Du Bruc à Ricardens

Actualités mars 2012 (2)

Publié le 16/03/2012 09:21 | Jean-Claude Clerc

La zone bleue est de retour en ville

Soixante-huit emplacement sont prévus en centre-ville./DDM.

La « zone bleue « de stationnement fait son retour en ville. Douze mille disques ont été édités et doivent être distribués gratuitement, notamment avec le bulletin municipal. Tombé en désuétude, avec des emplacements devenus peu pertinents, le nouveau zonage est le fruit d'un travail entre les élus de la municipalité et les commerçants de la ville. Il prend à nouveau vie et pourrait bousculer les habitudes des automobilistes.

Ce travail de concertation a été souhaité par les commerçants du centre ville afin de limiter devant les magasins le fléau des « voitures tampons « et de permettre une meilleure accessibilité aux commerces de proximité en centre ville comme aux services publics. S'il est vrai qu'il est souvent en désuétude, plusieurs avantages plaident en faveur de ce système plutôt que de celui de l'horodateur. Une rotation obligatoire des stationnements limités dans le temps (si on ne se rend pas au véhicule pour mettre à jour le disque), mais aussi et surtout une solution totalement gratuite pour les automobilistes en centre-ville, à l'instar des parkings des grandes surfaces. La durée qui a été choisie est d'une heure et demi, afin de vaquer en cœur de ville, soit largement le temps de faire ses courses, même pour les mordus de shopping.

Quant à celles et ceux qui ne recevraient pas leur disque de stationnement avec le bulletin municipal, ils peuvent se présenter en mairie pour en retirer un.

Les commerçants recevront également des disques afin de les offrir à leurs clients, notamment ceux qui n'habitent pas Graulhet mais qui s'y rendent en qualité de consommateurs.

?

Publié le 16/03/2012 09:21 | La Dépêche du Midi

La zone bleue en pratique

Le stationnement zone bleue est réglementé les jours ouvrables, samedi inclus, de 8 heures à 12 heures et de 14 heures à 19 heures. Ce stationnement est gratuit. Sur Graulhet, la zone bleue représente 68 places à ce jour. Ces stationnements zone bleue se trouvent : Place du Mercadial (13), rue Verdaussou (8), Place Jean-Moulin (13), Rue Jean-Jaurès (16), Place de La République (6), Place Elie Théophile (5), côte de la Bouriette (2) et rue du Docteur Bastié (5). Le modèle de des disques de stationnement est fixé par arrêté du ministre de l'intérieur. Le dernier modèle prescrit émane de l'arrêté du 6 décembre 2007. Il doit être conforme aux caractéristiques décrites dans ce décret, à savoir ne comporter qu'une seule fenêtre, indiquant uniquement l'heure d'arrivée, autoriser une modulation de la durée du stationnement grâce à une graduation en heures, demi-heures et en tranches horaires de dix minutes, avec un temps maximal autorisé qui n'est plus « standard » mais laissé à la libre appréciation de l'autorité municipale, soit 1h30 à Graulhet.

Pour utiliser ce disque, il suffit de faire tourner la molette, d'indiquer son heure d'arrivée et bien entendu de le placer sous le pare-brise avant , de façon bien visible !

?

Publié le 17/03/2012 11:05 | Gérard Durand

Vivre Ensemble a son nouveau président

Le nouveau bureau autour de Marcel CAPUS (à droite)./Photo DDM.

C'est Marcel Capus, élu par ses pairs du conseil d'administration, qui vient de succéder à Yvette Arnoux qui aura assuré durant quatre ans, la présidence de « Vivre Ensemble Chez Nous ». Cette association est particulière puisque l'ensemble des résidents des Ehpad du centre hospitalier et leur famille en sont membres de droit et donc exonérés de cotisation.

Fondée en 1985, elle a depuis évolué.

Les familles prenant une place plus conséquente, notamment dans la composition du bureau, l'association a eu à cœur de diversifier les activités permettant ainsi de compléter les ressources propres de l'association en complément des subventions.

Avant de quitter le bureau, Yvette Arnoux a présenté, avec la trésorière Nicole Peyre, un bilan annuel complet mettant en avant une situation financière saine. Il est à noter qu'exceptionnellement, cette année, une seule kermesse sera organisée à l'automne sur le site du Pré de Millet, réunissant l'ensemble des résidents et des familles des EHPAD, en raison du déménagement de l'hôpital et de la moindre disponibilité des acteurs institutionnels.

?

Publié le 17/03/2012 11:05 | La Dépêche du Midi

VTT cross country : Les minimes sur le podium

Le départ catégorie seniors./ DDM.G.D.

Autour du lac de Nabeillou avait lieu la 1re manche de la coupe Midi-Pyrénées de cross-country de la saison. Cent-quatorze coureurs sont venus de toute la région et même du Languedoc pour se placer parmi les premiers sur le podium. Les vététistes ont parcouru un circuit cassant et technique de 8 km pour les plus jeunes catégories (minimes), 16km pour les cadets-cadettes et junior dame, 24 km pour les juniors homme-master 3-4 et 50ans et + et 32 km pour les hommes-espoirs hommes et master 1-2. Le vélo club Graulhet a vu Bardou Clément, l'un de ses licenciés obtenir le titre de champion du Tarn en catégorie minime, mais il est à noter que le podium minime était exclusivement graulhétois, puisque Colin Guillaume et Fabre Benjamin obtenaient respectivement la 2e et 3e place.

?

Publié le 18/03/2012 03:46 | La Dépêche du Midi

Le « club rugby » s'apprête à rencontrer les professionnels

Les jeunes en animation balle ovale sur les terrains de Briatexte.

Chaque mercredi matin depuis début mars, 35 enfants âgés de 8 à 11 ans de Graulhet et de Briatexte, sont initiés aux rudiments du rugby par le Comité Départemental. Ce « club rugby » développé pour la première année a pour objectif de faire découvrir l'activité pour un public non licencié et d'utiliser cette discipline comme un outil éducatif et pédagogique. Ce projet développé par le Comité départemental de rugby, l'Amicale Laïque de Graulhet et le Centre de Loisirs les Lionceaux de Briatexte se ponctuera par un déplacement à Albi pour assister à l'entraînement de l'équipe professionnelle de rugby du Sporting Club Albigeois le mercredi 28 mars 2012. Nul doute que cette rencontre restera à jamais gravée dans leur tête et encouragera certains à pratiquer l'activité rugby de façon plus régulière auprès de l'école de rugby de Graulhet-Briatexte.

?

Publié le 19/03/2012 09:46 | La Dépêche du Midi

Le lac de Nabeillou va être inspecté

Malgré un bon mètre d'eau en moins, les pêcheurs continuent de s'adonner à leur passion./ DDM.G.D.

Après les problèmes du barrage de Miquélou, un nouveau pavé vient de tomber dans la mare des retenues d'eau graulhétoises.

Le lac de Nabeillou, situé à la sortie de la ville en direction de Toulouse, et qui surplombe la Mjc, de nombreux commerces et un lotissement, vient à son tour d'être examiné et de faire l'objet d'un arrêté interdisant jusqu'à nouvel ordre, l'accès à la digue.

La mairie, en date du 15 mars, a reçu un courrier de la Direction Régionale de l'Environnement de l'Aménagement et du Logement (Dréal) et de son service « risques naturels et ouvrages hydrauliques », après examen, le même jour du barrage. Il fait part de plusieurs éléments montrant un mauvais état de l'ouvrage et notamment une saturation en eau au pied et sur la partie haute du remblai servant de digue.

Il précise qu'en l'absence de précipitations récentes, ces arrivées d'eau peuvent être les premiers signes visibles et initiateurs du phénomène dit de « renard hydraulique ».

En conséquence, et au vu de ces constats, les autorités ont décidé de procéder en urgence à un abaissement progressif du niveau d'eau et à un dégagement de l'évacuateur de crues.

Depuis vendredi, des centaines de mètres cubes d'eau ont donc été vidées, pour permettre « dans les plus brefs délais » une inspection approfondie de l'ouvrage, ainsi que la production d'un diagnostic qui déterminera les éventuelles interventions à venir. Une situation largement commentée par les utilisateurs, les promeneurs et les pêcheurs, nombreux à venir constater la baisse des eaux ce week-end

?

Publié le 20/03/2012 08:46 | La Dépêche du Midi

Première réunion du comité de suivi de la plaine de Millet

Des panneaux d'information ont aussi été installés aux abords du chantier.

C'est jeudi que s'est réuni pour la première fois le comité de suivi de la Plaine de Millet. Cette instance est composée d'élus et de techniciens de la mairie de Graulhet et de la Communauté des communes Tarn et Dadou, à savoir, le président de la communauté des communes Tarn et Dadou, Pascal Néel, le maire de Graulhet Claude Fita, le vice-président de Tarn et Dadou, Charles Moreau, l'adjoint au maire en charge des travaux, Guy Peyre, mais aussi de plusieurs techniciens, Evelyne Verlaguet et Natacha Chancellé pour la mairie de Graulhet et Valérie Briand pour la communauté des communes. Ce comité de suivi complète le mode de gouvernance voulu dès l'origine par les collectivités à savoir celui d'un groupement de commandes permettant de faire face aux aléas du chantier ainsi que de valider les propositions et coordonner les interventions.

Le chantier de la Plaine de Millet comprenant la réalisation de la passerelle, l'aménagement des berges, et la création du cinéma et de la crèche - le groupe technique issu de ce comité de suivi se réunira tous les quinze jours. Durant cette première réunion les volets opérationnels, financiers, administratifs et communication ont été abordés. Les membres de cette instance se sont bien entendu rendus sur site et ont pu découvrir les quatre panneaux de communication fraîchement implantés. Les prochaines séances de travail se dérouleront mensuellement à compter du mois de mai 2012.

Les modifications du projet

Le projet initial a été modifié à plusieurs reprises au cours des études. Ainsi la passerelle, piétonne, initialement d'une largeur de 5,50 mètre a été ramenée à 3,50 mètres.

En son milieu l'aiguille à été ramenée de 52 mètres à 28 mètres de hauteur. D'autres petites modifications ont aussi été apportées à la crèche et au cinéma. Le montant des travaux s'élève aujourd'hui à 7,5 millions d'euros. Son financement est assuré par la communauté des communes Tarn et Dadou, la ville de Graulhet et le Conseil région de Midi-Pyrénées.

?

Publié le 21/03/2012 09:42 | La Dépêche du Midi

Athlétisme : En piste pour la finale nationale des Pointes d'or

Celia Perron, grand espoir de l'athlétisme graulhetois.

Mi mars, lors du dernier meeting en salle à Foix, comptant pour le grand prix minimes de Midi-Pyrénées, Célia Perron s'est illustrée en portant très haut les couleurs de Graulhet. En effet, un début de compétition encourageant la mettait sur orbite, en améliorant de 2/10 de secondes un premier record personnel sur 50m haies. Une demi-heure plus tard, il lui a suffi d'un seul saut en longueur pour dépasser la barre psychologique des 5 mètres (5,09m). En conclusion de ce bel après-midi, Célia a réussi son concours du saut en hauteur, sa discipline de cœur : 1m60 dès son deuxième essai, ratant de très peu, un dernier saut à 1m64 ce qui aurait constitué un nouveau record régional.

Son entraîneur, Yves Gouyen, ne veut pas voir plus de deux fois par semaine, cette jeune et toute fraîche athlète, occupée par des activités musicales au conservatoire. Cela ne l'empêche pas de se retrouver maintenant propulsée dans le top 10 des meilleures athlètes françaises de sa catégorie (6ème en hauteur et 9ème sur le triathlon avec 114 points). Première au bilan régional, elle peut regarder avec sérénité en direction d'Albi où aura lieu la finale nationale des Pointes d'Or « Colette Besson », les 30 juin et 1er juillet prochain. Elle passera ainsi du statut de bénévole pour l'organisation de cette compétition à celui d'athlète. Un joli début de carrière sportive pour celle qui a découvert l'athlétisme au forum des associations de Graulhet, en septembre 2010.

?

Publié le 21/03/2012 09:42 | La Dépêche du Midi

Les Maisons de l'enfance sont devenues incontournables

Les journées spéciales inter-centres rencontrent toujours un important succès.

Chacune des quatre Maisons de l'Enfance graulhétoises a réalisé ces jours-ci le bilan de l'année écoulée : petit spectacle, diaporama, présentation des équipes, discussion avec les parents. Intervenant à divers moments de la journée ou de la semaine scolaires (matin, midi, soir, mercredi), elles assurent complémentarité et cohérence avec l'école à laquelle elles sont rattachées.

Si des rassemblements trimestriels regroupent les enfants des différents Centres afin de favoriser la mixité sociale sur la ville (Spectacle de Noël, Carnaval, Jeunes Talents,), chaque structure développe sa propre spécificité.

L'Albertarié et En Gach s'impliquent notamment dans des projets d'écocitoyenneté, Crins dans la parentalité et la réussite éducative, Victor-Hugo lance une passerelle entre maternelle et élémentaire. Les multiples activités proposées sur l'année s'inscrivent dans l'accompagnement à la scolarité ou le ludique et la découverte à dominante sportive et culturelle. Il est impossible de les résumer en quelques lignes ; par contre on peut en prendre connaissance sur le blog d'infos de l'Amicale (http://amicale-graulhet.fr). Beaucoup d'entre elles sont conduites en partenariat, ou sous forme de clubs (pasdetrac, piano, théâtre), de nombreuses sorties, ou d'activités de pleine nature sur la Base de Nabeillou. Un service bus amicaliste relie le mercredi ces accueils de loisirs aux activités d'autres associations locales. Précisément, 28.176 journées-enfants ont été réalisées en 2011, soit une augmentation de 7,53 % ! Un regret toutefois, la disparition de l'entité éducative de La Ventenayé suite à la fermeture de l'école.

?

Publié le 21/03/2012 09:42 | La Dépêche du Midi

Pluie de médailles pour la natation

Le 1er meeting de Lempdes s'est tenu au bassin de Chamalières, bien connu de nos nageurs pour y avoir effectué du stage hivernal. Adrien Causse confirme sa spécialisation en dos. Il réalise un dernier 50 impressionnant de glisse et de puissance lors de la finale du 200 dos . Il prend également la 3ème place en finale du 50 dos. Romain Bérou, malade lors du stage, effectue tout de même ses meilleurs chronos en bassin de 50 sur 100 dos et en NL. Robin Lacroux égalise ses temps de petits bains et s'adjuge une médaille de bronze en finale du 50 papillon. Julien Vaudé retrouve la forme petit à petit et son sourire : 3ème sur 50 brasse. Laura Pau tombe aussi ses temps et remporte le bronze sur 50 pap en gagnant 2 sec lors de la finale. 17 Jeunes pousses au passeport de l'eau

A partir de la saison 2012-2013, les jeunes nageurs devront avoir passé et obtenu les différentes étapes des tests ENF (école de natation française) pour pouvoir accéder aux compétitions.

Dans cet objectif, 17 enfants encore en apprentissage se sont rendu à Lavaur pour y passer le passeport de l'eau. Seize d'entre eux ont brillamment obtenu le précieux sésame et pourront dès que possible accéder à la dernière étape : le pass-compétition.

?

Publié le 22/03/2012 09:12 | La Dépêche du Midi

Claire Fita : "Nos efforts sont payants"

Claire Fita a présenté les orientations budgétaires lors du dernier conseil municipal.

Claire Fita, adjointe au maire en charge des finances explique la politique municipale sur le budget de la commune.

Quel bilan dressez-vous de l'année écoulée ?

Nos efforts sont payants : ce qui se voit sur l'exercice 2011, c'est ce que nous avons entamé dès notre arrivée, à savoir une maîtrise des charges de fonctionnement. Grâce aux efforts de tous, nous avons réussi à maîtriser certains postes : charges à caractère général, charges de personnel et subventions. Alors que ces postes ont explosé de 2003 à 2007, on constate aujourd'hui une amélioration. Sur le poste personnel, nous avons une hausse incompressible liée au GVT (glissement vieillesse technicité), mais nous contenons ces dépenses en limitant, notamment, l'appel aux saisonniers. Nous nous efforçons de limiter l'augmentation des charges à caractère général, malgré une hausse de l'électricité, du gaz et du carburant. Nous préservons nos associations et poursuivons notre soutien à moyen constant depuis 2008. Nous aboutissons à un résultat positif de près de 220 000 euros pour 2011. Pour le volet investissements, à noter le développement des travaux en régie : nous avons la chance de compter de grandes compétences. Côté recettes, nous avons connu une légère hausse des dotations de l'Etat, même si elles n'ont pas retrouvé le niveau de 2007-2008. Nos emprunts sont conformes à nos prévisions. Enfin, nous avons su rechercher et obtenir des subventions, ce qui traduit une politique de partenariat aboutie.

Quels seront les grands chantiers de 2012 ?

Au niveau de l'éco-quartier d'En Gach, nous poursuivons avec l'aménagement des espaces publics et les travaux de la nouvelle école. Le PRBG se cristallise autour des aménagements à Saint-Jean et des constructions crèche-cinéma et passerelle sur la Plaine de Millet. En cœur de ville, nous allons démarrer la réfection de la place Jean-Moulin, poursuivre nos efforts en matière de voirie et opèrerons à la création d'un espace public dans la Grand Rue. Nous allons également mener une réflexion globale sur l'enceinte du stade Pélissou, suite aux événements que nous venons de vivre, à propos du Club House et de l'impact de ce sinistre sur le programme que nous avions envisagé en matière de réfection des vestiaires et du projet de salle des fêtes.

?

Publié le 22/03/2012 09:12 | La Dépêche du Midi

Opposition : "Nous retenons une hausse de la pression fiscale"

« Nous retenons pour notre part de l'année 2011 une augmentation de la pression fiscale pour les Graulhétois, taxe d'habitation, taxe foncière du bâti, création de la TLPE, un accroissement de la dette de 2 millions d'euros qui atteint désormais 19,7 millions d'euros. Nous n'approuvons pas cette gestion qui est la vôtre et qui va à l'encontre des recommandations de la Chambre régionale des comptes « a fustigé Sylvain Bonleux, chef de file du groupe « Allez Graulhet !» qui s'oppose aussi aux choix d'orientations budgétaires : « Vous persistez dans vos choix antérieurs : pas de réduction significative des dépenses de fonctionnement, et maintien des projets d'investissement coûteux alors même que la diminution des subventions est inévitable et que l'attribution de crédits par les organismes bancaires deviendra difficile étant donné la situation financière de la commune. Ces choix n'auront d'autre issue qu'un accroissement des impôts des Graulhétois» estime-t-il. Du côté du groupe « Graulhet pour tous», Jean-Claude Amalric s'interroge : « L'excédent correspond à une augmentation de la pression fiscale voté l'an dernier. Pourquoi l'augmenter ? L'activité de la ville n'augmente pas de façon exponentielle, c'est un constat». L'élu est aussi agacé par certaines remarques de la majorité : « On dénonce la gestion passée. Mais si les acquisitions foncières n'avaient pas été alors réalisées, le projet de PRBG serait encore dans les cartons » rappelle-t-il.

?

Publié le 23/03/2012 07:42 | P.-J. P.

Albi/Graulhet : Deux revendeurs de métaux auraient fraudé

Les revendeurs de métaux sont placés devant leurs responsabilités. / Photo illustration DDM

Une enquête coordonnée police/gendarmerie a abouti mercredi à l'interpellation de deux récupérateurs de métaux, à Albi et Graulhet. Ils sont soupçonnés de travail dissimulé et de fraude fiscale et sociale.

Au prix actuel du cuivre, du bronze, du fer ou du zinc, la récupération de métaux est devenue une activité très lucrative. Au point d'attirer, dans la profession honorable de ferrailleur ou de revendeur de métaux, quelques brebis galeuses peu regardantes sur l'origine de la marchandise. C'est pour les débusquer que le comité opérationnel départemental anti-fraude (Codaf) a demandé aux policiers et aux gendarmes de contrôler l'activité des revendeurs de métaux.

En exploitant en particulier leurs registres de police de façon à identifier leurs plus gros clients et à vérifier également si leurs déclarations fiscales sont en adéquation avec leur train de vie. Une enquête au long cours, menée dans le cadre de la cellule anti-cambriolage sous l'autorité des parquets d'Albi et de Castres, a abouti, mercredi, à l'interpellation de deux professionnels.

À Albi, un revendeur, âgé d'une cinquantaine d'années, a été auditionné sans contrainte à la brigade de sûreté urbaine. En auscultant ses comptes sur les 5 dernières années, les policiers ont pu établir qu'il aurait dissimulé au fisc près de 60 000 euros. Une chance pour lui que le délai de prescription soit de 3 ans pour l'infraction de travail dissimulé par dissimulation d'actifs dont il devra répondre prochainement devant le tribunal correctionnel d'Albi. Des organismes sociaux devraient aussi lui demander des comptes. En effet, ce ferrailleur roulant presque sur l'or touchait l'allocation adulte handicapé. Pourtant, s'il avait déclaré l'intégralité de ses revenus au fisc, il n'aurait pas eu droit à cette prestation.

À Graulhet, un de ses confrères a reçu la visite des gendarmes, mercredi matin. Une opération qui a mobilisé d'importants moyens de la compagnie de Castres, avec le concours de l'équipe cynophile d'Auch spécialisée dans la recherche de billets, du GIR de Toulouse et des PSIG d'Albi et de Castres. Les militaires de la brigade autonome de Graulhet et la BDRIJ d'Albi avaient initié cette enquête il y a un an, s'intéressant à l'activité d'un Graulhétois né en 1962. Soupçonné lui aussi de travail dissimulé par dissimulation d'actifs, il a passé la journée en garde à vue, à la gendarmerie de Graulhet, avant d'être laissé libre, mercredi soir. Les investigations se poursuivent dans ce dossier qui pourrait aussi s'alourdir d'un volet fraude fiscale et sociale.

Pour le Codaf, il ne s'agit pas de stigmatiser une profession mais « de renforcer l'idée que les revendeurs de métaux comme les racheteurs d'or sont assujettis à des contraintes professionnelles. C'est à eux d'être vigilants, de bien conseiller leurs clients. On en fait davantage des partenaires », explique un officier de police référent de la cellule anti-cambriolage. Derrière cette sensibilisation et ce rappel des règles, police et gendarmerie ne cachent pas leur but principal : « Si les voleurs de métaux peuvent écouler moins facilement leur marchandise, on peut espérer que les vols diminuent ».

?

Publié le 23/03/2012 08:57 | J-C C

Bilan plus que positif pour la gendarmerie

Les gendarmes ont présenté leur bilan aux élus du canton. /Photo DDM, J-C C

Mercredi avait lieu à Graulhet « l'inspection annoncée » qui, dans la tradition de la gendarmerie, est l'occasion de présenter un bilan de l'action et de l'activité aux élus, à la population et à la hiérarchie. C'est avec un triptyque sur la découverte, les partenariats et la performance que le lieutenant Bertrand Collot qui dirige sa brigade autonome de Graulhet depuis le 1er août a présenté son bilan.

Si beaucoup d'incertitudes avaient cours lors du remplacement de la police par la gendarmerie, les craintes ont vite été levées. « La population est unanime pour reconnaître la proximité des forces de l'ordre, ce qui contribue à la baisse du sentiment d'insécurité » témoignait Danielle Désert, première adjointe au maire, lors de cette cérémonie, précisant : « Les jeunes savent que vous irez au contact et ne les lâcherez pas. Il est important de rappeler les règles, même si cela ne plaît pas à tout le monde » avant de souligner le rôle des forces de l'ordre dans la prévention au sein de différents partenariats.

Même si le bilan de l'actions se voulait avant tout humain, les chiffres ont bien entendu été abordés. « Les chiffres me permettent d'afficher ces résultats avec une certaine fierté. Nous avons pu progresser grâce à l'engagement fort des militaires », expliquait le lieutenant Collot. Le plus important est sans doute le chiffre des identifications des auteurs. Depuis huit mois, dans un tiers des cas, l'auteur des faits a pu être identifié et la victime demander réparation. « Quatre-vingt -trois personnes ont ainsi été mises en cause et une dizaine a été placée derrière les barreaux » a souligné le lieutenant précisant que statistiquement les actes délictueux recensés depuis huit mois dans le canton de Graulhet se situent dans la moyenne de ceux des cantons similaires.

En huit mois ont été recensés 276 crimes et délits sur 'ensemble du canton (dont 215 sur Graulhet). Parmi eux on compte 155 vols et dégradations, 55 faits violents, 25 faits d'escroquerie et 14 IRAS. 1916 dépistages d'alcoolémie ont été effectués qui ont conduit à 27 procédures et 23 suspensions de permis de conduire.

?

Publié le 23/03/2012 08:57 | J-C C.

Rues d'été se prépare

Le festival Rues d'Été prépare sa quatrième édition. Cette année les 13 et 14 juillet, la place du Jourdain verra se succéder des spectacles vivants du théâtre de rue, à la musique, en passant par la jonglerie, les acrobaties, les arts plastiques ou encore la danse. « Nous privilégierons quatre axes dans l'orientation de notre programmation : les artistes locaux, régionaux ou bien de passage, les compagnies en résidence dans la région, en tournée, dans le Tarn au moment du festival, mais aussi les créations récentes, en devenir ou en cours de réalisation, les spectacles abordant ou soulevant des questions d'actualité, des questions sociétales et des spectacles techniquement légers et autonomes » explique Ariane Le Lay. Durant deux jours les spectacles seront entièrement gratuits afin de découvrir des spectacles nouveaux, des univers magiques, féeriques, inventifs qui vous amènent dans la fête et la joie de partager ces instants étonnants. Comme pour les éditions précédentes ce festival restera sur un axe familial et convivial. Les enfants auront d'ailleurs eux aussi leurs espaces avec des spectacles, jeux et animations, du plus petit (l'île aux enfants) aux plus grands.

?

Publié le 24/03/2012 09:12 | J.-C.C

Six grands chemins pour Naturévasion

L'hiver aussi, Naturévasionn Randonnée reste une association active en préparant la saison estivale. /Photo DDM

Avec le retour des beaux jours, les sorties reprennent officiellement pour les adeptes de plus en plus nombreux de la randonnée dans la section de l'association Naturévasion.

Le programme vient d'être présenté aux adhérents. Il s'appuie sur le travail que réalisent une demi-douzaine de bénévoles, de balisage et de contrôle des itinéraires de randonnée, à la demande du Cdrp 81.

«Cette année sera la première saison de mise en œuvre de ces travaux» tient à préciser le président Alain Hicter, qui guide depuis plusieurs années une grosse soixantaine de marcheurs graulhétois sur les chemins de la diversité.

Ils passent par les sorties dominicales à la journée ou à la demi-journée, mais aussi par des randonnées adaptées, en partenariat avec le centre social et les sorties en accompagnement de personnes handicapées.

En mai autour du lac

En mai, le club s'associera à l'animation Naturabeillou, autour du lac pour la promotion des activités de plein air. à la même période, un groupe sera en sortie d'une semaine autour du Mont-Blanc.

Avec rigueur, Naturévasion prépare surtout juillet et août avec six sorties prévues à destination du grand public. Soit trois itinéraires en double. Le premier empruntera les chemins des trois lacs autour de Graulhet, avec pique-nique et passage au domaine Vaissière à Busque.

Vignoble et forêt de Sivens

Le vignoble sera aussi à l'honneur avec une sortie dans les vignes de l'appellation Gaillac conclue par une dégustation de vins. La forêt de Sivens sera visitée deux fois, avec parcours commenté abordant la faune, la flore et la sylviculture.

?

Publié le 25/03/2012 03:47 | La Dépêche du Midi

Un champion de France remporte le concours de pêche

Jacques Cussol vient de recevoir son trophée des mains du président Maurice Tissandié./DDM.G.D.

C'est le champion de France en titre de pêche au coup vétéran, Claude Cussol, licencié à Graulhet Pêche Compétition, qui a remporté haut la main avec 4,7 kg de poissons, le premier concours de l'année.

Il était organisé par l'Aaappma en partenariat avec le Conseil Général, autour du lac de Nabeillou. Il a devancé Jean Pierre Schiavon, Jean Riou, Serge Gayral et Claude Quériz, et une quarantaine de pêcheurs.

Une centaine de kilos de truites avaient été lâchées au préalable.

Les discours ont permis de consacrer l'union sacrée des élus et des pêcheurs autour de la préservation du site de Nabeillou, dont l'eau du lac a été abaissée d'un mètre-cinquante, durant huit semaines au minimum, suite à une décision de la Dreal (voir édition de lundi) après constat d'un suintement sur la digue.

?

Publié le 25/03/2012 09:25 | P.-J. P.

Le poêle met le feu : un couple de retraités relogé

Photo d'illustration DDM

Grosse frayeur pour un couple de personnes âgées, hier soir, en plein centre de Graulhet. Un incendie s'est déclaré peu après 20 heures dans leur maison située rue Villebois-Mareuil, tout près de la place du Bosquet.

C'est un poêle à pétrole qui s'est emballé, provoquant une explosion au rez-de-chaussée de cette maison de deux étages. Des flammes commençaient à sortir de l'appareil. Très vite, une grosse fumée noire a envahi le salon, voisin du couloir où était installé le poêle. Les deux occupants ont pu rapidement évacuer leur habitation tandis que les sapeurs-pompiers arrivaient déjà sur les lieux. Sous les ordres du major Reinhardt, chef de groupe, le Codis a mobilisé un fourgon à incendie et un bras élévateur du centre de secours graulhétois.

Le sinistre a été maîtrisé en moins d'une heure. Toutefois, les sapeurs-pompiers ont dû effectuer des reconnaissances dans les habitations voisines et dégarnir une poutre mitoyenne, pour éviter tout risque de propagation. Les gendarmes de la brigade autonome de Graulhet, arrivent très vite sur place, ont confirmé l'origine accidentelle du sinistre, s'assurant que les occupants n'avaient pas été blessés.

« Compte tenu du gros dégagement de fumée et des odeurs, il n'était pas possible que ces personnes passent la nuit chez elle. Elles ont pu être relogées par leur famille », indiquait hier soir le lieutenant Bertrand Collot.

Le maire de Graulhet s'est aussi rendu sur place. Il se disait soulagé que le couple sinistré soit sorti indemne. « On a appelé leurs enfants à Albi pour qu'ils viennent les chercher. » De son côté, la mairie a mobilisé le service d'astreinte. A 22 heures, les employés municipaux étaient à pied d'œuvre pour charger dans un camion les gravats et les objets ayant souffert de l'incendie.

?

Publié le 26/03/2012 08:26 - Modifié le 26/03/2012 à 10:36 | R.R.

L'État vend son patrimoine : offrez-vous un commissariat ou une gendarmerie

Ci-dessus les principales cessions immobilières que l'Etat entend réaliser au cours de l'année 2012 dans le département.

Commissariat à Graulhet, gendarmerie à Mazamet, terrains à Dourgne et Le Séquestre, immeubles à Gaillac et Albi… En 2012, l'État souhaite vendre une partie de son patrimoine départemental. Revue.

Dans le programme de révision générale des politiques publiques (RGPP), annoncé lors du conseil des ministres du 20 juin 2007, le gouvernement entendait « déterminer des actions de modernisation et d'économies » afin de diminuer la dette publique du pays. L'un des mesures phares a été le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

Une autre action, moins médiatisée, était de se défaire de certains immeubles et terrains. En 2012, dans le Tarn, l'État a décidé de se séparer de plusieurs biens. Petite revue de ces cessions immobilières.

Graulhet : Immeuble de l'ancien commissariat, situé 10, rue Gambetta. Bureaux, salles diverses et locaux techniques sont répartis sur quatre niveaux avec 430 m2 de surface habitable et une emprise de 351 m2.

?

Publié le 26/03/2012 09:04 | La Dépêche du Midi

Samedi, c'est la fête des petits du rugby

Les premiers pas du Sporting veulent défendre leur titre./Photo DDM.

Samedi 31 mars, au stade Noël Pélissou toute la journée, 21 équipes de petits de moins de 7ans, venues de tout le département joueront le tournoi des « Petits Graoulhétous ».

Organisé par l'école de rugby du Sporting Club Graulhétois, il attribuera le trophée portant le nom du regretté bénévole Momo Brayette à l'équipe qui aura fait preuve des plus belles qualités collectives au terme d'une dizaine de petits matches joués par chaque équipe.

L'an dernier, ce sont les « premiers pas » du Sporting qui l'avaient brillamment emporté.

Les organisateurs ont prévu un service de buvette et de restauration sur place pour cette belle fête du rugby en perspective.

?

Publié le 26/03/2012 09:50 | G.D.

Rugby : le courage n'a pas suffi

Les Graulhétois se sont battus jusqu'au bout ./ Photo DDM, J.-M.L.

Graulhet sous un soleil estival allait-il prendre la mer ou garder le cap d'une qualification voulue en début de saison? Agde avait programmé ce dimanche opération « portes ouvertes » avec entrée gratuite pour tous. Le Sporting, par initiative interposée était averti d'une débauche de jeu et d'essais pour honorer le public agathois de cet ultime match à domicile. La défense allait être le clef du match. Et comme celle des tarnais n'a que peu présenté de gages de fiabilité lors des dernières rencontres... Et comme Agde avait sorti la « grosse » équipe! Des locaux qui n'ont pas tardé à mettre la « machine » en route avec un premier essai de Janick. Graulhet sentant le vent de la correction souffler, a heureusement pas regardé jouer son adversaire. Et J. Montbroussous, profitant d'un ballon récupéré a mis les siens devant. Bille leur a donné 5points supplémentaires. Une situation qui a eu l'avantage de faire perdre un peu de quiétude aux héraultais. D'autant plus que le drop de Dumon juste avant la pause a corsé l'avance. Avec le vent pour allié en seconde période, les graulhétois pouvaient y croire à condition de ne pas donner ou rendre de ballons à l'adversaire déjà bien pourvu en conquêtes.

Devant à la pause

Par l'intervention de son buteur, Agde est vite repassé devant. Bille a répondu. Puis Guiraud a remis 3 points dans le duel des buteurs. Dumon s'en est mêlé. Puis Bès l' ouvreur agathois, pour ne pas être en reste. Le tournant du match a eu lieu à la 63e minute quand le pack héraultais a bénéficié d'un essai de pénalité sur deux groupés pénétrants écroulés par les tarnais. A partir de là, Agde a pris l'initiative et assuré le monopole du ballon, pour ne pas connaître son premier revers à domicile. Graulhet est tombé les armes à la main, avec les regrets, comme à l'aller d'avoir mené à la pause et d'avoir perdu.

Agde 33 - Graulhet 25 (Mi-temps : 11-16)

Pour Agde : 2 E. Janick (4e) de pénalité (63e) 1 T. Guiraud (63e) 6 P. Guiraud (22e, 33e, 41e, 44e, 50e, 65e) 1 Dg Bès (56e)

Pour Graulhet : 1 E. J. Montbroussous (14e) 1 T. Bille (14e) 4 P. Bille (20e, 26e, 47e, 58e) 2 Dg Dumon (40e, 52e)

Arbitre : Mr Gaillardon (DA)

Graulhet : Bille, Codjia, Montbroussous J, Boutié, Mandagaran, (o) Dumon, (m) Albouy, Lépine, Montels, Valette, Théron, Pauthe (cap), Brosse, Buéno, Gouvéia. Sont entrés en cours de jeu: Dexpert, Da Costa, Pappakostas, Arroyo, Girard, Montbroussous A, Garcia.

Fédérale 2B : Agde bat Graulhet 54 à 10.

?

Publié le 27/03/2012 09:56 | P.G.

Politique : Françoise Rodet candidate centriste aux législatives

Françoise Rodet et Christian Andrieu ont présenté leur candidature à l'élection législative sur la deuxième circonscription, lundi matin, à Albi/ Photo DDM, P.G.

Loin des dissensions nationales, le centre tarnais fait sa mue. Il présentera des candidatures communes aux prochaines élections législatives sous l'étiquette de l'Union des Centristes du Tarn.

Avec le souhait comme l'affirmait Laurence Pujol, la présidente du Modem 81, ce lundi matin, de « poursuivre cette union sur des échéances plus locales et intermédiaires ».

À ses côtés, on retrouvait Daniel Gaudefroy pour le Nouveau Centre mais surtout Françoise Rodet. C'est désormais officiel, l'ancienne maire de Graulhet sera la candidate du Centre sur la deuxième circonscription du Tarn (Albi-Gaillac-Carmaux-Graulhet). Son suppléant émarge également au Modem. Christian Andrieu est 1er adjoint au maire à Almayrac.

« La légitimité en politique ne peut être l'apanage d'un seul parti, c'est pourquoi mon objectif prioritaire est de rassembler celles et ceux qui savent aller à l'essentiel exprimant un attachement indéfectible au Tarn et à la France », déclare l'ancienne élue de Graulhet qui effectue son come-back en politique.

« Pas d'alliance avec l'UMP »

Un retour qui a suscité quelques interrogations lorsque son nom a été prononcé pour représenter, non pas le centre, mais l'UMP sur cette circonscription. « Quand on va tâter le terrain chez le voisin, c'est qu'on n'a rien dans son jardin », lance Françoise Rodet pour mettre fin à la polémique. Sur le fait que l'UMP n'ait pas encore désigné de candidat sur ce secteur dans l'éventualité d'un désistement de François Bayrou pour Nicolas Sarkozy à la présidentielle, Laurence Pujol tranche : « A l'heure d'aujourd'hui, ils (l'UMP) n'ont pas de candidat. Il n'y aura pas d'alliance sur le Tarn quoi qu'il se décide au niveau national ».

Au-delà de cette polémique avec la droite, c'est au parti socialiste que Françoise Rodet réserve ses flèches. « Parce qu'ils détiennent tous les pouvoirs dans le Tarn ».

Et lorsqu'on lui rétorque que l'élection législative est nationale, elle estime que l'UMP a poursuivi la politique socialiste.

?

Publié le 27/03/2012 10:15 | J-C Clerc

Bras de fer autour du lac de Nabeillou

La DREAL a effectué des mesures sur le site.

Finalement la cote d'eau de Nabeillou ne devrait pas être descendue de quatre mètres, comme initialement proposé, mais seulement d'un mètre cinquante.

Le «mauvais état de l'ouvrage» mentionné dans le courrier émis par la DREAL le 15 mars n'ayant pas été avéré et la « saturation en eau au pied et sur la partie haute du remblai servant de digue» ayant trouvé une explication des plus rassurantes.

C'est une visite informelle d'un agent de la DREAL qui a conduit le 15 mars à un abaissement en urgence du niveau du lac. Cette alerte a amené la présence sur place de la Gendarmerie et des Sapeurs-pompiers dans les instants qui ont suivi le message d'alerte de la DREAL. S'en est suivie une surveillance continue du site jour et nuit, les gendarmes prenant la nuit le relais des agents municipaux. Le courrier urgent émis par la DREAL faisait état du fait que « en l'absence de précipitations récentes, ces arrivées d'eau peuvent être les premiers signes visibles et initiateurs du phénomène de « renard hydraulique ». Force a été de constater la disparition des traces d'eau.

La cause la plus probable du phénomène est un léger tassement de la digue depuis 25 ans, qui a pour effet de permettre aux vaguelettes d'humecter le remblais situé au dessus de la partie étanche et donc de produire des traces d'humidité en aval de la digue. On est là loin du «renard hydraulique» craint.

Mercredi soir une réunion a eu lieu en mairie en présence des différents acteurs avec d'un côté une proposition d'arrêté préfectoral « prêt à signer» pour un important abaissement et de l'autre un maintien à la cote d'1,5 mètre. En l'absence de péril imminent, c'est cette dernière proposition - ardemment soutenue par la mairie et les utilisateurs du site - qui a été retenue et qui devrait faire l'objet d'un arrêté dans les prochains jours. Après l'abaissement du niveau d'eau du lac de Miquelou, cette fois pour des raisons de sécurité avérées, ce sujet est bien entendu très sensible à Graulhet. Une auscultation précise et un travail sur le déversoir sont cependant prévus afin d'établir la meilleure cote pour Nabeillou... Cette fois sans précipitation.

?

Publié le 27/03/2012 10:15 | La Dépêche du Midi

Élections : Pensez aux procurations

Dans la perspective des élections présidentielles et législatives, les électeurs ne pouvant être présents lors des différents scrutins ont l'opportunité d'établir une procuration de vote afin qu'un autre électeur puisse voter à leur place.

Cette demande de procuration doit être motivée par une attestation sur l'honneur justifiant l'un des cas suivants : absence pour raisons professionnelles, médicale, obligation de formation, vacances ou en raison d'un lieu de résidence différent de la commune d'inscription.

Le mandataire ne pouvant disposer de plus de deux procurations. Afin de faciliter ces démarches, une permanence sera mise en place à la brigade de gendarmerie située au 42 place Bosquet à Graulhet principalement pour les électeurs du canton. Cette permanence se tiendra quotidiennement de 16 heures à 18 heures.

Pour toute démarche une pièce d'identité et une déclaration sur l'honneur sera exigée en plus de l'identité complète du mandataire.

Dans l'hypothèse où vous ne seriez pas en mesure de vous présenter pendant cette permanence, vous disposez aussi de la possibilité de venir en dehors de ces horaires.

?

Publié le 28/03/2012 10:08 | La Dépêche du Midi

Rugby : Le lien intergénérations renforcé

Les moins de 15 ans autour de Guy Pauthe /Photo DDM

Anciens : L'amicale des anciens du Sporting présidée par Guy Pauthe et comptant dans ses rangs, Jeannot Saby, Jacky Ferraz ou encore José Planès vient d'offrir un magnifique jeu de maillots à damiers rouges et noirs aux moins de 15 ans de l'école de rugby.

Un geste qui a valeur de symbole. A la création de l'école de rugby, les anciens étaient les éducateurs, et l'actuel président Pierre Cathalau, comme le responsable de l'école de rugby, faisaient partie du premier contingent de jeunes inscrits.

C'était il y a plus de 40 ans. Le passage de relais renforce le lien inter-générations.

Equipe 2 : Elle a perdu à Agde, 10 à 54. Un début de match agressif de la part des héraultais et des points rapidement marqués. Les graulhétois ont réagi en fin de match et auraient mérité mieux.

Jeunes : Les cadets comme les Balandrades, avec un effectif qui se réduit de match en match, ont perdu contre Tournefeuille, 3 à 27 et 11 à 28.

?

Publié le 28/03/2012 10:08 | La Dépêche du Midi

La belle dynamique de l'Amicale laïque

Des actions en quête permanente de qualité pour satisfaire enfants et parents dont quelques uns étaient présents à l'AG.

C'est avec une satisfaction légitime que le Président Daniel Albouy , lors de l'assemblée générale, a remercié pour la qualité de leur investissement les salariés de l'association intervenant sur le pédagogique, l'administratif ou le technique, ainsi que les bénévoles.

Au cours de l'année 2011, l'Amicale Laïque a en effet réalisé, avec 42 303 journées-enfants, une progression de 7,13 % sur son triptyque Maisons de l'Enfance - Centre de La Courbe - Camps. Cette bonne fréquentation induit un bilan financier en équilibre, avec un montant de dépenses atteignant 1 832 707 €.

Ce bon bilan de l'année écoulée concerne toutes les commissions, aussi bien adultes qu'enfants, les indicateurs internes favorables ayant été corroborés par l'enquête réalisée auprès des parents. Mais tous les acteurs de l'Amicale gardent les pieds sur terre car rien n'est jamais définitivement acquis, et un doute subsiste quant à l'investissement futur des partenaires institutionnels ; doute que les officiels ont tenté de lever au cours de leur intervention.

En tant que maire, Claude Fita s'est réjoui de la vitalité de l'Amicale qui rejaillit fortement sur la ville ; la convention d'objectif qui les lie sert d'ailleurs d'exemple pour le partenariat avec les autres associations importantes de la localité. Il a salué la qualité des services inégalables développés par l'association, assurant le nombreux public que la municipalité sera toujours à ses côtés.

Au nom de Tarn et Dadou, Charles Moreau s'est attaché à défendre le projet de charte de territoire que la communauté est en train de finaliser et qui permettrait à La Courbe de retrouver les moyens nécessaires à son bon fonctionnement. Pour conclure cette réunion, J. Marc Guibaud, représentant la Direction de la Cohésion Sociale, a souligné que l'action de l'Amicale se situait dans le droit fil des préconisations de l'état dans le domaine de l'accueil des jeunes, et la félicitait pour sa fréquentation en hausse quand la majorité des structures sont en récession.

?

Publié le 28/03/2012 10:09 | La Dépêche du Midi

De bons chronos au meeting régional à Tarbes

Justine Vaudé sur les traces de ses ainées.

Six nageurs du SCG se sont déplacés les 17 et 18 mars à Tarbes pour le meeting régional. Julien Vaudé retrouve la forme petit à petit et se motive pour le reste de la saison. Il arrive 1er de la finale B lors du 200 4nages en 2.37.45 et gagne 20 centièmes sur le 50 papillon (31.68). Adrien Causse maîtrise mieux ses nages lors des séries et confirme son niveau (30.46 au 50 NL et 2.51.14 au 200 4N). Robin Lacroux espérait mieux mais réitère de bons chronos (27.27 au 50 NL). Romain Bérou effectue ses meilleurs temps en bassin de 50m sur 50 et 100 NL (27.30 et 1.01.88) ainsi qu'au 200 4N (2.40.74).

Laura Pau se blesse dès la première course alors qu'elle était dans une forme prometteuse…

Belle prestation !

Quatorze poussins ont nagé lors du 3ème challenge81 à Castres le dimanche 25 mars. 9 filles, 1ère et 3ème au relais 4x50 NL et 5 garçons, 2ème sur la même épreuve, se sont donnés pendant toute la journée. En individuel, la récolte printanière est bonne : 5 médailles de bronze, 3 d'argent et 3 d'or (Justine Vaudé, Céline Roques, Olivia Sicard, Thomas Reygasse, Ismaël Tabouche et Julien Vidal). Les enfants ont amélioré 38 de leurs meilleures performances personnelles. Titouan Bourgon gagne 20'' sur 50 NL, autant pour Emilie Domergue sur 100 B. Juliette Imbert tombe tous ses chronos avec notamment 6''lors du 100 NL ; Charlie Ramboer améliore de 10''son 100 B et 6''le 100 dos. Ismael Tabouche réalise son 1er 400NL (7.11.18), Camille Uruty prend confiance (1.55.25 au 100NL) ainsi que Julien Vidal (2.00.92 lors du 100B).

?

Publié le 29/03/2012 09:53 | J-C C

La parole est à la jeunesse

Les réalisateurs en herbes et leurs encadrants vont présenter leur travaux samedi.

C'est le thème de « la rencontre» qui a été choisi l'an dernier pour la cinquième édition du festival « la parole est à la jeunesse». Son idée de départ consiste à confier à des groupes de jeunes, de 15 à 30 ans, la réalisation de courts métrages sur un thème. Pour cela ils ont été accompagnés par des professionnels du cinéma de Volubilo, le Hamac Rouge, Thibault Saksik, Sébastien L'Hermite, Style son vidéo, Fathy Zarrouk pour la formation ou encore le SMAD de Cap'Découverte pour le son.

Aussi le festival qui aura lieu ce samedi 31 est-il l'occasion pour eux de s'exprimer et de révéler leur point de vue. Au fil des ans une constante demeure quel que soit le thème retenu : les jeunes s'emparent d'un sujet et surprennent les regards des adultes. Au delà cette action permet aussi aux jeunes de se rencontrer et d'échanger, de rencontrer des professionnels de l'image, de favoriser l'accès à l'autonomie des jeunes adultes ou encore de valoriser le travail collectif et l'initiative des jeunes.

Le festival quant à lui accueille le « tout public », en provoquant de nouvelles rencontres. L'objectif est que la production des jeunes soit vue par le plus grand nombre, valorisée dans toute sa diversité. Le public de la « parole est à la jeunesse » est d'ailleurs varié, d'origine sociale et culturelle diverses. « En choisissant de s'arrêter sur l'éducation à l'image, on privilégie un média universel. Cet environnement audio-visuel courant est malgré tout, fort méconnu par l'ensemble de ses utilisateurs. L'image reste un dénominateur commun à l'ensemble des générations, plus particulièrement au sein des familles» souligne la déléguée départementale de la fédération Leo Lagrange du Tarn. Rendez-vous est donc pris pour ce samedi à 14 heures au cinéma « Les temps modernes» pour découvrir les films réalisés au cours d'une journée durant laquelle la parole sera donnée à la jeunesse. L'entrée sera bien entendu libre et gratuite.

?

Publié le 30/03/2012 10:01 | J-C Clerc

Naturévasion, premier club labellisé du département

À Nabeillou le club dispose de murs d'escalade en intérieur et en extérieur.

Avec quatre-vingt-quinze membres, Nature Évasion escalade est sur la pente ascendante. Non seulement il vient d'être labellisé par la Fédération française de montagne et d'escalade, mais il recèle de nombreux et ambitieux projets pour la promotion de cette discipline.

Une des forces du club tient sans doute au nombre et à la diversité de ses adhérents. « On compte autant d'hommes que de femmes et la moitié des licenciés ont moins de 18 ans », souligne Claude Perrier, un de ses membres actifs. Pour être labellisé, le club doit prodiguer des cours réguliers, prêter du matériel. Autant d'activités que le club grauhétois assure et c'est tout naturellement que le label Escalade FFME a été obtenu par le club, gage de qualité, le 1er janvier dernier, pour une durée de trois ans. « Durant deux ans nous avons préparé cette obtention, avons mieux structuré l'association avec un professionnel qui assure des prestations pour les plus petits, sept cadres ont d'ailleurs été formés par la fédération », souligne Claude Perrier. Ici, si le label Élite n'est pas un objectif, celui de la labellisation de l'école est en bonne voie. Le club graulhétois dispense des cours aux adultes comme aux enfants parfois en partenariat avec le collège, le lycée ou l'Amicale laïque. Au chapitre des projets, on notera l'étude de la création d'un nouveau mur d'escalade qui permettra au club d'être le seul dans le Tarn à proposer les deux types d'escalade avec cordes et pans. Témoin de ce dynamisme, Dominique Alejo, jeune licencié graulhétois, suit une formation d'alpinisme. Il organisera le challenge départemental d'escalade qui aura lieu le 6 avril, tout comme la sortie grande voie à Calames les 28 et 29 avril prochain.

Car si le club dispose à Nabeillou de murs en salle et en extérieur, il organise aussi de nombreuses sorties et participe à des événements permettant à chacun de découvrir cette pratique. Ce sera le cas le 12 mai lors de la nouvelle édition de la fête « Naturabeillou » qui proposera de découvrir les différentes activités qui ont cours sur le site, de la randonnée au tir à l'arc en passant par le VTT, la course d'orientation et bien entendu l'escalade.

?

Publié le 31/03/2012 07:14 | La Dépêche du Midi

Moscato dédicace et rencontre ses fans

Vincent Moscato (au centre), a porté trois saisons le maillot de Graulhet. Initialement prévue ce mardi, la dédicace aura lieu à la maison de la Presse de Daniel Sannou place Mercadial le samedi 7 de 10 à12 heures.

Un cuisinier chinois! Ce sera la prochain rôle au cinéma de Vincent Moscato.

Après Ponpon et son « à m'ent donné », devenu culte, l' ancien talonneur qui s'est révélé à Graulhet, va partager l'affiche avec Michel Galabru entre-autres, et interpréter un cuistot de circonstance, ayant a composer avec une bande de papys flingueurs et de jeunes loups aux dents longues en quête de casse.

L'actualité c'est aussi l' Olympia, le 23 avril prochain entre les 200 one-man shows déjà joués dans toute la France et les 350 dates déjà programmées. A 46 ans, l'homme de radio, de cinéma et de télévision est désormais avec son épouse Christelle, producteur de ses spectacles.

« Et se donne encore quelques années pour se donner à fond avant de pouvoir apprécier le temps qui passe». Pour encore aborder d'autres parcelles de son talent, le voici écrivain. Certes pas encore de roman, mais de préface. Le livre d' Alais Choucloux et Pierre Chavagné, « Parler Moscato », qui vient juste de paraître, fait l'inventaire des expressions radiophoniques, scéniques ou cinématographiques du tarnais.

« Le livre est aussi fait d'anecdotes, d'histoires courtes, d'ici, de Graulhet, de Gaillac ou d'ailleurs. En fait, le vocabulaire n'appartient à personne. Le plaisir, c'est de rejouer avec les termes, en les mettant dans d'autres situations »se plait à affirmer celui qui se donne autant devant 800 comme 5000 personnes, pour son spectacle solo. Samedi prochain, il sera à la Maison de la Presse, pour dédicacer le livre. « Avec du baume au cœur à l'idée de revoir les Graulhétois! » A parier qu'ils seront nombreux.

?

Publié le 31/03/2012 07:14 | La Dépêche du Midi

Le scrapbooking a son atelier

Véronique Alber-Latour, pratique des techniques vieilles de deux siècles.

Dans le passé, Véronique Alber-Latour, animait un atelier de « scrapbooking » à la Souterraine en pleine Ceuse. Les aléas d'un déplacement professionnel lui ont permis de le déménager pour l'installer dans les locaux de la Fédération des Artistes Régionaux. Le professeur fait référence, en ayant réalisé avec son amie Hari Meynard, l'unique dictionnaire traitant de cette pratique artistique et en animant un magazine en ligne sur le sujet. Elle vient d'ouvrir son atelier le mardi après-midi. « Le scrapbooking, c'est l'art des compositions uniques, en faisant usage de matériels aussi divers que le papier, le carton, la peinture, les tampons, le bois, pour illustrer la photo. En réalité cet art date d'il y a deux siècles quand le collage illustrait le carnet intime agrémenté de textes, de menus, de tickets, de pages de livres ». Les élèves viennent ainsi apprendre à composer un grand livre, un petit carnet, un cadre, un livre d'or, un album de mariage, une carte, un boitier ou un coffret personnalisés. « On peut y mettre ce qu'on veut. Le scrapbooking est un art qui ne demande pas de talent particulier. Mon intervention de limite à guider celui qui le pratique, ou, pour les plus pressés à lui fournir un support « clefs en mains » qu'il n'aura plus qu'à agrémenter ».

?

Publié le 31/03/2012 09:51 | Eric Théron

Rugby : Le président de Graulhet démissionne

Le Sporting se déchire après un différend entre un joueur et un dirigeant.

Les Graulhétois ne sont pas dans les meilleures dispositions à l'heure de recevoir Argelès./Photo DDM

Pierre Cathalau, qui préside le Sporting Club Graulhétois depuis cinq ans, a démissionné mercredi soir à l'issue d'un comité directeur houleux. La raison : un différend d'ordre professionnel entre un joueur de l'équipe première (le centre Codjia) et un membre du bureau, par ailleurs directeur de l'école de rugby, Gérard Durand. « J'ai été mis au courant de ce contentieux lundi et, en mon âme et conscience, j'ai pris fait et cause pour le membre du bureau, explique le désormais ex-président du SCG. Mercredi soir, j'ai été au stade pour expliquer ma décision au staff et aux joueurs, mais Codjia était présent malgré ma décision, les entraîneurs lui ayant demandé de rester. Quand j'ai constaté qu'ils étaient passés outre ma décision, que je n'avais plus aucune légitimité, j'ai décidé de démissionner. Je ne peux continuer avec des entraîneurs qui ne respectent pas l'avis du président et je privilégie l'intérêt général du club.»

Pierre Cathalau a confirmé sa décision durant le comité directeur convoqué en urgence mercredi soir. Il a reçu le soutien de l'ensemble du comité, à l'exception du manager, David Gau.

Ce dernier, qui devait reprendre la présidence en fin de saison en compagnie de Jean-Luc Cathalau, secrétaire général, a décidé d'y renoncer et de quitter le club.

Une assemblée générale extraordinaire devrait permettre d'y voir plus clair quant à l'avenir du Sporting.

« On n'a pas à prendre le Sporting en otage»

A l'heure où l'équipe se devait de préparer la réception de l'ES Catalane dimanche pour jouer son infime chance de qualification pour les phases finales, le club se retrouve en plein marasme. Benoît Bellot, le co entraîneur, donne sa version des faits : « Il s'agit d'un souci personnel entre un joueur et un dirigeant et on n'a pas à prendre le Sporting en otage. C'est une affaire privée qu'ils doivent régler entre eux. Il ne faut pas mélanger la vie professionnelle et la vie du club. En tant qu'entraîneurs, on a défendu le joueur car il n'a commis aucune faute au Sporting et c'est un garçon irréprochable. La très grosse majorité des joueurs tient le même discours.»

Dans ce contexte, la rencontre de dimanche passe au second plan, d'autant que le staff ne sait pas de quels joueurs il disposera : « On se saborde un peu. Sportivement parlant, on restait sur une bonne prestation à Agde où nous aurions mérité un point et on aurait aimé confirmer. C'est à double tranchant. Ou les événements nous transcendent, ou on craque. Nous n'étions pas conviés au comité directeur et on verra si des sanctions tombent. On ne sait pas encore qui jouera ni même si les entraîneurs vont rester ou pas.»

Une drôle de fin de saison...

Page réalisée à partir du site ladepeche.fr




 

Graulhet : Nabeillou, on baisse le niveau ! (17.03.2012)

Graulhet n'a vraiment pas de chance avec son patrimoine depuis quelques années : après les incendies de l'ancien moulin et de l'ancienne gare, après la fragilisation de la digue du barrage de Miquélou, c'est autour de celle de Nabeillou de montrer des signes de faiblesse...

Après un examen par le service de contrôle des barrages ce jeudi 15 mars, il a été constaté plusieurs éléments de mauvais état et notamment une saturation en eau, qui peut être le premier signe visible d'un phénomène de "renard hydraulique"...

Ces constats ont entraîné en urgence un abaissement progressif du plan d'eau, dans l'attente d'un diagnostic technique consécutif à une nouvelle inspection de l'ouvrage...

En conséquence, au regard de la fréquentation importante du site (base de loisirs, pêcheurs, VTT, randonnées,...), l'accès à la digue du barrage de Nabeillou est interdit jusqu'à nouvel ordre...

Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement