Du Bruc à Ricardens
Actus septembre 2012
 
PUBLIÉ LE 01/09/2012 07:20 | La Dépêche du Midi | G.D.
 
Bataille aérienne pour le 60e anniversaire
 

 
Le président Luis Andrieu et quelques-uns des membres du club dans l'atelier proche de l'aérodrome et de la piste d'aéromodélisme. /Photo DDM.G.D
 
Il y a tout juste 60 ans, les premiers modèles réduits d'avions striaient le ciel, sous les yeux médusés des Graulhétois. Sept ans plus tard, un club sera créé, qui prendra le nom de Jean Mermoz, sous l'impulsion et la passion du regretté René Andrieu qui le portera jusqu'à il y a quelques années. Pour lui rendre hommage, les 36 adhérents du club et son fils Luis, désormais président, vont organiser le premier challenge qui portera son nom, le 16 septembre prochain. Il sera disputé sous la forme d'une bataille aérienne de modèles réduits. Une première dans la région.
«Elle sera l'occasion de fêter l'anniversaire, mais surtout d'attirer de nouveaux pratiquants, jeunes en particulier, qui trouveront dans cette discipline ludique et inter-active de plein air, autre chose que les jeux vidéo devant un écran», assure Luis Andrieu.
 
Combats radiocommandés
 
Les aéromodélistes ont construit pour l'occasion, plusieurs avions. «Avec des matériaux de moindre coût, pour des engins motorisés qui ne craignent ainsi pas la casse; l'aéromodélisme est devenu accessible à tous.» Le but du jeu du combat radio-commandé, qui se joue par équipe ou en individuel, est de couper le ruban accroché à la queue de l'avion adversaire sans se faire toucher le sien. Une vraie bataille aérienne dans la ciel graulhétois, au-dessus de la piste de l'aérodrome, à laquelle sont déjà conviés les 9 clubs tarnais d'aéromodélisme.
 
PUBLIÉ LE 01/09/2012 07:19  | La Dépêche du Midi | Br. M.
 
Un «petit caïd sans cervelle» repart en prison
 

 
Pour le procureur c'est «un caïd» de Graulhet. Pour la présidente du tribunal correctionnel de Castres, c'est plutôt un jeune homme qui ne réfléchit pas plus loin que le bout de son nez. Sorti de prison en février dernier, après avoir été incarcéré plus de 4 ans à la suite de 13 condamnations dont une pour avoir tué quelqu'un alors qu'il conduisait sans permis, ce jeune Graulhétois de 22 ans comparaissait à nouveau jeudi devant la justice pour avoir été surpris à deux reprises, les 14 et 23 août derniers, au volant d'une voiture, toujours sans permis et pour avoir refusé de se soumettre aux contrôles des gendarmes, quitte à rouler comme un fou pour leur échapper, aux risques de tuer encore quelqu'un. «Mais qu'est ce qui vous fera arrêter tout çà ? Rien ne semble vous mettre du plomb dans la cervelle», lui demande la présidente. «Ne me jugez pas par rapport à mon casier, aidez-moi», répond le prévenu affirmant que la naissance de sa fille il y a deux mois va lui apporter une stabilité. «Mais votre fille était déjà née quand vous avez été interpellé et vous saviez aussi que vous aviez 55 mois de prison avec sursis au-dessus de la tête», ajoute la juge. «Jusqu'où notre société acceptera qu'un individu puisse faire tout ce qu'il veut sans vergogne, sans état d'âme et sans scrupule», lâche le procureur qui va requérir 10 mois de prison et la révocation partielle de son sursis. Le tribunal va le condamner à 6 mois fermes et 4 mois de plus de révocation de sursis. «Mais rappelez-vous que vous avez encore 51 mois au-dessus de la tête, si vous bougez une oreille, vous repartez pour 4 ans en prison», conclut la présidente.
 
PUBLIÉ LE 01/09/2012 07:18 | La Dépêche du Midi |
 
Pays des Bastides : Un tourisme d'été orienté à la hausse
 

 
Avec 30% de hausse en juillet, Gaillac confirme son attractivité. Les visiteurs apprécient le tourisme culturel et la nature./Photo DDM
 
Les premiers chiffres du tourisme de l'été commencent à tomber à la direction du Pays des Bastides et du vignoble du Gaillacois. Sur les 8 sites de Gaillac, Graulhet, Lisle, Rabastens, Salvagnac, Castelnau de Montmiral, Puicelsi et Cahuzac, le nombre de visiteurs a été en baisse en début d'année, mais la tendance s'est inversée à partir de mai et juillet a été un très bon mois, avec une hausse de 15%. «Nous avons enregistré en juillet 13 799 visiteurs, contre 11 993 en 2011» constate Marion Duclot, directrice. «Cette hausse est sensible sur les bureaux d'accueil de Gaillac - 30% - Rabastens et Salvagnac». Marion Duclot l'attribue, pour Rabastens, au rassemblement du Musée du Rabastinois et de l'office de tourisme, qui offre une vitrine patrimoniale plus attractive et, pour Salvagnac, la valorisation de l'office et le partenariat avec l'association Culture et Tourisme, le développement de la base de loisirs des Sourigous, les expositions et animations, la signalétique sur la départementale.
Randos et camping-cars
 
Le gros du contingent de touristes vient de Midi-Pyrénées, d'Ile de France, du Grand Ouest. Pour les étrangers, les Britanniques, Belges et Espagnols sont les plus nombreux. «En juillet, les Belges sont venus très nombreux» observe Marion Duclot. Les demandes portent en priorité sur les visites culturelles, la découverte des villes, et les loisirs de nature, notamment la randonnée pédestre et cyclable. «Les randos accompagnées ont remporté un vif succès». Côté hébergements, la hausse des camping caristes se confirme. Les questionnaires proposés par l'office de tourisme dans le cadre de la démarche «Qualité Tourisme» font ressortir un indice de satisfaction élevé. Août devrait confirmer la bonne tendance: les cafetiers et restaurateurs, en première ligne, placent août au-dessus de juillet.
 
PUBLIÉ LE 01/09/2012 11:29 | La Dépêche du Midi |
 
Briatexte : Pauline au sommet
 

 
Pauline Martin, tout juste rentrée de Turquie. /Photo DDM
 
Pauline Martin garde de cet été un souvenir mitigé mais inoubliable. Il a débuté par les phases qualificatives des championnats d'Europe de volley-ball ball féminin juniors, en Biélorussie en avril puis en Bulgarie en juillet avec l'équipe de France. Deux succès en tournoi qui l' ont envoyée en phases finales de la compétition européenne en Turquie en cette fin août. Malheureusement pour la briatextoise, l'équipe de France a perdu ses cinq matchs.
 
«Nous avons joué dès la deuxième opposition, face à la Turquie, dans une salle comble et devant les caméras de télévision. Le volley là-bas est un sport qui a beaucoup de succès. Malgré les revers, nous avons pu acquérir de l'expérience face aux meilleures équipes européennes. Notre groupe est resté soudé et a bien fonctionné», a confié Pauline. Actuellement au pôle France de Toulouse, la passeusse va maintenant se préparer pour tenter de décrocher la qualification aux championnats du Monde en mai. A 17 ans, l'avenir sportif de Pauline passe, elle le sait, par le travail. Avec, un objectif à long terme. «Mon rêve serait de participer à des jeux olympiques, avec l'équipe de France seniors. Pourquoi pas à Rio. J'ai quatre ans pour me préparer».
 
PUBLIÉ LE 01/09/2012 03:47 | La Dépêche du Midi |
 
Gaillac-Graulhet : La reprise sous les paniers
 

 
L'équipe des mini-poussins au grand complet./Photo DDM
 
Le gymnase de l'Oisel ouvre ses portes aux basketteurs et basketteuses de l'ASBG pour une nouvelle saison sous la présidence de Jean-Marie Calatayud. L'école de mini basket démarre lundi 3 septembre.
Chez les filles, les U15 (1998/1999) d'Olivier Shart en coopération territoriale avec Graulhet débutent le lundi 3 septembre de 18h30 à 20h. Les seniors 2 de Sébastien Bertrand (en entente avec Graulhet) se sont retrouvés hier soir à Gaillac.
 
PUBLIÉ LE 02/09/2012 03:46 - MODIFIÉ À 09:27  | La Dépêche du Midi | Richard Bornia
 
Il tire dans la rue avec une carabine
 

 
Une voiture de police Damien Meyer AFP/Archives
 
Mardi 28 août, vers 17 heures, au rond-point Rhin et Danube, à Graulhet, une camionnette percute l'arrière d'une Clio bleue. Dans la fourgonnette une seule personne : le conducteur appartenant à la communauté des gens du voyage. Dans la Clio : 4 personnes. Tous âgés d'une vingtaine d'années. L'accident ne doit rien au hasard. Dans les véhicules, les membres de 2 bandes de Graulhet qui depuis plusieurs mois se disputent, se bagarrent, et parfois aussi se tirent dessus (voir notre édition du 2 juin : Western au pistolet de défense).
 
L'accrochage dégénère : le conducteur de la Clio ouvre la portière et sort une carabine. Il tire en direction du fourgon. Après avoir ouvert le feu, il démarre en trombe en direction du centre ville. Pas de blessé mais les riverains, passants et automobilistes qui assistent à la scène ont eu une peur bleue. Avec la déflagration impressionnante qu'elle produit, Ils ne peuvent pas deviner que l'arme utilisée ne tire que des balles en plastique. Un passant alerte immédiatement la brigade de gendarmerie de Graulhet. Un important dispositif de quadrillage de la ville et de la campagne environnante est, de suite, mis en place. Moins d'une heure après les faits, les gendarmes du SPIG de Castres interceptent à bord d'une voiture 3 des individus. Le quatrième sera arrêté dès le mercredi matin à son domicile graulhétois. Ils seront placés en garde à vue à la brigade de Graulhet. Des locaux qui leur sont familiers puisque le dimanche 27 mai après une altercation rocambolesque avec usage d'un pistolet à gaz, ils avaient déjà goûté à l'humidité des cellules. «Quand on se promène, on n'est pas censé faire la différence entre un pistolet à plomb ou un engin de guerre. Donc, c'est inadmissible de voir des jeunes sortir des armes sous le nez des habitants», s'insurge une quinquagénaire encore bouleversée et qui a été témoin des faits. Le conducteur de la Clio, auteur du coup de feu, a été laissé en liberté. Il comparaîtra devant le tribunal pour violences avec armes et pour vol dans une autre affaire dans laquelle il est impliqué.
 
PUBLIÉ LE 02/09/2012 03:45  | La Dépêche du Midi |
 
Le théâtre du Rugissant sur les scènes européennes
 

 
Racisme et rumeurs, les deux thèmes forts sont abordés dans les dialogues entre marionnettes.
 
Entre deux voyages et des dizaines de représentations, le théâtre du Rugissant prend quelques jours de vacances sinon de répit dans ses locaux d'attache graulhétois. Son spectacle «Le bal des Fous», joué plus de 450 fois dans toute l'Europe arrive en fin de cycles de représentations. L'avant dernière sera donnée les 30 et 31 décembre sur place, à côté du pont St Pierre. Sa création «l'Oeil de Judas» lui succède depuis 2010. Ce spectacle de marionnettes sera joué fin octobre place Bosquet, mais il a déjà enchanté des milliers de spectateurs, dans toute la France, en Belgique, au Luxembourg, au Portugal et à Monaco. En salle ou en plein air, le théâtre forain et musical, fait intervenir une dizaine d'artistes, animateurs de personnages dans un décor d'immeuble aux pièces à vivre, ouvertes vers le public. «C'est une parabole de racisme ordinaire, d'amour perdu et de rumeurs, dans une création faisant toujours la part belle à l'improvisation» assure Arnaud Vidal, qui avec Natacha Muet en sont les créateurs, dans une compagnie installée à Graulhet il y a 9 ans.
 
«Nous venions de la région parisienne et la ville nous a attirés par la présence de locaux idéals, avec de gros volumes d'anciennes mégisseries, propices à la création de spectacles. Nous avons fait le bon choix. D'autant plus qu'il y a ici une grosse activité culturelle». Prochaine création, en 2013, avec l'adaptation d'une BD de Chabouté, «Tout seul», qui permettra pour la première fois de faire intervenir les deux enfants de Natacha et d'Arnaud, Vladimir et Angelina. Le Théâtre du Rugissant, c'est aussi une chorale, la «Rugissante», avec une quinzaine de chanteurs qui interprètent leurs propres compositions ou les arrangements des chants du monde sur fond d'accordéon, jouée par Natacha. Elle se produira à l'Ibère Familier pour l'ouverture de la saison artistique le 8 septembre.
 
PUBLIÉ LE 03/09/2012 07:59 | La Dépêche du Midi | Richard Bornia
 
Rodéo en centre-ville
 

 
Hier matin, 10h30 dans le centre ville de Graulhet. Un conducteur au volant d'une Ford de couleur grise «oublie» de s'arrêter au feu rouge. Une patrouille de gendarmes est juste derrière lui.
Les forces de l'ordre lui demandent de s'arrêter, mais l'homme, un Albigeois d'une trentaine d'années, au lieu d'obtempérer, accélère. Il s'engouffre à toute vitesse dans les ruelles du vieux Graulhet mettant en danger les piétons qui ce dimanche matin se rendent en famille sur le marché de plein-vent, place du Jourdain. C'est d'ailleurs sur cette place, que le fuyard décide d'abandonner son véhicule et, par la même occasion, sa compagne bien sagement assise sur le siège passager. La poursuite se poursuit à toutes jambes au milieu des allées du marché au grand étonnement des chalands et des clients priés de se pousser prestement. Les gendarmes finiront par coincer l'individu, à bout de souffle, alors qu'il tentait de se dissimuler sur les rives du Dadou. Il sera placé en garde à vue à la brigade de gendarmerie de Graulhet, avant que le parquet de Castres décide de le remettre en liberté quelques heures plus tard. Cet homme était venu à Graulhet pour voir sa copine. Sans permis, sans assurance mais avec un bracelet électronique. En effet, il venait de sortir de prison où il était incarcéré… pour conduite sans permis.
 
PUBLIÉ LE 03/09/2012 09:23 | La Dépêche du Midi |
 
Saint-Gauzens : Un transformateur en surchauffe
 

 
Le transformateur a eu chaud .
 
Vendredi 31 août, les pompiers de la caserne de Graulhet, sous les ordres du sergent-chef Bonnin, ont eu du pain sur la planche à Saint-Gauzens.
Suite, semble-t-il, à une chute de branches sur une ligne électrique, un court-circuit se serait propagé le long de la dite ligne jusqu'à un transformateur aérien situé en haut d'un poteau.
 
Là, la chaleur a grimpé déclenchant un incendie. Des voisins alertés par l'odeur ont pu constater qu'il y avait danger et ont averti les pompiers : «J'ai vu les étincelles courir le long du fil électrique !!!».
Les hommes du feu sont intervenus accompagnés d'un technicien d'EDF, ensuite c'est à l'aide de la grande échelle qu'ils ont pu «rafraîchir» le transformateur afin que le technicien puisse y travailler.
 
PUBLIÉ LE 03/09/2012 09:22 | La Dépêche du Midi |
 
Frog and rock : tous à vos cyclomoteurs
 

 
L'an dernier déjà quelques mobs avaient participé à la fête.
 
Deux fois déjà, l'association Frog and Rock a réuni les motards de toute la région pour la fête de la moto. Cette année, la concentration se transforme en «fête de la mobylette». Elle aura lieu dans les locaux de la rue Claude Bernard les 15 et16 septembre. «Nous avons voulu une troisième édition plus accessible et sympa»conçoit Olivia Talbot de l'association organisatrice. Au programme, une exposition de motos et de mobs vintage et customisées, des balades en mobylette, une course de lenteur avec obstacles, un trial en brouette, mais aussi des concerts et un marché des producteurs et artisans. L'entrée sera gratuite.
 
PUBLIÉ LE 04/09/2012 11:21 | La Dépêche du Midi |
 
La rentrée de la médiathèque
 

 
La médiathèque Marguerite Yourcenar de Graulhet./Photo DDM
 
Les animations reprennent à la médiathèque Marguerite Yourcenar. En cette rentrée de nombreux rendez-vous sont au rendez-vous en commençant par ce samedi 8 à 10h30 avec «Du compost dans mon jardin ! «. Cette animation à l'attention des adultes, sur inscription, permettra d'alimenter son jardin en engrais naturel. Le même jour à 14h30 c'est une atelier de fabrication de papier recyclé, avec les ambassadeurs du tri de la Communauté des communes de Tarn et Dadou, qui sera proposée aux enfant, à partir de cinq ans, là aussi sur inscription. Le secteur jeunesse de la médiathèque participera aussi aux Journées européennes du patrimoine, le samedi 15 septembre, en relation avec «Hector l'arbre mort «. Ce même jour à 17h30 c'est une conférence à trois vois qui sera proposée : «Le cuir en sa maison «avant l'inauguration à 19 heures de l'exposition photographique «Dur à cuir «, suivie d'un petit apéritif.
 
Mercredi 19 septembre à 16 heures Ciné-enfants sera l'occasion d'une petite pause pour les enfants à partir de 7 ans, sur inscription. Enfin samedi 22 septembre la malle aux histoires s'ouvrira à 16 heures pour conter «La naissance du premier arbre «aux enfants à partir de six ans, sur inscription.
Contact: Médiathèque Tél, 05.63.33.25.25.
 
PUBLIÉ LE 04/09/2012 11:21 | La Dépêche du Midi |
 
Le rond-point prend forme
 

 
Après de longues études sur les déplacements urbains le carrefour de la place Elie-Théophile est en cours d'aménagement. Le célèbre croisement des rues Gambetta, cote de la Bouriette et avenues Gambetta et Victor Hugo était devenu anachronique pour les automobilistes d'aujourd'hui, avec un carrefour qui ressemblait fort à un giratoire mais avec une priorité à droite pour les véhicule y entrant.
A l'issue des travaux c'est donc un giratoire actuel qui réglera la circulation devrait fluidifier le trafic notamment au moment de la sortie des écoles. Gambetta et Victor Hugo.
 
PUBLIÉ LE 04/09/2012 10:49 | La Dépêche du Midi | J.-C. C.
 
Ecoles : toujours plus d'élèves
 

 
Les cours attendent les élèves... Mais les jeux aussi !
 
Ce matin ce sont 1200 élèves qui devraient prendre place sur les bancs des écoles graulhétoises. Cette rentrée sera marquée par la création d'une classe supplémentaire à l'école d'En Gach ainsi que la création d'un poste d'ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles).
 
«La commission de sécurité est passée jeudi à l'école d'En Gach pour réceptionner l'école maternelle et la rentrée s'effectuera dans les nouveaux locaux», se félicite Florence Bélou, adjointe au maire en charge des affaires scolaires. Elle souligne que «tous les petits travaux demandés par les associations de parents d'élèves ont pu être réalisés durant les vacances scolaires». Chaque école maternelle s'est vue en outre dotée comme chaque année d'une enveloppe de 2000 euros pour son matériel de mobilité, comprenant cabanes et vélos.
 
Si, du côté des bâtiments et de leur entretien, les choses sont plutôt simples, il n'en est pas de même avec les effectifs. «On a essayé d'équilibrer, de ne pas déshabiller Pierre pour habiller Paul» explique Florence Bélou. Les écoles de Crins et d'En Gach sont désormais attractives. Pour la première, on constate que les élèves qui y ont été mis par défaut les années précédentes y restent. Pour la seconde, malgré les travaux toujours en cours, la demande augmente encore cette année. «L'idéal serait que pour la prochaine rentrée, nous ayons quelques places de libres dans chaque établissement, pour les familles qui arrivent en cours d'année» confie Florence Bélou qui a aussi pour tâche de veiller à des modifications de la carte scolaire, «en douceur». Cette année, c'est l'avenue de Castres qui basculera, mais tout en prenant garde de ne pas séparer les fratries dans la mesure du possible, tout en anticipant les effectifs des prochaines années. Un vrai casse-tête. 
 
PUBLIÉ LE 05/09/2012 09:13 | La Dépêche du Midi |
 
Déjà 1000 km pour J. P. Richard
 

 
Jean Pierre Richard lors des premières étapes .
 
Partie le 19 août de l'extrême Nord du Danemark direction Gibraltar, la course à pied à étapes Trans'Europe, est actuellement en Allemagne, après avoir franchi, dimanche dernier, les 1000 premiers kilomètres. Le coureurs Graulhétois résidant à Cabanès tient bon, à quelques jours -le 10 septembre à Valdoie- de l'entrée sur le territoire français. «Les premiers jours ont été très durs. Depuis, j'ai pris le rythme de croisière, je me sens mieux, physiquement bien, juste avec quelques ampoules..» La caravane traverse des paysages que Jean Pierre Richard a le temps d'admirer. «Au départ nous avons longé pas mal de routes plates avec beaucoup de roulage. Depuis quelques jours le paysage est plus montagneux et plus agréable». Côté course, leTarnais, seul de tout Midi-Pyrénées, se situe dans le premiers tiers du classement. «Ce n'est pas un tracas. La course est trop longue pour penser au classement. L'ambiance est à l'entraide entre concurrents». Le 24 septembre, si tout va bien, J.P. Richard arrivera à Cassagne-Begonhès, puis le lendemain à St Sernin sur Rance, puis St Pons de Thomières, Lézignan, Estagel pour filer vers l'Espagne. Les proches seront au bord de la route. D'autres pourront faire quelques kilomètres à ses côtés.
 
PUBLIÉ LE 05/09/2012 09:14 | La Dépêche du Midi |
 
Un étalon champion de France
 

 
Katell avec Mytic des Aubus, le champion, Michel avec Yalta des Aubus médaille de bronze ce dimanche. / Photo DDM.G.D.
 
Loin des haras du Golfe persique ou du bocage normand à très gros budget, le haras de la Chataignière, sur les hauteurs de la Roucarié poursuit son acte fondateur d'éleveur avec la passion du pur-sang arabe pour moteur. Et ce dimanche, en rentrant du championnat de France de la race, un nouveau trophée est venu garnir le palmarès déjà élogieux du haras graulhétois tenu par Katell Lucas et Michel Combette. Un de leur étalons, Mytic des Aubus, a été sacré champion de France seniors devant 102 autres pur-sang venus de toute l'Europe. Agé de 4 ans, il a la particularité d'être né au haras, et d'être le fils de Mystic Immage, la star des lieux qui a déjà 55 poulains dont 7 ont été champions nationaux sous les couleurs de différents propriétaires.
 
Car le haras de la Chataignière, dont Aurélie soigne les 70 chevaux et supervise les 80 hectares quand les propriétaires sont en concours le week-end, est devenu, outre une pension et un centre d'insémination, , une référence dans le monde du pur-sang arabe. Les meilleurs poulains et juments ont trouvé acquéreur en Chine, à Dubaï, en Suède et surtout au Maroc, où le couple va présenter fin octobre la quintessence de son élevage. D'autres ont été présentés cette année à Saint-Tropez, à Saint-Lô ou à Vérone. En six ans, la haras a acquis ses lettres de noblesse dans le milieu. Mais Katell préfère la compagnie des chevaux à l'intransigeance des acquéreurs de toutes obédiences. «Le but de notre haras est la qualité. Un éleveur comme nous le sommes, ne doit pas se tromper dans ses mariages. Un cheval c'est avant tout une personnalité». Et ceux du haras de la Chataignière n'en manquent pas, au moment de passer devant un jury intransigeant sur les critères de la race, que sont le port de tête, l'encolure, le modèle, les jambes et le déplacement.
 
PUBLIÉ LE 05/09/2012 07:54 | La Dépêche du Midi | Richard Bornia, avec J.-C. C.
 
Sa violence le conduit en prison
 

 
La victime avait été passée à tabac au bas d'un immeuble du quartier d'En Gach. / Photo illustration DDM
 
Les gendarmes de la brigade autonome de Graulhet sont intervenus lundi, à 7 heures, dans le quartier d'En Gach pour interpeller, à leur domicile, trois jeunes âgés de 18 à 21 ans. Une descente de gendarmerie qui n'est pas passée inaperçue à cette heure matinale. Les arrestations se sont faites en douceur sans que les protagonistes opposent la moindre résistance. Placés en garde à vue à la gendarmerie de Graulhet, ils ont retrouvé en cellule un complice, le chef de la bande, déjà sous les verrous. Ce dernier avait déclenché, avec deux autres énergumènes, dans la nuit de samedi à dimanche, une violente bagarre lors des fêtes générales de Lavaur (lire notre édition de mardi). Poursuivi par les gendarmes et les policiers municipaux, il s'est fait prendre alors qu'il détalait à toutes jambes sur la route de Gaillac. Pour aggraver sa situation déjà passablement compliquée, il n'a rien trouvé de plus intelligent que d'outrager verbalement le commandant de la brigade de Lavaur. Mais ses ennuis ne faisaient que commencer.
 
Expédition punitive
 
En effet, après quelques heures en garde à vue, il avait été transféré dans la journée de dimanche à la gendarmerie de Graulhet pour être entendu dans le cadre d'une autre enquête. Fin juillet, avec trois autres compères, il avait participé à une expédition punitive dans le quartier d'En Gach.
 
La victime, un homme d'une trentaine d'années, avait été sauvagement tabassé au bas d'un immeuble. Souffrant notamment d'un traumatisme crânien et de nombreuses blessures, il avait été transporté, entre la vie et la mort, par des amis ou de la famille vers le centre hospitalier Rangueil à Toulouse. Aucune plainte n'avait été déposée, les sapeurs-pompiers et les gendarmes n'apprenant les faits que quelques jours plus tard.
 
Après une enquête de terrain des forces de l'ordre, l'identité des responsables a été trouvée. Considéré comme le principal instigateur de ce déchaînement de violence, ce jeune a été incarcéré à la maison d'arrêt d'Albi. Aujourd'hui il devra répondre de ses actes, en comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel de Castres.
 
PUBLIÉ LE 06/09/2012 09:48 | La Dépêche du Midi | J-C Clerc
 
La maison pour l'autonomie prend vie
 

 
L'équipe dirigeante de la MAIA du Tarn ouest. /Photo DDM, J-C C .
 
C'est le tout nouvel hôpital de Graulhet qui accueille la MAIA (Maisons pour l'Autonomie et l'Intégration des malades d'Alzheimer) du Tarn Ouest. La structure, portée par les hôpitaux de Lavaur et de Graulhet, a vu sa pilote, Gaëlle Brunet-Cuq, entrer en fonction le 20 août. Pour l'heure les recrutements sont en cours ainsi que la création des outils nécessaires à une mise en œuvre dans quelques mois.
 
« Il s'agit, pour les aider, de faire travailler en réseau les différents intervenants auprès des malades, la famille, le médecin traitant et les aidants extérieurs qui prodiguent des soins et des services» explique Colette Blatgé, médecin gériatre, chef de pôle à l'hôpital de Lavaur et coordinatrice de l'unité mobile de gériatrie.
Suite à l'appel à candidature de février dernier, six MAIA ont vu le jour en Midi-Pyrénées.
«Chaque projet est différent, suivant les territoire. Ils peuvent être portés par des associations, le conseil général où des hôpitaux. Dans tous les cas c'est un instrument qui était très attendu» confie Bertrand Perin, directeur adjoint du centre hospitalier de Lavaur. L'objectif est de favoriser le maintien à domicile de la personne à long terme est non un traitement en urgence.
 
Le bassin qui bénéficie déjà d'une unité mobile de gériatrie compte 6600 personnes de plus de 75 ans dont 8,72 % sont atteint d'une pathologie de ce type. «Nous allons d'une part capitaliser ce qui marche déjà et d'autre part éviter les doublons pour répondre au plus près besoin et œuvrer pour que le parcours soit moins complexe» souligne Bertrand Perin. Le recrutement des deux gestionnaires de cas est actuellement en cours pour une prise de poste en octobre. Suivront des rencontres avec les intervenants en vue de la création d 'outils pour aboutir à un état totalement opérationnel en janvier 2013.
Il est possible de joindre la MAIA du Tarn ouest en téléphonant au 05.63.42.30.07.
 
PUBLIÉ LE 07/09/2012 09:21| La Dépêche du Midi | J-C C
 
Trois nouvelles classes pour l'OBF
 

 
La formation, de nombreuses fois primées, se produit en France comme à l'étranger. /Photo DDM.
 
L'Orchestre Batterie Fanfare (OBF) Graulhet-Tarn se réunira ce soir à 20h30 en assemblée générale. Cette rentrée est synonyme de nouveaux projets de concert en France et à l'étranger pour l'orchestre batterie-fanfare et de la création de nouvelles classes pour l'école de musique.
 
Le déménagement dans les locaux de la rue de Peseignes permet à l'orchestre de travailler dans des conditions confortables. «Nous avons déjà plusieurs projets de concerts pour 2013, notamment dans le Puy-de-Dome. Nous essayons aussi de nous produire en Allemagne, en Piem par exemple, ou au Portugal.
 
Cependant nous sommes 55 musiciens et les déplacements ne sont pas aisés» confie Robert Lacourt qui dirige l'orchestre dont l'effectif est stable même si de nombreux jeunes ont fait leur entrée.
La plupart sont passés par l'école de musique de l'association. C'est de ce côté-là que se trouvent les plus grands changements de la rentrée avec la création de plusieurs classes. Il y a d'abord la création d'une classe de chant moderne, en cours individuels et collectifs, le jeudi à partir de 18 heures avec Marie Diaz. «Il s'agit de pouvoir intégrer du chant pour élargir le répertoire de l'orchestre, en allant par exemple vers la variété.
 
Des cours de piano et flûte
 
Nous travaillons avec le Conservatoire et faisons attention à ne pas proposer les mêmes choses» souligne Robert Lacourt. Cette année verra aussi l'apparition, dans le même esprit, de cours de piano moderne et de flûte.
Enfin l'éveil musical aura lieu le samedi matin et sera réparti en deux groupes afin de pouvoir accueillir les enfants à partir de trois ans.
 
Ces nouveautés ne se feront cependant pas au détriment des cuivres. «Nous avons d'ailleurs fait un effort particulier pour que ces cours soient plus accessibles» rappelle Robert Lacourt.
Pour de plus ample renseignement sur l'ensemble des cours prodigué il suffit de contacter l'OBF-GT en téléphonant au 05.63.34.79.03 ou en parcourant son site internet à l'adresse suivante : www.obfgraulhet.fr
 
PUBLIÉ LE 08/09/2012 03:47 | La Dépêche du Midi |
 
La Cyberbase surfe sur les générations
 

 
Carla Adaken, Farid Aït Aissa, et Jean Mathieu Gilbert sont à la disposition de tous les publics. /DDM.G.D.
 
«À la création de la Cyberbase en 2004, on pensait que deux ans plus tard, plus personne n'aurait recours à nos services. Or, les technologies se développent et les gens ont besoin d'accompagnement pour y avoir accès» constate Farid Aït Aissa, responsable des clubs d'activité de la Mjc. L'an dernier ce sont 700 personnes de tous âges et de tous horizons qui ont appris ou surfé sur les 8 postes disponibles. Et en premier, ce sont les seniors.
 
«Nous avons même une dame de 94 ans qui est assidue. Nous avons ouvert un atelier en direction de la maison de retraite du Parc. Les pensionnaires sont enthousiastes. Ils se sont familiarisés avec la souris et le clavier. Maintenant, ils vont créer un journal de textes, de souvenirs et de photos» assure Carla Adaken, animatrice de la Cyberbase avec Jean Mathieu Gilbert.
 
Partenaire de Pôle Emploi, et des Jardins du Cœur, elle donne les possibilités de rédiger un CV ou une lettre de motivation personnalisée. «L'une de nos missions est d'accompagner les gens en recherche d'emploi. C'est une des actions qui a le plus vite évoluée, au point que nous avons du recadrer nos interventions par rapport à des missions qui ne sont pas les nôtres». Des personnes en reconversion professionnelle ont aussi recours aux services de la Cyberbase. Reste les jeunes ou moins jeunes qui n'ont pas encore d'Adsl et qui viennent, pour une modique participation se connecter à l'outil devenu indispensable ou surfer sur les réseaux sociaux.
 
PUBLIÉ LE 09/09/2012 15:45 | La Dépêche du Midi |
 
Rejoignez la Gymnastique d'entretien
 

 
Une séance l'an dernier.
 
A compter du 10 septembre, la commission des Sports de l'Amicale Laïque de Graulhet, vous donne rendez-vous pour pratiquer des exercices de gymnastique d'entretien, d'assouplissements et de renforcements musculaires proposés par Marianne Alibert.
Ces activités conviviales, de détente et adaptées à tous les niveaux auront lieu salle des Arts Martiaux du Stade Noël Pélissou, tous les lundis de 18h15 à 19h15.
Le secrétariat de l'Amicale Laïque se tient à votre disposition pour de plus amples informations au 05 63 42 09 60. Renseignements utiles sur: www.amicale-graulhet.fr ou sur notre site internet : www.lamicale.fr
 
PUBLIÉ LE 10/09/2012 03:49 | La Dépêche du Midi |
 
Retour derrière les pupitres
 

 
Soixante-quinze élèves ont fréquenté les cours l'an dernier. Rejoignez-les !/ Photo DDM, archives
 
L'antenne du conservatoire de danse et musique de Graulhet située à l'école de Crins, allées des Pins, rouvre ses portes en proposant une large palette de disciplines pour cette rentrée.
Des cours collectifs, l'éveil pour une découverte musicale dès 5 ans, la formation musicale, les orchestres d'harmonie, le chant choral enfant, des cours d'instrument : flûte traversière, clarinette, saxophone, violon, trompette, percussions piano, guitare et d'orchestre à cordes.
«Selon le nombre d'élèves il y a peut-être l'espoir de voir s'ouvrir une classe de violoncelle», précise Xavier Durand, responsable de l'antenne de Graulhet et professeur de trompette dans le Tarn et l'Aveyron. Il se tiendra encore à la disposition du public le samedi 15 septembre, de 11 heures à 12 heures et de 13 heures à 15 heures et les jeudis 13 et 20 septembre, de 17 h 30 à 19 h 30 à l'école de Crins pour tous les renseignements concernant les inscriptions et la scolarité au Conservatoire de Graulhet. Vous pouvez aussi le joindre au 05 63 34 88 95 aux heures de permanence ou lui laisser un message. De plus une réunion de rentrée, le 15 septembre, permettra aux parents et enfants de venir rencontrer les professeurs de l'antenne ainsi que l'association des parents d'élèves.
 
PUBLIÉ LE 11/09/2012 03:47  | La Dépêche du Midi |
 
Far : rentrée des artistes
 

 
Les artistes de la Far assurent un mois d'expo avec talent. /DDM.G.D.
 
C'est aussi la rentrée à la Fédération des artistes régionaux. Jusqu'à la fin du mois, une quinzaine d'entre-eux exposent dans les locaux de la place de la République (ex-marché couvert), une centaine d' œuvres de peinture, sculpture, photo et marqueterie. Francine et Pierre Camelin, de Lisle sur Tarn prendront la suite, avant la Basane d'Or qui occupera les lieux en novembre. En décembre, une expo-vente d'objets du monde entier préludera au marché d'art de Noël des artistes locaux.
 
PUBLIÉ LE 11/09/2012 08:52 | La Dépêche du Midi |  J-C Clerc
 
La «saison culturelle» mieux présentée
 

 
L'équipe a repensé la programmation des événements. /Photo DDM, J-C C .
 
Désormais, il ne faut plus parler de saison culturelle à Graulhet. Jusqu'à présent scindée en deux parties, cette vitrine de la ville a été repensée par la municipalité qui a pour fer de lance le changement de l'image de la ville. Désormais le «calendrier spectacles et événements» intègre les moments, tous les événements majeurs, festifs et conviviaux, comme les rencontres sportives. «Ce calendrier a été construit avec le service culturel, et des réunions formelles et informelles avec les habitants. Certains ne venaient pas, ne lisaient pas le programme, pensaient que cela n'était pas pour eux. On a même entendu que la programmation était trop ambitieuse pour la ville» explique Clotilde Bergeret, maire adjoint à la culture. «Dans la précédente plaquette il y avait beaucoup de texte. Nous avons fait attention au vocabulaire en évitant le jargon culturel. Pour celles et ceux qui veulent en savoir plus, il y aura beaucoup de choses sur internet» explique Françoise Rouat, directrice du service culture.
 
Il y a cependant des choses qui ne changent pas, ou peu. Les trois pass (pitchouns, jeunes et seniors) sont toujours en vigueurs et gratuits. Le pass' jeune est simplement étendu aux 12 à 18 ans. «La politique tarifaire est essentielle pour nous. C'est par ce biais que chacun pourra participer. Grâce à cette volonté, bien comprise par les artistes, nous pouvons proposer des prix identiques pour les différents spectacles» se félicite Clotilde Bergeret.
 
Quant à la programmation, elle est toujours aussi éclectique afin de proposer à chacun, quel que soit son âge, des spectacles variés. On retrouvera ainsi sur les différentes scènes de la ville à côté des traditionnels événements le Duo des Non le 20 octobre, The Wackids pour les enfants le 22 novembre, le tango de Omar Hasan le 25 novembre, le théatre de «La Jurassienne de réparation» le 21 décembre au boulodrome, «la belle et la bête» le 13 janvier ou «La belle de Cadix» le 20 janvier. Quant au concert de Zebda le 17 novembre, les réservation ouvriront le 17 septembre.
 
Renseignement, réservations et informations au 06.63.42.87.27.
 
PUBLIÉ LE 11/09/2012 08:52   | La Dépêche du Midi |
 
Kana Dougou Bla ne veut pas abandonner le Mali
 

 
Le maçon peut être fier du centre de ressource et formation de Siby qu'il a construit.
 
Vendredi 14 septembre, à partir de 19h, l'association Kana Dougou Bla, basée à Graulhet depuis 2008, propose une animation à L'Odéon, (sous l'Auditorium). Le titre donné à la soirée : «Kana Mali Bla» signifie en bambara, la langue la plus utilisée au Mali, «ne pas abandonner le Mali». Ce titre un peu provocateur fait écho au nom même de l'association : «Kana Dougou Bla» qui veut dire : «ne pas abandonner son village», l'équivalent de notre «volem viure al pais» occitan.
 
Pour les organisateurs, alors que les évènements qui secouent le Mali depuis le printemps dernier sont loin d'avoir trouvé une issue pacifique, et alors que le choléra, les invasions de criquets s'ajoutent aux troubles politiques pour menacer la vie des Maliens. Au départ, l'association s'était donné pour objectif de créer à Siby, un centre de ressource et de formation qui permettrait aux villageois de vivre et de trouver du travail sur place, sans être tentés de partir chercher fortune dans un mythique eldorado européen. Ce projet de centre faisait suite à un travail initié localement par le GREF, groupement des retraités éducateurs sans frontières, porté tout particulièrement par deux Tarnais, Yvonne et Jean-Claude Mauco.
 
Aujourd'hui, le centre de formation est bâti et plusieurs formations au jardinage ont déjà pu s'y dérouler. «Il ne s'agit pas de faire «à la place» des Maliens ou «pour» les Maliens mais «avec» eux». C'est pourquoi, l'association Kana Dougou Bla France a sa sœur jumelle à Siby : Kana Dougou Bla Mali. Vendredi, dès 19 h, les responsables de l'association présenteront le bilan de leur projet aujourd'hui concrétisé. Stéphanie Lima, maître de conférences en géographie au Centre Universitaire Champollion d'Albi, interviendra ensuite sur le rôle des réseaux migratoires dans les communes rurales au Mali.
 
Après un repas où chacun sera invité à partager ce qu'il aura apporté, un spectacle de danse africaine avec Bouba Sylla et de percussions sera présenté pour poursuivre en musique cette soirée conviviale de rencontre interculturelle. La vente d'artisanat malien et les échanges entre les membres des associations et le public la complèteront.
 
PUBLIÉ LE 11/09/2012 03:50  | La Dépêche du Midi |
 
Un nouveau curé pour la paroisse
 

 
L'installation par monseigneur Jean Legrez de l'abbé Pierre Pradelles comme nouveau curé de Graulhet aura lieu en l'église Notre-Dame du Val d'Amour ce samedi 15 septembre.
 
L'archevêque d'Albi présidera à l'installation de l'abbé Pierre Pradelles à 18 heures. Après le départ de l'abbé Robert Bès pour Albi et de l'abbé Badjosse Kouamé pour Mazamet, l'équipe presbytérale est désormais composée de l'abbé Pierre Pradelles, curé, et de l'abbé Jean Gras, vicaire.
 
PUBLIÉ LE 12/09/2012 03:47   | La Dépêche du Midi |
 
C'est la reprise pour gym & fitness
 

 
C'est reparti pour l'association Gym et Fitness dont les animateurs rentrent d'un stage à Port Barcarès. Ils sont motivés pour nous entrainer dans leur passion une nouvelle saison. Le club vous attend au 10 rue de l'Artisanat pour des cours de gym d'abdos fessier, d'aéro-dance de TBC et de STEP. 
 
PUBLIÉ LE 12/09/2012 09:23   | La Dépêche du Midi |
 
Vols de mise en garde
 

 
Le CAP 10 a assuré le spectacle.
 
L'idée de départ était de pouvoir montrer aux pilotes de l'Aéroclub de Graulhet des situations de vol potentiellement dangereuses et... d'apprendre à en sortir ! L'identification du départ en vrille puis son rattrapage faisaient plus particulièrement l'objet du challenge. Anne-Laure Galloux, membre mandaté de notre Conseil d'Administration, a rencontré les dirigeants de l'aéroclub Midi-Pyrénées-Voltige de Toulouse, pour qu'ils aident l'Aéro Club à concrétiser cette opération de sécurité aérienne.
 
Un CAP 10 est donc venu samedi dernier à Graulhet et l' Aviation Civile a autorisé la création de 2 «box de voltige» à la verticale de l'aérodrome. L' équipe de logistique de MPV, avec 2 instructeurs de vol, a pris les choses en main et a pu «briefer» puis faire voler 10 pilotes graulhétois. Le bilan a été excellent; les pilotes qui ont participé savent maintenant comment détecter puis corriger un départ en vrille. Vol dos, chandelles, boucles, renversements ont fait leur joie, mais aussi celle de ceux qui sont restés au sol pour encadrer, faciliter ces démonstrations...et assister au spectacle !
 
PUBLIÉ LE 12/09/2012 09:22 | La Dépêche du Midi |  J-C C
 
Briatexte : Ecole, grosse colère des parents d'élèves
 

 
Les parents d'élèves ont occupé l'établissement hier matin. /Photo DDM, J-C C.
 
Hier matin les parents d'élèves ont occupé l'école Jean-Louis Etienne. Ils ont ainsi manifesté leur mécontentement face à l'absence de réouverture d'une classe pourtant annoncée.
 
«L'inspection académique avait accepté la réouverture, l'enseignante avait même été prévenue» souligne une professeur de l'école. Il semblerait que ce soit du côté du CDEN (conseil départemental de l'éducation nationale) qu'il y ait finalement eu un arbitrage en défaveur de Briatexte. «Notre colère est d'autant plus grande que nous apprenions l'ouverture d'une troisième classe dans une petite école du Tarn comptant seulement 48 élèves, portant son effectif à 16 élèves par classe» fustige une maman.
 
A Briatexte on compte 7 enseignants pour 192 élèves, soit plus de 27 enfants par classe. Tous les niveaux seront affectés par la restructuration imposée par l'absence de réouverture, donnant lieu à un petit jeu de chaises musicales pour arriver à caser tout le monde. «Il faut aussi rappeler que dans le RPI Briatexte - Saint Gauzens - Puybegon, nous sommes en zone ECLAIR» souligne Bernard Bacabe, maire du village, qui s'étonne lui aussi de la disparition de ce poste d'enseignant après le comptage de la rentrée. Pour faire entendre sa voix, comme celle des parents et des enseignants, l'élu a sollicité un rendez-vous avec les autorités compétentes pour obtenir des explications et défendre l'école de Briatexte.
 
 
PUBLIÉ LE 13/09/2012 09:31  | La Dépêche du Midi |
 
Les jeunes sont invités à créer un opéra rock
 

 
Gilles Ramade, musicien, artiste lyrique, metteur en scène est aussi aueur et compositeur. / Photo DDM, arch.
 
Gilles Ramade embarque à nouveau dans une grande aventure humaine : la création d'un opéra rock «La Vague» qui sera joué par des jeunes désireux de vivre cette expérience. Ils habitent Carmaux et Graulhet, ont entre 14 et 17 ans et n'ont que deux mois pour mener à bien ce projet.
 
Comment est né ce projet de comédie musicale sur Graulhet ?
 
C'est né de ma collaboration avec Jérôme Rigaud, coordonnateur des politiques éducatives à la mairie de Graulhet. Sur Carmaux, nous avons travaillé ensemble près de 10 ans. C'était donc à la base une collaboration professionnelle, mais au fil du temps, nous nous sommes liés d'amitié.
 
Comment allez-vous mener à bien cette aventure ?
 
Nous convions tous les jeunes de Graulhet ce samedi 15 septembre à partir de 10 heures à l'auditorium. Nous en retiendrons une vingtaine. Une fois chaque rôle attribué, nous allons procéder aux répétitions qui se dérouleront sur Graulhet durant les vacances de novembre. Elle sont intenses mais nous faisons tout cela avec beaucoup d'amusement et de plaisir. Ce qui prime, c'est la rencontre des jeunes entre eux. Je ne suis pas obsédé par le résultat. La représentation finale c'est pour moi la carte postale du voyage mais tout ce qui se passe en amont est aussi important. La première représentation aura lieu le 9 novembre à Cap Découverte et nous rejouerons le lendemain à Cap découverte et le 13 novembre au Forum de Graulhet.
 
Quel est le sujet de «La vague» ?
 
Il est assez sombre puisque cet opéra rock fait écho au fascisme. C'est une histoire vraie. Ce spectacle relate l'histoire d'un professeur qui mène des travaux pratiques sur l'autorité, démontrant que même les plus rétifs se plient. Ce spectacle est rempli d'humanisme et nous interroge à tous. Même si cette expérience conduit à un travail pédagogique, vu qu'il n'y a aucune compétition, aucune note, aucune correction, nous vivons tous pleinement cette aventure humaine.
 
PUBLIÉ LE 13/09/2012 09:51 | La Dépêche du Midi |   J-C C
 
Plus de 10 000 visiteurs attendus à la Fête du cheval
 

 
Jean-Pierre Laurents et Blaise Aznar devant l'affiche de la nouvelle édition de la fête. /Photo DDM, J-C C .
 
C'est une de ces bonnes idées dont on se demande pourquoi on ne l'a pas eue plus tôt. Cette année la traditionnelle fête du cheval de l'association Salomon de la Broue n'aura pas lieu le troisième mais le quatrième dimanche de septembre. «Ceci va permettre d'éviter de tomber en même temps que Terre gourmande à Lautrec. En plus c'est plus loin de la rentrée» explique Jean-Paul Laurents, président fondateur de l'association. Cette date permet aussi d'être confondue avec les Journées du patrimoine.
 
Si on associe volontiers l'image de Graulhet avec celle de la mégisserie, c'est oublier la véritable culture équestre du graulhétois. Les professionnels, les amateurs avertis comme le grand public ne s'y trompent pas. C'est entre 10 000 et 12 000 visiteurs qui sont attendus sur le site de la Bousquétarié où se dérouleront le 23 septembre la foire aux cheveux, produits de terroir, artisanat d'art et le vide- greniers. «Je tiens à remercier l'énorme travail qui est fait. Il y a des demandes de toute la France et même de l'étranger» se félicite Blaise Aznar conseiller municipal délégué aux sports et aux festivités. Déjà près de 450 exposants se sont inscrit au vide-greniers. «La seule inconnue est la météo. La fréquentation dépendra beaucoup de ce facteur» souligne Blaise Aznar. Quant à la nouvelle date de la manifestation : «On va sans doute la garder pour les prochaines éditions» confie Jean-Paul Laurents qui se donne sans compter dans cet événement d'envergure.
 
 
PUBLIÉ LE 13/09/2012 09:51  | La Dépêche du Midi |
 
Dadou cyclotourisme sur les routes du Cantal
 

 
Cinq adhérents de l'association «Dadou cyclotourisme» de Graulhet ont effectué un séjour de cinq jours sur les belles routes des volcans d'Auvergne. Dans leur périple ils ont été accueillis et accompagnés par un groupe de cyclos du club d'Aurillac avec lesquels ils ont pédalé sur des routes bien aménagées pour les deux roues, où le partage de la route n'est pas un vain mot. Le groupe a rayonné au départ de Roannes-Sainte-Marie, lieu de la villégiature, en direction de Marcalès un des plus beaux villages de France, la route des Crêtes et la vallée de la Jordanne avec la montée du Puy Mary, le Pas de Peyrol, le col de Neronne, lieu de pâturage des vaches de race Salers, la visite du village de Salers, le mur de Barrez, le circuit des lacs dans un environnement magnifique. 
 
Le côté touristique culturel et gastronomique n'a pas été oublié avec la visite de la ville d'Aurillac, et la fabrique d'une fromagerie traditionnelle de Salers. C'est avec regrets que les cyclos Graulhétois ont quitté leurs amis Auvergnats avec des souvenirs pleins la tête. Quant aux sorties du lundi, du mercredi, du vendredi et du samedi, elles ont désormais lieu à 13h30 au départ de la place du Jourdain. La sortie du dimanche matin quant à elle voit son départ à 8 heures.
 
PUBLIÉ LE 13/09/2012 03:51  | La Dépêche du Midi |
 
Labessière-Candeil : Une nouvelle vie pour «Le Mélilot»
 

 
Cédric Laporte, nouveau gérant du lieu.
 
Après un mois de travaux de rénovation, le bar-restaurant «Le Mélilot», désormais géré par Cédric Laporte, vient d'ouvrir ses portes au cœur du village. «L'ancien propriétaire m'avait fait part de sa volonté de vendre cet établissement et je me suis lancé dans cette aventure», confie-t-il, ajoutant «En plus du projet professionnel, il y avait aussi la volonté de voir perdurer un commerce dans ce village». Ouvert six jours sur sept (fermeture le lundi), «Le Mélilot» comprend une grande pièce pour la restauration, mais aussi une salle pour des soirées festives.
 
Côté cuisine, tous les équipements professionnels permettent à Cédric Laporte de donner libre cours à son imagination culinaire pour des formules adaptées au repas du midi et des compositions plus élaborées. Au menu ou à la carte, il y a en a pour tous les goûts. Un dépôt de pain sera assuré les jours d'ouverture.
 
Renseignements au 05.63.34.80.37.
 
PUBLIÉ LE 14/09/2012 09:18   | La Dépêche du Midi |
 
Briatexte : Une nouvelle saison est en route pour la Gymnique
 

 
Lors de la remise d'un beau chèque par un partenaire du club .
 
La Gymnique briatextoise a été distinguée lors du forum des associations pour les résultats positifs, pour le moins, lors de l'année précédente. 2 duos ont porté haut les couleurs de Briatexte dans les différents championnats d'accro gym, départemental, régional et même national.
 
En effet Margot Pélizzon, et Laurie Zuroviek ont obtenu le titre de championnes du Tarn, championnes de la région et pour finir championnes de France, quant à Morgan Seguiri et Chloé Asse elles ont été vice championnes du Tarn et de la région. Tout cela lors de la première année de participation à l'accro gym. Belle mise en lumière du club au moment de redémarrer une nouvelle saison. Les inscriptions ont déjà commencée, elles continueront le mercredi 12 septembre de 16h30 à 18h30 au stade municipal. Tous les enfants reprendront le chemin du gymnase le mercredi 19 septembre.
 
Les cours de gym adulte démarrent lundi 10 septembre aux heures habituelles avec, cette année, une nouveauté : un cours de gym seniors (gym douce) tous les lundis de 14h30 à 15h30. Pour plus de précisions, contacter le 06.14.23.55.43. Par ailleurs, les membres et les gymnastes de la Gymnique briatextoise tiennent à remercier le Crédit Agricole pour la très belle subvention qu'il a allouée au club. Cette aide a permis l'achat de matériel pour la Baby Gym et de justaucorps pour les deux nouvelles sections (gym acrobatique et gym aérobic).
 
PUBLIÉ LE 14/09/2012 03:49   | La Dépêche du Midi |
 
Le retour des cours de danses africaines
 

 
Fabrice enseigne l'art de la danse en Europe depuis 2009.
 
L'association Mon-Ni-Mon donnera son premier cours d'essai gratuit le 18 septembre à 19h30 à la salle de boxe de Graulhet au stade Noël Pélissou, face au bureau de poste. Les cours démarreront le mardi 2 octobre à 19h30 et se dérouleront le mardi et le jeudi de 19h30 à 21 heures.
 
Suivant le niveau de chacun seront mis en place deux cours, assurés pendant les vacances de Toussaint, un cours de débutants et un cours de confirmés. Il seront assurés par le danseur Ivoirien «Fabrice «formé à l'école de danse le «Djolem d'Abidjan «où il a appris les danses traditionnelles Ivoirienne, le chant, la comédie et les percussions avant d'enseigner la danse pendant cinq ans dans la compagnie «d»Avo d'Abidjan «et quatre ans dans la compagnie «Munlato «. Depuis 2009, il enseigne l'art de la danse en Europe. Les percussionnistes Théo et Léo sont originaires de Sahidou en Cote d'Ivoire. Ils donnent des cours de percussions et accompagnent les cours de danse africaine depuis 2000 en France.
 
PUBLIÉ LE 15/09/2012 03:49   | La Dépêche du Midi |
 
Montauban vainqueur de la Ligue jeu provençal
 

 
Vainqueurs et finalistes du concours de Jeu Provençal.
 
Guy et ChristianLagarde des Players Montalbanais ont remporté le week-end dernier le championnat de Ligue de jeu provençal en battant Kevin Ghrifa et Vincent Galaup de la Boule d'Or en finale. Les deux doublettes se sont ainsi qualifié pourles finales nationales en 2013 à Beaucaire. Les Joyeux Pétanqueurs la Ligue midi Pyrénées le comité du Tarn la ville de Graulhet le conseil Général pour avoir fait confiance a la société des Joyeux Pétanqueurs Graulhetois a l'organisation de cette première ligue Provençale dans le Tarn et donne rendez vous a tous les pétanqueurs et pétanqeusses les 18, 19 et 20 mai 2013 pour le concours Ligue Midi Pyrénées, avec les 8 départements en compétotion minimes, cadets, juniors, séniors triplettes, féminines triplettes, promotion, et doublettes mixtes.
 
PUBLIÉ LE 15/09/2012 03:47 | La Dépêche du Midi | J-C Clerc
 
Briatexte : Education, les parents d'élèves ne décolèrent pas
 

 
Le rendez-vous a eu lieu dans la cour de récréation de l'école. /Photo DDM, J-C C
 
Plus d'une cinquantaine de parents d'élèves se sont retrouvés jeudi soir à l'école après les cours. A l'ombre des platanes, à l'heure de l'apéritif, et même si l'ambiance était bon enfant, c'était l'incompréhension et la colère qui dominaient. Depuis mardi, suite à l'absence de création de poste, les parents se mobilisent et après l'occupation de l'école l'heure était au premier bilan de l'action.
 
«Jusqu'au jeudi 6 septembre, en raison du nombre d'élèves à la rentrée, la neuvième classe était ouverte. C'est lors de la réunion du lendemain qu'il a été décidé d'ouvrir trois classe et d'en fermer trois autres dont la notre» résume une maman qui poursuit «L'inspecteur d'académie a décidé de faire ce choix pour que cette réunion se passe bien et éviter un nouveau boycotte. Nous faisons aujourd'hui les frais de tout cela, ou plus exactement nos enfants.» Une autre poursuit, exaspéré : «De toutes les façons c'était joué, le maire d'Ambialet avait déjà déclaré dans la presse qu'il aurait sa troisième classe. Tant mieux pour eux, mais il n'y a que 48 élèves. Ici, nous sommes en zone Eclair et les classes sont pleines» renchérit-elle.
 
Du côté des enseignants on est plus pondéré, mais tout de même inquiets. «Il y a une classe de toute petite section à 28 élèves et une de CM à 29. Si deux élèves arrivent en cours d'année on va arriver à 31. Ce n'est pas possible» explique une professeur. «Hier le directeur académique des services de l'éducation nationale que nous avons rencontré a déclaré qu'il ne reviendrait pas sur son choix» s'exaspère une maman.
 
Dans leur combat les parents d'élèves bénéficient du soutien des maires de Puybegon, Saint Gauzens et Briatexte qui forment le regroupement pédagogique. Jeudi soir les parents ont aussi eu la visite du député Jacques Valax: «La rentrée s'est plutôt bien passé par rapport aux autres années, mais il y a deux problèmes dans le département. J'ai fait part de la situation au Ministère de l'éducation nationale»déclarait-il. Quant aux parents, ils ne comptent pas en rester là.
 
PUBLIÉ LE 15/09/2012 03:47    | La Dépêche du Midi |
 
Football-club graulhétois : l'expérience aidant
 

 
Mardi soir, au début de l'entrainement ils étaient déjà une trentaine de joueurs. /DDM.G.D.
 
Michel Cuxac, huitième mandat de président, Patrice Insa, cinquième saison d'entraîneur, la plupart des joueurs de l'équipe seniors qui sont au club depuis l'école de foot. Le Footbal Club Graulhétois a acquis de l'expérience à défaut de maturité. Cette qualité qui lui permettrait de quitter la Promotion Ligue pour la division au-dessus en fin de saison. Une remontée qu'il a raté de peu -le club a fini 2e de poule- lors du précédent exercice.
 
Avoir un peu de chance
 
«Il nous a manqué le coup de pouce de la chance» Avance M. Cuxac. P. Insa préfère parler de réalisme. «Surtout devant les buts adverses. Les buteurs ont du mal à cadrer les tirs. Et ça recommence cette saison. Samedi dernier à Rieupeyroux, pour l'ouverture, un seul des cinq duels avec le goal a trouvé les chemins du filet».
 
Reste que 50 seniors aux entraînements à l'Estarié, ça ne s'était pas vu depuis longtemps. «Il y a beaucoup d'assiduité.Les recrues sont nombreuses et de qualité, et les jeunes -Cinq U19 dans le groupe samedi dernier- se posent en candidats. Cette saison, nous comptons 18 ou 19 joueurs dans le groupe contre seulement 13 l'an dernier.Ce qui va créer une saine émulation» espèrent P. Insa et son second depuis début août, Abdel Kouider. La poule avec des clubs du Tarn du Tarn et Gronne et de la Haute-Garonne, n'est pas plus dure que les saisons précédentes. Le FCG est rôdé en repartant sur les bases de la saison passée. Reste à gagner !
 
PUBLIÉ LE 17/09/2012 07:54  | La Dépêche du Midi | Richard Bornia
 
La pollution du Dadou provoque l'émoi
 

 
La mise en place d'un barrage flottant a stoppé la pollution du Dadou.
 
Gros émoi hier matin, vers 11 heures, sur la place principale de Graulhet, à l'heure du marché. Un groupe d'écologistes s'aperçoit qu'au fil de l'eau, le Dadou charrie, en surface, des plaques d'hydrocarbure. L'alerte est immédiatement donnée à la brigade de gendarmerie autonome et à la caserne de sapeurs pompiers. En tout 10 militaires et 15 sapeurs pompiers sont mobilisés pour combattre la pollution et pour trouver les origines de celle-ci. Les sapeurs spompiers mettront notamment en place un barrage flottant pour endiguer les très nombreuses galettes noires qui flottent au gré du courant. Un travail minutieux qui permettra dans un premier temps de circonscrire la pollution . Dans un deuxième temps, les galettes de pétrole ont été retirées des eaux du Dadou. Fort heureusement, aucun poisson n'a souffert de cette pollution qui semblait n'être qu'en surface. Les gendarmes de Graulhet, quant à eux, ont mené l'enquête.
 
Des riverains ont signalé que des personnes faisaient des travaux dans une ancienne mégisserie désaffectée, située dans le quartier Saint-Pierre. Arrivées rapidement sur les lieux, les forces de l'ordre ont constaté la fuite d'un très grande citerne rouillée. Le gasoil coulait dans le Dadou. Quelle quantité de liquide s'est échappée de cette cuve ? Selon les premières estimations, 200 litres environ de pétrole auraient rejoint le cours d'eau. Les individus qui étaient sur le site de la mégisserie ont été entendus par les gendarmes en début d'après- midi. Les services de la ville se sont mobilisés : «Tout le monde, sapeurs pompiers et gendarmes, a fait le maximum pour éviter une propagation de cette pollution», indique Claude Fita, maire de Graulhet. Depuis son élection, Claude Fita a fait une priorité de la dépollution des anciennes mégisseries et de leur réhabilitation.
 
«Malheureusement, ce qui vient de se produire aujourd'hui, me conforte dans notre volonté de continuer à faire disparaître les friches industrielles», indique le premier magistrat.
 
 
PUBLIÉ LE 18/09/2012 03:51   | La Dépêche du Midi |
 
Un ordre du jour chargé jeudi à 18h30
 

 
Le projet de phytoremédiation dans le cadre de l'appel à projet Eco-industries de l'ADEME sur la plaine de Millet sera débattu.
 
La prochaine réunion du conseil municipal en séance publique aura lieu ce jeudi 20 septembre à 18h30 à la salle de la république de l'hôtel de ville. La taxe sur la consommation finale d'électricité, la prise en charge des frais d'obsèques des personnes dépourvues de ressources suffisantes, la remise gracieuse de pénalités sur taxe d'urbanisme, l'exonération de la taxe sur les spectacles et la dissolution de l'Association foncière de remembrement seront à l'ordre du jour. Concernant les affaires scolaires élus débattront de la convention avec la FOL, la répartition des charges de fonctionnement des écoles publiques, de l'attribution de subventions exceptionnelles de fonctionnement et du contrat éducatif local. Seront aussi à l'ordre du jour l'acquisition d'une parcelle de terrain chemin de la Bouscayrolle, le déclassement en vue de son aliénation d'une partie du chemin rural de «Prégengut», au lieu-dit «Prébengut», le projet de phytoremédiation dans le cadre de l'appel à projet Eco-industries de l'ADEME sur la plaine de Millet et la démarche de réduction d'utilisation des produits phytosanitaires. Concernant la communauté des communes Tarn et Dadou les élus se prononceront plusieurs modifications des statuts. Le projet de révision du schéma d'accueil des gens du voyage du Tarn, la désignation des représentants de la commune à la commission de suivi de site du C.T.S.D.U. de Mariole seront aussi à l'ordre du jour.
 
PUBLIÉ LE 18/09/2012 09:19   | La Dépêche du Midi |  
 
Quatorze nouvelles rues et chemins
 

 
La commission en charge de l'appellation des noms des rues.
 
La commune poursuit le processus des dénominations de voirie en vue de répondre aux impératifs techniques et administratifs liés à l'identification précise des adresses (recensement INSEE, services postaux, messageries, services médicaux, d'incendie et de secours, opérateurs réseaux divers). Une commission ad hoc travaille en vue d'étudier et de proposer dans un premier temps des dénominations de voies, routes et chemins, et de permettre ensuite une numérotation métrique.

Lors de sa réunion de juin elle a formulé des propositions pour des dénominations concernant le secteur compris entre la route de Castres (RD 83) et la route de St Julien du Puy (RD 26). Sept chemins ainsi été nommés après validation par le conseil municipal : route de la Vaurounarié, du lieu-dit «Les Clots» D 26 vers la route de Castres ; chemin de Teyssonié, du lieu-dit «Les Clots» jusqu'à la route de La Vauronarié ; chemin d'En Rousset, du lieu-dit «Les Clots» jusqu'à «Le Rousset» ; chemin de Tastevi, de la VC N° 5 jusqu'à la route de La Vaurounarié ; chemin des Taillades, de la Vaurounarié jusqu'à «Les Taillades» ; chemin des Sarments, de la Vaurounarié jusqu'à «Les Taillades» ; chemin des Aulnes, de la Vaurounarié jusqu'à «Les Vergnas» ; chemin du Vergnas, de la Forêt Basse jusqu'à «Les Vergnas» ; route de Gachou, du lieu-dit «La Fergounié» jusqu'à la route de Castres (D83) ; chemin des Mounoyes, de la «Tuilerie d'Audouy» (D26) jusqu'à la route de la Forêt Basse ; route de la Forêt Basse, du lieu-dit «Le Sibadou» (D26) jusqu'à la route de Castres (D83) ; chemin de La Fédal, du hameau des Salvages jusqu'à la route de La Forêt Basse ; chemin de la Forêt Haute, de la route de Gachou jusqu'au lieu-dit «Forêt Haute» ; chemin des Salvages, du hameau des Salvages D26 au lieu-dit «Le Sibadou» D26.
 
PUBLIÉ LE 19/09/2012 08:11  | La Dépêche du Midi |
 
La cuve percée pollue encore le Dadou
 

 
200 litres d'hydrocarbures s'étaient déjà déversés dimanche dans le Dadou./ Photo DDM
 
Une citerne rouillée contenant un mélange de fuel et d'huiles de vidange avait provoqué, dimanche, une pollution sur le Dadou, la rivière qui traverse Graulhet (lire notre édition de lundi). La même citerne, qui se trouve dans cette mégisserie désaffectée du quartier Saint-Pierre, a encore fait parler d'elle ce mardi. Il semble que les personnes qui effectuent des travaux sur ce site aient cru bien faire en déplaçant la cuve. Mais celle-ci fuyant, leur manœuvre a entraîné un nouveau déversement d'hydrocarbures sur les berges du Dadou «sans que le cours d'eau ne soit affecté pour l'instant», préciait hier soir la préfecture du Tarn.
 
Quoi qu'il en soit, cette nouvelle pollution a mobilisé hier après-midi à 15 heures sapeurs-pompiers, gendarmerie et agents de l'Onema (office national de l'eau et des milieux aquatiques). Leur intervention a consisté à obturer la cuve, nettoyer les berges et renforcer le barrage flottant mis en place dimanche. Quelques dizaines de litres seulement auraient fui cette fois alors que dimanche, ce sont près de 200 litres de pétrole qui s'étaient déversés dans le Dadou.
 
Réaction du maire de Graulhet
 
Claude Fita confirme: «Cette fuite n'est que la suite de ce que j'avais constaté dimanche matin sur le Dadou. C'est au niveau de la même usine, de la même cuve. Je peux vous assurer que cela ne représente aucun danger pour les riverains, ni pour la faune. Les pompiers ont installé des barrages flottants qui fonctionnent bien. La situation est maîtrisée. La pollution est notre préoccupation constante et nous veillons à traiter ce risque dans les friches industrielles qu'elles soient propriétés publiques ou privées».
 
PUBLIÉ LE 19/09/2012 09:27  | La Dépêche du Midi | DM
 
Briatexte : La mise en lumière des associations
 

 
Raymonde Azémar distinguées pour sa longue implication au sein de familles rurales.
 
La municipalité briatextoise a organisé à la salle culture et loisirs le traditionnel rendez-vous du forum des associations. Nombreuses étaient celles ayant répondu présent à l'appel de la Mairie. On y découvrait pèle mêle la gymnique, l'association qui a eu en charge la restauration du pigeonnier, l'association sportive briatextoise, l'océan du souffle, l'admr, rando crêtes, l'âge d'or, une nouvelle association qui propose du théâtre nommée «Mangeurs d'étoiles», le comité des fêtes, l'école de musique
 
«Lo tustet», familles rurales, le club de judo et broussard club qui propose de l'aéromodélisme. La poste avait aussi un stand sur lequel elle présentait son nouveau prêt à poster aux couleurs briatextoises puisqu'il présente le pigeonnier restauré. Le public a ainsi pu découvrir les activités disponibles à Briatexte et faire connaissance avec les responsables de celles-ci. Après la visite tout au long de l'après-midi, est venu le moment des récompenses distribuées par la Mairie, et l'occasion de mettre en lumière certaines personnes pour leur travail, leur talent ou leur longévité… ou les trois réunis !!! Daniel Régnier a été distingué pour l'âge d'or. Raymonde Azémar, est la présidente de «Familles rurales» depuis sa création, soit en 1988, une performance qu'il faut souligner : «Je tiens à préciser que tout ce que nous réalisons n'est possible qu'avec la participation de tous et je dédie donc cette récompense à tous les bénévoles de l'association». Jérôme Ruiz, préside aux destinées de «L'océan du souffle», où il peut transmettre le savoir qu'il a reçu d'un maître. Coté sportifs, Briatexte est servi… Kévin Micheletto, 19 ans, pédale à un haut niveau au club de Saint-Juéry et réussit en cyclo-cross et en compétition sur route. Puis voici une championne de France de rugby avec le club de Gaillac, en la personne d'Audrey Cassayres. Les gymnastes n'ont pas laissé leur part au chien, puisque 4 d'entre elles ont réussi une très belle saison en accro gym, pour leur première participation. Il s'agit de Morgan Seguiri, Chloé Asse, Margot Pélizzon et Laure Zuroviek.
 
 
PUBLIÉ LE 20/09/2012 07:40 | La Dépêche du Midi |  J-C C
 
Le chantier avance place Jourdain
 

 
Maryse Escribe aux abords de la place Jourdain.
 
De nouveaux travaux d'accessibilité sont actuellement en cours dans les rues de la ville, poursuivant le programme élaboré par la commission communale d'accessibilité. Celle-ci s'est constituée dès novembre 2008 faisant suite à la loi du 11 février 2005 sur l'égalité des chances et œuvre pour que la ville soit accessible pour tous. Elle mène pour cela chaque année des tranches de travaux sur la voie publique en ce sens.
 
La commission, composée d'élus, des services techniques de la mairie et des représentants d'associations de personnes handicapées, s'est réunie en début d'année pour travailler sur l'accessibilité de la voirie. Maryse Escribe, conseillère municipale déléguée au handicap confie : «Pour l'année 2012, ce qui a été retenu par la commission, c'est la place du Jourdain. Son aménagement rentre dans le PAVE, le plan d'accessibilité voirie et espace. Ce parcours au départ de la mairie passe par le centre ville, la rue Jean Jaurès, la place du Jourdain et Crins en incluant le PRBG, à savoir la future passerelle, la médiathèque, la maison de retraite, l'avenue Victor Hugo et le retour à la mairie». Une des difficultés consiste à intégrer ces travaux d'accessibilité dans le schéma global des travaux de la ville. «Nous prenons en compte les travaux qui s'effectuent dans la ville et notamment en 2012 sur la place Jean Moulin. Une attention particulière est portée aux stationnements dédiés aux personnes handicapées. Le nombre de ces stationnements est largement au delà du taux préconisé par la loi qui est de 2% puisqu'à Graulhet, il s'élève en effet à 3,8% «se félicite Maryse Escibe.
 
Ces aménagements s'inscrivent dans le cadre d'un programme annuel déjà budgétisé qui se terminera en 2015 où «tout devrait être accessible à tous». Si la mairie a déjà été aménagée pour une «mise en accessibilité», l'ensemble des autres bâtiments publics de la ville devra l'être lui aussi avant cette échéance.
 
Une permanence est assurée pour que les habitants apportent témoignages et propositions sur ce sujet dans les locaux du centre communal d'action sociale le mercredi de 14h30 à 16h30.
 
 
PUBLIÉ LE 20/09/2012 09:07   | La Dépêche du Midi |
 
Terre Occitane inaugurée ce vendredi
 

 
Le programme est disponible dans les locaux de l'association ou: terreoccitane81@gmail.com.
 
L'inauguration des locaux aura lieu le vendredi 21 septembre. Terre Occitane regroupe des artistes et artisans qui viennent exposer leurs créations, 5 place du Mercadial(1). «C'est donc le lieu idéal pour faire un cadeau original tout en aidant les artistes». Assure Véronque Alber-Latour, inspiratrice de l'association. Une exposition d'Alex Tauvel d'Andernos les Bains (33) démarrera à partir du 21 septembre.
 
De son côté, Véronique Alber-Latour expose des réalisations en scrapbooking et home deco, Patricia Bertaso expose de l'origami, du kirigami, du pergamano et des bijoux en pâte fimo, Aline Taghri expose des objets en cuir, Anne-Marie Molinier expose des assiettes et objets en porcelaine peinte à la main, Françoise Andouard expose des objets de décoration en vitrail, Hélène Masserot expose des marionnettes artisanales ainsi que des petites elfes, Maud Tou expose des meubles et objets décoratifs en carton. «L'association recherche toujours des artistes et artisans pour venir exposer. Le but est de promouvoir des artistes et artisans en les regroupant en un lieu unique convivial. L'association propose également un salon de thé avec vente de de thés en vrac.» Quant aux ateliers ils débuteront début octobre : scrapbooking (mise en valeur de photos par la réalisations de mini-album, pages...), home déco, carterie (adultes, ado, enfants), origami (pliages de papiers artistiques), pergamano (dentelle de papier) (adultes, ado, enfants), cuir (réservé aux enfants), contes pour enfants avec thé pour les parents.
 
(1) Locaux ouverts du mardi au samedi de 10h30 - 12h00 / 13h00 - 18h00
 
PUBLIÉ LE 21/09/2012 03:50  | La Dépêche du Midi | G.C
 
Montdragon : Première bougie en beauté pour le centre de loisirs
 

 
Une des nombreuses activités qui animent le centre de loisirs.
 
Le centre de loisirs de Montdragon qui a ouvert ses portes tout l'été a profité d'une soirée avec les parents pour faire un bilan de sa 1ere année d'activités.
 
Une année satisfaisante puisque 100 familles ont fait confiance à la structure, 153 enfants dont 40 adolescents de 13 à 17 ans ont été accueillis. Afin de fêter comme il se doit cette première bougie, Gaétan Massoutié le directeur du centre et son équipe ont organisé une sympathique soirée avec auberge espagnole. Soirée dans laquelle, les enfants eux-mêmes étaient animateurs et guides avec des jeux bien spécifiques dans le but de découvrir tout ce qui est fait au centre. Ce centre de loisirs comme ceux de Lautrec et Venès sont gérés par la communauté des communes du Lautrecois. Seul celui de Lautrec est associé à l'école et pratique une garde les matins et soirs avant et après l'école pour les élèves de l'école primaire.
 
 
PUBLIÉ LE 21/09/2012 09:30   | La Dépêche du Midi |
 
Sibylle de Carnas expose à l'atelier
 

 
Jusqu'à la fin de l'année l'atelier Jéfré Dubochaiz expose des œuvres de Sibylle de Carnas. «Nous nous connaissons depuis la Rentrée des artistes de 2006 à laquelle nous avons participé «explique Jéfré Dubochaiz. Cette amitié a murie au fil du temps comme le travail de Sibylle de Carnas.
 
«je me défini plutôt comme une bidouilleuse «explique-t-elle sans fausse modestie. Son déménagement à Puylaurens lui a ouvert de nouveaux horizons et la participation à une exposition collective dans son village d'adoption l'a obligé à «se mettre au boulot «. Et force est de constater que cette maturité a fait merveille.
 
Au delà de l'académisme l'artiste utilise pigments, collage, brou de noix ou épluchure de radis noir pour livrer des œuvres fortes et sensibles, des paysages reflétant avant tout le paysage intérieur que chacun porte en soi. Des œuvres à découvrir dans l'atelier tous les mercredis de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures ou bien sur rendez-vous. Quant au vernissage de l'exposition, il aura lieu le vendredi 28 septembre à 18 heures en présence de l'artiste.
 
PUBLIÉ LE 21/09/2012 09:28 | La Dépêche du Midi |
 
La nouvelle saison du Boxing Savate
 

 
L'équipe du SCG Boxing Savate dans la salle rénovée.
 
La saison sportive vient tout juste de démarrer pour le SCG Boxing Savate. Pour cette nouvelle saison, le club qui recèle de nombreux champions dans différentes disciplines bénéficie d'un nouveau sol dans sa salle d'entraînement au stade Noël Pélissou.
 
Tout au long de l'année le SCG Boxing Savate va proposer à ses licenciés la découverte de différentes disciplines de sport pieds poings (K1- K1 Rules, Kick boxing, Full contact, Chauss'Fight) en gardant comme fil conducteur la savate boxe Française. «Il est possible de se renseigner et de retirer les dossiers d'inscription directement à la salle de boxe aux horaires des entrainements le lundi, le mercredi et le vendredi de 19 h30 à 21 heures pour les plus de 15 ans, et le mercredi et le samedi de 14 heures à 15h30 pour les 7 à 14ans» explique El Hiamine Mansouri, président du club.
 
Une première séance d'initiation sera offerte pour permettre à chacun de découvrir la boxe pieds poings et d'essayer quelques techniques.
 
Depuis trois ans le club a ajouté un nouveau créneau horaire, le vendredi de 12h15 à 13h15 pour les adultes débutants désireux d'apprendre les techniques de la boxe. Cette séance est un moment de défoulement et se termine par quelques renforcements musculaires avec des courbatures garanties pour les débutants. «La savate boxe française, est un sport de combat à la portée de tous. Vous assimilerez sans risques des techniques de coups de poings et de pieds, des techniques de protection contre des coups portés lesquelles vous permettront d'acquérir confiance en soi, lucidité, efficacité, coordination, équilibre et souplesse «précie El Hiamine Mansouri. Pratiquée pour le loisir ou pour la compétition, chacun peut y prendre plaisir, toujours dans le respect de soi-même comme d'autrui et d'autrui.
 
Pour de plus amples renseignements sur le club il est possible de se renseigner en téléphonant à son président au 06.62.98.03.10.
 
PUBLIÉ LE 21/09/2012 03:51   | La Dépêche du Midi |
 
Une expo pour la paix
 

 
Une expo à l'hôtel de ville.
 
C'est ce vendredi 21 septembre que se clôture l'exposition pour la Paix du secours populaire. Les photos et poèmes réalisée par Bernard Moré, animateur depuis de nombreuses années de l'atelier «La pellicule poétique» à la maison de quartier de Cantepau à Albi sont visibles dans la salle de la République de l'hôtel de ville aux heures d'ouverture de la mairie
 
PUBLIÉ LE 22/09/2012 08:33  | La Dépêche du Midi |  G.D.
 
L'union des commerçants renaît
 

 
Daniel Sannou et Pascal Marieu les deux présidents seront assistés de Morgane Calmont, secrétaire, et Bertrand Warlop, trésorier./Photo DDM
 
Une renaissance !. C'est ainsi que les deux nouveaux présidents Daniel Sannou et Pascal Marieu'envisagent le retour d'une union des commerçants désormais baptisée Cœur de ville - commerçants et artisans de Graulhet.
 
«L'Ucag dissoute, il fallait repartir sur de nouvelles bases, en oubliant les querelles anciennes entre commerçants du haut et du bas de la ville», argumentent les deux commerçants, qui visent dans un premier temps une soixantaine d'adhérents, après la première réunion d'explications attendue.
 
Le secteur de prospection concerne le centre-ville, de St -Projet au Mercadial en passant par le Jourdain, les avenues Victor Hugo, Gambetta, De Gaulle, place Bosquet et alentours.
 
«Le but de l'association sera de re-dynamiser le centre-ville en fédérant les commerçants et artisans, pour parler d'une même voix. Ensuite, à nous de mettre nos manifestations en rapport avec les événements de l'année et les événements d'ampleur organisés par d'autres associations», explique Pascal Marieu.
 
Trop de vitrines vides
 
«Le centre-ville ne manque pas d'atouts. Avec la réfection de la place Jean-Moulin, il en récupère un nouveau. Maintenant, nous allons nous attacher à faire venir de nouveaux commerces. Il manque, c'est une évidence, un chausseur, un pressing et une boutique de prêt à porter masculin. Nous avons l'intention de travailler avec la CCI, pour faire en sorte qu'il y ait moins de vitrines badigeonnées au blanc d'Espagne ou tapissées au papier kraft».
 
PUBLIÉ LE 23/09/2012 03:48    | La Dépêche du Midi |
 
L'ADDAH reprend les sorties
Au départ du bus.
 
C'est par une belle journée de septembre que l'A.D.D.A.H. (association de défense des droits des accidentés et des handicapés) sections de Grauhet et de ST Sulpice a fait sa 2e sortie annuelle pour une visite de Monestiès, guidée du village et du musée.
 
Le champ d'action de l'association ne se limite pas à la défense des accidentés et des handicapés puisque grâce à son service juridique, elle traite tout problème administratif ou litige juridique quel qu'il soit, quelques dossiers sur le médiator, depuis la sortie du décret sur les retraites c'est un sujet sensible et nous sommes sollicités.
 
L'ADDAH section de Graulhet tient sa permanence au bureau du C.C.A.S. de la mairie avec les bénévoles tous les vendredis de 17 heures à 18h30, et le 3ème Mercredi du mois avec le conseiller juridique Mr Thierry JOLY dans les mêmes locaux la prochaine est le mercredi 17 octobre.
 
Pour tout renseignement s'adresser au bureau à Albi au 05 63 54 10 23.
 
PUBLIÉ LE 24/09/2012 10:11   | La Dépêche du Midi |
 
Graulhet temps libre change de présidence
 

 
La nouvelle présidente Joëlle Antoineau micro, aux côtés de l'ancienne.
 
L'association Graulhet Temps libre a tenu son assemblée générale, exceptionnellement à la salle de l'Odéon puisque son local de la place Bosquet est actuellement en travaux.
 
La présidente Mme Dumontier a présenté le bilan de l'année écoulée, avant d'officialiser son départ après 8 ans à la tête du Temps libre. C'est Joëlle Antoine, retraitée de l'éducation, qui lui succède à la tête d'un bureau composé dans la stabilité et des 236 adhérents.
 
Le Temps libre a fait sa rentrée le 20 septembre lors d'une visite guidée du village de Sainte-Eulalie de Cernon puis d'une balade à vélo rail dans le Larzac. Ensuite les maquettes du «Petit Paris» à Vaissac, et le château du Cayla, musée Eugénie et Maurice de Guérin, le poète bien connu, occuperont l'après-midi du 27 septembre. En octobre, le 11, dans l'Hérault, un pique-nique et une randonnée aux gorges d'Héric, précédés de la découverte du village d'Olargues promettent une journée conviviale. Puis, le jeudi 18 octobre, le musée de la Mode et le musée Lapérouse à Albi ouvriront leurs portes à Graulhet Temps libre. Le jeudi 25 octobre, c'est M. Mademba'Sy, «tirailleur, officier et diplomate» qui viendra parler de sa vie bien remplie lors d'une conférence à 14h30.
 
Après les vacances de Toussaint, le 15 novembre une sortie d'une journée à Toulouse emmènera les participants à Blagnac, pour y admirer les «ailes anciennes». Elle sera suivie d'un repas au LP Hôtelier Renée Bonnet avant, sur le retour, d'apprendre tout sur la ville de Verfeil.
 
Le 22 novembre, Marjorie, guide à l'Office de Tourisme de Réalmont, fera découvrir «in situ» l'après-midi tout ce que l'on ne sait pas encore sur cette ville, avant un goûter à L'Impérial.
 
Le 29 novembre, Ludivine Hénocq viendra conter pour les grands à 14h30. Au mois de décembre enfin, le 13, une sortie d'une demi-journée emmènera Graulhet Temps Libre au Salon des Artisans d'Art, avant de clore dignement l'année 2012 le 20, en allant s'encanailler au cabaret Ô Toulouse pour le plaisir de toutes… et de tous (départ 10h30).
 
PUBLIÉ LE 25/09/2012 09:55    | La Dépêche du Midi |
 
L'OBFG propose des cours de chant
 

 
Depuis quelques semaines l'orchestre batterie-fanfare Graulhet-Tarn propose des cours de chant pour les enfants et les adultes avec Marie Diaz.
 
Les cours de chant, collectifs ou individuels, ont lieu dans les nouveaux locaux de l'OBFG les jeudis entre 17 heures et 20 heures.
 
Les cours durent une heure chaque semaine pour les cours collectifs et une heure une semaine sur deux pour les cours individuels. «Le travail est principalement axé sur la variété française et dernière nouveautés des «hit-parade «, mais aussi travail de la respiration pour bien chanter «précise Robert Lacourt, directeur de l'OBFG.
 
Les cours sont dispensés par Marie Diaz, auteur, compositrice, interprète, et coach vocal de très grande qualité aussi connue sous son nom d'artiste SYou.
 
Formée sur les scènes de la région toulousaine où elle intègre diverses formations, c'est de façon totalement autodidacte que SYou s'est initiée à la composition.
 
Pour de plus amples renseignements il est possible de contacter l'OBFGT en téléphonant au 05.36.34.79.03. tous les après-midis du mardi au vendredi ou de consulter le site www.obfgraulhet.fr.
 
PUBLIÉ LE 25/09/2012 09:55 | La Dépêche du Midi |  J-C Clerc
 
La Croix-Rouge a son nouveau local
 

 
Les bénévoles ont été mis à l'honneur lors de la cérémonie./Photo DDM, J-C C.
 
Matériel d'hébergement d'urgence, véhicule de transport des secouristes, tentes, véhicule de secours et bénévoles, tout était fin prêt samedi matin pour l'inauguration du nouveau local de la Croix-Rouge.
 
Après plusieurs mois d'utilisation, quelques derniers «coups de peinture» ont été nécessaires au 51 rue de Peignes pour l'événement auquel ont assisté Caroline Durand, présidente du conseil de la délégation départementale de la Croix-Rouge et Jean Carensac, président du conseil de la délégation régionale de Midi-Pyrénées.
 
«Nous avons décidé de faire venir ces engins, lorsque nous nous sommes aperçus que certaines municipalités ne savaient pas tout ce que pouvait apporter la Croix-Rouge. Nous avons aussi proposé un diaporama, et réalisé des démonstrations de secourisme», explique Bernard Miallet, président de l'antenne graulhétoise de ce mouvement humanitaire international présent dans 186 pays. Les nouveaux locaux sont bien entendus plus grands et plus fonctionnels, pour permettre aux bénévoles de mieux accomplir leurs tâches.
 
270 m2 de surface
 
«Au quotidien, nous travaillons avec les assistantes sociales ou la caisse d'allocations familiales. Chez nous, il y a toujours une notion d'urgence. Nos partenaires savent qu'on peut répondre aux besoins dans la journée», souligne Hélène Cornu, trésorière de l'association.
 
Les locaux mis à disposition par la mairie, d'une surface de 270 m2, comprennent bureaux, kitchenette, espace d'accueil et zone dédiée au stockage et à la distribution. Le secourisme et la formation peuvent aussi y trouver leur place.
 
Du côté de l'aide alimentaire, ce sont trente tonnes qui sont distribuées chaque année aux personnes inscrites sous critère de ressources ainsi qu'en colis d'urgence. Un vestiaire et un «vestiboutique» sont également organisés par les bénévoles. «Nous pouvons aussi fournir des meubles ou du petit électroménager aux personnes qui intègrent un logement social», précise Bernard Miallet. Quant à ce nouveau local, il permet aux bénéficiaires d'attendre à l'abri des aléas climatiques et même d'envisager la création d'un espace «Maman-bébé» ce qui serait une première en Midi-Pyrénées.
 
 
PUBLIÉ LE 25/09/2012 09:55  | La Dépêche du Midi |
 
Labessière-Candeil : Au fil du conseil municipal
 

 
La mairie ./DDM,J.C.C.
 
Salle polyvalente. Le chantier de mise aux normes de la cuisine satellite et des espaces de rangement de la salle polyvalente a été lancé. Les travaux devraient se réaliser entre le 1er octobre 2012 et le 9 novembre. Le mois de septembre sert à la préparation du chantier.
 
PLU. Monsieur le maire a rappelé que les communes d'Aussac, Briatexte, Busque, Labessière-Candeil, Lasgraïsses, Missècle, Moulayrès, Peyrole, Puybegon et Saint-Gauzens se sont lancées dans une démarche d'élaboration de Plan Local d'Urbanisme de compétence communale, tout en conservant une analyse et un travail de concertation à l'échelle supra-communale.
 
Il a présenté à l'assemblée le diagnostic établi par le bureau d'étude Citadia et a donné lecture des grandes lignes du diagnostic qui a été validé.
 
Il a ensuite donné lecture du compte rendu de la réunion comité de pilotage pour l'élaboration du projet d'aménagement et de développement durable (PADD).
 
Plan de prévention des risques technologiques. Monsieur le maire a indiqué que l'élaboration du Plan de Prévention des Risques Technologiques EPC France à Montdragon a fait l'objet de plusieurs réunions de travail au cours desquelles les organismes et personnes associés à l'élaboration de ce plan ont pu faire état de leur avis sur les principes d'élaboration.
 
Le Conseil Municipal, après avoir pris connaissance des documents, n'a pas d'observation à formuler sur ce dossier.
 
Commission de suivi des site. Le mandat des membres du comité local d'information et de concertation (C.L.I.C) sur les risques présentés par l'établissement PEC France à Montdragon était arrivé à expiration. Le conseil municipal a désigné Philippe Galinier comme représentant de la commune.
 
Association «Clé des champs». L'association qui a pour activité, initiée et conçue par elle, l'accueil de loisirs pendant les mercredis et vacances scolaires, des enfants de 3 à 15 ans de la communauté de Communes Tarn et Dadou a sollicité une subvention. Considérant l'intérêt public local attaché à cette activité en matière d'enfance, elle s'est vue attribuer une subvention d'un montant total de six euros pour l'année 2012.
 
PUBLIÉ LE 26/09/2012 03:46    | La Dépêche du Midi |
 
Bonne saison au camping
 

 
La famille Lecointre très satisfaite de sa première saison à Graulhet./ Photo Archives G.D.
 
Pour leur première année de tenanciers du camping de Nabeillou, Alexandra et Yannick Lecointre sont très satisfaits. «La saison a été vraiment très bonne avec une assez forte fréquentation. Nous avons affiché complet dès le 20 juillet et cela jusqu'au 20 aout .Les repas
 
concert nous ont aussi satisfait. Nous avons tourné à une moyenne de 60 personnes par soirée .En tous cas pour nous une chose et sur ces que le camping de Nabeillou et une super affaire. Nous avons hâte de pouvoir démarrer les travaux afin que la saison prochaine soit encore mieux avec davantage d' emplacements de façon a pouvoir répondre a la demande de tous le monde, car certains jours de cette saison nous avons dû refuser pas mal de monde faute de place». Soit, augmenter considérablement le chiffe des 34 emplacements, chalets et mobil-homes compris.
 
PUBLIÉ LE 26/09/2012 09:59  | La Dépêche du Midi |
 
Briatexte : Rugby, 500 enfants attendus au 7e tournoi des Pitchouns
 

 
C'est le premier grand rassemblement des écoles de rugby dans le Tarn.
 
Près de 500 enfants sont attendus, ce dimanche, au stade de rugby, pour la 7e édition du Tournoi des Pitchouns, organisé par l' école de rugby du S.C. Briatexte autour d' Olivier Planès et son équipe dirigeante. Quarante-cinq équipes seront en compétition , dans les catégories moins de 7, 9 et 11 ans. Avant le goûter offert par Leclerc, douze clubs se disputeront la succéssion du Castres Olympique vainqueur de l'édition 2011. Briatexte et Graulhet défendront leurs chances, face à Gaillac, Rabastens, St Sulpice, Castres Olympique, Castanet, Balma, Tournefeuille, Valence d'Agen, Carcassonne, et Lavaur.
 
 
PUBLIÉ LE 26/09/2012 03:48   | La Dépêche du Midi |
 
La Bousquétarié envahie
 

 
Dimanche matin, vers 9h 30 les allées du vide-greniers étaient encore tranquilles./ Photo DDM.G.D.
 
Il faut remonter loin en arrière, sûrement au temps des organisations dans le pré de Millet, pour retrouver la trace d'une telle fréquentation de l'édition annuelle de la fête du cheval et vide-grenier, sur le site de la Bousquétarié. Dimanche matin, les placiers du vide grenier organisé par la mairie ont du caser quelques 338 emplacements dans le sous-bois. L'après-midi, tous les gradins et tout le pourtour de la carrière d'évolutions équestres, ont été envahis de spectateurs. Difficile de préciser un nombre, mais les «comptables» de la collectivité avancent entre 6 et 8 000 personnes.
 
PUBLIÉ LE 26/09/2012 09:59  | La Dépêche du Midi |
 
Le handball en contre-attaque
 

 
Un tournoi scolaire a rassemblé plus de 600 jeunes en juin dernier sur les terrains en harge du stade N. Pélissou.
 
Le H.B.C. Graulhetois voit sa renaissance après 2 saisons de mise en sommeil pour diverses raisons. «Il est implanté sur la salle Primault avec un seul créneau qui le handicape car impossible de créer les équipes voulues notamment en 15 -18 ans et adultes». Regrette un peu le président tarnais Michel Maurel. Actuellement le créneau autorisé est le mercredi de 16h30 à 18h sur des catégories de jeunes mixtes de 5 à 13 ans. «A la suite de la première journée d'inscription il apparait possible d'inscrire en compétition un groupe -9 ans et -11 ans». Cette saison c'est la CTF du comité du Tarn de Handball Nadia Chemai qui aura la lourde charge des entrainements et de la structuration du club avec la formation des entraineurs et de dirigeants. «La tache de la relance ne sera pas facile mais il existe toute la procédure de création d'un club et ne manque plus que des dirigeants ; pour cela nous faisons aussi appel aux anciens pour nous aider». Une info à été lancée dans les écoles et collège. Diverses actions ont été menées en juin avec un tournoi avec quelques 620 jeunes et le 30 septembre aura lieu, sur toute une génération de garçons et filles nés en 2000-01 un tournoi de détections à Graulhet et Gaillac : tournoi Tarn et Dadou; Michel Maurel préside un comité qui compte 2076 licenciés compétition avec deux demi-postes de CTF. «Les bons résultats de nos équipes de France tant adultes que jeunes peuvent contribuer au développement de nos effectifs mais c'est surtout la qualité du travail dans les clubs et les valeurs que véhicule notre sport qui sont les atouts de notre évolution durant la dernière olympiade».
 
PUBLIÉ LE 26/09/2012 03:51 | La Dépêche du Midi |
 
Un nouveau président pour la randonnée
 

 
Sur le chemin de nouvelles sorties derrière un nouveau président.
 
Les adhérents de l'association Graulhet Naturévasion Rando réunis en assemblée générale le 20 septembre dernier, ont élu un conseil d'administration renouvelé.
 
Les administrateurs le composant, se sont choisi par vote un bureau, président, secrétaire, trésorier.
 
Si les deux postes subalternes ne changent pas, la présidence a été confiée à Maurice Monzat. «Le passage des relais se fait en toute sérénité et coopération dans un club que j'ai eu plaisir à présider depuis le 17 novembre 2005»
 
Maurice Monzat, 78 ans, arrivé au club il y a cinq ans, était jusqu'à présent animateur de randonnée. «Je suis un fan des soties à la demi-journée, mais j'essaierais de suivre les autres, et surtout la ligne de conduite tracée par mon prédécesseur». L'ancien employé de la Poste se retrouve à la tête d'un club comptant 57 adhérents et des dizaines de sorties en projet, de demi-journée... comme de plusieurs jours.
 
PUBLIÉ LE 26/09/2012 10:00  | La Dépêche du Midi |
 
Les échos du Sporting
 

 
Sous les frondaisons, repas charcutier et bonne humeur, pour les supporters.
 
Supporters : Quoi de plus convivial et de rassembleur qu'un bon repas partagé entre les bénévoles du Sporting qui vont œuvrer toute la saison à la bonne marche du club. Il y a quinze jours, le président de l'amical des supporters, avait convié ses membres et quelques dirigeants autour d'une table sur ses terres de la Bouriasse.
 
Equipe 2 : Avec quatre juniors et un «super-sénior» Cyril de Castro dans ses rangs, l'équipe 2 est revenue d'Argelès avec un cinglant 31 à 0 encaissé face à l'Etoile Catalane.
 
Balandrades : Ils devaient jouer à Léguevin face à l'entente Léguevin-Colomiers. Elle a déclaré forfait la veille du match et oblige les graulhétois au repos. Ils recevront le Fctt ce samedi avant le premier match de championnat à Oloron, le 7 octobre.
 
PUBLIÉ LE 27/09/2012 03:52  | La Dépêche du Midi | Recueilli par J.-C.C
 
«On prend les problèmes à bras-le-corps»
 

 
Claude Fita dans son bureau de l'hôtel de ville. /Photo DDM, J-C C .
 
Dans quel état d'esprit êtes-vous et quelles sont vos priorités actuelles ?
 
Je suis persuadé, et la malencontreuse fuite d'hydrocarbure sur le Dadou en est l'illustration, que le cheval de bataille de notre mandat, le traitement des friches industrielles, est une priorité et celle de nombreux Graulhétois. Alors quand je vois que nous allons peut-être devenir ville expérimentale via le projet de phyto-remédiation, de dépollution par les plantes suite à une expérimentation qui avait eu lieu en laboratoire, je suis très enthousiaste. Et je ne compte pas en rester là…
 
Vous parlez d'environnement, quels sont vos objectifs dans ce domaine ?
 
Depuis quatre ans, je me bats pour faire évoluer les pouvoirs publics et j'espère faire évoluer la législation. Mon idée est de créer une créance environnementale. Lorsqu'une activité cesse, lorsque la structure est placée en liquidation, le liquidateur établit une liste des créanciers par ordre de priorité. On devrait intégrer cette créance environnementale, comprenant le coût de dépollution et de mise en sécurité, dans ce procédé. Graulhet est une ville industrielle qui continue à produire tout en se préoccupant de son environnement.
 
Quelles sont les réalisations prévues en 2013 ?
 
En septembre 2013, la Plaine de Millet sera achevée avec passerelle, crèche, cinéma et aménagement des berges, le parc d'agrément à Saint-Jean sera en cours d'aménagement, la réhabilitation complète de l'école d'En Gach et la construction de la Maison de l'enfance seront achevées. Bien sûr, en cœur de ville, après la reprise complète de deux rues et la rénovation de la Place Jean Moulin, notre prochain projet en réflexion sera la Place du Jourdain. Nous menons une réflexion sur l'enceinte du stade et peut-être délocaliser la gare routière sur le site de l'ancienne gare qui a été sinistrée.
 
Votre mot de la fin ?
 
Mon idée a toujours été très simple : il y a des problèmes à Graulhet, certes. Je les ai tous mis sur la table, je n'ai rien occulté. J'ai pris les problèmes et la réalité de cette ville à bras le corps, et chaque jour, nous les réglons… C'est ma façon d'avancer et de faire avancer notre ville.
 
 
PUBLIÉ LE 27/09/2012 09:06  | La Dépêche du Midi |
 
Dissolution de l'AFR
 

 
Le 20 septembre dernier l'AFR (Association foncière de remembrement de Graulhet) avait adopté à l'unanimité le principe de la dissolution de l'association et sollicité l'incorporation de ses biens dans le domaine privé de la commune de Graulhet. Ces biens sont situés à l'ouest de l'agglomération, entre la route de Lavaur et le Dadou (secteur de Gatimel, de la Parracherie et au Moulin neuf) et sont constitués de trente trois parcelles (vingt six fossés et sept chemins de remembrement) pour une contenance totale de 38620 m². La dissolution de l'association sera effective sur décision préfectorale dès que toutes les formalités de cession auront été réalisées. Cette procédure prévoit en outre que l'actif et le passif soient attribués à la commune après la clôture des comptes. Lors de sa dernière réunion le conseil municipal a décidé d'intégrer ces biens au patrimoine de la commune. C'est Danièle Désert, premier adjoint, qui a été désignée pour représenter la commune et signer l'acte de cession à intervenir attendu que le maire Claude Fita, était aussi le président de l'AFR.
 
PUBLIÉ LE 28/09/2012 09:27   | La Dépêche du Midi |
 
La maison des métiers du cuir s'illumine
 

 
La nouvelle façade du bâtiment.
 
Avec le temps la façade de l'ancienne mégisserie qui accueille la Maison des métiers du cuir était devenue bien terne. Situé en rives du Dadou l'établissement est consacrée aux métiers de la mégisserie et de la maroquinerie, véritable alchimie technique et artisanale de la transformation de la peau en ce produit noble et emblématique qu'est le cuir. Après les travaux de reprise de la façade en deux teintes menés conjointement par la ville de Graulhet et par la communauté des communes Tarn et Dadou, le bâtiment vient de se parer de deux photos grand formats (quatre mètres par trois) et haute définition. Ces clichés en sepia de Donatien Rousseau font écho au travail du cuir afin de mettre en valeur cette filière toujours vivante sur la cité. Ces travaux ont été effectués en collaboration avec l'architecte des bâtiments de France, Patrick Gironnet. On notera également la pose sur le mur d'une structure en fer visant à identifier la «Maison des métiers du cuir». Les clins ont été nettoyés et les électriciens de la ville ont procédé à l'installation de lumière afin que même la nuit, la façade de ce petit trésor soit mise en lumière.
 
PUBLIÉ LE 28/09/2012 09:28  | La Dépêche du Midi |
 
La Ola en pleine forme
 

 
Créée il y a trois ans, l'association Ola (organisation Loisir Animation) compte plus de 400 membres. La dernière assemblée générale a montré tout le dynamisme de la quarantaine de bénévoles qui animent les 18 activités, et de la convivialité qui l'anime avec un pot de l'amitié offert à la salle de l'Odéon après la réunion qui s'est déroulée à l'auditorium. Cette année de nouvelles activités font leur apparition avec du scrapbooking, de la self-défense et un atelier comprenant mosaïque, poterie, vannerie et encadrement. On note aussi la création d'un nouvel horaire pour les cours de taï chi le mardi à 19h30 afin que les actifs puissent les suivre. Quant aux adhérent ils se verront offrir trois soirées au forum : le 10 novembre avec Nanou passion, le 3 janvier avec Domingo et le 6 avril avec Big bag. Enfin un chef de chœur complète désormais l'équipe en la personne d'Elodie Czako. La chorale du jeudi soir et d'ailleurs toujours à la recherche de voix d'hommes. Pour de plus amples renseignements il est possible de contacter Annie Jammes en téléphonant au 05.63.34.86.25.
 
PUBLIÉ LE 28/09/2012 09:28  | La Dépêche du Midi |
 
Une gare routière dans les tuyaux
 

 
Lors du dernier conseil municipal Claude Fita, maire de Graulhet, a dévoilé une proposition de «feuille de route» pour les années 2012 à 2014 concernant la requalification de de l'enceinte sportive Noël Pélissou et la salle des fêtes intercommunale.
 
Adopté par les élus, il prévoit la création d'une gare routière dans l'ancien club house qui a été détruit par les flammes.
 
L'incendie de mars 2012 dans l'ancienne gare devenue club house a permis à la ville d'être indemnisée à hauteur de 485000 euros. Cependant le bureau d'étude mandaté a établi que les conditions n'étaient pas remplies pour permettre la réhabilitation du bâtiment. La déconstruction de la ruine s'élèverait à 100000 euros et la reconstruction du bâtiment à 740000 euros.
 
Aussi a-t-il été proposé d'y relocaliser la gare routière de la place Jourdain. «Cela permettra de répondre à plusieurs objectifs croisés : créer une salle des fêtes à proximité du Forum, donner aux associations sportives de bonnes conditions d'exercice, doter l'omnisport de locaux administratifs modernes, accueillir le CEM, offrir un lieu de rassemblement convivial à proximité du stade et relocaliser l'ancienne gare routière» explique Claude Fita.
 
«Nous attirions l'attention sur la situation de la place Jourdain depuis 2008. Il n'y a pas de vraie gare routière. Comme il n'y a pas de lycée d'enseignement général les adolescents doivent attendre dans le froid, sous la pluie ou dans les voitures de leurs parents. Cette situation dure depuis des décennie» fustige Franck Pamart, dont la liste «Sauvons Graulhet» n'a pas recueilli assez de suffrage aux dernières élections municipales pour faire partie du conseil municipal. La situation est d'autant plus aiguë le jeudi matin que ce jour là la place accueille aussi le marché.
 
«Nous allons retravailler la place du Jourdain en privilégiant les voies douces et travailler sur le château où il y a beaucoup de propriétaires privés. Tout cela prend du temps. Laissez-mois d'abord finir ce que j'ai commencé» conclut Claude Fita qui devrait avant cela inaugurer passerelle, parc Saint Jean, école d'En Gach, cinéma, crèche, soit près de 80 millions d'euros investis dans la ville durant son mandat.
 
PUBLIÉ LE 29/09/2012 03:46   | La Dépêche du Midi |
 
C'est la reprise des partitions à Fiesta
 

 
Après de courtes vacances, Fiesta était à La Courbe le 27 juillet. Les chanteurs de L' Amicale laïque ont repris les répétitions depuis fin août.
 
Au programme, révision des chants déjà connus , mais surtout apprentissage de nouveaux morceaux pour varier le programme des prestations futures et satisfaire au maximum les auditeurs.
 
Et des prestations , il y en a dejà un bon nombre de prévues à partir du 15 octobre à Briatexte. Fiesta se produira aussi à Graulhet les 17 et 25 oct, 10 novembre et 9 décembre; à Montdragon à la maison de retraite le 30 octobre; à La Drèche près d'Albi pour un concert le dimanche 25 novembre. L'effectif est stable pour 2012-2013, avec deux départs pour raison de santé et deux arrivants. Quand on sait que la devise de ce groupe d'hommes dirigé par une chef : Ghislaine Debar est toujours la même : «Faire plaisir et se faire plaisir en chantant».
 
| La Dépêche du Midi |
 
 
Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement