Incendie du Moulin

Dimanche 18 juillet 2010

Publié le 19/07/2010 09:53 | Pierre-Jean Pyrda

Le Moulin du Seigneur ravagé par un incendie

Un pan du patrimoine graulhétois a disparu, hier soir, avec la destruction de l'ancien moulin du Seigneur, ravagé par un incendie d'origine indéterminée. C'est vers 19 h 30 que l'alerte a été donnée par des riverains de la rue Saint-Jean. « On a une maison à colombages juste à côté. Nous étions occupés à des travaux lorsque nous avons aperçu des flammes sortir du moulin. On a aussitôt appelé les pompiers », témoigne Paule Pinay, sous le choc. Au moment où elle nous parle, vers 20 heures, l'incendie a pris une tournure inquiétante.

En effet, des flammèches éparpillées par le vent sont tombées de l'autre côté de la rue Saint-Jean sur l'usine Mauriès, une de ces anciennes mégisseries bordant le Dadou. Si l'usine est désaffectée, une partie du bâtiment est habitée. Fort heureusement, personne n'a été blessé ni même incommodé par les fumées. Un instant, on avait pu craindre que le feu se propage à la mosquée, qui jouxte l'usine Mauriès.

Devant l'ampleur du sinistre et les dimensions exceptionnelles de ce moulin contenant de grosses pièces de bois, la tâche des pompiers n'était guère facile. Le Centre opérationnel d'incendie et de secours a mobilisé d'importants moyens, venus de la caserne graulhétoise et d'autres centres de secours voisins. Au moins 6 véhicules étaient engagés (dont trois fourgons-pompes tonne, un camion-citerne pour grands feux, une échelle avec un bras élévateur et un soutien sanitaire opérationnel) mais d'autres renforts arrivaient sur place vers 21 h 30. La police a aussi envoyé tous les effectifs disponibles.

Prévenu dès 19 h 40, le maire de Graulhet s'est rendu aussitôt sur les lieux. « Le moulin a entièrement brûlé. Le toit s'est effondré et tout l'intérieur avec. Il ne reste que les murs. Je suis triste car c'est un monument emblématique de la ville pour lequel j'avais des projets (lire ci-dessous). Là, tout est remis en question. »

Hier soir, les Graulhétois étaient nombreux à ressentir douloureusement cet événement. En effet, il faut rappeler que le moulin des Seigneurs fait partie d'un ensemble historique classé, avec le quartier de Panessac, le pont Vieux et l'hostellerie du Lyon d'Or. Reste maintenant à déterminer les causes de ce sinistre. La thèse de l'acte volontaire ou d'une imprudence semble plausible. Des riverains évoquaient hier soir les intrusions fréquentes de squatters ou de jeunes. L'enquête ouverte par le commissariat confirmera ou pas cette piste.

Un projet qui tombe à l'eau

Le moulin des Seigneurs est la propriété de la communauté de communes Tarn et Dadou. Un moment, il fut question d'un projet hôtelier mais Claude Fita avait une autre idée de reconversion pour la vénérable bâtisse : y implanter une centrale hydroélectrique. Le projet est sans doute tombé à l'eau.

 

 

 

Publié le 20/07/2010 03:46 | J.-Cl. C.

Moulin du Seigneur : un scénario hélas prévisible

« C'est une page de l'histoire de Graulhet qui se tourne dans le mauvais sens », déclare Martine Languillon, chargée de communication à la mairie. Passionnée par le patrimoine de la ville, elle est consternée par le spectacle, devant les restes du Moulin du Seigneur encore brûlants.

Dimanche soir, un incendie a ravagé le bâtiment dont l'édification a débuté au XIIe siècle, laissant la population du quartier Saint-Jean et de la ville en émoi.

Luc Ferret habite face à l'édifice depuis dix ans : « Je voyais le Moulin tous les jours, j'ai fait partie de ceux qui ont alerté les pompiers. Je vais souvent me balader sur les berges et le moulin était souvent occupé par des adolescents qui allaient y pique-niquer ».

« Je vais parfois pêcher au-dessous du moulin. Il y avait souvent des jeunes et à vrai dire, on s'y attendait un peu », confie Jacky Paulin, habitant du quartier depuis 30 ans.

Des craintes sur la solidité de l'ouvrage

Présent sur les lieux Pascal Néel, président de la communauté des communes Tarn et Dadou, propriétaire de l'édifice, explique la difficulté à le sécuriser : « Nous avons bâti des murs en parpaings mais ils ont été piqués pour être escaladés. La seule solution aurait été de mettre des vigiles en permanence. C'est aussi pour cela que nous étions impatients que le projet démarre ». La société Premium immobilier devait y installer son siège social. Tout était au point du côté technique pour la réalisation d'un bâtiment à énergie positive grâce à une centrale hydroélectrique placée sous les bureaux. « Désormais, il faut attendre le résultat des expertises car il y a des craintes sur la solidité de l'ouvrage », explique Renaud Martinet, responsable de l'agence immobilière. Une enquête est en cours pour déterminer les causes de cet incendie qui a ravagé un des lieux de mémoire de la cité du cuir.

Le moulin avait déjà perdu par le passé une de ses tours dans les flammes. L'histoire a tristement bégayé dimanche soir.

 

 

 

Page réalisée à partir des articles de La Dépêche du Midi et du blog "Ici Graulhet"


Vidéo déposée sur YouTube par TheGaredo :
 



 
Lien pour visualiser le reportage de France3 - Tarn :

http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-video=cafe_HD_1850_albi_locale_190710_20072010155516_F3 
 


Sur le "Tarn Libre" :
 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement