C'est Noël ! (2010 - 1)

Publié le 07/12/2010 10:16 | Michel Amigues

Agen : Les chalets investissent le boul'


Les animations de Noël ont officiellement coûté 130 000 euros, mais motus, on ne laisse pas le prix sur un cadeau. Inauguration « officielle » vendredi./Photo Morad Cherchari

Une vraie féerie cardiaque : après (ou plutôt pendant) « Agen Cœur battant », voici donc « Agen Cœur de Noël » qui se voit assigner la périlleuse mission de faire palpiter l'hyper centre-ville - il faut croire qu'« Agen Grelot vaillant » n'était plus disponible.

Mais trêve de tirage de barbe : alors, à quoi ressemble-t-il, ce (magnifique) village de Noël ?

à celui de l'an dernier, en mille fois mieux, explique Laurence Maïoroff, adjointe au Père-No… à l'animation du centre-ville. La preuve, cette année, l'esprit de Noël a verdi, comme ne l'illustre pas la glace immaculée de la patinoire, laquelle glace présente la remarquable particularité de ne pas en être, puisqu'il s'agit d'une matière synthétique apparemment connue, mais pas de nous, ni de Laurence Maïoroff, de sorte qu'une part du mystère de Noël reste intacte. La patinoire durable, en somme, qui ne consomme ni eau ni électricité - juste un peu de sparadrap ? Les patins, pas encore biodégradables, accueilleront les arpions gelés jusqu'au 2 janvier (5 € les 45 minutes, ça ne fait pas cher l'orteil). Il paraît que pour les patineurs, les sensations sont les mêmes qu'avec la vieille glace pas écolo d'autrefois.

Un authentique traîneau traînépar d'authentiques chiens

Les chalets, ensuite : ils sont trente à avoir poussé sur la nouvelle « zone piétonne », ce qui fait quatre de mieux que l'an dernier. Sauf que, scandale, le chalet de l'inoubliable « ti punch » qui avait tourné tant de têtes a été banni (« Ah non, hein ! », gronde Laurence Maïoroff à cette innocente évocation). Jean Dionis et Pierre Chollet n'y danseront donc plus le « hakka ». Mais peut-être qu'une petite bourrée devant le chalet parfumé au vin chaud… Des chalets ouverts de 10 heures à 19 heures où l'on remplira sa hotte de : gourmandises, joujoux (en bois) et objets d'artisanat richement ouvragés.

Au rayon des vraies nouveautés, des arches lumineuses signalant l'entrée du village, place des Laitiers et aux Quatre Feux. Leurs jumelles ont été installées porte du Pin et place Jasmin. Les chants de Noël radiodiffusés étendront cette année leur empire tintinnabulant à tout le boulevard, ainsi qu'à la place de la cathédrale, où a poussé un sapin haut de 12 mètres, veillé par un berger-conteur ambulant. On croisera aussi un authentique traîneau traîné par d'authentiques chiens, sans oublier la bonne vieille calèche du Père Noël, sponsorisée par les commerçants, et un chapelet d'animations quotidiennes, au milieu de 300 sapins. On en sangloterait presque de bonheur - notre côté « Agen Cœur d'artichaut » ?

@

Publié le 03/12/2010 09:08 | LaDepeche.fr

Tarn : C'est déjà l'heure des marchés de Noël


C'est le temps de l'Avent et déjà l'heure des marchés de Noël qui sonne aux carillons des fêtes de fin d'année. Ainsi à Albi et Carmaux dès ce week-end.

Au parc des expositions d'Albi :

Pour la 17e fois, l'Union des commerçants industriels Albigeois (U.C.I.A) organise au parc des expositions du Séquestre son marché de Noël sur 5 000 m² de 10 heures à 19 heures. Une centaine d'exposants sont présents depuis vendredi et proposent des idées cadeaux. Décoration, bijoux, céramiques, poteries et vêtements pour les grands, et les « petits loups » sont là avec leurs châteaux gonflables, piscine à balles et trampolines. La star du mois, le Père Noël, sera présente pour des séances photos avec les bambins. L'innovation cette année c'est la foire gourmande avec les produits du terroir. « Les visiteurs pourront déguster des saveurs de la région », indique Thierry Viaules, l'un des organisateurs.

L'école de pilotage du circuit d'Albi, Neo 2, tient également un stand qui ravira les passionnés de vitesse. Six stages de pilotage sont à gagner par tirage au sort, une bonne idée cadeau où les stagiaires seront au volant d'une RC Cup.

Salle Mitterrand à Carmaux :

Truffes, foie gras, safran, marrons, miel, gâteaux à la broche, vins de Gaillac et du Tonneau de Villeneuve-sur-Vère sont à apprécier à la salle François Mitterrand de Carmaux.

Le Foyer des Arts et loisirs de Saint-Benoît-de-Carmaux organise ce grand marché annuel où 30 exposants accueillent les visiteurs. La mairie organise en parallèle sa foire annuelle de la Sainte Barbe qui aura lieu sur les places Jean-Jaurès, Gambetta, de la mairie, et dans la rue de l'Hôtel de Ville.

@

Publié le 09/12/2010 11:33 | LaDepeche.fr

Assier-Livernon (46) : Noël s'invitera au marché dimanche


La charrette à ânes et le Père Noël seront présents.

Dimanche 12 décembre, aura lieu le troisième marché de Noël organisé par l 'association « Livernon Autrement ». Cette manifestation en entrée libre aura lieu de 10 heures à 18 heures au marché couvert intercommunal à Assier. Nous avons rencontré Liliane Réveillac, présidente.

Pourquoi avez-vous changé de lieu ?

Les objectifs du marché de Noël étant la convivialité et les animations pour enfants, la salle des fêtes de Livernon devenait trop petite. Son accès au public ne sera décidé qu'après le 9 décembre et il ne nous était pas possible de nous engager sans cette autorisation.

Nous ne disposons plus des quatre tentes et l'association ne peut louer un chapiteau pour accueillir les exposants et présenter les animations, ce que permet le marché couvert puisqu'il offre un espace de 900 m2. Il sera transformé en village de Noël avec les traditionnels marrons grillés et vin chaud.

Combien aurez-vous d'exposants ?

Une trentaine a été choisie parce qu'ils proposent des cadeaux, de la décoration de Noël ou de la gastronomie festive. Quelques associations humanitaires : Secours Populaire, Fraternité Dogon et Epicéa seront présentes. Six brocanteurs professionnels proposeront des objets anciens.

Nous avons demandé aux exposants de proposer des cadeaux à tous les prix.

Quelles animations sont prévues ?

Noël est d'abord la fête des enfants et nous sommes heureux de la participation des associations de parents d'élèves de Livernon et d'Assier ainsi que du Centre social Reissa. Les animations sont adaptées aux bambins, mais les plus grands apprécieront aussi. Nous avons fait appel à des élèves confirmés de l'école de cirque « Cu. Ci. Co » de Terrasson, familiarisés avec le spectacle de rue. Un magicien sera également présent. Des jeux anciens en bois : billard hollandais, japonais et jeux de table divers seront installés. Dans le grand parking, une charrette à ânes proposera des promenades et nous n'avons pas oublié de demander au Père Noël une petite visite.

@

Publié le 12/12/2010 03:48 | LaDepeche.fr

Aubiac (47) : La lumière s'était invitée


Au pied de l'église illuminée, étoiles, bougies et guirlandes lumineuses éclairent un rassemblement convivial pour cette 2e édition de la fête des lumières créée par Aubiac

C'était la 2e édition, aussi brillante que la première malgré un vent coquin qui se plaisait à éteindre les lumignons ; cependant la température était clémente en ce mercredi 8 décembre et participer à la fête des lumières à Aubiac séduisit autant de monde que l'année précédente. Ils étaient venus de partout alentour. Vers 19 heures, les processions parties de la salle des sports et de la place de la mairie, petites flammes tremblotantes en main, rejoignirent la place de l'église où se poursuivait la soirée.

Dans les ruelles traversées, les maisons saluaient les passants de leurs guirlandes chatoyantes, sur les bords de fenêtres, vacillaient des clartés de bougies luttant contre l'air vif. L'église accueillit de nombreux fidèles pour une célébration lumineuse en l'honneur de Marie, conduite par le nouveau prêtre de la paroisse, Oliver Moran. Dans la salle d'exposition du château, se retrouvèrent ceux qui écoutèrent des acteurs de Musiketo dire le conte « Le corbeau et la lumière » extrait des mythes des origines Haïda-Gwai. Puis deux voix, membres du syndicat d'initiative, lurent « l'inconnu sur la terre » « gens de nuages » de Le Clézio ; la lumière jaillissait des mots, l'atmosphère était apaisante.

Les enfants rassemblés dans la salle paroissiale dessinèrent pour décorer la crèche. Ils avaient apporté des jouets destinés au Centre médico-social d'Agen et au Secours populaire de Nérac.

La lumière venait des ampoules, des bougies et du cœur. Au pied de l'église, les associations réunies autour des chasseurs avaient confectionné de quoi régaler tous les appétits.

Le Père Oliver Moran, dégustant une grillade de chevreuil aux côtés du maire et du président de la CCCLB, fut formidablement surpris par l'importance de ce rassemblement chaleureux dans une nuit de décembre que perçaient des étoiles.

@

Publié le 08/12/2010 09:23 | LaDepeche.fr

Auch : Un concert et des jouets


Le groupe Les Fleurs du mâle était déjà à l'affiche l'an dernier./ Photo DDM, archives N.D.

Cette année encore, Solid'art organise l'opération « Le Père Noël est un rockeur ». Ce sera samedi, à partir de 21 heures, à La Fenière à Pavie. Le principe est simple : pour assister au concert, il suffit d'apporter un jouet neuf. Les groupes, quant à eux, offrent leur prestation. Les joujoux collectés seront ensuite donnés à La Croix-Rouge qui les offrira à des enfants défavorisés. Cette année, l'opération s'appuie sur un partenariat avec le lycée Alain-Fournier de Mirande. Une navette sera d'ailleurs mise en place entre Mirande et Pavie.

Trois groupes du Gers et de la région seront à l'affiche : Les Fleurs du mâle, The Gabelt et The Tanks. L'organisateur Solid'art a pour vocation de faire découvrir et tourner de jeunes groupes locaux. Cette soirée est donc l'occasion de faire une BA comme d'élargir son horizon musical gersois.

« Les Fleurs du mâle, c'est la puissance rythmique de Max à la guitare, les envolés de Joseph à l'accordéon et la profondeur de la voix de Michel », soit un trio qui a su se créer un vrai univers, chante la vie de tous les jours en s'appuyant sur des influences qui vont du rock à la tradition de la grande chanson française. Changement d'ambiance avec The Gabelt, un jeune trio très pop rock qui puise largement dans une pop des sixties pimentée d'influences jazzy, sans tomber dans la nostalgie. Autre trio, The Tanks s'inscrit dans la veine indie rock. Ce jeune groupe est en pleine ascension puisqu'il vient de faire la première partie des BB Brunes au Bikini à Toulouse et a été sélectionné aux auditions régionales du Printemps de Bourges, qui se dérouleront le 10 décembre, également au Bikini.

@

Publié le 10/12/2010 09:17 | LaDepeche.fr

Auvilar (82) : Un samedi soir au marché de Noël


La place de la Halle va retrouver sa décoration festive./Photo DDM, C. G.

Si quelques irréductibles s'obstinent encore à aller à Strasbourg pour le marché de Noël, c'est qu'ils ne connaissent pas encore celui d'Auvillar ! Celui qui a commencé comme un tout petit marché sympathique s'est transformé, au fil des ans, en grand marché sympathique ! Grand par la beauté des décorations dans un village qui se prête particulièrement bien à cette manifestation féerique, et sympathique par l'ambiance magique qui y règne. Le nombre de marchands présents - environ quarante-cinq - contribue, bien entendu, au succès de la manifestation, et le fait qu'il se tienne en nocturne n'y est pas étranger non plus. Vous trouverez tout ce qu'il faut pour faire des cadeaux originaux : jouets en bois, meubles, chapeaux, lampes, bijoux, etc. Sans oublier tout ce qui tourne autour de la gastronomie : produits régionaux, chocolat, vin, bière artisanale, etc.

Quoi de neuf en 2010 ?

Pour cette dixième édition, il fallait innover, et le marché en nocturne débutera plus tôt que les autres années, soit à 15 heures. Les Chanteurs du Brulhois animeront la place de la Halle avec des chants de Noël, et le Père Noël, quant à lui, troquera ses rennes contre des chevaux et une calèche. Il fera son arrivée vers 16 heures pour une distribution de friandises avant d'aller lire des contes au salon de thé E Ultreïa, place du Château, ce qui ravira les enfants. Petits et grands pourront aussi faire des tours en calèche dans le village. Comme toujours, il y aura du vin chaud et - concession à l'Alsace où ils doivent manger du cassoulet - vous pourrez déguster une choucroute accompagnée de Riesling. Dix ans de marché de Noël, ça se fête, et l'ambiance si particulière et si chaleureuse de celui-ci mérite largement qu'on y vienne.

@

Publié le 04/12/2010 12:59 | LaDepeche.fr

Bagnac-sur-Célé (46) : Les festivités en ville


Les vitrines des commerces prennent les couleurs de Noël.

Les guirlandes lumineuses du village sont installées, les vitrines des commerçants se parent des attributs de la fête de Noël. Aujourd'hui débute le Téléthon qui ouvre les festivités de Noël avec le tennis à 16 heures, le gala de danse à 20 h 30.

Demain, il y aura un bal disco à la salle des fêtes. Dimanche 5 décembre, la journée animée se tiendra au foirail et à la salle des fêtes. Mardi 7 décembre l'association des parents d'élèves offrira un spectacle aux scolaires. Les pompiers feront leur Sainte-Barbe le 11 décembre et le foyer rural proposera un film aux enfants « Niko le petit renne », un décollage immédiat vers le pays du père Noël.

@

Publié le 01/12/2010 08:13 | M.M.

Cahors : Bouquet d'animations pour les fêtes


Pour les illuminations de Noël, la ville va scintiller de milliers de points lumineux. / Photo DDM archives

« Les fêtes de fin d'année sont une période importante, nous avons souhaité offrir de belles animations, redonner le sourire aux gens », annonce en préambule le maire Jean-Marc Vayssouze. Sur les allées Fénelon, tous les jours du 8 décembre au 2 janvier, la patinoire revient. Une patinoire de 600 m2, au lieu de 450 m 2 l'an passé. Le tarif unique est fixé à 2, 50 euros les 30 minutes. Le 2 janvier, un feu d'artifice sera tiré en clôture de cette troisième édition. Cahors Actif, l'association des commerçants présidée par François Sol va dynamiser les rues du centre ville et le boulevard avec de nombreuses animations. À noter, la ville de Cahors offre 45 minutes de stationnement gratuit au parking de l'amphithéâtre, du lundi 13 décembre à 8 heures au lundi 3 janvier 2011 à 8 heures, dans le but d'accompagner la dynamique commerçante et festive. Côté illuminations, des décors transversaux vont illuminer les rues commerçantes.
D'autre part, comme l'an passé les arbres des places de la Libération et Chapou seront illuminés ainsi que cinq arbres sur les allées des Soupirs. Les ponts de Cabessut et Louis Philippe seront de nouveau habillés de guirlandes lumineuses. « Un effort particulier a été consenti dans les quartiers. Ceux de Lacapelle, Saint-Georges, Larosière et Bégoux seront illuminés. Des sapins seront installés dans les quartiers de la Croix-de-Fer, Sainte-Valérie et Terre-Rouge. En tout ce sont près de dix kilomètres de guirlandes qui sont installés » précise le maire. Les giratoires de la Beyne, Regourd et Jean Barron (à la Barbacane) seront cette année illuminés. Du 7 au 24 décembre, les chalands trouveront chez les commerçants de Cahors Actif des tickets à gratter. Le plus chanceux se verra offrir une Peugeot 107 après tirage au sort. Les 22,23 et 24 décembre, le père Noël sera sur le parvis de l'hôtel de ville pour de séances photos gratuites. La boîte aux lettres du père Noël est installée sous le hall de l'hôtel de ville.

@

Publié le 09/12/2010 03:51 | LaDepeche.fr

Carbonne (31) : Les enfants choyés au 6e marché de Noël


Laura, ravie, sur les genoux du Père Noël./Photo DDM.G.Ruquet

Il faisait un froid glacial accompagné par moments de violentes bourrasques qui n'avaient rien du Sirocco. Du fait de ce temps peu clément pour flâner, les visiteurs ont été beaucoup moins nombreux que les autres années pour ce 6e marché de Noël organisé par Carbonne Plus, l'association des commerçants, artisans et professions libérales.

Plusieurs emplacements d'exposants étaient également vides. Malgré cela, les courageux ayant bravé le mauvais temps n'ont pas été déçus : les étals proposés regorgeaient de propositions pour améliorer les menus de fêtes, la décoration. Les propositions de cadeaux étaient aussi très nombreuses.

Quant aux animations, elles ont passionné les plus jeunes, du Père Noël à la maquilleuse en passant par de grosses peluches et une initiation à la peinture sur plaque de chocolat. Et puisqu'on parle de chocolat était exposée la robe… en chocolat, confectionnée spécialement pour le salon du chocolat de Toulouse.

Par contre les stands de restauration, installés à l'extérieur et même les restaurants locaux n'ont pas été débordés comme les autres années, les visiteurs et acheteurs faisant un petit tour et préférant, ensuite, rentrer chez eux.

@

Publié le 08/12/2010 08:40 | J.-L. D.-C.

Carcassonne : La ville veut la mettre en veilleuse


La ville consomme 7 millions de kWh par an. Les événements exceptionnels comme la magie de Noël ont leur part de responsabilité, mais presque à la marge. L'intensité de l'éclairage public de la ville devrait être revue à la baisse./Photo archives DDM, J.-

L'éclairage public coûte cher à la ville. Très cher. Il s'agit donc de réduire la facture. Dans les cartons : la baisse d'intensité dans certains quartiers, et la systématisation des ampoules à LED, moins gourmandes.

Les grandes roues, les lumières partout, les illuminations de Noël c'est bien gentil, mais figurer dans le réseau d'alerte des finances publiques du Trésor Public - ce qui est le cas de Carcassonne - nécessite une traque aux économies. En matière d'énergie, celles-ci offrent un gisement important. Car globalement, Carcassonne peut mieux faire. Nettement. Et pas seulement pour des raisons financières car à l'époque des Trente Glorieuses, dispendieuses et insouciantes en matière de consommation d'énergie, a succédé celle de la finitude des énergies fossiles et de la conscience écologique.

Michel Cornuet, l'adjoint chargé de l'environnement en est persuadé, lui qui a vu passer en 2009 une gourmande et déraisonnable consommation en éclairage public de 7 millions de kWh incompatible avec la notion de développement durable. La facture d'électricité se monte à 591 000 €. « Un poste énorme ! La Cité arrive en tête, et de loin, avec 32 000 € (lire ci-dessous)», note l'élu.

Il s'agit donc de la mettre en veilleuse. Ce que la mairie va littéralement faire : « Sur les éclairages publics, on va commencer par baisser l'intensité lumineuse à partir d'une certaine heure de la nuit », expose Michel Cornuet. Dans quels quartiers ? Trop tôt pour le dire. Mais tous y viendront.

Tout beau, tout LED

En attendant, la technique déjà éprouvée n'aura guère d'incidence sur le confort visuel, surtout aux heures où la plupart d'entre nous sommes encore au lit : une baisse légère de l'intensité d'un matériel en bon état correspond à l'éclairage produit par un matériel en fin de vie, explique encore l'élu.

Ce premier pas vers une consommation moindre d'électricité en appellera d'autres. Retoqué en 2011 pour les raisons financières évoquées plus haut, l'équipement des candélabres en ampoules à basse consommation devrait voir le jour en 2012.

Dans l'immédiat, le remplacement des éclairages publics actuels est en cours. « On passe tout en LED », observe Michel Cornuet. LED ? Diodes électroluminescentes. Dix fois moins gourmandes en électricité que les ampoules classiques, sans que la mise en lumière en pâtisse. L'investissement a certes un coût : environ 80 000 € pour l'instant. En attendant l'équipement de la Cité, prévu mais pas encore chiffré. D'ici à quelques semaines on devrait y voir plus clair.

@

Publié le 12/12/2010 03:46 | Sophie Vigroux

Noël magique à Castres



Sur la place Jean-Jaurès superbement illuminée, la ville de Castres a installé son charmant marché de Noël. Du 10 au 26 décembre, le village aux 30 petits châlets proposera des idées shopping et de quoi régaler vos papilles (huîtres, soupe, patates chaudes, châtaignes, gaufres, crêpes…). Juste à côté, au cœur de la forêt enchantée et de ses sapins enneigés, le Père Noël promènera son renne. Les enfants pourront faire des balades en traîneau ou petit train, du manège, découvrir l'atelier du Père Noël, patiner… Durant Noël, à Castres, on voudrait que le temps s'arrête…

Le chiffre : 30 cloches > Pour jouer le concert de Noël : le Nadalet. C'est un moment magique qui se déroule tous les soirs, du 17 au 23 décembre, à 18 h 30, à l'église Notre-Dame de la Platé, à Castres. Le carillonneur Jean-Pierre Carmes grimpe au sommet du clocher pour entonner son concert de Noël. Avec les 30 cloches, il parvient à jouer des airs de « Douce nuit », « Les anges dans nos campagnes »… Nommée « Nadalet », cette tradition campanaire du Midi qui remonte au XVIe siècle ne s'est jamais perdue à Castres. Avec l'installation d'un carillon dans la ville en 1847, les carillonneurs ont transformé cette sonnerie jusque-là rythmique, en un concert mélodique de chants de Noël. Un instant de frissons où chacun retient son souffle !

@

Publié le 09/12/2010 10:08 | LaDepeche.fr

Espalion (12) : Un concours de Noël qui s'annonce très illuminé


La maison illuminée et la crèche de la famille Crouzet. / Photo DDM.

L'Office cantonal de tourisme organise un concours d'illuminations de Noël ouvert à la population de tout le canton. Il se divise en trois catégories : maison, balcon et fenêtre, vitrine.

Initié sur une idée de Nicole et Bernard Crouzet, qui depuis 10 ans enchantent leur quartier de la route d'Alayrac avec l'illumination de leur maison, ce concours devrait connaître cette année un vif succès.

La famille Crouzet (qui s'est déclarée hors concours) avait invité les Espalionnais samedi dernier pour leur présenter la nouvelle illumination de leur maison.

Beaucoup de travail pour un très joli spectacle qui devrait valoir le déplacement.

@

Publié le 09/12/2010 10:55 | LaDepeche.fr

Labastide-Rouairoux (81) : Marché de Noël


Friandises et chocolats de fêtes pour les gourmands /Photo DDM - Archives

Organisé par l'Office de Tourisme, le marché de Noël bastidien aura lieu dimanche 12 décembre de 9h à 19h à la salle des fêtes (chauffée). Une trentaine d'exposants proposeront ce jour-là les produits traditionnels de notre terroir pour mitonner les plus gourmands des réveillons et de nombreuses idées de cadeaux et de décoration de fêtes : bijoux, vaisselle, créations d'art, vêtements en peau lainée, tricot, sacs, coffrets couteaux, kits de loisirs créatifs, etc. Sur place, buvette et snack. Entrée libre.

@

Publié le 12/12/2010 03:49 | LaDepeche.fr

Limoux (11) : Noël, et la lumière fut !


Lancement des festivités hier soir, place de la République /Photo DDM.D.D.

On apparente le terme de magie à tout ce qui peut rappeler le feu, (pour ceux qui ont des insomnies lire Bachelard) et en premier lieu aux illuminations, qui à défaut d'éclairer les têtes qui nous gouvernent - au plus haut niveau s'entend-éclaboussent notre environnement quotidien en le transformant pour nous enchanter. La magie de Noël fait partie de ce répertoire réservé aux grandes occasions, et les fêtes de fin d'année en sont une. Mais pour que la fête soit complète, il faut un début et une fin. Un moment solennel, où réunis tous ensemble, on égrène les secondes qui précédent l'instant où la lumière jaillit. Jean-Paul Dupré député-maire de Limoux et de conseillers municipaux, aux côtés des commerçants et artisans de l'Ucal dont la présidente Mme Fromilhagues, ont réussi leur tour de magie samedi soir sur le coup de 19h30, place de la République, au cœur même du village de Noël et des cabanes de bois ouvertes aux commerces spécialisés dans le cadeau de l'événementiel. Plongées dans le noir, la place et les principales rues adjacentes dont la rue Jean Jaurès se sont soudainement éclairées. Enflammées devrions-nous dire, arrachant des « Oh » et des « Ah » d'étonnement et d'admiration d'enfants, mais également d'adultes, car il y avait du monde pour cet embrasement. Noël est désormais dans nos murs.

@

Publié le 08/12/2010 03:51 | LaDepeche.fr

Le marché de Noël s'installe sous la petite halle


Le marché de Noël ouvre demain sous la petite halle./Photo DDM Jal 

Crèches et santons, bougies, décorations, arts de la table : cette deuxième édition du Marché de Noël est marquée du sceau de la fête la plus attendue de l'année. L'association d'artisans commerçants ART.COM, qui a repris le flambeau l'an dernier, a travaillé tout au long de ces derniers mois pour trouver des artisans talentueux et amoureux de leur métier. Ils seront près de quarante cette année, dans des secteurs aussi variés que le bois, le verre, la coutellerie, le tissu, la faïencerie, les bijoux, les senteurs, et d'autres encore. « Nous avons essayé de mettre à profit les remarques des visiteurs de notre première édition, d'une part en diversifiant les produits présentés, et d'autre part en y intégrant des productions spécifiques à Noël, comme les santons ou les crèches » explique Monique Périssé-Castex, qui a relancé ce marché de Noël. Autre nouveauté cette année, un stand de commerce équitable avec des bijoux fabriqués à Madagascar. Festivités de Noël et du nouvel an sont aussi la fête des gourmets : le marché gourmand est là pour proposer des produits artisanaux locaux, de l'épicerie fine au miel et confitures de toujours. Après l'inauguration qui aura lieu le mercredi 8 décembre à 18 heures, le marché de Noël s'installera à la Halle aux grains durant quinze jours, du 9 au 23 décembre.

@

Publié le 14/12/2008 12:06 | J. Battoue.

Tarbes : Noël, oies et chapons en tête


Chez Nathalie, jeune agricultrice de Sère-Rustaing, le pompon pour l'oie de Guinée. Photo DDM, Joël Boyé.

Décembre et les commandes commencent auprès des producteurs installés, le jeudi, sous la halle Marcadieu, pour le traditionnel repas de Noël. Des oies de Guinée, chapons, dindes, canettes, canettes sauvages, poulardes, pintades ou autres poulets, ce sont les oies de Guinée et les chapons qui arrivent pour l'instant en tête.

« Pour mes premières commandes, c'est chapons et oies de Guinée. C'est la même tendance que l'an dernier. Par contre, les gens passent commande plus tôt », indique Nicole, agricultrice dans la région de Trie-sur-Baïse. Les prix n'ont pas évolué : « J'applique les mêmes que l'an dernier, 10 € le kg pour les oies de Guinée, 9,50 € pour les chapons ou dindes », dit-elle. Chez Nathalie, jeune agricultrice de Sère-Rustaing, c'est « l'oie de Guinée qui a la préférence de mes clientes. L'an dernier, c'était plutôt les dindes. Quant aux prix, ils n'ont pas bougé : 10 € le kg pour les oies, 9,50 € pour dindes et chapons, 10 € pour les canettes sauvages, 9 € pour les pintades, 7,50 € pour les canettes. J'ai aussi quelques commandes de foie. Le prix, 35 € le kg, le même que l'an dernier », dit-elle.

Pour Josette, agricultrice à Villembits, c'est le chapon qui est en tête, suivi des oies de Guinée. « C'est à peu près la même tendance que l'an dernier. Les clients fidèles ont déjà commandé. Les autres attendent le dernier moment. Parfois, c'est trop tard car nous avons un nombre déterminé. Ils choisissent alors une ou deux pintades, en fonction du nombre d'invités », souligne Josette.

Quant au prix : 10 € le kg aussi pour chapons et oies de Guinée, 7 € le kg pour les pintades. Pour Cécile et David, de Mun, les commandes n'ont pas vraiment commencé pour les volailles. «En principe, les gens commandent quinze jours avant les fêtes.

Que ce soit les oies de Guinée ou chapons, nous avons la marchandise. Le tarif est le même que l'an dernier : 10 € le kilo», dit-il.

Par contre, ils ont été dévalisés en foies gras. « On est complet, nous n'avons plus rien à vendre jusqu'aux fêtes », dit-il. Pour le foie gras, c'est « 32 € le kilo pour les clients, 35/36 € pour les autres », précisent-ils. Et ce qui marche bien chez eux, aussi, c'est le gâteau à la broche qu'ils confectionnent « d'une façon artisanale et uniquement pour les fêtes ». Et du côté des ménagères. Claudette n'a pas encore décidé : « La volaille, on en mange toute l'année ! J'ai déjà acheté des pâtes de crabes surgelées, je ferai sûrement des coquilles Saint-Jacques. Pour le reste… peut-être un poulet ! ».

Pour Jacqueline et Sylvain, « ce sera cette année le chapon ; l'an dernier, c'était la dinde ! », lance Sylvain.

« La dinde pour moi aussi, indique Nathalie. Et cuite à la cheminée et à la ficelle », ajoute-t-elle. Entendez pas là accrochée à une chaîne, au-dessus des braises. De quoi faire saliver !

@

Publié le 05/12/2010 03:47 | LaDepeche.fr

Montauban : Chauds les marrons au marché de Noël !



Les marchés de Noël ne sont plus une exclusivité alsacienne, ils s'étendent dans tout le pays : Montauban ne déroge plus à la règle. Plus de 30 chalets de bois sont installés sur l'Esplanade des Fontaines. Les petites échoppes proposent cadeaux, décoration de Noël, bijoux et bien entendu tout ce qui a trait aux métiers de bouche et aux repas festifs qui se préparent : huîtres, vins, foie gras, gourmandises, etc... Cette promenade savoureuse vous mènera à la patinoire de 450 m2qui restera ouverte jusqu'au 2 janvier. Une participation de 3 € vous sera demandée pour la location des patins, gratuité le 25 décembre et le 1er janvier. A partir du 11 décembre, une quarantaine d'artisans d'art vous proposeront leurs créations place nationale.

@

Publié le 10/12/2010 09:02 | LaDepeche.fr

Monteils (82) : Dimanche, marché de Noël



La neuvième édition du marché de Noël se déroulera dimanche de 10 heures à 18 heures, dans la salle communale. «Cette année, les stands sont renouvelés à plus de 50% par rapport à l'année dernière», explique Danièle Colos, maire adjoint, en charge de la manifestation. De 10 heures à 16 heures, des balades en calèche sont prévues pour les enfants, et vers 15 h 30, les pères Noël du centre équestre Saint-Cernin de Caussade feront une sympathique halte place du Pigeonnier. Distribution de chocolat, tombola, buvette, animations, petite restauration sur place. Entrée gratuite.

@

Publié le 12/12/2010 03:49 | LaDepeche.fr

Pamiers (09) : Noël est bien arrivé en ville

Quand les sapins déambulent dans les rues - DDM

Le marché de Noël a été inauguré hier après-midi par le maire André Trigano, en présence de nombreux élus, et les représentants de l'association des commerçants de Pamiers, à l'origine des animations. Thierry Cain, le président, a souligné que la manifestation «démarrait encore mieux que l'année précédente».

Les familles étaient nombreuses en effet, hier, à se presser autour des chalets.

@

Publié le 27/11/2010 03:52 | M.A.D.

Réalmont (81) : Le marché de Noël aura bien lieu


Le Père Noël sera au rendez-vous du 5 décembre.

Si certains ont pu penser que le marché de Noël était menacé suite aux turbulences traversées par l'office de tourisme, organisateur traditionnel de cette manifestation, qu'ils se rassurent: l'événement aura bien lieu dimanche 5 décembre.

« Comme le marché est une activité essentielle de la vie du village en hiver, il nous est apparu important de maintenir cette journée, de garder la date traditionnelle depuis 10 ans, de respecter les engagements pris auprès des exposants déjà contactés», explique le maire Jean-Paul Chamayou.

Et de bien préciser: « La mairie reprend le marché à titre exceptionnel, j'insiste là-dessus, ce n'est pas notre vocation ! ».

Cette décision donne l'occasion au maire de s'exprimer sur les bouleversements intervenus récemment au sein de l'office de tourisme : « Etant donné qu'il y a une enquête en cours, je ne ferai pas de commentaires pour l'instant. Je regrette simplement que l'enquête mette en cause des bénévoles qui ont donné du temps, voire de l'argent pour l'animation du territoire. Je ne voudrais pas que ce genre d'actions nuise au bénévolat de l'ensemble des associations. Nous, élus et organisateurs, cela nous met face à nos responsabilités et ça nous rappelle, que nous sommes toujours à la merci de mauvais coucheurs. à tout instant on peut se retrouver face à un problème. »

Le maire tient à remercier les trois conseillers municipaux qui se sont proposés de prendre en charge cette manifestation : Françoise Maurie, Didier Combes et Thierry Ferrero ainsi que les dirigeants restants de l'OT pour la mise à disposition de son personnel. « Ce marché sera organisé avec le même esprit afin d'offrir une journée conviviale au cœur du village en plein air si possible », conclut-t-il.

@

Publié le 11/12/2010 08:52 | Benoît Quaireau

Rodez : La mini-station de ski ouvre mercredi


La piste de ski pour enfants ouvre ses portes mercredi, avec 150 m3 de neige./Photo DDM

Réjouissances de décembre. Noël et son atmosphère féerique approchent à grand pas. Cette année, exit la patinoire qui a animé la place Foch pendant huit ans en décembre! La nouveauté et attraction phare de ces fêtes de fin d'année ? Une mini-station de ski, ouverte à partir du mercredi 15 décembre. La rue de Nattes, entre la place Eugène-Raynaldi et la place du bourg, servira de piste de ski et de luge, avec un dénivelé tout en douceur pour les enfants. Ces derniers pourront s'initier au slalom, faire du toboggan… Mais aussi chausser des raquettes ou réaliser un bonhomme de neige au jardin des neiges, implanté devant la mairie.

Petit canon

La mise en place de la station a débuté hier. Bonnet vissé sur la tête, le technicien Zamar Laqrim, de l'entreprise « Concept glace », s'active seul. « Sollicitée, l'entreprise est au four et au moulin dans toute la France. La demande est énorme. Je dois me débrouiller tout seul ici. J'y arriverai ! »

La fabrication de la neige « va se poursuivre jusqu'à mardi soir, 24 heures sur 24, sans interruption », poursuit Zamar Laqrim. Projetée par un petit canon, la neige est fabriquée sur place avec de l'eau, grâce à une « snow box » installée devant la Caisse d'épargne et capable de fabriquer l'or blanc même si la température affiche 35 °C !

Cette grosse machine « produit un peu plus d'un mètre cube de neige par heure. Ce qui donnera un volume de neige de 150 m2 », pour l'ouverture de la station. « Des personnes m'interpellent : certaines sont ravies de cette piste, d'autres non… », avance Zamar Laqrim . Les amateurs de glisse pourront louer le matériel (ski et chaussures) sur place pour 2 € le quart d'heure.

La station de ski représente un coût de 58 000 euros pour la mairie ruthénoise, sur un budget de Noël de 140 000 euros. « L'an dernier, les Ruthénois trouvaient les animations fades. Alors, cette année, nous avons fait un effort particulier », déclarait récemment Sarah Vidal, ajointe au maire en charge de la petite enfance et des centres sociaux.

@

Publié le 11/12/2010 11:40 | Arnaud Paul.

Cantaous (65) : C'est la pleine saison du sapin


Stéphanie Pailhé dans l'une des sapinières où elle cultive épicéas et nordmann./Photo DDM, Laurent Dard

Les dernières nappes de brouillard se désagrègent sur le plateau. La matinée est déjà bien avancée et Stéphanie Pailhé s'active. Elle n'a pas vraiment le temps d'apprécier le superbe paysage des Pyrénées enneigées qui se détache à l'horizon. à quinze jours de Noël, c'est la pleine saison du sapin. épicéas, Nordmann, sapins bleus, Colorado… Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. « La plus grande partie de ma production est de l'épicéa. Il pousse plus vite, il a un meilleur parfum et surtout il coûte moins cher », explique Stéphanie. Un argument économique auquel est sensible sa clientèle de particuliers et de professionnels. « Nous vendons essentiellement à des professionnels : supermarchés, jardineries ou des collectivités pour les sapins de grande taille », détaille la sylvicultrice. Certains de ses sapins, notamment les plus grands, voyagent jusqu'aux portes de Toulouse pour assurer la décoration de villes. En tout, sur la saison, Stéphanie aura vendu près d'un millier d'arbres issus de ses sapinières.

Ils ramènent leur sapin

Ses sapins ont leurs inconditionnels venus des Hautes-Pyrénées et de la Haute-Garonne toute proche. Les gens qui achètent leurs sapins directement chez Stéphanie les préfèrent avec des racines. Un gage de durée pour l'arbre qui va passer de températures extérieures hivernales aux intérieurs chauffés. « Certaines personnes replantent leur sapin après Noël. D'autres ne savent pas quoi en faire et plutôt que de les jeter, ils nous les ramènent. On les replante », indique Stéphanie Pailhé. Et ils reprennent pour la plupart. Mais on est encore loin de l'idée d'une pension de sapins.

Les tendances, cette année, alternent entre les grands sapins pour les maisons et appartements de grands volumes et les minisapins de table. « On nous en demande de plus en plus. En pot, un sapin de 60 cm de haut peut être installé sur un bar ou une table », détaille Stéphanie. Des arbres qui correspondent mieux aux petites surfaces des appartements actuels. Ils répondent également aux attentes d'une clientèle âgée qui n'a pas envie de s'encombrer avec un sapin plus grand. Finalement, c'est le symbole qui compte.

Stéphanie Pailhé cultive les sapins de Noël sur 7 hectares à Cantaous. C'est le coup de feu, à quinze jours de Noël. Un millier de ses sapins vont décorer cette année maisons et communes.

@

Publié le 02/12/2010 12:46 | LaDepeche.fr

Toulouse : Marché de Noël, 127 chalets à découvrir


Un village de chalets en bois illuminé par un plafond scintillant annonce les fêtes./Photo DDM, archives

Le 3 décembre, en introduction aux fêtes de Noël, 127 chalets en bois ouvrent place du Capitole en même temps que le coup d'envoi des illuminations. L'occasion pou r le public de découvrir tout un univers de gastronomie et d'artisanat. Et de démarrer ses cadeaux de fin d'année.

Depuis quelques jours, les préparatifs s'accélèrent place du Capitole. Les chalets du village de Noël s'installent peu à peu donnant déjà à l'esplanade une réelle ambiance de fête. Car comme l'exprime un passant : « Lorsque les chalets en bois s'installent sur la place, c'est que Noël n'est plus très loin ».

Demain, vendredi, ce marché pas tout à fait comme les autres ouvre ses portes, en même temps que la féerie d'illuminations sur la ville et qu'une foule d'animations surprises inscrites tout le long du mois de décembre.

Au programme de ce marché, 120 chalets sont réservés aux commerçants pour présenter leurs spécialités gastronomiques, du sud-ouest bien sûr mais aussi d'autres régions, parfois lointaines, comme les Antilles. Deux autres chalets accueilleront des créateurs pour proposer leurs objets artisanaux, (bijoux, cuir, luminaires, etc), incontournables pour faire des cadeaux originaux et personnalisés. Un chalet sera aussi dédié aux associations caritatives et un autre au pôle enfant pour enchanter petits et grands sur le thème du « Village enchanté ». Enfin un chalet partenaire sera consacré à la ville de Saragosse (Espagne) qui fera découvrir ses spécialités aux visiteurs.

L'animation de ce marché sera assurée cette année, par des gromes, (personnages imaginaires représenant le Père Noël, affublés de gros nez) plus chaleureux avec les enfants. Quant aux lutins et trolls des deux éditions passées, ils ont laissé des consignes et aménagé des surprises.

Un marché censé rappeler les marchés traditionnels des villes de l'Est de la France, même si la neige se fait plus rare à Toulouse : le toit blanc des chalets rappelle que celle-ci est susceptible de tomber d'un moment à l'autre.

Un marché de Noël qui cette année encore n'oublie pas l'écologie. L'organisateur du village, Midexpo a signé une charte pour les éco-manifestations imposant de concilier l'animation des fêtes et l'engagement de développement durable. Ainsi le recyclage, le nettoyage avec des produits verts et une économie d'énergie sont prévus au quotidien sur ce marché de Noël.

Un autre marché, celui d'Arnaud-Bernard se met aussi en place pour les fêtes. Ce marché solidaire s'installe aujourd'hui jusqu'au 12 décembre autour d'une vingtaine d'exposants et invite le public à découvrir produits, services e t autres voyages. Ne reste plus qu'à déambuler dans ces marchés pour déjà ressentir un avant-goût de fêtes. S. G

Toulouse à l'heure des fêtes

C'est vendredi 3 décembre à 18h45 très précisément que Pierre Cohen déclenche les illuminations de Noël place du Capitole à l'entrée de la rue Saint-Rome. Suivront ensuite les surprises pour petits et grands devant l'Hôtel de ville.

Le maire, accompagné d'Isabelle Hardy, chargée du commerce et de l'artisanat et d'Alexandre Marciel, chargé de l'éclairage public, invitera les Toulousains à découvrir le tout nouveau calendrier de l'Avent installé cour Henri IV.

Une animation parmi les nombreuses festivités mises en place par la ville. Parmi elles, les week-ends du 11-12 et 18-19 décembre qui mettront en place quatre boîtes géantes installées place St Georges, place du Capitole et Wilson et rue Alsace-Lorraine. Disposées sur des scènes, elles s'ouvriront à heures régulières pour offrir des décors à des spectacles originaux.

Animées par des compagnies de théâtre, de musique ou de cirque venus de Toulouse et de toute la région, ces manifestations n'oublient pas les quartiers plus excentrés. Une boîte sur plateforme mobile est prévue de se déplacer dans la ville.

Enfin d'étranges « hommes boîtes » arpenteront les rues pour des impromptus artistiques. Enfin, une petite bande dessinée, distribuée dans les rues, informe des horaires et des lieux de spectacle. A ne pas rater la grande parade rue Alsace -Lorraine, samedi 11 décembre à partir de 19 heures. Une autre création autour des boîtes mis en scène autour d'une cinquantaine d'artistes.

Le chiffre : 23 kilomètres > de guirlandes vont illuminer la ville, hors centre ville. Vingt mètres, soit 500 guirlandes vont être installées en centre ville. Sans oublier les 350 motifs lumineux posés sur la ville, les 110 sur le centre ville et les 250 sur les boulevards.

La phrase : « Cette année, le rose et le blanc privilégient l'ensemble des décorations. Pour ces fêtes 2010, la ville a fait le choix d'illuminations raffinées sans ribambelle de guirlandes au kilomètre ». Alexandre Marciel, adjoint au maire, chargé de l'éclairage public

@

Publié le 09/12/2010 03:51 | LaDepeche.fr

Villemur-sur-Tarn (31) : Le marché de Noël arrive, la patinoire aussi


La patinoire qui a connu un énorme succès l'an passé sera un peu plus grande cette année,pour le bonheur des enfants. / Photo DDM RL

C'est du samedi 11 au dimanche 26 décembre que se déroulera le marché de Noel.Le marché sera inauguré samedi à 11 heures.

Avec cette année encore ,village de trente chalets où il sera possible de trouver toute une gamme d'idées cadeaux,mais aussi alimentation fine et variée,une patinoire en centre ville,et toujours de nombreuses animations autour des chalets,dans les rues et églises de Villemur et de plusieurs villages de la communauté des communes. Le père Noel bien sûr sera aussi présent...

Réveillon à Frouzins (31) DDM

Page réalisée à partir du site : ladepeche.fr

Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement