
Du côté d'ERDF, on signalait hier après-midi un renforcement des équipes d'astreintes pour le week-end. Dans la matinée, une panne sur le réseau moyenne et basse tensions (20 000 volts et 220 volts) a mobilisé les équipes de dépannage à Lacaune.

Dans la vallée du Tarn deux routes étaient coupées hier en fin d'après-midi en raison de la montée des eaux de la rivière : la D700 A à Saint-Cirgue et la D70 à Saint-Grégoire. Un riverain de cette dernière, située rive droite dans le hameau de Cahuzaguet témoigne : «L'eau monte de minute en minute, il doit y avoir 60 cm et ça doit encore monter dans la nuit et demain (aujourd'hui). On évacue tout ce que l'on peut, c'est impressionnant comme ça va vite». «Malgré les panneaux de routes barrées, de nombreux automobilistes ne tiennent pas compte de l'interdiction et continuent à emprunter la RD 70 le long du Tarn à Courris. Le conseil général appelle à la plus grande vigilance et au respect des règles de circulation.» A Ambialet, le Tarn affichait hier vers 17 heures un débit de 1 500 m3/s, (le débit normal est de 100 m3/s). le maire Jean-Pierre Le Floch restait zen : «Nous avons un plan communal de sauvegarde, depuis 14 heures nous avons prévenu la centaine d'habitants concernés».

Enfin les sapeurs-pompiers du Tarn ont effectué 31 interventions dans la journée.



Publié le 29/11/2014 | La Dépêche du Midi |

PLUIES ET INONDATIONS DANS LA RÉGION DE LACAUNE

Les fortes pluies dans le Tarn ont entraîné des dégâts le 28 novembre 2014. Photo envoyée par l'un de nos internautes : Page Facebook - Photos des Monts de Lacaune.


Publié le 29/11/2014 à 08:08  | La Dépêche du Midi |  Benoit Garret

Le Dourdou et la Sorgue débordent à nouveau


Le parking des Grèves est submergé par les flots violents de la Sorgues./Photos DDM, B.G.

Comme annoncé la veille par une mise en vigilance orange du secteur, le Sud-Aveyron s'est réveillé les pieds dans l'eau hier, après les fortes précipitations de la nuit. Une situation qui n'a cessé de se détériorer tout au long de la journée avec la présence quasi continue de grosses pluies orageuses.

Le sud Aveyron était de nouveau sujet aux inondations hier. Avec une puissance plus forte encore qu'en septembre, le niveau d'eau de la Sorgue est monté tout au long de la journée. Et la météo n'annonçait pas d'amélioration avant demain.

Au petit matin, plusieurs habitants de Saint-Jean-d'Alcapiès sont restés bloqués chez eux encerclés par les débordements des ruisseaux environnants.
À Saint-Rome-de-Cernon, les sauveteurs aquatiques déjà engagés en prévision sont venus au secours d'une femme bloquée dans son véhicule.

La RD 999 entre Lauras et St-Rome-de-Cernon a été fermée provisoirement à la circulation puis rouverte vers 11 heures La liaison Tiergues-St-Affrique par la RD 993 a été impraticable une bonne partie de la journée.

Secteur de Saint-Rome-de-Cernon / Photo FB Midi Libre Millau Aveyron

Le Dourdou à 6,20 m à Vabres
À Vabres-L'Abbaye, alors que la crue du 17 septembre était encore dans les esprits, les habitants s'attendaient à voir le Dourdou gronder encore plus fort. Et ça n'a pas raté. À 11 h 30, il dépassait les 5,36 m de la mi-septembre. À 14 heures, il atteignait les 5,74 m, soit plus que la crue du 18 octobre 1999. À 16 h 30, le Dourdou dépassait les 6 m et à 17 h 30, il arrivait à 6,20 m… et la baisse n'était pas prévue.

En conséquence, les quartiers jouxtant la rue des Hortes et l'avenue du Pont Vieux, ainsi que le centre du village ont été évacués. Des habitants ont été accueillis à la salle des fêtes pour y passer la nuit. Des personnes âgées ont été prises en charge chez des élus.


Le Dourdou à Vabres / Photo FB Météo Sud-Aveyron

La Sorgue à 6,49 m à St Félix
À Saint-Affrique, la Sorgue a été l'attraction de la journée avec des flots puissants charriant troncs d'arbre, branchages et divers objets. Le niveau du cours d'eau mesuré en amont, à St-Félix-de-Sorgues, est passé de 3,92 m à 6 heures du matin à 6,05 m à 16 h 45 pour culminer à 6,49 m à 17 h 15.

En matinée, le moyen séjour de l'hôpital Emile-Borel, situé en bord de la Sorgue a été évacué vers d'autres services de l'établissement ; Idem pour l'aire d'accueil des gens du voyage située en bordure de la RD 7, dans une vallée de la Sorgues ruisselante. L'école Blanchard-Caussat n'a pas ouvert ses portes l'après-midi et les enfants ont été accueillis à la salle des fêtes.

Toute la journée, les sapeurs-pompiers - forts de 45 hommes - dont ceux de l'équipe de secours en eau vive ont multiplié les sorties.
La mairie de Saint-Affrique et Veolia ont circulé en ville pour inviter la population à ne pas boire l'eau du robinet : des bouteilles d'eau minérale ont été distribuées aux familles à la salle des fêtes.
À 18 heures Alain Fauconnier prenait la décision d'interdire la circulation sur le pont du centenaire : une demi-heure plus tard, la rivière enjambait le pont...

Saint-Affrique  / Photo FB Météo Sud-Aveyron

Depuis la fin d'après-midi, la tension était montée d'un cran. Tandis que le maire Alain Fauconnier demandait 50 lits à la protection civile pour accueillir les sinistrés, un hélicoptère des sapeurs pompiers arrivait sur le secteur et stationnait au lycée Saint Gabriel, dans l'attente d'un éventuel besoin d'hélitreuillage. Un second hélicoptère - de la gendarmerie celui-là, était également attendu en renfort.
Et pour renforcer l'angoisse liée à la situation, la ville était plongée dans le noir par intermittence, pour une nuit qui promettait d'être bien longue pour le sud Aveyron.


Publié le 29/11/2014 à 08:48  | La Dépêche du Midi |  © 2014 AFP

Vigilance inondations : l'Hérault vire du rouge à l'orange

Des pompiers secouristes à la recherche d'un disparu à La Londe-les Maures (sud est) après les intempéries. - Bertrand Langlois - AFP

Les intempéries qui ont fait quatre morts dans le Var en 24 heures continuent d'affecter, samedi à l'aube, six départements du Midi placés en vigilance orange, dont l'Hérault, précédemment en vigilance rouge pour les risques d'inondations, apparemment en régression.

Dans l'après-midi, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, est attendu à La Londe-Les-Maures (Var) où deux personnes ont péri, alors qu'une enfant de 8 ans et une autre personne sont toujours portées disparues dans le département.

Météo France a précisé que les départements des Pyrénées orientales, de l'Aude, de la Haute-Corse et de la Corse-du-sud étaient placés en vigilance "orages-pluie-inondation", en raison d'un "épisode pluvio-orageux actif nécessitant un suivi particulier compte tenu de sa persistance et des forts cumuls de pluie associés".

L'Hérault en crue à Agde / Photo FB Météo Hérault

Météo France a fixé la fin de l'alerte à dimanche matin 06H00.
Les départements de l'Hérault, de l'Aude et de l'Aveyron restent plus précisément en vigilance orange "crues". L'Hérault avait été placé en alerte rouge "inondations" vendredi soir en raison de menaces de crue du fleuve Orb.

Celui-ci a depuis nettement amorcé sa décrue, sans provoquer d'inondation significative, ont indiqué les secours samedi matin. Sur le secteur de Bédarieux, où les craintes étaient vives, seuls quelques quartiers "bas" ont été touchés, mais l'eau se retire. Idem à Béziers, en aval, où quelques maisons du centre ancien ont été concernés. Des évacuations préventives avaient été aussi effectuées.

Dans le Var, alors que du côté des éléments, c'est l'accalmie, et que de nombreuses routes demeurent fermées après des éboulements, l'heure est au deuil et à la désolation. Quatre morts, deux disparus et des dégâts considérables occasionnés aux habitations, exploitations agricoles et petites entreprises.

Plaine inondée dans le Var / Photo FB Var Matin

La Londe-Les-Maures dévastée: Cazeneuve sur place samedi
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, pourra le constater samedi de visu. Il est attendu dans l'après-midi à La Londe-Les-Maures. Dans cette commune d'un peu moins de 10.000 habitants, deux personnes ont péri: jeudi le corps d'une femme de 68 ans avait été retrouvé, puis vendredi celui d'une femme d'une trentaine d'années. Par ailleurs, vendredi, une quadragénaire a été retrouvée morte dans le port de Hyères; à Cogolin c'est le corps d'un quinquagénaire qui a été découvert, dans un ruisseau.

Deux personnes demeurent disparues, dont une enfant de huit ans.
Le 19 janvier dernier, un précédent orage avait déjà fait un mort à La Londe-Les-Maures, une commune située entre Hyères et le Lavandou.
Vendredi dans la soirée, l'alerte orange "pluie-inondation" a été levée dans le Tarn et le Gard, ainsi que l'alerte orange "vents violents" en Haute-Garonne.

En Haute-Corse, où des portions de routes nationales et départementales ont été coupées, une centaine d’interventions ont été recensées vendredi, la plupart pour des mises en sécurité de personnes immobilisées par la montée des eaux. Des retards à l'aéroport de Bastia ont également été signalés.
Sur le continent, le trafic ferroviaire a été affecté entre Narbonne et Béziers, où une panne électrique liée aux intempéries a provoqué jusqu'à 2 heures de retard pour les trains.


Après la tornade à Sérignan-Plage / Photo FB Météo Languedoc

Vendredi, c'est au tour de la commune de Sérignan, dans l'Hérault, balayée par une mini tornade, d'avoir connu la frayeur. Un couple a été enseveli dans sa maison mais a pu rapidement être extrait, indemne. Leur enfant, légèrement blessé, avait été secouru peu avant.
Arbres déracinés, toitures arrachées, campings détruits: le "phénomène" a touché "un secteur d'environ 200 m de rayon à Sérignan plage", selon le maire, Jacques Dupin. "Tout a explosé en moins d'une minute", a témoigné Jacky Leulier, patron du camping Aloha à Sérignan-Plage.

La mini tornade avec des bourrasques à 165 km/h a aussi produit de nombreux dégâts matériels à Nissan-lez-Enserune.
Selon Bernard Cazeneuve, cinq hélicoptères ayant effectué 60 hélitreuillages, 40 militaires, 500 pompiers ainsi que 150 gendarmes ont été déployés dans le sud-est.

Dans un communiqué, le président François Hollande a exprimé "la solidarité de la Nation" et présenté ses condoléances aux victimes des intempéries. Il a également demandé à chacun de respecter les consignes de sécurité délivrées par les autorités.
La dernière alerte météorologique importante en France remonte à la mi-novembre: cinq personnes circulant en voiture avaient péri dans des accidents provoqués par les intempéries dans le Gard et la Lozère.


Publié le 29/11/2014 à 07:50  | La Dépêche du Midi |  R.L

Le littoral a les pieds dans l'eau

L'eau est montée sur la plage à Port-La-Nouvelle; les RD 618 et 32 (Cabanes de Fleury et route maritime) ont été coupées. Les niveaux des cours d'eau sont à la hausse partout./Photos DDM, Aube Coya.

Avant une reprise des précipitations annoncée pour la nuit qui vient de s'écouler, une relative accalmie permettrait hier soir de faire un premier bilan des intempéries qui ont inondé le littoral ce vendredi.

Pas de secours à personne, hier, à l'heure où nous mettions sous presse. Que des dégâts matériels, nombreux, mais relativement limités. Et des perturbations. Pas de train par exemple plusieurs heures, en provenance et en direction de l'Hérault, qui était plus sévèrement touché hier que l'Aude. Ou encore des annulations en série de rencontres sportives ou de réunions et rendez-vous. Des routes coupées, essentiellement vers les plages. Hier soir, plus de 600 foyers étaient dans le noir en Minervois, privés d'électricité, dont une grande partie à Pouzols-Minervois. 

Cabanes de Fleury dans l'Aude, vendredi 28 novembre / Photo ML BARBIER ROGER-MARC

Dans la nuit de jeudi à vendredi, il était tombé par endroits des cumuls de 100 à 150 mm d'eau sur l'est du département, mais l'après-midi a été beaucoup plus calme.Un vent violent permettait même de dégager le ciel à Narbonne où brillait alors un généreux soleil d'automne, au moment même où une importante quantité de pluie s'abattait sur lesCorbières et le Minervois. Un autre épisode pluvieux conséquent était attendu pour la nuit de vendredi à ce samedi : les précipitations devaient s'intensifier à partir de 3h ce matin en particulier sur les secteurs des Corbières, du Narbonnais, et dans une moindre mesure sur le secteur de la Montagne Noire. Les cumuls attendus jusqu'à ce samedi 8h sont de l'ordre de 20 à 40 mm.

Pour cette journée de samedi, le système pluvio-orageux doit persister sur les mêmes secteurs (les cumuls entre samedi matin et dimanche matin, sur 24h, sont de l'ordre de 50 à 70 mm). Le vent restera orienté Sud-Sud Est avec de violentes rafales, qui généreront de fortes vagues (3 à 4 mètres) et une surcote (hausse du niveau de la mer) de 40 à 50 cm. Depuis hier, trois équipes de sapeurs-pompiers formés au sauvetage aquatique ont été prépositionnées à Lézignan, Narbonne et Sigean. Au centre opérationnel départemental de crise, activé par le préfet , on surveille tous les paramètres et en particulier la montée des cours d'eau : la Cesse par exemple était en vigilance orange, en raison des pluies attendues sur l'Hérault et la Montagne noire. Plus que jamais, il est conseillé de s'informer avant tout déplacement.


Publié le 28/11/2014 à 19:48  | La Dépêche du Midi |

Intempéries : Haute-Garonne, Tarn, Aveyron et Aude toujours en alerte

La RD 999, entre entre Lauras et St-Rome-de-Cernon a été coupée à la circulation./ Photo DDM

Quatorze départements étaient placés en vigilance orange ce vendredi en raison de vents violents et de fortes pluies. Ils sont désormais huit : la Haute-Garonne, le Tarn, l'Aveyron, le Gard, l'Aude, les Pyrénées-Orientales et les deux départements de Corse sont concernés par cette alerte qui court jusqu’à samedi matin, au plus tôt. L'Hérault a, lui, été placé en vigilance rouge inondation. Le point sur les dégâts dans ces différents départements.

Toulouse : en raison des vents violents qui soufflent sur la plaine toulousaine, la municipalité a décidé de fermer les parcs et jardins de la ville ce vendredi : Compans Caffarelli, Plantes / Grand-Rond / Royal, parc de la Reynerie, Montlong, Pays d'oc, jardin de Rangueil et du sacré coeur, Sacarin, Boiseraie, Saint-Exupéry et Observatoire. Le jardin et l'accès à la mairie de quartier de Croix Daurade sont également interdits au public.

Samedi, chaque jardin sera inspecté par les équipes de la Ville puis progressivement rouverts s'il n'y a pas de danger. 

Aveyron : « Dans le Tarn et l'Aveyron, sur les zones frontalières avec le Languedoc, on attend des cumuls maximum en 48 heures de l'ordre de 150 à 200 mm. Toutefois des débordements plus au nord sont possibles pouvant donner ponctuellement 120 mm » avait annoncé Météo France dans un communiqué. Le sud de l’Aveyron est particulièrement touché avec notamment le village de St-Jean-d'Alcapiès, encerclé par la montée des eaux des ruisseaux environnants. Selon La Dépêche Premium, les pompiers ont mis en place un groupe de sauvetage (10 plongeurs et 4 embarcations), prêt à intervenir dans le secteur. A Saint-Affrique, la plus grande vigilance est de mise en raison de la crue de la Sorgue.

A 9 h, vendredi matin, la rivière la Sorgue est en crue, à Saint-Affrique (Aveyron). / Photo ML SOPHIE FONTANA

Tarn : plusieurs bâtiments et commerces ont été inondés suite aux fortes pluies survenues dans le département.

Aude : pour l’heure, seuls des dégâts matériels causés par des vents violents et de fortes pluies sont à déplorer. Les pompiers sont en alerte à Lézignan, Narbonne et Sigean tandis que les plus fortes intempéries sont localisées sur le Minervois et dans les Corbières.

Hérault : une mini-tornade a balayé Sérignan et Nissan-lez-Enserune. « Deux campings ont été impactés, avec des arbres déracinés » explique le premier adjoint au maire de Sérignan, Jacques Dupin. Un couple qui avait été enseveli dans l'effondrement de sa maison a quant à lui été retrouvé sain et sauf tandis qu’un enfant a été blessé.

A noter que dans le Var, deux femmes ont péri à La Londe-les Maures. Une troisième victime a été découverte dans le port de Hyères. Enfin, le corps d'un homme d'une quarantaine d'années a été retrouvé à Cogolin.


Publié le 28/11/2014 à 08:03  | La Dépêche du Midi |

Attention aux vents violents en Haute-Garonne

Vigilance orange vents violents sur le département de la Haute-Garonne / Photo DDM

Météo France a placé hier après-midi douze départements en vigilance orange en raison des risques de vents violents et de pluies-inondations». Si la Haute-Garonne doit être épargnée par les pluies, nous n'allons pas échapper au vent. «Il s'agit d'une tempête commune en période hivernale se produisant 3 à 4 fois par an. Elle nécessite toutefois une vigilance particulière en raison des vents forts qui vont perdurer pendant une dizaine d'heures», a souligné hier soir la préfecture dans un communiqué.

Le vent de sud, vent d'Autan, qui soufflait déjà fort hier avec des rafales observées autour de 80 km/h devait encore se renforcer pendant la nuit. Les prévisionnistes annonçaient des rafales à 100 km/h en montagne, 80 km/h en plaine mais estimaient que le vent pourrait monter à 150 km/h en montagne et autour de 110 km/h en plaine. Aujourd'hui, le vent restera soutenu toute la journée avant de faiblir cet après-midi. En janvier 2009, lors de la tempête Klaus qui avait causé tant de dégâts notamment dans le Luchonnais, des rafales à 118 km/h avaient été enregistrées sur l'aéroport de Toulouse-Blagnac qui avait d'ailleurs été fermé.

La préfecture engage les usagers à respecter les consignes de sécurité :
• Limitez vos déplacements.
• Limitez votre vitesse sur route et autoroute, en particulier si vous conduisez un véhicule ou attelage sensible aux effets du vent.
• Ne vous promenez pas en forêt.
• En ville, soyez vigilants face aux chutes possibles d'objets divers.
• N'intervenez pas sur les toitures et ne touchez en aucun cas à des fils électriques tombés au sol.
• Rangez ou fixez les objets sensibles aux effets du vent ou susceptibles d'être endommagés.
• Installez impérativement les groupes électrogènes à l'extérieur des bâtiments.



Publié le 28/11/2014 à 10:41  | La Dépêche du Midi |

Mini-tornade dans l’Hérault : un couple enseveli, un enfant blessé

L'Hérault en crue à Saint-Jean de Fos / Sylvain Thomas - AFP

Une mini-tornade s’est abattue ce vendredi sur la commune de Sérignan, dans l’Hérault. Une famille a été ensevelie dans l’effondrement de sa maison mais après l’intervention des secours, un enfant a été découvert, blessé, sous les décombres. Ses parents ont été retrouvés sains et saufs trente minutes plus tard.

« Le phénomène a touché un secteur d'environ 200 m de rayon à Sérignan plage » a expliqué le premier adjoint au maire de la commune, Jacques Dupin, précisant que plusieurs toitures avaient été arrachées sur la zone. « Deux campings ont été impactés, avec des arbres déracinés », précise également l’élu.
Les services de secours, les services techniques de la mairie et la police municipale sont mobilisés actuellement pour venir en aide aux habitants. La mini-tornade a également fait des dégâts sur la commune de Nissan-lez-Enserune.


Publié le 28/11/2014 à 07:59  | La Dépêche du Midi |

Alerte Météo : des rafales de vent jusqu'à 140 km/h

Vigilance orange : attention aux vents violents / Photo DDM

Le département des Hautes-Pyrénées a été placé depuis hier en vigilance orange au vent par MétéoFrance. Une alerte qui concerne surtout la montagne, avec des pointes qui dépasseront les 130-140 km/h sur les crêtes pyrénéennes. Les vallées ne seront pas épargnées, puisque les prévisions font état de rafales à 100-110 km/h, alors qu'elles seront plus modérées en plaine, de l'ordre de 60 km/h. Cet épisode connaîtra plusieurs phases, plus ou moins intenses, les plus fortes se produisant la nuit dernière et toute la journée d'aujourd'hui. Cet épisode venteux devrait s'interrompre progressivement dans la nuit de vendredi à samedi.


Publié le 28/11/2014 à 20:13  | La Dépêche du Midi |  © 2014 AFP

Intempéries: 4 morts dans le Var, alerte rouge inondation dans l'Hérault

Véhicule détruit lors des intempéries le 28 novembre 2014 à  La Londe-les-Maures / Photo DDM

Les intempéries ont fait quatre morts - trois femmes et un homme - en 24 heures dans le Var, qui a une fois encore payé un lourd tribut aux dérèglements climatiques de l'automne, l'Hérault passant en vigilance rouge inondations dans la soirée.
Dans ce dernier département, l'inquiétude provient des menaces de crue du fleuve Orb, notamment à Bédarieux.

Dans le Var, où doit se rendre samedi après-midi le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, attendu à La Londe-Les-Maures, le corps d'un homme a été retrouvé vendredi à la mi-journée dans un ruisseau à Cogolin. Il n'était pas jusque-là comptabilisé parmi les personnes disparues toujours recherchées, parmi lesquelles une enfant de huit ans.

Les Pyrénées-Orientales sont venues s'ajouter vendredi après-midi aux huit départements - Aude, Tarn, Aveyron, Hérault, Gard, Corse-du-sud et Haute-Corse - qui restaient encore en vigilance orange "pluie et orages". La Haute-Garonne est, elle, en alerte orange "vents violents".

La Lène à Servian (Hérault) ce vendredi matin. / Photo ML JJSSJJ

En milieu de journée, vendredi, les fortes pluies, accompagnées d'orages et de rafales de vent, se déplaçaient vers le Sud-Ouest.
Le dispositif a été levé dans plusieurs départements, notamment le Var.

En Haute-Corse, où des portions de routes nationales et départementales ont été coupés, une centaine d’interventions avaient déjà été recensées à 16H00, la plupart pour des mises en sécurité de personnes immobilisées par la montée des eaux.
En Corse-du-Sud, les pompiers surveillaient particulièrement le barrage du Rizzanese, qui a atteint "le seuil de déclenchement de l’état de crue". Les délestages effectués n’avaient pas eu d'incidence en milieu de journée.

Une fois encore, c'est la petite commune varoise de La Londe-les-Maures qui a été le plus violemment touchée. Le 19 janvier dernier, un précédent orage avait déjà fait un mort dans cette commune située entre Hyères et le Lavandou.
Les corps retrouvés vendredi, le premier à nouveau à La Londe-les-Maures, le second dans le port de Hyères, sont ceux de deux femmes, d'une trentaine et d'une quarantaine d'années, selon les informations de la préfecture et du ministère de l'Intérieur.

Carcasse de voiture après la décrue dans le Var / Photo FB Var Matin

Jeudi soir, une femme de 68 ans, non originaire du Var avait été retrouvée morte à Lalonde-les-Maures, selon la préfecture du département, qui faisait alors état de trois disparus, dont une mère et sa fille.
Plusieurs plongeurs des sapeurs-pompiers et des gendarmes en treillis ont fouillé les berges et le lit de la rivière Maravenne à la recherche de "tout ce qui peut servir d’indice", a dit un militaire, dont l'AFP a recueilli le témoignage.

Selon un témoin qui souhaitait rester anonyme, une femme retrouvée morte vendredi était accompagnée de sa fille de 8 ans, toujours portée disparue. "Elles ont été emportées par les eaux alors qu’elles tentaient de sortir de leur voiture au niveau d’un pont qui enjambe la rivière", selon ce témoin.

Caravanes détruites après le passage d'une mini-tornade, le 28 novembre 2014 à Serignan-Plage / Photo DDM

Mini tornade dans l'Hérault
Dans la commune de Sérignan, dans l'Hérault, balayée par une minitornade, un couple a été enseveli dans sa maison. Le pire était redouté. L'homme et la femme sont indemnes. Leur enfant, légèrement blessé, avait été secouru peu avant.

Arbres déracinés, toitures arrachées, campings détruits: le "phénomène" a touché "un secteur d'environ 200 m de rayon à Sérignan plage", selon le maire, Jacques Dupin. "Tout a explosé en moins d'une minute", a témoigné Jacky Leulier, patron du camping Aloha à Sérignan-Plage.

Sa femme poursuit, en larmes: "Les fenêtres ont explosé. Des morceaux de tuiles se sont enfoncés dans le mur de la chambre. Avec mon mari, on a eu juste le temps de se coucher sous le lit."

Des bâtiments du camping Aloha à Sérignan-Plage / Photo Midi Libre PIERRE SALIBA

La mini tornade avec des bourrasques à 165 km/h a aussi produit de nombreux dégâts matériels à Nissan-lez-Enserune.

Selon Bernard Cazeneuve, cinq hélicoptères ayant effectué 60 hélitreuillages, 40 militaires, 500 pompiers ainsi que 150 gendarmes ont été déployés dans le sud-est. Il a remercié et salué l'ensemble des services de l’État présents sur place et adressé ses "condoléances" et sa "solidarité" aux familles endeuillées.

Dans un communiqué, le président François Hollande a exprimé "la solidarité de la Nation" et présenté ses condoléances aux victimes des intempéries. Il a aussi appelé les populations à faire preuve de la plus grande prudence jusqu'à la fin de l'alerte. Il a demandé à chacun de respecter les consignes de sécurité délivrées par les autorités.

La dernière alerte météorologique importante en France remonte à la mi-novembre: cinq personnes circulant en voiture avaient péri dans des accidents provoqués par les intempéries dans le Gard et la Lozère.

Route endommagée par les intempéries à La Londe Les Maures Anne-Christine Poujoulat  /  AFP

Sélection d'articles réalisée à partir du site : http://www.ladepeche.fr
Photos sélectionnées sur le site http://midilibre.fr ou les pages Facebook mentionnées

 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Mars : Succession d'intempéries avant l'heure d'été
Le Tarn sous les intempéries
Anglès (Tarn) : Retour sur les intempéries
Série d'intempéries en Occitanie
Grand Sud : Après la neige, le froid


• Catégories liées :
grand sud
intemperies
novembre 2014


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement