18/10/2014 Mazamet : le chantier de la route des usines



Publié le 15/10/2014 à 08:48  | La Dépêche du Midi |  B.R.

Mazamet :  Route des usines, le chantier progresse


Route des usines : un chantier particulièrement difficile ! / Photo DDM

La réouverture de la route des usines est prévue début Novembre.
L'imprécision sur cette date de réouverture ne fera sûrement pas le bonheur des habitants des hameaux qui doivent toujours aller passer par Labrespy pour se rendre à leur travail ni pour les commerçants de la rue de la Resse aujourd'hui désertée. Mais les services du Conseil général refusent d'être plus précis dans leur prévision. On peut les comprendre. Le chantier est en effet particulièrement difficile. Il suffit de s'en approcher pour mesurer les difficultés. Pour sécuriser la falaise les ouvriers travaillent «en rappel» et doivent en permanence contrôler leurs mouvements pour ne pas provoquer d'éboulements.

L'effondrement de rochers (300 tonnes) qui a bloqué la route des usines le 15 août 2014 / Photo DDM

Le planning est respecté …pour le moment
Le chantier suit son cours normal. La purge des éléments rocheux instables a été effectuée. Les blocs qui étaient tombés sur la chaussée ont été découpés et évacués. Les rochers en saillie ont été fixés, ce qui a nécessité 800 m de clous enfoncés dans la falaise !

L'«emmaillotage» de la falaise est en cours. Il nécessite l'utilisation de grillages de type «HLE» (haute limite d'élasticité). Ce type d'acier permet d'atteindre de hauts niveaux de résistance mécanique.

La route est moins abîmée que ce que craignaient les techniciens. Il faudra cependant refaire une partie de la chaussée et de la murette en bordure. Il faudra auparavant que le SIVAT refasse la conduite d'eau potable qui avait été endommagée et remplacée provisoirement.Une ouverture partielle en circulation alternée qui avait été un moment envisagée s'avérerait trop dangereuse. Lors de la réunion du 4 septembre avec les riverains il avait été annoncé 8 à 9 semaines de travaux pour une réouverture au tout début novembre. Les délais seront donc tenus…
Si les intempéries ne viennent pas compliquer la tâche déjà très difficile des ouvriers.

La fermeture de la route des usines a provoqué beaucoup de désagréments : long trajet supplémentaire pour les habitants des hameaux isolés, baisse de fréquentation de la boulangerie située rue de la Resse. / Photo DDM 




Publié le 22/08/2014 à 09:02

Route «des usines» : la fermeture va durer

Prévention, dissuasion : les agents du commissariat sont sur place. /Photo DDM

La «route des usines» qui traverse les anciens sites industriels aujourd'hui désaffectés est en passe de devenir le premier site touristique du Mazamétain ! La raison de ce regain d'intérêt : l'impressionnant éboulement de rochers qui a coupé la route avant Castaunouze. Les promeneurs viennent en nombre constater et photographier l'énorme masse de rochers qui obstrue la RD 54.

La police pour dissuader les imprudents
La majorité des «visiteurs» se contentent de quelques clichés ou épiloguent sur la catastrophe qui aurait pu se produire sur cet axe très fréquenté. Mais malheureusement il y a aussi quelques «inconscients» qui s'aventurent à traverser l'éboulement. Parmi ceux-là quelques cyclistes, vélo sur l'épaule, ou quelques curieux désireux de constater au plus près, malgré les interdictions clairement affichées. Les agents du commissariat effectuent des contrôles pour dissuader ces imprudents.

Le site reste en effet dangereux : «Le Conseil général demande le strict respect des mesures de sécurité concernant l'accès au site. Des éboulements résiduels restant à craindre, la traversée du site par voie piétonne est totalement interdite et dangereuse.»

Une situation qui risque de durer
Un géologue s'est rendu sur les lieux et rendra son rapport avant la fin de la semaine. Mais la situation risque de durer. Les services du Conseil général précisent : «Des fragments rocheux encore instables sont susceptibles de tomber et il faudra prévoir les mesures de confortement à mettre en place pour sécuriser complètement le lieu. Pour le déblaiement, compte tenu de la taille et de la masse des rochers, il sera nécessaire de les fractionner avant l'évacuation à l'aide d'explosifs ou au brise roche.» Les prévisions de délai formulées par ces mêmes services ne prêtent guère à l'optimisme : «Devant l'incertitude concernant l'ampleur des travaux à effectuer, il est difficile d'évaluer à ce stade la durée de la coupure de la route qui pourrait au minimum durer un mois.»

Un effondrement de rochers bloque les gorges de l'Arnette / Photo DDM

 
 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Tarn : Les sentiers d'intérêt départemental ont 20 ans
Tarn : La nouvelle vie d'Aiguelèze
Tourisme : Vos vacances dans le Tarn
Gastronomie Tarn : Dans les pas de Gilles Pudlowski
Départ tarnais pour La Route du Sud


• Catégories liées :
tarn
mazamet
chantier
eboulement


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement