Du Bruc à Ricardens

Actualités février 2012 (1)

Publié le 01/02/2012 09:53 | Recueilli par G.D.

Basket : Christophe Fagot fait un bilan mitigé à mi-saison

Christophe Fagot recevra ses partenaires ce samedi.

DDM. Le nombre de pratiquants est-il en hausse?

C. Fagot : Nous, nous avions 123 licenciés l'an dernier. Avec le retrait des bons Caf, nous pensions avoir une perte importante d'effectifs. Nous comptons à ce jour, 115 licenciés, ce qui n'est pas si mal ».

Sportivement, les résultats sont-ils ceux escomptés?

Si la vie du club est au beau fixe, les résultats sont mitigés. Les séniors filles sont deuxième de leur poule départementale. Elle sont autonomes et je salue le challenge relevé par l' équipe des filles et leur responsable Anne Lyse Py. La déception vient des seniors garçons. Ils ont commencé la saison à 8 éléments. Par manque d'assiduité, et après 4 rencontres jouées, ils ont du déclarer forfait. Il est hors de question de perdre plus de temps à les convaincre. Il en va de l'image du club .

Justement, l'image du club, vous y tenez?

Elle est bien représentée par l'équipe cadets. Grâce à la mixité des origines des jeunes qui la composent, elle fait preuve d'une super entente. Leur réponse est sportive quand le climat est tendu .

Qu'en est-il de l'encadrement?

Il manque des parents pour pouvoir faire les déplacements. Mais, en reprenant le club, je m'attendais à une première saison difficile. J'ai voulu remettre le club dans un mode de fonctionnement le plus simple possible. Je suis agréablement surpris par la motivation et l'enthousiasme du bureau qui le dirige .

Et les partenaires?

Nous allons les recevoir ce samedi. L'invitation permettra de donner un coup de jeune aux panneaux publicitaires de la salle R. Primault .

?

Publié le 01/02/2012 09:53 | La Dépêche du Midi

Fiesta : un an de scènes en tous genres

L'Assemblée Générale à La Courbe a montré que le groupe Fiesta était toujours bien sollicité dans le département et même dans la région. Et comme les membres du groupe sont heureux de se retrouver pour chanter,tout va pour le mieux. Plus de vingt prestations et autant de répétitions ont constitué le menu des chanteurs pour l'année 2011. Fiesta a animé plusieurs réunions ou repas d'aînés ,des retrouvailles de travailleurs retraités. Le groupe a aussi participé à une soirée organisée par le Club Soroptimist de Graulhet qui œuvre pour la lutte contre la maladie d'Alzheimer.

Des concerts dans le département et même jusqu'à Argeles / Mer ont été cités au bilan moral. Et ,bien sûr, le récit de la semaine en Touraine ,du 22 au 27 Août, avec une animation de marché et deux concerts a occupé un bon moment de la réunion. Peu de recettes mais dépenses modérées ,le bilan financier est équilibré. Comme le veut l'usage, le bureau à démissionné;mais,les candidatures ayant été nulles, le bureau a été reconduit à l'unanimité. Philippe Jardry reste président, secondé par Robert Bourgarel. Bernard Massoutié garde la trésorerie, Louis Pétesque et Yves Massoutier le secrétariat.

?

Publié le 01/02/2012 09:54 | La Dépêche du Midi

Prochain spectacle "souvenirs d'école"

Vous pouvez obtenir des invitations gratuites pour ce salon sur le site www.racontemoigraulhet.fr. puis rubrique événement. / Photo DDM. G.D.

Réunis en Assemblée Générale en présence de Claude Bousquet, conseiller municipal et conseiller général et de Marie Claude Ramirez, vice présidente nationale de la Fédération Française des Fêtes et des Spectacles Historiques (FFFSH), les adhérents de l'Association Culturelle du Pays Graulhétois après l'adoption à l'unanimité des rapports moraux et financiers, ont renouvelé les membres sortants de leur conseil d'administration.

Le bureau élu dans la foulée avec Alain Huc à la présidence, Eric Marroule et Francis Auriol à la vice-présidence, Geneviève Corazzin au secrétariat, et Véro Médale à la trésorerie.

A noter que pour la deuxième année consécutive, l'ACPG a obtenu le label qualité 2011-2012 pour son spectacle historique lors du congrès national de la FFFSH à Dinan en novembre 2011 ou Alain Huc a été élu au Conseil d'Administration national de la fédération.

L'ACPG représentera la ville de Graulhet lors du prochain week-end au Salon du Tourisme de Toulouse les 3, 4 et 5 février au Parc des Expositions. Installé sur le stand de la fédération, hall 1, allée D38, les membres présents de l'ACPG feront la promotion de la prochaine édition de leur spectacle qui sera donné les 20, 21 et 22 juillet prochain sur le site de la Bousquétarié.

« Les répétitions sont déjà programmées pour que cette année encore le spectacle présenté, concentré d'histoire, de rêves et d'émotion soit à la hauteur de la réputation grandissante de l'association. Les diverses commissions sont à l'œuvre pour que petits et grands, graulhétoises et graulhétois, tarnaises et tarnais mais aussi les touristes de plus en plus nombreux passent une agréable soirée sous le ciel graulhétois » assure le bureau.

De Rome aux années soixante, les spectateurs revisiteront l'histoire en passant par le Moyen Age et les bûchers de la croisade des Albigeois, la construction de la cathédrale d'Albi sous l'égide des évêques graulhétois d'Aubijoux, la Renaissance avec Salomon de la Broue, Graulhétois au service de François 1er, le XVIIème siècle et Molière protégé par la famille d'Aubijoux, les années 30 et la seconde guerre mondiale…

?

Publié le 02/02/2012 09:03 | La Dépêche du Midi

Raconte-moi l'entreprise :

Les lauréats récompensés

Les lauréats réunis à la Dépêche du Midi ont été récompensés./photo DDM, Michel Viala

Des élèves du collège Pasteur à Graulhet et du lycée Durroux de Ferrières-sur-Ariège ont été reçus hier matin à la Dépêche du Midi à l'occasion de la remise des prix du concours « Raconte moi l'entreprise ». Ces lauréats ont été accueillis par Éric Laffont, administrateur délégué du groupe Dépêche, qui rappelait l'engagement historique du quotidien dans le domaine de la formation. Étaient également présents José Biosca, directeur général de la Dépêche du Midi, Jean-Jacques Rouch, délégué régional de l'ARPEJ, Jean Luminet, 1er vice-président du Medef Midi-Pyrénées, Daniel Pouzadoux, président de la Fondation Varenne, Olivier Dugrip, recteur de l'académie de Toulouse.

« Ce concours revêt une grande importance aux yeux de l'Education nationale car il permet aux élèves de découvrir le monde de l'entreprise », rappelait le recteur. Jean Luminet, se félicitait pour sa part du soutien apporté à ce concours qui valorise l'image de l'entreprise. Mais, en ouverture à cette cérémonie, Victoria Baylet, chargée de mission à la Fondation -La Dépêche, avait présenté l'action qu'a entreprise la fondation en matière de formation, à travers notamment son « conservatoire des Savoir-Faire ». (www.fondationladepeche.com). Cette base de données permet de référencer tous les métiers de la région Midi-Pyrénées et propose un diagnostic et une aide à l'orientation des élèves. Quarante-quatre établissements scolaires ont participé à ce concours.

?

Publié le 02/02/2012 10:10 | J-C C

Le temps de travail remis à plat à la mairie

Le conseil municipal a voté à l'unanimité la nouvelle délibération. /Photo DDM, J-C C

La publication du Rapport d'observations définitives de la Chambre régionale des comptes, en novembre dernier, aura eu des conséquences directes sur l'organisation du travail à la mairie de Graulhet. Le rapport pointait deux éléments concernant la gestion des ressources humaines : un décalage entre le temps de travail effectif des agents de la commune et leurs obligations annuelles réelles et une délibération de 2011, relatives aux RTT, prise hors délais.

Concernant la durée du temps de travail, un mauvais calcul avait conduit à un résultat aberrant omettant près de deux cent heures de travail par an et par agent. Cette erreur de calcul a été facilement rectifiée. Le second point soulignait que la délibération sur les RTT n'avait été prise qu'en décembre, c'est à dire après l'entrée en vigueur de la loi ARTT.

Ces remarques de la Chambre régionale des comptes ont permis une réflexion concernant «l'organisation du travail du personnel communal dans le cadre d'une évaluation des besoins et d'une démarche de qualité du service public rendu». Concrètement, elle a débouché sur la présentation d'une proposition de régularisation au comité technique paritaire extraordinaire de la commune. La durée annuelle du temps de travail du personnel communal a été fixée à 1607 heures par an et les jours de congés - qu'ils soient réglementaires ou liés au fractionnement - ainsi que les RTT, ont été remis à plat et explicités.

Une inquiétude pouvait demeurer sur le maintient du congé accordé par le maire, c'est à dire une semaine durant la période allant de Noël au premier de l'an. «Concernant la durée du temps de travail des agents dans le rapport, nous avons tenu à rétablir la vérité. Quant à l'organisation et au congé légal accordé par le maire, je n'ai pas souhaité revenir sur cet avantage acquis de longue date», explique Claude Fita, maire de Graulhet. Le conseil municipal ayant voté à l'unanimité une nouvelle délibération sur le temps de travail dans la collectivité, tout est désormais clarifié et entré dans l'ordre..

?

Publié le 02/02/2012 10:18 | J.L.G.

Basket : 42 enfants à la finale départementale du panier d'or

42 enfants âgés de 10 et 11 ans, venus de 11 clubs du département (Cunac-Lescure, Roquecourbe, Lacrouzette, Gaillac, Lavaur, Carmaux, Graulhet, Albi, Arthès St-Juéry, Castres, Le Séquestre), se sont retrouvés dimanche 29 janvier sur le plancher de la salle Jaurès à Albi pour participer à la finale départementale du panier d'or.

Parfaitement organisée par le comité départemental et sa commission mini-basket, et le club d'Albi, en partenariat avec les magasins Décathlon de Castres et d'Albi, l'épreuve était préalablement préparée dans chaque club, qui présentait à la finale 3 filles et 3 garçons.

Au menu de cette finale, 3 tirs crochet à gauche et 2 à droite, 2 tirs en course, 6 shoots autour de la raquette, 3 lancers-francs, et 3 tirs de loin avec rebonds.

De l'adresse, de la maniabilité, de la concentration, les 42 enfants ont tous montré un bel enthousiasme et beaucoup de volonté, même si pour certains le ballon avait choisi de mépriser le panier.Pour Julien, de Lacrouzette, le bilan était moyen mais sans conséquence sur son moral: «J'ai réussi les tirs crochets, mais j'ai raté les tirs en course».Avec un total de 34 pts, Julien s'en sort plutôt bien, tout comme Emma, de Gaillac: «Moi, j'ai réussi les tirs crochet et les tirs en course, mais j'ai été moyenne aux lancers-francs».

Quant à Anaïs, de Graulhet, son score de 52 pts lui a permis de se retrouver parmi les 8 finalistes qui ferraillaient pour le podium: «Je ne suis pas dans les 3 premières, mais ce n'est pas grave, l'important était de participer».En fin d'après-midi, 3 jeunes filles et 3 jeunes garçons montaient sur le podium et se qualifiaient pour la finale régionale qui aura lieu le 22 avril à Gaillac.

Chez les filles, le club de Roquecourbe se taille la part du lion, avec ses 3 représentantes, bravo à Coline Richard qui prend l'or, Justine Curvalle l'argent, et Mélina Granier le bronze.

Chez les gars, l'Albigeois Aurélien Salvan fait premier, le Vauréen Malo Gaucher fait 2e, et Théo Dantec, autre Albigeois, fait 3e.

Le challenge club revient au club d'Albi, avec une moyenne de 31,7 pts par enfant.

Et un grand coup de chapeau aux 42 enfants, à leurs entraîneurs et aux organisateurs de ce beau tournoi.

?

Publié le 03/02/2012 10:56 | La Dépêche du Midi

Enfin un feu pour les pompiers

Le feu a été installé au carrefour de l'Europe avant d'entrer sur la rocade.

Une des particularités du centre de secours Graulhétois est d'être traversé par une avenue et un boulevard. Le centre est en effet réparti dans trois bâtiments : un immeuble central, une villa donnant sur l'avenue du Printemps et une remise située de l'autre côté de la rocade. En attendant la création du nouveau centre, un feu tricolore a été installé afin de sécuriser la sortie des pompiers sur la rocade.

C'est le CHS (Comité d'hygiène et de sécurité) qui a demandé que des mesures de sécurité soient prises pour la sortie des engins au niveau de la rocade. Si aucun accident n'a été déploré jusqu'ici, les sapeurs-pompiers savent mieux que quiconque qu'en cas d'intervention chaque seconde compte. Plusieurs idées ont été émises avant d'arriver à la conclusion que la meilleure solution serait la mise en place d'un feu tricolore. « La municipalité a toujours soutenu les sapeurs-pompiers. Encore une fois, elle intervient et répond présente. Après l'installation de défibrillateurs dans les bâtiments publics de la ville et la sensibilisation de ses employés pour devenir pompiers volontaires, à nouveau, la municipalité apporte son soutien aux hommes du feu » déclare sans réserve le capitaine Christian Mercier, chef du centre de secours.

Les services techniques de la ville viennent ainsi d'installer le feu tricolore et la signalisation adéquate. Les automobilistes doivent désormais passer devant un nouveau « feu» installé à la sortie du rond-point de l'Europe, avant d'emprunter la rocade. « Ce feu est actionné par les pompiers et passe au rouge quand des véhicules sortent de la remise pour partir en intervention », précise le capitaine. De fait, lorsque ce feu est rouge, les véhicules doivent s'arrêter et les engins des pompiers sont, comme il se doit, prioritaires. Cette installation d'un coût de 2 600 euros (comprenant le matériel, les panneaux et le coffret) sera ensuite utilisée au futur centre de secours qui verra le jour à la zone de la Bressolle.

?

Publié le 03/02/2012 10:56 | La Dépêche du Midi

La place Elie-Théophile fait peau neuve

Une nacelle a été nécessaire pour fixer la devise au fronton.

Les travaux de rénovation de l'Hôtel de ville se poursuivent avec l'accrochage au fronton de la devise de la République française. Les mots « Liberté, égalité, fraternité « ornent désormais la façade. Après l'accueil de la mairie et la façade, la place Elie Théophile a subit une séance de « relooking «. Du mobilier urbain agrémente cet espace : trois bancs, dix fauteuils, trois corbeilles, cinq cendriers ainsi qu'une quarantaine de potelets. Prochainement une résine sera coulée pour délimiter les « espaces de détente» où sont implantés les bancs et fauteuils. L'enrobé de la partie sur laquelle il est possible de circuler, du parking situé face aux services urbanisme et technique de la mairie, ainsi que les places de stationnement situés sur la côte de la Bouriette ont été refait. Les places de stationnement y ont été redessinées. Ces trois places sont désormais en zone bleue. Une d'entre elles est réservée aux personnes à mobilité réduite, comme de l'autre côté de la place. malgré tout ces aménagement ce n'est qu'en été qu'il sera possible d'apprécier pleinement ce lieu à l'ombre des platanes.

Les chiffres

Coût du mobilier urbain : 12600 euros, coût des potelets 2700 euros, coût de l'enrobé 3500 euros, coût de la devise 3450 euros.

?

Publié le 04/02/2012 14:27 | G.D.

Rugby : Le Sporting n'avait jamais connu pareille hécatombe

Heureusement, il reste des valides et des gars qui compensent les nombreuses absences.

Et si dimanche dernier à Lunel, le Sporting avait signé une victoire riche de symboles à défaut de spectacle ? « Les gars ont tout donné » assure même le co-entraîneur Renaud Gély. Pourquoi ? Parce que, pour l'heure, Graulhet doit composer dans une situation jamais connue auparavant, et que tout l'entourage s'accorde à qualifier d'hécatombe. À ce jour, 14 joueurs et non des moindres font défaut à l'équipe. On en connaît qui auraient perdu pied. Le Sporting, qui a déjà perdu pratiquement quinze gars à l'inter-saison, et qui a attaqué le championnat de Fédérale 2 avec objectif de remonter, doit se passer des services de 14 joueurs, dont certains, ont terminé la saison presque sans avoir pu la débuter comme l'infortuné Olivier Regnier victime d'une grave blessure au genou. Sont venus le rejoindre sur le banc des tribunes, Grégori Sarcia, rupture du tendon d'Achille, Hackym Khattou, lui aussi souffrant d'un genou, et Bertrand Moulin, victime d'une double hernie discale.

Comme un malheur n'arrive jamais seul, et comme le club n'a pas les moyens d'un « mercato » d'hiver, il compte à chaque dimanche, un blessé de plus. Ainsi, depuis le début de saison, plusieurs titulaires en puissance ont ou font défaut au groupe équipe 1. Ainsi, Benjamin Dexpert, venu renforcer la première ligne, et qui s'est donné une belle entorse au genou. Tout comme son compère Raphael Vidal qui n'a pas encore débuté sa saison et qui devrait reprendre d'ici un mois. Sébastien Anglès, et Mickaël Da Costa, deux piliers souffrent d'hernies discales et ne savent pas quand ils reprendront, tout comme Daniel Gouvéia, avec une entorse à la cheville. Benoit Pappakostas, récupère doucement d'une grosse déchirure musculaire. David Fornasier souffre des cervicales et s'interroge aussi. Lionel Albert, fracture du plancher orbital n'est pas prêt de reprendre. Derrière, à Adémola Codjia, qui s'est fracturé le pouce à l'entraînement est venu s'ajouter, Christophe Brayette, victime d'une fracture de la main en début de semaine. On comprendra pourquoi les victoires n'en sont que plus belles.

?

Publié le 04/02/2012 14:27 | La Dépêche du Midi

Stephan Abd El Kader artiste du bois

Stephan travaille aussi habilement le bois que le fer. /DDM.G.D.

Il avait fait forte impression en 2009, avec l'exposition de tableaux en matériaux ferreux compressés, exposés dans la halle de la médiathèque Tarn et Dadou. Il revient jusqu'au 25 février, présenter au même endroit, une autre facette de son talent. Stephan Abd El Kader, installé dans le quartier St Pierre à Graulhet depuis quatre ans, propose ses vasques, tables basses, mobiles, et autres miroirs en bois.

Pas un quelconque rassemblement d'objets déco en bois blanc. Non, de l'unique, du patiné, de l'œuvre qui a nécessité des heures de travail. De son passé de restaurateur de meubles, il a a gardé un certain tour de mains, une complicité avec la matière, mais surtout un stock de bois nobles qu'il complète par quelques billes d'essences régionales. Après la phase de découpage, née de son imagination, de son ressenti pour la matière, il façonne, ponce, et brûle légèrement pour faire ressortir les veines du bois. « Une création, ça ne se commande pas, ça vient de l'intérieur ». Et son talent commence à être reconnu, plusieurs de ses oœvres ayant pris le chemin de Paris et du salon d'amateurs reconnus.

?

Publié le 05/02/2012 11:04 | La Dépêche du Midi

Le centre-ville transformé en patinoire

À droite, le maire, Claude Fita, venu rapidement sur place pour s'assurer du retour à la normale./Photo DDM

Le centre ville de Graulhet a été perturbé hier. Une grosse canalisation d'eau potable a cassé au niveau de l'embranchement de la rue Jean-Jaurès avec la place du Mercadial. De l'eau s'échappait tout doucement de la chaussée dans la matinée, puis le débit s'est accéléré vers midi. En raison des températures glaciales de cette matinée, l'eau qui s'échappait gelait dans la foulée. Une vraie patinoire. Des employés de la Régie municipale des eaux de Graulhet se sont dépêchés sur place. Dès 13 heures, ils ouvraient une tranchée et œuvraient pour réparer au plus vite cette fuite. Les services techniques de la ville de Graulhet ont également tout mis en œuvre pour limiter les désagréments de cette situation : ils ont sablé et salé. Pour raisons de sécurité, ils ont été également contraints de barrer des rues, devenues impraticables pour les automobilistes.

Retour à la normale au plus tard lundi

Le maire, Claude Fita, était sur place. « C'est normal que je sois là. J'ai été informé de cet incident et je suis conscient du désagrément que cela génère. J'ai donc tenu à informer tous les riverains et commerçants concernés de ce qui se passait. J'ai à cœur de communiquer et d'expliquer les faits. J'ai également été touché par le dévouement de tous. Les employés de la régie et des services techniques de la ville ont travaillé dans des conditions difficiles mais ont fait preuve de beaucoup de dévouement pour résoudre au plus vite ce problème. Chapeau ! ».

Vers 19 heures, la canalisation était réparée, mais régie des eaux et services techniques de la ville continuaient à sécuriser la chaussée en jetant du sable et du sel. De son côté, Claude Fita, restait sur place. Conscient de la gêne procurée pour le commerce local, il a tenu à informer les commerçants que tout était mis en œuvre pour rouvrir le centre-ville dans la matinée de dimanche, au pire lundi et pour s'excuser des désagréments.

Ce dimanche 5 février, les services techniques de la ville continueront à saler et sabler avec l'ambition de rouvrir le centre-ville au plus vite. R.B.

?

Publié le 06/02/2012 08:44 - Modifié le 07/02/2012 à 10:10 | J.-C.C

Christelle et Grégory vous invitent dans chez eux sur TF1

Christelle et Grégory ont une demeure au look très années 60. Photo DDM,J-C C

Aujourd'hui lundi 6 février, plusieurs millions de personnes vont découvrir à la télévision la maison de Christelle et Grégory. Le couple qui propose des chambres d'hôtes au cœur de Graulhet participera en effet à l'émission «Bienvenue chez nous», diffusée sur TF1, qui se rendra également chez d'autres couples, avant la finale qui, vendredi, décidera des gagnants.

«Tout est allé très vite. TF1 nous a contactés l'an dernier par mail. On a décidé de participer pour voir ce qui se fait, se positionner, mais pas pour gagner. Ceci dit, on se prête facilement au jeu», explique Grégory. à l'origine il n'était pas partant pour faire des chambres d'hôtes. Christelle et Grégory ont choisi cette maison atypique comme lieu de vie, sans autre dessin.

Un plaisir avant tout

«J'ai une entreprise de marquage au sol qui travaille dans toute la France. Nous souhaitions ouvrir une succursale dans le sud et j'ai d'abord choisi la région Midi-Pyrénées. J'ai découvert cette maison sur internet et nous avons craqué pour elle», explique Grégory. C'est sa femme qui l'a convaincu de faire une première chambre d'hôtes. Et si aujourd'hui , ils en proposent quatre. Le couple ne veut pas pour autant faire un business de cequi ne sera jamais, disent-ils, leur activité principale. «Ce n'est pas pour moi une façon de gagner ma vie. J'aime recevoir des gens. Ils viennent passer du bon temps. Il faut que tout cela reste un plaisir», explique Grégory. Au delà de la maison originale très «années 60», un parc arboré, piscine, spa et même un court de tennis y attendent celles et ceux qui sont venu se détendre.

Après avoir visité des chambres d'hôtes dans le Gers, la Savoie et l'Ardèche, Grégory conclu « Finalement c'est en Ardèche et ici que je me suis le plus plu. J'aime aussi la mentalité de Graulhet. Ici les gens sont francs. C'est un pays de rugby, on fait la fête et les commerçants sont sympas».

Aura-t-il réussi, avec Christelle , à convaincre? Pour le savoir il faudra attendre la finale, vendredi.

?

Publié le 07/02/2012 09:22 | La Dépêche du Midi

Plus que quelques jours pour le concours de nouvelles

La médiathèque Graulhétoise participe pour la troisième année à ce concours de nouvelles.

Pour la troisième année consécutive la communauté de communes Tarn & Dadou et son réseau de médiathèques organisent un concours de nouvelles gratuit et ouvert à toute personne écrivant en langue française. Cette année le concours se clôturera le 19 février. Les participants sont invités à écrire une nouvelle en s'inspirant de ces quelques lignes rédigées par Mercedes Deambrosis, marraine du concours de nouvelles : « Vous êtes dans votre lit, vos yeux sont encore fermés, vous êtes encore dans un semi sommeil : vous vous réveillez avec une sensation inhabituelle que vous n'arrivez pas à définir, quelque chose d'étrange, d'étranger. Ce matin, vous n'êtes plus vous-même. Vous êtes quelqu'un d'autre ».

Deux catégories sont prévues pour les scolaires : primaire (CM1-CM2) :avec 2 à 4 pages format A4 et collège de 4 à 6 pages au même format. Trois catégories ont été organisées pour les participants à titre individuel : 8 à 10 ans deux à quatre pages, 11 à 15 ans quatre à six pages, 16 à 20 ans six à huit pages et six à huit pages au delà. Les mineurs devront fournir une autorisation parentale pour concourir. Le formulaire disponible dans les médiathèques intercommunales. La remise des prix s'effectuera le samedi 19 mai à la médiathèque « Pierre Viguier » de Lisle-sur-Tarn. Des chèques-lire seront offerts aux trois candidats primés de chaque catégorie. Les nouvelles des lauréats de chaque catégorie seront imprimées sous forme de recueil qui seront ensuite disponibles dans le réseau des médiathèques.

?

Publié le 07/02/2012 09:23 | La Dépêche du Midi

Vif succès du numéro unique

L'an dernier un numéro de téléphone unique a été mis en place par la mairie pour répondre à presque toutes les demandes techniques des habitants, de la voirie à l'éclairage en passant par le nettoyage, etc. Le premier bilan fait état d'une centaine d'appels chaque mois en moyenne et d'un traitement du problème dans les 48 heures dans 80% des cas. Le détail des appels éclaire aussi sur les demandes des habitants : 48 % concernent le bâtiment et l'éclairage public (problèmes de chauffage, fuites d'eau, ampoules grillées), 32 % la voirie (mauvaise état, nids de frelons, élagage d'arbres), 18 % la propreté et les espaces verts (ramassage de feuilles, enlèvement déchets végétaux) et 2 % ont été placées dans une catégorie « diverse» (remembrement, dératisation, etc.) .

Du côté des services on souligne que les demandes urgentes sont traitées le plus rapidement possible (le plus souvent le jour même, notamment pour l'éclairage public et en cette période pour le chauffage). Les autres demandes (période d'élagage, réfection de voirie, ramassage de feuilles) sont quant à elles planifiées. Le numéro unique à retenir pour toutes ces demandes est le 05.63.42.87.28.

?

Publié le 08/02/2012 09:23 | G.D.

Josette entre dans les 25 meilleurs blogs de cuisine

Josette aux fourneaux, et tous les jours une nouvelle recette.

En découpant son poulet aux oignons, Josette verserait encore une larme, tellement qu'elle n'en revient pas d'un tel succès. Deux ans ou presque après l'avoir créé en prenant sa retraite, Josette Baysse, le cordon bleu reconnu par son quartier de St André, sa famille et ses amis, a hissé son blog de recettes parmi les 25 meilleurs, lors de la 3e édition du concours officiel AF Touch.

718 blogs en compétition

Et ce, sur 718 blogs en compétition. « Même le chef réputé qui le supervise m'a appelé personnellement pour me demander des recettes tarnaises ». Josette a appris la cuisine à 20 ans, au Terminus de St Juéry. Arrivée à Graulhet en 1983, elle n'a eu cesse de régaler son entourage, et en particulier Maurice son mari qui lui sert de grand jury avant mise en ligne de la recette. « J'essaie tous les jours de nouvelles recettes, de création, d'adaptation ou de reprise que j'améliore. Si elles me conviennent, je les mets en page. Je vais aussi sur les autres blogs, pour voir, échanger, prendre des idées. D'autres blogueuses m'appellent. L'une m'a envoyé cette semaine ses graines de piment d'Espelette. Je corresponds avec des cordons bleus du monde entier ».

Dimanche dernier, pendant que la France grelottait, 419 personnes ont visité le blog « la Cuisine de Josette ». Certains ont sûrement été étonnés de trouver parmi les 800 recettes, celles de la « tripade », du « mesturet », des « janots » et autres spécialités locales. Un belle page est réservée à la longue recette de la paëlla valenciana, dont Josette, dont la famille était d'origine espagnole, a fait sa grande spécialité. Tous les moments partagés avec sa petite fille Luana, c'est dans la cuisine, ou elle l'initie aux bases des plats typiques de tous les pays et de la pâtisserie qu'elle aborde comme une pro. Pour que le savoir-faire se perpétue.

?

Publié le 08/02/2012 09:23 | La Dépêche du Midi

Danièle Lebrun à la Comédie française

Danielle Lebrun à la table à gauche sur les planches du théâtre parisien.

La comédienne Danielle Lebrun, et sa famille se sont réfugiés durant la dernière guerre à Graulhet, ou elle a conservé ses camarades de classe et de fidèles relations.

Elle est actuellement à l'affiche de la Trilogie de la Villégiature de Carlo Goldoni, le spectacle est donné au Théatre éphémère construit près des colonnes de Buren dans les Jardins du Palais Royal à Paris. Cette œuvre raconte en trois épisodes (durée 4 H 30) les préparatifs du départ de notables ( nouvelle bourgeoisie) qui, pour imiter les aristocrates fortunés, partent en villégiature - le séjour (jeux et commérages dans la chaleur et la lascivité) - leur retour, ruinés pour se calfeutrer chez eux à l'approche du froid.

Parmi les acteurs, il y a Léonardo, jeune bourgeois amoureux de Giacinta fille du rentier Filippo, son rival Guglielmo, ainsi qu'un ami pique-assiette et séducteur de vieilles dames . C'est avec Ferdinando au coœr sec que Sabina (interprêtée par Daniele Lebrun) forme un couple d'anthologie - Elle est une vieille tante en mal de ses 20 ans, délicieusement minaudante. Tout au long de cette trilogie, les effets comiques font mouche. Redevenue pensionnaire de la Comédie Française le 11 avril dernier (elle l'avait été de 1958 à 1960) Danièle Lebrun montre dans cette trilogie tout son talent et sa passion.

?

Publié le 08/02/2012 09:24 | La Dépêche du Midi

"Pigeonniers du Tarn" en dédicace à la maison de la presse

Le pigeonnier de Millet

Samedi 11 février à 10 heures, la Maison de la Presse de la place Mercadial accueillera Michel Lucien, auteur du livre-répertoire « Pigeonniers du Tarn », sorti le 23 janvier. Il fait suite à « Pigeonniers en Midi-Pyrénées, paru en 2008 et récompensé par de nombreux prix. En parallèle de l'exposition consacrée aux pigeonniers du département, dans le hall du Conseil Général, la présentation de l'ouvrage permet de recenser quelques 1 700 pigeonniers dont la moitié ont été visités par l'auteur. Le plus ancien se situe à Labastide St Georges, mais est en mauvais état. Le mieux conservé date de 1661, un modèle reposant sur arcades sur la commune de Lombers ou réside d'ailleurs Michel Lucien. « Retrouver les pigeonniers, c'est redécouvrir un patrimoine oublié durant de nombreuses années. Ils attirent l'œil et la sensibilité des gens.»

?

Publié le 09/02/2012 08:55 | J-C Clerc

L'immeuble Gau sera vendu ce soir pour une réhabilitation

L'immeuble de l'avenue Gambetta sera réhabilité. /Photo DDM, J-C C

Ce soir lors de la réunion publique des conseillers municipaux, ces derniers devraient voter la vente de l'immeuble situé 14 avenue Gambetta connu sous le nom d'immeuble Gau, « maison des permanences », qui a accueilli durant de longues années de nombreuses associations graulhétoise, de l'atelier de patchwork à des musiciens en passant par des cours d'Ikébana.

Valeur estimée à 185 000 euros

Le bâtiment est constitué d'un immeuble sur trois niveaux d'une superficie de 590 m2 au total et d'un terrain attenant pour une surface globale au sol de 519 m2 dont la valeur a été estimée par le service du Domaine à 185 000 euros. Mais l'immeuble, utilisé par la commune pour accueillir diverses structures associatives, n'était plus en conformité pour l'accueil du public. Aussi a-t-il fait l'objet d'une proposition à la vente assortie d'un projet de réhabilitation. Le cahier des charges relatif à cette cession remis en mairie par la SCI K.RAR mentionne une offre à 110 000 euros accompagnée du projet de construction de huit logements : deux aux normes pour handicapés de type 2 et 3 avec cour et jardins, deux de type 2, un de type 2 avec terrasse, un de type 2 bis, un de type 3 et un logement de type loft.Les conseillers devraient donc choisir ce soir d'effectuer cette vente au prix de cent dix mille euros net au profit de la SCI K. RAR située à Gaillac.

Le choix de ce prix a été consenti en raison de la nature du projet d'urbanisme permettant le maintien de l'architecture existante, des contraintes techniques d'aménagement d'un bâtiment ancien, de la réalisation de logements adaptés aux personnes handicapées et du nombre conséquent de création de logements. L'accord prévoit en outre que cette cession serait rendue caduque si le permis de construire n'était pas déposé dans les six mois suivant la vente du bien, si le projet présenté dans le cahier des charges n'était pas réalisé intégralement ou s'il n'était pas réalisé dans un délai de trente mois à compter de la signature de l'acte notarié.

?

Publié le 09/02/2012 09:00 | J.L.G.

Challenge mosaïc : Les lauréats ont été récompensés

Récompenses pour le challenge Mozaïc.

Organisé par la commission sportive jeunes du comité départemental, avec le soutien du Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées, la 1ere phase du challlenge Mozaïc s'est terminée en janvier, les 10 équipes gagnantes du «challenge de l'offensive» recevaient jeudi 2 février à la maison des comités sportifs d'Albi, un jeu de maillot remis par la banque verte. Bravo aux benjamines de Cunac-Lescure et d'Arthès St-Juéry, aux minimes filles de Graulhet et Roquecourbe, aux cadettes de Roquecourbe, aux benjamins de Castres et de Roquecourbe, aux minimes gars de Castres et de St-Sulpice et aux cadets de St-Sulpice.

?

Publié le 10/02/2012 09:16 | La Dépêche du Midi

ADDAH : "Défendre chacun et améliorer la vie de tous"

Maryse Escribe, présidente locale et départementale. /Photo DDM

L'assemblée générale de l'ADDAH association de défense des droits des accidentés et des handicapés vient tout juste de se tenir au foyer Léo Lagrange, pour les 271 adhérents du secteur de Graulhet et ses environs. L'ADDAH propose un service de proximité, de renseignements et de détente avec des sorties annuelles. Au menu cette année, le 9 juin, une sortie aux forges de Pyrene dans l'Ariège (inscription obligatoire). Autre rendez-vous, un loto dimanche 25 mars au Foyer Léo Lagrange.

Maryse Escribe, présidente de l'association, aborda divers sujets.« Le décret du 16/08/2011 relatif concernant l'attribution de l'AAH dans le cadre de l'inaptitude au travail avec un taux d'invalidité compris entre 50 et 79%. Cette allocation sera désormais accordée pour une durée de deux ans renouvelables et non plus pour 5 ou 10 ans d'un coup comme c'est le cas des allocataires bénéficiant d'un taux de 80%».

Inégalités d'indemnisation

Thierry Joly, secrétaire général et juriste de l'association exposait le suivi de diverses procédures réalisées pour les adhérents. «L'indemnisation des veuves d'accidentés du travail est différente pour les veuves d'avant et d'après le 1er septembre 2009 . L'association espère beaucoup de la décision qui sera rendue par la Cour européenne, afin que toutes les veuves ayant subi le même préjudice puissent bénéficier de la même indemnisation». Avec rappel de l'indemnisation incomplète des préjudices d'un accidenté du travail par rapport d'un accidenté de la route. Seul l'accidenté de la route voit tous ses préjudices indemnisés, l'accidenté du travail perçoit juste l'indemnisation résultat de la perte de sa capacité fonctionnelle (IPP).

La législation n'a pas évolué sur ce point.

Enfin, dans l'affaire du Médiator, l'ADDAH a introduit 26 demandes d'indemnisation depuis la parution du décret auprès du fonds d'indemnisation des victimes. Il s'agit d'une procédure gratuite.

?

Publié le 10/02/2012 09:16 | J-C C

Le Boxing savate se tourne vers l'avenir

La relève des champions se prépare au club de boxe et de savate graulhetois./Photo DDM

Après avoir brillamment organisé la seconde édition du « Choc des Titans»,avec un vif succès, le SCG Boxing Savate continue sa saison sur les chapeaux de roue, tant au niveau de l'organisation d'événements que des résultats sportifs obtenus par ce club graulhétois.

Comme chaque année il a organisé dans la cité du cuir le trophée du CDSBF81, créé par le fondateur du club et du comité départemental,M.Galin. Cet après-midi là a réuni pas moins d'une soixantaine de jeunes boxeurs âgés de sept à treize ans, venant de toute la région. Du côté des féminines on notera la très belle performance de Caroline Vergnes qui ne s'est inclinée qu'en quart de finale du championnat de France espoir en Boxe Française, le 7 janvier dernier à Paris.

Le club graulhétois recèle de véritables pépites comme Soumeya Mansouri, toujours en course pour le championnat de France Cadette. Elle disputera d'ailleurs le 18 mars prochain la finale secteur.

La saison est aussi très belle chez les hommes avec la victoire expéditive par ko à la fin du deuxième round, sur un superbe crochet gauche, de Fouad Mejdoub qui a battu un adversaire beaucoup plus expérimenté que lui. Les amateurs pourront voir ce combat qui s'est déroulé à Auch le samedi 28 janvier prochainement sur leurs écrans, le match sera en effet diffusé prochainement sur la chaîne Sport+.

Le club est cependant tourné vers l'avenir. Dès demain trois boxeurs graulhétois disputeront les quarts et les demi-finales du championnat de France de K1 à Marseille. Les combats se dérouleront dans la salle Vallier, en combat d'encadrement d'un championnat du monde que se disputeront la France et la Russie en K1. à plus long terme, après avoir favorisé la formation de six juges arbitres l'an passé, le club cette saison participe à la formation de trois jeunes futurs entraîneurs. Ils suivent chaque week-end une formation de moniteur au CREPS de Toulouse. Une autre façon d'assurer la pérennité d'un sport désormais ancré dans la vie et l'histoire de la ville.

?

Publié le 10/02/2012 09:16 | La Dépêche du Midi

Le retour de la Foire au Gras ce dimanche

Dimanche 12 février se déroulera la 4e foire au gras, de 8 h à 13 h sur la place Jourdain, en même temps que le marché. « Il s'agit de mettre en valeur des produits locaux. Nous sommes là avec la mairie pour soutenir cette initiative. C'est la seule foire au gras du département» se félicite Blaise Aznar, conseiller municipal en charge des affaires économiques. La principale difficulté est de trouver des producteurs, seuls autorisés à vendre. Il n'y a pas de négociant, revendeur ou autres intermédiaires. Les clients peuvent directement discuter avec les producteurs. Cette année La Ferme de Payrade et la Ferme de la forêt basse seront sur place. Cyril et Davy Bressoles quant à eux viendront de la Haute-Garonne .On trouvera aussi un producteur de vin de Busque.

«Après la foire nous ferons un bilan pour peut-être travailler sur une autre période» explique Blaise Aznar. Il s'agit en effet d'une petite foire. Un moment et un lieu peu connu, comme nombre de bonnes adresses dont on fait part à ses amis.

 

Publié le 11/02/2012 12:41 | La Dépêche du Midi

Des vacances animées pour les petits

Un programme varié attend les enfant à l'accueil de loisirs maternels./Photo DDM

Les vacances de février vont débuter et l'accueil de loisirs maternels de Crins sera ouvert du 13 au 24 février, de 7h45 a 18h15. Un accueil ce fera à l 'école maternelle d 'En Gach de 7h45 à8h45 et de 17h45 jusqu'à 18h15.

L' équipe d' animation a retenu comme thème, l'éveil des 5 sens en jouant.De nombreuses activités seront proposées aux enfants ( grand jeu avec les commercants du centre ville,cinéma ,sorties au carnaval d'albi, sortie au planétarium de Montredon-Labessonnié, entre-autres. Pour toute les sorties places limitées inscription a l'accueil de loisirs de Crins.

?

Publié le 11/02/2012 12:42 | G.D

Grande collecte pour oublier le cambriolage

Mobilisés depuis le début de la campagne, les bénévoles vont multiplier les actions./Photo DDM Archives G.D

«Pour compenser les pertes que nous avons subies lors du cambriolage en début de campagne, nous avons été amenés à diminuer les dotations la semaine suivante, puis le centre de Lavaur nous ayant cédé une quantité conséquente de pâtes, nous avons progressivement retrouvé des distributions normales» assure Edmond Sabatier, bénévole aux Restos du Cœur.

A la 11e semaine de cette campagne d'hiver, il a pu noter un nombre global de familles inscrites en augmentation de 10% environ, surtout sensible pour les personnes seules, les couples et les familles de trois personnes.

«Les inscriptions de familles nombreuses étant en diminution, le nombre total de bénéficiaires reste relativement stable. Sur ces onze premières semaines, nous avons servi plus de 15000 repas, l'assiduité aux distributions hebdomadaires excédant 90%. D'autre part, nous répondons toujours aux sollicitations des services sociaux pour de nombreux dépannages ponctuels.

Concert vocal

Les responsables et bénévoles du centre des Restos du Cœur de Graulhet seront aux portes des supermarchés de la ville pour recueillir les dons à l'occasion de la collecte nationale au profit de leurs bénéficiaires, les vendredi 9 et samedi 10 mars prochains. «Nous avons plus particulièrement besoin de denrées alimentaires (pâtes, riz, conserves …), de produits d'hygiène, de couches pour bébés.». Les Restos, proposeront un concert vocal avec le groupe Fiesta et le chœur de la MJC, au profit des restos, vendredi 16 mars à 20h30 à l'auditorium. Entrée à 10€.

?

Publié le 12/02/2012 03:48 | G.D.

Students challenge : des neiges tarnaises aux montagnes de l'Atlas

Les deux seuls tarnais à participer à cette 5ème édition du Students challenge.

C'est parti pour Marc De la Osa, le pompier graulhétois et son co-pilote Thomas Vallejo. Hier, ils ont rallié à bord de leur Renault Fuego, Avignon et le départ de la 5e édition du Students Challenge. Durant une dizaine de jours, ils vont traverser le Maroc et l'Atlas, comme une centaine d'équipages, avant d'arriver le 28 février à Ouarzazate. Pour les deux amis, c'est l'aboutissement d'un rêve qui se réalise après plus de deux ans de préparatifs. Plus de 200 heures de mécanique pour remettre en état l'antique véhicule deux roues motrices correspondant aux critères d'admission, et cédé par le garage Vidal à Lescure. Deux ans de recherches pour réunir les 6 000 euros de budget nécessaire pour participer au raid.

Un Students Challenge dont l'objectif est de réaliser un parcours sur les pistes du désert, tout en respectant le timing donné par l'organisation en respect des règles de sécurité. Conduire avec justesse afin de préserver son véhicule, être précis dans la lecture des cartes, suivre l'itinéraire et éventuellement, s'aventurer en hors-piste. Le raid est aussi l'occasion de rencontrer des équipages venus de toute la France et de partager un objectif humanitaire avec la plantation de dizaines de palmiers dattiers, nécessaires à la biodiversité de la région. Les deux Tarnais ont donc préparé leur affaire minutieusement. « Ca fait presque deux ans qu'on y travaille. Avoue Marc de la Osa. Avant le départ, il y a l'enthousiasme, bien sûr, d'avoir réussi notre pari, mais aussi la crainte de ne pas le réussir pleinement en cas d'ennui mécanique ». Rendez-vous est pris, pour le 24 février et le retour en France.

?

Publié le 13/02/2012 09:35 | La Dépêche du Midi

Le tournoi de volley de l'amicale laïque a débuté

Les premiers matchs ont opposé les anciens aux nouveaux.

Le tournoi de volley organisé par la commission des sports de l'Amicale Laïque avec les équipes suivantes : Ets Weishardt qui a gagné le tounroi, les Dadous, Leclerc les commerçants de Graulhet, Le Bâtiment, la Mairie, Les Pompiers, l'Hôpital, les Guilles de Briatexte. Les 48 matchs de ce tournoi se sont déroulés dans les salles de sports de La Capelette à Graulhet, la salle des sports de Labessière Candeil et celle de Briatexte. « Tous ces matchs se sont déroulés dans la bonne humeur, avec toujours un excellent esprit et aura permis à des sportifs amateurs du canton de Graulhet de pratiquer le volley en dehors de leur travail », tient à souligner Claude Durand, cheville ouvrière de ce tournoi. La nouvelle saison a démarré le 28 novembre et va se poursuivre jusqu'au mois de Mai.

Cette année 10 équipes sont engagées avec 2 nouveaux venus : Les Paprika's Men et la gendarmerie de Graulhet. Déjà 22 matchs ont été joués sur les 50 à faire dans ce tournoi les phases finales se dérouleront cette année à Labessière-Candeil courant mai 2012. « Bon succès de ce tournoi qui devient un classique dans la vie sportive associative de la ville et qui correspond à un besoin car il n'y a pas de club de volley engagé en compétition sur Graulhet ».

Depuis le mois d'octobre la gymnastique d'entretien organisée par l'Amicale laïque permet à 22 participantes de pratiquer tous les lundis de 18h30 à 19h30 au stade Noel Pelissou une gymnastique d'entretien réalisée dans la bonne humeur et chacune à son rythme. Cette activité est réalisée en partenariat avec la section l'avant-garde du SCG.

?

Publié le 14/02/2012 13:44 | La Dépêche du Midi

La TNT est de nouveau en panne

Les antennistes sont très sollicités par ceux qui ne reçoivent pas ou mal la TNT. /Photo DDM, Marc Salvet.

Une fois de plus la mairie a croulé hier sous les appels téléphoniques. Une fois de plus la TNT ne marchait pas. Le problème d'alimentation électrique du relais est toujours en cause, mais cette fois ce ne sont pas les câbles qui ont été sectionnés, mais le fioul qui, avec le froid, a gelé. Car le relais est encore alimenté par un groupe électrogène.

Des centaines d'appel

« La TNT ne marche pas, qu'est-ce qu'il se passe ? », « C'est inadmissible, je n'ai plus la télé ! », « On s'ennuie sans la télé ! ». Les adeptes du petit écran ne cachent ni leur mécontentement lui leur exaspération hier. Le dossier TNT est un dossier qui revient de façon récurrente sur le bureau du maire même s'il ne relève pas de ses attributions. Cependant, face aux nombreux appels d'administrés mécontents, la mairie s'est emparée du dossier, Claude Fita, maire de la ville, usant des leviers qui sont en son pouvoir pour agir afin de résoudre les problèmes, en interpellant le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) et la société prestataire.

Un mécontentement partagé

« Nous nous sommes renseignés auprès de la société prestataire de service en charge de l'émetteur afin de connaître le pourquoi du comment. Nos interlocuteurs nous ont expliqué que la panne était liée au fait que l'émetteur est toujours alimenté en électricité par un groupe électrogène puisque le raccordement au réseau EDF n'est pas opérant. Or, vu les conditions climatiques, le fioul gèle régulièrement malgré l'antigel. De même, la batterie a beaucoup souffert de ces conditions », relate Claude Fita. Et d'ajouter : « En tant qu'élus, nous partageons le mécontentement des administrés et accentuons la pression sur le CSA, le prestataire de service et ERDF afin qu'il soit procédé le plus vite possible,le raccordement de l'émetteur au réseau électrique ». Les élus de la municipalité, comme les Graulhétois, réitèrent leur exigence auprès du CSA : « L'audiovisuel est un service public dont la continuité doit être assurée, c'est bien le minimum de contrepartie au paiement de la redevance ! ». Tout devrait rentrer dans l'ordre aujourd'hui… Mais jusqu'à quand ?

?

Publié le 14/02/2012 09:43 | La Dépêche du Midi

Sophie Jacquème peint la porcelaine

A vingt-sept ans Sophie Jacquème vient de créer sa propre société de peinture sur porcelaine. « J'ai toujours eu une certaine curiosité pour les loisirs créatifs, l'idée d'en faire mon métier est vraiment arrivée par hasard. Lorsque je travaillais avec des enfants, j'ai suivi une formation d'art plastique et un jour le sujet était « De la contrainte naît la créativité ». Nous devions utiliser toute sorte d'objets, simplement en contournant leur utilisation habituelle. C'est donc ce que j'ai fait, et mon premier motif est né « explique-t-elle. Après avoir appliqué ce thème sur ses tasses à café, bols et assiettes son entourage a commencé à s'intéresser à ses créations. Aujourd'hui elle propose non seulement des modèles de porcelaines peintes à la main, mais réalise aussi des décorations sur mesure à partir de photographies. « C'est ma première expérience en tant que patron. J'ai encore beaucoup d'idées « explique-t-elle. Pour faire découvrir ses créations et réalisations elle a ouverte un site internet (www.creature81.e-monsite.com) et pense aussi à donner des cours pour que chacun puisse exprimer sa créativité sur ce noble support.

?

Publié le 15/02/2012 09:48 | La Dépêche du Midi

Les nageurs au Meeting national de Toulouse

80 poussins du département ont participé au 2 ème challenge 81 à Graulhet. 16 enfants du club ont nagé et progressé.

Ces petits tournent bien et les grands n'ont qu'à bien se tenir, la relève est bien présente et de qualité. Justine Vaudé, Juliette Senegats et Olivia Siccard obtiennent le podium complet sur 50 brasse. Thomas Reygasse tombe un record du club sur 50 dos en 42.25(détenu par ?en ?) et s'octroie la médaille d'or. Nathan Foulard confirme en brasse (1er sur 50). Au total, 13 médailles individuelles (4or, 4argent et 5 bronze) et les relais 4x50 4N terminent 3ème. Justine Vaudé doit poursuivre ses efforts pour augmenter sa polyvalence et prétendre à un bel avenir. De nombreux parents sont venus encourager les nageurs et également aider le club à organiser cette journée.Bastien Boyer, qualifié pour les meetings nationaux, est donc présent à Toulouse les 03 et 04 février. Est-ce la fatigue, l'évènement, la pression pour la qualification aux interrégionaux ? Malheureusement, il est très loin de son niveau sur 50 dos. En crawl, sur 50 et 100, l'impression de pouvoir mieux faire ressort. Lors du 100 dos, il s'applique, respecte les consignes et il gagne 1sec sur meilleur temps en bassin de 50m. La prochaine opportunité de se qualifier sera à Tarbes les 24 et 25 février après une semaine de stage intensif à Chamalières en compagnie de 14 camarades Graulhétois.

?

Publié le 15/02/2012 09:48 | La Dépêche du Midi

Les pêcheurs regrettent que le dossier Miquélou n'avance pas

Le lac de Miquélou reste un lac reconnu très poissonneux et très prisé par les pêcheurs. /Archives G.D.

Impossible de conclure une assemblée générale des pêcheurs graulhétois sans parler de Miquélou. Le lac dont le niveau a été baissé par mesure préventive voilà maintenant trois ans, est au centre des discussions de toutes les réunions de l'Aappma. « Et nous regrettons que le dossier n'avance pas. Depuis février 2009, nous n'avons entendu que des discours ». Regrette le président Maurice Tissandié, qui n'a pu siéger car souffrant, à l'assemblée générale à laquelle assistait le conseiller général Claude Bousquet. « L'élu nous a annoncé qu'aucune décision ne devrait être prise d'ici 2013 ou 2014. Les pêcheurs sont comme les sportifs ou les promeneurs. Ils voudraient retrouver Miquélou autrement qu'il est actuellement. Rappelons que nous revendiquons, comme nombre d'utilisateurs des rives du lac, une remontée à la côte 187,5, comme il l'a connue pendant un an et demi, jusqu'à ce qu'elle soit baissée, après l'annonce du suintement de la digue ».

Rares amorces

Le chiffre annoncé de pêcheurs -770 cartes vendues toutes catégories confondues- reste stable. « Et ce, malgré la fermeture en juillet dernier de la Jardinerie graulhétoise, et de son rayon pêche. Depuis il n'est plus possible sur Graulhet de se procurer des asticots par exemple. » Maurice Tissandié annonce l'ouverture d'un rayon de matériel de pêche au Fournil Graulhétois, place du Jourdain. En attendant mieux. Un constat fait envisager la suite avec un certain optimisme aux responsables ; celui des jeunes pratiquants, de plus en plus nombreux. Ils étaient une belle quarantaine lors de la journée découverte au printemps 2011 au lac de la Serboulié.

 

Publié le 15/02/2012 09:48 | La Dépêche du Midi

Concert de Brass Band au Forum

Le conservatoire du Tarn organise en collaboration avec le Conservatoire l'Aveyron, la Mission départementale à la culture de l'Aveyron, l'ADDA du Tarn, l'Orchestre Batterie Fanfare de Graulhet Tarn et les fédérations départementales des sociétes musicales du Tarn et de l'Aveyron un stage de Brass Band au foyer Léo Lagrange de Graulhet du 24 au 26 février 2012.

Le Brass band est une formation originale composée uniquement de cuivres et de percussions qui utilise des instruments parfois peu représentés en France. En effet, le brass band est né au XIXe siècle dans les milieux populaires de l'Angleterre industrielle. Héritiers de cette tradition, 8000 ensembles de ce type existent aujourd'hui en Angleterre où ils rivalisent de virtuosité dans le cadre de compétitions de très haut niveau. Un professeur de trompette du Conservatoire du Tarn et de l'Aveyron, Xavier Durand, initiateur de ce stage a assisté au Royal Albert Hall de Londres à une finale du concours national britannique de Brass Band.

Il va réunir 25 stagiaires qui souhaitent perfectionner la pratique de leur instrument dans un cadre convivial. Il est articulé autour de la pratique du répertoire de Brass Band incluant aussi un travail spécifique pour chaque instrument en atelier (chauffe collective, équilibre sonore technique particulière modes de jeux). C'est une expérience enrichissante au sein d'une formation qui sonne aussi bien qu'un orchestre d'harmonie ou symphonique. L'équipe pédagogique se compose de professeurs de musiques tarnais et aveyronnais complétée par d'autres musiciens.

 

Vendredi 3 février le café associatif «Ibère familier» propose de découvrir Smoking Bambino, en scène à 21 heures. Derrière ce patronyme se cache Esteve Saguer, guitariste et chanteur catalan?

Ce dimanche 5 février la Cie Boustrophédon proposera à 16 h au Forum de la ville un spectacle intitulé « Court-miracles » mêlant marionnettes et art du cirque.

?

Le dimanche 5 février, entre 11 h et 16 h, Graulhet est recouverte par 7 cm de neige ; elle va tenir longtemps car pendant plusieurs jours il ne dégèle pas de la journée (avec des - 11° répétés en nocturne) . Un nouveau saupoudrage eut lieu le mardi 14 au matin, mais le redoux de l'après-midi fit tout disparaître...

Page réalisée à partir du site ladepeche.fr

A partir du 10 février, le Dadou gèle par endroits, pour être entièrement pris le 13.

Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement