Du Bruc à Ricardens

Actualités octobre 2010 (1)

@

Publié le 19/10/2010 09:16 | LaDepeche.fr

Ruée sur la bourse aux vêtements de l'Agecos



Durant la semaine dernière, l' Agecos a organisé sa traditionnelle bourse aux vêtements d'occasion d'hiver. Une animation de plus en plus courue. « Nous ressentons les effets négatifs de la crise à chaque fois un peu plus. » Avoue Nany Mardon, la présidente de l'association. Les chiffres parlent d'eux-même. Les bénévoles comptables ont noté 143 vendeurs, 3 064 articles à répertorier, 1 281 de vendus au prix moyen de 2,11 euros. Constat nouveau, l'intérêt pour les chaussures, avec 240 paires de réceptionnées. « Beaucoup de jeunes femmes seules avec des enfants sont venues les chausser pour l'hiver à moindre coût. Un succès dont nous nous passerions bien mais qui nous oblige à continuer ». Prochain rendez-vous, la bourse aux jouets, cadeaux et bijoux fantaisie de Noël, début décembre. 

@

Publié le 18/10/2010 09:41 | LaDepeche.fr

L'école au fournil



Tous en petites et petits boulangers d'un jour. /DDM.G.D.

Dans le cadre de la semaine du goût, et en collaboration avec le personnel d'animation de la maison de l'enfance, les élèves des classes CE1-CE2 de l'école de la Ventenayé ont été accueillis au Fournil Graulhétois, par Maurice Tissandié.

Sous les conseils de Cédric, Tony et Cyril, ils ont appris à fabriquer du pain.

Ce même pain encore tiède qu'ils ont pu, plus tard dans la journée, déguster et emporter chez eux.

Ravis, les élèves et leurs enseignants ont déjà pris rendez-vous pour dans quelques semaines, pour la fabrication de viennoiseries.

@

Publié le 16/10/2010 03:49 | LaDepeche.fr

Cent-cinquante jeunes inscrits à l'école de rugby 


Ce week-end, l'école de rugby vient de franchir la barre symbolique des 150 enfants inscrits. Un chiffre qui n'avait pas été atteint depuis longtemps. «Depuis au moins sept ans que je suis éducateur» Se félicite Thierry Stignani aujourd'hui président pour la deuxième saison. «Nous notons une soixantaine de nouveaux. Ils sont le plus nombreux en catégories jeunes pousses et poussins. Le phénomène s'explique par le fait que beaucoup quittent le milieu du foot dans lequel ils n'ont pas trouvé ce qu'ils cherchaient. Nous avons l'avantage d'accueillir les enfants âgés de 5 ans et un jour. Peu d'autres disciplines en font autant». Trois nouveaux éducateurs ont rejoint les seize en place. Ils assurent les entrainements du mardi et mercredi soir, comme du samedi matin.

@

Publié le 16/10/2010 03:47 | LaDepeche.fr

Après-midi «tutti frutti»


La cuisine centrale a présenté un menu complet tout fruit. /DDM.G.D.

Organisé dans le cadre de la semaine du goût par l'atelier Santé Ville,avec à la baguette Chantal Peyrin, animatrice au Ccas, l'après-midi de mercredi dans le stade Noël Pélissou a permis aux plus jeunes commes aux plus âgés de se familiariser avec les bienfaits des fruits. Un thème choisi en commun par les participants, Ccas, régie de territoire, Mjc, Amicale laïque, médiathèque, centre social ou encore cuisine centrale. Au fil des stands accompagnés en musqiue par un orgue de Barbarie, les enfants des centres de loisirs, maisons de l'enfance, personnes âgées de la maison de retraite de Millet, du foyer logement, simples visiteurs, ont pu se régaler de spécialités aux fruits chaudes ou froides des uns et des autres, jeux, informations ou animations ludiques autour du thème.

@

Publié le 15/10/2010 10:21 | LaDepeche.fr

Un nouvel accueil pour la mairie


C'est le mardi 19 octobre qu'aura lieu le déménagement du service de l'état civil dans ses nouveaux bureaux. A partir du lendemain l'accueil des administrés se fera par la place Elie Théophile. Pour marquer cet évènement, un café sera offert aux premiers administrés qui découvriront le nouvel accueil mairie doté d'une espace plus lumineux et convivial que le précédent. Dans la foulée des travaux seront engagés dans les anciens bureaux de l'état civil. A terme, à savoir janvier 2011, cet espace accueillera le pôle « vie communale « comprenant les services scolaires et les associations. Pour la deuxième tranche de travaux - la reprise de la façade place Elie Théophile - les appels d'offre sont en cours de lancement. Les travaux de ravalement de façade, changement des menuiseries et création d'un auvent qui assurera l'accès à l'accueil mairie et à la salle des conférences devraient débuter fin décembre pour être achevés fin mars 2011. La mairie sera alors aux normes en matière d'accès pour les personnes à mobilité réduite. Le coût de cette seconde tranche estimé à 120000 euros TTC. 

@

Publié le 14/10/2010 09:33 | J-C Clerc

Les petits commerces souffrent

Lise Fabriès de la CCI a livré les résultats de l'enquête aux commerçants d'une ville qui détient un potentiel de consommation encore inexploité./ Photo DDM, J-C C

Plusieurs dizaines de commerçants ont répondu à l'appel de la CCI pour découvrir les résultats de l'enquête qu'elle a réalisé sur l'activité commerciale graulhétoise. Au total ce sont 34000 actes d'achats qui ont été répertoriés pour réaliser cette étude.

Si le chiffre d'affaire du secteur graulhétois a augmenté de 8 % en près de dix ans, ce sont les grandes surfaces qui tirent ce chiffre vers le haut. 73 % du chiffre d'affaire réalisé à Graulhet l'est dans ces établissements. Alors que sur la période le chiffre d'affaire des commerces de moins de 300 m2 diminue de 12 points, celui des grandes surfaces augmente de 10 points. Mais c'est surtout l'évasion de clients vers d'autres pôles, tels Gaillac, Albi ou Toulouse, qui inquiète les commerçants. Manque de choix dans certains secteurs, absence de grandes enseignes et proximité des autres centres commerciaux expliquent ce phénomène qui touche les commerçants graulhétois. Ces derniers ont pu durant cette réunion faire part de leur problème à la CCI et à Claude Fita, maire de la ville ainsi qu'aux élus municipaux présents dans la salle. Dépôts « sauvages « des ordures, difficultés à trouver des places de stationnement ou craintes face à un public en état d'ébriété ont été abordés au cours des échanges.

Si chacun a convenu qu'il s'agissait avant tout d'un problème d'image qui n'expliquait pas la désaffection des clients, une proposition était faite quant à la création d'une OMPCA (Opérations de Modernisation des Pôles Commerciaux et Artisanaux). Celle-ci lie collectivités locales, organismes consulaires et associations de commerçants. « J'ai besoin de vous pour refaire le centre ville» a expliqué Claude Fita aux commerçants. En effet, pour lancer cette procédure qui touchera le centre ville - zone géographique qu'ils détermineront eux-mêmes - il ne reste plus aux professionnels qu'à créer une association pour porter cet ambitieux projet. La balle est donc désormais dans leur camp.

@

Publié le 14/10/2010 09:34 | LaDepeche.fr

Un cru exceptionnel pour la charte qualité


Clients mystères et coups de fils ont permis à la chambre du commerce et de l'industrie du Tarn d'attribuer la charte qualité à 25 entreprises. Avec huit lauréats Graulhet qui participait pour la première fois à l'opération qui était jusque là conduite uniquement dans le nord du département, est très bien représenté. Les huit comerçants graulhétois labellisés par la Charte qualité commerce artisanat services 2010 sont : Corine Bascoul (A fleur de peau, lingerie fine), Marie-Louise Verdes (boucherie charcuterie Verdès), Sandrine Huc (Esprit maison, décoration de la maison), Daniel Sannou (La maison de la presse), Patrice Marignol (Le p'tit moussaillon, poissonnerie), Christine Dauzats (Les conserveries de Pignols, épicerie fine) et Kamel Mentizi (Les jardins de Marceau, fleuriste).

@

Publié le 13/10/2010 09:47 | LaDepeche.fr

De plus en plus de personnes âgées 


Les rayons du « libre service » attendent les dons des graulhétois. DDM.G.D.

Inutile de demander des chiffres à Dominique Roblin, elle qui les a maniés toute sa carrière avant de prendre le secrétariat du comité local du Secours Populaire. Elle préfère le raccourci « de plus en plus nombreux ». Un constat qui vaut autant pour les personnes ayant recours aux services du « libre service » de l'avenue Jules Ferry, que pour les dons que les bénévoles vont solliciter à partir de ce 17 octobre aux entrées des grandes surfaces. « Depuis la rentrée, nous enregistrons de nombreux nouveaux dossiers. Des familles mono-parentales, mais surtout, et le phénomène est nouveau, des personnes âgées qui n'y arrivent plus. Nous sommes inquiets pour la suite. Allons-nous y arriver? » Une situation qui a obligé les responsables du comité local à « professionnaliser » un eu plus encore les équipes de bénévoles, sollicitées comme jamais. Cet été, le local n'a été fermé que 3 semaines, et les réponses aux cas d'urgence ont toujours été assurées.

Des vacances pour tous. « Heureusement, le niveau de dons augment chaque année. Nous fonctionnons avec les recettes des spectacles, braderies, et l'aide municipale qui met des véhicules de transports à notre disposition ». Toute l'année, le Secours Populaire vient en aide aux personnes en difficulté, au-delà de l'aide alimentaire ou vestimentaire habituelle. Cet été, plusieurs familles ont pu partir en vacances, des enfants ont été accueillis en Dordogne, d'autres sont partis en colonie, ou ont participé à la journée des « oubliés » à Paris. Des séniors ont tout récemment découvert le Cantal. Pour la fin d'année, le Secours Populaire proposera un spectacle solidaire à l'Auditorium, le 19 novembre, puis une braderie de Noël, à l'Odéon, les 4 et 5 décembre. De quoi aider aux tâches quotidiennes d'entraide du Secours Populaire. G.D.

@

Publié le 12/10/2010 09:39 | J-C Clerc

Des étudiants pour soutenir les collégiens 

Par petits groupes les collégiens apprennent des étudiants des méthodes de travail./ Photo DDM, J-C C

Fin d'après-midi, à Crins. Dans un ancien local commercial, devenu salle de classe et mis à la disposition par Tarn habitat, des élèves travaillent. Chaque semaine ils sont plus de soixante à plancher ainsi, en grande majorité des collégiens, bénéficiant d'un accompagnement scolaire réalisé par le secteur jeunesse de la MJC. A Crins les mardis et vendredis et à En Gach/Nabeillou les lundis et jeudis, les adolescents sont accueillis pour être aidés dans leurs devoirs scolaires et, au delà, pour apprendre à travailler, aux côtés d'étudiants.

Ce dispositif qui fait partie des traditions de la MJC depuis sa création s'inscrit aujourd'hui dans le CLAS (contrat local d'accompagnement scolaire) du CUCS. Son financement est assuré par l'Etat, la mairie, la CAF et les parents qui signent une charte d'accompagnement avec un cahier des charges. Des rencontres sont régulièrement organisées avec les parents qui doivent s'impliquer dans le processus. « Le travail et l'assiduité des élèves sont transmis au collège avec qui nous travaillons main dans la main. Des fiches de suivis sont aussi réalisées et permettent de suivre les progrès « explique Chantal Chapus, responsable du secteur jeunesse de la MJC, soulignant que « l'an dernier tous les troisièmes ont eu leur brevet «.

Pour en arriver là les étudiants, outre leurs connaissances, prodiguent méthodologie et organisation de travail pour que, petit à petit, les élèves apprennent à travailler seuls. « Personnellement, je n'ai pas eu la chance de bénéficier de cette aide. Je suis un peu là pour donner ce que je n'ai pas pu avoir et aider des jeunes en difficulté « explique simplement Samir, titulaire d'un BTS et aujourd'hui étudiant en licence de sociologie. Si certains de ces accompagnants, aujourd'hui assistants d'éducation en école ou en lycée, envisagent plus tard d'enseigner, d'autres sont là pour aider leurs autres avec leurs compétences dans un élan de générosité et de solidarité. Tout simplement.

@

Publié le 10/10/2010 03:49 | LaDepeche.fr

Le ping, c'est reparti

 



Les pongistes graulhétois distingués./ DDM.G.D.

Le Tennis de Table a redémarré sur une bonne journée de championnat. En effet l'équipe 1, malgré un absent dans l'équipe ce jour là, constitué de Yves Lopes, Yannick Dieux et de Philippe Trouche a brillamment battu TT Labastide-Gaillac 5 sur le score de 8 à 5. Se positionnant d'entrée en tête du classement, c'est une équipe motivée qui vise la montée en Départemental 2 !

L'équipe 2 qui joue dans la même division, quant à elle, composée de Enzo Cammas, Vincent Lafon, Nicolas Couturier, trois jeunes représentant l'avenir du club, et de Marc Couturier a été battue par ASPTT Albi 8 sur un score de 9 à 4, une équipe valeureuse et fort sympathique, le capitaine Jean-Claude Pujol montre toujours un Fair-Play et une sportivité dont beaucoup de jeunes devraient s'en inspirer. «

@

Publié le 08/10/2010 09:08 | LaDepeche.fr

Le secteur jeunesse en pleine forme 



Les jeunes du chantier loisirs lors de leur sortie marseillaise cet été.

Après un véritable succès cet été - la MJC étant ouverte pour la seconde année - qui a vu se succéder chantiers et mini séjours, le secteur loisirs de la MJC poursuit sur sa lancée. De la guitare à la cuisine en passant par la pêche, les activités de loisirs pour les 11 à 17 ans sont nombreuses et variées. Le mercredi, mais aussi durant les vacances ou le soir, quatre animateurs encadrent les adolescents dans différentes salles aménagées pour permettre la pratique d'activités comme des différents ateliers.

Mais outre ces activités régulières, le « secteur jeunesse « est aussi un lieu d'information, de prévention, et de création de projets. C'est ainsi qu'un atelier de prévention a vu le jour grâce à « l'atelier santé ville « du CUCS (contrat urbain de cohésion sociale). Dans ce cadre les adolescents rencontrent des intervenants sur place ou à l'occasion de déplacement comme au commissariat d'Albi pour découvrir les drogues et leurs effets. Le mercredi le CLSH est ouvert de 13h30 à 18 heures et un ramassage est proposé à Crins 1 à 14 heures avec un passage devant la mairie, place Bosquet et En Gach.

@

Publié le 08/10/2010 09:08 | J-C Clerc

Le commerce local passé à la loupe 


Sandrine Huc d'Esprit Maison fait partie des lauréats de la charte qualité.

La CCI de Castres-Mazamet et la mairie de Graulhet organiseront ce lundi 11 octobre de 17 heures à 19 heures un « Focus sur l'activité commerciale de Graulhet» à la salle de l'Odéon. Cette réunion sera l'occasion pour chaque acteur économique d'avoir des données fiables et récentes permettant d'identifier qui sont leurs clients, où ils consomment et vers quels commerces ils se tournent.

Ce sont donc des clés indispensables pour le développement du territoire et des entreprises qui le composent qui seront présentées par la CCI à l'occasion de cette réunion. Du potentiel commercial de la ville et de sa périphérie à la répartition des formes de vente en passant par les habitudes de consommation, l'évasion commerciale ou la perception qualitative des pôles commerciaux, tous les aspects de la vie commerciale graulhtéoise devraient être abordés. « Près de 44% des salariés le sont dans le secteur industriel. Graulhet est le pôle productif de la communauté des communes, mais nous sommes peut-être en deçà dans le secteur des services» déclare Blaise Aznar, adjoint au maire chargé de l'économie.

Cette réunion sera aussi l'occasion de présenter le dispositif OMPCA (Opération de Modernisation pour le Commerce et l'Artisant) et les lauréats graulhétois 2010 de la démarche qualité commerce, artisanat et services. « Le programme OMPCA permettra de développer un projet commercial cohérent à l'échelle de la ville» souligne Blaise Aznar. Aménagements publics, aides aux commerçants (pour la rafraichissement de leurs vitrines par exemple), et animations sont autant d'aspects qui devront être examinés.

Les lauréats graulhétois de la charte qualité : A Fleur de Peau, Boucherie - Charcuterie Marie-Louise Verdes, Esprit Maison, La maison de la presse, Le P'Tit Moussaillon, Les Conserveries de Pignols, Les Jardins de Marceau.

@

Publié le 07/10/2010 09:55 | J-C C.

La tribune a accueilli ses premiers spectateurs



La tribune a été livrée pour le centenaire. /Photo DDM, J-C C .

Parées aux couleurs du Sporting club graulhétois, dotées de sièges coques rouges, gris et noirs, désormais aux normes en matière de sécurité du public et offrant la logistique nécessaire à la presse, les tribunes du Stade Noël Pélissou sont aujourd'hui flambant neuves. C'est en présence de représentants du Sporting, notamment le président Pierre Cathalau, du conseiller général CIaude Bousquet, du maire Claude Fita et de nombreux élus, que cette tribune a été inaugurée vendredi dernier.

Les élus graulhétois s'étaient engagés et avaient lancé ce chantier des tribunes afin que ces dernières soient prêtes pour le centenaire, offrant au club et à ses supporter un beau cadeau. Les tribunes ont donc étrennées dimanche dernier à l'occasion d'une rencontre de gala de fédérale 1 opposant le SCG à Montauban, l'un des clubs les plus prestigieux du moment.

« La seconde phase des travaux va bientôt commencer. Avoir un tel stade en plein centre ville est une change pour Graulhet» a déclaré Claude Fita durant le discours inaugural de la tribune.

Une ville aux couleurs du SCG

Les employés des services techniques de la mairie (espaces verts, voirie, atelier fer, électricité, etc.) ont contribué à la coloration de la ville, un ballon en structure fer investissant la place Jourdain, des fanions aux couleurs du sporting étant accrochés dans les rues, des poteaux de rugby parant les ronds points, les rues ont été fleuries, etc. Il faut dire que de nombreux employés des services techniques ont chaussé ou chaussent encore les crampons et mouillent le maillot rouge et noir. Quant aux commerçants du centre ville, eux aussi ont joué le jeu en décorant leur vitrine en rouge et noir et en lançant un jeu concours. Plus de quarante vitrines arborent les couleurs du sporting. C'est toute une ville qui voit la vie en rouge et noir !

@

Publié le 07/10/2010 09:55 | J-C Clerc

La production électrique a débuté



Jean-Marc pastor, expliquant le fonctionnement du processus devant les moteurs. /Photo DDM, J-C C .

Depuis quelques jours la production d'électricité a débuté sur le site de Trifyl. « Nous sommes en train d'effectuer des réglages sur le moteur mais ça y est, nous vendons de l'électricité» se féliciter Jean-Marc Pastor, président du syndicat mixte départemental de valorisation des déchets ménagers Trifyl. La technologie du bioréacteur combine une installation de stockage spécifique et d'un mode d'exploitation caractérisé par la mise en œuvre d'une méthode très rigoureuse. Celle-ci consiste à accélérer par la réinjection des lixiviats la dégradation des déchets dans des casiers étanches, garantissant des conditions optimales de développement de l'activité microbiologique.

Le gisement de déchets ménagers représente un potentiel énergétique considérable, pratiquement inexploité. Aujourd'hui ce sont 90000 tonnes de déchets résiduels qui sont collectées. Ce volume va augmenter pour atteindre 180000 tonnes pendant plusieurs années. Le gaz produit par les déchets est épuré, compressé, et envoyé dans les moteurs qui produisent de l'électricité.

Le processus de cogénération

Trifyl a fait le choix de valoriser le biogaz issu de ce bioréacteur selon trois voies. La « cogénération» est aujourd'hui en marche avec un moteur à gaz d'une puissance électrique de 1,1 MWe permettant d'injecter l'électricité produite sur le réseau de distribution. Un deuxième moteur a aussi été livré. Il garantira la continuité de la production d'électricité, en relais du premier et entrera en service dès novembre.

Au total, l'électricité produite pourrait à terme alimenter une ville d'environ 10000 habitants, soit l'équivalent de la ville de Graulhet.

Les moteurs à gaz produisent à la fois de l'électricité et de l'énergie thermique. Trifyl organise d'ores et déjà la réflexion autour de l'utilisation de cette chaleur résiduelle pour le chauffage de ses locaux ou bien d'autres applications industrielles.

@

Publié le 07/10/2010 09:55 | LaDepeche.fr

Deux autres filières à l'étude

Si la cogénération constitue la voie énergétique optimale de valorisation du biogaz, deux autres filières sont à l'étude. Trifyl met en œuvre une politique de transformation de son parc automobile vers des véhicules utilisant des énergies nouvelles produites par le syndicat à plus ou moins long terme : électricité, biométhane carburant et hydrogène. Cet hiver, une station de production de biométhane carburant sera mise en exploitation sur le site pour alimenter les premiers véhicules de cette flotte. D'autre part Trifyl est membre fondateur de l'association PHyRENEES pour la promotion de l'hydrogène renouvelable. Son objectif est de concevoir un pilote expérimental de production d'hydrogène à partir de biogaz par la technologie de reformage catalytique.

 

@

Publié le 05/10/2010 09:36 | D.M.

Briatexte : Une exposition originale


Robert Barthez entouré des officiels du vernissage.

Dernièrement avait lieu le vernissage d'une exposition pour le moins originale. Robert Barthez, artiste qui vit et travaille à Villefranche d'Albigeois, a paré Briatexte de ses œuvres, permettant à chacun de découvrir et d'apprécier une nouvelle forme d'art pictural. En présence de Frédéric Soulié, élu à Lisle sur Tarn et vice président de la communauté des communes, d'Emmanuelle Latcher la responsable de la médiathèque de Briatexte, des élus briatextois, l'artiste s'est livré à la présentation de son exposition. « Ce qui m'intéresse, c'est de faire quelque chose qui sort de l'ordinaire »… pour le coup, on peut que Robert Barthez a réussi a réussi dans sa quête. 30 œuvres sont exposées place aux couverts et 30 autres sont réparties dans le village. Cet ancien professeur de Français travaille sur des thèmes variés parmi lesquels on trouve les particules élémentaires ou encore le rugby. Il pratique une technique particulière puisqu'il peint ses tableaux sur les 2 faces et les deux faces sont différentes, il exploite au maximum les volumes pour des compositions telles que celles que l'on peut voir accrochées aux poteaux des luminaires de la place de la Mairie.Son ancien métier l'inspire encore puisqu'il a entrepris d'illustrer les quelque 10500 verbes de la langue française, il en a d'ailleurs conçu poétiquement certains lui-même.

@

Publié le 04/10/2010 10:04 | JCC

Protéger le moulin du Seigneur avant de nouveaux travaux



Le moulin du Seigneur, vu depuis l'autre rive du Dadou, quelques semaines avant l'incendie.

Le moulin du Seigneur a été gravement endommagé par un incendie le 18 juillet dernier.

Le communauté des communes « Tarn & Dadou «, propriétaire du lieu, et la mairie se mobilisent pour ériger dans les meilleurs délais un nouveau bâtiment, sur les bases de l'ancien et ainsi réhabiliter l'ensemble du site de la maison des Métiers du cuir. En attendant la finalisation du projet, une palissade a été installée pour protéger ce qui reste de l'édifice.Même si le moulin, d'environ 1200 m2, n'était plus en activité depuis plus de dix ans, il faisait l'objet depuis plusieurs années d'un projet de réhabilitation reposant à la fois sur l'installation d'un générateur hydro-électrique et la création de bureaux. Sa destruction partielle ne remet pourtant pas en cause le projet initial.

Elle décale seulement de quelques mois puisqu'il faut maintenant attendre les conclusions définitives de l'enquête de police. En attendant, un périmètre de sécurité a été érigé aux abords du moulin afin de le protéger de toute intrusion.

Donner une nouvelle vie au moulin

Selon l'avis de l'architecte des bâtiments de France, le nouveau « moulin » qui sera probablement construit sur la base en arcades de « l'ancien » devra en conserver le volume initial, y compris s'il s'inscrivait dans une architecture contemporaine.

Par conséquent, afin de pouvoir démarrer dans les meilleurs délais une opération de réhabilitation de l'édifice et de ses abords, une étude de la faisabilité a été commanditée à un architecte spécialisé.

La municipalité de Graulhet et la communauté des communes Tarn & Dadou vont ainsi continuer de travailler « main dans la main » pour donner une nouvelle vie à cet édifice, fleuron du quartier de Saint-Jean dont la destruction par les flammes avait mis en émois la population graulhétoise.

@

Page réalisée à partir du site :

 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement