Rab de neige à Lacaune

Février 2012

Si le radoucissement de mi-février a eu raison de la couche de neige recouvrant la plaine tarnaise, il n'en est pas de même dans les Monts de Lacaune. Balade hivernale sur le site nordique de Picotalen...

Dès l'arrivée au col de Picotalen (1004 m d'altitude), les croupes des environs donnent le ton ; et si la piste de luge est particulièrement râpée, ses proches alentours peuvent encore accueillir quelques glissades enfantines...

Le site nordique, qui cette année porte fort bien son nom depuis début février, offre 3 pistes de randonnées à parcourir à pied, en raquettes ou à ski de fond (accès gratuit) : Redondel (3,6 km) ; Roumane (7,7 km) ; Bel Vespré (15,9 km)...

Mais les humains ne sont pas les seuls à s'activer dans le secteur ! Il semble que la vie nocturne y soit particulièrement intense comme le montrent les multiples traces qui s'entrecroisent à proximité de la Sagne du Loup...

Avec le redoux actuel, pour mieux profiter de la balade, il est conseillé de partir en début de matinée, sous réserve de se méfier des plaques gelées : sur la neige durcie, ça crisse, ça craque, ça casse la croûte,...

Quand le chemin sort de la forêt à hauteur du parc à bestiaux, pour sinuer entre clôtures et pâturages, nous allons côtoyer une longue congère, résultat visible de plusieurs séquences de violentes tourmentes...

Au fur et à mesure que l'on s'élève le panorama se dévoile : les récentes éoliennes de Lamontélarié se détachent au-dessus des sapins, au sud-ouest les Pyrénées se devinent alors qu'au nord-est l'Aubrac est encore noyé dans la brume...

Les vastes espaces des estives sur lesquels la poudreuse a été balayée par des rafales répétées, réverbèrent sous le soleil et la forte luminosité vient quelque peu perturber la cellule des appareils photos...

Tout au long du parcours, de nombreuses empreintes trahissent les animaux qui vivent dans ces rudes contrées ; au hasard de rencontres : musaraignes, lapins, lièvres, renards, chevreuils, biches, merles, buses, etc...

Sur la piste de Bel Vespré, au col du Plo des Parcs, le vent s'est engouffré dans le couloir et a sculpté des dunes de neige au milieu desquelles le skieur doit slalomer pour éviter de se "planter" dans ces masses de poudreuse...

Au contraire, les zones dégagées par le vent laissent apercevoir des vaguelettes aux cristaux scintillants à contre-jour, alors que les parties dégelant le jour se transforment ensuite en piégeuses plaques verglacées...

De temps à autre des vestiges de murs viennent rappeller que de nombreuses fermes étaient dispersées à la fin du XIXème siècle dans ces Monts de Lacaune, avant que la forêt et les landes ne recouvrent leur emplacement...

Même si quelque bruit de tronçonneuse se répercute dans le lointain (il ne faut pas oublier qu'ici les cheminées des bâtisses traditionnelles fument au moins dix mois sur douze), les forestiers ont dû arrêter les travaux d'abattage qu'un automne clément avait encouragés...

Autres traces de la vie qui régnait au début du siècle dernier, les anciens pesquiers (bassins bâtis en pierre et en terre pour constituer des réserves d'eau pour les métairies) sont pris par le gel...

...tout comme les réservoirs aménagés et gérés par la société de pêche locale surmontés d'une bonne couche de glace, suffisamment épaisse pour supporter le poids d'une personne qui s'y est aventurée à priori sans risque...

Cette présence neigeuse coïncidant avec les vacances scolaires du secteur, les pistes sont bien parcourues. Sur le parking, les plaques révèlent les provenances des randonneurs : Tarn principalement, mais aussi Aude ou Hérault, avec même des "étrangers" à la région...

Si les manchons accrochés aux branches ont disparu, les capuchons de neige résistent encore sur les rochers ou les bois morts : une superbe ambiance de sous-bois agrémentée par les jeux d'ombres et de lumières...

Les petits ruisseaux ne sont pas en reste et participent à leur manière à la féérie ambiante : ainsi branchages et brindilles sont festonnés de glace à proximité de l'eau écumante et tourbillonnante...

Sur la piste de Roumane, les abords du refuge de Martinou accueillent les pique-niqueurs : à l'abri du vent (très modeste ce jour-là), sous les chauds rayons du soleil et les pieds dans la neige, dépaysement garanti !...

Pique-nique aussi pour les sangliers locaux, mais vraisemblablement en nocturne, qui ont labouré en de multiples endroits les fossés ou fonds de petits vallons dans lesquels les feuilles mortes s'étaient accumulées...

Si la balade vous tente, il faut toutefois signaler que le chalet d'accueil est fermé actuellement (jusqu'à la prochaine chute de neige !), et qu'il faut donc monter avec son propre matériel pour ceux qui veulent se déplacer en raquettes ou skis...

Toute bonne rando ne saurait se terminer sans savourer quelque produit local, et quoi de mieux qu'un bon jambon... de Lacaune évidemment ! Que le Relais de Fusiès présente en chartreuse avec un coeur de foie gras... Bonne dégustation !... Bonne balade !...

(Photos Simon Rodier)

Les articles de La Dépêche :

Publié le 23/02/2012 08:58 | La Dépêche du Midi

Nages : Un tremblement de glace au Laouzas

L'hiver est (peut-être) fini, mais les blanches stalactites de la digue veulent jouer les prolongations.

La saison fut rude dans les Monts de Lacaune. Pendant une quinzaine de jours, le thermomètre est parvenu à -5° C et est descendu à -16°C. Conséquence : les canalisations ont souffert. Il est admis que la terre a été gelée sur un demi-mètre. Peut-être jusqu'à 70 cm aux endroits les plus froids, ou bien quand la couche de neige préalable (20 à 25 cm) a été déblayée par la main de l'homme ou la bise formant, plus loin, congère. La neige : sur le site de Lacaune-Picotalen, elle fut la bienvenue. Ski de fond, raquettes, luge : en cette période de vacances scolaires, les forêts d'altitude étaient remplies de mouvements sains et joyeux. Tout a une fin. Sous le lac du Laouzas gelé, Vèbre et Viau poursuivent leur travail sous-marin de sape. Tandis qu'à deux pas de la digue tournée vers l'ombre, la roche bordant la route n'est qu'un mur de blanches stalactites, de sourds grondements montent des entrailles de la terre. Dans un lugubre mugissement, la croûte du lac se lézarde, se fissure. Et même si le soleil en rit, c'est la débâcle.

Ainsi est mort l'hiver 2011-2012. Pour le moment, le meilleur et de loin, du siècle. Mais pour le pleurer, il ne trouvera que quelques poètes…

?

Publié le 19/02/2012 06:42 | Christian Calas

Lacaune : Le ski est toujours au rendez-vous

Samedi matin, les enfants se croyaient au paradis blanc de Picotalen./Photo DDM.

Les pistes de ski de fond de Picotalen, à 3 km de Lacaune, direction La Salvetat, ont connu une très belle affluence durant la première semaine de vacances.

Le redoux de vendredi et samedi a ralenti la fréquentation mais dès 10h, samedi matin, des familles entières ont profité du site sous le soleil. Deux familles, venues d'Albi pour la première fois, n'en croyaient pas leurs yeux, tant leurs enfants s'éclataient sur la piste de luge située auprès du parking. Les skieurs aussi étaient au rendez-vous malgré une neige plus collante, mais cela ne rebutait pas cet habitué de Castres qui confiait, à son départ pour les 18 km de la grande boucle à ski : « Je suis un habitué et je viens dès que possible car c'est tellement beau et calme sous un soleil radieux comme aujourd'hui ».

Et l'espoir de voir encore un peu de neige est grand, puisque la météo annonce des chutes pour dimanche. Alors pour les amateurs de blanc, direction les pistes de Picotalen !

?

Publié le 15/02/2012 09:59 | La Dépêche du Midi

Lacaune : Les dégâts du froid

Les engins de déneigement ont été souvent de sortie en ce début de février.

La succession des températures à moins 15° a certes favorisé les amateurs de ski qui se sont pressés sur les pistes de Picotalen, mais ces températures sibériennes ont maltraité les canalisations d'eau qui ont souvent éclaté si bien que certains quartiers se sont retrouvés sans eau potable. Les services municipaux ont été souvent appelés pour réparer et parfois en pleine nuit. La solidarité entre voisins a joué pour se ravitailler en eau ou pour se doucher et même la Communauté de Communes a autorisé les personnes touchées à utiliser gratuitement les douches de l'Espace des Sources Chaudes. En cette période difficile, il faut remercier les services de déneigement, tant du Conseil général que de la Municipalité, pour avoir si bien dégagé et salé les axes routiers. Le redoux et le retour de la neige en milieu de semaine ne devraient donc pas poser de problème particulier.

?

Publié le 11/02/2012 12:50 | La Dépêche du Midi

Viane : Une patinoire toute fraîche à la Rabaudié

Le lac est gelé : une bonne raison pour ne surtout pas s'aventurer sur ses bords./Photo DDM

Avec le froid quasi sibérien qui s'est abattu depuis une dizaine de jours, il n'est, tout compte fait, pas surprenant de constater que le plan d'eau de la Rabaudié, presque entièrement gelé sur sa surface, ressemble davantage à une patinoire qu'à un lac de loisirs. Il n'empêche qu'il est fortement défendu d' y tenter un tour de glisse, la glace demeurant fragile, les conséquences risqueraient d'être dramatiques. Espérons que pour l'ouverture de la pêche, dans moins d'un mois, le redoux se sera manifesté afin que le traditionnel concours ne se transforme pas en une épreuve de simulation de pêche polaire.!

?

Publié le 10/02/2012 09:26 | La Dépêche du Midi

Lacaune : Malgré la neige et le froid, les routes sont bien dégagées

A Lacaune, en plus des pistes de fond, il y a même une piste de luge pour les enfants./Photo DDM

Lacaune serait-elle à contre-courant du reste du Tarn ? En tout cas, malgré les 30 cm de neige tombés la semaine dernière et les températures très basses la nuit (-17° mercredi), les routes sont toutes bien dégagées, notamment la 622 vers Castres complètement noire et sèche. La 607 vers Albi et la 52 vers Belmont connaissent chaque nuit de petites congères dues au vent mais les chasse-neige ont tôt fait de rétablir la situation. L'activité économique n'est pas ralentie tandis que les ramassages scolaires n'ont pas de difficultés particulières. Les pistes de ski de fond tournent à plein régime sous le soleil et les enfants s'en donnent à cœur joie.

?

Publié le 05/02/2012 08:43 | La Dépêche du Midi

Lacaune : Les pistes de ski prises d'assaut

Un départ en famille ou en solo sur les pistes bien damées de Lacaune./Photo DDM C.C

Les abondantes chutes de neige associées au grand froid permettent la pratique du ski de fond sur les pistes de Picotalen, à 3 km de Lacaune, direction La Salvetat. Le responsable du chalet de location (skis, raquettes et luges) se réjouissait de l'affluence de ce samedi, certes très froid mais superbe sous le soleil et une neige glacée. Dès 14 heures, plus d'une centaine de personnes sillonnaient l'une des 3 pistes (3 km, 7 km ou 16 km) soit à ski, soit en raquettes de neige.

Rush attendu aujourd'hui

Le plus souvent, on vient à Lacaune pour skier en famille et ceux qui découvrent ne sont pas déçus, tel cet Albigeois qui confiait : «Je ne connaissais pas ce site, je l'ai découvert lors du reportage effectué par FR3, il est magnifique, aussi suis-je venu avec mon épouse et mes enfants pour en profiter ». Jusqu'à 15h, les randonneurs affluaient encore mais le responsable recommandait, lors de la location: «Après 16h, on ne part plus, on rentre par sécurité pour ne pas être pris par la nuit ». Et dimanche devrait être le grand rush avec des skieurs de tout le Tarn et des départements voisins car Picotalen sous le soleil vaut bien le Plateau de Beille ! C.C




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement