Publié le 27/12/2018 à 07:52  | La Dépêche du Midi |

Anne Sylvestre se produira au Forum samedi 12 janvier


Anne Sylvestre se produira au Forum samedi 12 janvier / DDM

Anne Sylvestre sera sur la scène du Forum, le samedi 12 janvier, à 20 h 30. De la génération des Brel, Brassens et Barbara, elle demeure la dernière des grands de cette époque même si elle n'a pas reçu la même reconnaissance médiatique. Sa voix unique n'a pas changé d'un iota.

Ses “Fabulettes” poétiques ont marqué des générations d'enfants mais Anne Sylvestre est surtout une auteure visionnaire, profondément humaine, dont les textes pour adultes, injustement méconnus, sont parmi les plus beaux du répertoire français. «60 ans à ne vivre que par, pour, avec et à travers les chansons. Si j'avais pu imaginer ça, le jour où j'ai débarqué avec ma guitare, mes trois accords, quelques couplets pas trop mal fichus et un trac d'enfer, peut-être que j'y aurais regardé à deux fois mais j'ai plongé et me voilà», dit-elle. Avant d'ajouter : «Les chansons de ce spectacle (60 ans déjà ! Non sans blague ?), je les ai choisies un peu pour moi, beaucoup pour vous, ou l'inverse : des anciennes, des récentes, des connues et des méconnues ... Vous verrez bien !»


Publié le 29/12/2018 à 07:10  | La Dépêche du Midi |  G.D.

Le Football-Club est premier en Régionale 3 à la trêve


Les petits, premiers supporters des grands du club. / Photo : DDM

Ce n'est pour Patrice Insa, l'entraîneur des seniors 1 du Football-Club graulhétois, ni une surprise ni la confirmation de l'assiduité générale du groupe, mais les deux à la fois, si son équipe est première de sa poule de régionale 3 à la trêve.

«L'objectif de départ de saison était le maintien. Maintenant qu'il est pratiquement acquis, le but sera de rester en haut le plus longtemps possible», assure le technicien.
Au final, seul le premier pourra monter en Régionale 2, un niveau jamais atteint par le Football-Club.
Un rêve lointain qui ne perturbe pas les relations entraîneurs-joueurs. «Même si je passe mon temps à tempérer les ardeurs, car je ne veux pas que les gars pensent qu'ils peuvent monter sans souffrir».

Le match de reprise à Beauzelle
Et de souffrance il devrait en être question dès le match de reprise face à Beauzelle, le 6 janvier, à l'Estarié, pour un match en retard.

«C'est le premier qui reçoit le deuxième. Nous aurons ce jour-là un élément de réponse sur notre vraie valeur. Si nous perdons, nous nous mettons à égalité avec les Haut-Garonnais. Si nous gagnons nous nous offrons deux jokers».
Paradoxalement, c'est sur une défaite, la seule de ce début de saison contre Espalion, que l'équipe s'est construite.

«Un revers, 4 à 3, à l'Estarié, au terme d'un match qui a vu les leaders de l'équipe passer à côté. Nous avons su tirer les enseignements de cette déconvenue». Patrice Insa assure que c'est l'état d'esprit adopté par les nouveaux et renouvelé par les anciens qui a fait la différence.
«La qualité de ce groupe, c'est la combativité et le respect sur le terrain et ses facultés à régler ses petits problèmes en interne, en dehors. Il est souvent sur le fil du rasoir, nécessite une attention permanente, mais sait aussi se ressaisir dans la difficulté, dans l'adversité».

Il reste encore 14 rencontres à jouer et le coach ne veut surtout pas s'enflammer. Mais en cette période de vœux, il se permet de formuler le sien. «Ce serait de terminer ma carrière sur une montée en Régionale 2. Cette saison ou la suivante».
Pour sa deuxième au FCG depuis son retour, Patrice Insa a déjà été gâté pour Noël.


Publié le 31/12/2018 à 08:42  | La Dépêche du Midi |  G. D.

Rugby : les juniors attaquent la reprise par un grand derby


Une équipe formée de jeunes du coin exclusivement. / DDM

En ne perdant qu'un seul match, les U19 du Sporting ont terminé meilleur deuxième toutes poules confondues, de la phase de brassage du championnat d'Occitanie. Un bon comportement qui satisfait Remi Poujade, co-entraîneur aux côtés de Nicolas Vaton. «Nous avons la chance de disposer d'un groupe assidu aux entraînements et qui ne compte que peu de blessés. Pourtant nous ne disposons que de 25 joueurs dans l'effectif et 80 % sont des premières années». Un groupe construit à coups de camaraderie, de ténacité et d'enthousiasme. «Parfois trop même. Nous devons souvent freiner les ardeurs», reconnaît l'ancien demi-de-mêlée.

Une équipe qui a aussi des lacunes. «Elle a du mal à interpréter les consignes mais nous la savons capable de le faire. Elle manque de poids et de physique et parfois de concentration. Mais elle y sera pour la reprise, le 13 janvier à Gaillac, avec le derby que beaucoup attendent. Les joueurs des deux côtés se connaissent. Les Graulhétois sont au lycée à Gaillac. Nous allons aborder ce match avec humilité, en n'ayant rien à perdre à l'extérieur».

Dans l'effectif du Sporting, pour lequel Julien Héral, Jean Gasc, Jerome Biau et Julie Papaïx sont aux petits soins, une majorité de Graulhétois, quelques-uns de Briatexte, de Busque et de Laboutarié, pas plus loin. «Avec une demi-douzaine de jeunes qui tirent le groupe vers le haut et peuvent franchir le pas vers l'équipe 1 dans les saisons à venir» espère Remi Poujade. Dans la nouvelle poule, outre les Gaillacois, trois équipes lotoises inconnues, annoncées très solides avec des effectifs conséquents, et des retrouvailles avec l'Aviron Castrais contre lequel les U19 ont perdu leur unique rencontre. «Mais nous étions allés gagner chez eux à l'aller en montrant des qualités sportives et des hormones». Autant d'atouts qui ne devraient pas être de trop au moment de confirmer cet excellent début de saison.

Sélection d'articles réalisée à partir du site : http://www.ladepeche.fr
 
 
 



Créer un site
Créer un site