Du Bruc à Ricardens

Actualités septembre 2011 (2)

@

Publié le 16/09/2011 09:47 | La Dépêche du Midi

Un voyage dans l'espace-temps

Martine Languillon, chargée du patrimoine et Sarah Ben Kallal, lycéenne guideront, les visiteurs ce week-end.

La vingt-huitième édition des journées européennes du patrimoine qui a lieu ce week-end aura pour thème « voyage du patrimoine». Elle va permettre à Graulhet de révéler une dimension souvent mésestimée : l'extraordinaire vitalité d'un patrimoine. Un dynamisme qui s'est constitué grâce aux circulations des oeuvres, des artistes, des bâtisseurs, grâce aussi aux contacts entre courants, cultures et savoir-faire différents.

Un diaporama sur la ville

Cette année aux côtés de Martine Languillon, chargée du patrimoine à la mairie, le public rencontrera une lycéenne passionnée par l'histoire de sa ville. Elle accueillera et guidera les visiteurs. Sarah Ben Kallal a découvert l'histoire de sa cité dans la cadre des activités du lycée Clément de Pémille où elle était scolarisée. «A l'issue d'une sortie j'ai réalisé un exposé», explique celle qui a monté un diaporama qui sera diffusé ce week-end. Car, de fil en aiguille, c'est une véritable passion qui est naît chez elle. Une passion qu'avec Martine Languillon, elle prendra plaisir à partager.

Patrimoine en mouvement

Un échange qui donnera un coup de jeune au patrimoine de Graulhet, reflet de mutations, de métissages et d'emprunts successifs.

Alors que le patrimoine déplace les foules, il est perçu comme immobile sous le poids des siècles et de l'histoire. A l'inverse, le voyage évoque l'ailleurs, la frontière, l'horizon, le dépaysement. Il fait émerger des figures mythiques et naître des rêves de liberté. Le thème du «voyage du patrimoine» est donc une invitation à un périple dans le temps et l'espace. Il est aussi celui de l'histoire des régions françaises qui ont développé des savoir-faire propres. Certains monuments ont trouvé des expressions originales selon les lieux où elles s'implantaient. La technique du colombage, par exemple, répond aux mêmes plans, mais a connu des spécificités champenoises, alsaciennes et languedociennes comme à Graulhet.

@

Publié le 16/09/2011 08:34 | La Dépêche du Midi

Retour sur un été chargé en rallye automobile

La voiture de Clément Mespoulède en course de côtes.

Bientôt la fin de l'été, l'occasion de réaliser un bilan de la saison qui a été chargée en événements. Plusieurs épreuves automobiles se sont déroulées cet été dans la région.

Du 8 au 10 juillet à Rodez, le rallye du Rouergue comptant pour le championnat de France des rallyes avait pour équipages Auto Sport Passion (ASP): 82ème Nicolas Hébrard-Mathieu Favreau, 90ème Guilhem Malphettes-Raphael Izard.

Les 16 et 17 juillet, lors de la 34ème course de Côte de Revel SaintFerréol : 73ème Clément Mespoulède, 95ème Alain Durand, 102ème Mathieu Durand. Ce même week-end en Dordogne au rallye de la truffe et du fois gras : 9èmes Romain Favreau-Damien Augustin.

Les 22 et 23 juillet à Mazamet lors du rallye montagne Noire: belle prestation sur ce National à la 36ème place pour Nicolas Amalvy-Alexandra Marie. Les autres équipages d'ASP ont dû abandonner après des ennuis mécaniques.

Les 30 et 31 juillet en Lozère lors du 10ème rallye de Bagnols-les-Bains : 29ème Nicolas Sistéro-Clément Mespoulède, 52ème Sébastien Sistéro-Chloé Escourbiac.

Les 6 et 7 août 51ème course de côte internationale du mont Dore comptant pour le championnat d'Europe de la Montagne : 160ème Julien Cabrol , 162ème Joël Valette.

Les 14 et 15 août pour la course de côte de Saint-Antonin-Noble-Val : 49ème Clément Mespoulède, 52ème Joël Valette. Les 20 et 21 août course de côte de Laas-Tillac dans le Gers : 49ème Joël Valette.

Les 27 et 28 août rallye de Durenque Mont-Lagast : 16ème Nicolas Amalvy et son père Didier, 17ème Alain Dauzats-Marco Ferrari, 24ème Luc Bascugnana-Aurélie Benazech, 57ème Tristan Massoutié-Kévin Garcia.

@

Publié le 16/09/2011 08:56 | La Dépêche du Midi

Castres : Mariage de la pierre et de la musique

16 concerts gratuits sont au progamme ce week-end./ Photo DR

La Fédération Musicale du Tarn organise la deuxième édition du FestiVenTarn : le festival des associations musicales tarnaises. Ce festival gratuit a lieu à Castres ce week-end lors des journées européennes du patrimoine (voir ci-dessous). Pas moins de 16 orchestres pour près de 300 musiciens amateurs, tous bénévoles, assurerons autant de concerts gratuits simultanément de 11h à midi sur les sites remarquables du patrimoine castrais ouverts à la visite pour l'occasion, avant de se réunir en un seul et même ensemble pour une concert unique. Ce Grand Ensemble Fédéral se produira à 16h place Jean Jaurès.

Programme du FestiVenTarn 2011 : samedi à 21h, salle Gérard Philipe Orchestre Batterie fanfare de Castres et Orchestre d'Harmonie Junior du Tarn. Dimanche : de 11h à midi, square Paul Eluard La Clé des Chants de Lombers; Place Bouffard Orchestre d'Harmonie Saint Eloi de Saint-Juéry; Hôtel Jean Houlès Harmonie de Saint-Supice; Embarcadère du Coche d'Eau Les Bleuets de Giroussens; Place Jean Jaurès Le Lyre de Lavaur;

Quai des Jacobins Harmonie Fantasia de Labruguière; Place Fagerie Orchestres Batterie Fanfare de Graulhet; Place du 8 mai 1945 Ensemble Musical Puylaurensol; Hôtel du Poncet Estudiantina Albigeois; Cours de l'Hôtel de Ville - Eveil Roquecourbain; Parvis du théâtre Orchestre d'Harmonie d'Albi; Ancien kiosque à musique Harmonie de Gaillac; Ancien kiosque à musique Union Musicale de Carmaux; 16h, Place Jean Jaurès, Grand Ensemble Fédéral, concert unique des tous les musiciens fédérés.

@

Publié le 17/09/2011 11:07 | G.D.

Le Conservatoire fait le plein des pupitres

Xavier Durand dans la classe percussions avant les cours.

Pour la troisième année, l'antenne du Conservatoire de Musique et de Danse du Tarn, va débuter sa saison dans ses locaux de l'école de Crins. Un déménagement qui a permis un meilleur accès aux quatre salles et un accueil dans d'excellentes conditions de cours et d'acoustique. Comme le conçoit son responsable local Xavier Durand. « Si l'antenne de Graulhet qui peut accueillir 80 élèves, est dans la moyenne tarnaise en terme de quantité, elle est reconnue en leader en ce qui concerne le nombre de grands élèves, de haut-niveau, de futurs professionnels pour la plupart ». Aucune mégalomanie dans les propos du professeur de trompette, qui sait qu'il peut s'appuyer sur une douzaine d'enseignants de tous pupitres, et qui, avec la signature de plusieurs partenariats, a pu mettre en place u maillage efficace de recherche et d'éclosion de talents musicaux.

A commencer par celui avec l'orchestre de batterie fanfare en fonction depuis 10ans, ou de la participation au Pôle Excellence musique du collège L. Pasteur, ou le Conservatoire intervient pour le production du spectacle de fin d'année. L'antenne peut aussi jouer la carte jeunes, avec le renouvellement des classes à horaires aménagés de musique et de dans à l'école, crées l'an dernier à Crins, qui intéressent les CE2 et CM1. Pour cette réédition, 13 élèves de l'année précédente ont choisi de continuer dans cette voie parallèle. Le succès de l'antenne va donc grandissant, pour déjà envisager la création d'un ensemble à cordes cette année et à l'image 12 des ateliers qui fonctionnent du lundi au samedi. « L'atelier guitare et piano sont complets depuis belle lurette. Il reste quelques places en flûte traversière, en percussion, en saxophone, en trompette, en alto et violon et en clarinette ». Les permanences sont assurées tout le mois de septembre, à l'école de Crins, les jeudis de 17h 15 à 19h 15, et les samedis de 11h à 12h 30.

@

Publié le 17/09/2011 11:07 | La Dépêche du Midi

Les échos du Sporting (rugby)

Les inscriptions à l'école de rugby continuent ce samedi après-midi. / Photo DDM.

Equipe 1: Elle a perdu à Rodez, 15 à 31, samedi dernier, face à une équipe qui a joué « championnat » et a laissé Adémola Codja à l'infirmerie pour plusieurs semaines, victime d'une fracture du pouce. Dernier match de préparation, ce dimanche après-midi à Tournefeuille, avant le début du championnat à le Vallée du Girou, si l'intégration dans la poule de Cavaillon est confirmée.

Ecole de rugby : L'objectif de 200 enfants inscrits est envisagé. Déjà près de 120, dont 25 nouveaux sont venus s'inscrire samedi dernier. Deuxième session d'inscriptions ce samedi, au stade Noël Pélissou, pour les jeunes dès 5 ans. Le samedi 24, l'entraînement sera délocalisé à Busque et Briatexte, pour une animation rugby sur le canton.

Assemblée générale : L'assemblée générale duclub aura lieu au stade N. Pélissou, le mercredi 21 septembre à 19 heures.

@

Publié le 19/09/2011 08:02 | La Dépêche du Midi

Amicale laïque : Au rendez-vous de la forme

Etirements, assouplissement, renforcement musculaire sont au menu./Photo DDM

Tous les lundis de 18h15 à 19h15 depuis le 12 septembre, Marianne Alibert dans le cadre de la commission des sports de l'Amicale laïque de Graulhet fait partager la pratique de la gymnastique d'entretien dans une ambiance conviviale et de détente.

Rendez vous salle des Arts Martiaux du stade Noël Pélissou de Graulhet pour pratiquer des assouplissements, renforcements musculaires de manière ludique, sans risque et adaptés à tous niveaux.

@

Publié le 19/09/2011 08:02 | La Dépêche du Midi

Montdragon : Il gagne son poids en pommes

Le gagnant du 1er lot André Saissac avec Hélène Biscon et Béatrice Laclau ./Photo DDM

Le tirage de la tombola des Vergers du Pont Vieux a désigné ses gagnants. Le 1er lot (son poids en pommes) a été remporté par André Saissac de Puygouzon. L'éplucheur de pommes (2e au 5e lot) revient à Xavier Debarge de Graulhet, Serge Pascal de Cagnac-les-Mines, René Martin d'Agen d'Aveyron et Manuel Machado Da Silva de Graulhet. Les trois litres de jus de fruits (6e au 10e lot) sont pour Pierre Astruc de Saint-Julien-du-Puy, Magalie Scanzi d'Arthès, Claudine Bardou de Viviers-les-Montagnes, Georgette Calvet de Labruguière et Guy Bessières de Montdredon Labessonnié. Félicitations aux heureux gagnants. Mais pour les autres, rien n'est perdu ! Cette année, deux nouveaux tirages au sort auront lieu le 1er octobre et le 1er novembre. Le gagnant recevra un «panier du verger».

La tombola sera reconduite dans les mêmes conditions l'an prochain à la même période. Le printemps ayant été précoce, c'est avec 12 jours d'avance que les pommes gala, rubinette, golden, bertanne rouge, chantecler et les autres sont arrivées à maturité. Elles attendent leurs amateurs tout comme les nouveautés, jus de pomme-framboise ( cubi de 5 litres) et nouvelles pommes dalinette, flamboyante.. En attendant un prochain gagnant.

@

Publié le 20/09/2011 08:45 | J-C C.

"L'Albertarié à égalité avec les autres écoles"

Danielle Désert est résolument optimiste./ Photo DDM, J-C C.

Après une rentrée difficile qui, en raison du nombre d'élèves maximum autorisés par classe, avait vu deux classes être fermées alors que le nombre d'élèves augmentait. Ces deux fermetures ont engendré celle de l'école de la Ventenayé, vécu comme un véritable traumatisme pour les élèves, leurs parents et les habitants du quartier. Le ciel semble désormais s'éclaircir pour l'enseignements primaire et Danielle Désert, adjointe au maire en charge de ce difficile dossier, a retrouvé le sourire.

« Nous avons tout pour rebondir. Nous avons effectué un gros travail de concertation et d'un mal pourrait naître un bien» explique l'élue. La première satisfaction vient du fait que la rentrée conforme aux prévisions. L''Albertarié qui accueille les enfants du secteur de la Ventenayé devient une école primaire. L'enseignement primaire de la ville est ainsi organisé autour quatre pôles. « Ces longs mois de concertations ont payé. Nous avons obtenu un consensus lors des commissions et avons pu strictement appliquer la carte scolaire» se félicite Danielle Désert.

En août déjà toutes les écoles avaient été mises à égalité. A l'Albertarié les élèves de toute petite section sont intégrés dans la limite des places disponibles et il en reste à Crins. « Lors de la dernière commission d'affectation nous avons changé de stratégie et demandé un onzième poste à l'Albertarié qui n'amène pas une classe supplémentaire. Nous avons demandé, dans un souci d'équité à ce que l'Albertarié entre dans le réseau ECLAIR» explique l'adjointe. L'entrée dans le RAR (réseau ambition réussite) va permettre de diminuer le nombre maximum d'élèves par classe. « Ce passage a été validé mais n'est pas encore effectif» confie Danielle Désert pour qui «tout cela donnera de l'air aux élèves venant de la Ventenayé habitués à de petites classes». Cette année 1226 enfants accueillis dans les écoles graulhétoises dans 49 classes. Quant à la carte scolaire, elle devrait être réexaminée durant cette année scolaire, préparant une nouvelle étape dans l'organisation de l'enseignement primaire dans la ville.

@

Publié le 20/09/2011 08:45 | La Dépêche du Midi

Du tango argentin au foyer Léo-Lagrange

Forte de ses 13 ans d'enseignement du tango argentin et de diffusion de cette culture à Albi et dans le département, l'association Artefacto va ouvrir un nouveau cours de tango à Graulhet tous les mardis, à 20 h 30, à partir du 3 octobre, au foyer Léo-Lagrange. Si vous aimez cette danse aux infinies possibilités dotée d'une identité propre, si vous aimez cette musique et particulièrement le son du bandonéon, si vous rêvez d'une danse à deux non codifiée, expressive et créative, alors, le tango est fait pour vous ! N'hésitez pas à venir faire vos premiers pas lors de la séance d'essai (gratuite) du mardi 3 octobre. Claire Prouhet, professeur à Albi, responsable du festival Artetango, vous attend pour vous initier et vous faire partager sa passion.

Et si vous vous demandez où danser le tango, Claire pourra vous indiquer tous les lieux où se pratique cette danse dans la région (et ils sont nombreux), et vous fera aussi découvrir toute l'activité « tanguera » que développe l'association dans le Tarn (festival, stages, conférences, projections, ateliers de musique et de chant, concerts, bals, etc.).

@

Publié le 21/09/2011 09:27 | La Dépêche du Midi

En soutien au Secours Populaire

Un trio de chanteuse et musiciens à découvrir sur scène à l'auditorium.

Le Secours Populaire de Graulhet, dans le cadre de la Journée de la Paix, propose un concert de l'ensemble Aventura, le vendredi 23 septembre à 21 heures à l'auditorium. L'Ensemble Aventura, c'est la rencontre entre trois artistes : Marion Combes, comédienne et chanteuse, Jodel Grasset, luthiste et Vincent Favre, violoniste et percussionniste. Le concert « Pax, Shalom, Salam » est composé de chants médiévaux en latin, en hébreu, en ladino et en arabe. Les trois musiciens revisitent un patrimoine musical très ancien (du 11e au 15e siècles). Chants de pèlerinage, Noël occitan, traditionnels judéo-espagnols ou tunisiens, chants de la synagogue ou d'amour courtois, le spectateur est appelé à partir sur les chemins d'occident pour faire route jusqu'en orient avec les musiciens voyageurs. Le prix d'entrée est fixé à 10 euros (gratuit pour les moins de 12 ans).

@

Publié le 21/09/2011 09:28 | La Dépêche du Midi

Le bon bilan d'une saison de natation

La remise des récompenses

Chaque début de saison au SCG NATATION commence en réalité par l'assemblée générale de l'année précédente. C'est donc samedi que les adhérents du club, les élus locaux, les élus de la fédération française de natation étaient conviés pour faire le bilan d'une année riche en activités.

Tous les comptes- rendus : technique, sportif, moral et financier, ont été faits et approuvés en présence de Mr Fita, Mr Matayron, Mr Catalau et de tous les membres du bureau du club.

Le bilan des activités et des résultats ont confirmé la bonne forme de l'association, puisqu'il a été mis en avant le nombre élevé d'adhérents (402 en 2010-2011), les 37 réunions auxquelles ont participé 79 nageurs des groupes de compétition, mais également la bonne participation au téléthon, le goûter de noël, la fête du sport, les cours d'aquagym, la formation des jeunes nageurs, le voyage à Prien , sans oublier bien sûr les deux journées spéciales que sont la Journée du premier mai et le Meeting du mois de juin.

La remise des récompenses et la projection d'un film sur le meeting ont clôturé cette assemblée.

@

Publié le 22/09/2011 07:52 | La Dépêche du Midi

Emprunts toxiques : les villes s'expliquent

Chiffres à l'appui les communes tarnaises réfutent les données citées dans l'article du quotidien Libération . / Photo DDM. P.G.

Les élus réfutent les données citées dans le document du journal Libération sur les collectivités ayant contracté des emprunts toxiques auprès de Dexia.

La publication, hier, par le journal Libération d'une carte des collectivités locales ayant contracté des « emprunts toxiques » auprès de la banque Dexia a suscité quelques montées de température au sein des communes dont le nom est cité dans ce fichier client que s'est procuré le quotidien national. Ces produits financiers très courus dans les années 2000 ont été pointés du doigt à la faveur de la crise de 2008. D'une extrême complexité dans le mode de calcul des taux d'intérêts variables, ils font courir, à long terme, de gros risques aux collectivités qui les ont contractés.

La carte détaille notamment le surcoût engendré par l'utilisation de ces emprunts toxiques. Et pour certaines communes du département, il est loin d'être neutre pour les finances locales.

À commencer par Lagrave, seule commune du Tarn à être dans le rouge avec un surcoût de plus d'1,3 million d'euros pour un emprunt de plus de 3,5 millions. « Je ne sais pas d'où viennent ces données, s'exclame Max Moulis le maire. Le montant de l'emprunt est exact mais il est sur le budget annexe lié à la réalisation de la maison de retraite avec son unité Alzheimer. Par contre, il s'agit d'un prêt à taux fixe de 4,97 % et pas d'un emprunt toxique. Je n'arrive pas à joindre Dexia pour avoir des explications. De plus, iI n'y a pas de risques car les annuités sont remboursées par le montant du loyer que nous percevons de la Mapad. C'est une opération blanche pour la commune. »

À Gaillac, même son de cloche. La mairie dément les informations données dans ce document. « Nos emprunts sont stables et simples : à taux fixes ou calés sur le taux Euribor 3 mois, indique Michèle Rieux. Concernant les emprunts Dexia, ils ne sont en rien « toxiques » puisque classés en 1A ou 1B (le meilleur étant 1A et le plus risqué 5E). »

Seul Graulhet, reconnaît l'existence des deux emprunts toxiques cités mais surtout signés par la précédente municipalité. « À notre arrivée, nous les avons renégociés pour en faire passer une partie à taux fixe », explique Mathieu Bless, le directeur général des services...

@

Publié le 22/09/2011 09:27 | La Dépêche du Midi

Création d'une salle des fêtes

Le préau du stade avant travaux

Après avoir été annoncée aux abord du Forum pour en mutualiser le parking, c'est finalement dans l'enceinte du stade Noël Pélissou que devrait voir la future « salle des fêtes « de la ville. Plus précisément cette nouvelle salle d'une capacité inférieure à celle du forum devrait naître de la mise en conformité du préau du stade Noël Pélissou qui se verrait à cette occasion doté de nouvelles fonctions. Pour ce faire, une extension sera réalisée, contenant les locaux techniques et sanitaires. Ces travaux permettront également l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite. In fine le projet prévoit une capacité maximum de 220 personnes. Le montant de l'opération quant à lui est estimé à 145000 euros T.T.C. pour l'année 2011 et 105000 euros T.T.C. pour l'année 2012. Le calendrier prévisionnel fait état d'études et de consultations au second semestre de cette année pour un démarrage des travaux avant la fin de l'année et une livraison à l'été 2012. En fonction de leur nature, ces travaux devraient être confiés soit à des entreprises, soit réalisés en régie par les équipes municipales.

@

Publié le 22/09/2011 09:27 | J-C C.

Début des travaux du "Cœur de ville"

Le mobilier urbain va être remplacé.

Ce soir au conseil municipal seront abordés les travaux du cœur de ville. Ces derniers, qui dureront jusqu'au 15 novembre, concernent trois rues du centre ville et un carrefour particulièrement délicat. Ce chantier qui touchera les rues du Veraussou, Jean Jaurès, et docteur Rouzet ont pour objet l'amélioration du cadre de vie et de l'attractivité de la ville à commercer par ce quartier commerçant.

« A notre arrivée nous avons demandé des études urbaines, de déplacement et de l'espace public en centre ville. Les résultats des cabinets sont aujourd'hui en cours de finalisation mais on peut déjà se permettre des travaux sur des rues et des places sans changer de sens dans quelques années» explique Claude Fita, maire de la commune.

Les travaux comprennent la pose de mobilier urbain (potelets, mâts pour des kakémonos) permettant de sécuriser les espaces, la réfection des bandes roulantes et du plateau traversant. « Il était hors de question de faire des travaux trop longs. Ils devraient durer deux mois et l'axe ne sera fermé à la circulation que deux ou trois jours» souligne Claude Fita, conscient de la gêne occasionnée aux commerçants.

Ce sont ces derniers qui, à l'issue des travaux, vont bénéficier de ces aménagements. Ces travaux seront majoritairement réalisés par le personnel municipal. Décaissement et goudronnage seront réalisés par des entreprises privées.

Le stationnement n'a pas été oublié dans cette réflexion. En septembre les différents périmètres doivent être définis avec les commerçants pour informer de ces choix en octobre et une mise en place en novembre. « Nous avons quatre possibilités : zones blanches, zones bleues, livraisons et places handicapées. Nous comptons remettre doucement en place les zones bleues» confie Claude Fita.

Le calendrier des travaux du « cœur de ville» : après ces trois rues qui devront être achevées avant la fin de l'année, ce sera au tour de la place Jean Moulin de connaître des travaux en 2012 puis la place du Mercadial ou la place du Jourdain en 2013.

@

Publié le 23/09/2011 09:31 | J-C C.

11 millions investis en cinq ans pour la rénovation urbaine

Le quartier de Pannessac est une des priorités de l'opération.

Jeudi soir les conseiller municipaux ont approuvé la convention O.P.A.H (opération programmée d'amélioration de l'habitat) qui permettra aux propriétaires de maisons d'habitations situées dans des secteurs définis d'avantages pour réaliser des travaux.

Une opération lancée début 2010 par la communauté de communes Tarn & Dadou en vue de mettre en œuvre une O.P.A.H. sur les centres anciens des communes de Gaillac, Graulhet et Lisle-sur-Tarn.

Cette démarche a permis de mettre en évidence des problématiques communes dans ces trois centres anciens, et ce, malgré des contextes communaux très différents.

Cette opération se concrétisera par la signature d'une convention relative à plusieurs sites entre la communauté de communes, la ville, l'ANAH, l'Etat, le conseil régional, Procivis TTG (société de crédit immobilier) et la Caisse des dépôts et consignations.Le but de l'opération est d'intervenir sur le parc vacant et dégradé, d'améliorer les conditions d'habitat dans le parc privé. Afin de réaliser ces objectifs une stratégie a été définie autour de deux axes d'intervention : la mise en place d'une politique de vigilance dans le parc privé d'une part et la mise en place d'une politique de traitement de la vacance et des immeubles les plus dégradés.

Quatre quartiers et îlots prioritaires ont été identifiés pour cette opération : le quartier du Gouch-Panessac, l'impasse Verdaussou, l'avenue Gambetta et la rue du Verdaussou. « Sur le reste de la commune il y aura une OPAH non pas de renouvellement urbain, mais de droit commun» souligne Claire Fita, adjointe au maire qui précise « au total l'OPAH de droit commun représentera 5 millions d'euros et celle de rénovation urbaine 6 millions, soit au total 11 millions d'euros investis par les collectivités et l'état en cinq ans» .

Par ricochet cette manne pourrait aussi profiter aux entreprises locales qui œuvrent dans le bâtiment. Parallèlement la commune mènera une opération destinée à aider les propriétaire à refaire leurs façades.

@

Publié le 23/09/2011 09:32 | La Dépêche du Midi

L'escalade reprend du service

La section escalade de NaturEvasion Graulhet compte une centaine de licenciés, composés pour moitié d'adultes et pour moitié de jeunes enfants ou adolescents. Elle propose des séances libres ou encadrées bénévolement ou professionnellement, en salle ou en falaise. La semaine dernière elle a repris les séances d'entraînement du mardi.

Les séances du samedi, pour les enfants de 7 à 9 ans et encadrées par un professionnel, reprendront le 24 septembre. La salle Bernard Gayraud, située au bord du lac de Nabeillou, reçoit également des séances de danse escalade, des séances d'escalade des jeunes de l'UNSS, de l'Amicale Laïque de Graulhet ou encore des établissements scolaires graulhétois. Cette salle possède actuellement environ une centaine de voies d'escalade différentes de niveau 4 (très facile) à 7a+ (difficile). Le club a également organisé des séances de découverte de l'escalade cet été, tous les vendredis après-midi, en partenariat avec la mairie.

@

Publié le 24/09/2011 10:02 | J-C C.

Séance sans les oppositions

Les groupes d'opposition ont quitté la séance avant le début des débats./ Photo DDM, J-C C.

Comme lors de la précédente réunion du conseil municipal, les deux groupes d'oppositions ont quitté la séance jeudi soir avant même les questions à l'ordre du jour. C'est la requête d'un document qui a mis le feu aux poudres. « Je vous ai demandé la convention qui lie la mairie et le Sporting. On m'a répondu ce matin qu'il fallait faire une demande écrite, ce que j'ai fais, mais on ne me l'a toujours pas donné» s'est plaint Sylvain Bonleux chef de file de « Allez Graulhet !». Claude Fita, maire de la commune, a alors répondu qu'elle serait envoyé même si sans rapport avec l'ordre du jour où il était question de la création du centre multisports. « Comme on ne l'a pas, on ne sait pas s'il y a un rapport. Je la demanderais officiellement à la commission d'accès aux documents administratifs» a répondu Sylvain Bonleux

La majorité a alors embrayé sur les relations entre l'opposition et le monde associatif. « A un conseil municipal c'est la MJC, à l'autre l'Amicale laïque, aujourd'hui le Sporting... Quelle convention demanderez-vous la prochaine fois ?» a alors lancé Claude Bousquet, brandissant la liste des associations de la ville et lançant « Si 'est en fonction des montants des subventions, je vous proposerais l'école Jeanne d'Arc ou le comité social. En attendant, moi, je propose qu'on vous nomme premier inquisiteur de la commune». La tension est alors monté en crans successifs jusqu'à ce que Anne-Marie Cabaussel de « Graulhet pour tous» s'exprime : « Ces propos me choquent. Je suis au conseil municipal depuis 1995. Je préfère quitter la salle».

L'ensemble des deux groupes l'ont suivi, fustigés par Blaise Aznar « Vous êtes toujours dans la polémique, fuyez !» auquel Sylvain Bonleux a répliqué

d' un « trouvez le quorum !». S'en est suivi une interruption de séance, prévue, durant laquelle Bernard Viala, Clotilde Bergeret et Khalid Kheddouch sont arrivés. A la reprise des débats, le quorum étant atteint, le conseil municipal a poursuivi son cours, une nouvelle fois en l'absence des oppositions qui ne se sont pas exprimées sur l'aire d'accueil des gens du voyage, le projet « Cœur de ville» et l'important programme à l'ordre du jour .

@

Publié le 24/09/2011 10:11 | G.D.

Graulhet flaire le bon coup

Le 4 septembre dernier, en amical, Graulhet a battu Cahors 18-13 /photo DDM, M.F.

« Faire un bon coup à la Vallée du Girou lancerait notre saison», annonce en prélude à l'ouverture des hostilités un Renaud Gély qui se veut confiant malgré l'adversité d'une préparation perturbée par de nombreuses blessures. « L'état d'esprit est hyper bon. Notre souci actuel est d'arriver à retranscrire les acquis de l'entraînement sur le terrain des matchs.» Depuis deux mois, les entraîneurs ont mis les bouchées doubles pour reconstruire une équipe renouvelée aux deux tiers ce dimanche par rapport à celle qui a fini à Romans en mai dernier. Les automatismes sont à acquérir, mais l'encadrement compte sur l'enthousiasme d'un groupe autant que sur ses capacités à jouer. « L'emprise sur le jeu sera le fil rouge de notre saison. Pour l'imposer, il faudra d'abord s'adapter aux nouvelles règles. Nous avons même dû utiliser les services d'un arbitre à l'entraînement pour les aborder. Pas un seul joueur qui évoluera demain, n'a connu la Fédérale 2. Nous constatons beaucoup de volonté au détriment de la maîtrise.» Pour ce premier match, le Sporting va retrouver une équipe qu'elle avait battu chez elle il y a deux ans. « C'est une équipe avec peu de densité physique, qui se déplace beaucoup. Il faudra que nous soyons efficaces dans le jeu au sol, car nous nous apercevons que les joueurs plongent beaucoup à ce niveau dans les regroupements.»

Des vieux et des jeunes

Demain, le Sporting fera confiance à une première ligne ex-espoirs de Colomiers, Brosse, Bueno et Miechtry. Pour les aiguillonner, Pauthe et Pappakostas en seconde ligne. Montels sera titularisé en huit. Il sera associé à Théron et Arroyo, sacrés combattants. Girard s'impose à la mêlée et on suivra avec attention l'évolution de Dumont à l'ouverture. Derrière, mis à par « l'ancêtre » De Castro à une aile, tout le reste est très jeune avec les frères Mandagaran, Montbroussous au centre et Bille à l'arrière. Valette, Boutié, Sarcia, Brayette Gouveia, Lépine et Fornasier composeront un banc de haute qualité. La greffe prendra-t-elle? Réponse ce dimanche à Pechbonnieu.

@

Publié le 25/09/2011 03:48 | La Dépêche du Midi

L'amicale laïque plein ciel

Les enfants devant l'un des avions de l'Aéro Club.

Les enfants de la Maison de l'Enfance de l'Albertarié ont eu cette année encore, le plaisir de découvrir Graulhet vu du ciel. Dans le cadre d'un partenariat entre l'Aéro-Club et l'Amicale Laïque, ils se sont rendus, à l'aérodrome de Graulhet pour un baptême de l'air. Un super rendez-vous pour les 20 jeunes. Par groupe de 3, ils ont découvert le grand frisson du décollage et de l'atterrissage. De quoi avoir de merveilleux souvenirs et susciter des vocations. Mais quel plaisir d'admirer le paysage d'en haut.

Pour ces enfants, ce souvenir restera à jamais gravé dans leur mémoire.

@

Publié le 25/09/2011 03:49 | A.-M. M.

Cadalen : En avant marche au FLEP

Les départs à la journée ou à la demi-journée se font toujours sur la place.

Le Foyer laïque de Cadalen, autour d'Alain Viguier, quelque 186 adhérents, attaque d'un bon pas la nouvelle saison. Gymnastique, rando, tennis, tennis de table, cyclo sport, chorale rythment le calendrier.

Roger Batut a rassemblé ses troupes, entre 20 et 50 personnes, pour une petite sortie d'échauffement et rappelé les consignes. Les dépars ont lieu tous les 15 jours au départ de la place de Cadalen.

Le premier dimanche du mois, rendez-vous à 13h pour une petite dizaine de kilomètres, le troisième dimanche le coup d'envoi est à 9h sur la place pour 15 à 20 km au programme.

@

Publié le 26/09/2011 08:13 | La Dépêche du Midi

Concert de musique sacrée à Saint-Mémy

La formation chorale Clizia a l'habitude de se produire dans les églises du Tarn.

Composé d'une quinzaine de chanteurs de bon niveau, le chœur amateur Ensemble vocal Clizia se rassemble autour de son chef Muriel Begueria à l'occasion de concerts liés plus particulièrement à une œuvre, un compositeur ou une période. Les choix artistiques de l'ensemble vont principalement vers la musique ancienne. Le chœur a participé au Festival des 2 rives de Jouqueviel le jeudi 2 juin le matin à Bor et l'après-midi à Lagarde Viaur. Il répète une fois par mois par pupitres et une fois par mois tous ensemble à Villeneuve / Vère. Les concerts sont l'aboutissement du travail d'une année et sont programmés sur le département. Cette année le programme est composé d'œuvres sacrées de compositeurs baroques allemands : Schütz, Schein, Scheidt, Bach. L'ensemble vocal Clizia sera en concert le Samedi 15 octobre à 20h30 en l'église St Mémy à 3km de Graulhet. Bénéficiant du soutien de l'ADDA du Tarn, il sera accompagné d'un continuo professionnel : orgue positif, théorbe et violoncelle; Entrée : 10 euros Gratuit pour les moins de 12 ans. Billeterie à l'entrée 30 mn avant le concert.

@

Publié le 26/09/2011 09:23 | G.D.

Graulhet gagne le duel des buteurs

Graulhet bat la Vallée du Girou 27 à 23

Graulhet a obtenu l'essentiel pour ses débuts en Fédérale 2./Photo DDM Archives

Les Graulhétois attendaient avec impatience cette ouverture de championnat de Fédérale 2, histoire de tester un niveau inédit, mais surtout une équipe en rodage, mixage de neuf et d'ancien. Mission réussie, même si le score des Tarnais n'est dû qu'au 100 % incroyable des buteurs maison. En prenant le score dès l'entame, ils ont dû subir la pression haut-garonnaise durant un quart d'heure, avec en bout l'égalisation du buteur maison. Par le pied de Mandagaran, les premiers ont repris la main, et la domination dans le jeu derrière Théron et Pauthe efficaces perforateurs. Un autre pied, celui de Dumont a permis de jouer chez l'adversaire. Deux superbes buteurs, trois avec Bille sur pénalité de loin qui ont fait le score avec le vent en première mi-temps.

22-23 à la 73e minute

À la reprise, c'est Graulhet qui a subi les assauts des locaux marquant deux fois sur pénalité. La réaction passée, Mandagaran a remis les siens six points devant. De nombreuses fautes sifflées de part et d'autre par Mr Perpinan, ont permis de mettre les buteurs en avant. Les deux équipes à tour de rôle, n'ont pu trouver de solution en attaque. Gaillard, échouant par deux fois a laissé les graulhétois devant. Plus solide, le pack de la Vallée trouvait enfin la clef sur la deuxième pénaltouche de la série, enfonçant son vis-à -vis pour l'essai en coin. Deux fois Gaillard ratait sa cible et un point séparait les deux équipes à sept minutes de la fin. Un final suffocant s'annonçait. La réussite insolante de Mandagaran redonnait un peu d'air. La pression des locaux dans les 22 mètres visiteurs était énorme. Quatre fois, le pack local qui connaissait le chemin de l'en but, était repoussé au courage sur la ligne d'essai. Au terme des trois minutes supplémentaires, le ballon récupéré aux forceps était dégagé par Dumont. Graulhet tenait sa première en Fédérale 2, à l'extérieur qui plus est. Sans enthousiasme ni optimisme mal placé, le Sporting a montré qu'il était au niveau et attend la suite avec un peu plus de sérénité.

@

Publié le 27/09/2011 08:27 | J-C C.

La saison culturelle se dévoile ce soir

La partenariat avec la scène nationale d'Albi va permettre à tous d'assister au spectacle donné par l'Opéra de Pékin.

C'est ce mardi 27 septembre, à 19 heures au Forum qu'aura lieu l'ouverture de la saison culturelle.

C'est par une programmation variée, ouverte à tous et de qualité, que l'équipe municipale entend aussi changer l'image d'une ville riche d'un fort potentiel artistique. En proposant un travail sur l'art contemporain avec la communauté des communes et des spectacles dans les maisons de retraite, la volonté de surprendre est aussi au rendez-vous.

Avec pas moins de dix sept événements d'ici à la fin de l'année le programme sera aussi dense que varié, du cinéma à la chanson, du théâtre de rue aux conférences qui se dérouleront dans de nombreux points de la ville : le Forum, l'Auditorium, l'Ibère familier, le cinéma, la médiathèque, l'office de tourisme, et les places et rues de la ville. « Nous avons réalisé un gros travail sur l'art contemporain avec la communauté des communes et le centre d'art Le Lait» explique Clotilde Bergeret, adjointe au maire de la ville chargée de la culture. Si le pari est osé, des conférences permettront à chacun de découvrir cet univers. En même temps les spectacles se déplaceront aussi dans les lieux de vie avec une première expérience avec les maisons de retraite, suite logique de la politique engagée avec les « Pass seniors». Les autres formules de « Pass» destinés aux pitchouns de 4 à 12 ans et junior pour les 12 à 18 ans seront maintenues ainsi que des tarifs préférentiels pour les abonnements.

Le travail de partenariat se poursuit avec la Scène nationale d'Albi, l'ADDA du Tarn et En rue libre. « Ce réseau financé par l'Etat et la région permet de diffuser les compagnies de spectacle de rue en saison et les accueillir en résidence» souligne l'élue. Au delà de la gratuité de certains spectacles et du faible coût des autres, en se produisant dans les rues et sur les places de la ville et à l'occasion du marché, la programmation se veut résolument tournée vers tous les publics et plus particulièrement les nouveaux publics.

@

Publié le 28/09/2011 08:29 | La Dépêche du Midi

Automne actif pour Graulhet temps libre

L'association Graulhet Temps Libre a tenu son Assemblée Générale le 15 septembre à la salle, place Bosquet en présence de nombreux adhérents. Mme Dumontier, Présidente, a fait lecture du rapport d'activités en insistant sur la gratuité de ce qui a été mis en place récemment : informatique, photo numérique et anglais. L'Assemblée a ensuite approuvé à l'unanimité le rapport financier et, en remplacement de deux démissionnaires, deux nouvelles administratrices ont été élues en même temps que les adhérents renouvelaient leur confiance aux membres du CA restant en place.

Le programme des activités de Graulhet Temps Libre pour cette fin d'année est le suivant : après une première sortie en Ariège en septembre, ce sera le tour de l'Isle sur Tarn le 29, avec visite de la ville et du musée Lafage. En octobre, le 13, Castelnaudary accueillera les Graulhétois avec une découverte guidée de ses lieux et monuments remarquables, suivie d'une dégustation de cassoulet et d'une promenade en péniche sur le Canal du Midi. Les bureaux de la Dépêche à Toulouse ouvriront leurs portes pour une nocturne avec repas le 24 novembre et le 15 décembre, le groupe se déplacera pour un déjeuner-cabaret à Mauzac (31) au « Moulin des Roches ».

Trois conférences sont également programmées : « Les Médicis » par Mme de Pascale le 20 octobre, puis « la découverte des cactus d'Amérique du Sud » par M. Assalit, jardinier municipal, le 17 novembre et enfin «Cuba » le 8 décembre par Mme Brumont. Il est encore d'adhérer à l'association.

@

Publié le 28/09/2011 08:29 | G.D.

Un rêve de raid en passe de se réaliser

L'équipage a créé un profil Facebook pour suivre l'évolution du projet à: «Thomas et Marc au Students Challenge 2012 - Maro &Co.

Ce qui n'était qu'un rêve il y a presque deux ans, est en passe de se réaliser pour le pompier graulhétois Marc De La Osa et pour l'ingénieur Edf Thomas Vallejo. Premiers inscrits au plan national et seuls tarnais de l'aventure, ils vont participer à la 6e édition du Student Challenge en février prochain, sur les pistes du Maroc. Un défi d'abord financier qu'ils ont pu relever grâce à leur témérité en terme de recherche de partenaires. Sn Diffusion, le Café du Pontié, le garage Vidal et Lav'Auto 81 ont participé à réunir le budget. Pour l'instant, 4 000 euros sont dans les caisses de l'association Maro & Co qu'ils ont créé, et il en reste 1 500 à trouver. « La démarche de partenaires nous a pris bien plus de temps que les cent heures de mécanique que nous avons déjà effectué sur le véhicule » assure Marc De La Osa.

Car véhicule particulier il y a avec la remise en état d'une Renault Fuégo des années 80, seul modèle « indigène » parmi la flotte des habituelles 4L. «Nous avons voulu nous démarquer, pour mettre en avant une deux roues motrice qui reste mythique pour nous.

Humanitaire et sportif

Depuis qu'il a la certitude de participer, l'équipage redouble d'activité autour de l'organisation. «Le raid qui est basé sur la régularité et non sur la performance, dépasse les 5 000 km, avec 6 étapes et des spéciales sur les pistes du Sud marocain, à la carte et à la boussole ».

Outre le côté sportif, ce sont les volets humanitaires et écologiques qui ont attiré les deux aventuriers.

« Nous allons au contact de populations du Sud Maroc auxquelles nous allons offrir des fournitures scolaires et sportives. Nous allons, avec l'ensemble des équipages, planter des palmiers-dattiers et participer à la construction d'une rétention d'eau. Et puis, il y a la rencontre avec tous les autres équipages de toute la France et même d'Europe qui nous a motivé en premier lieu ».

@

Publié le 29/09/2011 08:23 | J-C C.

Le CCAS lance un micro-crédit

Anne-Marie Jardry et Philippe Gonzalez. /Photo DDM, J-CC.

Le CCAS (centre communal d'action sociale) vient de mettre en place du système de micro-crédit.

« Beaucoup de personnes qui disposent de faibles ressources se trouvent exclues du crédit classique» constate Philippe Gonzalez adjoint au maire chargé du logement et du social qui précise « Il y aura un suivi du CCAS, un côté préventif et éducatif, dès le début de l'emprunt. Les dossiers seront étudiés au cas par cas».

Ce prêt, d'un montant de 300 à 3000 euros, est remboursable sur 12 à 36 mois, avec un taux proche du livret A.

Il s'adresse en priorité aux personnes seules ou aux couples sans enfant, habitant Graulhet, c'est à dire au « public» du CCAS. Pour ces personnes dont les ressources sont insuffisantes pour obtenir un prêt bancaire classique sont aussi bien des travailleurs aux faibles ressources limitées que des personnes sans emploi, victimes d'accidents de la vie (divorce, séparation, deuil, maladie) ou bien handicapées ou à faible mobilité. Les projets finançables sont quant à eux bien déterminés. Ils doivent se situer dans les catégories suivantes : l'emploi, la mobilité, l'accès au logement, l'équipement ménager, l'éducation et la formation, la famille et les dépenses visant à renforcer la cohésion familiale ou les dépenses consécutives à un accident de la vie (divorce, maladie, handicap, chômage...).« Pour savoir si on peut bénéficier de ce dispositif, il faut s'adresser au CCAS de Graulhet» explique Anne-Marie Jardry, sa directrice, qui précise :

« on vérifiera que la demande est recevable et elle sera transmise à la banque pour accord. Si la demande est acceptée, le demandeur signera directement avec la banque et bénéficiera d'un suivi du CCAS jusqu'au remboursement de l'emprunt». Pour mener cette action le CCAS s'est assuré le concours de la Caisse des dépôts et consignation et de la Caisse d'épargne Midi-Pyrénées. « Il s'agit là d'une promesse de campagne que nous avons tenue» se félicite Philippe Gonzalez. Le petit « plus» du CCAS est de prendre en charge les intérêt en absence d'incident de paiement durant le parcours. Il s'agit là, en complément des aides et chèques transports, d'un nouvel outil d'accompagnement pour le CCAS.

@

Publié le 29/09/2011 08:23 | La Dépêche du Midi

Le congrès départemental de l'A.D.D.A.H aura lieu dimanche au Forum

Maryse Escribe, président de l'association. /Photo DDM, J-C C.

L'A.D.D.A.H. (Association de défense des droits des accidentés et des handicapés) tiendra son congrès le 2 octobre au forum de Graulhet à partir de 10 heures. Il s'agit là d'une première pour la ville de Graulhet. « Notre association regroupe au sein du département 3000 adhérents dans 12 sections locales présente dans tout le département, Graulhet, Lavaur, Puylaurens, Dourgne, St Sulpice-Rabastens, Castres, Mazamet, Réalmont, Albi, Carmaux, Gaillac, Cordes» explique Maryse Escribe, président de l'association. Forte de ces 150 bénévoles l'association défend la cause des handicapés au quotidien, le conseiller juridique de l'association Thierry Joly tenant des permanences dans toutes les villes du département. « Cette journée de rassemblement sera marquée par le handicap. Nous aurons deux médecins tarnais, le Docteur Scobaï, médecin coordinateur de la Maisons départementales du handicap et le chirurgien orthopédique Pascal Cariven qui nous ferons une conférence sur le handicap « explique Maryse Escribe. Quatre cent personnes sont attendues. La journée comprendra aussi un « moment de convivialité « avec repas pris sur place pour clôturer le congrès.

@

Publié le 29/09/2011 08:23 | La Dépêche du Midi

Soixante graulhétois en route pour Prien

Voici quarante ans que la ville de Graulhet est « jumelée « avec celle de Prien. depuis la signature de l'acte le 7 novembre 1971 les échanges sont nombreux entre les deux villes, des voyages scolaires auxquels près de 2000 élève sont participé aux expositions artistiques ne passant les manifestations sportives ou les venues lors des grandes inaugurations.

Ce jeudi 29 septembre un recours est en passe d'être battu. Pour souffler les quarante bogies près de soixante graulhtétois vont faire le déplacement en Allemagne.

Dans leurs rangs on compte 23 nouveaux. « Il y a de nombreux échanges, très régulièrement. Nous avons à Prien des amis et la dynamique se poursuit « constate avec plaisir Anne-Marie Jardry, secrétaire du comité de jumelage.

Aussi le voyage comprend-t-il des parties communes et d'autres durant lesquelles les Graulhétois seront scindés en deux groupes. « Vendredi ceux qui découvrent pourront prendre le bateau et visiter le château de Louis II. Les autres, qui le connaissent bien, pourront se rendre à Münich « explique Claude Bousquet, président du comité de jumelage qui n'a rien laissé au hasard pour cet énième déplacement.

@

Publié le 30/09/2011 07:44 | J-C C

Les étudiants réinventent la ville

Les étudiants de l'ENSAT dans les rues de Graulhet./Photo DDM

Depuis 2008 les étudiants de l'ENSAT (École nationale supérieure d'architecture de Toulouse) travaillent en « stages intensifs ». Cette année le partenariat s'est renforcé avec le concours de la région qui permet aux étudiants de travailler toute l'année sur la transformation de l'image de la ville. Il s'agit aujourd'hui d'un des projets phares de l'institut de la ville. À partir d'aujourd'hui, et durant tout le week-end, expositions, performances et conférences seront proposées pour rendre compte de ces travaux.

Une quinzaine de sites dans le cœur de la ville ont été choisis pour ce WAM, acronyme de week-end architectural de médiation.

« Le travail réalisé par l'ENSAT est complexe. Il associe services municipaux, élus, artistes locaux et étudiants. Il aboutit, entre autres, sur une série de manifestations, des ateliers participatifs, une modélisation de la ville sur second life ou des intensifs de travail », explique Clara Sandrini, enseignante de l'ENSAT qui suit le projet depuis son début.

« Le WAM permettra d'aller à la rencontre des habitants pour qu'ils découvrent les projets des artistes et des architectes » souligne Clara Sandrini. Mais que l'on ne s'y trompe pas. Il ne s'agit pas là du futur de la vile, mais de travaux, de pistes de réflexions qui permettent d'ouvrir des voies. Une ville qui tourne une page de son histoire. Un projet baptisé « Champ des possibles » qui offrira à une ville, sur une page blanche, une mine d'idées portées par les étudiants et les artistes.

@

Publié le 30/09/2011 08:53 | La Dépêche du Midi

Invitation en pays passion, en famille à la Forêt Basse

Dimanche 2 octobre, la ferme de la Forêt basse propose, dans le cadre de l'« Invitation en Pays passion » du CIVAM, une halte en famille de 9 h à 19 h. « Tous les canards sont produits sur la ferme et transformés par nos soins. Ils sont élevés en plein air, gavés uniquement avec du maïs grain et les conserves ne contiennent aucun additif alimentaires » précise Audrey Viala.. L'occasion de découvrir en une journée la vie à la ferme vue de l'œil du producteur, l'élevage de canards en plein air, le gavage et les étapes de la transformation du foie gras et des autres produits à travers un diaporama. Un repas fermier sera proposé de 12 h à 15 hs avec un menu composé essentiellement des produits de la ferme.

Pour les petits (et les grands) un jeu de l'oie géant sera proposé route de Saint-Julien-du-Puy, avec des questions ludiques à partir de trois ans.

@

Publié le 30/09/2011 08:54 | La Dépêche du Midi

Les 105 ans de Ludovic

Ludovic, toujours bon pied bon œil./Photo DDM

C'est avec une grande joie que Ludovic Franc, né le 24 septembre 1906 à Saint-Gauzens, a réuni toute sa famille pour fêter ses 105 ans. Entouré des siens, ses trois filles, son gendre, ses 10 petits enfants et ses 17 arrières petits-enfants, et même un arrière-arrière petit-fils, il a dignement fêté l'évènement au golf de Fiac. Ludovic a passé toute une vie de dur labeur dans sa ferme d'Ambres, a connu les deux guerres mondiales et l'évolution de plus d'un siècle de vie . Le tout bon pied bon œil en appréciant de fumer sa cigarette quotidienne. Ludovic reste un fidèle lecteur de « La Dépêche-du-Midi ». C'est avec grand bonheur que tous les siens ont sablé le champagne alors qu'il soufflait ses 105 bougies.

@

Page réalisée à partir du site ladepeche.fr

Le Tarn Libre N° 38-11

 

@

Journées du Patrimoine 2011

Maison des métiers du Cuir (Photo : Simon Rodier)

Maison des Métiers du Cuir :

Visite de la Maison des métiers du cuir, ancienne usine des bords du Dadou, pour évoquer le riche passé de la ville, les métiers de la mégisserie et de la maroquinerie. (Gratuit)

Samedi 17 et dimanche 18 septembre : 10h / 11h / 14h /15h / 16h

Hostellerie du Lyon d’Or (Photo : Simon Rodier)

Hostellerie du Lyon d’Or et Quartier médiéval :

Découverte des temps anciens de Graulhet ; un diaporama sera présenté sur le château de Graulhet : "De la tour de guet au château-résidence." (Gratuit)

Dimanche 18 septembre (départ de l’Hostellerie du Lyon d’or) : 10h /11h /14h /15h / 16h

Visite du quartier médiéval de Panessac (Photo DdM / archives 2005)

Publié le 22/09/2011 03:48 | G.D.

S.C.G. : prendre la main dès l'entame

2e rang de G à D : Bellot(entraineur), Gély(ent.), Fornasier, Anglès, Mandagaran, Montbroussous A, Montbroussous J, Pappakostas, Regnier, Théron, Pauthe, Valette, Gau (manager), Codjia, Galinier (Soigneur), Amar (préparateur). 3e rang de G à D : Dumont, Brosse, Meichtry, Dexpert, Bueno, Gouveia, Carel, Moulin, Lépine.

Envoyé dans la division inférieure, l'année de son centenaire, le Sporting Club Graulhetois s'est mis en devoir de remonter en Fédérale 1, malgré les restrictions dues a la descente. Restriction budgétaire avec un prévisionnel logiquement annoncé à la baisse, hier soir lors de l'assemblée générale par le président Pierre Cathalau, qui va assurer un mandat supplémentaire. Restriction aussi dans l'effectif. Une dizaine de départs et non des moindres ont été enregistrés durant l'inter-saison. Rioux, Gratton, Bageag, Bleys, Sales, pour ne citer que les plus constants à l'effort de maintien, ont quitté le club. Le groupe équipe 1 dont la confiance a été renouvelée à Benoit Bellot et Renaud Gély pour l'encadrer, a reçu le contingent de remplacement nécessaire à tous les postes? « Mais l'équipe est à rebâtir ». Comme le soulignent les deux entraîneurs. Depuis près de deux mois, le groupe travaille dans la sérénité, et le stage à Argelès-Gazost de trois jours a permis de cimenter l'édifice.

Une saison particulière

Reste que les premiers résultats, les constations d'usage, appellent à la prudence quant aux capacités de fonctionner ensemble sur le terrain (voir l'édition d'hier). Un état des lieux d'autant plus préoccupant qu'une demi-douzaine de joueurs cadres sont blessés. Regnier, Codjia, Sarcia ne débuteront pas l'exercice à la Vallée du Girou dimanche et seront absents de nombreuses semaines. Heureusement, Boutié, Valette et Brayette devraient revenir au plus tôt. « L'important, en tant que club qui descend et donc à battre, sera de prendre la main dès l'entame ». Un objectif difficile à tenir, compte tenu de la qualité de la poule, et la présence dans la course à la qualification d'équipes rodées aux joutes de Fédérale 1, et souvent galvanisées par un résultat à domicile à obtenir par tous les moyens... Le Sporting dont le nom a souvent été associé à des valeurs de courage et de de tempérament bien trempé durant cent ans, dispose d'une saison en tous points particulière, sinon cruciale pour son avenir, pour montrer qu'il a su les préserver.

@

Publié le 21/09/2011 09:27 | Recueilli par G.D.

Benoit Bellot : "ça va être compliqué"

Benoit Bellot et son associé Renaud Gély comptent sur l'éclosion des nouveaux jeunes pour l'ouverture.

A quatre jours de l'ouverture du championnat, entretien avec Benoit Bellot, l'un des deux entraîneurs graulhétois.

Vos impressions après cinq rencontres amicales de préparation,

Elles sont mitigées. Nous avons bien débuté face à Lavaur puis à l'équipe nationale de l'Armée. Depuis trois rencontres, l'équipe subit davantage qu'elle ne prend d'initiative. Les tests physiques, comme le sérieux durant le stage de trois jours ont été satisfaisants, mais notre jeu est trop pauvre, notre conquête en touche peu performante. Ces lacunes peuvent s'expliquer par le fait que nous n'avons jamais pu travailler avec tout l'effectif. De nombreux joueurs sont blessés et non des moindres, des cadres, sur qui nous comptons cette saison. Il y a aussi le retard d'officialisation de la poule avec un programme chamboulé qui nous perturbe. En tout cela, notre début de saison de championnat va être compliquée

Justement, la composition de la poule avec une majorité de clubs du littoral, n'est pas rassurante?

Nous allons jouer contre des équipes agressives, il va falloir trouver des ressources morales et du tempérament. Je suis certain que nous les trouverons. Reste que nous ignorons l'importance de l'arbitrage à un seul arbitre de champ et le niveau de Fédérale 2. Il risque de ressembler à ce que nous avons vu en amical. De plus, avec notre passé, Graulhet va être l'équipe à battre, sinon laquelle contre qui se tester. Nous sommes en phase de reconstruction. De très bons éléments sont arrivés à l'inter-saison, mais nous ne savons pas encore, vu le nombre de gars à intégrer, si l'équipe va rapidement fonctionner. Pour l'instant, nos satisfactions sont individuelles plutôt que collectives.

Toujours est-il que cette saison, avec l'objectif de remontée à son terme, est particulière?

Nous avons constaté que par le passé, beaucoup d'équipes qui descendaient ne remontaient pas pas la première année. Nous partons dans l'inconnu. La remontée est un idéal, mais la qualification est un objectif réalisable.

Les cartes d'abonnement du Sporting club graulhétois rugby sont disponibles aux points de vente habituels (le club house et la maison de la presse Sannou, place Mercadial). Les tarifs sont pour une entrée générale: 80 € la carte et 120 € pour le couple. La formule d'entrée gratuite au stade des Clausades de Lavaur est reconduite pour la saison 2011/2012 pour les abonnés au Sporting.

 

 

Saison culturelle 2011 - 2012


Ouverture de la saison et programme de septembre à décembre.

Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement