Du Bruc à Ricardens

Actualités octobre 2011 (2)

Publié le 16/10/2011 03:47 | La Dépêche du Midi

La bourse de l'Agecos : un succès populaire

Mercredi, des dizaines de personnes sont venues profiter des « bonnes affaires » de l'Agecos. /DM.G.D.

La bourse aux vêtements d'hiver organisée cette semaine par l'Agecos a encore connu un vif succès. Les vêtements d'occasion en bon état ont trouvé preneur à des prix modiques dont la moyenne a été calculée à 2,16 euros. C'est la nombre de vendeurs qui interpelle le plus avec 153 personnes qui ont apporté 3211 articles. A la sortie, entre mercredi et jeudi, au foyer Léo Lagrange, les bénévoles de l'association ont comptabilisé 1251 ventes. Seul le pourcentage de ventes a diminué, 39%, que le nombre exceptionnel d'articles explique. Prochain rendez-vous, du 5 au 9 décembre, avec la bourse aux jouets, bibelots, bijoux fantaisie et autre vaisselle, pour un Noël modique et solidaire.

 

Publié le 16/10/2011 09:40 | La Dépêche du Midi

Leur bonheur est dans les vergers de Montdragon

Des parcours pédestres ont été aménagés pour que la cueillette des fruits devienne un vrai plaisir. Pour Hélène, l'arboricultrice, c'est aussi une passion. /Photo DDM, Emilie Cayre.

Ils étaient les premiers à arriver dans les vergers de Montdragon, vendredi matin. Claude et Nadia, deux retraités dynamiques de Busque, ne jurent que par les pommes. Matin, midi et soir. « On en mange à peu près 1 kg par jour, assure Claude. On en est actuellement, depuis que la saison a commencé, à 100 kg environ ! » Une saison qui a 15 jours d'avance sur le calendrier. Lors de leur visite, ils ont cueilli 33 kg de Dalinette, de Délices dorés et de Chantecler. Ils connaissent bien le verger et ne risquent pas de se perdre dans les allées gorgées de pommes. En 3/4 d'heure, l'affaire est dans le sac ou les paniers. Ils ont goûté aux 20 variétés de pommes proposées. Les classiques (Golden, Gala, Grany, Rainette), les plus modernes (Pink, Fuji, Breaburn, Chantecler, Sainte-Germaine) et les dernières arrivées (Rubinette, Goldrush, Délices dorés, Dalinette, Flamboyante, Crimson crips). D'autres variétés devraient compléter la grande famille.

La production des vergers alimente la vente directe, les grossistes, les primeurs, les cantines mais aussi Blédina pour les compotes bébé !

L'accueil est chaleureux. Même le soleil est de la partie. Les vergers de Montdragon, nichés au pied de la falaise du Bruc, s'illuminent sous les filets antigrêle. Les cueilleurs arrivent au compte-gouttes. De bons clients qui connaissent les vergers comme leur poche. Ils sont là pour faire un sort aux belles Fuji, Pink, Dalinette et bientôt Goldrush. Le matin, c'est bien plus calme que l'après-midi où on assiste à une véritable ruée. Les fruits attendent d'être cueillis délicatement. Le bonheur simple est dans le verger.

C'est Alain et Georgette, céréaliers et éleveurs, qui ont racheté en 1981 l'exploitation arboricole de M. Morera. « Tout partait en coopérative pour la vente, explique Hélène Biscond, 45 ans, qui a pris la relève. Puis la passion a pris le dessus et nous nous sommes orientés vers la vente directe. Nous l'avons bien développée en 1988. » Hélène, jeune étudiante de BTS arboricole, n'y est pas étrangère. Elle s'est lancée à 22 ans dans le business des fruits. « Dès le début, nous avons fait nos arbres, nous avons greffé, on a trimé et avancé pas à pas ». Le travail a payé. Des fraises (qui ont alimenté la marque Bonne maman en 91), des cerises, des poires, du raisin de table, des pommes, des kiwis, le verger de 22 ha tourne 7 jours sur 7 et toute l'année. Les grandes chambres froides permettent de stocker les fruits pendant la saison froide et jusqu'en juillet. Les clients peuvent s'approvisionner sur les deux points de vente ou partir à la cueillette. « Nos clients ont des goûts différents, ils veulent des fruits plus goûteux, plus typés, plus variés », ajoute Hélène. Elle leur propose ainsi 20 variétés de pommes à se mettre sous la dent. « Ils arpentent des parcelles qu'on ne cueille pas nous-mêmes pour leur laisser le premier choix ! Les clients viennent souvent en famille. Tout est prévu pour qu'ils passent un bon moment au cœur de nos vergers ». Patrice Scoccia

Le chiffre : 800 tonnes > fruits. Les vergers de Montdragon produisent 800 tonnes de fruits par an.

 

Publié le 17/10/2011 08:23 | La Dépêche du Midi

Toujours autant de joueurs autour des tables de bridge

L'équipe du capitaine Jacques Désert, Mesdames Chabbal et Germa, et Mr Petreluzzi, sacrés champions de Ligue Languedoc-Pyrénées en catégorie Séniors mixtes par quatre Promotion.

Malgré l'âge de ses pratiquants, le club de bridge garde toujours autant de joueurs autour de ses tables. Un dynamisme qu'ont souligné lors de l'assemblée générale les responsables et figures du club, comme Jean Marc Thomas, Robert Rolland ou Jacques Désert à la tête des douze « sages » du conseil d'administration. Même la démission de Gérard Sogno n'a pas terni l'image d'un club en pleine forme qui aura à sa charge l'organisation de la Coupe du Tarn, le samedi 9 juin à Graulhet.

Tous les licenciés de bridge-club sont déjà mobilisés pour en faire une réussite. Les félicitations pour la saison dernière ont été à l'équipe de Jacques Désert qui a terminé troisième en catégorie Promotion mixte seniors par quatre à Paris.

 

Publié le 17/10/2011 09:23 | G.D.

Graulhet emballe le final

Graulhet - Lunel : 29 - 10

Les Graulhétois ne sont pas tombés dans le piège tendu par Lunel./Photo DDM Jean-Marie Lamboley

Mi-temps : 12-3; Arbitre: Mr Dubois (CBL)

Pour Graulhet : 2 E. Khattou (64e), Gouvéia (77e) 2 T. et 5 P. Bille (1e, 4e, 30e, 37e, 51e)

Carton jaune: Pauthe (60e)

Carton blanc: Mechtry (56e)

Pour Lunel: 1 E. de pénalité (62e) 1 T Sirevent, 1 DG V. Ippolity (19e)

Carton jaune: Monteils (76e)

Carton blanc: Monteils (37e)

Graulhet: Bille, Brayette, J. Montbroussous, Garcia, De Castro, (o) Sarcia, (m) Girard, Montels, Arroyo, Théron, Pauthe (cap), Fornasier, Da Costa, Buéno, Brosse.

Entrés en cours de jeu: Gouvéia, Mechtry, Pappakostas, Valette, Boutié, Mandagaran et Khattou.

Lunel: Rauzy, Panelle, Hugon, Camara, Beheng, (o) V. Ippolity, (m) Morisson, Binard, Vincent, Monteils, Ortéga, Mougel, Milla (cap), Lachatre, Descombes.

Entrés en cours de jeu: De Rasilly, Ferez, Combe, Campdoras, Sirvent, E. Ippolity et Herzog.

Equipe fédérale 2B : Lunel bat Graulhet 16 à 14

« Prenez le jeu à votre compte, jouez, dynamisez, mettez du rythme! » Tel était le message des entraîneurs graulhétois dans les vestiaires d'un avant-match qui sentait le piège. Lunel à zéro point se devait de lancer sa saison, Graulhet, vexé d'avoir perdu sans montré grand- chose à Avignon, avait pour mission de récupérer un maximum de points. Bille a marqué les six premiers d'entrée de jeu. Les locaux ont effectivement pris l'initiative, mais nombre d'entre elles ont été sanctionnées par des fautes de mains, voire de décisions de M. Dubois. Au bout d'une demi-heure et avec 3 puis 6 petits points d'avance, ils n'en menaient pas large. Et à la pause, l'objectif était très loin d'être atteint. A la faveur de ballons récupérés, sur les impacts, Lunel est resté dans le match.

Enthousiasme et générosité à 13 contre 15

Bis-répétita en début de seconde mi-temps, avec autant d'imperfection dans les accords. Bille en donnant 12 points d'avance mettait les siens à l'abri et dans de bonnes conditions morales pour aborder la suite. Pour sanctionner les sorties presque simultanées sur cartons de Mechtry et de Pauthe, Lunel à son tour a pris la main.

Au terme de trois pénaltouches, l'arbitre a accordé l'essai de pénalité aux visiteurs. Graulhet piqué au vif a réagi à 13 contre 15 de la plus belle des manières avec une relance conclue par Khattou tout en puissance entre les barres. La suite a été totalement à l'avantage des locaux, prompts à tout jouer. Gouvéia a marqué au cœur de son pack, pour donner un juste avantage à l'équipe qui a le plus joué. Sans le bonus défensif comme envisagé, mais avec toujours autant de générosité et d'enthousiasme.

Renaud Gély : "Etre plus agressifs"

« Nous aurions dû tuer le match avant. Nous manquons ce dimanche de repères offensifs, surtout pour le jeu des trois-quarts. Nous n'avons jamais pu présenter deux fois la même composition.

Un dimanche de repos va nous faire du bien même si nous ne récupérerons pas beaucoup de blessés.

Dans les dimanches qui suivent il nous faudra être plus agressifs. Nous allons tomber sur des équipes qui ne nous feront pas de cadeaux. »

 

Publié le 18/10/2011 09:47 | J.-C. C.

Ça tourne à Graulhywood

Le dernier film de Bertrand Lenclos, trois fois primé, « Clonk « a été tourné à Graulhet.

Ce vendredi 21 octobre le cinéma « Les Temps Modernes » proposera une rétrospective de films du réalisateur graulhétois Bertrand Lenclos. « C'est que du cinéma » proposera une sélection ayant pour dénominateur commun la ville, mettant en lumière à travers ces projections sa richesse cinématographique.

Car ce n'est pas par hasard que Bertrand Lenclos, il y a dix ans, a quitté Paris pour Graulhet.

« Nous avions décidé en famille de venir dans le Sud-Ouest. Des compagnies dont j'étais proche étaient déjà là », explique celui qui, du son et des musiques de documentaires, fictions et dessins animés, allait devenir réalisateur à part entière après avoir longtemps observé la vie d'un plateau de cinéma. Il présentera lui-même ses clips et courts-métrages. « Quand j'ai découvert les espaces immenses et les décors improbables qu'offre cette ville, j'ai compris que Graulhet serait un formidable terrain d'aventures pour mes expérimentations cinématographiques. Rapidement, j'ai eu la chance de trouver sur place les ressources humaines dont j'avais besoin pour monter mon équipe : comédiens, décorateur, costumière, ingénieur du son, électro, régisseur… Les films tournés à Graulhet sont imprégnés de l'énergie de ces professionnels et de la particularité de cette ville », témoigne le réalisateur.

« C'est que du cinéma » sera l'occasion de voir ou revoir sur grand écran « Mission Socrate » réalisé avec Jackie Berroyer (amphorette d'or au festival du cinéma Grolandais, pris du public et de la création musicale à Angers, troisième pris au festival FEMI) mais aussi « A la vie, à l'amour », plusieurs vidéo-clips et le making of du tournage de l'un d'entre eux. On notera que le dernier film présenté, « Clonk » qui a obtenu le Brutal d'or au festival Cinémabrut, le prix spécial du jury du festival Itinérances d'Alès et le prix coup de cœur du festival du Puteau est interdit aux moins de 12 ans. Cette soirée sera gratuite.

 

Publié le 18/10/2011 09:48 | La Dépêche du Midi

Forum de l'emploi

Emplois, créations d'entreprises et formations au programme du forum.

La maison commune « Emploi - formation « organise ce mardi 18 octobre de 9 heures à 12h30 la huitième édition des rencontres de l'emploi. Des professionnels de l'orientation, de la formation, de l'emploi et de la création d'entreprises seront présents pour réponde à toutes les questions. Les demandeurs d'emploi pourront rencontrer une trentaine d'entreprise de différents secteurs d'activité et consulter des offres d'emplois en libre accès. Le Pole emploi de Graulhet tiendra un stand où sera mis l'accent sur le Droit individuel à la formation.

 

Publié le 18/10/2011 09:48 | La Dépêche du Midi

Une pléthore d'activités à la mjc

La MJC de Graulhet propose du lundi au samedi une palette d'activités destinées aux petits comme aux grands, aux artistes comme aux sportifs. Aussi l'équipe de la MJC se montre-t-elle attentive aux demandes pour orienter vers l'activité qui correspond au mieux aux attentes des adhérents et futurs adhérents. Une séance d'essai est d'ailleurs proposée pour faciliter son choix. Bien entendu parmi les quelques quarante disciplines proposées cette saison on compte de nombreuses nouveautés dans les domaines artistiques : guitare électrique, musique assistée par ordinateur, ou encore la réalisation audiovisuelle s'approprier des techniques de base dans un atelier qui aboutira à une production collective.

Le bien être est aussi au rendez-vous avec l'atelier gym, le cardio qui permet la dépense énergétique tout en associant le renforcement musculaire ou encore le step et de gliding ou le renforcement musculaire l'aerodanse ou le reggaton. On trouve aussi des propositions d'atelier bien être plus douce avec la yoga, la sophrologie, ou le Gi qong, mais aussi le badminton ou ou la natation synchronisée... Autant de formules pour répondre aux recherches de bien-être à travers une activité physique, ou sportive, encadrée par des techniciens diplômes soucieux de créer une ambiance de sérieux et de convivialité qui proposent de guider les adhérents dans leurs choix et un cours d'essai. Enfin pour celles et ceux qui ont du mal à choisir l'inscription à plusieurs activités en adaptant un tarif préférentiel.

 

Publié le 19/10/2011 11:37 | La Dépêche du Midi

Échos du rugby : heureux cadets du sporting

Cadets : Ils ont confirmé leur début de saison pied au plancher. Quinze jours après avoir passé 40 points aux castrais de l'Avrion sur leur pré, les cadets ont mis 50 points à l'Entente Montagne à la Jonquière.

Balandrades : Eux aussi ont fait le doublé et ont battu l'Entente Montagne 15 à 10 en saisissant deux des trois occasions d'essai qu'ils ont eu.

Bélascain : Encore un doublé pour les juniors, deux fois à domicile, cette fois contre le Lévézou, décollé en seconde mi-temps et battu 24 à 3.

Equipe 2 : Elle seule a perdu ce dimanche en lever de rideau face à Lunel, 14 à 16. Cals a eu la victoire au bout du pied sur pénalité en fin de match. Ratée!

Bodéga : L'association 8-One prépare sa bodéga. Elle aura lieu au préau du stade le dimanche 6 novembre, juste après le derby face à Mazamet. Restauration et ambiance assurées.

 

Publié le 19/10/2011 11:38 | G.D.

Le club généalogie fête ses 10 ans

Ils sont de plus en plus nombreux à rechercher leurs racines à travers la généalogie.

Le samedi 29 octobre et dimanche 30 octobre de 10h à 18h au Foyer Léo Lagrange, place du Languedoc, le club local de généalogie Agenda, fêtera ses 10 ans et, probablement son 150ème membre.

Pour le président Jean Chabal, ce deuxième rendez-vous, après la réussite du premier il y a trois ans, va permettre d'aborder cette science de l'étude et et de la connaissance de l'origine et de la filiation des familles, dans ses diverses branches. « Nous nous sommes assurés de la participation de tous les spécialistes du secteur tarnais et lauragais qui répondront aux questions des généalogistes amateurs ou confirmés.Les débutants apprendront comment entamer leurs recherches. Les visiteurs auront à leur disposition des ordinateurs en libre service où une équipe leur fera découvrir les divers sites Internet ».

Côté spécificité, une spécialiste des bagnards tarnais de Rochefort sera présente. L'Amicale Généalogique Dadou Agout sera intervenante aux côtés des Archives Départementales, d'ARGEA (Ouest Aveyron), de Dégriff- Micro Albi Puygouzon, du GAMT (Généalogie Algérie Maroc Tunisie) de la librairie « Mes Aïeux », de Radio Mon Pays et Radio Altitude (Toulouse) et de Stéphane Cosson généalogiste professionnel. Les Archives départementales du Tarn présenteront des animations pour tout public : de 15h à 16h « Ecriture et enluminure », de 16h à 16h30

« lecture de documents sur la vie quotidienne au XVIIIe siècle, 16h30 à 17h30 : Calligraphie ».

En complément, le film de Christine Tomas : « Istanbul, fantômes d'Orient : Quête généalogique dans une ville mythique» sera projeté et présenté par l'auteur les samedi à 17h30 et dimanche à 14h.

Les rencontres seront l'occasion d'assister au travail d'un atelier de reliure. Quelques mannequins seront exposés pour faire découvrir les costumes régionaux d'époque de la région. L'entrée sera libre et gratuite. Une tombola permettant de gagner des logiciels de généalogie sera proposée.

 

Publié le 19/10/2011 11:38 | La Dépêche du Midi

Les centres de loisirs maternels ouvrent

Le plein de découvertes pour les vacances de Toussaint.

L'accueil de loisirs maternel de Crins sera ouvert pour les vacances de Toussaint du lundi 24 octobre au vendredi 28 octobre, le lundi 31 octobre et le 2 novembre de 7h45 à 18h15.

Un accueil se fera sur l'école maternelle d' En Gach de 7h45 à 8h45 et le retour se fera à partir de 17h45 jusqu'à 18h15. Le thème des vacances abordera les 4 éléments (l'air,le feu,la terre et l'eau) afin de sensibiliser les enfants à l'environnement dans lequel nous vivons. Pour mettre en œuvre ce thème diverses activités et sorties sont prévues : découverte de l'aéromodélisme,visite des casernes de pompiers de Gaillac ou de Graulhet,animation les jardins du vent,poterie à Técou,visite d'une mini ferme et ses pigeons voyageurs,échange avec la crèche «les petits Dadous», Halloween avec L'amicale Laïque et plein d'autres surprises...

 

Publié le 19/10/2011 11:38 | La Dépêche du Midi

Sortie en famille avec l'Amicale Laïque

Une sortie oxygénante au dessus de Mazamet.

C'est dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale que la Maison de l'Enfance de Crins et le Centre de loisirs Maternel ont organisé une sortie au musée du Bois et du Jouet d'Hautpoul le samedi 15 octobre.

Trente huit parents et enfants ont pu profiter pleinement des activités organisées sur la journée.

Balade jusqu'au petit village médiéval d'Hautpoul, le matin, et visite du musée l'après-midi après un pique-nique pris en toute tranquillité.

Parents et enfants ont été enthousiasmés par cette journée qui de plus fut particulièrement ensoleillée. Sur le chemin de retour vers Graulhet tous se sont donnés rendez-vous pour la prochaine sortie famille qui aura lieu en novembre au Muséum d'Histoire Naturelle de Toulouse.

 

Publié le 20/10/2011 10:05 | La Dépêche du Midi

Portes ouvertes à la pepiniere d'entreprises

La pépinière d'entreprises et hôtel d'entreprises de Tarn et Dadou, Granilia, fête ses 10 ans d'existence, ce jeudi. A cette occasion, les deux sites de Gaillac et Graulhet feront journée portes ouvertes. Tous ceux qui envisagent de créer leur entreprise pourront découvrir les aides et le soutien que peut aporter la pépinière d'entreprises. La structure vient justement de lancer un appel à projet aux créateurs d'entreprises. Les lauréats bénéficieront notamment d'exonération des charges communes à la pépinière. Ce soir, tous les partenaires et société accueillies par la pépinière seront réunis à Graulhet pour fêter les 10 ans autour du président de Tarn et Dadou, Pascal Néel. Durant ce laps de temps, Granilia a accueilli 35 entreprises qui ont généré 120 emplois. Il faut également noter que le taux de survie de ces entreprises à 5 ans est de 90 % alors qu'il est au niveau national de 51 %.

 

Publié le 20/10/2011 10:08 | J-C C

Coupe du monde des quartiers

140 enfants attendus au stade Noël Pélissou

La « balle ovale « permet aux enfants de découvrir l'univers du rugby./Photo DDM

C'est à Graulhet que le comité du Tarn de rugby a choisi d'organiser cette année la « Coupe du monde des quartiers», mercredi 26 octobre de 10 h à 16 h au stade Noël Pélissou. Le comité intervient régulièrement sur l'ensemble du département pour promouvoir cette discipline aux très fortes valeurs éducatives. Il compte bien profiter de la septième coupe du monde de rugby pour organiser une grande fête de la discipline ou plus exactement une fête de la balle ovale.

«La balle ovale reprend les principales règles du rugby, mais ce sport, sans plaquage par exemple, s'adresse aux enfants pour lesquels il a été adapté», explique Sylvain Peguillan, salarié du comité départemental du rugby, qui développe plus particulièrement les actions sociales. Le projet comprend deux aspects. Le premier, sportif, consiste à mettre en place un cycle d'initiation auprès des structures de quartiers de centres de loisirs de milieux rural et urbain, de septembre à octobre en amont de cette rencontre. Le second, pédagogique, a vu la réalisation, par les enfants, de pancartes de présentation des pays participants à la coupe du monde, de dessins sur le rugby, de peintures et de drapeaux des nations participantes au tournoi.

Opération mixité

« Le but de l'opération est aussi de réaliser une véritable mixité entre des garçons et des filles âgés de 9 à 11 ans, venant de zones rurales et urbaines, entre les licenciés et surtout les non-licenciés les plus nombreux», souligne Sylvain Peguillan. Ce mélange sera encore accentué par la composition des équipes. Il ne s'agira pas d'un affrontement entre chaque centre de loisirs ou centre social. Les enfants se grouperont pour porter les couleurs d'un des pays participants à la coupe du monde. Ainsi la notion de rencontre et de partage ne manquera pas de l'emporter sur celle de compétition.

 

Publié le 20/10/2011 10:08 | La Dépêche du Midi

Douze structures participantes

Les douze structures participantes seront ainsi réparties : les Francas de Saint Juéry et l'association ELAN de Labruguière, formeront deux équipes représentant l'Australie et l'Ecosse; le centre de loisirs de Brens et les Francas de Gaillac porteront les couleurs de l'Angleterre et des iles Fidji. Les enfants du centre de loisirs de Lisle-sur-Tarn et de la mairie de Gaillac composeront deux équipes qui représenteront les Iles Samoa et l'Italie; ceux des centre de loisirs de Lavaur et de Briatexte se mélangeront pour former trois équipes qui évolueront aux couleurs de l'Irlande, des iles Tonga et de l'Argentine.

Les jeunes du centre social de Lameilhé et du centre de loisirs de Payrin representeront le Pays de Galles et la Nouvelle-Zélande. Le centre social de Mazamet et le centre de loisirs du Pont-de-L'Arn grouperont leurs forces pour donner naissance aux équipes représentant la France et l'Afrique du Sud.

 

Publié le 21/10/2011 07:38 - Modifié le 21/10/2011 à 14:18 | J-C C

L'aire d'accueil des gens du voyage attise les débats

Une aire provisoire a été aménagée à la Bresolle./ Photo DDM, J.C.C.

Le bilan de concertation de la cinquième révision simplifiée du PLU a été examiné lors de la dernière réunion du conseil municipal. Cette modification a été rendue indispensable pour mener à bien le projet de création d'une aire d'accueil des gens du voyage au lieu-dit « La Bressolle ».

Par arrêté en date du 1er juin 2010 madame la Préfète du Tarn a qualifié la réalisation de cette aire d'accueil de projet d'intérêt général.

Les parcelles soumises à enquête appartiennent à la communauté de communes Tarn & Dadou. « Leur position, à proximité des axes de communication, permet d'accéder aux services souhaitables pour la population concernée. Les préconisations du schéma départemental sont respectées. Les dessertes par les réseaux de voirie, d'eau, d'assainissement, et d'électricité sont existantes» a expliqué Claude Fita, maire de la ville. Cependant dans la délibération on notera que « la présence en bordure du site d'habitations et d'entreprises, en particulier, d'un dépôt de bouteilles de gaz devra faire l'objet d'une attention très ferme quant aux respects de la réglementation ». Le commissaire enquêteur a validé cette révision, décision approuvée à l'unanimité par le conseil municipal, en l'absence des conseillers des oppositions, suite à leur départ avant le début de la séance. « Cet emplacement n'est bon ni pour les uns ni pour les autres. La solution était peut-être d'utiliser le site déjà utilisé, à quelques mètres à peine de la nouvelle aire d'accueil. Cela aurait pu éviter les conflits» estime Jean-Claude Amalric, chef de file du groupe « Graulhet pour tous». Cependant, suite à son départ il n'a pu s'exprimer lors de la réunion s'est tenue devant un public attentif, parfois venu précisément pour suivre l'avancée de ce dossier.

Trois procédures émanant des mêmes personnes sont actuellement en cours d'instruction. Les deux premières, contre la mairie, vise à l'annulation d'un arrêté et à obtenir 50 000 euros d'indemnisation. La troisième affaire actuellement en cours devant le tribunal administratif est une contestation la décision de madame la Préfète du Tarn de classer ce projet d'aire d'accueil d'intérêt général.

 

Publié le 22/10/2011 09:21 | La Dépêche du Midi

Santé ville : goûteuse après-midi

Utile, comme l'après-midi autour de l'équilibre alimentaire expliqué aux générations lors de la journée du goût, organisée mercredi, par l'atelier santé-ville autour de Chantal Peyrin, porté par le Ccas au Foyer léo Lagrange pour cause de mauvais temps. Curieux, comme les diverses nourritures proposées autour du thème des goûts de l'automne. Goûteux, comme les spécialitées élaborées en direct par les associations participantes. Odorant, comme les chaudrons en ébullition et les cuissons de pâtes de coing, de châtaignes ou de gâteaux à la broche. Ancien, comme les rutabagas, les topinambours et autres légumes anciens à déguster . Coloré comme les légumes et fruits par paniers entiers proposés à la vue des visiteurs. Ludique, comme tous les jeux autour du « bien se nourrir » proposés aux enfants des centres de loisirs et maternelles. Instructif, comme les interventions d'une diététicienne expliquant les bienfaits de l'équilibre alimentaire. Saisonnalité comme l'intérêt à consommer quand fruits et légumes régionaux sont à l'étalage. Inter-générationnel, comme le public présent, des enfants aux anciens du foyer-logement. Chantant, comme le groupe Fiesta qui a animé la manifestation.

 

Publié le 22/10/2011 09:22 | La Dépêche du Midi

Séjour nature sur les hauteurs de la Courbe

La Courbe c'est aussi une grande terrasse couverte pour les activités intérieures.

Le centre aéré de la Courbe, devenu centre de loisirs, va accueillir sous les derniers rayons du soleil automnal, les enfants inscrits auprès de l'amicale laïque pour le séjour correspondant aux vacances de Toussaint. Un lieu fréquenté depuis des décennies par des générations, qui abrite plusieurs salles de jeux à l'abri du vent des altitudes de la périphérie graulhétoise. Du lundi 24 octobre au mercredi 2 novembre, sous la direction de Caroline Py, l'amicale propose pour les 6-12 ans, un séjour à la journée ou demi-journée, autour du thème « La nature dans tous ses états ». Une rotation de bus assurera les transports au départ de Crins, l'Albertarié, Victor Hugo, En Gach et Busque.

Au programme, et pour entrer dans le vif du sujet dès lundi, une cueillette de pommes et de châtaignes en plein air. Le lendemain sera plus sportif avec une course contre la montre. Mercredi, les organisateurs ont prévu une visite pédagogique à la ferme de la Bourrelié avec une découverte de la cuisine nature. Le jeudi permettra de faire la connaissance avec les mamies de la maison de retraite pour une séance confitures et secrets de fabrication. Le vendredi, à midi, les enfants partageront une « panini party ». Le lundi, Halloween sera du voyage avec une méga-boum en sorcière. Enfin, le mercredi 2 novembre, un dernier salut à la nature avant son hivernage, avec une longue promenade en sous-bois.

 

Publié le 22/10/2011 09:23 | Patrick Guerrier

35 entreprises accueillies en 10 ans

Les créateurs d'entreprises ont témoigné devant le public aux côtés du président de TED, Pascal Néel, du conseiller régional, Jean Tkaczuk, du conseiller général, Claude Bousquet, du maire de Graulhet, Claude Fita et du président de la chambre des métiers.

Les témoignages des créateurs d'entreprises hébergés actuellement sur les deux sites de la pépinière d'entreprises valent plus que les discours lorsqu'il s'agit de mettre en avant l'intérêt d'intégrer une telle structure. Jeudi soir, à Graulhet, Granilia, le petit nom de la pépinière hôtel d'entreprises de Tarn et Dadou fêtait ses 10 ans.

120 emplois générés

Dix ans d'existence et 35 entreprises passées par les ateliers et bureaux mis à disposition pour démarrer son activité. Comme l'a rappelé Pascal Néel, le président de Tarn et Dadou, la structure pilotée avec la chambre des métiers peut s'enorgueillir d'avoir un taux de survie à 5 ans bien supérieur à la moyenne nationale (90 % pour 51 %). Les emplois générés sont au nombre de 120.

Les créateurs d'entreprises ont insisté de leur côté sur l'importance de ne pas se retrouver isolé dans cette phase de démarrage. La pépinière aide sur le plan matériel avec des salles de réunion ou de reprographie mais elle offre également un soutien sur le plan de la gestion ou de l'administration.

Ces dernières années, la structure a également développé ses réseaux aux profits des entreprises hébergées.

Elle a des liens privilégiés avec les agences immobilières pour la recherche de locaux à la sortie de la pépinière. Elle s'est aussi rapprochée des banques ce qui dans une période de crise n'est pas négligeable lorsqu'il s'agit d'aller chercher des financements.

Enfin, face à ce contexte économique difficile, Granilia lance un appel à projet en direction des futurs créateurs. S'ils sont l'un des trois lauréats retenus, ils pourront bénéficier d'exonération sur les charges d'hébergement à la pépinière et d'un accompagnement individualisé.

Tous les porteurs de projet peuvent candidater auprès de la pépinière. Cet appel à projet court jusqu'au 30 novembre.

 

Publié le 23/10/2011 03:48 | La Dépêche du Midi

Première commerciale réussie

Un premier succès qui appelle une prochaine réédition./ DDM.G.D.

Le premier défilé en commun. des commerces Bijou-Caillou, Stephanie's et Boy and Girl a été un succès avec près de 150 personnes aux passages des manequins amateurs de tous les âges. Les trois commerçantes tiennent à les remercier ainsi que la boulangerie Pomiès qui a apporté sa contribution.

 

Publié le 24/10/2011 09:18 | G.D.

L'école d'En Gach crée le robot poubelle

Les élèves ont réalisé le travail photo avec l'aide du photographe Jean Mazelier. DDM.G.D.

C'est un projet Maison de l'enfance d'En Gach, réalisé dans le cadre du Cucs en partenariat avec Volubilo et l'école d'En Gach, avec la participation de l'Irfa, de l'atelier santé-ville et de la régie de territoire qui a trouvé son aboutissement vendredi soir. Personnalités et parents étaient conviés au « vernissage » d'une exposition de photos et de travaux réalisés sur le thème « Des déchets dans tes pieds, plus jamais ! À présent je vais respecter ». Le projet a débuté en juin dernier, avec le repérage par les enfants de quatre zones dans et autour de l'école, puis le ratissage en photographie version macro de tous les déchets, et enfin, leur ramassage en poches serties. « Ils ont eu la preuve que les cours comme les abords étaient sales. Et les responsables de cette pollution sont souvent les adultes. On a même retrouvé des mégots dans l'école, et ce, sur les lieux de passage des parents venant récupérer leurs enfants ». Assure Philippe Piccin le coordinateur de l'opération. L'objectif était donc de sensibiliser les jeunes comme les adultes sur cette forme quotidienne de pollution et de proposer des solutions.

Avec une question à l'adresse des élèves : Pourquoi ne pas jeter à la poubelle ? Les réponses ont été diverses. « Elles sentent mauvais », « Le couvercle est sale » ou « Elles ne sont pas au bon endroit » quand ce n'est pas « J'ai la flemme ». Conclusion, il fallait de nouvelles poubelles, plus attirantes et plus adaptées. Ainsi avec l'aide de Mickaelle Lopez plasticienne de Volubilo, deux poubelles colorées en forme de table et de robot ont été créées avec des matériaux de récupération.

 

Publié le 24/10/2011 10:13 | D.J.

Foot : Graulhet au courage

Graulhet a remporté le derby 2 à 1./Photo DDM D.J.

MT : 2-1

Arbitre : M. Thouilleux

Buts : Boukili (14e), H. Laaroussi (42e) pour Graulhet. Alexandre (37e) pour Labruguière

Graulhet : Lopez, Madani, Alafassi, Boukili, Lavit, Nejjari, Daoudi, Sagnes, Daoudi, M. Laaroussi, Kerarmi, H. Laaroussi puis Haddada, Bouchareb, Insa. Entr. Insa

Labruguière : Sénégas, Marchesin, Batut, M. Soualem, Bennabiche, K. Soualem, Pauthe, Masson, Cavaillé, Alexandre puis Bousbah, Deri, Khenafif. Entr. Taider

Il est communément admis que le vent est le pire ennemi des footballeurs. L'Autan qui balayait l'Estarié hier après midi fut le pire ennemi des défenseurs et le meilleur allié des attaquants. Les trois buts inscrits en première période furent sans doute la conséquence de la violence d'Eole. Un coup franc excentré de 35 mètres frappé par Boukili surprenait Sénégas, sans doute gêné aussi par le soleil (14e). Un ballon freiné par le vent dans le dos de la défense profitait à Cavaillé puis à Alexandre pour l'égalisation Labruguièroise (37e). Et que qui dire du second but graulhétois, à mettre certes au crédit de Hassan Laaroussi mais surtout et aussi à celui de la mésentente entre Sénégas et Soualem à la réception d'une passe décisive du vent d'Autan. Assez pauvre techniquement, la première période s'était terminée sur une nouvelle occasion de chaque côté mais ni Cavaillé, seul face au but (43e), ni Hassan Laaroussi, esseulé au second poteau (44e), n'avaient pu conclure.

Évidemment, avec le vent dans le dos en seconde période, Labruguière campait le plus souvent dans le camp local. Mais les joueurs de Rachid Taider éprouvaient les pires difficultés à profiter d'Eole et de leur supériorité technique. La faute à des Graulhétois vaillants en diable qui courbaient l'échine et se battaient sur tous les ballons mais qui jouaient les vingt dernières minutes à dix après l'expulsion de Boukili. Bousbah n'assurait pas sa tête sur le corner suivant. Les abords de la surface avaient parfois un faux air de Fort Alamo mais les joueurs de l'inoxydable Patrice Insa, tenaient le choc. Lopez avait les mains fermes sur une nouvelle frappe d'Alexandre (86e) mais les jambes lourdes empêchaient Kerarmi d'aller chercher le but du break pour les Graulhétois (88e). Lopez était une dernière fois décisif sur une frappe croisée d'Alexandre (90e), Insa renvoyait un ballon brûlant (91e) mais ne pouvait éviter un ultime corner qui ne donnait rien. Labruguière n'est plus invaincu et Graulhet s'est remis dans les bons rails. « On s'est battu tout seul », pestait Rachid Taider… Le son de cloche était différent chez Patrice Insa : « On n'a rien lâché… » On ne peut donner tort ni à l'un, ni à l'autre.

 

Publié le 25/10/2011 08:13 - Modifié le 25/10/2011 à 13:43 | S.B

Il frappe et menace de mort sa mère

À la barre du tribunal de Castres hier après-midi, dans le cadre d'une comparution immédiate, un Graulhetois de 30 ans qui devait s'expliquer sur des faits de violences et menaces de morts contre sa propre mère. Les faits se sont produits par deux fois au domicile de cette dernière, les 20 et 21 octobre, à Graulhet. La dame aurait été frappée à l'aide du manche d'un couteau enfermé dans son fourreau, couteau avec lequel le fils aurait ensuite menacé de l'égorger, elle, mais aussi son autre fils et son épouse. Il menace aussi de tuer son chat. Le prévenu qui s'exprime parfois avec hésitation, possède des souvenirs très clairsemés de cette soirée… précédée de l'absorption de 3 litres de vin, de plusieurs bouffées de cannabis et de la prise de médicaments neuroleptiques ! Le garçon a été victime d'un très grave accident de la circulation à l'âge de 19 ans. Ses séquelles neurologiques sautent aux yeux. Ils les portent sur son corps et les confirment dans la cohérence de ses propos… Sans parler du contenu de son casier judiciaire : cinq condamnations pour violences et dégradations.

« Ma mère boit six litres de rosé par jour, explique le jeune homme. Elle est tombée sur la gazinière. Je l'ai couchée. Je l'ai menacée, mais de loin. » Et de préciser : « J'ai un doberman ; je lui ai crié Elvis, chope le chat ! Mon chien n'est pas méchant ; il ne choperait pas une mouche. Ensuite, j'ai fini ma bouteille de rosé. Puis, le chien a eu envie d'aller… aux toilettes. Je l'ai sorti. »

Enfermé, en attendant

Le prévenu ajoute : « on me donne des cachets. Mais, ce n'est pas ça… Je sais que je vais aller soit en prison soit à l'hôpital. »

Un choix par défaut que ni le procureur ni le tribunal n'ont pu trancher vraiment. « Que faire de ce monsieur ? Ce monsieur est dangereux, a indiqué Philippe Mao, le procureur. On ne sait pas jusqu'à quel stade il peut passer à l'acte. Mais il n'est pas fou… Il relève plus du handicap. Sa place n'est pas en hospitalisation d'office. La détention, ce n'est pas la solution non plus. Mais, on ne peut pas dire aux familles : Débrouillez-vous avec ça ! » Le procureur a sollicité u n minimum de six d'emprisonnement. Le tribunal a finalement ordonné une expertise psychiatrique. Il rendra sa décision le 21 novembre. Dans l'attente, la famille comme la société en général ont été mises à l'abri d'une très mauvaise suite aux scénarios délirants du jeune homme en l'enfermant dans une cellule.

 

Publié le 25/10/2011 09:28 | La Dépêche du Midi

La 41e édition de la Basane d'or se prépare

Les préparatifs vont bon train pour le 41e édition de la Basane d'or. Le concours de photographies réalisées par des amateurs et sa somptueuse exposition sont devenus une véritable institution dans la ville. Après l'office du tourisme c'est depuis quelques années l'association Tourisme et culture qui a pris le relais. Depuis l'an dernier c'est à la halle des arts, salle d'exposition au cœur de la ville gérée par la FAR qui accueille l'événement. Geneviève Ribes quant à elle préside à la destinée de la Basane d'or depuis une trentaine d'année.

Cependant l'organisation ne se repose pas sur ses lauriers et innove sans cesse. « Cette année le grand prix, la Basane d'or, dédiée au noir et blanc, présentera quatre photos accompagnées d'un texte. Il s'agira d'une histoire en quatre photos» explique Geneviève Ribes. Le prix Mendès quant à lui récompensera un travail en couleurs. Le jury sera composé de photographes professionnels dont Donatien Rousseau qui aura à planche sur des « photos d'éléments humains ou de paysages».

L'an dernier une trentaine de photographes amateurs avaient participé au concours venant du département ou même de Cahors. Le vernissage et la remise des prix aura lieu le 4 novembre à partir de 18h30. L'exposition sera ensuite ouverte au public jusqu'au 26 novembre.

 

Publié le 25/10/2011 09:28 | J-C C

La ville réinvestit le quartier de Crins

Marie-Alice Lacourt, Danielle Désert et Fatima Selam sur le chantier du kiosque./Photo DDM

Après la rénovation du quartier d'En Gach, lancée sous la mandature précédente, et alors que l'aménagement de la plaine de Millet avec sa passerelle devraient bientôt débuter, un kiosque est en train de voir le jour dans la quartier de Crins 1, réalisé par la régie de territoire. Il s'agit là de la première étape d'un travail d'ensemble sur le quartier.

Cette commande de la mairie se fait dans le cadre de la « gestion urbaine de proximité «. Danielle Désert, adjointe au maire en charge de la politique de la ville explique « Il y a des permanences régulières des élus dans le quartier. Nous pouvons maintenant répondre à des demande récurrentes depuis des années, mais il fallait mettre en place des structures et des outils». Concrètement l'outil pour mener à bien le projet est la régie de territoire a laquelle a été confié cette réalisation. « Le kiosque est réalisé en grande partie par des habitants du quartier dans le cadre d'un chantier d'insertion» souligne Fatima Selam, directrice de la structure, qui intervient déjà sous d'autres formes sur le territoire.

«Faire avec les habitants»

« Il est important de ne pas faire à la place, mais avec les habitants. Nous devons être au plus près des habitants», souligne pour sa part Marie-Alice Lacourt, chef de projet, chargée de fédérer l'ensemble des thématiques développées dans la politique de la ville. C'est d'ailleurs ce contact avec les habitants qui a permis de changer l'emplacement initialement prévu du kiosque pour un autre plus opportun.

Un des constats dressés par le service de politique de la ville est que certains habitants de la ville n'ont pas accès, pour des raisons diverses, à tout ce qui est proposé à Graulhet. Pour y remédie, la stratégie passe par l'amélioration du cadre de vie, l'animation et le lien social. «Nous réinvestissons le quartier. Le kiosque est le premier élément d'un processus enclenché. Nous ne viendrons pas seulement au moment des élections» assure Danielle Désert. Pour l'heure un nouvel aménagement et des solutions pour «décloisonner» le quartier afin qu'il n'en forme plus qu'un avec Crins 2 puis avec l'ensemble de la ville.

 

Publié le 25/10/2011 09:29 | La Dépêche du Midi

Plein succès pour le second "Choc des Titans"

Chez les lourds, Stéphane Susperregui s'est imposé face au Letton Arnold Oborotov../Photo DDM

La deuxième édition du gala international « Le Choc des Titans » a tenu toutes ses promesses : un show extraordinaire, un millier de spectateurs qui se sont passionnés pour douze combats de haut vol dans une ambiance enflammée, à l'image de l'entrée des combattants dans l'arène. Les quelque mille personnes rassemblées autour du ring (spectateurs, teams des boxeurs, bénévoles, officiels…) ont pu assister à un spectacle époustouflant. Le combat international des « lourds » entre Stéphane Susperregui et le Letton Arnold Oborotov , a vu la victoire du Basque déjà plusieurs fois champion du Monde en K1. Dans les catégories plus légères, Npaly Dembele s'est vu infliger un KO incroyable, après seulement 40 secondes de combat, par Ayoub « Scorpion » El Khaidar et son coup de pied fulgurant. En chauss'fight, le bordelais Patrick Madisse et Romain Falendry, copains dans la vie, se sont affrontés sur le ring comme des ennemis de toujours mais il fallait un vainqueur et Madisse l'a emporté aux points. En muay thaï, on ne pourra pas oublier le très gracieux Azize Hlali qui a gratifié les spectateurs d'une danse traditionnelle thaïlandaise avant son combat et a obtenu la victoire contre Frédéric Diaz.

Cette année, la boxe féminine était à l'honneur avec quatre combats des plus acharnés. La Graulhétoise Caroline Vergnes a vaincu son adversaire Karina Iturra de belle manière. Pour cette superbe performance en kick-boxing, elle a reçu un des 24 boucliers en métal confectionnés par une entreprise locale. Deux autres boxeurs, issus du club graulhétois, ont aussi participé au spectacle. Fouad Mejdoub a dû s'incliner face à Emmanuel Fontaine au terme d'une rude bataille, alors qu'Hichem Amri, grâce à sa puissance et à sa précision, a forcé son adversaire moldave Adrian Ursu à stopper le combat à la deuxième reprise après avoir été compté.

 

Publié le 26/10/2011 09:22 | La Dépêche du Midi

Bons débuts dans l'eau

Cécile Peaquin à l'entraînement dans le bassin./Photo DDM

Samedi 22 octobre, la première compétition de la saison s'est déroulée à Albi. Les 17 nageurs du club (minimes et +) ont pu se tester. Le bilan est satisfaisant et de très bonne augure puisque 31 performances ont été améliorées. Bilel Chikhaoui tombe 20 secondes sur 200 nage libre et 200 4 nages, 5 secondes lors du 100 brasse. Son investissement et sa régularité aux entraînements sont ainsi récompensés et le motive pour continuer ainsi. Solenn Simioni a très bien réussi sa première compétition ; la technique et l'envie sont bien là, la vitesse va s'acquérir au fils des entraînements.

Laura Pau se qualifie pour toutes les compétitions régionales de la saison lors du 50m nage libre (32.40). Romain Bérou et Bastien Boyer sont également sur un bon tempo et leurs bons chronos leur donnent confiance. Même constat pour Isabelle Gaspar et Cécile Peaquin qui explosent leurs meilleurs temps. Les nageurs font actuellement un travail de préparation générale, on peut donc espérer au vue de ces premiers résultats de bonnes perspectives pour la saison. Le stage des vacances de la Toussaint va poursuivre ce travail avec un gros accent sur quelques points techniques.

 

Publié le 26/10/2011 09:22 | La Dépêche du Midi

Une école de rugby en pleine santé pour le tournoi Yannick Jauzion à Pélissou

Une grande partie des enfants de l'école de rugby avec leurs éducateurs./Photo DDM

Y aura-t-il parmi les 400 jeunes qui vont disputer samedi le troisième tournoi Yannick Jauzion, sur les terrains du stade N. Pélissou, un futur champion du monde ou un futur centre de l'équipe de France?

Porte drapeau du rugby graulhétois, le trois-quart centre international a été le grand absent de la Coupe du Monde. Il avait promis d'être là samedi, mais les impératifs du rugby professionnel vont l'accaparer sur les terrains du Top 14. Qu'à cela ne tienne, les vingt-quatre équipes de moins de 9 ans et moins de 11 ans, vont se donner à fond pour tenter de décrocher le prestigieux trophée. Et en premier, les jeunes du Sporting qui représentent cette saison deux des plus importantes générations de l'école de rugby. Cette même école a totalement renouvelé ses responsables et étoffé son groupe d'éducateurs.

29 éducateurs

Ils sont à ce jour vingt neuf à intervenir, diplômés ou en cours de l'être, sont inscrits sur les formations annuelles dispensées par le comité du Tarn de rugby. Les chiffres de fréquentation qui n'ont apparemment pas encore profité de «l'effet Coupe du Monde» sont revenus à des valeurs abandonnées depuis dix ans. C'est donc une école de rugby en pleine santé qui va organiser et participer à ce tournoi aux côtés des clubs de Gaillac, Lavaur, Castres O., Mazamet, Aviron Castrais, Villemur, Albi-Carmaux-St Juéry, Carcassonne, Labruguière et les Rives du Tarn, avant d'être présentée le dimanche 6 novembre en lever de rideau du derby Graulhet-Mazamet.

 

Publié le 26/10/2011 09:22 | G.D.

Rencontres tarnaises du club Agenda

Des « kilomètres » de documents mis à disposition par les Archives Départementales, sont retranscrits par les expertes en paléographie d'Agenda./ DDM.G.D.

André Rodier, un précurseur, dans les années 80 avait repris les registres paroissiaux de Graulhet, de 1600 à la Révolution, ouvrant grand la porte à l'intérêt croissant pour la généalogie. Vingt ans plus tard, le club Agenda a été créé. Aujourd'hui, les rendez-vous du mercredi après-midi au local de la rue St-Jean sont une véritable ruche. Des dizaines de généalogistes de tout Midi-Pyrénées viennent échanger leurs infos, travailler sur leur ascendance, ou retranscrire les documents anciens mis à disposition gratuitement par les archives départementales. Chacun sur son ordinateur, d'un clic, peut désormais avoir accès à un million d'actes, rendus accessibles aux adhérents. Une douzaine de retranscripteurs sont régulièrement sollicités, telle Anne Marie Batigne, 30 ans, de généalogie et une grosse expérience de paléographie. «Nous travaillons en priorité sur les actes sur et autour de Graulhet. Lire des documents anciens? Aujourd'hui c'est sans problème, c'est une habitude».

Certes, certains regrettent le temps d'avant le clavier.

Signatures maladroites

Christiane Denaux qui vient juste de sortir une brochure sur les métiers des ancêtres, en fait partie. «Je regrette le temps ou nous étions obligés de nous déplacer dans les communes, de toucher ce papier des archives, sur lesquels nos aïeux avaient apposé leur signature maladroite. La numérisation a enlevé ce plaisir». Pour Conception Barthès, les voyages font partie de sa vie de généalogiste. «J'ai fait le déplacement trois fois en Andalousie pour chercher des infos. J'ai eu la chance de retrouver des actes familiaux, ça a été beaucoup de travail, mais surtout beaucoup de bonheur! » Des expériences à faire partager samedi et dimanche au Foyer Léo Lagrange, pour les deuxièmes rencontres tarnaises de généalogie qui devraient comme il y a trois ans, faire le plein de passionnés.

 

Publié le 27/10/2011 09:28 | J-C Clerc

Création d'une "prépa" aux concours

La « prépa» prend la forme de cours du soir au GRETA.

Si d'aucuns se demandent parfois à quoi sert le Conseil municipal des jeunes, avec la création d'une préparation aux concours il se fait non seulement force de proposition mais aussi de mise en œuvre d'un projet ambitieux et novateur. En fédérant les énergies d'enseignants, d'étudiants, en sachant convaincre le GRETA du Tarn, Pole emploi et région, ils peuvent proposer depuis trois semaines à une douzaine de candidats aux concours un accompagnement réalisé par des professionnels.

« Tout a commencé simplement. Nacer et moi étions AED à Rascol. Christian Branthomme qui enseignait au lycée et à la fac venait de prendre sa retraite et nous lui avons proposé l'idée» explique Abdel Gharbi, membre du conseil municipal jeune.

S'en est suivi une véritable synergie. « Nous avons contacté la mairie puis lancé la machine avec Loïc Stephan, agrégé en gestion qui enseigne à la Borde basse et à Champollion. Il nous a mis en relation avec le GRETA. Grâce à Henri Flachère nous sommes rentrés dans le processus Compétence clé, en partenariat avec ma mission locale» explique Nacer Bouchareb.

En quelques jours une quinzaine de candidats s'est manifesté pour bénéficier de cet accompagnement.

Au total c'est une centaine d'heures de formation qui leur est proposé gratuitement le lundi et le mercredi soir dans le locaux du GRETA, avec le soutien de la région Midi-Pyrénées. « Il était important que cela revête la forme de cours du soir pour que celles et ceux qui travaillent déjà puisse suivre les cours» souligne Abdel Gharbi. Trois enseignants préparent les candidats aux tests psychotechniques, aux entretiens oraux et aux question de culture générale. Grâce à cette initiative les candidats modestes peuvent éviter de passer par des formations privées dont le coût se chiffre en milliers d'euros. « Ce projet est pilote. Nous avons convaincu les partenaires qui ont reconnus unanimement que nous avions inventé un nouveau processus qui n'existait pas. C'est une véritable fierté pour le conseil municipal jeune» conclue Adbel Gharbi.

 

Publié le 27/10/2011 09:29 | La Dépêche du Midi

"Ce soir, on bouge !" à l'opéra de pékin

Ce dimanche 30 octobre le service culture de la mairie proposera une nouvelle fois de donner à tous les moyens de découvrir un spectacle d'exception à Albi, en l'occurrence le spectacle de l'Opéra de Pékin. Aussi cette désormais traditionnelle « balade culturelle « albigeoise va-t-elle revêtir encore plus qu'à l'habitude l'aspect d'un fabuleux voyage. Sur scène trente-cinq acteurs et dix musiciens de l'Académie Nationale de Tianjin attendront les spectateurs. Art populaire en Chine, l'opéra chinois reste un secret en Occident. Il s'agit d'un spectacle total qui mêle harmonieusement la littérature, la peinture, le chant, le mime, la danse, l'acrobatie, les arts martiaux, le tout soutenu par la musique traditionnelle.

 

Publié le 28/10/2011 09:14 | La Dépêche du Midi

Dine et Déon samedi soir à l'Ibère

Ce samedi 29 octobre à 21 heures l'Ibère familier accueillera le groupe Dine et Déon. Après la sortie de leur premier album « Cousu Main «, Dine et Déon, passent quelques années à trimballer leur soufflet de salles en scènes. Dans une atmosphère chaude vacillant entre l'ambiance des cabarets des années folles et des bodégas sud-américaines, Dine développe sa gouaille joyeuse-amère. Le groupe prend ensuite un nouveau visage : Géraldine Pignol (chant et accordéon) s'adjoint de Pacal Freyche (contrebasse), de Gaël Petetin (batterie) et de Nathan Bloch (piano et guitare électrique). La sortie du cinq titres « Ah c'qu'on est cons! « en mars 2010 est l'alléchante mise en bouche d'un univers où l'écriture s'est étoffée, faisant la part belle à des mélodies d'une efficacité redoutable. Piquante, mutine, c'est de son timbre de voix singulier que Dine joue avec le public comme avec les mots.

 

Publié le 28/10/2011 09:14 | J.-C. C.

Une belle opération "Chantiers loisirs"

Le local de Crins a été rénové par les jeunes du chantier loisirs. /Photo DDM, J-C.C .

C'est aujourd'hui que les sept jeunes qui ont participé au « Chantier loisirs » organisé par la MJC quitteront la ville pour un voyage de cinq jours. La formule est désormais bien connue : en échange de quelques heures de travail, ils peuvent participer à un voyage à moindre coût. Pour ces vacances c'est le local de Crins où se déroulent accompagnement scolaire et rencontres entre parents et adulte relais qui a fait peau neuve.

Poncer, protéger les carreaux, mettre de l'enduit, peindre… Tout cela a été réalisé dans la bonne humeur par les sept jeunes filles qui ont choisi de participer à cette initiative soutenue par la mairie et l'État via le CUCS, la CAF et la fédération des MJC. « ça permet de sortir de Graulhet. Sans cela on ne pourrait pas aller à Paris », explique une des jeunes bénévoles qui participe pour la deuxième fois à un Chantier loisir. Après Marseille, c'est un séjour de cinq jours dans la capitale qui a été proposé. « On avait déjà fait, il y a longtemps, un séjour à Paris. Les jeunes avaient envie de découvrir cette ville », souligne Chantal Chapus, responsable du secteur jeunesse de la MJC. Au programme : la Tour Eiffel, les lieux culturels, le patrimoine historique… Et peut-être un crochet par Disneyland. Le dispositif a aussi reçu cette fois de petits « coups de pouce » de la mairie qui a fourni la peinture et de la régie de territoire qui a mis à disposition un camion pour le transport des tables. Il a fallu trier et recycler nombre de choses qui étaient présentes dans cette salle mise à disposition par Tarn Habitat.

Pour l'instant il n'y a pas d'autre chantier prévu pour les prochaines vacances. « On informe les jeunes sur notre page Facebook et avec des plaquettes. Les places ont été très vite pourvues », souligne Joris Rabbe, animateur de la MJC qui a encadré les jeunes. Quant aux participantes, elles ont majoritairement déjà pris part au chantier précédent. Preuve s'il en était besoin de l'engouement pour ce type d'actions mêlant travail, loisir et civisme.

 

Publié le 28/10/2011 09:14 | La Dépêche du Midi

Gendarmerie : nouveaux équipements

Les gendarmes patrouillent en VTT place Jourdain./ Photo DDM

Depuis quelques semaines les patrouilles pédestres et en voiture effectuées en permanence dans leur secteur par les gendarmes ont été complétées par des VTT. « Depuis le premier août, date de reprise de la commune de Graulhet par la gendarmerie nationale, nous nous sommes attachés à nous approprier le territoire en multipliant les contrôles mais surtout les surveillances. Que ce soit en véhicule, à pied et maintenant en cycles nous nous adaptons afin d'assurer au mieux la sécurité des citoyens du canton et de la ville de Graulhet pour lutter contre la délinquance », explique le lieutenant Bertrand Collot, commandant de la brigade autonome de gendarmerie de Graulhet.

Mis à disposition par la municipalité trois VTT permettent d'intervenir rapidement et en tout lieux. « La configuration de la ville de Graulhet se prête particulièrement à l'utilisation de ce type de moyen de transport qui reste au demeurant le meilleur moyen d'allier rapidité d'intervention et proximité avec la population. Ce dernier élément étant primordial dans notre travail au quotidien », rappelle le lieutenant Collot.

 

Publié le 29/10/2011 11:31 | La Dépêche du Midi

Initiation à l'athlétisme à la Capelette

Une journée réussie qui devrait ramener à La Capelette de Graulhet d'autres compétitions Hivernales.

Mr Frayssinet ancien entraîneur d'athlétisme aurait été heureux de voir tous ces enfants, dans la salle, qui porte son nom, au dessus du collège. Le club de Graulhet a rassemblé les enfants, de moins de 10ans, du nord du département. Les prévisions les plus optimistes attendaient 150 enfants, elles ont été dépassés, ( 158 Enfants), ce qui montre que l'athlétisme tarnais se développe bien sur les villes du Tarn. Albi, Brens, Lavaur, Lisle sur tarn , St Sulpice, Florentin, et surtout Carmaux. C'était une compétition par équipe de 4 ou 5 athlètes ( 39 équipes) qui se voulait, d'initiation, avec sept épreuves, saut en longueur, Parcours chronométré, lancer de vortex, course sur lattes, course de haies (petites), mini cross, saut en croix sur cerceaux. La Capelette avec la salle Frayssinet avait été choisi en prévision du mauvais temps, mais c'est le soleil radieux qui nous souriait dans ce coin abrité de Graulhet et qui nous a permis de faire plusieurs épreuves à l'extérieur.

Si Les champions de Carmaux ont remporté la compétition, Albi avec les «copines » et « les dragons » et Florentin avec « les Florentinois » et les « florentinoises » ont mis 2 équipes chacun dans les 5 premiers, L'équipe de Graulhet composée de Wihem Azaroual, Samuel Brule, Alban Brule et Nour Nahiliqui s'était nommée les « Léopards de Graulhet » se sont classé en douzième position.

Pour le club de Graulhet, c'était une première pour cette catégorie d'enfants, elle s'est déroulée sous l'impulsion de sophie BOUSQUET, qui a préparé les épreuves, et qui a su rassembler les dirigeants et les parents d'enfants.

 

Publié le 29/10/2011 11:31 | G.D.

Quentin Boudou plus jeune pilote de France

Quentin en premier plan , juste derrière, Vincent Remazeilles son instructeur et en dernier plan Yves Arthus le pilote inspecteur.

Un événement que l'aéroclub qualifié d'exceptionnel s'est produit jeudi dernier à l'aérodrome. Quentin Boudou a réussi le test PPL en ce jour qui était aussi celui de son 17ème anniversaire! « C'est à dire que ce jour-là Quentin a été «le plus jeune pilote PPL de France» se félicite le président Daniel Burchianti. Encore une belle récompense pour l'école de pilotage de l'AC Graulhet! Quentin, formé par son frère Brice puis par Vincent Remazeilles, a été testé par Yves Arthus, nouveau pilote inspecteur de la DGAC de Blagnac. « Toutes nos félicitations à ce jeune pilote prometteur, déja bien engagé dans un cursus professionnel aéronautique avec ses études de mécanicien aéro. Merci aussi à Vincent, qui n'a pas hésité à prendre un jour de congé pour soutenir son élève-pilote. C'est aussi cela un vrai club ».

Quelques jours plus tôt, l'Aéroclub de Graulhet accueillait les «Tractions d'Occitanie» pour une rencontre amicale sur son aérodrome. Les magnifiques tractions présentes, «dans leur jus» des années 40, nous ont fait croire un instant qu'un film se tournait! .

En fin de journée et pour la cloturer en beauté, Benjamin Visentin a été lâché sur le Skyranger par son instructeur Eric Gonneau. Enfin, vendredi dernier, Heike Blum a passé et réussi son test du Brevet de base Avion, formée et testée par Jean-Louis Burchianti. Son cher DR400 «EU» lui plait beaucoup, mais, bientôt, elle pourra aussi piloter le Jodel Ambassadeur de la famille. De quoi ravir un président de club en plein essor.

 

Publié le 30/10/2011 03:46 | La Dépêche du Midi

Bon bilan pour les rencontres de l'emploi

750 visiteurs ont participé aux rencontre de l'emploi. /Photo DDM, J-C C.

Sept cent cinquante visiteurs ont participé cette année à la huitième édition des Rencontres de l'emploi de Graulhet organisée par la MCEF (Maison commune emploi formation) de l'Ouest du Tarn en partenariat avec le Pôle Emploi de Graulhet. Trente entreprises, tous secteur d'activité (santé, assurance, bâtiment, transport, vente, travail temporaire, médico-social, restauration, distribution, industrie, service à la personne) étaient présentes afin de rencontrer les candidats présents, provenant essentiellement du Tarn. Elles proposaient, en plus du mur de d'annonces d'offres d'emplois, environ quatre vingt postes à pourvoir. Cette année vingt et un partenaires étaient présents afin d'informer le public sur l'orientation, l'emploi, la formation, et la création d'entreprises ainsi que sept corps d'armées qui ont informé sur les carrières et emplois dans leurs corps de métiers.

 

Publié le 30/10/2011 08:52 | Propos recueillis par H. L.

Quentin, 17 ans, le plus jeune pilote d'avion de France

Quentin Boudou, 17 ans, qui passe un CAP en alternance, a la passion des avions.

Aux commandes d'un appareil de type Robin DR 400, Quentin Boudou, de Montaigut-sur-Save, a réussi le test PPL. C'était le jeudi 20 octobre 2011, le jour de son 17e anniversaire. Ce jour-là, Quentin est devenu le plus jeune pilote PPL de France. Une belle récompense pour lui, mais aussi son école de pilotage (A/C de Graulhet, dans le Tarn).

Quentin a commencé sa formation PPL avec son frère Brice Boudou, pilote instructeur et professionnel et l'a terminée avec Vincent Rémazeilles, pilote instructeur, domicilié lui aussi à Montaigut.

Quentin a été testé par Yves Arthus, nouveau pilote instructeur de la DGAC de Blagnac. Déjà bien engagé dans un cursus professionnel aéronautique avec ses études de mécanicien aéro, Quentin Boudou a répondu à nos questions.

Pourquoi cet engouement pour l'aéronautique tant au niveau technique, que navigation ?

Mes premières années ont été bercées par le milieu aéronautique de par le parcours professionnel de ma mère (30 ans au service de l'aviation), puis par la passion de l'aéromodélisme de par mon frère Brice qui, lui, a carrément basculé dans le pilotage professionnel. Cela m'a donné l'envie de piloter.

Ne préparez-vous pas un CAP de mécanicien cellule aéronautique ?

Si, tout à fait.

Quels sont vos objectifs aujourd'hui ?

Mon objectif est d'abord d'obtenir mon CAP, car ma vocation première reste la technique aéronautique, et si toutefois Goodrich aerospace (où je suis en alternance) ne m'embauchait pas, j'essaierais de me vendre ailleurs et, si vraiment avec mon CAP aéro aucune porte ne s'ouvrait, alors je me verrais contraint et forcé de suivre une autre voie, peut-être le pilotage professionnel.

Toulouse est le berceau de l'aéronautique…

Et pourtant, mon grand frère a dû quitter la région pour exercer sa profession ailleurs… Quant à moi, je voudrais dire que ma réussite, je la dois à mon aéroclub, qui est ma seconde maison, à Brice et à Vincent, mes deux instructeurs montaigutois, et à tous ceux qui n'ont aidé, en particulier, mes parents, les plus importants : c'est eux qui m'ont permis d'assouvir un de mes rêves…

 

Publié le 31/10/2011 09:28 | La Dépêche du Midi

Trois médaillées au Service de soins infirmiers à domicile

Les trois aide-soignante et infirmière décorées entourent la présidente Monique Durand.

Voici quelques jours, tout le personnel du SSIAD (Service de soins infirmiers et aide à domicile) ainsi que les membres du bureau de cette association étaient réunis dans une salle du restaurant la Rigaudiè à Graulhet pour honorer 3 femmes membres du personnel afin de leur remettre la médaille d'argent du travail ,toutes les trois présentes depuis plus de 20 ans au sein de cette association . C'est ainsi que Chantal Darquence entrée au service le 19 Janvier 1984 aide soignante, Brigitte Blanc présente depuis le 29 Juillet 1985 aide soignante et Ingrid Borie arrivée le 5 Septembre 1988 Infirmière arrêtée depuis quelques mois pour raison de santé ont reçu des mains de Monique Durand, Présidente de cette association leur médaille du travail bien méritée.

Cette très émouvante et conviviale manifestation avait pour but de réunir toutes les aides soignantes et les membres du bureau toujours disponibles pour le personnel en cette belle occasion. Tout ce petit monde c'est retrouvé avec plaisir autour d'une bonne table au restaurant de la Rigaudié et après ce repas les aides soignantes retrouvaient leur travail et les membres du bureau un conseil d'administration.

 

Publié le 31/10/2011 11:05 | G.D.

Le Sporting s'impose au terme d'un final époustouflant.

Les Graulhétois ont fait la différence dans les arrêts de jeu./Photo DDM

Bédarrides-Graulhet 17-19 (Mi-temps : 8-9)

Pour Bédarrides : 1 E. Botha (11), 3 P. Roche F. (32, 47, 69) 1 D.G. Roche F. (42)

Pour Graulhet : 1 E. Miechtry (80+4) 1 T et 4 P. Bille (9, 14, 22, 59)

Arbitre: Mr Pique (P.C.)

Bédarrides : Leenhardt G., Roche N., Boghossian, Momo Agogue, Lepage, (o) Roche F., (m) Damiani, Milles, Laloo, Matheron (cap), Taverna, Botha, Ait Idir, Momo, Garriguenc. Sont entrés en cours de jeu: Tort, Benezech, Heckel, Juan, Rougon, Leenhardt A., Clapot.

Carton jaune: Garriguenc (40)

Carton blanc: Momo (80)

Graulhet : Bille, Khattou, Montbroussous J., Montbroussous A., Brayette, (o)Sarcia, (m) Girard, Montels, Valette, Théron, Pauthe (cap), Pappakostas, Da Costa, Bueno, Brosse. Sont entrés en cours de jeu: Gouvéia, Mechtry, Arroyo, Albert, Mandagaran, De Castro.

Carton blanc: Khattou (37)

Le Sporting attendait avec impatience sinon curiosité, de voir le comportement d'une équipe qui n'avait pas encore joué de match dur, face à des Vauclusiens réputés difficiles à tordre au stade des Verdots en bordure d'Ouvèze, souvent débordante. Avec la présence d'arbitres de touche officiels, les Vauclusiens ont préféré jouer les espaces que la provocation. Graulhet ne s'en est pas laissé pour autant dépasser, ouvrant même le score sur la deuxième tentative de Bille. Bédarrides a réagi devant la menace avec un essai de Botha, au terme d'une action collective plein champ.

Le match débutait sans temps morts. Bille a remis les siens devant d'une pénalité de 60 mètres, puis d'une autre de 25 mètres. Appliqués, pris une unique fois en défense, les Tarnais ont fait front quand les locaux ont tenté l'argument de la gestuelle, sitôt sanctionnée par M. Pique. Et à la pause, avec un point d'avance, le reste du match leur appartenait entièrement.

Graulhet finit en trombe

À la reprise et par l'intervention de leur buteur, les Vauclusiens ont repris la main. Durant de longues minutes, Théron et compagnie ont dû s'arc-bouter pour endiguer la marée verte. Au courage, ils sont restés au contact. Bédarrides sans solution, a dû se résoudre à compter sur la réussite de son buteur. Un duel entre Bille et Roche, qui semblait être la clef du match. À 7 minutes de la fin, Graulhet perdait comme souvent le ballon sur son lancer en touche à quelques mètres de la ligne.

L'occasion filait comme le Mistral. Au moral, le pack enfonçait son adversaire. Re-pénaltouche. Cette fois, c'est un avant qui tombait le ballon. Graulhet se rendait auteur d'un final tonitruant. Une troisième pénaltouche.

Cette fois, Bédarrides se mettait à la faute. Le coup suivant, Miechtry avec tout le pack ne ratait pas l'ultime occasion. Bille avait la transformation de la victoire au bout du pied. Il ne la ratait pas.

Page réalisée à partir du site ladepeche.fr

 

Graulhet : Plan revitalisation coeur de ville (travaux en cours)

 

 

 

Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement