Grand Sud - Traditions

Battage à l'ancienne

Revivez les moissons d'antan !

Bientôt les blés seront mûrs et on aura une pensée pour les moissons d'antan. Celles que l'on faisait après guerre dans toutes les contrées rurales du Grand Sud. Un ouvrage qui, des moissons au dépiquage s'étalait sur près d'un mois et occupait une quinzaine de personnes, propriétaires, métayers et voisins. C'est la moissonneuse qui démarrait les travaux, couchant les tiges sur le « rastou ». On constituait alors des gerbières où le blé finissait de mûrir. Venait ensuite le battage en souvenir de l'époque où les épis étaient battus au moyen d'un fléau pour en détacher le grain. La machine prenait place au milieu des gerbières et dans le vacarme et les odeurs de moteur surchauffé un tracteur lui donnait vie au moyen d'une longue courroie de cuir qui sifflait et claquait dès le soleil naissant. Le casse-croûte marquait la pose du matin. Jambon, saucisson, vin rouge donnaient du cœur à l'ouvrage qui reprenait très vite à l'ardeur du soleil...

@

Publié le 18/08/2011 09:45 | La Dépêche du Midi

Maleville (12) : Succès pour la fête du battage au Mauron

Ce 15 août, dans la poussière, les hommes ont retrouvé les gestes d'antan !/Photos DDM

Cela fait près de quarante ans que la fête du battage connaît le succès au Mauron. L'ancestrale batteuse était encore ce 15 août au centre des festivités du Mauron. Parmi le public, « ses fans », mais aussi des jeunes poussés par la curiosité de voir les hommes retrouver les gestes d'antan pour lui faire ingurgiter des gerbes de blé avant de remplir des sacs de grains bien dorés qui devaient ensuite être déversés dans une remorque. Ainsi Georges Gineste ne se doutait pas en 1973 qu'il allait créer l'événement qui marquerait l'histoire du Mauron. En effet, ne sachant plus comment moissonner son champ non accessible aux nouvelles moissonneuses-batteuses, la sortie de la messe en fit son écho, l'émotion était grande et l'abbé Perrier, curé de la paroisse, qui n'était pas à court d'imagination, proposa de le récolter à la lieuse et de le battre sur la place de l'Église, ce à quoi la population adhéra en masse, se rappelle Jean-Claude Constant.

Autour du battage, les jeunes pouvaient s'essayer aux minimotos ou quads alors qu'une trentaine d'équipes de pétanqueurs s'affrontaient en doublettes. En soirée, avant le tirage du feu d'artifice, les convives, venus nombreux, pouvaient passer à table à l'extérieur pour déguster les fameux poulets à la broche.

@

Publié le 18/08/2011 09:39 | La Dépêche du Midi

Saint-Laurent-les-Tours (46) : Une fête votive dans la tradition

Le battage à l'ancienne, un moment très apprécié par l'ensemble du public, venu nombreux.

Après l'aubade aux habitants, la fête du pain dans les fours à pain du village, le concours de boules et le repas du samedi soir, le temps fort de la fête votive se déroulait dimanche 14 août.

Ce battage à l'ancienne, à la machine à vapeur, dans une prairie au pied des tours de Saint-Laurent, a connu un gros succès populaire. Il faut dire que la prestation était de qualité. Tous, jeunes et moins jeunes, ont pu constater avec un certain étonnement que l'esprit de solidarité prévalait à l'époque pour réaliser les moissons.

Malgré le temps maussade, la soirée s'est poursuivie avec un superbe repas champêtre qui, lui aussi, a connu un vif succès. Ensuite, la soirée s'est achevée par un bal disco et un très beau feu d'artifice.

Deux jours de fête qui laisseront un bon souvenir aux habitants du village ainsi qu'à tous les touristes de passage, venus nombreux.

@

Publié le 18/08/2011 08:57 | Chloé Delbès

Foix (09) : La fête du battage, un petit goût d'antan

Une dizaine d'outils est présentée pour faire découvrir au public les diverses façons à travers les époques de battre le blé./Photo DR

Les Forges de Pyrène, aidées de l'association Les Amis des Forges de Pyrène, proposent aujourd'hui la fête du battage du blé. L'occasion de redécouvrir des savoir-faire d'antan.

« Les Forges de Pyrène, c'est un musée qui ne prend pas la poussière, il est bien vivant ! » confie Pascal Alard, directeur du SESTA (service d'exploitation des sites touristiques de l'Ariège). Depuis plus de dix ans, un des moments forts de l'année pour ce musée qui célèbre les anciens métiers est la fête du battage. Après la récolte en juillet, il est temps de séparer le grain de blé de la paille. Une fête est ainsi donnée, comme c'était le cas dans les fermes de nos aînés. Toute la journée, petits et grands pourront venir découvrir les gestes d'antan grâce aux divers outils.

« Le plus de cette année, c'est la trépigneuse, explique Pascal Alard. Elle fonctionne comme une batteuse mais est activée par un cheval qui marche sur un tapis. C'est la première fois que l'on en présente une à la fête du battage ». À côté, le public pourra découvrir le fléau (apparu sous les Gaulois), le rouleau, des ventaïres, une locomobile ou encore le manège à bœufs anciennement utilisé sur les grandes exploitations. Car si le battage était l'occasion de faire la fête au village, c'était également un moment où l'on affirmait sa puissance. En effet, l'importance d'une ferme s'estimait en fonction du volume de blé produit. Aujourd'hui, rien de tel aux Forges de Pyrène, mais l'occasion de mettre la main à la pâte, d'aider les 20 animateurs à battre l'équivalent d'une vingtaine de sacs de blé et de découvrir tout un savoir-faire auprès des bénévoles de l'association Les Amis des Forges de Pyrène.

Le blé battu a été ramassé en majeure partie à Montgailhard et les grains obtenus seront utilisés pour nourrir les poules de la ferme installée sur le site.

Pour autant, la fête du battage ne se substitue pas aux autres activités proposées par le musée. Ainsi, Ariégeois et touristes pourront profiter des diverses animations régulières et découvrir le boulanger et son pain cuit au feu de bois, le sabotier, les forgerons, le coutelier, le fabricant de peigne en corne, et la forge à martinet (la dernière en activité en France).

Pour compléter la journée : estaminet avec des productions du pays, animation musicale, exposition et repas ariégeois.

La fête du battage du blé ou partir à la découverte du patrimoine de nos régions.

@

Publié le 16/08/2011 09:29 | La Dépêche du Midi

Paulinet (81) : La moisson en fête à Plagnes

Méthodes et tracteurs anciens ravivent la nostalgie des travaux agricoles où les bras étaient nombreux et sollicités.

Batteuse, locomobile à vapeur et convivialité. Le village du virage de la D164 qui conduit d'Alban à Paulinet organise sa fête des battages le 21 août.

En effet, l'association « Mieux vivre à Paulinet » continue son animation locale avec le battage à l'ancienne mené tambour battant avec une locomobile à vapeur des années 1900. Nourrie au bon vieux bois de chêne comme combustible, elle entraîne par son volant la grande roue de la batteuse trieuse.

Outre le dépiquage des gerbes dont la séparation de la paille et du grain représentait l'aboutissement de l'année du travail de la terre et de sa sécurité alimentaire de par le bon froment que l'on en obtenait afin de cuire son pain.

La journée commencera à 11 heures par une assemblée de prières suivie de l'intronisation dans l'ordre de la Commanderie des Vins de Gaillac à Toulouse, de nouveaux pétitionnaires.

L'heure de l'apéritif précédera celui du repas champêtre où le délicieux le dispute au raffiné. Petite trêve digestive avec la démonstration de battage au son du sifflet à vapeur. Le tout en musique avec l'orchestre Midi Musette.

@

Publié le 16/08/2011 09:28 | La Dépêche du Midi

Sainte-Alauzie (46) : Du grain et du pain pour la fête du village

Ces moissonneurs ici devant la batteuse renouent avec les gestes d'antan.

Un programme attrayant est proposé à l'occasion des fêtes votive et du pain à Sainte-Alauzie par le comité des fêtes Lascabanes Sainte-Alauzie.

Le dimanche 21 août ce sera la journée « du grain au pain ». Il y aura une vente de pain cuit au feu de bois dans le four communal à 11 h 30 et 17 heures. On pourra y découvrir aussi un vide-greniers, et des vieux métiers. À 11 heures, la cérémonie religieuse sera suivie d'un dépôt de gerbe au monument aux morts. À 12 heures, lors de l'apéritif, il y aura un défilé et une présentation de voitures anciennes. À 15 heures, la moisson sera faite à la lieuse tirée par deux chevaux ; à 15 h 30 ce sera le lancement du battage à la batteuse ; à 16 heures battage au rouleau et concours de quilles (rampeau) ; à 16 h 30, atelier-enfants de pétrissage de la pâte ; à 17 heures, labour au brabant avec chevaux et ânes ; à 19 h 30, défilé de voitures anciennes suivi de l'apéritif, et à 20 h 30, soirée-cabaret, animée par Alain Pache et ses danseuses, accompagnée d'un repas « poule au pot »

@

Publié le 15/08/2011 03:47 | La Dépêche du Midi

Saint-Pierre-de-Trivisy (81) : Les métiers d'antan au goût du jour

Animations et démonstrations sont au programme de cette journée. /Photo DDM

La 11e fête des métiers et traditions d'autrefois de Saint-Pierre-de-Trivisy ne devrait pas décevoir les visiteurs, attendus nombreux cette année encore. Les organisateurs de l'Office de tourisme proposeront tout le long de la journée des animations variées.

De nombreuses confréries défileront dans le village. Le public pourra se restaurer avec les produits du terroir auprès du village gourmand.

Ils seront invités ensuite à flâner autour des diverses animations: vide-greniers, battage à l'ancienne, moisson avec lieuse, démonstrations de métiers anciens et de chiens de troupeaux, présentation de miniatures agricoles électriques, animation folklorique, des bœufs de race Aubrac défileront dans les rues.

@

Publié le 14/08/2011 03:47 | La Dépêche du Midi

Auterrive (32) : Perpétuer les gestes d'antan

Vacanciers et locaux se retrouvent chaque année./Photo arch. DDM, A. L.

Cet après-midi et demain lundi à partir de 15 h 30, Auterrive va faire revivre l'évolution des moissons et des battages comme ils se faisaient autrefois. Les vaches, la locomobile, les vieux tracteurs et toutes les machines qui ont permis cette évolution et par celà fait gagner du temps et rendu moins pénible ces travaux seront détaillés.

Au-delà des démonstrations il sera possible pour le public -pour certaines activités- de retrouver ces gestes aujourd'hui oubliés. C'est ce que propose l'association « De Nénous à Auterrive » qui n'a pas oublié dans son programme de proposer le traditionnel repas des « battusaïres » servi à midi le lundi 15 août.

@

Publié le 14/08/2011 03:47 | La Dépêche du Midi

Maleville (12) : Le battage du Mauron

Après la moisson, place au dépiquage au Mauron ce lundi 15 août.

à la veille des 40 ans de battage à l'ancienne, les habitants du Mauron se mobilisent une fois de plus pour vous faire revivre, ce lundi 15 août, l'ambiance et les gestes d'antan. Le temps d'une journée, « l'antique batteuse » ressortira de sa remise pour une belle démonstration de dépiquage où les hommes s'affaireront pour lui faire avaler les gerbes de blé qui ont pu être récoltées à la lieuse voilà quelques semaines avant que la pluie ne vienne perturber la moisson. Ce temps fort du battage fera certainement ressurgir bien des souvenirs dans la mémoire des anciens pour lesquels la période de dépiquage était souvent synonyme de pénibilité mais aussi de réjouissances. En effet, ce jour-là, chaque famille avait à cœur de préparer de bons repas pour les voisins venus « prêter main-forte » qui tour à tour se rendaient la pareille.

Au programme : à 14 heures, concours de pétanque ; à 15 heures, le battage du blé à l'ancienne et dans le même temps, il est prévu pour les jeunes un circuit de miniquads, des balades en calèche et différents jeux ainsi qu'un lâcher de ballons. à 19 heures, apéritif, suivi du repas champêtre avec les fameux poulets à la broche, celui-ci sera animé par Aurélien et son orchestre. à 23 heures, feu d'artifice.

@

Publié le 12/08/2011 09:18 | La Dépêche du Midi

Fals (47) : Repas de battage le 20 août

Le 20 août, rendez-vous est donné aux nostalgiques de vieilles mécaniques et saveurs d'antan. Vers 16 heures, ils pourront assister gratuitement à une démonstration de dépiquage avec batteuse et tracteur d'époque, ainsi qu'à des labours à l'ancienne. De nombreux collectionneurs exposeront leurs vieux outils tant choyés. Le clou du spectacle sera le repas du soir prévu vers 20 heures. Au menu il y aura tous les ingrédients d'un traditionnel repas de battage: du potage, du bœuf gros sel, de la farce, saucisses grillées accompagnées de haricots blancs persillés, fromage,café, prunes.

@

Publié le 12/08/2011 08:53 | La Dépêche du Midi

Montjoire (31) : Ce week-end, revivez le battage à l'ancienne

La batteuse a fini de couper les blés./ Photo DDM

Depuis quelques jours les blés sont mûrs et des monstres d'acier avalent les champs pour arracher aux épis dorés les grains gorgés de soleil. Deux hommes auront suffi à la tâche qui s'est déroulée dans l'indifférence générale : un travail comme un autre. Mais où sont les moissons d'antan ! Celles que l'on faisait après guerre à « Monplaisir», à Clapery, à « En Gazagne » ou « Buffevent ». Celles où ce labeur des hommes rejoignait le symbole du blé nourricier. Un ouvrage qui, des moissons au dépiquage s'étalait sur près d'un mois et occupait une quinzaine de personnes, propriétaires ou métayers, voisins venus rendre service avant d'être aidés à leur tour. C'est la moissonneuse qui démarre les travaux, couchant les tiges portant l'épi sur les éteules aussi appelées en patois les « rastoul » On constitue alors des gerbières où le blé finit de mûrir avant l'arrivée de la batteuse. Commence alors le battage, mot qui vient de l'époque où les épis étaient battus manuellement au fléau pour en détacher le grain.

@

Publié le 11/08/2011 10:30 | La Dépêche du Midi

Fourcès (32) : Battage à l'ancienne et parade de Vierzons

L'ambiance d'un battage à l'ancienne./ Photo DDM Brigitte Gironi

C'est bien une journée épique que promet l'association « Rétro-Dépic » ce dimanche 14 août. Après le premier concerto de soupapes pour Vierzons qui avait rencontré l'an dernier un énorme succès, le truculent Jean Ladevèze promet encore un programme enchanteur. Les yeux toujours vissés dans le rétroviseur, la nostalgie de « l'ancien temps » reste la recette à succès de ce mousquetaire local. Alors s'il vous plaît de revoir le battage à l'ancienne et déguster son repas traditionnel, battre le rythme avec des danses d'autrefois et faire « vroom-vroom » en regardant la célèbrissime parade de Vierzons et son défilé pyroscénique, c'est à Fourcès qu'il faut être ce dimanche. Le programme : dès 9 heures, arrivée du défilé ; vers midi, passage des chevaux avec calèches, cavaliers en randonnées ; à 13 heures, repas poule au pot ; à 15 heures, danses anciennes et à 16 heures, la parade de Vierzons présentée par l'Institut de Recherche Corneillanaise Audio Musicale (Ircam) ; à 16 h 30, battage à l'ancienne. Buvette et grillades toute la journée.

@

Publié le 11/08/2011 10:21 | La Dépêche du Midi

Auterrive (32) : Moissons et battage à l'ancienne

Les vaches ne seront pas oubliées./ Photo DDM

Retrouver ou tout simplement découvrir les gestes des moissons et des battages d'autrefois, c'est ce que va proposer, dimanche 14 et lundi 15 août l'association « De Nénous à Auterrive » (DNA). Dimanche à partir de 16 heures, c'est toute l'évolution des moissons qui sera proposée, depuis la confection des javelles jusqu'à la moissonneuse-batteuse en passant par le petit appareil tel que la javeleuse et la moissonneuse-lieuse. Une paire de vaches accompagnées par les « Baladins Gersois » amènera le char de gerbes sur le site des battages du lendemain.

Après la messe du matin et le repas des « battusaïres » le sifflet de la locomobile lancera l'évolution des battages avec le fléau, le ventilateur à main, le batteur, le batteur et sa presse incorporée et enfin le matériel de battage actionné par la locomobile. Autour de ces battages, une place sera faite sur une exposition de vieux tracteurs mais aussi sur de vieux matériel, sans oublier les producteurs et le pain cuit dans un four à bois.

@

Publié le 09/08/2011 11:21 | J.P.

Vic-en-Bigorre (65) : Première Fête de la moisson à Montaner

A l'ouvrage, comme il y a quelques décennies !/Photo J.P.

Un vrai temps de moisson pour cette première fête organisée par les Amis du château de Montaner : plein soleil et chaleur. À découvrir, au pied de la butte du château, stands et expositions dont collections d'engins agricoles qui pour être anciens sont toujours en bon état de marche ! Démonstrations à l'appui lors de l'opération de battage à l'ancienne. Remarqué dans les stands du marché artisanal, celui d'un artisan girouettier et ses créations. Toujours attractives ces fêtes qui font remonter le temps et retrouver le patrimoine du quotidien des générations précédentes ; et très intergénérationnelles.

@

Publié le 07/08/2011 03:46 | La Dépêche du Midi

Causse-et-Diège (12) : Beau succès de la fête de Prix

Des vieux tracteurs pour une moisson àl'ancienne./Photo DDM

Un succès pour les festivités annuelles de Prix, petite bourgade de la commune de Causse et Diège pour lesquelles le ciel a été clément.Après les festivités du samedi soir, se déroulèrent le dimanche celles destinées aux métiers du bon vieux temps. Au hasard des rues l' on a pu admirer en plein travail : pâtissiers, sabotiers, vanniers un tressant des « paillassous» et l' autre des paniers, tailleurs de pierres, forgeron, un groupe de charpentiers qui ont restauré « le travail « destiné à ferrer les bœufs et qui retrouvera sa place à Gelles à titre décoratif , les charrons qui ont fait la démonstration d' un cerclage de roue de charrette en bois, un souffleur de verre , un fabriquant d' huile de noix, une « boutis « ( broderie de Marseille ), un fabriquant d' attelages miniatures en bois, des cordiers, des bouviers avec un attelage de bœufs Salers de toute beauté, nos lavandières locales, notre boulanger et boulangère ( occasionnels ) qui quand à elle ne se surnommait pas «Pomponette» comme dans un certain romans de Pagnol celle ci, n' étant pas son épouse, mais, celle du Maire de la commune enfin, après l'exposition de voitures anciennes, comme l' année précédente une exhibition de moissonnage, battage de blé et déchaumage à l'ancienne. Félicitations aux organisateurs et bénévoles qui sans eux ce Week End de fête n' aurait pas connu une telle réussite.

@

Publié le 06/08/2011 03:48 | Le Petit Bleu

Clermont-Dessous (47) : La fête des amoureux des «temps anciens», un bilan encourageant

Métiers d'autrefois, pain à l'ancienne : les visiteurs étaient nombreux à Saint-Médard. / Photo DDM

C'est sous un ciel clément, que s'étaient réunis il y a quelques jours, les amoureux de « l'ancien temps ». Derrière St-Médard, dans un champ moissonné, toute une équipe d'hommes passionnés par les traditions nous a fait partagé le battage d'autrefois. Un mois auparavant, ils avaient dépiqué, préparé les gerbes.. beaucoup de préparatifs pour faire découvrir aux novices ce qu'étaient, autrefois, les moissons…

Les visiteurs avaient en plus, la chance, d'avoir une exposition de vieux moteurs, « bicyclettes », des artisans : le pain cuit dans un four, le fabricant de « balayettes », des ânes, et bien d'autres trésors d'histoire à découvrir... Le soir venu, dans la salle des fêtes était servie la traditionnelle « poule au pot », l'ambiance était chaleureuse : la bonne humeur était de rigueur pour clôturer cette journée qui n'aurait pas pu se dérouler sans les nombreux bénévoles qui se sont largement investis, notamment Robert Péjac, conservateur de ces vieilles machines, Michel Doumergue, coordinateur et passionné, Jean-Philippe Malbec qui s'est adapté pour que tout soit possible, l'équipe de Jean-Pierre Vitrogne pour l'exposition de vieilles machines, les villageois qui ont donné de leur temps et mis à disposition le matériel nécessaire…

Il est passé énormément de monde,et les organisateurs tiennent à remercier tous ceux qui ont œuvré à la réussite de cette manifestation. Le prochain rendez-vous fixé par le comité des fêtes est dimanche 4 septembre pour les jeux intervillages : la rigolade est assurée... Nous espérons que vous viendrez nombreux pour soutenir votre équipe !

@

Publié le 05/08/2011 08:39 | La Dépêche du Midi

Saint-Antonin-Noble-Val (82) : Dimanche, les battages !

Derniers essais car tout doit être prêt pour dimanche. /Photo DDM

Les 200 bénévoles qui assurent l'organisation et l'animation de la fête des battages sont en effervescence pour la préparation de cette journée d'évocation de la richesse de notre patrimoine rural qui aura lieu dimanche 7 août. Tout le matériel ancien doit être prêt le matin pour le traditionnel défilé de machines dans les rues du village médiéval. Les agriculteurs installeront ensuite les vieux tracteurs et les batteuses sur les places du Pradel et du Bessarel. Toutes ces machines anciennes devront être calées et réglées pour être en parfait état de fonctionnement l'après-midi. Dès 15 heures, sur la place du Pradel, le battage débutera avec tous les modèles de batteuses qui ont autrefois sillonné nos campagnes. Les plus petites seront entraînées à la main ou par des chevaux, tandis que les plus grosses, avec leur monte-paille ou leur presse, nécessiteront la puissance des gros tracteurs d'époque. Exceptionnellement cette année, une batteuse de la fin du XIXe siècle sera remise en route, entraînée par un des plus vieux tracteurs connus dans la région: le Titan. Place du Bessarel, le moulin à huile ouvrira ses portes aux nombreux curieux avides de découvrir ou de redécouvrir le procédé ancestral de fabrication de l'huile de noix. Au fil de la journée, les passionnés vous feront revivre un voyage dans le temps. Vous découvrirez les métiers qui, autrefois, étaient l'essentiel de l'activité économique de la ville et de la région: les lavandières, les tondeurs de moutons, les scieurs de long, les forgerons, les chapeliers, les fileuses de laine, les artisans du bois. Les productions artisanales ou locales viendront colorer et parfumer le site et surtout vous proposer toutes leurs saveurs. Les enfants seront particulièrement choyés grâce aux nombreux jeux qui leur seront proposés au long de la journée.

Bien évidemment, la gastronomie tiendra une place importante pendant cette fête et les gourmets se régaleront des deux repas proposés. Celui du midi, qui permettra à tous ceux qui le souhaitent de rester sur place, mais surtout celui du soir avec le repas traditionnel du battage: le bouillon de poule, sa célèbre poule farcie, les grillades, les haricots, le fromage et les croustades. Pour ces deux repas, les billets sont à prendre sur place dès le matin, et les prix sont de 12 € pour le repas du midi et de 15 € pour celui du soir. Et, bien sûr, tous les amoureux de musiques traditionnelles pourront danser au son de l'accordéon et de la cabrette.

@

Publié le 02/08/2011 10:02 | La Dépêche du Midi

Murat-sur-Vèbre (81) : Terroir et battages en fête

Dimanche après-midi, batteur et presse seront de nouveau à l'ouvrage. /Photo DDM

Dimanche 7 août : journée phare de l'été : cette année, la foire du terroir et la fête des battages se déroulent en simultané.

Dès 9 h 00 et jusqu'à 18 h 00, dans le centre du bourg, les artisans-exposants de la foire du terroir seront à pied d'ouvre pour accueillir le public : explications, dégustation, vente, avec la liaison de l'animateur Claude Ferran.

À 10 h 30, défilé dans l'avenue principale de vieux tracteurs et de chars fleuris.

L'après-midi, sur l'aire de battages de l'avenue de Bédarieux, les travaux champêtres démarreront à 15 h 30 : moisson à la moto-faucheuse-lieuse et à la lieuse tractée par deux vaches, battage à l'ancienne, sciage avec la locomobile à vapeur. Un éclairage particulier sera porté sur le Case 20/40, un tracteur presque centenaire (1913). À 17 h 00 : spectacle équestre monté par Richard et ses écuries, avec la complicité de Gilles Pellegrini. À 18 h 30, dans la prairie basse, les tracteurs anciens feront entendre leurs ronronnements ou leurs pétarades. Enfin, à 20 h 30, repas autour du taureau à la broche qui sera conclu par la trompette renommée de Pellegrini et ses choristes.

@

Publié le 02/08/2011 09:52 | La Dépêche du Midi

Verfeil (31) : Derniers préparatifs pour la grande fête champêtre

Ils ont préparé des gerbes pour le battage à l'ancienne./Photo DDM

L'association Les journées agricoles de Verfeil présidée par Pascal Lapasse prépare la grande fête champêtre qui se déroulera les samedi 6 et dimanche 7 août prochains à En Jalama entre Verfeil et le Ramel. Cette année, le thème de cette grande manifestation qui attire tous les deux ans plusieurs milliers de personnes sera « la traction animale ». De plus, on pourra admirer une grande collection de tracteurs d'avant 1930, assister à un battage à l'ancienne, à un concours de labours…

En période de moissons, des bénévoles de l'association ont moissonné du blé bio sur les terres de Raymond Dematteis ancien maire de la commune mais aussi membre de l'association avec une moissonneuse-lieuse comme autrefois afin d'obtenir des gerbes qui, lors des journées champêtres, seront utilisées pour le battage à l'ancienne.

Lors de cette grande fête champêtre (entrée 5 € et gratuit pour les moins de 12 ans) vous pourrez assister à des spectacles et diverses démonstrations mais aussi vous restaurer sur place.

@

Publié le 02/08/2011 09:10 | La Dépêche du Midi

Clermont-Dessous (47) : La fête de Saint-Médard a connu un franc succès

Saint-Médard a retrouvé le battage à l'ancienne le temps d'un après-midi de fête. / Photo DDM

Dernièrement, Saint-Médard était en fête. Un battage à l'ancienne avait été organisé dans un grand champ à l'entrée du village et le public venu nombreux a pu assister au battage des céréales, au bottelage à l'ancienne effectués sur de splendides machines très bien restaurées. Cet après-midi consacré au moissonnage, battage à l'ancienne a aussi permis au public de découvrir de vieux métiers d'autrefois présentés par des personnes passionnées par ces gestes ancestraux et qui les font perdurer dans le temps.

@

Publié le 02/08/2011 09:08 | La Dépêche du Midi

Gramat (46) : Des moissons pour le festival country

Un moment de retour vers les méthodes anciennes pour le festival country.

Dans les petits « plus » du festival country figure cette année une présentation de vieux métiers. Parmi ceux-ci, il y a aura la réalisation d'un battage à l'ancienne. La batteuse de Jacques Maury sera mise en action par la loco à vapeur de Jean-Charles Balayssac.

Auparavant il a fallu prévoir longtemps à l'avance la semence et la récolte des produits à enfourner dans la batteuse. Hervé Pleimpont de Lunegarde n'a pas hésité ensemencer un hectare de Causse avec du blé.

En ce dimanche 31 juillet, ils étaient nombreux à être venus voir à l'œuvre le tracteur Renault et la lieuse Puzenat conduites par les mains expertes de Roland Grimal et Jacques Maury.

Les gerbes pondues par la machine étaient aussitôt mises en tas par les nombreux ouvriers de la moisson avant d'être chargées pour être mises à l'abri.

Quelques jours avant le festival ion procédera à la réalisation du gerbier.

Nul doute que ces belles céréales, égrenées par la batteuse le samedi 20 août entre 16 heures et 17 heures et le dimanche 20 août entre 15 heures et 16 h 30, ne manqueront d'avoir leur succès auprès des visiteurs du festival.

@

Publié le 01/08/2011 10:27 | C.V.

Bourlens (47) : "Pontus" a ouvert ses portes

Le battage à l'ancienne a précédé un bon repas à la ferme de «Pontus». / Photo DDM Claudine.

Une journée peu ordinaire, à la ferme de « Pontus », à Bourlens, où Juliette et Jean-Pierre Philip ont accueilli le public, ce jeudi. Un petit retour dans le passé avec une exposition de vieux tracteurs, de machines agricoles et une attraction en mouvement avec le battage à l'ancienne. Une reconstitution, historique pour certains, vécue pour d'autres. Et hop, d'un coup de fourche, les gerbes de blé étaient envoyées dans la batteuse actionnée par un Société française dont le « ronronnement » attirait déjà le visiteur à son arrivée. Un peu plus loin, des jeux anciens mettaient en compétition jeunes et moins jeunes, tandis que les touristes découvraient la vie à la ferme avec la basse-cour et les vaches dans la stabulation. Une journée intitulée « De la fourche à la fourchette », au cours de laquelle Jean-Pierre et Juliette, producteurs de foies gras et éleveurs de blondes d'Aquitaine, ont présenté leur métier et invité à la dégustation. En soirée, un repas a permis d'apprécier ces bons produits de la ferme, tel un retour dans le passé après une journée de dépiquage, les anciens s'en souviennent encore, les plus jeunes peuvent ainsi se l'imaginer.

@

Publié le 01/08/2011 09:58 | La Dépêche du Midi

Saint-Antonin-Noble-Val (82) : Venez revivre l'agriculture d'autrefois

Le travail de la batteuse est toujours un moment attendu de la fête.

Pour la 34ème année à Saint Antonin Noble Val, aura lieu la fête des Battages. Les acteurs de ce rendez-vous annuel très attendu, exposeront les anciens matériels agricoles. « Nos anciens » partageront avec enthousiasme leur savoir-faire et entraîneront de nombreux jeunes à la réussite de cette « Fête Agricole » qui aura lieu cette année le dimanche 7 août à partir de 9 heures.

Découvrir une batteuse de 1883

Après le traditionnel défilé des machines dans les rues de ce village médiéval, les agriculteurs installeront le matériel ancien sur les places du Pradel et du Bessarel. Vous verrez ainsi revivre, le temps d'une journée, de nombreux tracteurs d'époque s'essoufflant de bonheur. Cette année, un passionné vous fera découvrir une batteuse de 1883 ! Le moulin à huile ouvrira ses portes aux nombreux curieux avides de découvrir ou de redécouvrir le procédé de fabrication de l'huile de noix. Au fil de la journée, le comité des fêtes agricoles vous fera revivre un voyage dans le temps par des démonstrations pittoresques. Vous découvrirez, en plus des battages au cours du temps, les métiers d'autrefois, les voitures d'époque, tandis que diverses productions artisanales et/ou locales viendront colorer et parfumer le site. Les enfants seront particulièrement choyés grâce à de nombreux jeux qui les attendent. La journée se terminera par le repas campagnard, dont la renommée « Poule farcie » n'est plus à faire, suivi d'un bal traditionnel.

@

Publié le 31/07/2011 03:48 | La Dépêche du Midi

Bourlens (47) : Un clin d'oeil au passé

Le battage était une façon de réunir beaucoup de monde. / Photo DDM

Chez les Philip «au Pontus» l'on connait certes leur production de Foie Gras façon faliliale, mais l'exploitation ne s'arrête pas à ce seul jouyau.L'élevage de la blonde d'Aquitaine et puis et puis il ya aussi ce sens inné dans cette famille de préserver voire de pérenniser les traditions présidées par la convivialité. Ainsi voici quelques jours, c'était au Pontus jour de fête, puisque l'on battait à l'ancienne, les gerbes moissonnées quelques auparavant avec la lieuse. Vu les conditions météo cette après-midi a été une réussite, un peu de poussière, le «poum-poum» du tracteur rélié au batteur qui avalait les gerbes sans la moindre fausse route, le grain récupéré était ensaché, la paille mise en bottes, bref un rituel que seuls et seules les sexagénaires et plus revivaient. C'était ça le battage autrefois, au siècle dernier. C'était la fête, avec en prime une exposition de vieux tracteursremis à neuf par quelques mrus ou nostalgique d'une autre époque. Les gerbes battues, le silence revenait, et l'on était invité à passer à table. le battage à l'ancienne ça creuse, mais l'intendance avait fait le reste et la maîtresse de maison comme à son habitude avait prévu la bonne table, pour le plaisir de tous. Ainsi va la vie au Pontus, il fallait en plus du foie avoir la foi pour cette soirée de battage.

@

Publié le 29/07/2011 08:39 | La Dépêche du Midi

Almont-les-Junies (12) : Succès de la fête du blé

Autour de la locomobile, les hommes sont assidus au travail du battage./Photo DDM

La météo plus fraiche a sans nul doute inspiré les vacanciers et autochtones a venir faire un petit tour dans le bourg d'Almont à l'occasion de la fête du blé. Succès du quine d'été et de l'apéro concert animé en première partie par un groupe local «Almighties» suivi du bal. Très tôt le dimanche matin le solide petit déjeuner a ravi les gourmets, météo agréable pour les marcheurs à la randonnée pédestre du Paraire et pour les chineurs au vide grenier installé dans la cour de l'école. Sur la place, la locomobile a appelé d'un coup de sifflet strident les paysans au travail, pour le battage 1900. Le four à pain communal, laisse échapper une douce odeur des pompes à l'huile, promenade en calèches et animations diverses ont enchanté le public venu nombreux avant le repas champêtre, (replié dans la salle) et comme le veut la tradition la musique et la danse traditionnelle clôturaient l'édition 2011 de la fête du blé.

@

Publié le 28/07/2011 09:04 | La Dépêche du Midi

Escatalens (82) : La fête des battages à l'ancienne se prépare

La fête des battages à l'ancienne, édition 2010.

Le dimanche 7 août à partir de 9 heures, l'Apogee (Association paysanne organisatrice de grands échanges escatalinois) organise sa désormais traditionnelle fête des battages à l'ancienne. Restauration sur place, dégustation et vente de produits ruraux.

Au programme à 11 heures, battage à l'ancienne à 12 heures, repas traditionnel des battages à 15 € (réservations sur place suivant disponibilité, les places étant limitées), service traditionnel comme au temps de nos anciens (pensez à apporter vos couverts) à 15 heures, reprise des battages à l'ancienne et animations. Venez découvrir les vieilles voitures et les vieux tracteurs. Exposition de plusieurs ULM. Démonstrations de vieux métiers.

@

Publié le 26/07/2011 11:02 | LG.

Villenouvelle (31) : Retour à la terre réussi

Autour de la batteuse des « Laouzet », les spectateurs retrouvaient la tradition agraire d'autrefois./Photo DDM, LG

Depuis 2 à 3 ans le projet longuement mûri trottait dans la tête du comité d'animation sous l'impulsion de l'enthousiaste Jean-Luc Aversenq et de son comparse Joël Oulié pour collectivement se décider cette année à franchir le pas aidé d'une douzaine de bénévoles motivés et de partenaires précieux avec les piliers que sont Agritra, les jardins de jade, Nérocan TP, Agrimoderne, le conseil général et la municipalité villenouvelloise sans qui rien n'aurait été possible.

Avec cette somme de bonnes volontés, le 1er festival « Retour à la terre » a rencontré son public rassemblé autour du quartier de la gare et de l'enceinte du stade municipal. La programmation dense était déjà un sérieux gage de réussite : exposition de peinture avec les élèves de l'association « la voie de l'art », des jeux anciens animés par Ludimonde, des promenades en charrette, un marché des produits fermiers et artisanaux et sous - la dynamique conjointe des associations du Pastel, des Vieux rouages et des Moulins de Perrine - le clou du spectacle avec un concours de labour et des battages à l'ancienne. Une armada d'une vingtaine de tracteurs participait à l'épreuve sur des terrains prêtés par l'ITCF et messieurs Bouscatel et Fauré. Des marques sentaient bon le vieux gasoil avec Fordson, Fahr, Latil, Lanz, Mc Cormick ou Vendeuvre qui ouvraient des sillons rectilignes tracés par le mordant de socs amnésiques.

Après quelques tours de lieuse dans le champ voisin, à la batteuse « Ruston Proctor and Cie - Lincoln England » et sa presse de se mettre en branle après que les teams des « Laouzet » et Calmette réunis, aient chauffé le museau du Lanz Bulldog pour tousser ses premiers gaz d'échappement.

Autour de cet équipage actif et coordonné le goût paysan d'autrefois revenait à la mémoire des plus anciens. Il fallait bien un feu d'artifice, une guinguette et ses flonflons pour improviser - sous les barres rugbystiques étoilistes - un final en musique sous les tempos musette et occitans de la formation Zinga Zanga.

@

Publié le 26/07/2011 09:17 | La Dépêche du Midi

Lizac (82) : Programme du grand battage à l'ancienne

Le grand Battage à l'ancienne organisé par le foyer rural aura lieu samedi 30 juillet au soir, sur la place de Lizac, avec le programme suivant :

16 h 30 : mise en place du matériel dans le champ devant la salle des fêtes et battage du blé. 20 heures : repas près de la salle des fêtes (ou à l'intérieur en cas de mauvais temps) avec un menu champêtre : apéritif, potage, salade de tomates, pot-au-feu et ses légumes, estouffet de haricots, poulet rôti au four à bois, salade, fromage, glace, vin, café et digestif.

@

Publié le 23/07/2011 13:31 | La Dépêche du Midi

Villenouvelle (31) : Battage à l'ancienne

Un concours de battage à l'ancienne se déroule aujourd'hui dans le cadre du festival Retour à la terre./PhotoDDM.

Concours de labour et battages à l'ancienne au programme de ce festival champêtre. Ce samedi, festival « retour à la terre » Le comité d'animation villenouvellois organise de 10 heures à minuit ses premières grandes festivités champêtres en Lauragais à travers son festival « Retour à la terre ».

Au programme de cette journée : démonstrations de machines anciennes (moulin, four à pain) par l'association Patrimoine Agricole Savoir Technique en Lauragais (Pastel), concours de labour, battages à l'ancienne avec du blé tendre en provenance amicale des champs de Jean-Claude Théron et des gerbes confectionnées à l'aide de la lieuse de M Calmette (Mauremont) tirée par le tracteur de M Bouscatel (Villenouvelle).

@

Publié le 19/07/2011 11:27 | La Dépêche du Midi

Labrihe (32) : Moissons et battages à l'ancienne ce week-end

Battages à l'ancienne./Photo DDM M. G.

Samedi 23 et dimanche 24 juillet aura lieu le traditionnel concours de labours, moissons et battages. En voici le programme :

Samedi 23 juillet : A 10 heures, concours de labours à l'ancienne. A 12 h 30, apéritif de bienvenue et repas. A 15 heures, moissons à l'ancienne. A 20 heures, repas animé par Fabien et la banda Les Trous gascons. Au programme aussi, un tournoi de beach-rugby, de 9 heures à 12 heures (jeunes pousses, de 14 heures à 20 heures).

Dimanche 24 juillet : A 10 heures, messe des moissons ; à 11 h 30, battages ; à 13 heures, grand repas du battage, animé par la Bandajazz ; à 15 h 30, reprise des activités ; à 16 heures, danse country et initiation ; à 18 heures, bal musette avec l'orchestre Jean-Paul Albert ; à 19 heures, repas de clôture.

@

Publié le 16/07/2011 09:55 | La Dépêche du Midi

Saint-Girons (09) : Moisson et battage

Un événement unique, à ne pas manquer./ Photo DDM, P. H.

Comme à l'accoutumée, la moisson d'Autrefois le Couserans se déroulera une semaine avant la grand-messe du samedi 6 août et le défilé du dimanche 7. Une moisson à l'ancienne que les spectateurs pourront découvrir le 30 juillet, sur les hauteurs de Taurignan, au lieu dit « Laynat ». De vieux outils, de la faucille à la moissonneuse-lieuse, permettront la récolte du blé avec l'appui de faucheurs, lieurs et glaneuses. Des gerbes de blé seront ensuite ramenées à Saint-Girons le jour « J » et seront battues sur la place de la Mairie ; d'abord avec une petite batteuse de montagne, puis avec une batteuse entraînée par une locomobile datant de 1914. Tout simplement bluffant !

@

Publié le 15/07/2011 11:42 | La Dépêche du Midi

Maleville (12) : Moisson à la lieuse au Mauron

Moisson à la lieuse ce samedi 9 juillet au Mauron.

Ce samedi 9 juillet,l'antique faucheuse-lieuse a repris fièrement du service pour récolter le blé qui sera dépiqué lors de la traditionnelle fête du 15 août.

Comme chaque année depuis bientôt 40 ans, les festivités du Mauron réuniront toutes les générations. D'abord tout l'après-midi avec le battage à l'ancienne, le concours de pétanque, le circuit de mini-motos et les promenades en calèche. Ensuite en soirée où les gourmets pourront déguster les poulets à la broche du repas champêtre, suivi par le grand bal musette lui-même entrecoupé du très attendu feu d'artifice qui clôturera cette belle journée.

@

Publié le 06/07/2011 10:01 | La Dépêche du Midi

Saint-Antonin-Noble-Val (82) : Fête des moissons

La fête des Moissons fait revivre les gestes d'autrefois.

L'association regroupe quatre-vingts adhérents qui, selon leurs compétences et leurs goûts, travaillent toute l'année pour préparer la fête des moissons et la fête des battages. La fête des moissons a lieu au mois de juillet, dans un hameau autour de Saint-Antonin-Noble-Val (chaque année, l'événement se déroule dans un lieu différent). Cette année, c'est Servanac qui accueillera cette fête, le 10 juillet.

Dernièrement, les membres du comité des fêtes agricoles se sont donc réunis à Servanac pour préparer la fête des moissons. Ce fut l'occasion d'inviter les habitants du hameau à participer à la préparation de la fête. Après une visite de Servanac, des lieux où se dérouleront les différentes manifestations (messe en plein air, repas, champ de blé, four à pain), un repas où l'ambiance était très conviviale a réuni tous les acteurs pour discuter du programme de la journée.

La fête commencera le matin, par une messe en occitan en plein air. L'après-midi, selon leur âge, les agriculteurs feront revivre la moisson au cours des temps, d'abord à la faucille et la faux en liant les gerbes avec la paille de seigle, ensuite avec les faucheuses, les javeleuses et les lieuses tirées par des chevaux et des tracteurs anciens.

En soirée, tout le monde pourra se divertir avec du théâtre en occitan. Enfin, 500 convives s'installeront aux tables dressées sur la place de la salle des fêtes pour déguster le repas préparé par notre équipe des cuisines. Un grand bal traditionnel occitan clôturera la fête.

Mazères (09) : foire "Al païs"

Page réalisée à partir du site ladepeche.fr

Villariès (31) : La fameuse « Juliette » qui faisait le tour des fermes./ Photo DDM

@

@

@

@

Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement