20/5/2015 «Midi en France» à Tarbes cette semaine

Publié le 19/05/2015 à 08:12   | La Dépêche du Midi |  Josiane Battoue

Laurent Boyer : «De l'info bonheur»

Les Chanteurs pyrénéens ont donné de la voix, hier, devant l'hôtel de ville./Photo DDM Rachel Barranco.

«Ce qui nous a marqués en arrivant à Tarbes ? Un accueil très chaleureux et une grande simplicité dans les relations humaines.»
Hier, peu avant midi, juste après le direct tourné place de la mairie, Laurent Boyer, l'animateur vedette de «Midi en France», livre la recette de son succès : «Donner de l'info bonheur et être le plus proche possible des gens». Bien avant le clap d'ouverture, plusieurs dizaines de Tarbais ont encerclé la scène pour une exploration télévisuelle des richesses, des savoir-faire locaux et de la gastronomie.

Pour la 164e émission et la 34e de la saison, tous les mérites de ce territoire seront passés en revue une semaine durant. «Ce pays est un confetti à l'échelle mondiale. Mais c'est le plus visité au monde avec 80 millions de touristes», glisse le présentateur qui sillonne l'Hexagone, faisant parfois des haltes dans des villages de 400 habitants. S'attachant toujours, avec son équipe de 80 personnes, à en extraire quelques pépites.


Les hussards tarbais ont pris une grande part dans le conflit «14-18»./Photo DDM Rachel Barranco.

Les hussards font la mode
Dans la ville du cheval, c'est une figure très connue des Tarbais qui s'est vu remettre la marque «Sourire de France». Il s'agit de Philippe Daunis, un cocher dans la plus pure tradition. On le rencontre au jardin Massey mais aussi en ville. Botté, ganté, chapeauté, il fait visiter Tarbes dont il connaît chaque maison, chaque monument. L'homme au stetson vouvoie ses chevaux, qu'il appelle MM. «Gruss» et «Gallion». Et n'a pas son pareil pour offrir des instants de dépaysement aux petits comme aux grands, tandis que ses cobs normands ondulent de l'échine. Hier, donc, celui qui incarne une ville très à cheval sur les traditions est apparu dès la première minute, en arrière-plan. «Il fait partie des acteurs qui font vivre la ville», résume Laurent Boyer. Après l'envoi du générique et sous les applaudissements, quelques mots sur l'hôtel de ville dont «la façade néorenaissance est surmontée d'un campanile avec vue sur la chaîne des Pyrénées». Puis, l'heure était venue de tresser des lauriers au haricot tarbais dont Jean-Marc Bédouret se fait l'ambassadeur. Sur écran, on le voit labourer son champ et présenter cette production dont 130 t sont commercialisées.

Marco Lebreton, de Séméac, et ses vélos rétro / Photo DDM

Tandis que Nathalie Simon commente, Vincent Ferniaut, chroniqueur gastronomique, est aux fourneaux. Il concocte une salade aux petits lingots blancs «avec gousse d'ail, blanc de poireau, sel en fin de cuisson car il fait durcir la peau du haricot».

Au moment où un joli ciel bleu finit par percer, l'animateur rappelle que Tarbes, ville de garnison, accueille deux régiments. De là à évoquer le musée des Hussards, il n'y avait qu'un pas. Il sera donc question du fameux dolman, cette veste ajustée à la taille, agrémentée de tresses et de galons, qui inspire toujours la mode. Jean-Paul Gaultier s'en était inspiré lors d'un défilé, souligne Nicole Zapata, la conservatrice. Ce qui conduit l'animateur à glisser quelques mots sur le haras, berceau de l'anglo-arabe. Dans le registre animalier et, cette fois, gourmand, c'est au tour du porc noir d'entrer sur la piste aux étoiles. «Sa couleur marque son ancienneté et sa rusticité», apprend-on. De plus, il s'élève tout seul. C'est un autre joyau de la gastronomie bigourdane.

http://www.ladepeche.fr/article/2015/05/19/2107266-laurent-boyer-de-l-info-bonheur.html


Publié le 16/05/2015 à 08:04   | La Dépêche du Midi |  J. Battoue


Les Tarbais vont voir «Midi en France» à leur porte


La dernière fois que les caméras de «Midi en France» se sont tournées vers les Hautes-Pyrénées, c'était début octobre 2011, devant la halle de la cité mariale./Photo DDM archives, Delphine Pereira.

L'émission «Midi en France» de «France 3», animée par Laurent Boyer et son équipe, sera en direct de Tarbes, les 18 et 19 mai, place de la mairie.

«Midi en France» va mettre un coup de projecteur sur Tarbes et la Bigorre. L'émission animée par Laurent Boyer et son équipe sera en direct de Tarbes, les 18 et 19 mai. Chaque semaine, en faisant connaître une ville différente, ils dévoilent les richesses artistiques, culinaires, patrimoniales ou historiques des régions de France. Les équipes techniques sont arrivées vendredi. Cependant, plusieurs petits tournages ont déjà été réalisés. En premier lieu, au musée Massey, dont les nouveaux espaces permettent de découvrir la grande épopée des hussards de 1545 à 1945, ainsi que la collection des Beaux-Arts. Mais aussi au jardin Massey, havre de paix et véritable joyau de la cité, dessiné et artistiquement composé au XIXe siècle, sous Louis Philippe, par le botaniste qui lui a donné son nom. L'équipe a également fait un petit tour au marché aux fleurs du jeudi au Foirail où les horticulteurs viennent exposer leur production.


Les sculptures de Jean-Jacke Lorinet auront les honneurs des caméras de «France 3» dans le cadre de l'émission «Midi en France». / Photo DDM

«Midi en France» se décline par ailleurs en plusieurs chroniques 
D'autre part, un reportage sur Benjamin Aillaud, pilier de l'équipe de France d'attelage, vient rappeler que Tarbes est la ville du cheval et même le berceau de l'anglo-arabe avec son haras, un ensemble architectural de style Empire. On y découvre sur 8 ha des écuries fastueuses mais aussi plusieurs collections historiques : voitures d'attelages et selles anciennes. Sans oublier la Maison du cheval, installée dans un ancien manège, proposant un espace muséographique et des expositions. «Midi en France» se décline par ailleurs en plusieurs chroniques : la gastronomie à travers les recettes d'un chef local, une balade avec un guide passionné, la présentation d'élevages ou de parcs animaliers, les établissements de bien-être et le savoir-faire d'artisans d'exception. Afin de compléter le tableau, on retrouvera le «vu d'ici» avec l'éclairage d'un journaliste «France 3» région et le «Vu d'en haut» filmé à l'aide d'un drone.


Fonds Eyssalet (Studio Alix) : un demi-siècle d'images, embrassant la période de 1907 à 1961, ont été données à la ville de Bagnères / Photo DDM Muriel Guillin

«Midi en France» sur France 3, à 11 h 50 du lundi au vendredi.


 
 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Cap Sud-Ouest : Les Monts de Lacaune
Des Racines et des Ailes dans le Tarn et l'Aveyron
Sur France 3 demain : Le petit train de Lacaune
"Des Racines et des Ailes" : "De l'Atlantique à la Méditérann&ea
Midi en France : Dépollution à Graulhet par les plantes


• Catégories liées :
france 3
tarbes
mai 2015
midi en france


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement