Jardins remarquables

 

Publié le 03/06/2011 08:09 | LaDepeche.fr

Les beaux rendez-vous de nos jardins

Cahors fait plus et mieux avec des animations jusqu'au 12 juin./ Photo DDM, M. Salvet

La pluie de ses derniers jours est un bienfait : ce week-end, elle donnera de belles couleurs, un brin rafraîchissantes, à la 9e édition des Rendez-vous aux jardins. Rien qu'en Midi-Pyrénées, 141 sites sont à visiter, à partir d'aujourd'hui vendredi et jusqu'à dimanche, sur le thème du « jardin nourricier ». Sélection.

En Haute-Garonne, le lycée agricole d'Ondes a eu l'idée de mettre à contribution ses jeunes pousses pour la réalisation de quatre installations végétales, à admirer dans la cour d'honneur (gratuit).

En Ariège, on se rendra dans les Jardins de Loubières, qui proposent un parcours découverte de 36 espèces d'arbres, leur écologie, leurs usages alimentaires et médicinaux (samedi et dimanche, gratuit).

En Aveyron, difficile de résister au jardin médiéval Le Bastidou (ses plantes anciennes, ses mauvaises herbes aux bonnes vertus) dans le site extraordinaire de Peyrusse-le-Roc (samedi et dimanche, gratuit).

Dans le Gers, la palmeraie du Sarthou, à Bétous, est un endroit à croquer avec son verger-conservatoire de variétés régionales (samedi et dimanche, 2,50 €, 5 €, gratuit - 6 ans).

Dans le Lot, Cahors offre une visite guidée de cinq jardins en expliquant les propriétés médicinales ou culinaires des plantes (samedi, gratuit). Et la fête continue jusqu'au 12 juin avec plein d'autres animations.

Dans les Hautes-Pyrénées, à Thermes-Magnoac, le botaniste Michel Borrel ouvre les portes du jardin de la poterie Hillen (dimanche, 3 €, 4 €, gratuit moins de 6 ans).

Dans le Tarn, à Lempaut, le château de Padies a bénéficié d'une magnifique restauration grâce à l'enthousiasme de la famille Piel. Dans ce haut lieu de la culture bio, on pourra voir l'exposition « De la terre à l'assiette » et pique-niquer sur place (de vendredi à dimanche, gratuit).

Dans le Tarn-et-Garonne, à Lauzerte, le jardin du Pèlerin, une balade contée est au programme samedi à 15 heures (gratuit).

Dans l'Aude, le jardin du Chant des Bois, à Puivert, fait pousser légumes anciens, plantes aromatiques et médicinales sur une superficie d'un demi-hectare, en 26 rectangles (de vendredi à dimanche, 3,50 € adultes).

À Nérac, dans le Lot-et-Garonne, le château Henry IV et les Jardins du Roy proposent collecte et cueillette de plantes et de fleurs, samedi (6 €). Animation enfants dimanche (3 €).


Publié le 05/06/2011 03:47 | LaDepeche.fr

Montauban (82) : Faites un tour dans le parc de l'hôtel des intendants

Le parc de l'hôtel des intendants Photo DDM/Chantal Longo 

Ce dimanche, une visite libre et balisée (entre 14 et 17 heures) est conseillée en empruntant l'entrée de la préfecture par la cour d'honneur donnant sur la place Foch. Dans le cadre de l'opération « Rendez-vous aux jardins » vous pourrez découvrir le parc paysager de 2 400 mètres carrés qui se cache derrière la façade de l'hôtel des Intendants . Un très beau patrimoine végétal est proposé aux yeux. Le visiteur déambulera dans un espace comportant une roseraie, une gloriette et diverses espèces méditerranéennes (olivier, palmier, cyprès). Il sera attiré,à n'en pas douter, par une grotte reconstituée et une grille fermée qui mène à une glacière du XVIIIe siècle qui abritait dans un puits de la glace permettant la conservation des aliments. Le visiteur sera intrigué et aura peut-être l'envie de revenir en ces lieux au mois de septembre lors des journées du patrimoine. Où dans le cadre de la célébration de la cent cinquantième année de la naissance de Bourdelle on pourra découvrir quelques Beethoven sculptés par le génial artiste montalbanais.


Publié le 05/06/2011 03:48 | LaDepeche.fr

Castelnaudary (11) : Jardins de trottoir, regarder la nature autrement

Le président de l'association L'Ortie Stéphane Boistard faisant visiter l'exposition « Jardins de trottoir »./Photo DDM

Avoir un autre regard sur les plantes sauvages et sensibiliser à la biodiversité sont les grandes lignes de cette exposition qui fait le tour de la France.

Valérie Jardin, responsable des espaces verts de la ville, et Évelyne Guilhem élue, y pensaient depuis longtemps à ce projet d'exposition « Jardins de trottoirs ». C'est fait depuis lundi à la galerie Paul-Sibra. Elles ont fait appel à l'association L'Ortie qui propose, entre autre, cette exposition qui fait le tour de la France et est pour la première fois exposée dans l'Aude. « Notre but, explique Valérie, est d'avoir un autre regard sur les plantes sauvages et de sensibiliser à la biodiversité car l'équilibres naturel de l'ensemble des êtres vivants est essentiel. » L'association L'Ortie est adhérente du réseau Géode ainsi que la ville. Leurs objectifs se rejoignent : promouvoir le développement durable et travailler sur l'environnement. Ce que la ville a commencé en 2010. L'exposition se divise en plusieurs parties, des panneaux d'information (pesticides, astuces écologiques…) de jolies photos de plantes sauvages, des coins jeux, un espace pour les enfants des écoles avec un système de questions-réponses et un chemin original formé de photos collées au sol représentant des herbes sauvages poussant dans des lieux inhabituels, fissures de murs, entre les pavés…

Cette expo est certes botanique mais aussi pleine de poésie et de philosophie. Le jardin lieu privilégié qui raconte notre rapport à la nature et qui existe depuis la nuit des temps est le meilleur (nourrir, beauté) et le bonheur. Les mauvaises herbes dit-on pour qualifier les plantes sauvages. Elles sont la base de la vie sur terre qui nourrit un grand nombre d'insectes d'animaux et d'humains. « L'ensemble des êtres vivants est naturellement équilibré mais fragile, explique Valérie. Le jardin permet de retrouver notre rythme et pas celui qu'on nous impose. Et comme dit Rousseau, il faut cesser de dominer la nature. »

Cette expo donne aussi des astuces écologiques pour entretenir vos jardins ou espaces verts. Ex : le désherbage thermique (verser de l'eau bouillante sur les plantes en récupérant l'eau de cuisson des pâtes ou autres)…

@

Publié le 05/06/2011 03:50 - Modifié le 05/06/2011 à 10:08 | Arnaud Paul

"Cultiver ses légumes revient moins cher"

Échanges de plants ou de petits secrets... Les jardiniers amateurs et les curieux se sont pressés aux jardins familiaux de l'échez, hier, sur Tarbes. Cultiver son jardin permet de faire des économies./ Photo Laurent Dard

« Cultiver son jardin, c'est faire pousser des économies ; Cultiver ses légumes revient moins cher. » C'est Michèle Cazaux qui le dit. Avec les autres bénévoles des jardiniers de France, elle a participé aux animations des rendez-vous aux jardins, hier, dans les jardins familiaux de l'échez.

« Nous avons décidé de sortir du jardin Massey et de donner rendez-vous, ici, au public.

Cela correspond bien au thème de cette année, dédié au jardin nourricier » explique à son tour M. Darrouzès du service paysages et espaces publics à la mairie de Tarbes.

Les employés municipaux des serres, mobilisés à cette occasion, ont effectué des démonstrations sur la meilleure manière de semer ou repiquer dans les jardins.

« à Tarbes, nous avons déjà créé trois espaces de jardins familiaux avec 46 parcelles à l'Échez, 56 à Perseigna et 9 à Mirasol… La demande est là. La demande est là. Si nous pouvions, nous créerions d'autres jardins » détaille M. Darrouzès. Attribués en fonction des revenus, ces jardins permettent aux bénéficiaires de cultiver des légumes destinés bien souvent à leur propre consommation.

Le calcul est bon à l'heure de la crise économique et des alertes sanitaires.

Plus économique

L'association des jardiniers de France a ainsi calculé que semer 10 m de haricots verts revient à 2,05 € de semence pour une récolte espérée de 20 kg, soit 80 € si on se réfère aux tarifs moyens pratiqués dans le commerce.

Le calcul, vite fait, peut s'appliquer aux tomates, aux carottes, aux fraises, à la salade… Autant de produits de la vie courante que l'on peut encore mieux apprécier quand les cultive.

@

Publié le 04/06/2011 11:58 | M.L.

Castelsarrasin (82) : Les abeilles font leur miel dans les jardins de la sous-préfecture

Tout aujourd'hui dans le cadre de l'opération «rendez-vous au jardin», le parc de la sous-préfecture de Castelsarrasin sera ouvert pour la première fois au public et accueillera des ruchers ouverts./DDM, Max Lagarrigue.

Vous ne rêvez pas! C'est bien au beau milieu de l'écrin de verdure de la sous-préfecture qu'une colonie d'abeilles a récemment élu domicile. Des insectes «pollinisateurs» qui ne se sont toutefois pas installés là par hasard. «Le sous-préfet de Castelsarrasin a souhaité à l'occasion de l'opération «rendez-vous au jardin» (qui ouvre ce week-end des parcs privés habituellement non accessibles au grand public (1) que nous animions cette journée en disposant des ruchers ouverts», confirme Françoise Romanzin, la présidente départementale du Syndicat des apiculteurs. Une aubaine pour cette Finhanaise qui prépare le 60e anniversaire de son organisation. «C'est pour nous l'opportunité à travers cette installation vivante ainsi que l'exposition qui a été mise en place (sous les arcades de l'ancien couvert des Ursulines) de faire la promotion de la biodiversité et par là du travail de tous les apiculteurs de Tarn-et-Garonne», insiste Françoise qui a aussi la casquette de présidente départementale de sa profession. Il faut dire que, depuis quelques années, plusieurs prédateurs ont quelque peu mis à mal les 5 000 ruches du département. «Notre principal ennemi demeure le frelon asiatique qui continue à faire des ravages sur nos ruchers», certifie Françoise Romanzin tout en chuchotant l'autre fléau: celui des larvicides. Un produit phytosanitaire que les agriculteurs projettent dans les cultures pour se protéger de certains parasites. «On ne veut pas trop en parler pour ne pas stigmatiser une profession qui a déjà bien des difficultés à surmonter. L'important, c'est d'arriver à se comprendre, nos deux métiers étant complémentaires.»

En attendant, tout aujourd'hui, les abeilles déserteront les champs pour le parc de la sous-préfecture qui sera également ouvert pour la première au public. Une opportunité à ne pas rater donc.

@

Publié le 04/06/2011 11:17 | Frédéric Pascaud

Villeneuve-sur-Lot (47) : Cultiver un jardin pour se cultiver au jardin

Chantal Grand et Gérard Bruguière sur le futur site des jardins partagés./Photo DDM, F.P.

Des jardins ouvriers du siècle dernier aux jardins communautaires ou partagés du XXIe siècle, le but reste le même : cultiver son jardin pour se cultiver au jardin.

Un jardin solidaire a existé à Villeneuve, plus exactement à Eysses, entre la plaine des sports et la route de Monflanquin. Ce jardin a fermé, mais l'idée, elle, existe encore et toujours. Non pas forcément sous la même forme, mais plutôt en tant que jardin communautaire. L'idée vient du bureau d'Horizon Vert, de sa présidente Chantal Grand et du trésorier Gérard Bruguière. « Ce terrain n'était plus utilisé, 1 hectare et demi de bonne terre qui ne demande qu'à être utilisé. Nous partons de l'idée qu'il faut cultiver son jardin et que l'on peut se cultiver au jardin ». À l'image des jardins communautaires, héritier des jardins ouvriers qui ont connu une renaissance, d'abord dans les grandes villes d'Amérique du Nord, puis qui sont revenus en Europe, ou encore plus près de chez nous à Villeréal par exemple, « ce jardin que nous allons créer sera divisé en plusieurs parties. Des parcelles de 100 m² afin que celles et ceux qui souhaitent avoir un potager puissent l'avoir, une autre pourra être réservée à des expérimentations, encore un jardin pédagogique pour les écoles, un espace vert pour l'accueil des groupes ». Le but, en fait, est de faire de ce lieu un endroit de convivialité et de mixité. Plus rien n'existe quand on a les mains dans la terre et que l'on voit pousser les fruits de son travail. De nombreux détails sont encore à peaufiner : mise en place d'une convention entre l'association et la mairie, à laquelle le terrain appartient, définition des conditions d'attributions des parcelles, « et surtout la chasse aux subventions, afin que les conditions d'accueil et de travail de tous soient les meilleures possibles, et que chacun trouve son compte dans la création de ce nouvel espace ».

C'est en fait encore tout un projet à inventer et toutes les bonnes volontés sont acceptées. Que chacun amène ses idées, ses connaissances ou ses espoirs, pour faire d'un simple jardin un lieu de vie, d'éducation et de rencontres.

@

Publié le 04/06/2011 03:54 | LaDepeche.fr

Merville (31) : Visite au parc du château

Le parc du château, classé Jardin Remarquable.

Dans le cadre des journées nationales de « Rendez-Vous aux Jardins », qui se dérouleront les 4 et 5 juin prochains, l'Office du Tourisme Intercommunal vous propose la découverte de jardins, tant privés que publics, dont notamment sur Merville, celui du château.

Le parc du château de Merville, classé Jardins Remarquables, est un parc privé de 25 ha datant du XVIIIe siècle et classé monument historique. Allées de hauts buis, perspectives, ronds-points, bassin, salles de verdure, labyrinthe, jardins secrets seront à découvrir au gré de votre promenade. Ce parc abrite également le labyrinthe le plus grand et le plus mystérieux d'Europe : le Labyrinthe des Merveilles. Parcours ludique et interactif avec énigmes, jeux d'eau, qui a débuté sa saison 2 011 le 14 mai dernier.. Pour la restauration, la Taverne du Château et une aire de pique-nique sont à votre disposition.

@

Publié le 04/06/2011 03:53 | LaDepeche.fr

Agen (47) : Un petit tour dans les jardins

Une des dernières éditions des Rendez-vous aux jardins./Photo archives

Les parcs et jardins de la préfecture de Lot-et-Garonne, située à Agen place Fallières, s'ouvrent au public cette fin de semaine dans le cadre de l'opération nationale « Rendez-vous aux jardins ».

À travers les visites libres ou guidées par le maître jardinier des lieux, les promeneurs pourront apprécier ce qui reste caché le reste de l'année : de vastes allées ombragées par des essences plus que centenaires, nobles ; des recoins romantiques où flottent les parfums d'une rose ; le potager tout au fond dont les légumes sont utilisés par les cuisiniers pour la famille du préfet mais aussi lors de réceptions officielles…

Pour un rappel historique : la préfecture (depuis 1809), ancien palais épiscopal, est le plus prestigieux de nos hôtels particuliers, édifié à partir de 1775 par Leroy (directeur des travaux du Louvre) à la demande de Mgr Husson de Bonnac. En partie détruite lors de l'incendie de 1904, sa façade est un modèle de l'architecture noble du règne de Louis XVI.

Le jardin fut conçu à partir de 1889, dans un style français, ordonné, qui a pris quelques loisirs depuis sa création… vous en découvrirez plus en écoutant les commentaires avisés des professionnels qui attendent les promeneurs aujourd'hui et demain dimanche.

@

Publié le 04/06/2011 03:50 | P.-J. P.

Albi (81) : Jumelles et télescopes pour observer le vol des faucons

Jumelles et télescopes pour observer le vol des faucons

Voilà une animation dont le succès ne fait pas de doute : jusqu'au 20 juillet, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) du Tarn installe jumelles et télescopes dans les jardins du palais de la Berbie (1). Un endroit stratégique évidemment pour observer les allées et venues de la famille la plus célèbre de la cathédrale : le couple de faucons pèlerins et leur nichée de quatre fauconneaux. « Deux mâles et deux femelles, nés début avril, et qui ont commencé leur apprentissage du vol depuis une dizaine de jours », indique Christophe Maurel, directeur de la LPO. Après quelques ratés au décollage (une femelle, portée disparue pendant 3 jours, s'était posée sur les toits du Castelviel avant de retrouver le chemin du nichoir), les petits faucons sont passés à l'étape suivante, l'apprentissage de la chasse.

C'est un spectacle extraordinaire qui vous est offert par la Ville d'Albi et la C2A, co-financeurs de ces animations « Albi dans l'œil du faucon » qui avaient débuté en mai, à la médiathèque, avec les séances de vidéotransmission. La sieste dans le chaud duvet des parents c'est bien, mais désormais les enfants veulent se dégourdir les pattes et surtout les ailes à la poursuite des hirondelles et autres martinets. « Grâce à notre télescope, les gens seront étonnés de voir les fauconneaux de si près, en plein ciel », souligne Christophe Maurel. Ce spectacle est bien sûr gratuit.

@

Publié le 04/06/2011 03:49 | Roxane Nicolas

Albi (81) : Donatien Rousseau au musée Toulouse-Lautrec

Donatien Rousseau expose ses photographies au musée Toulouse-Lautrec jusqu'au 10 juillet./Photo DDM R.N

La rencontre artistique entre Donatien Rousseau et Danièle Devynck s'est faite en 1994 quand elle lui a préfacé son catalogue. C'est tout naturellement que 17 ans après, Mme le conservateur du musée Toulouse-Lautrec a proposé au photographe d'exposer quelques-uns de ses clichés au cœur du jardin du Palais de la Berbie. « Pour cette 3e exposition dans les jardins, j'ai pensé à Donatien Rousseau qui est reconnu au niveau national et international. C'est l'occasion pour nous de proposer une exposition photo gratuite à notre public », explique Danièle Devynck.

Double expo et journée rencontre

Dans son « Parcours à travers le Tarn », le photographe nous emmène aux quatre coins du département et arrête notre regard sur des instants, des lieux, des détails du quotidien qu'il met en avant. Tantôt insolite, tantôt métaphorique, son travail pose quelques questions aux visiteurs : « Cette exposition je ne l'ai pas du tout voulu type carte postale, ce ne sont pas des images faites pour séduire. Les photos ont été prises, il y a quelques années pour la plupart, avec une volonté d'insister sur la notion de géométrie du paysage qui fait pour moi force de loi. C'est une contrainte libératrice ». Si certains préfèrent les ciels bleus pour leurs paysages, lui aime bien quand il y a des nuages, « parce que ce sont des histoires que racontent le ciel », et surtout pas question de parler de retouches informatiques, tout est original. Le seul artifice, si c'en est un, c'est le déclic de son appareil qui met hors du temps les images que ses yeux ont captées. C'est pour ça que l'image de la cathédrale qui se reflète sur une flaque d'eau dans la cour du lycée Lapérouse fait partie de celle qui intrigue le plus le public. Le 10 juin à 10 h 30, 15 h et 17 h, des « Conversations photographiques » avec Donatien Rousseau sont proposées par le musée sur inscription. En parallèle, à l'intérieur du musée, on retrouve « Empreintes », un travail argentique traditionnel qui est de la photo sans appareil photo.

@

Publié le 04/06/2011 03:49 | LaDepeche.fr

Varennes (31) : C'est le printemps du potager au château



Potager de France », au même titre que le Potager du Roi à Versailles ou le Jardin de Villandry./Photo DDM,M.V

Aujourd'hui et demain ont lieu les Rendez-vous au jardin potager, rendez-vous littéraire, rendez-vous pictural et sculptural etc. Les Rendez-vous au Jardin organisés par le Ministère de la Culture ont pour thème cette année, le « Jardin nourricier ».

Voilà l'occasion rêvée d'aller visiter le très beau jardin potager du Château des Varennes. Ici, tout est bio, calme et volupté. Pour ce rendez-vous, le Château des Varennes s'est assuré de la complicité d'intervenants féconds. Deux écrivains et deux artistes plasticiens apporteront à ce cadre champêtre une note plus savante.

Promenades édéniques avec Marie Rouanet.

Auteur prolifique de romans et d'essais à base de terre et de racines, elle a écrit sur les plaisirs et les déplaisirs du goût. Bavardages fertiles avec Yves Rouquette.

Poète, écrivain, Yves Rouquette raconte le Midi bien au-delà de 14 heures. Il mène tambour battant une chronique dominicale dans la Dépêche du Midi. Aux Varennes, il entraînera ses auditeurs dans les sentiers terrestres chargés de mots fleuris et à coup sûr enracinés.

À découvrir aussi ce week-end, les pastels agrestes d'Élisabeth Aragon.

Élisabeth Aragon expose ses pastels étonnants sur deux thèmes bien distincts : la nature, beaucoup trop réaliste Au contraire, les images d'Élisabeth Aragon nous rappellent à la vie, la vie quotidienne qui se nourrit de présence.

On pourra également s'intéresser aux s sculptures cultivées de Michel Batlle.

Elles envahiront les pelouses du Château. Les visiteurs pourront donc à la fois visiter un jardin potager de très grande qualité, se repaître de récits inspirés, et régaler leurs yeux d'œuvres vivaces. M.V.

@

Publié le 04/06/2011 08:32 - Modifié le 04/06/2011 à 13:04 | Hélène Dubarry

Deux jardins remarquables pour la Bigorre (65)

Renate et Lutz Hillen vous attendent à Thermes-Magnoac, dans l'un des plus beaux jardins de Midi-Pyrénées./ Photo Laurent Dard.

Ce week-end du 3 juin, les jardins seront en fête : qu'ils soient publics ou privés, ils se visitent pour l'occasion : il y a le choix en Bigorre et deux jardins se prévalent du prestigieux titre de « Jardin remarquable ».

Il fera beau ou pas ? C'est un peu la question que tous les amateurs se posent. Au fond, peu importe : un jardin, c'est sympa au soleil, mais ça peut être également très agréable sous la pluie. Pour les journées Jardins en fête, organisées au plan national, on n'a finalement que l'embarras du choix. La Bigorre, et ce n'est pas rien, compte pas moins de deux jardins classés : ils ont reçu le très prestigieux label « Jardin remarquable » décerné par le ministère de la Culture. L'un de ces jardins est public : le jardin Massey à Tarbes ; l'autre est privé : le jardin de la Poterie Hillen à Thermes-Magnoac. Deux univers très différents et pourtant semblables dans leur recherche et leur raffinement.

Les Pyrénées ont commencé à devenir célèbres grâce au thermalisme d'une part et au courant romantique d'autre part : au XIXe, la mode est aux très beaux jardins, à l'anglaise en particulier. Les jardins, pour distraire les curistes de marques (dont bon nombre de têtes couronnées) vont fleurir en Bigorre : Bagnères, Argelès, Pierrefitte, Cauterets, etc. Mais seulement deux décrocheront le titre tant convoité de Remarquable. Massey vous attend donc, ainsi que Renate et Lutz Hillen dans leur éblouissant jardin de 4,5 ha à Thermes-Magnoac, où sont déclinés plusieurs thèmes : anglais, oriental, romantique…, avec en prime plusieurs exposants, dont un botaniste, pour la fête des jardins. Le thème de cette année est le « jardin nourricier ». Tout un programme.

@

Publié le 03/06/2011 10:05 | G.L.

Villefranche-de-Rouergue (12) : Rendez-vous au jardin de Erick et Brigitte de Vibraye

Erick et Brigitte de Vibraye participent depuis l'an dernier au « Rendez-vous des jardins »./Photo DDM

Demain et dimanche après midi, rendez-vous dans les jardins. A « la Closerie », sur la rive gauche de l'Aveyron, Erick et Brigitte de Vibraye ouvriront le leur aux visiteurs.

Sur la rive gauche de l'Aveyron, les jardins fleurissent comme les pâquerettes au printemps. Quai Poult, chemin des Bédices, les pommes de terre se rangent en carrés et les tomates s'alignent. Ne trouve-t-on pas dans ce quartier de la ville la ruelle des Jardins et celle des Maraîchers.

Plusieurs de ses jardins (il y en aura d'autres ailleurs dans la ville) seront ouverts au public demain et après demain (de 15 heures à 18 heures) pour le « Rendez-vous aux jardins » relayé localement par l'association des Bastides du Rouergue. Ce sera le cas de celui de Erick et Brigitte de Vibraye. Quai Poult, ce sympathique couple tient les chambres d'hôtes (quatre chambres d'hôte et un gîte) de « La Closerie » dans les anciens bains douches de la ville (de 1876 à 1906). Une demeure de caractère, appelée par beaucoup de Villefranchois la « cité Dominici », qui cache de nombreux trésors derrière le haut mur bordant le quai Adolphe Poult. Et parmi ces richesses, ses deux jardins, potager et d'agrément. « On a réservé un petit carré aux légumes. Nous cultivons quelques pieds de tomates, des fèves, des aubergines. Le plaisir de faire son jardin et de manger à la saison ses propres légumes » témoignent les propriétaires de ce lieu charmant. Souvent la clientèle des chambres d'hôtes en profite aussi. Quelques fraises au petit-déjeuner, voilà un délice.

Côté agrément, des rosiers colorent l'espace et rehaussent le vert des boules de buis.

Ce week end, les sculptures en matériaux composites de l'artiste de Foissac, Christopher Salaman, apporteront une touche originale. « L'idée me plaît bien, surtout que ce jardin se prête à l'installation de statues » note Erick de Vibraye. Mélanger l'art avec la nature, c'est aussi une volonté de l'association des Bastides.

@

Publié le 03/06/2011 10:03 | LaDepeche.fr

Saint-Béat (31) : Une navette pour se rendre au jardin botanique

Le jardin botanique de Melles, une idée de balade en famille./ Photo DDM.

Dans le cadre des Journées nature, l'office de tourisme du canton de Saint-Béat met en place, dimanche 5 juin, une navette gratuite pour accéder au jardin botanique de Melles. Plusieurs allers et retours seront proposés durant cette journée avec départ devant l'office de tourisme, place de la Gerle.

Cette démarche s'inscrit dans une volonté de préserver l'environnement en utilisant les transports en commun. Une initiative qui permettra de se rendre aussi en famille dans ce cadre préservé de la vallée de Melles. Les enfants n'ont pas été oubliés pour cette visite libre au jardin pyrénéen avec jeux de pistes et découvertes des nombreuses variétés qui composent ce petit paradis. Pour les plus grands, vente de plantes et conseils de jardinage sont au programme. Une buvette accueillera les visiteurs.

@

Publié le 03/06/2011 09:46 | Paul Keller

Rodez (12) : À la découverte du domaine de Combelles

Le domaine de Combelles est ouvert 365 jours par an, et le centre équestre, le plus important du Sud de la France, accueille des compétitions d'ampleur internationale./ Photo DDM, P.K.

Cela fait 23 ans que Didier Angles s'occupe avec amour et bonne volonté des 120 hectares de terrain du domaine de Combelles. Un terrain qu'il a fait évoluer de 1988 jusqu'à aujourd'hui pour arriver à un résultat plus que convaincant. À force de patience et d'une sacrée connaissance de la végétation, Didier Angles est parvenu à faire du parc du château un lieu agréable et familial.

Les journées nature, organisées par la région jusqu'à dimanche, ont été l'occasion pour Didier de tester en avant-première un projet qui lui trotte dans la tête depuis bien longtemps : « beaucoup de gens de Rodez ignorent que Combelles ne se résume pas au seul domaine équestre. C'est également un parc accessible à tous, et pour le valoriser, cela fait quinze ans que je prépare un parcours à destination des visiteurs ». Le projet s'est concrétisé hier, avec la première visite guidée des alentours du château. Le groupe, d'une quarantaine de personnes, a donc eu droit à une visite des bâtiments entourant le château, commenté par l'historienne Annabelle Carrié, visiblement très au courant du passé des lieux. Parmi les nombreuses anecdotes, on retient que les murs du château ont accueilli au début du XIXe siècle une des premières colonie pénitentière pour mineurs.

La visite s'est poursuivie avec la découverte du second plus grand domaine équestre du Sud de la France, construit à l'occasion des Jeux Olympiques de Séoul en 1988. Plutôt surprenant, surtout quand on sait que le lieu a été choisi par l'équipe française d'équitation pour s'entraîner avant les jeux car les conditions atmosphériques étaient similaires à celles de la capitale de la Corée du Sud ! La dernière étape de cette ballade, après avoir traversé le parc parfaitement entretenu, ce fut la découverte d'une pompe à eau qui marche à… l'eau ! Une pompe qui servait déjà lorsque le château était habité pour irriguer jardin et potager, via un aqueduc souterrain. Comme quoi, l'arrosage automatique est un système qui fait ses preuves depuis un bout de temps.

À la suite de cette première visite guidée de Combelles, Didier Angles a la ferme intention de pérenniser ce parcours, en remplaçant les interlocuteurs oraux par des panneaux indicatifs qui, selon lui, « ne seront pas installés avant quelques années ».

En attendant, le parc reste ouvert 365 jours par an pour accueillir les visiteurs dans un cadre magnifique.

@

Publié le 03/06/2011 09:32 | S. B.

Colomiers (31) : La nature se donne en spectacle

A 21h30, parc Duroch, départ pour une fantaisie poétique et musicale. / Photo DDM

A la nuit tombée les comédiens et musiciens de la Cie Paradis-Eprouvette guideront le public vers l'inconnu, ce samedi 4 juin. A travers le parc Duroch, aux beaux arbres centenaires, dès 21 h 30 un théâtre d'images s'éclaire aux flambeaux. Personnages masqués, orchestres forains, citations délicates glissent de bouches à oreilles. Ce safari nocturne vous réserve de belles surprises à l'instar d'une première balade-littéraire, qui a réuni dans ce même lieu, plus de 400 spectateurs conquis par la démarche il y a deux ans. Pas besoin de chaussures de randonnée le parcours descend place Firmin Pons pour entrer dans le petit jardin intime de l'ancienne bibliothèque adultes.

Paroles et musique

Dans ce cadre enchanteur, c'est la musicienne Fabienne Hilar qui accompagne à la harpe la comédienne Claire De Beaumont, vêtue d'une immense robe en papiers froissés. Citons parmi les nombreux artistes présents, Christophe Anglade, Lise Avignon, Amandine Monin, Alem Alquier, Kantuta Varlet. La mise en scène est signée de Marc Fauroux. Les arbres seront habillés de lumières par Igor Vermeil et Lucas Faivre.

Les flutistes des classes de Jean Marc Dupont et de Xavier Miquel du PMPA (Pôle municipal de pratiques artistiques) offriront la sérénade ici et là. Les bénévoles du secours populaire proposeront boissons magiques et douceurs à partager. Une très belle soirée en perspective qui associe la poésie d'histoires enchantées et la magie des parcs et jardins mis à l'honneur par les journées nature du conseil régional Midi-Pyrénées. En cas de pluie prévoir un parapluie ! Ce « Jardin des sortilèges » est une fantaisie nocturne dans un théâtre d'images qui fourmille de belles surprises littéraires, d'une durée de 1 h 30.

@

Publié le 03/06/2011 09:21 | LaDepeche.fr

Bressols (82) : Le jardin secret de Cathy Cavaillé

Au cœur des fleurs, Cathy Cavaillé vit son métier avec passion.

La vaste terre tout entière y réside et cet univers fleurit avec elle. Ici, on céderait presque à la tentation. Lorsque le printemps invite les fleurs à regarder Bressols, comme une incitation à la sagesse, les parterres s'étendent avec coloration. Pour Cathy Cavaillé, formatrice au CFA agricole de Capou depuis 1990, l'art est long et le temps est court. Elle est l'âme créative de tout le travail floral développé sur le domaine public: «J'ai une affection pour les fleurs depuis mon enfance et aujourd'hui, j'exerce mon métier avec passion.» Sollicitée par le maire Alain Bonnomet pour assurer l'embellissement de la commune, Cathy débutait avec ses apprentis un fleurissement estival en 1999: «Le premier aménagement paysager a été fait sur la butte du cimetière.» La municipalité apprécie que les jeunes s'approprient les recoins de Bressols comme terrain de pratique pour leurs travaux. Pertinente, l'imagination est grandissante: «Mon désir a toujours été de faire des travaux concrets avec les étudiants, c'est pour eux un excellent moyen de formation.» Alors tous les ans, les étendues sont investies avec soin, les plantations se font avec méthode.

Démarche de formation

Au-delà d'une forte attente de la collectivité et des habitants, l'essentiel demeure dans la pédagogie: «Les apprentis doivent appréhender l'embellissement du paysage, c'est pourquoi on recherche des fleurs qui sortent de l'ordinaire en variant les gammes végétales.» Pour cette passionnée, la créativité est une plante qui s'épanouit dans les encouragements: «Ce que j'aime avant tout, c'est amener les jeunes vers la réussite dans l'atteinte de leur objectif, car finalement on leur en demande beaucoup.» Le bilan est aujourd'hui très positif, grâce à un travail rigoureux et une valorisation du résultat.

Finesse et subtilité

Au fil du temps, le centre du village s'est embelli d'un fleurissement harmonieux dont le charme réside dans la légèreté. «Nous intégrons la couleur du feuillage, avec des tendances évolutives et originales.» Le résultat semble convenir aux citadins ainsi qu'au conseil général, qui a toujours couronné Bressols dans les hauts du classement des villages fleuris: «Dans chaque création, je pense qu'il y a une part de la personne, on laisse une emprunte car les floraisons apportent de la vie.» Les années accomplies, Cathy Cavaillé continue d'encadrer les apprentis sur les parterres de Bressols, comme de tenir à jour dans un dossier l'historique de ses plantations. Avec un prochain fleurissement aérien de Brial, une moyenne de 8 000 fleurs plantées chaque année sur le territoire, les jeunes ont bien de quoi flâner d'imagination.

@

Publié le 03/06/2011 08:44 | LaDepeche.fr

Valence-sur-Baïse (32) : Rendez-vous aux jardins

Aujourd'hui vendredi, le SI vous propose une très belle promenade familiale dans le monde minéral . /Photo DDM D.D.S.

La Conservation départementale du patrimoine et des Musées du Gers et l' abbaye de Flaran vous invitent, le dimanche 5 juin, à 15 h 30, dans le cadre de la manifestation nationale: «Rendez-vous aux jardins 2011». En compagnie de Marie-Josée Baudoin, spécialiste des traditions culinaires anciennes, nous irons en promenade dans le jardin nourricier à travers les siècles à la recherche de légumes oubliés et de belles histoires. De la mauve au panais, à la bourrache, sans oublier le pissenlit, la consoude, l'angélique, nous effeuillerons et goûterons des saveurs oubliées pour une cuisine ancienne et renouvelée…Vous découvrirez la joie de cuisiner avec trois fois rien et de donner à vos préparations les plus simples un je ne sais quoi de savoureux et de frais, et cela en utilisant simplement les ressources de votre jardin. Le jardin nourricier du corps et de l'esprit. A cette date, ce sont aussi les Journées nature de Midi-Pyrénées. Une promenade commentée familiale ou individuelle est proposée, par le syndicat d'initiative de Valence, aujourd'hui vendredi 3 juin, à 14 heures (départ place des Pyrénées) pour découvrir le nouveau circuit de notre sentier botanique en compagnie de Jacques Estinguoy.

@

Publié le 03/06/2011 08:38 | LaDepeche.fr

Monfort (32) : Inauguration des Rambles



Les Rambles, un jardin à découvrir ce week-end./Photo DDM.

Demain samedi, dans le cadre de la Journée des jardins, il sera procédé à l'inauguration des Rambles de Monfort. Après l'ouverture du site sur la promenade des Remparts sud, à partir de 10 heures, l'inauguration officielle du jardin des Rambles se fera vers 11 heures avec la participation de Nature et Patrimoine et sera suivie de différentes animations. A 12 heures, apéritif puis pique-nique (plateau bio en nombre limité à réserver obligatoirement au 06.33.19.71.07 ou tiré du sac). L'après-midi, promenade d'art et d'essai (15 heures) avec visite de dispositifs artistiques « in situ » et de jardins de particuliers, qui se conclura par une performance sonore (« Le seau et la paille »). Vers 18 heures, salle de la mairie, dans le cadre de Cheminements 2011, projection du film d'Anne Durez ; exposition photographique et vidéos durant ces deux journées à la Maison des Vicomtes. A 20 heures, sous la halle, dîner gascon préparé à partir de produits locaux (réservations au 06.71.33.99.87).

Dimanche 5 juin, à 10 heures, promenade découverte de la biodiversité autour de la bastide, animée par le CPIE dans le cadre des Journées nature. Promenade d'art et d'essai à 15 heures. Visite commentée du jardin par des professionnels durant toute la journée (jusqu'à 17 h 30).

@

Publié le 03/06/2011 08:28 | LaDepeche.fr

Lasseube-Propre (32) : Quand passion rime avec plantations

Le temps d'une « pose », et la passion reprend ses droits./Photo DDM.

Quand on sort du jardin d'Entêoulet, on n'a qu'une idée en tête, c'est d'y retourner au plus vite. C'est donc ce qui vous est proposé, aujourd'hui, samedi et dimanche, de 9 h 30 à 19 heures.

Tout au long de l'année, Renée, la propriétaire de ce petit coin de paradis de verdure lassylvain, travaille d'arrache-pied afin de donner à ses visiteurs l'envie de revenir admirer l'évolution de son jardin privé de plus de 2 hectares.

A l'image de cette famille de hibou moyen duc, volatile assez peu répandu, qui a élu domicile à Entêoulet, vous aurez beaucoup de mal à vous désenvoûter du charme des allées entrelacées, agrémentées de plantes vivaces, de rosiers et autres fleurs, agencées par les mains expertes de cette passionnée. Alors, n'attendez pas et venez vous plonger dans ce havre de nature au cœur de notre si belle campagne gersoise. A l'occasion des journées « Rendez-vous aux jardins », ce week-end, l'hôtesse vous attend afin de vous faire partager sa passion sans limite. Venez vite découvrir ou redécouvrir ce jardin.

@

Publié le 03/06/2011 08:13 | Bernadette Faget

Auch (32) : Vous irez tous au parc du Couloumé

Le jardinier Christophe Faubec au cœur du jardin Arlequin qui fleurira cet été à l'orée du parc du Couloumé./Photo DDM, B.F.

Aujourd'hui et demain, dans le cadre de l'opération « Rendez-vous aux jardins », les jardiniers de la ville vous guident dans le parc du Couloumé. Rien que du bonheur.

9 heures du mat. Petit matin frisquet. Il est 7 heures au soleil qui tarde à réchauffer les lieux après l'orage de la veille. Sigrid file sur son vélo pour un bout de balade sur les allées ondoyantes du Couloumé : direction les berges du Gers. C'est par là qu'arrivent des mamans, bébés dans les poussettes, frères aînés à la main : arrêt dans la clairière ; les petits gambadent derrière le ballon. Dans le ciel, les couvées de mésanges fourbissent leurs ailes encore fragiles.

Vingt ans après sa plantation décidée par Jean Laborde, alors député-maire de la ville, le parc du Couloumé resplendit. Une invitation au bonheur simple : celui que procure la nature.

A deux pas de la Patte-d'Oie, ce jardin dessiné par Alain Pérès, qui faisait alors son entrée au service environnement et cadre de vie dont il est aujourd'hui le responsable, voit s'épanouir 250 essences d'arbres. 6 ha plantés à l'anglaise, c'est-à-dire en respectant la façon dont la nature se développe à la campagne.

Parc liberté, celui du Couloumé s'est cependant organisé pour que son allée centrale conserve en perspective la cathédrale et son ensemble. C'est splendide !

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ce bijou d'émeraude coiffé par l'architecture du vieil Auch, la ville profite de l'opération nationale « Rendez-vous aux jardins » pour vous faire visiter le site. Les jardiniers municipaux qui veillent à son entretien vont vous guider du mail de chênes au mail des tilleuls encore en fleurs, en passant par le séquoia géant de l'Oregon, déjà le plus haut du parc.

Le fil conducteur de la visite épousera le thème national du « jardin nourricier ». Celle-ci s'attardera donc sur les essences fruitières ornementales que sont les poiriers, pruniers, pommiers… du Japon ou d'ici et d'ailleurs ; ils sont légions au Couloumé. Y sont prévues des anecdotes historiques et philosophiques : chaque arbre à une histoire. Ce parc est un grand livre ouvert sur la planète.

On vous montrera l'espace où fleurissent les orchidées sauvages. On vous parlera des oiseaux qui y habitent et des nichoirs à mésanges charbonnières qui vont être installés. Vous verrez les pièges naturels à prédateurs comme celui qui détourne du pin les chenilles processionnaires. Et puis vous irez voir « l'Arlequin » qui fleurira cet été dans la grande prairie.

@

Publié le 02/06/2011 15:09 | LaDepeche.fr

Fumel (47) : Rendez-vous au jardin

Une occasion de (re)découvrir les terrasses du château de Fumel./ Photo DDM, Michel Rouquet

A l'occasion de la neuvième édition nationale de Rendez-vous aux jardins, consacrée cette année au «jardin nourricier», plusieurs activités et animations seront proposées dans le Fumélois.

Du vendredi 3 juin au dimanche 5 juin, se dérouleront des visites commentées gratuites ou libres (audio-vidéoguides disponibles gratuitement à l'office de tourisme de Fumel-Vallée du Lot) des terrasses du Château de Fumel, à 11h15 et 14 heures.

Le vendredi 3 juin, de 9 heures à 12heures, vous pourrez parcourir nos chemins le temps d'une promenade botanique commentée de 4 km, intitulée «Jardins et potagers des bords du Lot». Ouverte à tous, elle est gratuite. Rendez-vous à 9 heures sur le parking de Liboussou, à Saint-Vite.

Activités insolites

Le samedi 4 juin, les terrasses du château deviennent un terrain d'activités insolites avec descente en rappel et escalade au filet! Grâce à Guy Morala (de Nature Evasion à Gavaudun), le public pourra voir les lieux d'une autre façon, de 14 heures à 18 heures. Réservation obligatoire auprès de l'office de tourisme de Fumel-Vallée du Lot (tarifs: 9 € adulte, 7 € enfant de 8 à 16 ans).

Enfin, le dimanche 5 juin, Mathilde Lacassagne, agricultrice bio (cerises, pruneaux, confitures, sorbets, élevage de moutons) vous accueillera dans sa ferme pour une visite, suivie d'une dégustation, à 10 heures et à 15 heures (tarifs: 3,50 € adulte, 2,50 € enfant de moins de 16 ans).

@

Publié le 02/06/2011 14:58 | LaDepeche.fr

Castelculier (47) : Rendez-vous au jardin

A la découverte des jardins archéologiques.

Villascopia, à Castelculier, donne « Rendez-vous aux jardins » les 3, 4, et 5 juin. Rendez-vous aux jardins est une manifestation nationale. Dans toutes les régions de France, les parcs et jardins, privés ou publics, ouvrent leurs portes au grand public pendant 3 jours. En 2011, le thème de ces trois journées sera «Le Jardin nourricier» .

A Villascopia, le visiteur pourra partir à la découverte du jardin archéologique de la Villa de Lamarque avec des audio-vidéos guides ipod gratuits. L'accès au spectacle en scénovision sera proposé à un tarif préférentiel de 4€ par adulte et de 3€ pour les 6-18 ans.

@

Publié le 02/06/2011 14:06 | LaDepeche.fr

Decazeville (12) : Un programme riche pour vivre un week-end nature

Des jardins à découvrir ce week-end./Photo DDM.

Ces 4 et 5 juin, la communauté de communes du bassin Decazeville-Aubin, le musée et l'office de tourisme de Cransac, le réseau des bibliothèques du Bassin, soutenus par les offices de tourisme du territoire, vous invitent à un week end bucolique, reposant et instructif, dans le cadre de l'opération Rendez-vous aux jardins. Ainsi, vous pourrez découvrir, de manière insolite, les jardins du territoire et les richesses de la nature ou vous reposer à l'écoute de textes littéraires. Voici le programme qui vous est proposé :

Samedi 4 juin : à 10 h 30, à la bibliothèque de Cransac, tapis lecture pour le jeune public de 0 à 5 ans, un îlot douillet propice à des instants lecture avec les tout-petits. à 14 heures, aux jardins des Clots à Cransac, promenade botanique proposée par l'association Capucine et Marjolaine. à la même heure, au château de Viviez, sieste littéraire par Eléonore Echène, comédienne. à 16 heures, lieu de vie de la résidence Rose-Montagné de Cransac, atelier transformation des plantes proposé par l'association Capucine et Marjolaine, dégustation de boissons à base de plantes et fabrication d'un vin et d'un vinaigre aromatisé (3 € par personne, sur inscriptions). à 18 heures, à Cransac, « Les Jardins de la ville à travers l'histoire », intervention de l'association Les Amis de Cransac et du jardinier de la commune du bassin de Passelaygues, pot pour clôturer la journée.

Dimanche 5 juin, à 16 heures, découverte de Lassalle à Decazeville, au pied du chevalement, sieste littéraire sur le thème des serpents par Eléonore Echène.

Expo à l'office de tourisme de Cransac

De plus, durant tout le mois de juin, l'officie de tourisme de Cransac propose l'exposition « Jardins et espaces verts » : quelle place accordait-on aux jardins sous l'Antiquité ? Quel rôle jouaient-ils dans la France du Moyen Age, de la Renaissance ? Quelle philosophie les jardins japonais expriment-ils ? Comment les jardins ouvriers sont-ils nés ? Véritable voyage dans les civilisations passées et contemporaines.

@

Publié le 02/06/2011 12:34 | LaDepeche.fr

Lagarde (11) : Ouverture du château de Sibra dimanche

Un grand merci aux propriétaires qui permettent la visite des lieux./Photo DDM.

Le Pays d'art et d'histoire des Pyrénées cathares propose une journée autour du château de Sibra et de son jardin, propriété privée exceptionnellement ouverte dimanche. Cette animation est organisée en collaboration avec la municipalité. Elle s'inscrit dans le cadre des Journées nature de Midi-Pyrénées et des Rendez-vous aux jardins nationaux. Sur le territoire de la commune de Lagarde se trouvent trois châteaux, celui de Montaragou, celui des Lévis, au cœur du village, et, le plus récent, le château de Sibra. Il date du dix-neuvième siècle, son architecture fait référence à différentes périodes historiques et notamment à la Renaissance. Il est entouré d'un immense et magnifique jardin dans lequel sont implantés des bâtiments tout à fait originaux, construits dans le style de l'époque du XIXe siècle. Les propriétaires acceptent l'accès aux pièces très décorées du rez-de-chaussée. La journée débutera à 11 heures avec une déambulation dans le village en compagnie de Marina Salby, guide-conférencière de l'office de tourisme du pays de Mirepoix et du Pays d'art et d'histoire. Elle présentera les différents propriétaires de Sibra, avec les traces qu'ils ont laissées dans l'église, dans le cimetière… Le rendez-vous est donné devant la mairie. Ensuite, les participants pourront pique-niquer dans le parc du château (repas tiré du sac). A partir de 14 heures, deux intervenantes présenteront le magnifique domaine de Sibra. Claire Fournier est la spécialiste des jardins au conseil régional de Midi-Pyrénées. Elle vous entraînera à la découverte du parc et de ses trésors. Marina Salby présentera l'architecture et accompagnera la visite des pièces intérieures.

Il faut impérativement s'inscrire afin d'assurer un accueil convenable et respectueux des propriétaires qui nous reçoivent.

@

Publié le 02/06/2011 11:35 | LaDepeche.fr

Boulogne-sur-Gesse (32) : Rendez-vous aux jardins, deux sites à voir

Le jardin de la poterie de Hillen./Photo DDM.

La thématique choisie pour l'édition 2 011 des Rendez-vous aux Jardins : le jardin nourricier, propose de réfléchir au jardin qui nourrit le corps et l'esprit, par des approches historiques, philosophique, sociale, culturelle et esthétique.

Pour cette 9e édition, un programme intéressant est proposé autour de Boulogne-sur-Gesse avec la visite du jardin remarquable de la poterie de Hillen à Thermes-Magnoac et la villa gallo-romaine de Montmaurin.

La poterie de Hillen, en partenariat avec les mairies de Boulogne et Thermes-Magnoac, ouvrira son jardin aménagé sur plusieurs niveaux, vendredi 3 juin de 10 heures à 13 heures et de 14 heures à 18 heures et samedi 4 et dimanche 5 juin, de 10 heures à 20 heures.

Durant ces trois jours des exposants montreront leur métier et leur savoir faire autour des plantes aromatiques, la photographie, la botanique, l'art du bambou, la lecture, la peinture, la vannerie…

Les blés poussent dans la villa

À Montmaurin, les blés poussent dans la villa. Dimanche 5 juin à partir de 14 h 30, animation avec James Forest autour des blés anciens, présentation d'ouvrages sur le jardinage au naturel, bourse d'échanges de plantes anciennes. A 16 h 30, découverte du site archéologique : la vie quotidienne dans une villa jardin. Les associations locales : le Foyer rural de Larroque, Entre Save et Seygouade, Adaq vie Save Gesse, l'Oustal des Pyrénées, la Demi-voix, l'école de musique de Larroque, les Petites Mains, l'Assco, la CFDT proposent un covoiturage pour visiter ces deux sites, dimanche.

@

Publié le 01/06/2011 11:17 | LaDepeche.fr

Mazères (09) : "Rendez-vous aux jardins" ce week-end

Le jardin de l'hôtel d'Ardouin./Photo DDM.

Dans le cadre de cette opération mise en place par le ministère de la Culture et de la Communication, la ville de Mazères vous propose de venir découvrir les jardins de l'hôtel d'Ardouin. En surplomb de l'Hers, ce jardin public de 900 m² d'esprit Renaissance, se situant devant un hôtel particulier du XVIe siècle, vous accueillera samedi, de 10 heures à 12 heures et de 15 heures à 18 heures, et dimanche, de 15 heures à 18 heures, avec une balade contée, « Contes au creux de l'arbre », de Dominique Despierre, conteuse. Vous pourrez en profiter pour découvrir le carré de l'apothicaire et d'herbes à pot, ainsi que diverses curiosités botaniques,

@

Publié le 01/06/2011 10:57 | LaDepeche.fr

Béduer (46) : Le jardin de Marie-France Paris livre ses secrets

Le jardin de Marie-France: la passion de sa vie.

Au lieu-dit Le Bédigas, proche de la D19, la maison de Marie-France Paris-Surace ne passe pas inarerçue, tant elle est bien illuminée à Noël, et si bien fleurie actuellement par des rosiers grimpants. Derrière le grand mur blanc, se trouve le jardin potager et d'agrément, sur un terrain, classé Ligue de protection des oiseaux, d'environ 1200 m2, en pente, avec des murets pour retenir la terre.

«Dès que j'ai eu un terrain propice, depuis que je suis à la retraite, je vis une passion de plus de quarante ans : le potager, les fleurs, en prenant en compte la survie des oiseaux en mauvaise saison», raconte la jardinière. Son mari, Santo, confie : «Marie-France passe son temps au séjour… au séjour à ciel ouvert, même quand il gèle ou qu'il neige, elle y trouve toujours quelque chose à faire. C'est son paradis.»

De façon très claire et bien ordonnée, 160 espèces de roses faciles à vivre ornent le terrain, mais aussi des fleurs toute l'année avec des vivaces et, bien sûr, des arbustes à baies pour les oiseaux. Dans le potager, il y a de tout, notamment des arbres fruitiers car Marie-France fait ses confitures, tout comme ses apéritifs et ses tisanes.

Pour mieux vous rendre compte, les samedi 4 et dimanche 5 juin, de 9 à 19 heures, la jardinière invite ceux qui le souhaitent à visiter son petit paradis. Tout en flanant et en découvrant les saveurs d'autrefois, elle vous expliquera les techniques du jardin au naturel et vous repartirez sûrement avec une « pousse maison ».

@

Publié le 01/06/2011 09:18 | LaDepeche.fr

Colayrac-Saint-Cirq (47) : Visions végétales

Françoise et Fabien Coutable sont les gardiens du temple végétal de Colayrac. Ce couple passionné de botanique a créé dès leur arrivée en terre colayracaise il y a 24 ans un univers végétal où on oublie l'espace de quelques mètres que l'on se trouve à proximité de la départementale 813.

Une découverte ponctuée de plantes exotiques, d'aromatiques, d'arbres plus étranges les uns que les autres mais aussi d'une variété innombrables de cactus sans oublier les 37 variétés de menthes : un jardin de senteurs où il est permis de toucher pour mieux sentir. Fabien Coutable a également créé un jardin zen et se consacre depuis 10 ans à la conception de murs végétaux et également de toitures végétales.

Encore plein de surprises sont à découvrir au minimusée comme le « vélo'modeur ». Françoise, quant à elle, a concocté une chasse au trésor pour les plus jeunes pour explorer de façon ludique ce jardin exotique.

@

Publié le 01/06/2011 09:06 | G. F.

Grenade (31) : Ce week-end, rendez-vous aux jardins

Le couvent des Ursulines./Photo DDM, G. F.

A l'occasion des « Rendez-vous aux Jardins » 2011, les jardins et parcs, des plus petits aux plus grands, se mettent sur leur 31 pour un week-end exceptionnel d'ouverture au public le samedi 4 et dimanche 5 juin. L'office de Tourisme Save-et-Garonne participe à la manifestation pour la cinquième année et répond ainsi à un engouement réel du public pour les jardins et parcs. L'édition 2011, consacrée au jardin nourricier, permettra de découvrir la mise en place d'un potager agro-écologique et d'aller à la rencontre de jardiniers passionnés.

Visite guidée

De plus, des visites de jardins sont organisées parmi lesquels les parcs labellisés « jardins remarquables » des châteaux de Larra et de Merville.

A Grenade, samedi 4 juin à 14 heures, au départ de l'office de tourisme, visite guidée « Le Sentier des potagers » sur le thème des anciens jardins potagers de Grenade. Idéalement placés sur les terres fertiles de Garonne, ces jardins ont eu une très grande importance pour l'économie de la ville et ont contribué à sa prospérité. Le dimanche 6 juin de 14 h 30 à 17 heures aura lieue la visite du jardin de l'ancien couvent des Ursulines où le visiteur pourra découvrir les vestiges de l'ancien cloître, granges, écurie, orangerie, pigeonnier et puits ainsi que plusieurs cours intérieures avec marronniers, if géant, cyprès, sophora pleureur, magnolia, bignones, lauriers, rosiers.

@

Publié le 01/06/2011 09:05 | LaDepeche.fr

Pibrac (31) : Tout savoir sur le jardin nourricier

Le parc du chateau./Photo DDM.

A l'initiative du ministère de la culture et de la communication, cette 9e édition a pour thème : le jardin nourricier ; ce qui nous invite à nourrir notre corps et notre esprit à travers les vergers, parcs, et jardins. Jardins ouvriers ou partagés, jardins de curé ou d'abbayes, tous sont à l'honneur les 3-4et 5 juin 2011.

A l'occasion de ces rendez-vous, le château de Pibrac aura ses portes ouvertes pour la traditionnelle visite extérieure de 10 heures à 17 heures. (l'entrée est gratuite). Vous pourrez admirer au pied du château, le parc paysager, privé, classé, de 14 hectares et crée en 1 889 par le paysagiste : Eugène Bulher. Terrasses, bassin, terres cuites, massifs arborés, chênes, pins parasols, et cèdres. Sur place, le gardien- jardinier vous évoquera, les plantations, la taille… L' après- midi Jean, l'horticulteur fleuriste qui se tient au marché le mercredi matin à Pibrac sera sur place, avec une multitude de fleurs de saison et pourra vous donner tous les conseils utiles de plantation et d'entretien.

@

Publié le 01/06/2011 08:30 | LaDepeche.fr

Lourdes (65) :Rendez-vous aux jardins

Les peintres s'invitent au jardin botanique du château fort, les vendredi 3 et le dimanche 5 juin.

Écrin de verdure au pied du donjon du XIVe siècle, ce jardin botanique a été créé en 1921 par les époux Le Bondidier. L'ambition des créateurs était de rassembler dans le Musée pyrénéen l'histoire de toutes les Pyrénées et de présenter sa flore dans cet espace de verdure.

Au programme : Vendredi 3 juin, de 14 heures à 17 heures, journée réservée au jeune public sur réservation, atelier d'art plastique (dessin, aquarelle, modelage) avec pour modèle le jardin ; rencontre avec le jardinier, parcours-jeu famille, « découvrir le monde végétal en s'amusant » ; jeu de piste à la recherche de fleurs, d'arbres et de motifs végétaux.

@

Publié le 01/06/2011 08:29 | S.P.

Bagnères de Bigorre (65) : Poussez la porte du jardin

Dans certains jardins, des œuvres à découvrir.

Le week-end des jardins secrets est organisé dans le cadre des Journées Nature de Midi-Pyrénées et des Rendez-vous aux jardins du ministère de la Culture. Animations concoctées par le CPIE, le conservatoire botanique, la municipalité, sans oublier les nombreux propriétaires des jardins. Cette année encore, tous ces jardins vont vous livrer leurs secrets sur Bagnères, bien sûr, mais aussi sur Campan et Visker. Chacun pourra y retrouver un écho de son jardin rêvé, imaginé. Comme l'an passé dans certains jardins, vous aurez l'occasion de découvrir des peintures, sculptures d'artistes bagnérais. Un vrai régal pour les yeux et le cœur. Programmes détaillés et plans sont disponibles à l'office de tourisme de Bagnères et de Campan.

@

Publié le 01/06/2011 08:27 | LaDepeche.fr

Calmont (12) : Drôles de bestioles dans nos jardins

Les petites bêtes de nos jardins./Photo DDM

Depuis déjà quelques semaines et encore plus ces derniers jours, les jardins de la commune ont vu s'installer de drôles de bestioles, créées de toutes pièces par les habitants qui font preuve d'ingéniosité dans la récupération de matériaux en tout genre.

Vous pourrez découvrir ces insectes exposés librement lors de la fête des plantes de ce week-end pour le plus grand plaisir de leurs créateurs. Ces bestioles seront ensuite visibles à la médiathèque de Ceignac une bonne partie de l'été.

Après le succès des épouvantails de l'an dernier, cette nouvelle exposition devrait conquérir petits et grands.

@

Publié le 01/06/2011 08:21 | J.P.

Vic-en-Bigorre (65) : Le jardin pédagogique inauguré

Sous les voiles, découverte des plantations hors sol./ Photo J. P.

Envisagé d'un point de vue pédagogique et d'un point de vue paysager, le jardin potager sur l'espace entre le centre de loisirs et le restaurant scolaire a été inauguré en lever de rideau des journées Nature Midi-Pyrénées. Les enfants du centre de loisirs municipal périscolaire et du centre de loisirs des vacances, géré par la Maison des jeunes et de la culture, ont là un terrain d'apprentissages à plus d'un titre. Plantations potagères, aromatiques et florales complémentaires ; application d'une culture placée sous le signe « bio » dont l'introduction d'abris (petits rouleaux de bambous) pour abeilles solitaires, amies des jardiniers. Et puis jardin « d'applications » multiples, cette réalisation s'ouvre sur la responsabilisation des enfants : l'entretien (de l'arrosage au désherbage) en pensant aux week-ends et aux vacances, la cueillette raisonnée au temps de la maturité des produits, la solidarité nécessaire pour le relais. Oui, un jardin pédagogique.

@

Publié le 01/06/2011 08:16 | J.M.

Rodez (12) : À la découverte des jardins du dimanche

Face à la demande conséquente pour un jardin à la Labardie, Bernard Dangles est un peu privilégié./Photos DDM

Potagers, vergers, conservatoires de variétés anciennes, jardins ouvriers ou partagés, jardins de curés ou d'abbaye, seront à l'honneur les 3, 4 et 5 juin à l'occasion de la neuvième édition annuelle des Rendez-vous au jardin. C'est dire si le champ de visite sera vaste tant les Français sont des aficionados du jardinage. En effet 90 % des Français possèdent un espace de jardinage sur leur lieu de résidence principale, qu'ils soient en maison ou en appartement : 61 % ont un jardin, 41 % une terrasse, 31 % un balcon et 47 % ont un rebord de fenêtre à fleurir. 84 % des jardins ont une pelouse et 49 % un coin potager.

Et pour Bernard et Lucette Dangles, quand on habite un appartement à Gourgan, un jardin ouvrier à la Labardie est un vrai petit éden. Pour 16,77 € de loyer par an payé à la mairie via une association du site, ils cultivent leur jardin sur environ 100 m2. Pommes de terre, choux de toutes sortes, côtes de blette, concombres, melons, haricots… C'est la corne d'abondance en légumes maison. À 77 ans, Bernard passe sa retraite paisible à entretenir son espace tous les après-midi. Une véritable passion. Madame se réserve l'entretien des rosiers, superbes, qu'il a fallu cette année traiter contre le mildiou. Et par la force des choses, ils cultivent bio, car une charte éthique a été signée entre les locataires de lopins et la mairie. Finis, les désherbants, place au désherbage manuel. Reste le problème de l'eau. Bernard en pompe dans l'Aveyron voisine. Il a beau arroser, les pommes de terre ont souffert de la sécheresse d'avril. Reste que ce petit jardin fournit des productions nourricières pour les Dangles et leurs filles, et ce qui est en trop, on le congèle.

@

Publié le 31/03/2011 09:06 | LaDepeche.fr

Giroussens (81) : Ouverture du Jardin des Martels

Le Jardin des Martels réouvre ce vendredi./Photo DDM.

Le Jardin des Martels réouvre le vendredi 1er avril. C'est de nouveau le printemps et avec le retour des beaux jours, il est temps de retrouver le chemin de ce magnifique jardin.

Cette année, la tulipe est sans conteste la reine des jardins. Du rouge, du rose, du noir, du jaune... il y en a de toutes les couleurs, et de toutes les formes !

Des mélanges spectaculaires qui s'étendent à la folie. 20.000 bulbes en fleurs dans 3.5 hectares de jardins paysagers à l'anglaise. C'est exceptionnel en Midi-Pyrénées. A ne surtout pas manquer.

Sans oublier, les nouveaux pensionnaires des jardins, une famille de paons ayant élu domicile dans le parc ainsi que d'adorables petits moutons venus au monde récemment. Réouverture vendredi 1er avril - Ouvert tous les jours de 13 h à 18 h.

@

Publié le 02/04/2011 09:13 | Alain-Marc Delbouys

Albi (81) : Le parc Rochegude promu jardin remarquable

Le parc Rochegude fait désormais partie des 315 Jardins remarquables de France./ Photo DDM, A.-M.D.

Après la Berbie en 2009, le parc Rochegude est inscrit à compter de 2011 dans la liste des jardins remarquable, un label délivré par le ministère de la Culture.

Les promeneurs qui s'aèrent au parc Rochegude le regarderont peut-être d'un autre œil. À partir de cette année, le plus bel espace vert d'Albi figure à son tour dans la liste des 315 Jardins remarquables de France, établie par le ministère de la Culture et de la Communication. Rochegude y rejoint le jardin de la Berbie, déjà distingué en 2009. « Créé en 2004, le label Jardin remarquable est attribué pour 5 ans renouvelables à des parcs et jardins ouverts à la visite présentant un intérêt culturel, esthétique, historique et botanique », précise Sylvie Cazes, correspondante jardins à la direction régionale de l'action culturelle (Drac) à Toulouse. Midi-Pyrénées compte 19 jardins remarquables, dont cinq dans le Tarn (les trois autres sont les jardins de l'Évêché à Castres, des Paradis à Cordes et des Martels à Giroussens). « Cinq, c'est très bien pour un seul département. Les Tarnais peuvent être fiers ! », dit Sylvie Cazes. Rochegude est le dernier en date à bénéficier de cette consécration. Elle est tout à fait méritée, d'après Patrick Gironnet, architecte des Bâtiments de France : « Rochegude s'inscrit dans l'histoire des parcs jardins, tels qu'ils ont commencé à être aménagés, durant la seconde moitié du XIXe siècle. Avec ses petits lacs, ses petits ponts, ses allées qui se croisent et qui se perdent, ses statues, Rochegude est dans la grande tradition des jardins romantiques. En plus, il est bien entretenu par la ville. »

Ce n'est pas un classement - seul l'hôtel est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques -, mais cette reconnaissance nationale pour le parc public contribuera à la notoriété d'Albi. Après l'inscription de la cité épiscopale au Patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco, Rochegude promu Jardin remarquable, c'est pour Patrick Gironnet « une étoile de plus » accrochée au blason d'Albi.

@

Publié le 10/08/2010 11:27 | CyrielleBelot

Cordes (81) : le jardin des paradis propose des jeux anciens

Le jardins des paradis, offre calme et fraîcheur aux clients. /DDM, Emilie Cayre

A Cordes-sur-Ciel, le Jardin des Paradis ouvre ses portes et propose de multiples animations. A décpuvrir à partir d'aujourd'hui des jeux en bois anciens.

Depuis 1998, la cité de Cordes-sur-Ciel accueille un coin de paradis. C'est un jardin créé par deux paysagistes Eric Ossart et Arnaud Maurières.

Le jardin contemporain, d'inspiration orientale et médiévale offre une superficie de 3000 m2, sur les remparts de la cité médiévale de Cordes-sur Ciel. Il est totalement naturel car aucun engrais de synthèse n'est utilisé.

« Le jardin est constitué d'un Pavillon persan qui offre cette année une exposition de gravures sur tissus de l'artiste France Do ainsi que des écoutes musicales et poétiques autour du thème de la paresse », nous rapporte la directrice du jardin Audrey Tavernier. Les clients peuvent se prélasser dans des hamacs et profiter des écoutes et de l'ombre des arbres.

Trois jours de jeux

Audrey Tavernier explique que « Des jeux seront disposés aux quatre coins du jardin afin de faire redécouvrir Le billard indien ou hollandais, les jeux de patiences pratiqués il y a quelques années. Un animateur parcourra le jardin afin d'expliquer les règles et le fonctionnement aux touristes. »Il y aura également des jeux tels que les dames, les échecs, les dominos, ou des jeux de sociétés. Ils seront gratuits et pour toute la famille.Le jardin possède également un espace muséographique qui collectionne les graines du monde. Chaque année il accueille une exposition éphémère. Cette année c'est un couple d'artistes locaux Lætitia Faurie et Adrien Vallet qui réalisent des sculptures sur bois tourné. Le jardin bénéficie également des labels « jardin remarquable » et « tourisme et handicap » afin que tout le monde puisse profiter du lieu. Depuis sa création, le jardin remporte un franc succès. Les clients, repartent toujours des idées et des conseils pleins la tête pour l'aménagement de leur jardin.

Jardin Caillavet (32)

Page réalisée à partir du site ladepeche.fr

Jardin des Martels (81)

 

@

 

 

@

@

@

@

@

@

@

 
Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement