Du Bruc à Ricardens
 
Actualités Juillet 2012
 

 
PUBLIÉ LE 28/06/2012 09:52 | La Dépêche du Midi | J-C C.
 
Première pierre pour la plaine de Millet
 

 
Martin Malvy pose la première pierre. / Photo DDM, J-C C.
 
C'est mardi matin que s'est déroulé la cérémonie de la pose de la « première pierre » du projet de la Plaine de Millet, pierre angulaire du projet de Redynamisation du bassin Graulhétois (PRBG) fondé sur un programme d'équipements et d'aménagements. Ce projet, labellisé Grand Projet de Pays de la région Midi-Pyrénées, comprend la création d'un cinéma et d'une crèche, dont le maitre d'ouvrage est la communauté des communes, et d'une passerelle et l'aménagement des berges du Dadou dont la ville assure la maitrise d'ouvrage.
 
Après une explication de l'architecte de l'ensemble de l'opération, les élus et la nouvelle Préfète du Tarn qui effectuait là sa première visite de terrain ont procédé à la pose de la première pierre sur le site de la future crèche avant les discours sur les berges de la rivière. « Il y a plusieurs années, lorsque j'étais venu, on m'avait expliqué qu'il n'y avait pas de friches industrielles et qu'i n'y avait donc pas lieu de solliciter des fonds européens dans ce domaine », a rappelé dans son discours Thierry Carcenac, président du conseil général, partenaire de l'opération, faisant référence à l'ancienne municipalité, avant de souligner l'importance de ce projet « donnant une nouvelle image à la ville ». Martin Malvy, président du conseil régional a pour sa souligné « ce très beau projet d'urbanisme » estimant qu'on « ne reconquiert pas un territoire s'il est fait de blessures et de griffes ». Dans le même sens Pascal Néel, président de la communauté des communes a expliqué qu'il s'agissait là « de la première étape d'un véritable projet de territoire ». Quant à la nouvelle préfète du Tarn, elle a souligné combien ce projet loin de n'être que « la création d'une crèche, d'une passerelle et d'un cinéma, s'inscrit dans une stratégie plus globale ».
 
LES CHIFFRES
 
Les travaux d'un montant de 8 millions d'euros ont bénéficié de la participation de l'Etat (via l'ADEME et la DETR) à hauteur de 1,5 millions d'euros, le conseil régional 1,5 millions d'euros, le conseil général 790000 euros, la réserve parlementaire de Thierry Carcenac 80000 euros, la CAF 16100 euros et le CNC 258000 euros.
 
PUBLIÉ LE 29/06/2012 07:44 - MODIFIÉ À 15:02 | La Dépêche du Midi | R.B.
 
Graulhet-Lavaur : Interpellation d'un gang ultra-violent
 

 
Le 26 juin à 6 heures, une vaste opération menée dans le département par la gendarmerie a mis fin aux agissements d'un gang qui multipliait les agressions et vols avec armes sur Graulhet et Lavaur.
Après 48 heures de garde à vue, sur les 6 individus qui ont été présentés devant le juge d'instruction à Castres. 4 ont été incarcérés dans des prisons de la région et 2 ont été placés sous contrôle judiciaire strict. Ces interpellations mettent fin à une succession d'actes d'une gravité extrême commise dans le Tarn Ouest.
 
Les 6 Graulhétois sévissaient depuis janvier 2012. Âgés de 16 à 23 ans et déjà bien connus de la justice, ce groupe structuré et disposant de fusil à pompe et d'armes de poing commettait des agressions d'une extrême violence. Ce déchainement de violences commence le 8 janvier dans le quartier d'En Gach à Graulhet. Vers 20h45, le gang repère un jeune de 19 ans. Ils foncent sur lui, le frappent à coups de poing avant de voler son portable. Ils cherchent une nouvelle cible à proximité.
 
UNE VIEILLE DAME ROUÉE DE COUPS PUIS LIGOTÉE
 
Rue Carlac, vers 22 heures, ils pénètrent dans une maison cossue alors qu'une femme seule de 83 ans, regarde la télé. Encagoulés et gantés, ils se jettent sur elle. Jetée au sol, rouée de coups de pieds et de poing à la tête, elle est ligotée. Au petit matin ils laisseront la grand-mère, blessée et seule, après avoir emporté bijoux, armes anciennes, appareils hi-fi vidéo et sa carte bancaire qu'ils utiliseront à plusieurs reprises. Hospitalisée pendant un mois et traumatisée, la vieille dame refuse toujours de revenir vivre dans sa maison.
 
28 mars, 23 h15, Lavaur : un couple d'une vingtaine d'années et leur bébé de 7 mois, sont endormis. Les malfaiteurs encagoulés et armés pénètrent dans le domicile. Le mari réveillé se jette sur les agresseurs et parvient à désarmer l'un d'eux alors qu'il est frappé par un second. En possession du fusil à pompe de ses agresseurs la victime met en fuite les malfrats. Ces arrestations mettent donc un terme à un climat de violence qui régnait depuis quelques mois.
 
PUBLIÉ LE 30/06/2012 10:01 | La Dépêche du Midi | G.D.
 
Le projet est de doubler le nombre d'emplacements
 

 
La famille Lecointre au complet et au soleil. /DDM.G.D.
 
Depuis ce printemps, Alexandra et Yannick Lecointre, sont les nouveaux propriétaires du camping de Nabeillou. Arrivé d' Eure et Loire, ils prennent la suite des époux Truffert qui l'auront dirigé durant 4 ans. Lui a vendu son affaire de négoce de matériel automobile, elle a cessé ses fonctions dans l'hôtellerie.
 
« Nous avions le désir de travailler en commun. Nous avons trouvé l'opportunité de ce camping et sommes descendus vers le soleil ». Depuis 3 mois, le couple s'attaché à entretenir les lieux et les 34 emplacements autour des chalets et mobil-homes. Un chiffre qu'ils comptent bien voir doubler dès la saison 2013 en utilisant le terrain au-dessus du camping. Dans les projets, une pataugeoire, une salle aménagée pour les soirées avec locatif pour la nuit sur place, une salle bien-être avec jacuzzi et sauna.
 
La saison qui débute s'annonce sous les meilleurs auspices. « Août est déjà complet. Juillet l'est pratiquement. Septembre est en cours de remplissage »annonce Yannick. Des soirées musicales sont au programme tous les mardis, et un marché de producteurs locaux tous les lundis. « Le camping de Nabeillou, autour d'un site en plein développement, ne manque pas d'atouts. En plein cœur d'une région aux nombreux points d'intérêt touristique, il propose avec des tarifs d'un 2 étoiles, des prestations et équipements d'un 3 étoiles ». Le camping sera ouvert jusqu'en octobre, voire novembre suivant la météo.
G.D
 
PUBLIÉ LE 02/07/2012 08:22  | La Dépêche du Midi | 
 
Beau succès pour le retour de la féria 
 

 
Le toro-piscine a ravi les spectateurs.
 
Le retour de la féria-bodega à Graulhet a été marqué par une belle journée. La nouveauté de cette édition, le « toro piscine » a vu une grosse affluence. Celle-ci a été moindre pour le reste de la journée. Fêtes aux alentours ou conjoncture économique peuvent expliquer cela. Cependant l'ambiance était au rendez-vous pour les jeux, les repas et la partie dansante de la soirée qui s'est clôturée à 2 heures du matin. « Nous tenons à remercier la mairie, son groupe de travail, Marianne Alibert et Olivier Gagnon, ainsi que toute l'équipe du service technique de Graulhet pour la mise à disposition du matériel » souligne Bruno Gonzales, président de l'association, qui se faisait le porte-voix des membres du bureau et des bénévoles. L'association remercie également les comités des fêtes de Briatexte et d'Orban, l'ACPG, Escale, les cadets de Graulhets et ses accompagnants qui ont prêté main-forte à l'organisation.
 
Bien entendu, les bénévoles remercient tous les partenaires et les commerçants qui leur ont fait confiance ainsi que les commerçants de la Place Bosquet qui ont pu être gênés par cette journée festive lors de laquelle aucun incident n'a été à déplorer dans l'enceinte même de la féria.
 
PUBLIÉ LE 04/07/2012 03:49 | La Dépêche du Midi 
 
Paul Gayraud, officier de la Légion d'Honneur
 

 
Il est un des rares sous-officier a être titulaire des trois plus hautes décorations de notre pays; Respect Monsieur Paul Gayraud.
 
Ce samedi, c'est entouré de ses amis dans le parc du restaurant de la Rigaudié à Graulhet que Paul Gayraud s'est vu remettre les insignes d'Officier de la Légion d'Honneur par Monsieur Jean-Baptiste Patrone, lui-même Commandeur de cette prestigieuse décoration. Après avoir épinglé l'insigne d'Officier de la Légion d' Honneur sur la poitrine de Paul et après lui avoir, donné l'accolade, Monsieur Patrone a retracé le parcours de Paul Gayraud enfant du pays graulhetois. « Militaire de carrière il a servi notre pays depuis ses 17 ans : adolescent il s'engage dans la résistance à l'envahisseur d'alors, il poursuit une carrière militaire qui s'échelonne de 1944 jusqu'en 1974 année où selon la formule consacrée il fait valoir ses droits à la retraite après trente années de bons et loyaux services. Les aléas de la vie militaire l'ont amené après la fin de la seconde guerre mondiale à effectuer deux séjours en Indochine 1947/1949 puis 1952/1955 l'issue de ce conflit il sert en Algérie au 7ème batail-lon des chasseurs alpins. De retour en métropole il est affecté toujours dans les unités de chasseurs alpins. Il terminera sa carrière au 13ème bataillon avec le grade d'adjudant-chef.
 
Au cours des différents théâtres d'opérations où l'ami Paul a été amené à servir, il a obtenu à la fin de la première guerre mondiale la croix de guerre avec citation pour son courage devant l'ennemi, puis en Indochine la croix de guerre des théâtres d'opérations extérieures avec deux citations enfin en Algérie c'est la croix de la valeur militaire avec trois citations qui lui a été remise ». Cette longue carrière au service de la France a vu Paul récompensé par l'obtention de la croix de Chevalier de la Légion d'Honneur, de la prestigieuse Médaille Militaire et par la croix de Chevalier dans l'Ordre National du Mérite et aujourd'hui par la remise de la croix d'Officier de la Légion d'Honneur . « Nos respects et nos félicitations s'adressent aussi à Reine, son épouse. Sans leurs épouses les militaires ne peuvent servir sereinement».
 
PUBLIÉ LE 04/07/2012 08:50  
 
En Gach : la fête dans le parc Boyer
 

 
Mercredi dernier, la maison de l'enfance d'En Gach, de l'Amicale Laïque de Graulhet, a organisé au parc Boyer(nouveau parc à 200m de l'école) une animation nommée»le camping du parc». Sur place les enfants et les animateurs ont planté des tentes, crée un parc de jeux avec toboggan gonflable, château gonflable, trampoline, pêche aux canards, jeux d'eau,...ouvert à tous les enfants de la maison de l'enfance. Ils ont aussi organisé le repas de midi. A 15h00 ils ont donné rendez-vous aux parents pour assister à un spectacle sur scène et pour partager un goûter riche en couleur. Plus de 50 parents et ados confondus sont venus vivre ce moment délicieux de la journée, ils ont pû ainsi, pour certains, découvrir cet écrin de verdure, où il fait bon jouer et flaner. Mme Désert, adjointe au maire, a fait l'honneur de sa visite, pour encourager dans cette voie, d'animer et faire connaître ce parc.
 
PUBLIÉ LE 06/07/2012 09:10 | La Dépêche du Midi | J-C C.
 
Un bel été se prépare autour du lac de Nabeillou
 

 
Les randonnées sont accessibles à tous.
 
L'an dernier près de six cents personnes ont participé aux activités estivales proposées autours du lac de Nabeillou.
 
Cette année le menu des animations a été modifié, avec quatre thématiques (tir à l'arc, randonnée, escalade et balades à poney), ainsi que les tarifs revus à la baisse pour un public résolument familial.
Il y a quelques semaines l'édition 2012 de « Naturabeillou» mettait en lumière le dynamisme du lieu grâce aux associations qui utilisent le lac, ses berges et la ferme de Nabeillou. « Il s'agit de garder cette dynamique, en proposant des activités aussi bien aux Graulhétois qu'aux touristes « explique Manuel Casado, éducateur sportif. Pour se faire il sera possible tous les vendredis après-midi de s'initier au tir à l'arc ou à l'escalade grâce aux archers du Dadou et Naturévasion escalade. Afin de pouvoir enchaîner les deux activités dans l'après-midi, chacune propose deux séances d'une heure et demi, de 14 heures à 15 h 30 ou de 15 h 30 à 17 heures. Afin de pouvoir organiser ces activités, les réservations sont indispensables en téléphonant au service « vie associative» de la mairie au 05 63 42 85 65.
 
La tarification a aussi été changée. « Grâce au partenariat avec les associations, cette heure et demi d'initiation à l'escalade ou au tir à l'arc est proposée à deux euros au lieu de sept l'an dernier » se félicite Manuel Casado. Le public familial pourra ainsi être conquis, l'ensemble du matériel de tir à l'arc et d'escalade étant mis à disposition. La fréquentation du site, si le temps le permet, pourrait donc battre de nouveaux records de fréquentation cet été.
 
PUBLIÉ LE 07/07/2012 11:01 | La Dépêche du Midi |
 
Le centre de La Courbe ouvre ses portes
 

 
Depuis 6 mois, les bénévoles de l'Amicale laïque s'affairent non seulement pour entretenir ou améliorer les installations existantes, mais aussi pour en créer de nouvelles: l'accueil de loisirs primaires aura à sa disposition un terrain de boules, un bac à sable et un espace de jeu spécialement aménagé pour les 6 ans.

Les pré-ados de «La ferme» auront à leur disposition une cuisine pédagogique et vont découvrir «leur» préau transformé et vitré. Sous l'égide des directeurs, les animateurs - anciens ou nouveaux - ont pris part à 3 journées de formation dont 2 journées plus spécialement consacrées à la mise en place des activités pour chaque centre d'accueil et chacun des 2 séjours de juillet et août. Cela afin de proposer aux enfants des loisirs de qualité. Gageons que piscine ou pataugeoire, escalarbre ou araignée, circuit V.T.T. ou autres toboggans, répartis sur le 23 hectares du centre, connaîtront toujours le même succès grâce à la compétence de professionnels aptes à encadrer ces activités. Deux dates, enfin, à retenir pour juillet dans un programme des plus attractifs. Jeudi 12 juillet , journée portes ouvertes, réception des partenaires institutionnels. Vendredi 27 juillet, journée traditionnelle des parents avec fête nocturne , spectacle et repas animés par le Groupe Fiesta.

 
Les 3 à 15 ans sont accueillis depuis ce jeudi et jusqu'au lundi 3 septembre inclus, après inscription, pour un jour (y compris le samedi) une semaine, un séjour, ou plus . Les maternelles, primaires et pré-ados sont répartis en 3 groupes sur des installations spécifiques adaptées à chaque tranche d'âge. Comme chaque année, l'accueil - dès 7h45 - est mis en place depuis Brens, Gaillac, Briatexte, Graulhet et Lisle-sur- Tarn en août et, nouveauté 2012, Parisot en juillet . Les parents qui le souhaitent peuvent directement amener leurs enfants à La Courbe. Des points de ramassage sont également prévus sur les circuits des bus.
 
-Information au secrétariat de l'Amicale laïque 05 63 42 09 60 ou à La Courbe 05 63 58 35 22 - Blog : www.amicale-graulhet.fr -Site internet : www.lamicale.fr -Mail : amicalelaïque.graulhet@wanadoo.fr
 
PUBLIÉ LE 08/07/2012 13:17  | La Dépêche du Midi |
 
Spectacle historique : la fièvre monte
 

 
La première scène évoque Rome et par là, les vestiges gallo-romains de la campagne alentours.
 
A quelques semaines du premier spectacle du vendredi 20 juillet à 22 h 00, les bénévoles mettent les bouchées doubles.
La première répétition est prévue pour le 10 juillet à 19h30 sur le site de la Bousquétarié, elle sera suivie de beaucoup d'autres les jours suivants.
 
A partir de ce moment là, les jours vont se suivre et s'enchaîner jusqu'à la répétition générale en costumes du 19 juillet. D'ici là, les couturières auront distribué l'ensemble des costumes à tous les participants, membres de l'association et intervenants extérieurs. Chaque participant au spectacle devra choisir de 7 à 10 costumes confectionnés pour la plupart par l'équipe des couturières au travail tout l'hiver.
 
Pendant ce temps, l'équipe technique finissait de peaufiner les décors.
 
Plus nombreux, plus volumineux que les années précédentes, ils ne leur restent plus qu'à être transportés et installés sur le site du spectacle, ce sera chose faite à partir du 13 juillet. Il faudra alors les mettre en lumière grâce à une myriade de projecteurs qu'il faudra installer et régler avec des nouveautés concernant la mise en lumière et l'utilisation de projecteurs LED à économie d'énergie. L'équipe communication a également lancé la machine, plus de 35 000 flyers vont être distribués par l'intermédiaire des Offices de Tourisme du Tarn, des campings et autres chambres d'hôtes... Distribués également sur les pares brises des voitures sur les marchés du Tarn, mais aussi à Cordes lors des Fêtes du Grand Fauconnier, à Pause Guitare à Albi... D'ici là les vitrines des commerçants partenaires accueilleront l'affiche officielle du spectacle, les sucettes de la ville de Graulhet seront également sollicitées et les villes d'Albi de Gaillac et de Graulhet verront fleurir sur leurs grands panneaux d'affichage en 4 mètres sur 3 l'affiche de la manifestation qui pendant 3 jours permettra aux tarnais et aux touristes de découvrir le plus grand spectacle historique du département.
 
PUBLIÉ LE 11/07/2012 08:32 | La Dépêche du Midi |
 
Le Sporting à la relance
 

 
Jules Montels, leader naturel devrait prendre du galon la saison prochaine. / Photo SCG
 
Après une saison sportivement moyenne, le Sporting tente de se relancer pour décrocher la qualification l'an prochain en Fédérale 2.
 
Un but qui ne sera pas facile à atteindre vu la composition de la poule (voir ci-dessous).
« Elle est même plus relevée que celle de la saison dernière », assure le président David Gau, qui annonce un second objectif : « Que les gars prennent du plaisir comme ils en ont pris en fin de saison, en jouant les derniers matchs ».
 
À la lecture des mouvements de joueurs, pas facile de savoir si des cadres comme Théron, Brayette ou Girard pourront être remplacés. « En ce qui concerne les demis de mêlée, Girard nous avait avertis de son départ. Brayette a assuré la surprise de l'intersaison. Nous nous retrouvons donc avec Albouy et son expérience et le jeune Barthélémy et sa fougue. Mais tous les postes sont doublés ». Autre sujet d'interrogation, le seconde ligne. Fornaiser parti et malgré les priorités de recrutement sur ce poste, la saison devra être assurée par Pauthe, Balayé, Moulin et Regnier. Les trois derniers ont fait défaut plus ou moins longtemps l'an dernier sur blessure, obligeant le duo Bellot-Gély, reconduit dans ses fonctions, à composer en toute urgence.
 
Les nouvelles sont aussi bonnes, avec le retour à la compétition de Vidal en pilier après une saison blanche, de Sarcia et de Khattou qui ont aussi trop peu joué. La nouveauté viendra des entraînements du mercredi, regroupant les deux équipes seniors et les juniors Belascain. « Pour enfin considérer les juniors comme des seniors prétendants à l'équipe 1 ». Le premier rendez-vous collectif est fixé au 30 juillet.
 
Graulhet, les mouvements de joueurs
 
Départs : Théron, 3e ligne (Rodez), Arroyo, 3e ligne (Balma), Fornasier, 2e ligne (St Sulpice), Brayette, demi de mêlée (St Sulpice), Girard ; demi de mêlée (Castanet).
Arrivées : Albert, pilier (Carmaux), Kasdorf, pilier (Lavaur), Goulignac, talonneur (Carmaux), Ferrier, 2e ligne (Carmaux), Dubos, 3e ligne (Espoirs Auch), Courcy, 3e ligne (Colomiers), Teissier, 3e ligne (St Etienne), Anglade, 3e ligne (Espoirs Albi), Béaur, trois-quart centre (Espoirs Auch), Phalippou, ouvreur-arrière (Castanet).
 
La poule : ES Catalane, Saint-Sulpice-sur-Lèze, Céret, Gaillac, Mazamet, Villefranche-de-Lauragais, Pézénas, Thuir, Quillan et Graulhet. Début du championnat, le 16 septembre.
 
PUBLIÉ LE 11/07/2012 08:32  | La Dépêche du Midi |
 
Affluence record pour le 4e meeting
 

 
Le rendez-vous pour l'édition 2013 qui va surement encore évoluer, à d'ores et déjà été pris par une très grande partie des participants.
 
Créé en 2009 le premier Meeting inter-régional de Graulhet a conquis très rapidement bon nombre de nageurs des clubs dt Tarn, de Midi-Pyrénées, et d'ailleurs (Oloron Ste Marie, Brive, Bayonne….)
 
Depuis il ne cesse de prendre de l'ampleur. Ce 24 juin, ce sont 355 nageurs qui ont participé à cette 4ème édition largement ensoleillée. Seize Clubs ont pris part à la fête et au bonheur de terminer la saison sportive dans un esprit cher au club : la bonne humeur et la convivialité. Tous les clubs du Tarn sont maintenant des assidus et d'année en année des structures de la région et de l'Inter-Région se joignent à eux. Parmi les nouveaux venus, le CN Cugnaux, Revel, Bretenous /Biars, Bagnères de Bigorre, ont été impressionnés par l'organisation, les infrastructures, l'animation, et l'engouement de toute une équipe autour des compétiteurs.
 
Une équipe soudée.

Ce ne sont pas moins de 50 bénévoles qui ont œuvrés tout le week-end à la réussite de cette opération.
 
Dès 4 heures du matin il s'agissait de déménager tables, bancs, barrières, de la place Bosquet vers le Centre Nautique à la lumière des phares pour que tout soit prêt à 7 heures.
Sur la journée, il a été enregistré 1289 engagements individuels ce qui représente 235 courses, réparties des poussins aux seniors. 255 repas ont été servis au préau du Club House. Même si, la manifestation revêt un caractère bon enfant, les résultats sportifs ont également été de bonne qualité et d'excellentes performances ont été réalisées
 
PUBLIÉ LE 12/07/2012 09:02  | La Dépêche du Midi |
 
Le festival Rues d'été ouvre ses portes
 

 
Village citoyens et rencontres font aussi partie du festival./Photo J.Mazelier.
 
Tout est fin prêt pour la quatrième édition du festival «Rues d'été» qui ouvrira ses portes demain. Vingt compagnies se produiront cette année à l'occasion de ce festival des arts de la rue du Tarn. Destiné à toutes et à tous, le festival sera comme toujours gratuit, mettant au premier plan la qualité et l'équilibre de la programmation d'un événement festif, populaire et familial.
 
Au-delà des spectacles et des performances, Rues d'été a su devenir un moment de rencontre entre les Graulhétois, leurs voisins, les artistes locaux ou nationaux permettant à toutes les familles de profiter de moments inoubliables. Durant deux jours, les spectacles de toutes formes (cirque, musique, marionnettes, théâtre, conte, danse, arts plastiques, etc.) sont gratuits, dans la rue, au cœur de la ville de Graulhet.
 
Le festival se déroulera principalement place Jourdain mais aussi place Mercadial et place du Château. À l'image de l'édition précédente, où quelques spectacles avaient déjà été « délocalisés », cette nouvelle édition donnera l'occasion de découvrir des coins et recoins insolites, parfois méconnus des Graulhétois eux-mêmes et aussi souvent dignes de l'intérêt des touristes.
 
Car l'événement, dont la notoriété n'a de cesse de croître au fil des ans, est aussi une vitrine pour la création graulhétoise et la ville tout entière. « La municipalité aide financièrement et techniquement l'association qui porte le projet. Elle offre aussi deux spectacles pour Rues d'été, poursuivant sa politique d'accompagnement artistique », souligne Clotilde Bergeret, adjointe au maire à la culture. La commune héberge de nombreux artistes : des compagnies ayant un rayonnement international comme les Plasticiens Volants ou le Théâtre du Rugissant ainsi que des compagnies en devenir. Avec cette nouvelle édition, Rues d'été entend bien mettre en valeur le véritable vivier d'artistes et de techniciens du spectacle vivant de la ville tout en accueillant d'autres savoirs pour offrir une formidable vitrine des arts de la rue au plus grand nombre.
 
PUBLIÉ LE 13/07/2012 09:52 | La Dépêche du Midi |
 
Les écoles en travaux
 

 
L'ensemble des écoles va bénéficier de travaux cet été.
 
Comme chaque année l'absence des élèves permet la réalisation de travaux dans les salles de classe. Depuis lundi, les travaux vont bon train avec quelques surprises à la rentrée prochaines pour les élèves et leurs parents, comme la mise en service de la nouvelle école maternelle d'En Gach ou une nouvelle entrée pour le groupe scolaire de Crins.
 
Les travaux ont pu commencer dès la fin de l'année scolaire à Crins avec la clôture de la cour de récréation qui longe les berges du Dadou.
 
L'ancienne était devenue obsolète et le fait de la positionner devant les arbustes offre plus de sécurité pour les enfants, usagers de cette cour. Trente-cinq volets roulants seront changés au niveau de l'école, Crins primaire. Si une entreprise fait l'installation, le branchement électrique est réalisé en régie. Mais ce qui changera le plus est la création d'une ouverture au niveau de la garderie, côté Crins maternelle, afin d'aérer au mieux cette pièce. Les treize postes informatiques seront aussi changés et les jeux au sol retracés.
 
De Victor Hugo à En Gach
 
À Gambetta, une entreprise va créer une porte dans une classe qui sera une issue de secours supplémentaire. L'école verra aussi durant ces vacances la création d'un sanitaire supplémentaire pour les adultes, l'installation de robinets thermostatiques sur les radiateurs afin de réaliser des économies d'énergie et l'installation de revêtement de sol dans la cour des maternelles.
 
À Victor-Hugo, vingt-trois fenêtres sur l'ancien bâtiment seront changées. Les nouvelles seront en PVC avec un double vitrage et des volets électriques. Là aussi le branchement électrique sera réalisé en régie. Il y aura en plus la reprise des peintures d'une classe et une partie de la cuisine va être refaïencée. Enfin, à l'Albertarié, un réaménagement des sanitaires extérieurs aura lieu ainsi que l'insonorisation de la cantine côté maternelle.
 
A En Gach, l'école maternelle devrait être réceptionnée avant la rentrée. «Le déménagement sera terminé afin que la rentrée s'effectue dans les nouveaux locaux. Quant à la maison de l'enfance, elle sera livrée à Toussaint ou à Noël, après la rénovation de l'école élémentaire» précise Christophe Hugnot, directeur des services techniques adjoint.
 
PUBLIÉ LE 16/07/2012 09:11 | La Dépêche du Midi | G.D.
 
Briatexte : Le succès au menu de la livraison de repas à domicile
 

 
Jean-Michel Kosniewski, chef de production et Ahmed Fizir, livreur à domicile, devant le véhicule réfrigéré./Photo DDM
 
Pissaladière, salade Médina, tournedos de dinde, Curry d'agneau, émincé de bœuf à la ciboulette, pavé d'églefin au vin blanc, ratatouille, baba au rhum… ce sont quelques-uns des plats servis dans les jours qui viennent par la maison de retraite Bellevue à ses pensionnaires, comme à ceux qui font appel au nouveau service de portage de repas à domicile mis en place par l'Ehpad. Depuis trois mois qu'il fonctionne, il a enregistré un bonus de 80 repas par semaine. à ce jour une quarantaine de personnes âgées sont sur la route d'Ahmed Fizir, le livreur, sur Briatexte, sur Graulhet et sur Cabanès. «Nous livrons en liaison froide tous les matins, du lundi au samedi, les repas de toute la semaine, avec le pain compris» précise Jean Michel Kosniewski, chef de cuisine depuis l'ouverture de la maison de retraite. Il est à la tête d'une équipe de 4 personnes qui fabriquent près de 400 repas en période scolaire en comptant les écoles du Réseau. Avec la maîtrise des températures à tous les stades de la production, la volonté d'un service de qualité, et le sourire du livreur en prime, la cuisine centrale de l'Ehpad ne devrait pas tarder à agrandir sa tournée.
 
PUBLIÉ LE 17/07/2012 03:48 | La Dépêche du Midi |
 
Les dénicheurs d'archives ont un an
 

 
Robert Py vient de prendre la suite de Monique Faure à la présidence de la Mémoire Sociale Graulhétoise, qui fonctionne depuis un an. L'ancien postier compte 25 adhérents pour l'aider à rechercher l'archive rare qui lancera vraiment les activités de l'association. Et, depuis quelques jours, une caisse en provenance de l'école de la Ventenayé, fermée l'an dernier, fait office de premier trésor. «C'est une liste d'inscriptions d'élèves avec mentions et observations dont la plus vielle ligne date de 1883. Nous venons aussi de récupérer le registre des voyageurs de l'hôtel Durand des années 20. Nous sommes à la recherche de tous les documents anciens que particuliers, administrations ou entreprises voudraient bien nous confier. Après transfert en numérique, nous les rendons à leurs propriétaires». Explique Robert Py. «Notre objectif est de sauvegarder et mémoriser ce qui s'est passé dans Graulhet depuis un siècle ou plus». Ajoute Antonio Fernandes, qui profite de ses vacances d'enseignant pour pousser ses recherches.
 
Et autant dire que c'est une mine qu'ils viennent d'attaquer. «Nous compilons des documents écrits, visuels ou des témoignages. En les destinant aux graulhétois, aux jeunes générations en particulier». Prochaine étape, après les journées du patrimoine, mi-septembre, et la projection du film de J.M. Devos «Un hiver Rouge», les adhérents vont passer en revue les archives locales entreposées à la médiathèque.
 
Un travail collectif qui risque de durer des mois. «Surtout, il faut préciser qu'il n'y a aucune intention d'appropriation de documents.»
 
PUBLIÉ LE 17/07/2012 09:08 | La Dépêche du Midi |
 
TFC-Nîmes au stade Noël Pélissou
 

 
Il fallait une affiche digne de célébrer le centenaire du football à Graulhet. Ce mardi 17 juillet à 19 heures sur le stade Noël Pélissou, la ou évoluent les rugbymans du Sporting, le Toulouse Football Club, dans le cadre de sa préparation, rencontrera Nîmes. Les Toulousains ont déjà fait savoir au président Michel Cuxac, qu'ils se déplaceraient avec leur meilleur matériel, et Zebina, recrue de Brest passée à l' AS Roma en particulier. «Tout est prêt. Assure Michel Cuxac. Nous travaillons sur la rencontre depuis plusieurs semaines. Il a fallu établir les plannings, organiser l'accueil, les buvettes, l'après-match. Graulhet sera digne d'accueillir ces deux clubs de Ligue 1 et 2. En espérant avoir le beau temps». Côté pelouse, coupe à 2,5 cm, comme l'oblige le cahier des charges bien précis pour ce style de rencontre, et côté tribunes, refaites il y a deux ans pour le centenaire du rugby, l'enceinte est elle aussi au diapason.
 
Ils sont quarante-cinq bénévoles et une dizaine de joueurs, stadiers pour l'occasion, qui participent à l'organisation. La plupart ont été sur site pour bien visualiser les infrastructures et le cadre de leur rôle. «Nous sommes très fiers de pouvoir proposer aux amateurs de foot de tout le Tarn et des environs, cette belle affiche. Il paraît que beaucoup de clubs nous envient. Je leur répondrais que nous avons fait les démarches souvent compliquées et tapé aux bonnes portes.» Les portes du stade ouvriront à 16 heures.
 
Bernard Malaterre : «le TFC est un grand club»
 
Bernard Malaterre, 50 ans dans un mois est féru de football. Une passion qui a fait de cet habitant du Breuil à Albi un actif supporter du TFC. Sans faire de l'ombre à l'US Albi qui occupe une place importante dans son cœur, cet ancien pâtissier confie qu'il suit Toulouse avec attention : «Le TFC est un grand club, le plus grand de la région. Mais par commodité je reste aussi un fervent supporter de l'US Albi». Un supporter président puisqu'il est actuellement à la tête du club des majorettes albigeoises. Vague à l'âme, il déplore la fin de saison décevante du TFC l'année dernière. «On était sur une bonne dynamique toute la saison, dommage que l'on a craqué sur la fin, on méritait d'être dans les 4 premiers». Des souvenirs, Toulouse lui en a créé plus d'un mais il retiendra en particulier cette victoire acquise au terme des tirs aux buts face au Napoli en 86. Une séance de pénaltys ponctuée par l'incroyable loupé du «pibe de oro» Diego Maradona. Une joie nettement atténuée par le souvenir douloureux de la rétrogradation en National du club en 2001. Déçu de ne pas pouvoir assister au match de ce soir, Bernard Malaterre n'en est pas moins confiant. Il croît dur comme fer à une bonne saison du club de la ville rose et ne tarit pas d'éloges sur son entraîneur Alain Casanova et sur Franck Tabanou qui selon lui deviendra «un bon buteur». Un exercice 2012/2013 qui commencera par un déplacement difficile chez le champion en titre Montpellier en lever de rideau de la 1ère journée le 10 août prochain.
 
PUBLIÉ LE 17/07/2012 09:34 | La Dépêche du Midi |
 
14 juillet : les pompiers en revue
 

 
Comme chaque 14 juillet, le corps des sapeurs pompiers du capitaine Christian Mercier a été passé en revue. Au niveau du matériel, la nouvelle nacelle, toute neuve qui est passée de 18 mètres pour l'ancienne à 19,5O pour la nouvelle et pour un coût de prés de 2OO OOO euros a été présentée dans l'enceinte du stade Noël Pélissou. Côté personels, ont été élevés au grade de caporal, le sapeur de première classe Manuel Casado, au grade de caporal-chef ,les caporaux Leslie Pagin et Yannick Dejesus, et au grade d'adjudant, le sergent-chef jean-louis Klinski. Les véhicules ont ensuite fait le tour de la place du Jourdain, invitant les très jeunes graulhétois à leur bord, juste avant l'embrasement du Pont Vieux, un autre classique du 14 juillet.
 
PUBLIÉ LE 18/07/2012 09:45 | La Dépêche du Midi |
 
La belle échappée alpine des Dadous
 

 
Pari réussi pour les anciens rugbymans.
 
Pas encore des souvenirs mais les Dadous rugby-vélo ont réussi en ce début du mois de juillet à accrocher la traversée des Alpes à leurs palmarès.
Une belle finale gagnée et savourée en montant le dernier grand col Le Turini situé dans le parc régional du Mercantour.
 
La haute route des Alpes longue de 720 kms de Thonon à Menton, 18 cols à franchir (18000 m de denivelé) pour sauter de vallée en nouvelle vallée (Massif des Aravis, Maurienne, Tarantaise, Ubaye, Queyras, Vesubie). 5 jours sportifs à la recherche de la réussite d'un objectif ambitieux. Chacun a cravaché, chacun avec une grosse dépense d'énergie, personne n'a rien lâché. Tous sont parvenus au bout du Galibier «géant magnifique», de L'Izoard, de l'Iseran avec ses 42 kms de montée, de la Bonette 2802m toit de l'Hexagone.
 
Chacun nourrissait une belle ambition avec un sourire royal à l'heure du départ tous les matins où les petits braquets étaient de rigueur.
Masques de souffrance, grimaces sous la chaleur (36 ° à Briançon), des souvenirs présents pour Eric, Tito, Fanou, Philippe, Henri, Michel, Guy, Fréderic, Gégé, 5 jours pour arriver à Menton sur des routes toujours sinueuses.
 
La traversée Thonon -Menton aura connu aussi le grand braquet : celui de la convivialité, de l'amitié, de l'entraide, du «tous pour un», effort individuel sûrement, mais collectif assurément grâce à cette camaraderie sans faille existante en permanence.
Ah les beaux souvenirs à jamais, les futures sorties dominicales seront toujours prétexte à se remémorer les moments vécus ensemble.
 
PUBLIÉ LE 18/07/2012 09:46 | La Dépêche du Midi |
 
«Rues d'été» fait le plein : 5 000 personnes en deux jours
 

 
Les jeunes étaient aux premières loges lors du festival.
 
Il est encore tout jeune, mais à l'aube de ses 5 ans, le festival graulhétois Rues d'été a su nous prouver qu'il avait pris une certaine maturité. Et si l'an passé, il avait déjà réuni un millier de visiteurs, cette année, ce sont 5 000 visiteurs qui sont passés sur les deux jours découvrir ce festival graulhétois. La clé de cette réussite de l'édition 2012 ? Une véritable volonté du collectif organisateur d'ouverture et de mixité. C'est vraiment un public divers qui a fréquenté le festival Rues d'été avec de nombreuses familles sur les après-midi !
 
Et des spectacles pour tous les goûts avec du cirque, de la musique, de la magie, du théâtre, etc., sans oublier les espaces militants avec la fabrication de fours à pain et la construction d'une éolienne.
A noter le spectacle Rictus qui a embarqué son public dans son périple, une belle occasion de faire découvrir le cœur de ville de Graulhet et le patrimoine de la ville, avec ses richesses et ses trésors cachés !
 
«Tous les ingrédients étaient réunis et l'édition 2012 aura été une belle et franche réussite», lance Clotilde Bergeret, adjointe à la culture. «Ce n'est que la quatrième édition de Rues d'été, pour autant, je pense qu'il est plus mature, plus éclectique, plus qualitatif. Je reste persuadée qu'il sera un temps fort de notre programmation départementale et il sait gagner d'année en année ses lettres de noblesse. Notre volonté est bien d'inscrire le festival dans la durée.»
 
PUBLIÉ LE 18/07/2012 09:46 | La Dépêche du Midi |
 
Bernadette Compain quitte le collège de Graulhet
 

 
Lorsque Bernadette Compain est arrivée au collège, il y a cinq ans, l'effectif était de 588 élèves. A la rentrée, alors qu'elle aura quitté son poste de proviseur, il sera de 690 collégiens. Elle quitte l'établissement avec un excellent taux de réussite, de 92 %, au brevet. «C'est un joli cadeau de départ. Déjà l'an passé nous avions de très bons résultats. Qu'ils aient été améliorés cette année, c'est plus que satisfaisant ! Ces résultats récompensent le travail de toutes les équipes du collège», souligne-t-elle. Sa plus grande satisfaction restera celle de l'apaisement du climat. «Les relations entre les élèves, avec les parents se sont pacifiées. Le collège dans son intégralité est mobilisé pour la réussite de tous les élèves», rappelle-t-elle. Si le collège fait aujourd'hui partie du dispositif ECLAIR, c'est l'excellence qui est visée et les classes européennes remportent un vif succès. L'an prochain elle sera proviseure du lycée Lapérouse à Albi avec toujours pour ambition d'accompagner chacun vers sa réussite.
 
PUBLIÉ LE 18/07/2012 09:48 | La Dépêche du Midi | Eric Théron
 
FCG : 100 ans et 1000 spectateurs
 

 
Avec près d'un millier de spectateurs massés à Noël-Pélissou, le match TFC-Nîmes a attiré les foules pour le plus grand plaisir du FC Graulhet, le club organisateur.
 
Parmi les hors d'œuvre qui ont jalonné le centenaire du Football Club Graulhétois - réception du rallye Maroc and co, vide-greniers, soirées grillades, en attendant un tournoi des U 7 aux U 13 le 9 septembre - l'organisation du match amical entre le TFC et Nîmes faisait figure de plat de résistance. Et pour la venue des pros, les amateurs ont mis les petits plats dans les grands. Terrain aux mensurations adéquates (105 X 60 mètres), brins d'herbe coupés à 2,5 centimètres, jusqu'aux cages que la mairie de Graulhet a acheté neuves pour remplacer les habituelles perches de Noël-Pélissou, le navire amiral du Sporting Club Graulhétois. «Notre petit club de Promotion Ligue(230 licenciés) s'est mis au niveau de l'événement, savourait Michel Cuxac, président du FCG, entre moult appels téléphoniques. On a respecté le cahier des charges avec des stadiers, des ramasseurs de balles etc.»
Nourri à la mamelle du rugby, Graulhet n'avait jamais connu un tel événement dans le monde des manchots. Tout juste se souvient-on dans les travées d'un septième tour de Coupe de France perdu face aux voisins de l'US Albi il y a six ans. C'est dire.
 
Mieux qu'à Castelnaudary, Revel et Cahors
 
Michel Cuxac et son équipe de bénévoles n'ont pa s perdu leur temps puisque près d'un millier de supporters a fait le déplacement. Mieux qu'à Castelnaudary, qu'à Revel et Cahors, les précédentes terres d'élection du TFC en période de rodage.
 
On ne va pas se raconter d'histoires, l'ambiance, pas plus que le niveau, n'ont atteint les sommets, d'autant que les Toulousains ont déplacé une équipe mixte, les «titulaires» se contentant de jouer la dernière demi-heure en vertu de la règle de l'équilibre des temps de jeu. Quant à Stéphane Dalmat, le globe-trotter qui a posé ses valises à Nîmes, il a joué la deuxième période, sans peser sur la rencontre.
Cela n'a pas empêché les «crocos», promus en Ligue 2 et toujours invaincus en match amical, d'offrir une opposition consistante. Au point de s'imposer 1-0.
 
PUBLIÉ LE 19/07/2012 03:46 | La Dépêche du Midi |
 
Clap de fin sur la saison 2011-2012
 

 
Dernières brasses dans les bassins de compétition.
 
Pour clôturer cette saison riche en performances, animations, stages ou meetings, le SCGraulhet natation s'est présentée sur 3 lieux lors du dernier week-end de juin.
 
Les plus proches étaient à Toulouse au championnat régional d'été. 7 nageurs ont effectué leurs dernières longueurs et Laura Pau, Julien Vaudé et Adrien Causse ont terminé fort en améliorant de nouveaux lors chronos.
Dans le mêmes temps 2 jeunes benjamines Camille Guiraud et Camille Martorel figuraient dans la sélection départementale qui disputait le championnat de France des Départements a Pons. Toutes deux engagées sur 1 épreuve individuelle + 1 relais. Camille Guiraud réitère son temps sur 100 dos en 1.20.06 et Camille Martorel fracasse son 100m brasse en gagnant 3 secondes 1.37.38. L'équipe termine dixième de la compétition.
 
Toujours des finales avec le championnat de France des Maîtres qui se déroulait à Canet en Roussillon. Quatre des sept qualifiés ont pu s'y rendre. Isabelle Mas, Dieter Hack,Nelson Sousa et Eric Foulard. Des temps égalés pour les trois premiers et des MPP pour Eric qui pointe dans les 15 premiers de sa catégorie. Le club donne rendez-vous à tous ces nageurs pour de nouveau, briller sous les bonnets jaunes lors de la saison 2012-2013.
 
PUBLIÉ LE 19/07/2012 03:49 | La Dépêche du Midi |
 
Rugby : Le calendrier de l'équipe 1
 

 
Jeudi 23 Août 19h à Briatexte : SCG - Lavaur (amical). Mercredi 29 Août 19h30 à Graulhet : SCG - Espoirs Albi (amical). Mercredi 5 Septembre 20h à Graulhet : SCG - Espoirs Castres (amical). Le stage de préparation pour la saison 2012-2013 est prévu les 8 et 9 septembre à La Franqui (Aude).
 
Le championnat: 16/09/2012 SCG - Quillan. 23/09/2012 ES Catalane - SCG, 30/09/2012 SCG - St Sulpice Lèze, 14/10/2012 SCG - Thuir, 21/10/2012 Pézenas - SCG, 28/10/2012 SCG - Villefranche Lauragais, 11/11/2012 Mazamet - SCG, 18/11/2012 SCG - Gaillac, 25/11/2012 Ceret - SCG, 09/12/2012 Quillan - SCG, 13/01/2013 SCG - ES Catalane, 20/01/2013 St Sulpice Lèze - SCG, 27/01/2013 Thuir - SCG, 17/02/2013 SCG - Pézenas, 24/02/2013 Villefranche Lauragais - SCG, 03/03/2013 SCG - Mazamet, 24/03/2013 Gaillac - SCG, 07/04/2013 SCG - Ceret.
 
PUBLIÉ LE 19/07/2012 03:50 | La Dépêche du Midi | G.D.
 
Ça va planer tout l'été
 

 
Les jeunes des deux maisons d'enfants à caractère social et les pilotes.

«Ces trois organisations vont accaparer toutes mes vacances. Mais, elles sont aussi la preuve du dynamisme du club» conçoit Patrice Corbillé, chef pilote à l'association tarnaise de vol à voile, basé à l'aérodrome de Graulhet.
 
Les activités ont débuté cette semaine avec l'accueil, dans le cadre du partenariat entre le club et les maisons d'enfants à caractère social de Luchon et de Graulhet, qui s'initient ou pour certains se perfectionnent aux spécificités du vol à voile. La semaine prochaine, un autre stage «Aiglons» réunira une douzaine de jeunes en formation d'approche de la compétition planeurs.
«Nous prévoyons, si les conditions météo le permettent, de faire décoller une vingtaine d'appareils, avec des parcours de 300 à 500 km. Le stage va aussi permettre de se perfectionner à la navigation et aux atterrissages d'urgence».
 
A partir du 1er août, le club organise les championnats inter-régionaux - de 25 ans, de vol à voile, Midi-Pyrénées et Aquitaine.
Une douzaine de monoplaces et 5 biplaces seront en compétition qualificative pour les compétitions nationales.
 
«Les concurrents auront des points fixes plus ou moins éloignés à survoler et rentre au plus vite, en toute sécurité mais dans une ambiance d'après vol de convivialité. Les jeunes peuvent voler à partir de 14 ans. C'est dire que certains concurents auront une dizaine d'années de vol à leur actif. Une expérience bénéfique à tout le groupe. Sans oublier les instructeurs que nous formons durant tout l'année». Un été bien rempli.
Cette semaine, les jeunes des maisons d'enfants à caractère social ont participé au deuxième volet de leur formation.
 
PUBLIÉ LE 19/07/2012 09:12 | La Dépêche du Midi |
 
Le spectacle historique «raconte-moi Graulhet»
 

 
Les scènes de la libération toujours aussi populaires.
 
Le spectacle historique «Raconte-moi… Graulhet - Souvenirs d'école 2012», propose trois représentations qui auront lieu sur le site de la Bousquétarié, vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 juillet à 22 heures.
 
Depuis 27 ans ce sont plus de 80 000 spectateurs accueillis, et cette année c'est aussi : 150 figurants-acteurs, 3 techniciens sons et lumières, 2 artificiers et leurs centaines de bombes, marrons, fusées et effets pyrotechniques, 3 hectares d'espace scénique, plus de 2 000 costumes, 30 cavaliers et leurs montures, 2 dromadaires, 2 panthères, 1 tigre et leur dompteur et soigneur, 1 varan, 1 boa, 1 vache, 1 carrosse, plus de 25 véhicules de collection et militaires, des charrettes et chariots, 3 kilomètres de câbles électriques, 150 projecteurs, 2 poursuites, 1 écran géant et son vidéoprojecteur, plus de 250 mètres carrés de décor et 2 000 de travail pour les construire, 320 heures pour les installer sur le site, des milliers de watt de puissance son en quadriphonie, des dizaines de milliers de puissance watt électrique, plus de 17 000 visites sur le site internet, plus de 500 heures de confection des costumes et des dizaines d'heures d'essayage… 50 affiches grand format sur Albi, Gaillac et Graulhet, mais aussi, 38 000 flyers à distribuer, 8 000 affichettes magasin et sucettes, 3 500 programmes édités et distribués gratuitement…
 
«Des chiffres à donner le tournis mais nécessaires pour réaliser ce qui est devenu au fil des ans le premier spectacle historique du département du Tarn, qui accueille tous les ans des milliers de spectateurs issus du département mais aussi de la France entière, qui en vacances, qui en visitent dans leur famille». Assure Alai Huc, président de l'association culturelle du Pays Graulhétois.
Détentrice depuis 2 ans du label qualité de la FFFSH, (Fédération française des fêtes et spectacles historiques, reconnu par le ministère du Tourisme), l'ACPG présente des spectacles qui s'adressent à tous en faisant revivre la petite et la grande histoire des hommes, de la période gallo-romaine à mai 1968.
150 figurants, 2000 costumes, 30 cavaliers et trois hectares d'espace scénique.
 

 
Infos pratiques
 
Le prix des places est de 12 euros pour les adultes, de 5 euros pour les enfants de 6 à 12 ans et gratuit pour le moins de 6 ans accompagnés d'un adulte payant sa place. Les réservations sont possibles sur internet ; www.racontemoigraulhet.fr.gd, mais aussi à la boutique presse du Centre Leclerc de Graulhet, par téléphone au 06 46 37 74 98, sur place à la Bousquétarié tous les après-midi de 13 heures à 15 heures (Pour les réservations avec places numérotées en sièges coques, le prix est majoré de 1 euro). Il sera bien sûr possible d'acheter ses places dès l'ouverture des guichets les 20.21 et 22 juillet à partir de 20 h 30.
 
PUBLIÉ LE 21/07/2012 07:06 | La Dépêche du Midi |
 
Grand succès de TFC-Nîmes
 

 
Les tribunes de Noël Pélissou étaient pleines pour supporter l'équipe toulousaine./Photo DDM. G.D. 
 
«C'est un grand succès. Et je remercie tous les bénévoles qui ont œuvré pour la réalisation de ce beau spectacle», s'empresse de déclarer le président Michel Cuxac au lendemain du match amical TFC-Nîmes organisé par le FCG dans le cadre de son centenaire.
 
«Nous avons compté plus de 600 entrées payées. En ajoutant les jeunes et les invités, ça fait plus de mille personnes réunies autour du stade».
 
L'entraîneur toulousain Alain Casanova et le président du club nimois se sont empressés d'appeler Michel Cuxac mercredi, pour lui dire tout leur contentement, même si le spectacle sur le terrain n'a pas été de haute qualité. La réaction qui a le plus agréablement surpris monsieur Cuxac est celle de Fabrice Di Natale, directeur de MCI Sports, société promotrice des rencontres amicales. «Il m'a affirmé que sur les 500 organisations qu'il avait à son actif, nous rentrions dans les quinze meilleures en terme de qualité en ce qui concerne l'accueil, la sécurité, la pelouse ou encore l'après-match.
Un seul point noir, les vestiaires, dont la vétusté a été recensée dans la mauvaise colonne».
 
PUBLIÉ LE 23/07/2012 09:31 | La Dépêche du Midi |
 
Quartier Saint-Jean : un projet de réhabilitation est engagé
 

 
L'incendie du moulin, les dernières heures d'un bâtiment historique./DDM, Archives G.D.
 
Deux ans après l'incendie qui a détruit le Moulin du Seigneur dans le quartier Saint-Jean de Graulhet, la mairie et la communauté de communes travaillent de concert pour redonner de l'attrait à cette partie des berges du Dadou. Plusieurs projets d'aménagement sont menés simultanément au niveau du moulin, de ses abords et de la Maison des métiers du cuir. En partenariat avec la communauté de communes Tarn & Dadou, la municipalité de Graulhet se consacre actuellement à la réhabilitation du Moulin du Seigneur et de son environnement immédiat. La possibilité d'une reconstruction à l'identique est compromise puisque le bâtiment se situe en zone inondable. Il est donc prévu de terminer l'arasement du bâtiment afin de n'en laisser que sa base reposant sur de très anciennes arches voûtées, conformément à l'avis de l'Architecte des bâtiments de France. Ce chantier devrait avoir lieu à l'automne.
 
En parallèle, dans l'environnement immédiat du moulin et à ses abords, la ville lancera la réalisation à la fin de l'été d'un jardin public d'agrément, ce qui en fera un espace public nouveau et bucolique. Cet aménagement sera réalisé d'après les plans de paysagistes de renom et, notamment, d'Arnaud Maurières concepteurs de nombreux jardins publics de très grande qualité. Les agents des équipes «espaces verts» de la commune de Graulhet procéderont à la réalisation des travaux. Par ailleurs, des travaux de réfection de façade sont déjà en cours rue Saint-Jean et à la Maison des métiers du cuir, afin de redonner leur cachet à des bâtiments faisant partie du patrimoine local.
 
PUBLIÉ LE 24/07/2012 03:48 | La Dépêche du Midi |
 
Les Jardins du cœur préparent déjà la campagne d'hiver
 

 
Trois des personnes en contrat d'insertion, avec Danièle Schmitt et Anne Kergueno. /DDM.G.D
 
Semis de carottes, plants de poireaux, oignons, les huit personnes en contrat d'insertion aux Jardins du Cœur de Graulhet, préparent déjà la campagne distribution de l'hiver prochain. Le jardin de la Jonquière, qui produit sur ses 2,5 hectares une douzaine de tonnes de légumes par an, partage avec celui de Mazamet la fourniture des quinze Restos du Cœur du Tarn, via la plate-forme de distribution albigeoise, bientôt déplacée à Blaye-les-Mines.
 
En ce mois de juillet, le groupe dont la moitié est en vacances, cueille quelques légumes d'été pour d'éventuels dépannages ou des fournitures ponctuelles à d'autres associations caritatives. «Les Jardins du Cœur sont aussi un tremplin vers l'emploi.Les huit personnes en contrat pour 6 mois, en plus de cultiver les légumes pour les Restos, développent obligatoirement un projet professionnel, en visant un emploi ou une formation qualifiante, voire une création d'entreprise», indique Anne Kergueno qui assure les fonctions d' encadrant socio-professionnelle depuis six ans.
 
Recherche encadrant technique
 
En plus des activités horticoles, les Jardins du Cœur via un partenariat avec le centre social, proposent des activités cuisine, et une initiation Internet via la Cyberbase. Pour la rentrée, les Jardins recherchent un (ou une) nouveau encadrant technique, pédagogique et social. «Il sera employé par les Restos du Cœur et devra, outre des connaissances en maraîchage, participer à la gestion du personnel et suivi des projets», précise Danièle Schmitt des Restos d'Albi qui recueillent les candidatures.
 
PUBLIÉ LE 25/07/2012 03:45 | La Dépêche du Midi |
 
A Cabanès, un studio d'enregistrement à la ferme
 

 
De son passé de producteur, Philippe Bonnafous garde un souvenir particulier de sa collaboration avec Daniel Guichard, Arte ou FR3. Il y a 4 ans, le Narbonnais, passé par Paris et Aix-en-Provence, a craqué pour Cabanès, sa douceur de vivre et ses paysages, un vieille ferme et ses dépendances qu'il a aménagé en studio d'enregistrement. «Mais je continue à travailler avec le monde la musique toulousain. Le studio me permet de produire de A à Z, de la première note de musique au produit fini. Internet autorise beaucoup de souplesse. Je n'ai que très peu besoin de me déplacer.» à son actif, les pubs Drill, la musique de la tournée estivale Heineken, et des dizaines de morceaux pour des musées, de son et lumière dans toute la France et des accompagnements musicaux pour une longue liste d'artistes. Créateur et musicien, il compose les mélodies, écrit les paroles, les chante parfois, et réalise les orchestrations.
 
«J'adore allier le classique aux musiques actuelles. Le logiciel et sa bibliothèque de son est assez puissant pour travailler sur la musique symphonique, le rock et le vocal. Il arrive aussi que la création fasse appel à des musiciens en chair et en os. En n'oubliant pas de porter sa touche artistique en complément du technique.» Son projet: «Ouvrir un peu plus le studio, commercialement.»
 
PUBLIÉ LE 24/07/2012 03:49 | La Dépêche du Midi |
 
Terre occitane, nouveau concept artistique aujourd'hui
 

 
Véronique Alber-Latour a terminé l'aménagement des locaux ce week-end. /DDM.G.D.
 
«C'est le rêve de ma vie qui devient réalité». Véronique Alber-Latour, installée depuis quelques mois à Graulhet, ouvre ce mardi Terre Occitane, en lieu et place d'une boutique de prêt à porter, place Mercadial.
 
L'enseigne se veut association de promotion des artistes et artisans locaux, doublé des services d'un salon de thé et petite restauration. «Le but principal de l'association est d'organiser tout au long de l'année, des expositions d'un mois, des ateliers et animations en journée et en soirée sur des thèmes variés qui peuvent être un mini festival d'art, des ateliers créatifs ou des soirées à thème culturel.» La terrasse installée sur la place pourra servir à des animations en soirée, qui pourront aborder toutes les expressions artistiques.
 
«En plus de la peinture et de la sculpture, la poésie, la littérature ou la musique pourront être invitées.»
 
Les lieux entièrement rénovés par la main de Véronique Alber-Latour, seront aussi lieu d'exposition. Anne Marie Jardry sera la première à orner les murs de ses peintures. «Le choix des locaux a été crucial. Il nous est paru important d'être situé en plein cœur de Graulhet afin de faire revivre le centre-ville. La mairie a tout de suite été intéressée, par le projet qui va y apporter une note culturelle et une mixité sociale». Terre Occitane, propose aussi une boutique de produits artisanaux locaux et départementaux.
 
PUBLIÉ LE 25/07/2012 03:49 | La Dépêche du Midi |
 
L'Amicale en camp dans les Gorges de l'Aveyron
 

 
Campeurs et animateurs du second séjour / Photo DDM

Après un solide petit déjeuner, Victor va devoir encore manger du caillou : il part en escalade. Arthur affûte sa raquette, le tennis il adore ; mais après ses montées au filet, c'est la mise de table qu'il devra lisser. Julie prendra ensuite la relève à la vaisselle, avant de brasser l'eau en kayak. Gaëlle ira s'affirmer au tir à l'arc, et Mehdi éprouvera ses mollets sur le parcours VTT. Il y avait aussi Raphaël, Alix, Thomas, Clara, etc. : quarante-six au total. Pourtant, toutes les demandes n'ont pu être satisfaites. Raison de plus pour que ces jeunes amateurs de vie collective et d'activités de pleine nature savourent leur chance dans le respect de chacun.
 
Les repas «maison»? Ils ont aimé. Les veillées ? Ils ont apprécié. Les temps libres ? Ils s'y sont éclatés. «Ils» ? Ce sont les enfants et préados de Tarn & Dadou que l'Amicale Laïque de Graulhet a emmenés en camp à Saint-Antonin Noble Val au cœur des Gorges de l'Aveyron : deux tranches d'âge, deux séjours, une belle aventure. Des remerciements ? Aux responsables du CCAS pour leur accueil, au transporteur local Jean Deluc et son camion, aux Amicalistes qui en ont encore fait des caisses. Après sept années de camps de plein air «made in ALG» (Laouzas, Raviège, St-Antonin), Thibault et ses compères sont tristes : ils sont désormais atteints par la limite d'âge.
 
PUBLIÉ LE 25/07/2012 09:19 | La Dépêche du Midi |
 
Volubilo a des projets plein les cartons
 

 
Fréda Garlaschi dans les nouveaux locaux décorés par le talent d'une stagiaire en peinture décorative. / Photo DDM.G.D.
 
Depuis quelques jours, Volubilo, l'association qui regroupe une cinquantaine d'adhérents autour de la création artistique par la récupération, installée depuis 2004, rue sœur Saint- François, a déménagé dans l'ancien local de la Croix Rouge place Henri Dunant.
 
«Avec une surface de plain pied, supérieure, nous allons pouvoir stocker un peu plus de matériel, même si nous manquons déjà de place,explique Fréda Garlaschi, coordinatrice administrative de Volubilo, mais surtout de créer des ateliers permanents, ouverts à tous les publics. Nous ne proposons pas du loisir créatif. Nous accompagnons chaque adhérent dans sa recherche de création en titillant en lui la fibre artistique», tient-elle à préciser.
 
Et d'ajouter : «Nous allons ainsi pouvoir accueillir un public plus large, inter-générationnel, autour de la récup, du regard, de l'image».
 
Portes ouvertes
 
Un opération portes ouvertes est prévue le 15 septembre.
 
Elle présentera les ateliers créatifs permanents. Nati Thibaudeau animera celui d'Art postal, de dessin et de création à partir d'éléments naturels. Jean Mazelier animera l'atelier photo. Mika Lopez interviendra sur celui du «relooking» d'objets divers, de mobilier, de vêtements. Iza Bouvier encadrera celui de fabrication de bijoux ou du fameux kit de Noël. Elsa De Witte, travaillera sur un défilé de mode et une expo. «De l'art pour que vibre la joyeuse fibre artistique en chacun de nous!».
 
PUBLIÉ LE 26/07/2012 03:47 | La Dépêche du Midi |
 
Escale ne compte pas s'en arrêter là
 

 
Créée il y a quatre ans, l'association Espace Sportif Culturel d'Aménagement du lieu-dit de Lézignac et Environnement (Escale), vient de se voir attribuer une salle de réunion par la mairie, dans l'immeuble Gambetta. «Nous sommes ravis que la mairie ait répondu aussi rapidement à notre demande», se félicite Jean Claude Amalric, le président d'Escale, qui estime pouvoir lancer le projet dans les mois qui viennent. Un point presse et une réunion publique sont programmés pour la rentrée. «C'est un projet reconnu d'intérêt général, qui s'appuie sur le handisports, le sport pour tous, la culture, l'écologie et le développement durable. C'est un projet économique ambitieux, et générateur d'emplois», précise Yvette Scié la secrétaire et chargée de communication.
 
Du travail en perspective pour la quarantaine d'adhérents, face à un projet sportif prioritaire, qui, s'il se concrétise, devrait voir pousser sur la plaine de Lézignac, une salle multisports, une piscine couverte, un terrain synthétique, un anneau de vitesse cycliste, les espaces d'hébergement de 60 à 70 lits et de réunions. «Ceci à l'horizon 2015 en espérant pouvoir anticiper», conçoit J.C. Amalric. «Une promesse de vente a été signée entre le propriétaire des terres, Mr Pradines, et l'association. Elle concerne 4 hectares. Nous sommes en discussion avec plusieurs partenaires financiers potentiels, et les négociations ne devraient pas tarder à aboutir. Nous nous sommes plusieurs fois déplacés à Paris pour y rencontrer les interlocuteurs intéressés par ce dossier».
 
PUBLIÉ LE 26/07/2012 08:09 | La Dépêche du Midi |
 
4 100 km du nord au sud, il traverse l'Europe en courant
 

 
J.P. Richard (au centre )peut être encouragé et joint sur son blog.
 
Au départ de Skagen le 19 août, et durant 64 jours, jusqu'à Gibraltar, Jean Pierre Richard va tenter de traverser l'Europe pour l'édition de Trans'Europe organisée tous les deux ans. Soit 4 100 km, par étapes à terminer à plus de 6km/h de moyenne pour ne pas être éliminé, parmi 55 concurrents du monde entier. L'ancien rugbyman graulhétois seul Tarnais dans la course, a déjà connu une expérience de raid extrême en 2010 en courant la Trans'Gaule et ses 1 150 km de Roskof à Gruissan. Cette fois, au terme d'une préparation qui l'aura menée en Bretagne ou en Ardèche, c'est à une autre niveau qu'il s'attaque. «Sans affolement», tient-il à préciser. «Vu qu'il n'y a pas un jour de repos, seule la blessure pourra me faire renoncer. Le danger, c'est l'effort à répétition, et l'inflammation des «releveurs», de la cheville ou du genou. Le moral indispensable qui efface le doute, dépend toujours de la forme physique.»
 
Avec sa morphologie de coureur «lourd», J.P. Richard ses 1,82m et 80 kg, compte user une demi-douzaine de paires de chaussures adaptées aux raids. Le Trans-Europe a un prix. Pour lui, il l'a évalué à 15 000 euros. Une plaquette-partenaires réalisée par Claude Perez, et surtout la vente de polos fabriqués pour l'occasion-il en reste-, devraient lui permettre de réunir la somme et de réaliser son rêve. S'il finit, son prochain se nomme Trans-América, de Los Angelès à New-York en courant.
 
PUBLIÉ LE 26/07/2012 09:29 | La Dépêche du Midi |
 
Vacances : la Courbe dans le bon tempo
 

 
Depuis l'ouverture, les journées des primaires sur le Centre de vacances intercommunal de La Courbe sont bien remplies, aussi bien pour les enfants que pour l'équipe d'animation. Piscine, sorties, veillées, constructions de cabanes, jeux et activités diverses, variées et créatives sont au programme pour le plus grand bonheur de tous. Tout au long du séjour, les animateurs vont tout mettre en œuvre pour que les enfants puissent s'épanouir et passent d'agréables vacances. Lors des premières semaines de juillet ils étaient 180 enfants de 3 à 6 ans, 220 de 7 à 11 ans et 35 à 40 enfants 12 à 15 ans.
 
Le Centre de vacances intercommunal de La Courbe a accueilli mi- juillet l'ensemble des «partenaires» du territoire de la Communauté de Communes Tarn et Dadou.
 
Représentants de TED, maires ou élus, organismes associatifs et institutionnels ont visité le centre et ses installations (piscine, escalarbre, préau, terrasse, aires de jeux, …) réparties sur plus de 20 hectares sous la conduite des différents directeurs de séjour.
 
Après des discours, les visiteurs ont partagé le repas avec les enfants.
 
PUBLIÉ LE 27/07/2012 03:45 | La Dépêche du Midi |
 
Aqua passion : Activités diversifiées
 

 
L'initiation en piscine avant le grand saut dans le grand bleu.
 
En plein cœur de l'été, Graulhet Aqua Passion ne stoppe pas ses activités. Loin de là. L'association dirigée par Pascal Perron, propose, dans le cadre du centre nautique de multiples possibilités liées à l'eau. Tous les dimanches matin, une bonne partie de la trentaine d'adhérents, se retrouve pour des ateliers de plongée avec bouteille ou d'apnée. «Nous sommes ouverts à tous les publics à partir de 8 ans. Nous évoluons dans un milieu sécurisé et dans une politique de diversité que nous permet l'intervention de cinq moniteurs». assure P. Perron. Si la demande est forte pour la plongée, elle l'est de plus en plus pour l'apnée. «Les publics sont différents. Les deux activités n'ont pas le même coût.»
L'association développe aussi la nage avec palmes, la plongée spéléo, et compte inaugurer des activités de hockey sub-aquatique la saison prochaine. Dès septembre, Graulhet Aqua Passion va reprendre le chemin de la Méditerranée et de l'Atlantique, en organisant des sorties à Cerbère ou à la Cala Montjoy pour les plongeurs, des stages à Hendaye pour les apnéistes ou les chasseurs sous-marins.
 
PUBLIÉ LE 27/07/2012 03:47 | La Dépêche du Midi |
 
La Croix Rouge future antenne pilote pour le premier âge
 

 
Le président Bernard Mialet, le trésorière Hélène Cornu et quelquesuns des bénévoles qui assurent les distributions d'un mardi sur deux. / Photo DDM.G.D.
 
Le nouveau local de la Croix Rouge mis à disposition par la mairie, au 51 rue des Peseignes, dans l'ancienne usine Marie-Larquier, sera inauguré le 22 septembre. En attendant, la vingtaine de bénévoles s'attache à agencer la grande salle, le local de stockage denrées et les bureaux, entre deux distribution de denrées chaque deux mardis. «Nous sommes passés de 90 m2 à 270 ici. Ce déménagement nous permet d'accueillir au mieux la centaine de familles inscrites, avec de plus en plus de jeunes mamans». Une précision importante au moment ou Bernard Mialet, et son équipe, veulent développer un projet autorisé par le dynamisme de l'antenne locale.
 
Unique au sud de la France
 
«D'ici un an nous tout mettre en œuvre pour que le projet aboutisse. Dans ce cas, nous serions les seuls dans le sud de la France, à proposer un espace maman-bébé. Explique la trésorière Hélène Cornu. Il disposerait en partenariat avec Nestlé, d'un accueil informel, et d'une distribution sur critères de produits alimentaires et d'hygiène spécifiques. Nous attendons pour la rentrée la visite d'un responsable national qui donnera son aval au projet». Pour l'heure, c'est vers l'urgence que se tournent les attentions de la Croix rouge, pour ce seul organisme caritatif auxiliaire de l'Etat, la fourniture en urgence de denrées aux vingt réfugiés albanais accueillis au foyer Léo Lagrange.
 
PUBLIÉ LE 27/07/2012 03:48 | La Dépêche du Midi |
 
Le cœur historique de la ville se visite
 

 
Julie renseigne les visiteurs et distribue les brochures et plans. / Photo DDM.G.D.
 
Julie Viala et Vanessa Pennetier, conseillères en séjour, accueillent les visiteurs cet été.
 
Suite au déménagement de l'office de tourisme à la Maison des métiers du cuir, un important travail de valorisation des abords et d'aménagement intérieur est en cours, afin d'accroître l'attractivité et la qualité de l'accueil dans l'office: ce travail est mené en partenariat par la commune et l'office de tourisme Bastides et vignoble du Gaillac. La commune travaille sur l'aménagement des abords (façade, parking, aire de pique-nique, enseignes... ) et les aménagements intérieurs (mobilier d'accueil). L'office de tourisme, dans le cadre de la démarche Qualité Tourisme, travaille sur la convivialité de l'espace d'accueil et la séduction dans la présentation de l'offre touristique (présentoirs pour la documentation, wifi, espace enfants, ...), sur la signalétique d'accès à l'office (kakémono, signalétique piétonne): activités de loisirs sur le site de Nabeillou, visites guidées du cœur historique cet été, randonnées accompagnées, projet de création d'un sentier urbain du patrimoine en lien avec la réflexion sur le label «Pays d'art et d'histoire» portée par le Pays, etc. L'office du tourisme est ouvert du lundi au vendredi 10h -12h /14h -18h et le Samedi 10h-12h/15h-18h ainsi que le dimanche 10h-12h.
 
Rendez vous également sur www.tourisme-vignoble-bastides.com .
Quelques idées d'activités organisées par l'office de tourisme cet été à Graulhet : prochaine visite guidée de la ville le 9 août à 10h30 randonnée accompagnée autour de Graulhet le 17 août.
 
PUBLIÉ LE 28/07/2012 03:47 | La Dépêche du Midi |
 
La MJC lance ses nouveaux clubs d'activité
 

 
La danse et l'échange au programme des mois à venir.
 
Plus que l'augmentation du nombre d'adhérents, de 906 en 2011 à 950 cette année, c'est la dynamique des clubs d'activité qui satisfait le plus Farid Aït Aissa, le responsable de l'antenne locale. «C'est sûrement la preuve d'une certaine maturité associative». Sur la saison qui s'est terminée début juillet, la Mjc a vu la trentaine de clubs et la cinquantaine de cours faire le plein. Un succès qui ne laisse que peu de marge de manœuvre aux responsables tellement les créneaux horaires de 18 à 23 heures, six jours par semaine, sont utilisés à leur maximum. Mais, l'association veut surfer sur cette vague partie il y a plus de 10 ans et devenue spot. «Les Graulhétois ont besoin d'activités. La Mjc leur en propose, mais veut surtout faire des lieux d'évolution, des lieux de vie et de rencontre.»
 
Capoiera et marche nordique
 
Au programme qui sera édité fin août, les actuels ou futurs adhérents vont trouver les clubs d'activités qui font, comme ceux de danse, la popularité de la Mjc. Ils seront complétés par un club de Capoiera, qui permettra d'aborder la langue et la musique brésilienne.
 
Un club de baby-gym sera ouvert.
 
«C'est une demande forte pour l'éveil des 5-6 ans, à laquelle nous répondons». Un club meubles en carton permettra de fabriquer ses propres créations. Un club de marche nordique et un club de cuisine une fois par mois, complètent la liste.
 
PUBLIÉ LE 28/07/2012 03:47  | La Dépêche du Midi |
 
Les donneurs de voix sans relâche
 

 
Les locaux de la Bibliothèque sonore sont occupés au maximum par le stock.
 
La bibliothèque sonore, seule dans tout le Tarn, n'observera qu'une petite fermeture cet été, en même temps que la médiathèque intercommunale Tarn et Dadou qui l'abrite dans ses locaux.
Une coupure que mettront à profit les cinq bénévoles qui règlent le flux des œuvres enregistrées tous les jeudi après-midi, mais dont la quinzaine de dames qui enregistrent les livres à leur domicile ne connaitront pas.
 
A ce jour, les Donneurs de Voix graulhétois disponsent de 1 800 cassettes, et 550 CD et Mp3. Petit àpetit, le numérique détrône la bande.
 
«Mais il reste encore des inconditionnels de la cassette. Il en fallait une dizaine pour enregistrer une oœvre, puis 5 Cd, et aujourd'hui un CD Mp3 suffit.». Assure Jeanne Marie Dauzat la présidente.
«L'été, curieusement, il y a moins de demandes. Les mal voyants et les aveugles qui se fournissent chez nous, semblent s'accorder des loisirs différents». Ils sont soixante-cinq de tout le Tarn à être inscrits. «C'est peu. Nous faisons beaucoup pour nous faire connaitre. Mais peu de gens savent que nous existons.» Le nombre de donneurs de voix quant-à lui, augmente sensiblement chaque année. Un paradoxe qui ne laisse heureusement pas les pas Donneurs sans voix.
 
PUBLIÉ LE 29/07/2012 03:46 | La Dépêche du Midi |
 
Découverte rugby
 

 
Les enfants participants et l'encadrement sur le terrain de jeu de la Courbe.
 
Ce Mardi 24 Juillet, les installations de l'Amicale Laïque de Graulhet à la Courbe, ont été le cadre d'une après midi dédiée à la Balle Ovale. En effet le Comité du Tarn a organisé un tournoi de rugby dédié aux centres de loisirs du département. Initialement prévu aux vacances de Pâques, il a être reporté à cause des conditions climatiques. Huit structures d'animations et de loisirs, issues de l'ensemble du département, étaient présentes (centre de milieu rural et de quartier) : Les Francas de Saint Juéry, la MJC et le Centre Social de Mazamet, Le LEC d'Aussillon, l'Association ELAN de Labruguière, le Centre de Loisirs de Payrin, le Centre de Loisirs de Briatexte et l'Amicale Laïque de Graulhet. Quatre-vingt-dix garçons et filles (âgés de 8 à 11 ans) se sont mélangés pour former 10 équipes et se sont rencontrées lors d'un tournoi auto-arbitré par les enfants.
 
Ce tournoi était l'aboutissement d'un cycle d'initiation mis en place par le Comité Départemental auprès des différents centres de loisirs. Ce projet soutenu par la préfecture du Tarn, a pour objectif de permettre à des enfants de découvrir le rugby et d'en acquérir les valeurs collectives telles que la coopération, le respect, la solidarité. «L'état d'esprit irréprochable de tous ces enfants, leurs engagements dans l'activité et le respect vis-à-vis de tous ont participé grandement à la réussite de cette journée. Tous sont ressortis gagnant de cette après-midi ponctuée par un goûter et des récompenses» assure Sylvain Pégillan intervenant du Comité du Tarn de rugby.
 
PUBLIÉ LE 30/07/2012 10:35 | La Dépêche du Midi |
 
Le marché aux couleurs de l'été
 

 
Des fruits et légumes de saison plein les étalages.
 
Le marché du dimanche, sous les platanes de la place du Jouradin, c'est le rendez-vous des graulhétois et des vacanciers. L'été, c'est la couleur et la variété des produits on ne peut plus locaux. Des melons des coteaux alentours aux tomates des jardins potagers, en passant par les pêches des vergers voisins, toute la déclinaison des fruits et légumes de l'été sont sur les étals. Beaucoup de couleur et beaucoup de monde.
 
PUBLIÉ LE 31/07/2012 10:43 | La Dépêche du Midi | G.B.
 
A la MJC, août sous le signe des loisirs
 

 
Activité parmi d'autres de la MJC, l'accueil de loisirs est particulièrement mise en avant durant les vacances d'été.
 
Les vacances d'été sont toujours une période assez particulière pour la MJC. En effet, alors que l'action de cette dernière comporte en temps normal de nombreuses activités telles que l'accompagnement de projet de jeunes, l'accueil de volontaires européens, ou encore l'accompagnement scolaire, c'est surtout le centre de loisirs qui est mis en avant durant les mois de juillet et d'août. «Notre fonctionnement en période estivale est très proche d'un centre de loisirs traditionnel, explique Chantal Chapus, responsable du secteur jeunesse. Notre particularité est que nous nous adaptons au fonctionnement du jeune, puisque nous sommes plutôt fermé le matin et ouvert en soirée.»
Un grand nombre d'activités ludiques et culturelles sont proposées aux adhérents : jeux de toutes sortes , ateliers divers, sorties à Toulouse et à Walibi....Bref, tout ce qu'il faut pour éviter l'ennui durant les vacances.
 
«L'idée est d'intéresser l'ensemble des jeunes graulhétois, et pas une catégorie en particulier. Toutes les activités que nous proposons doivent pouvoir susciter l'intérêt des 11 à 17 ans, ce qui est la catégorie d'âge correspondant à notre agrément. C'est pour cela que nous restons ouvert à toute proposition faite par ces derniers.» Durant l'été, c'est un groupe de sept personnes qui assurent la gestion de l'accueil de loisirs, pour un nombre de jeunes pouvant aller jusqu'à 20 à 35 personnes. Il s'agit principalement d'un noyau dur d'habitués, mais un nombre non négligeable de nouveaux venus viennent chaque année profiter des activités de la MJC durant cette période. Le Centre de Loisirs sera ouvert du lundi au vendredi de 13h30 à 17h30 jusqu'au 17 août (après quoi les horaires reviendront à la normale). Tarif : 1 euros 60 la journée, 0,80 euros la demi-journée. Une participation financière supplémentaire est demandée pour les sorties à l'extérieur de Graulhet.
 
| La Dépêche du Midi |
 
 
Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement