Du Bruc à Ricardens
Actualités décembre 2012
 
PUBLIÉ LE 01/12/2012 09:37   Propos recueillis par G.D.
 
Plus de 250 inscrits au Secours Populaire
 

 
Les travaux ont permis de découvrir le soutien et le talent spontanés des bénévoles./Photo DDM
 
Dominique Roblin, secrétaire général du Secours Populaire Français à Graulhet depuis trois ans, fait le point sur les difficultés de la situation.
 
Quelle est l'actualité du Secours Populaire de Graulhet?
 
DR: «Notre local de la rue Jules Ferry vient d'être rénové, par le biais d'une action de mécénat Ecureuil Solidarité. Nous avons dû fermer le rayon vestiaires durant un mois et demi, en laissant l'alimentaire ouvert. C'est un rayon vital. Les samedi 8 et dimanche 9, nous organisons salle de l'Odéon, la braderie d'hiver. Toute l'année nous mettons de côté des vêtements et objets de bonne qualité qui seront à la vente pour l'occasion».
 
Quelles sont les perspectives pour 2013?
 
«Nous sommes inquiets. Nous avons dépassé le chiffre des 250 inscrits ayant recours à nos services. Dix de plus devraient l'être cette semaine sans compter les dépannages exceptionnels qui sont de plus en plus nombreux.. Ce sont des chiffres jamais connus auparavant. Nous sommes devant un dilemme. Nous disposons de moins en moins de subventions de l'Union Européenne et des pouvoirs publics. Malgré cela, il nous faut répondre à la demande. Pour cela, nous devons multiplier nos actions afin de collecter des fonds qui nous permettent de faire face».
 
Les bénévoles sont-ils nombreux?
 
«Une dizaine composant le noyau dur du SPF de Graulhet? Mais il y a des vocations qui voient le jour et c'est encourageant. Durant le mois et demi de travaux, des gens qui n'étaient jamais venus auparavant, sont venus spontanément nous aider.»
 
Troisième année de responsable. Le mandat correspond-t-il à vos attentes?
 
«Je n'aurais jamais pensé que la responsabilité était aussi prenante. C'est du temps complet pour une retraitée bénévole et c'est passionnant. J'y passe le plus clair de mon temps, mais quand je vois des gens qui étaient dans la précarité, qu'on a aidés, qui s'en sont sortis et qui viennent nous remercier, je me dis que si c'était à refaire, je le referais».

 
PUBLIÉ LE 02/12/2012 03:46   G.D.
 
Des nageurs en progrès
 

 
Camille Guiraud et Laura Pau au départ./Photo DDM
 
Organisés par le SCG, les championnats départementaux d'hiver ont rassemblé 120 jeunes nageurs issus des huit clubs du département autour du bassin. Cette compétition a permis d'examiner les évolutions depuis la rentrée. Vingt-sept nageurs du SCG, 15 filles et 12 garçons, ont pu s'exprimer avec leurs repères.
 
Lors des interclubs, nous avions vu de belles prestations en équipe. Il fallait confirmer en individuel ; c'est chose faite : Laura Pau, Camille Guiraud et Adrien Causse se sont tous les trois qualifiés lors des courses du 50 m dos pour le niveau régional. Quatre-vingt-dix nouvelles meilleures performances personnelles ont été enregistrées
 
Le travail de début de saison avec le stage des vacances de la Toussaint porte ses fruits. Le week-end précédent ce sont les poussins et benjamins qui se mettaient en valeur lors du 1er challenge 81 à Lavaur.
 
Doublé pour Émile Bernard
En poussins Olivia Sicard médaille d'argent sur 100 dos, 3e sur 100 4N, Émile Bernard en or sur 50 papillon et 100 4N, Edgar Vaslet également 1er sur 100 dos et 50 brasse, Tom Peltier et Axel Paulin argent et bronze sur 100 brasse. Chez les benjamins, en 100 4N Camille Martorel, Alexia Dastugue et Léonie Douziech, composaient le podium, Guillaume Baron termine 3e du 100 dos et 2e du 100 4N, Julien Vidal gagne le bronze sur 50 dos et 50 papillon et Ismaël Tabouche monte également sur la troisième marche lors du 100 4N. Toutes ces améliorations vont renforcer la motivation de chacun et permettre d'accentuer les efforts aux entraînements.

 
PUBLIÉ LE 01/12/2012 03:49 
 
Succès prometteur pour le premier tournoi d'échecs
 

 
Dimanche dernier, le nouveau club d' échecs de Graulhet a organisé son premier tournoi départemental dans les locaux d'Auto Sport Passion, que Sabrina Harzali la présidente graulhétoise et Pierre Auréjac, le directeur de groupe, tiennent à remercier. Quatre formations, deux d'Albi, une de Castres et une de Mazamet, ont pris part aux rencontres par équipes de 4 joueurs. Le club d'échec local avait préféré, vu l'inexpérience de ses débutants, de ne faire jouer que les plus jeunes. Une dizaine d'entre-eux ont pu rencontrer le prodige Jawad, champion de France en titre poussins. Une motivation pour les jeunes du club autant que pour les organisateurs, qui comptent bien renouveler le tournoi en 2013. Au club graulhétois, on peut jouer aux échecs dès 4 ans et demi et sans limite supérieure d'âge.

 
PUBLIÉ LE 03/12/2012 08:55  G.D.
 
Téléthon : 24 h de course
 

 
L'an dernier, la somme récupérée par l'athlétisme et les pompiers avait été conséquente./Photo DDM
Cette année encore, la ville de Graulhet va s'impliquer dans le Téléthon. Parmi les association participantes, on va retrouver les «chevilles ouvrières» qui, depuis des années, assurent la pérennité de ces manifestations, comme la natation ou encore la section athlétisme, associées aux sapeurs pompiers. Athlètes, pompiers, marcheurs ou coureurs anonymes, vont parcourir le circuit d'un kilomètre autour du stade Noël Pélissou. L'objectif étant de couvrir une distance totale correspondant aux dons collectés durant 24 heures.
 
1€ la bûche
Autre action action symbolique? Auto Sport Passion vendra 1€ une bûche qui devrait permettre d'entretenir une feu durant ces 24 heures.
Rendez-vous le vendredi 7 décembre à 17 heures sur le parking du Centre nautique.
Samedi 8 décembre, c'est un programme très complet qui assurera les animations sur la ville.

 
PUBLIÉ LE 04/12/2012 03:51   
 
Vers une école bilingue à la rentrée
 

 
Les membres du bureau de Los « Pitchouns».
 
Ce vendredi 7 décembre l'association Los Pitchouns organisera une réunion publique à 18h30 à la MJC pour expliquer le fonctionnement de des écoles de type Calandrata. L'association présidée par Alexandra Hamberger vise en effet la création d'une école de ce type à Graulhet à la rentrée prochaine.
 
Comment est né le projet de cette école bilingue ?
 
L'association «los Pitchouns» est née de notre désir de parents de proposer à nos enfants un enseignement plus en adéquation avec nos idées pédagogiques. C'est au court de nos recherches que nous avons découvert les calandretas qui encouragent la mise en place d'institutions dans les classes, qui donnent la parole aux enfants, qui les rendent autonomes, qui règlent la vie des groupes et qui ouvrent la classe vers l'extérieur. L'objectif est de transmettre la langue et la culture occitanes aux enfants, de construire les conditions d'un bilinguisme véritable dés l'école maternelle, en immersion totale pour donner à chaque enfants l'opportunité de bâtir de bonnes constructions cognitives.
 
De quels locaux dispose ou disposera la structure ?
 
La recherche de locaux fait partie du projet et par rapport aux écoles visitées nous savons que nous aurons besoin de salles de classe, d'un dortoir, d'une salle de restauration et d'une cours de récréation.
 
Quel est le but de la réunion publique du 7 décembre ?
 
- L'objectif est de présenter les calandretas en présence d'institutrices déjà en place et de membres de la confédération régionale. Nous espérons ainsi fédérer toutes personnes intéressées par ce projet.
 
Quels seront vos ressources financières et les moyens humains ?
 
Nous ne pourrons répondre qu'après la réunion, mais ce qui est sûr c'est qu'un de nos objectifs est de rendre cette école accessible à tous financièrement. Lors de la réunion publique à la MJC vendredi nous pourrons répondre à toutes les questions sur ce projet.

 
PUBLIÉ LE 04/12/2012 09:08   
 
Les anciens marins se sont retrouvés
 
 
L'Amicale des Anciens Marins de Graulhet
 
s'est réunie pour son assemblée générale annuelle ce samedi. Unanimité a été faite concernant le budget financier, le programme des activités. Le bureau a été renouvelé : Marcel Calvel, président ; Bernard Rivierre, vice-président ; Alain Varenard, trésorier, et Mireille Levert, secrétaire.
 
L'Amicale regroupe les marins de la royale et de commerce, une ambiance festive et jubilatoire fait que les rencontres entre «gars de la marine» remportent un succès mérité.
 
À l'issue de l'assemblée, la présence de M. Pierre Bérard, écrivain, conférencier maritime et grand spécialiste de La Pérouse, a dédicacé ses deux livres «Voyage de La Pérouse» et «Dans le sillage de La Pérouse», deux excellents livres qui ont remporté un franc succès en présence d'Henri Manavit et Daniel Sanou, libraire.
 
Cette sympathique réunion s'est terminée par le verre de l'amitié.

 
PUBLIÉ LE 05/12/2012 03:49  
 
Les cactées au menu des amis du jardin
 

 
Troisième réunion des Jardiniers de France et Amis du Jardin, Jeudi 6 décembre 2012 : Salle de la Démocratie - Mairie de Graulhet, à partir de 20 h 15. «L'?Afrique du Sud : à travers le Namaqualand en fleurs» - projection vidéo d'un film de Christophe Assalit.
 
Découverte de la région du Cap à Springbok et Upington en traversant le Namaqualand en pleine période de floraison des annuelles.
 
Avec bien sûr les plantes succulentes de cette région très riche et variée ainsi que la flore et la faune associée. Ch Assalit a fait le voyage dont il présente les images lors de cette réunion du 29 aout au 19 septembre 2011. Spécialiste des cactées dont il répertorie les espèces pour une association nationale, il est retourné en Afrique du Sud en aout 2012 ainsi qu'au Mexique en avril 2012.En aout 2013 il parcourra la Namibie.

 
PUBLIÉ LE 05/12/2012 09:28   Recueilli par G.D.
 
Le Sporting garde ses chances de qualif
 

 
Les entraîneurs du Sporting club graulhétois./Photo DDM .
 
A la fin des matchs aller et avant les matchs retour qui débutent dimanche à Quillan, le point avec le co-entraîneur Benoit Bellot.
 
A mi-championnat, le Sporting garde-t-il intactes ses chances de qualification?
 
Nous sommes dans les clous, à + 6 au classement britannique, et on va faire me maximum pour l'avoir.
 
Quelles sont les rencontres dangereuses à venir?
 
A part la défaite à domicile contre Quillan qu'on aurait pu éviter, la suite nous a montré que nous étions en progrès. Nous avons rivalisé à Céret et battu deux candidats sans discussion, St Sulpice et Villefranche. Nous avons peiné à Pézénas et la correction, nous l'avons prise à Mazamet. Il n'y aura pas de match facile mais il n'y en aura aucun qui ne soit pas à notre portée.
 
A Quillan, dimanche, victoire impérative?
 
Quillan n'est pas une équipe simple, elle joue à la limite de la régularité. Si nous n'avons pas la main-mise sur le ballon, ça va être compliqué. Il faut penser qu'ensuite, nous avons la trève pour récupérer. Ensuite, il y aura les venues de Argelès puis plus tard de Céret et entre le derby contre Mazamet. On devra se remettre rapidement en condition et en question .
 
Un seul essai lors des 4 dernières rencontres. La réussite du buteur est-elle l'arbre qui cache la forêt?
 
La saison dernière, la situation était presque identique. Si on gagne par le pied, tant mieux, ce sont des victoires, mais il est certain que même si nous avons énormément progressé collectivement surtout dans le combat et la constance, nous ne finissons pas nos occasions et pire, nous offrons des essais à nos adversaires .
 
L'équipe à ce stade de la saison est-elle plus compétitive que celle de l'an dernier?
 
L'an dernier, nous avions fait peu de mauvais matchs à l'extérieur. Cette fin de saison, c'est simple, en ne perdant pas à Graulhet il faudra gagner deux fois dehors et dès dimanche si possible. Il nous faut profiter et poursuivre la dynamique notée à Céret .

 
PUBLIÉ LE 06/12/2012 07:51   J-C C
 
Audrey, élue Miss Albigeois, attend vos SMS
 

 
Audrey Ranson vise le titre national./photo DDM, J-C C.
 
C'est hier, mercredi, qu'Audrey Ranson s'est envolée pour Paris. Élue miss Pays du Pastel puis Miss albigeois, cette fois l'étudiante graulhétoise entre dans la cour des grandes et est en lice pour le titre de miss Prestige national sous l'égide de Geneviève de Fontenay.
 
Si Audrey aura sans doute le cœur qui bat lundi 10 décembre au Lido, sa petite sœur Sara et ses parents sont déjà très émus par ce parcours et cette magnifique expérience. «Audrey a déjà vécu de belles choses, a fait des rencontres mémorables et nous espérons que ce rêve va continuer pour elle» confie sa maman. Sa fille a par exemple accueilli le ministre de l'agriculture à Lautrec en compagnie de Geneviève de Fontenay, a effectué la remise des prix au rallye de Rabastens, donné le coup d'envoi lors du derby Graulhet Gaillac...
 
«Nous sommes fiers de la jeune femme qu'elle devient. Elle sait associer son titre de miss à ses études en BTS de communication au lycée Ozenne de Toulouse» souligne son père.
 
Tous deux tiennent à remercier celles et ceux qui l'aident et la soutiennent. Audrey est très fière de représenter sa ville, son département et sa région et espère que chacun sera aussi fier d'elle. «Le vote du public est très important dans cette élection. Pour la soutenir il faut voter par sms en envoyant MISS1 au 71021» rappelle sa maman en croisant les doigts.

 
PUBLIÉ LE 06/12/2012 09:39   
 
La Cham arrive au collège
 

 
Lors de la dernière rentrée scolaire le collège Louis Pasteur bénéficiait pour la première fois d'une CHAM (classe à horaires aménagés musique). Il s'agit là de la suite logique de la démarche engagée à l'école de Crins qui bénéficie déjà d'un tel aménagement. Les élèves pourront ainsi poursuivre cet enseignement au collège. «L'intérêt est de pouvoir inscrire les élèves dans un parcours et de leur permettre de bénéficier d'une pratique dont ils ne pourraient peut-être pas bénéficier seuls» a souligné Eric Tournier, DASEN du Tarn, lors de la cérémonie. 
Quant à Laurent Vandendriessche, président du Conservatoire de musique et de danse du Tarn, il a tenue à «souligner la qualité des personnels, au conservatoire, à l'ADDA ou au collège, qui ont permis d'apporter cette richesse aux jeunes graulhétois» dans la salle de classe de musique où s'est déroulé la signature de la convention. Régis Begorre, principal du Collège depuis cette rentrée, a quant à lui rappelé que «Cette CHAMD est vraiment quelque chose de très précieux à nos yeux». Cette convention qui lie la commune, l'établissement, le conservatoire de musique et de danse du Tarn, l'ADDA du Tarn et le ministère de l'Education nationale, concerne pour l'instant les classes de sixième et de cinquième du collège.

 
PUBLIÉ LE 07/12/2012 09:04   
 
L'engagement associatif honoré
 

 
Le groupe des promotions du 1er janvier et 14 juillet.
 
Pour la remise des médailles promotion du 1er janvier et 14 juillet 2012, sous l'égide de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations, le comité départemental de jeunesse et sport avait déplacé sa cérémonie annuelle dans la salle d'honneur de la mairie de Graulhet.
 
Vingt-cinq médailles de bronze, six d'argent et deux d'or ont ainsi été épinglées sur des Tarnais qui font preuve d'un engagement sans faille dans leur secteur associatif. Et pourtant, comme l'a soulignée Albert Candas, honoré d'une médaille d'or, «il ne faut jamais attendre de remerciements. Le bénévole doit œuvrer inconditionnellement», traduisant ainsi la leçon d'humilité qu'ont illustrée tous les récipiendaires. «Que les jeunes générations puissent voir en eux, non des modèles, mais des exemples à suivre avec force de conviction et d'engagement», comme l'ont souligné les intervenants de la soirée. «Ce soir nous honorons le monde associatif, qui est tout le contraire du monde dissociatif.» Avant de se faire épingler la médaille, chacun a eu l'honneur d'un récapitulatif de ses actions en faveur la plupart du temps de l'éducation par le sport.

 
PUBLIÉ LE 08/12/2012 03:51   
 
Condom (32) : «Lasidoré», une action du Rotary
 

 
La troupe «Lasidoré» lors du spectacle. /Photo DDM, Jeanine Quemener.
 
Le Rotary-Club de Condom- Armagnac poursuit sa mission de soutien des actions locales et sociales de son teritoire. Il a ainsi convié les 14 comédiens de la troupe «Lasidoré», de Graulhet, dirigés par Maria et André, à venir présenter leur spectacle de Noël avant l'heure à la salle Pierre-de-Montesquiou. Du comique, du théâtre, de la chanson, le tout bien enroulé au profit des résidents de la maison de retraite de la Ténarèze. 

 
PUBLIÉ LE 08/12/2012 10:45   
 
Les collégiens sur le chantier
 

 
Les collégiens sur le chantier de la future passerelle.
 
Les maîtres d'ouvrage du chantier de la plaine de Millet ont été sollicités par le collège Louis Pasteur et le lycée Clément de Pémille pour organiser une visite de chantier à destination des jeunes. Des collégiens ont ainsi pu investir ce chantier en toute sécurité en présence d'Henri Ser, l'architecte et maître d'œuvre, de Guy Peyre, adjoint au maire chargé des travaux, d'Evelyne Verlaguet, directrice du projet urbain et de Daniel Cot, coordonnateur sécurité.
 
Ce moment a été une occasion de découvrir les différents corps de métier indispensable dans la réalisation d'un projet de cette envergure et de poser toutes les questions qu'ils souhaitaient sur ce chantier. Cette visite leur a aussi permis d'appréhender le procédé de construction d'une passerelle dotée d'un belvédère et d'un mât (symbolisant une aiguille) de plus de vingt mètres de haut.
 
Sur le chantier, côté avenue de Provence, la société Spie intervient jusqu'au 15 décembre pour le compte du SDET (Syndicat départemental d'énergie du Tarn).
 
Ce dernier a mis sur pied un programme annuel de dissimulation des réseaux. Afin de finaliser au mieux les prestations alentours de ce grand chantier de la Plaine de Millet, des travaux d'effacement des réseaux électriques et de télécommunication ont donc été engagés.
 
Les panneaux en béton des murs ont été érigés rue de la mégisserie et les entreprises de second œuvre commencent à intervenir pour préparer leurs travaux. La boucle pour malentendants initialement prévue dans le projet sera remplacée, suite à une proposition de l'équipementier du cinéma, par des boîtiers dédiés aux publics malentendants ou malvoyants. Enfin le parvis du cinéma, comme celui de la crèche, seront réalisés en béton désactivé pour un rendu plus esthétique en rapport avec l'ensemble du projet.

 
PUBLIÉ LE 09/12/2012 10:02   
 
Yannick Jauzion visite le CEM
 

 
Les stagiaires du CEM ont été ravis de cette visite./Photo DDM.
 
De passage à Graulhet Yannick Jauzion est venu au stade Noël Pélissou aux côtés des jeunes du CEM (Centre éducatif multisports) dont il est le parrain depuis sa création, prouvant qu'il n'oublie pas cette ville où il a fait ses premiers pas dans le monde l'Ovalie. Le but du centre est d'augmenter les capacités individuelles des jeunes sportifs grâce à des entraînements communs et spécifiques (selon la morphologie et les faiblesses de chacun) et de leur proposer un véritable suivi, qu'il s'agisse de jeunes pratiquant le basket, la natation, le rugby, l'athlétisme ou la gymnastique. Yannick Jauzion, avec l'aide de ses propres sponsors (Société Générale et Apicil) a permis la mise à disposition de la structure, plus de 5000 euros. Sport pro santé est un outil de travail pour les sportifs de haut niveau, qui a fait ses preuves et qui évite de nombreuses blessures.
 
 
PUBLIÉ LE 10/12/2012 09:10  
 
Livre : commerces et artisanat d'antan
 
 
 
La rue Jean Jaurès au début des années 50 n'était garnie que de commerces en rez-de-chaussée.
Ils n'ont certes pas retrouvé la trace de marchands vénitiens ou génois, mais, Suzanne et Albert Cathalau, passionnés de la grande et petite histoire locale, mentionnent dans le livre qui sortira début février, quelques commerçants du Moyen Age, sédentarisés sur ce qu'était Graulhet alors. Dans
 
«Le Passé Déchiré», ils se sont appliqués comme ils avaient pu le faire avec le précédent «Graulhet son Dadou, ses mégisseries», à répertorier cette fois les commerçants et artisans d'ici. «Nous y travaillons depuis quatre ans, nous avons fait plus de 50 fois le voyage aux archives départementales, nous avons interrogé les plus anciens, et nous nous sommes vite aperçus que le plus difficile n'était pas de retrouver les noms, mais les emplacements des échoppes et des boutiques». Cette fois, outre les commerçants de toutes corporations, ils ont associé les chapeliers, les cordonniers, et les maroquiniers, trois métiers bien implantés durant les siècles derniers.
 
Au fil des 368 pages et des 450 documents, on retrouve le centre-ville d'autrefois, avec ses artères commerçantes, la Grand Rue, le Mercadial, le Verdaussou, la rue Jean Jaurès. «Des années 1850 à 1980 environ, avec l'avènement et la prospérité de la mégisserie, les commerces se sont maintenus en nombre. Nous avons retrouvé trace de beaucoup de bistrots et d'estaminets, c'est sûrement les conséquences de la dureté du travail en usine».
 
Le livre peut être réservé en souscription auprès des auteurs, au 05 63 34 62 40 ou albert.cathalau@free.fr au prix préférentiel de 25 euros.

 
PUBLIÉ LE 10/12/2012 10:24  
 
Fédérale 2 : Graulhet contraint Quillan au partage
 

 
Les Quillanais auraient pu prétendre à autre chose./Photos DDM, Didier Donnat.
 
Graulhet, battu au match aller, aura donc réussi la moitié de sa mission en venant décrocher «que» le nul au pied des Trois Quilles face à une équipe de Quillan qui elle aura frôlé la catastrophe, après avoir mené de 11 points aux citrons.
 
Ouvrant les débats par l'incontournable Bille, sur pénalité des 40 m, les Tarnais allaient se faire rejoindre au score par Bourrel, suite à un hors-jeu… le duel Bille-Bourrel pouvait commencer. Deux tentatives ratées chacun, il fallu attendre la vingt-deuxième minute pour voir la tentative de Bourrel trouver enfin le chemin des perches (6-3). Menant au score, les coéquipiers de Laluque, pourtant en infériorité numérique (carton jaune à Tourtoulou), allaient enfoncer le clou grâce à un essai de Lamonica, après un ballon porté (11-3). En infériorité numérique (jaune à Barthélemy), les Tarnais encaissaient une nouvelle pénalité de Crespo (Bille ratant la sienne des 30 m en coin) pour un score de 14 à 3 aux citrons.
 
Dès l'entame de la seconde période, les Graulhétois revenaient immédiatement dans la partie grâce à un essai de Montbroussous entre les barres, après un très beau mouvement (14-10). Crespo et Bille rataient encore les perches, avant que les couleurs jaune et rouge ne s'abattent sur Latorse et Lamonica. Graulhet profitait alors d'une relance hasardeuse de Bourrel pour inscrire un essai par Barthélemy, portant le score à 17 à 14. Il faudra attendre la quatre-vingt-deuxième minute pour que Bourrel, après un nouvel échec, n'arrache l'égalisation des 45 m face… ouf !
 
Quillan 17 Graulhet 17
À Quillan (stade Jean-Bourrel).
Temps ensoleillé et froid, pelouse bonne. Chambrée moyenne. Arbitre : M. Melliet (Armagnac-Bigorre), assisté de MM. Raud et El Khaoulani (Pays Catalan). Directeur de match : M. Trainini (Pays Catalan).
MT : 14 à 3.
Pour Quillan : 1 essai de Lamonica (30e) ; 4 pénalités de Bourrel (5e, 22e, 80e+2) et Crespo (39e).
Pour Graulhet : 2 essais de Montbroussous (45e), Sarcia (73e) ; 2 transformations (45e, 73e) et 1 pénalité (3e) de Bille.
Carton jaune : à Quillan, Tourtoulou (25e), Latorse (62e) ; à Graulhet, Barthélemy (33e).
Carton rouge : à Quillan, Lamonica (63e).
Quillan : Bénassis, Payré, Fabre, Laluque (cap.), Lamonica, Péléato, Tourtoulou, Maugard, Danjou, Crespo, Bareille, Larguet, Clercy, Olieu, Bourrel. Remplaçants : Latorse, Bayle, Joly, Bénassis, Marcos, Leclerc, Bonnaure.
En ouverture Quillan bat Graulhet 26 à 11.

 

(Photo SCG)

Page réalisée à partir du site ladepeche.fr
 

PUBLIÉ LE 11/12/2012 09:08   | La Dépêche du Midi |  J-C Clerc
 
Biocybèle arrive à La Bousquétarié
 

 
Les élus graulhétois sont ravis d'accueillir l'événement./ Photo DDM, J-C C.
 
C'est à Graulhet, et plus précisément sur le site de La Bousquétarié, que se déroulera la 31e édition de Biocybèle. Si la première édition comptait une dizaine de producteurs, l'événement, porté par Nature et Progrès, rassemble plus de 230 exposants, attire près de 20 000 visiteurs et compte 200 bénévoles.
 
«Le thème de l'édition 2013 est la souveraineté alimentaire et la transmission. Nous allons montrer au public comment on procède et le site gaillacois ne le permettait pas. Nous avons déjà travaillé la terre et les semis vont être réalisés à La Bousquétarié», explique Jean-Luc Peyrin, maraîcher bio. Avant Gaillac, la foire s'est déroulée à Rabastens et elle essaime dans le territoire. «Il ne s'agit en aucun cas d'une volonté d'augmenter le nombre de participant», précise pour sa part Martine Rulens, des Ânes d'Autan. Les visiteurs pourront donc découvrir une terre mise en culture à proximité des Jardins partagés et des Jardins du cœur, tout un symbole. Le parking, quant à lui, sera situé, pour l'événement qui se déroulera comme toujours pour le week-end de la Pentecôte, à la Jonquière. «Avec le spectacle de l'ACPG et l'événement de l'association Salomon de la Brou, nous avons la chance d'avoir trois grandes manifestations sur le site. Je suis ravi d'accueillir Biocybèle, la collectivité est là pour aider ces initiatives. De plus, il n'y a aucun souci avec Gaillac», précise Claude Fita, maire de Graulhet.
 
En plus de cette possibilité de découvrir le travail bio «grandeur nature», la thématique de la prochaine édition est une idée forte. «Transmettre la terre a un coût. Celle qui se libère est presque toujours prise par les voisins. Un des objectifs de Nature et Progrès est d'aider les jeunes à s'installer. De la préemption de terre à la mise en commun de la terre, les solutions sont nombreuses», souligne Jean-Luc Peyrin. Au-delà de l'événement que constitue Biocybèle pour le grand public, les forums et tables rondes promettent eux aussi d'être riches et passionnants.
 
 
PUBLIÉ LE 11/12/2012 03:51
  
Un Téléthon dans la moyenne
 

 
Le déplacement du point central du Téléthon sur le parking de la piscine n'a pas été gâté par le temps froid et humide. Il fallait aimer danser, courir ou nager en bassin intérieur pour participer aux activités. À 17 heures, 500 motards de tout le département ont été fidèles au rendez-vous. Un millésime dans la moyenne.

 
PUBLIÉ LE 12/12/2012 09:39   
 
Graulhet temps libre solde son année
 

 
Graulhet Temps Libre, un temps éloigné de la Maison des associations pour cause de travaux, a maintenant réintégré sa salle remise à neuf du sol au plafond grâce à la municipalité. Ceci ne l'avait pas empêché de garder le contact avec ses adhérents, en particulier dans le cadre de ses sorties du jeudi toujours très variées et suivies, de ses marches et balades, de son site et de son club photo qui a proposé des clichés au concours de la Basane d'Or dont certains ont été récompensés.
 
L'association a fêté la reprise de la totalité de ses activités en réunissant une bonne centaine de convives autour de la présidente Joëlle Antoine et d'un repas savoureux et apprécié, toutes générations confondues, puisque des «anciens» ayant suivi le Temps Libre depuis sa création y étaient présents. À l'issue du repas quelques-uns de ses projets ont été dévoilés : son goûter d'abord qui se tiendra au Forum le 10 janvier et au cours duquel le groupe Lescure Occitan se produira, la destination de son voyage annuel ensuite, la Charente Maritime avec visite de ses îles et de La Rochelle fin mai, et enfin la célébration de l'anniversaire des 30 ans de l'association à la mi-juin qui fournira encore une occasion de se rencontrer.

 
PUBLIÉ LE 12/12/2012 09:39   G.D.
 
Enci donne une seconde vie aux bidons
 

 
Pour l'instant, Enci emploie trois personnes./DDM.G.D.
 
Sept ans après la fermeture de l'entreprise Renov'Embal qui les employait, Julien Pibernat a embauché Yannick Françès pour créer la sienne avec son épouse Emilie, dans le même secteur d'activité. «Un secteur d'avenir car l'heure est à la revalorisation des matières et au recyclage. C'est même indispensable pour assurer un futur», explique Julien Pibernat qui a ouvert Enci (entreprise de nettoyage de cuves industrielles) l'été dernier en lieu et place des transports Crozes, rue de l'Artisanat, à deux pas de la station d'épuration. «Sa capacité à s'adapter à notre demande a été primordiale. Sans eux, sans leur volonté d'élargir leur rayon d'action, nous n'aurions pas pu y arriver. D'entrée, nous avons signé une convention avec la Régie des eaux qui a mis à notre disposition un matériel qui échantillonne nos rejets tous les demi-mètre-cubes».
 
Enci, comme six autres entreprises du même genre en France, est donc spécialiste dans la collecte, le lavage et la remise sur les circuits de conteneurs de 1 000 litres comme de fûts de 30 à 220 litres, en plastique ou métal, souillés mais non toxiques.
 
«Ils proviennent surtout de la grosse industrie, du chimique, du bio, de l'alimentaire, du pharmaceutique, de l'industriel. Chacun est lavé et est recyclé pour une deuxième vie dans son secteur. Nous avons aujourd'hui des capacités de lavage de 60 cuves par jour. Celles qui sont usagées ou détériorées passent au pilon puis repartent dans la filière de la revalorisation des matières». L'objectif annoncé de l'entreprise graulhétoise est de réduire l'impact environnemental des emballages sur son territoire.

 
PUBLIÉ LE 12/12/2012 09:40   
 
Lavaur : Victoires à Graulhet pour les jeunes de l'ASV
 

 
Historique pour les équipes de l'ASV. Les Balandrade et les Teulière l'emportent sur les terres graulhétoises.
 
Dans un derby qui s'est déroulé dans de bonnes conditions météo et un état d'esprit irréprochable, les Balandrade sont venus à bout du voisin graulhétois grâce à la réussite de son buteur sur un score à l'ancienne de 9 à 0 pour l'ASV. Comme le précisaient les coaches vauréens après la rencontre, «le spectacle n'était certes pas au rendez-vous mais notre équipe est en progrès car la saison dernière nous ne l'aurions peut-être pas emporté ainsi». Il ne reste plus qu'à préparer le dernier rendez-vous pour 2012 qui aura lieu aux Clauzades, à 48 heures du réveillon de Noël, face à Blagnac.
 
Moins de 17 ans (Teulière). C'est à Graulhet que les Teulière ont terminé l'année 2012 par une victoire probante. Ils sont restés concentrés jusqu'au bout pour empocher le premier bonus offensif de la saison grâce à trois essais. Un score final de 24 à 0 qui leur permet de rester en course pour la qualification. Exempts lors de deux dernières journées, ils peuvent désormais préparer sereinement la phase retour qui débutera le 12 janvier 2013 par la réception du FCTT.

 
PUBLIÉ LE 13/12/2012 03:49    
 
Leila Acherar a séduit
 

 
Dimanche dernier, le Forum accueillait Leila Acherar, docteure en sciences de l'éducation, pour une conférence intitulée : «Femmes, islam et laïcité». Cette conférence constituait le temps fort d'un banquet républicain organisé par le comité laïque tarnais avec le soutien de la commune de Graulhet, du département du Tarn et de la région Midi-Pyrénées. La convivialité du repas était agrémentée par l'animation du groupe Fiesta de l'Amicale laïque de Graulhet.
C'est devant plus de deux cents convives que Leila Acherar est intervenue, suscitant l'intérêt de tous, sa qualité de femme algérienne donnant à son propos un éclat tout particulier. Leila Acherar a mis en exergue la place centrale qu'occupe la femme dans nos sociétés et a appelé l'auditoire à réfléchir sur cette réalité fondamentale qui constitue la clef du bien-vivre ensemble au cœur de la laïcité.

 
PUBLIÉ LE 13/12/2012 09:39    J.-C. C.
 
Des commerces sous haute sécurité
 

 
Élus et forces de l'ordre ont répondu aux questions des commerçants. /Photo DDM, J-C C
 
Une cinquantaine de commerçants ont participé, lundi dernier, à la réunion qui s'est tenue à l'initiative des élus de Graulhet et Briatexte, en association avec la gendarmerie. Après un tour d'horizon sur l'année écoulée et l'explication du dispositif mis en place pour les fêtes, un rappel des règles essentielles pour se prémunir contre les vols et escroqueries a été présenté par l'adjudant-chef Gilles Faure, correspondant sûreté de la gendarmerie de Graulhet. «Nous intervenons ici en prévention technique de la malveillance. Nous proposons d'aller chez les commerçants pour repérer les faiblesses de leurs commerces. Bien entendu, ce diagnostic oral est gratuit», souligne l'adjudant-chef Gilles Faure qui est sur le territoire le relais du référent départemental en terme de sécurité.
 
Lors de cette réunion, chacun a pu faire part de ces inquiétudes et des spécificités propres à son commerce pour que la gendarmerie les prenne en considération.
 
«Comme chaque année et sur chaque territoire, les forces de gendarmerie adoptent un dispositif particulier en cette période de fêtes pour assurer la quiétude de la population et surtout des commerçants. Le canton de Graulhet voit depuis quelques jours ses rues et ses commerces sous haute sécurité», explique le lieutenant Bertrand Collot qui commande la brigade autonome de Graulhet. Et l'officier de poursuivre : «Dans cette période qui suscite convoitise et multiplication des transactions nous assurons, avec un déploiement de forces visible et conséquent, la sécurité de tous mais cela sans délaisser nos missions quotidiennes».
 
Un important dispositif de surveillance est ainsi mis en place pendant plusieurs semaines aux abords des commerces de proximité et zones commerciales. L'objectif est à la fois d'échanger étroitement avec les commerçants et surtout de prévenir toutes velléités des délinquants.

 
PUBLIÉ LE 14/12/2012 07:50    Jean-Claude Clerc
 
La place Jean Moulin inaugurée demain
 

 
Les commerçants du cœur de ville sont ravis par le réaménagement de la place. /Photo DDM, J-C C .
 
C'est demain samedi 15 décembre que sera inaugurée la nouvelle place Jean-Moulin à 17 heures. À l'issue de ce chantier d'un montant de 25 000 euros TTC, réalisé en partie en régie, la place offrira une esplanade, un square et un stationnement aux normes. Le bitume a été décapé, les cuves enterrées ont été déplacées mais les superbes pins parasols maintenus.
 
«Contrairement aux apparences, seules des places de stationnement ont été enlevées. Les places précédentes étaient étriquées et quatre places ont disparu à cause des normes qui vont permettre aux automobilistes de sortir de leurs véhicules plus facilement», explique Guy Peyre, adjoint au maire en charge des travaux.
 
Mais au-delà de l'aspect technique, cette rénovation s'inscrit surtout dans le cadre d'un réaménagement du cœur de ville.
 
Animations
Les commerçants de ce secteur ont d'ailleurs créé leur association pour le dynamiser. «Commerçants et artisans graulhétois» a à sa tête deux vice-présidents Daniel Sannou et Pascal Marieu qui confie : «Au début on va essayer de gérer le centre-ville. Mais il faut trouver du temps pour gérer tout cela en plus de nos commerces».
 
Le bureau est complété par les deux opticiens de la rue Jean-Jaurès, Bertrand Warlop, trésorier et Morgane Calron, secrétaire.La première des animations débute demain. «Jusqu'au 25 décembre nous organisons un jeu, nous offrirons des tickets pour le manège qui sera installé sur la place. Le dimanche il y aura un clown et le Père Noël proposera de faire des photos avec les enfants gratuitement, il y aura aussi des chalets», explique Daniel Sannou qui précise : «Le premier week-end l'ACPG proposera vin chaud, marrons grillés et voyage en calèche».Les fêtes passées, dès le mois de janvier, l'Association des commerçants et artisans poursuivra son œuvre en élargissant son cercle à de nouveaux membres. «Ce sera alors à nous d'être convaincants avec notre projet», conclut Daniel Sannou.

 
PUBLIÉ LE 14/12/2012 09:37    
 
Bourse aux jouets : dans la moyenne
 

 
Encore beaucoup de travail durant une semaine pour les bénévoles de l'Agécos.
 
La bourse aux jouets et cadeaux de Noël, organisée la semaine dernière par l'Agécos, a eu autant de succès que celle de l'an dernier. Durant deux jours, la grande salle du foyer Léo-Lagrange n'a pas désempli de parents en quête de bonnes affaires avant les fêtes. De quoi mobiliser les bénévoles de l'association. Ils étaient 115 vendeurs qui ont proposé 2 271 articles divers dont 1 247 ont trouvé acquéreur à un prix de 2,27 € de moyenne. Soit 55 % des articles vendus contre 54 en 2011. La prochaine bourse de printemps aura lieu courant mai 2013.

 
PUBLIÉ LE 14/12/2012 09:37   
 
Casimir Ferrer à la Ola
 

 
L'artiste Casimir Ferrer animera le samedi 12 janvier, de 9 heures à 17 heures, dans la salle de l'association, un atelier à l'attention d'élèves de tous niveaux de la OLA et prodiguera ses précieux conseils. Cette journée s'adresse à tous les adhérents mais la priorité, si le nombre d'inscrits est trop important, sera donnée aux élèves des cours de Béatrice Auriol et d'Antoinette Conjat. Ce cours exceptionnel est prévu pour un groupe de 10 à 15 personnes. Il sera décidé plus tard si la mise en place d'une deuxième journée est judicieuse, dans le cadre d'une journée qui pourrait être ouverte aux non-adhérents. 

 
PUBLIÉ LE 15/12/2012 03:47  
 
Exposition: à la rencontre de l'Asie à la Far
 

 
Pour faire attendre les fêtes et la prochaine exposition de l'association, les locaux de la Far (Fédération des artistes régionaux), rue du Général-Sudre, accueillent jusqu'au 22 décembre, une exposition vente «à la rencontre de l'Asie». Une présentation de créations artisanales certifiées authentiques, en provenance directe de l'Empire du Milieu, du Pays Rouge, du Japon, de Chine, du Vietnam, du Cambodge et de Thaïlande. À voir les estampes, les gravures, les statuettes, les ombrelles et autres instruments de musique, parfaits pour des cadeaux des Noël étonnants.

 
PUBLIÉ LE 15/12/2012 03:50    G.D.
 
Un livre hommage à tous les poètes graulhétois
 

 
Les poètes d'aujourd'hui ont pris la suite des grands auteurs graulhétois./Photo DDM.
 
«Ce recueil est l'occasion de rendre hommage aux poètes souvent méconnus et à leur œuvre dont une partie est consacrée à la ville ou à sa région». Jean Paul Aymès, le président de Poètes sans Frontières, présente depuis quelques jours «Balade à travers la poésie graulhétoise, un livre né de l'initiative de son association et du comité culturel.
 
De 1880 à nos jours, tous les poètes locaux ont leur paragraphe. Il y a ceux qui chantaient l'âme de Graulhet dans le patois ou la graphie des autochtones pour être compris, comme de docteur de Pémille, Achille Manavit, Paul Calvignac, Philémon Andrieu ou Laurent Escribe. Plus tard, Georges Vergnes, Marcel Viguier, Léon Rouyre le poète-pompier et Hervé Quinté ouvriront les vers de la poésie moderne. À la création de l'Eveil artistique, se révéleront Marcel Pélissou, Marguerite Palus, Paul Bonnet, Adrien Duroc, plus ou moins fidèles ou dissidents de la rime.
 
Avec d'autres accents, Jeanne Calvel-Galinier, Paulette Bogdel, Yvette Clauss, Henry Manavit qui a écrit la préface, Gabriel Rouyre et Yves Coulon reprendront le flambeau. Une place de choix est laissée à Georges Spénale, le président européen qui n'a eu cesse de magnifier Graulhet et son Tarn. En passant par le talent reconnu de Raymond Fau et Jean-Pierre Bonsirven, on en vient aux Poètes sans Frontières, tous ceux qui aujourd'hui forment la pléiade locale sous l'impulsion de Jean-Paul Aymès et qui donnent rendez-vous à leurs fidèles tous les printemps pour l'éclosion des nouvelles poésies.
 
Le livre est en vente chez Sannou, Maison de la Presse ou tabac-journaux St-Pierre, au prix de 8€.

 
PUBLIÉ LE 15/12/2012 09:20    Propos recueillis par J-C Clerc
 
Tarn & Dadou : Claire Fita démissionne
 

 
Claire Fita a mûrement réfléchi sa décision./Photo DDM, J-C C.
 
Claire Fita, adjointe au maire de la commune de Graulhet et vice-présidente de la communauté des communes Tarn et Dadou, a annoncé sa démission de cette dernière fonction.
 
Qu'est-ce qui vous a conduit à démissionner de la vice-présidence de la communauté des communes ?
 
C'est avec une certaine émotion que j'ai pris cette décision après cinq années d'un travail passionnant au service de la politique de l'habitat du territoire. J'ai pris cette décision pour deux raisons. La première raison est la nécessité de retrouver du temps afin d'atteindre de nouveaux objectifs professionnels. La seconde est le fait que je ne serai candidate à aucun scrutin à l'issue de mon mandat d'adjointe municipale.
 
Dans quel état d'esprit vous trouvez-vous ?
 
Je remercie Pascal Néel, président de la communauté de communes, pour la confiance qu'il a accordée à la jeune élue que je suis. Je remercie aussi l'ensemble des élus de la communauté de communes pour leur implication à mes côtés dans la réalisation de projets structurants en termes d'habitat. Et enfin, je remercie les techniciens de la collectivité.
 
Allez-vous, en revanche, poursuivre votre mission de maire adjointe aux finances ?
 
Les Graulhétois peuvent être convaincus que je reste déterminée à travailler pour eux avec la même implication et le même engagement que je déploie depuis mars 2008 dans le cadre de mon mandat d'adjointe municipale.

 
PUBLIÉ LE 16/12/2012 03:47    
 
Des performances et des animations
 

 
Juliette Sénégats aux «médailles du Toac».
 
23 gamins de 9 à 12 ans ont fait le déplacement à Toulouse pour participer à la première journée des médailles du TOAC.
 
Comme d'habitude la journée a été très longue, mais elle en valait le coup. Edgar Vaslet, Gaelle Bardou, Olivia Sicard et Emile Bernard chez les poussins se sont très bien classés en progressant fortement sur toutes leurs nages. Du coté des benjamins Thomas Reygasse, Guillaume Baron et Ismaël Tabouche ont bien joué leur rôle de leader du groupe et se sont positionné de façon favorable pour la prochaine étape. Samedi dernier, encore beaucoup de monde au centre nautique pour la 20ème participation du club à la cause du Téléthon. 220 participants et 244 km nagés par l'ensemble des enfants, adultes et aquagymnastes présents. Les diverses animations et le résultat positif de l'après-midi ont ravis les organisateurs. Dans le même temps 3 licenciés représentaient le club au championnat régional d'hiver à Castres.
 
Camille Guiraud explose son 100 mètres dos en améliorant de 3 sec, avec la légère déception d'échouer à 4 dixièmes de la qualification aux inter-régions. Laura Pau progresse elle aussi mais sur 200 4 nages et en crawl. Enfin Adrien Causse passe à côté de la grille de qualif pour quelques dixièmes.

 
PUBLIÉ LE 16/12/2012 03:49  
 
Travailleurs retraités : les 260 colis de Noël sont distribués
 

 
Le bureau de l'association distribue les colis durant trois jours. /DDM.G.D.
 
En 1954, un adhérent de l'association des Travailleurs Retraités, avait droit à un kilo de nouilles et un kilo de sucre en morceaux pour colis de Noël. Près de 60 ans plus tard, l'arrivée du nouveau président Jean Louis Vaissière, a renouvelé la composition du colis resté longtemps alimentaire. Il est désormais festif, avec dans un coffret-cadeau, quelques spécialités du Sud Ouest agrémentées de deux bouteilles de nobles étiquettes. «Pour un montant d'achats identique» S'empresse de préciser le trésorier. Au total, 260 colis ont été ou vont être distribués, le mardi 18 et jeudi 20 décembre. «Tous les adhérents viennent le chercher. D'ailleurs il y en a la moitié qu'on ne voit qu'à cette occasion et lors du renouvellement de la cotisation». Constate J. Louis Vaissière. Après les fêtes les Travailleurs Retraités reprendront le rythme de leurs activités quotidiennes, au local de l'avenue Gambetta, avec jeux, cartes et lotos.
 
Le 8 janvier ils se retrouveront pour la galette des Rois, puis au printemps pour une sortie en Dordogne, cet été pour une journée de plein air à la Courbe, et si tout va bien, en octobre pour une grande sortie parisienne.

 
PUBLIÉ LE 17/12/2012 03:45  
 
Amicale Laïque : le Père Noël à la maison, les enfants en vacances
 

 
La pièce principale ou le Père Noël va pouvoir se reposer après les fêtes.
 
Quatre jours complets. Il aura fallu tout ce temps à l'équipe d'animation de la maison de l'enfance de l'Amicale Laïque à Victor Hugo, pour réaliser les décors et installer la maison du Père Noël. Un logis qui se décline en hall d'entrée, en atelier animé, et en salle à manger avec feu de bois dans la cheminée. Une animation réalisée dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (Cucs). Les lieux seront bien sûr visités par les enfants de l'école et des centres de loisirs qui ouvriront leurs portes pour les vacances. Elles débuteront le 24 décembre avec un grand jeu «A la découverte de Graulhet». Le mercredi 26, les petits iront assister au spectacle Lasidoré à l'Auditorium. Pour le reste, le programme annonce des jeux, des goûters, des sorties et pour conclure, la participation au vernissage de l'exposition «Il était une fois Graulhet» à la maison de retraite du Pré Millet.

 
PUBLIÉ LE 18/12/2012 09:36   J-C C
 
«Le tour du monde dans nos assiettes»
 

 
La cuisine du centre social, lieu d'échanges de savoirs et de convivialité./Photo DDM, J-C C.
 
Le dispositif «Déclic» permet de donner les bases préalables à un accompagnement ou une formation à des jeunes de moins de 25 ans. Durant deux mois, neuf jeunes adultes demandeurs d'emplois ont suivi une préparation mêlant culture générale ou éducation à la santé et à la citoyenneté avec en point d'orgue un travail commun, la préparation d'un repas.
 
«Ce projet commun a été défini par les stagiaires. Cette action leur montre qu'il leur est possible de mener un projet du début à la fin et que, même s'ils ont parfois été en situation d'échec, ils sont capables d'aller jusqu'au bout», explique Olivia Baylac, formatrice à l'IRFA sud.
 
Après une période durant laquelle les stagiaires ont pu, entre autres, bénéficier d'une période d'immersion en entreprise pour reprendre contact avec le monde du travail, l'heure a été à l'élaboration de ce projet collectif.
 
«Cuisine, entraide et interculture ont été les maîtres-mots de cette action. Les stagiaires ont choisi les recettes, géré le budget, réalisé la décoration et bien entendu cuisiné», souligne Sylvie Barberan, coordinatrice pédagogique à l'IRFA sud qui précise : «Les neuf stagiaires du dispositif ont réalisé tout cela eux-mêmes».
 
Dégustation
Sur les murs du centre social des panneaux réalisés par les stagiaires reprenaient des éléments historiques ou culturels des six pays choisis pour ce tour du monde culinaire, la France, le Mexique, l'Algérie, l'Italie, le Japon et les Etats-Unis. Quant au repas, il a pu être dégusté par les convives qui ont accompagné le projet, qu'ils fassent partie du centre social, de ses cours d'alphabétisation ou encore de la mission locale qui a conduit les jeunes jusqu'à cette action.Après ce moment de vie en commun chacun pourra poursuivre son parcours vers une formation professionnelle ou la reprise de ses études.

 
PUBLIÉ LE 18/12/2012 09:36  
 
Un nouveau président à l'Agora
 

 
Yves Ferrié, nouveau président de l'Agora./Photo DDM.
 
Yves Ferrié est le nouveau président de l'Agora. Le conseiller à la chambre agricole du Tarn âgé de 40 ans est arrivé à Graulhet il y a une douzaine d'années.
 
«Je me suis engagé à la régie de territoire pour contribuer au bien être des habitants de Graulhet», explique-t-il. Au bureau depuis plusieurs années, il découvre cependant la fonction de président. «Il se passe énormément de choses à l'Agora. Heureusement, je peux compter sur une équipe de salariés qui se démènent énormément», conclut-il.

 
PUBLIÉ LE 19/12/2012 08:09    G.D.
 
Jérôme Viguier dénonce les illuminés de Bugarach
 

 
Jérôme Viguier dans une grotte à Bugarach.
 
«À l'approche du 21 décembre les médias ne cessent de parler du pic de Bugarach considéré comme piste d'atterrissage d'ovnis ou de vortex géants qui sauveraient les personnes qui se trouveraient sur place ce fameux jour d'apocalypse annoncé par plusieurs prophéties. Ça me fait sourire. L'affaire est surdimensionnée, et ceux qui l'ont provoquée, des illuminés… mais intéressés». Depuis 2006 Jérôme Viguier, gardien du stade de la Jonquière, explore, presque tous les week-ends, les cavités du Bugarach, passionné par la chasse aux trésors et notamment celui de Rennes-le-Château qui se situe à quelques kilomètres. «À ce titre, j'ai été contacté par NT1, M6 ou la chaîne allemande Der Spiegel pour réaliser des reportages à Bugarach et notamment, un réalisateur de film, Richard Stanley, pour son film-documentaire «L'Autre Monde», qui sortira en France mi 2013».
 
Que dire du Bugarach et de son lien avec la fin du monde annoncée ? «Il y a beaucoup de sottises sur le net. Il y aurait un garage à soucoupes sous le Bugarach, les avions ne pourraient pas le survoler et l'on ne pourrait pas le monter avec des appareils électroniques. Il faut savoir que j'ai passé de nombreuses nuits au sommet du pic, que j'y ai réalisé plusieurs vidéos et photos : vous pouvez les voir sur mon site www.viguierj.com. Le 21 décembre 2012 je ne serai pas à Bugarach, mais chez moi devant la télé. Par contre, j'ai mené ma petite enquête et je crois que l'alignement des planètes annoncé aura des effets et devrait perturber les technologies les plus pointues».

 
PUBLIÉ LE 19/12/2012 09:40  
 
Personnel communal : des retraités et des médaillés
 

 
Les médaillés pour 30 et 35 ans de service.
 
La soirée du comité social de la mairie, présidé par Denis Mourgues, à laquelle ont pris part Claude Fita le maire, les élus et le personnel communal, a permis comme chaque année de faire le bilan de douze mois de service auprès de la population, et aussi de décerner les médailles et honorer les départs à la retraite. Partent à la retraite : Martine Languillon (communication), Françoise Roques (comptabilité), Jacqueline Roques (état civil), Viviane Mazars (comptabilité) et Henri Anglès (festivités). Ont reçu la médaille de 35 ans de service : Philippe Alquier et François Pascal. Ont été décorées de la médaille des 30 ans de service : Anne-Marie Jardry, Françoise Paradis, Alain Bias et Christian Delfaut. Ont reçu la médaille des 20 ans : Francine Delbosc, Hélène Francès, Stephane Olivier et Jean-Thierry Pujol. La soirée s'est poursuivie autour du buffet garni et en musique.

 
PUBLIÉ LE 20/12/2012 03:51   
 
Un beau Noël pour Sylvie
 

 
C'est à Graulhet qu'a été gagné le voyage aux Baléares du jeu «Noël magique». Pendant dix jours La Dépêche s'est mobilisée avec les commerçants du département pour offrir un Noël magique. Le hasard qui fait bien les choses a voulu que Sylvie Raynal gagne ce superbe cadeau. «C'est ma sœur qui est habituée à venir chez Stephanie's. Elle m'a offert un jeans et j'ai eu en prime une belle surprise après avoir gratté le ticket» explique-t-elle, ravie. C'est en compagnie de son fils qu'elle passera huit jours et sept nuits aux Baléares sous le soleil. Un très beau cadeau de Noël.

 
PUBLIÉ LE 20/12/2012 07:44    
 
La place Jean-Moulin inaugurée
 

 
Claude Fita s'est félicité de cette réalisation.
 
Une centaine de personnes a participé à l'inauguration de la place Jean-Moulin dans l'ambiance toute particulière qui règne dans les rues commerçantes à l'orée des fêtes de fin d'année. Calude Fita, maire de la ville, était entouré d'adjoints et de conseillers municipaux ainsi que de Daniel Sannou, co-président de l'association «Cœur de ville - commerçants et artisans graulhétois», de l'architecte et d'entrepreneurs ayant œuvré sur cette place.
 
Ce n'est pas un simple ruban tricolore qui a été coupé pour l'occasion, avantageusement remplacé par l'illumination de cet espace.
 
Il confiait : «Cette très belle place moderne, plus claire, plus agréable à vivre, nous la devons à l'action déterminée des architectes, des entreprises et des services techniques de la ville que je veux remercier ce soir.Je me réjouis de la qualité esthétique de cette réalisation. Je crois que cela participe à donner à Graulhet un nouveau visage» s'est félicité l'élu avant de rapeller à l'auditoire l'ensemble du projet : «La municipalité a engagé depuis 2008 une action de reconquête des espaces urbains qui longent les berges du Dadou, du Pont Vieux au Pont des Voûtes, en passant par l'éco quartier d'En Gach. Le cœur de ville qui s'étend de la Place du Jourdain au carrefour Saint-Projet, en passant par le quartier médiéval est eu sein de ce périmètre et bénéficie d'une attention particulière».
 
L'élu a aussi profité de cette occasion pour annoncer que «pour mener à bien ce projet, la ville va ouvrir un lieu unique, rue du Verdaussou pour rassembler les services animer le «Cœur de Ville» dans un esprit de proximité» .

 
PUBLIÉ LE 20/12/2012 09:41   
 
LaSiDoRé en spectacle de Noël
 

 
La troupe Lasidoré, pour un moment de détente et de bonne humeur.
 
La troupe LaSiDoRé veut faire partager une information de la plus haute importance. «C'est un grand scoop; Les Mayas se sont trompés sur leur prédiction sur la fin du monde. On sait, c'est difficile à croire, mais c'est vrai! Nous, LaSiDoRé, nous nous sommes renseignés et la fin du monde ne se produira pas le 21 décembre 2012, comme les Mayas pensaient… mais le 23 décembre 2012 !! Eh oui, leurs calculs n'étaient pas exacts» affirme Maïca qui dirige la troupe avec André.
 
«Et aussi, ils se sont plantés sur l'endroit qui sera épargné de la destruction du monde… allez au pic du Bugarach dans l'Aude si vous voulez, nous, on vous conseille plutôt de vous diriger vers ces coordonnées GPS : N 43° 45' 40» E 1° 59' 16» Comment ? Vous ne savez pas où ça se trouve ? Vous n'avez pas de navigateur GPS ni d'ordinateur, tablette ou portable connectés à l'Internet ? C'est à l'Auditorium de Graulhet.
 
Venez tous vous réfugier le dimanche 23 décembre 2012 à l'Auditorium de Graulhet à 15h30.
 
Et pour fêter que nous serons les seuls survivants de cette terrible catastrophe, ous, LaSiDoRé, nous allons vous enchanter avec un joli spectacle de Noël !! Avec pièce de théâtre, chants, rires, et bien d'autres surprises».
 

 
PUBLIÉ LE 21/12/2012 03:50    | La Dépêche du Midi | 
 
Préfète et sous-préfet ont visité le canton
 

 
Josiane Chevalier, préfète du Tarn et Jean-Yves Chiaro, nouveau sous-préfet de Castres, ont effectué un déplacement cantonal dans le Graulhétois. Il les a conduit à visiter l'entreprise Weishardt, quatrième producteur mondial de gélatine qui propose une large gamme de produits traditionnels issus de peaux de porc, de bovins ou de poissons destinés à toutes applications pharmaceutiques, alimentaires ou techniques. Le passage à la gendarmerie a été l'occasion de faire un point sur les résultats de la brigade autonome depuis le début de l'année. «Deux cinquièmes des crimes et délits ont été résolus et un vol sur cinq», s'est félicité le lieutenant Collot, poursuivant : «Vingt incarcérations ont été réalisées. Nos objectifs sont de donner l'espace public à la population grauhétoise, de faire baisser le sentiment d'insécurité, de maintenir un niveau de délinquance faible sur le reste de la circonscription et d'éviter les transferts des actes délictueux».
 
L'après-midi s'est conclu par une visite de l'Agora avec un passage aux ateliers de la rue Marcel Pagnol, puis du siège de la régie de territoire pour conclure avec une visite du Foyer Léo Lagrange.

 
PUBLIÉ LE 21/12/2012 03:51   
 
Un coup de pouce pour les personnes handicapées
 
Maryse Escribe, élue et militante associative./Photo DDM.
 
Maryse Escribe est très attachée à sa mission autour du handicap. «C'est quand on se retrouve confrontée au handicap, c'est quand on le vit au quotidien, que ce terme devient concret et qu'il ne nous laisse plus indifférents.
 
On a aussi un œil différent sur la personne handicapée», martèle la conseillère municipale qui est par ailleurs présidente de la CDAPH (Commission des droits de l'autonomie des personnes handicapées) et de l'ADDAH (Association de défense des droits des accidentés et handicapés).
 
Un quota de places de stationnement pour personnes à mobilité réduite a également été instauré de 3,8 %, largement supérieur à celui préconisé par la loi qui est de 2 %.
 
Le conseil municipal a aussi voté les dispositions de l'article 1411-II-3 bis du Code Général des impôts, qui prévoient la possibilité pour les personnes handicapées et invalides de bénéficier d'un abattement à la base sur le montant de la taxe d'habitation de leur résidence principale.
 
Les personnes susceptibles de bénéficier de cet abattement peuvent se procurer ce document auprès du Trésor Public ou au Centre communal d'action sociale.

 
PUBLIÉ LE 21/12/2012 09:57    J-C.C
 
Ecole d'En Gach : la maternelle déménage
 
La visite du chantier de l'école d'En Gach. /Photo DDM.
 
Les travaux de réhabilitation et d'extension de l'école maternelle d'En Gach ont été achevés cet été et l'école maternelle a fait sa rentrée dans ses nouveaux murs. Du côté de la maison de l'enfance, la construction a repris mi-octobre et le déménagement de l'école primaire va pouvoir avoir lieu.
 
Début novembre, les services de la mairie ont rencontré le directeur de l'école d'En Gach, Yves Chapron pour planifier le déménagement de l'école primaire. Les sept classes seront réparties ainsi à compter de janvier : une classe investira l'école maternelle, trois autres s'installeront dans les bungalows et les trois dernières déménageront dans la Maison de l'enfance achevée.
 
Le démarrage général de la réhabilitation de l'école primaire devrait donc débuter en janvier. Ces travaux consistent en la reprise des murs extérieurs afin de créer une uniformité des bâtiments sur l'ensemble du site et des travaux intérieurs de mise en conformité et d'embellissement. Ils comprennent aussi la réalisation d'un ascenseur.
 
Ce chantier devrait s'achever l'été prochain. La période estivale permettra de finaliser les travaux de voirie, de reprise de la cour de récréation et l'entrée du groupe. Ainsi, chaque bâtiment (école maternelle, école primaire et maison de l'enfance) retrouvera sa vocation initiale dès la rentrée.
 
Calendrier : Mi-décembre, réception de la maison de l'enfance et commission de sécurité et déménagement de l'école primaire ; Début janvier, démarrage de la troisième tranche de l'école d'En Gach ; juin à août ; réalisation des extérieurs (voirie, aire de jeux, entrée, etc.) et finitions diverses.

 
PUBLIÉ LE 21/12/2012 09:57   
 
Mathieu, l'heureux gagnant d'une télévision
 
Mathieu et M.Peiret au bar-restaurant L' Aviation avec le lot./DDM.
 
Le jeu Noël magique, organisé du 28 novembre au 7 décembre par La Dépêche du Midi, aura donc fait plusieurs centaines d'heureux et aura largement contribué à la magie de Noël. Félicitations à Mathieu Reygasse qui a eu la chance de gratter un ticket gagnant en déjeunant au restaurant L'Aviation à Graulhet, et qui s'est vu remettre un téléviseur LED 82 cm par M. Peiret, responsable du bar-restaurant L'Aviation.

 
PUBLIÉ LE 22/12/2012 03:47   
 
Football : le Père Noël est passé au Benfica
 

 
Le Père Noël est passé à l'école de foot du Benfica, pour la première fois dans les nouveaux locaux du club de la Ventenayé. Les 70 enfants de l'école dirigée par Charly Lapeiro ont reçu des jeux de maillots de la part de la Communauté de communes Tarn et Dadou ou des coupe-vent offerts par le Benfica. L'occasion était idéale pour le président Antoine Da Silva, le président des supporters Paul Gouveia et le directeur sportif José Calisto de féliciter les cinq sections et leurs éducateurs avec une mention pour le trio arbitral qui a intégré cette saison un jeune arbitre, Dinis Rodriguès, aux côtés de Paulo Dos Santos et Medhi Kaouane.

 
PUBLIÉ LE 22/12/2012 03:47  
 
Forum : le réveillon des supporters presque plein
 
Tous les supporters, conjoints et conjointes seront sur le pont pour le réveillon.
 
L'Amicale des supporters du Sporting organise le lundi 31 décembre le réveillon de la Saint-Sylvestre au Forum. Il sera animé comme l'an passé par l'orchestre d'Yves Frayssinet et son prestige musette-variété avec ses huit éléments. Prix du repas (lunch servi à table) 38 €. Pour l'occasion, une quarantaine de bénévoles seront sur le pont en tenue de soirée. Un réveillon qui attire chaque année des amateurs de belles soirées de tous les coins du département. Il reste quelques places et il est urgent de les réserver.

 
PUBLIÉ LE 22/12/2012 09:15    G.D.
 
Il dépoussière les cartes de vœux
 
Olivier Hooge présentera ses cartes de vœux à l'entrée d'Intermarché ce week-end et le week-end prochain.
 
Pas de paysage enneigé, de biche et de lutins. Les cartes de vœux d'Olivier Hooge se déclinent en six thèmes, du design au funny en passant par le traditionnel revu et corrigé par ce graphiste de 42 ans, auto-entrepreneur, installé depuis 6 mois à Graulhet. «Le papier a encore de l'importance. C'est un support qui reste, pas comme les e-mails qui s'effacent…» Ces séries inédites sont donc toutes des créations personnelles, nées de l'imagination et des souvenirs d'une vie antérieure passée à arpenter la planète. Olivier Hooge a fait les Beaux-Arts à St-Luc en Belgique, puis s'est installé 15 ans à Paris et a travaillé comme graphiste indépendant pour les plus grosses boîtes nationales de publicité. En début d'année, il est passé par Graulhet.
 
«Tout m'a plu ici et j'ai décidé de m'installer .»
 
Il a donc créé Cartopack, une société qui réalise tous les supports, de la carte de visite au 4x3, en passant par les sites et les mails personnalisés en s'adaptant à toutes les idées, à toutes les demandes. «Mon travail, c'est 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Il n'y a pas de moment ni d'heure légale pour la création. Je suis à l'écoute permanente du client .» Un métier auquel font appel les commerces de proximité comme les grandes firmes nationales. Déjà, les premiers clients graulhétois ont reconnu le talent d'Olivier Hooge.

 
PUBLIÉ LE 23/12/2012 03:46    
 
Des vacances pour découvrir la ville
 
Les vacances c'est aussi l'occasion de préparer des spectacles.
 
A partir de lundi et durant les deux semaines de vacances de fin d'année , la maison de l'enfance de l'amicale laïque de Victor Hugo, ouvre ses portes aux enfants de CP à CM2 sous la direction d'Hackym Khattou et de son équipe d'animateurs. De 7h 45 à 18h 15 avec possibilité de cantine à midi.
 
Un ramassage sera assuré sur les maisons de l'enfance de Crins, Albertarié et En Gach.
 
Au programme de ces journées, la découverte avec un œil différent de Graulhet à travers des jeux, des balades, mais encore, des sorties au marché de Noël de Toulouse, au spectacle de Lasidoré, au cinéma, des passages en cuisine pour la préparation d'un repas de fête, et pour finir, le vernissage de l'exposition «il était une fois Graulhet» à la maison de retraite du Parc.

 
PUBLIÉ LE 25/12/2012 03:47    
 
La voie verte est en marche
 
Le pont Vieux fait partie des charmes des berges du Dadou.
 
Le sentier des berges du Dadou est aujourd'hui en voie d'achèvement et les derniers tronçons seront réalisés courant 2013. Dans quelques mois ce seront plus de 2km de parcours qui seront proposées pour se déplacer autrement, en toute sécurité et renouer avec la rivière.
 
Dans le cadre de «la reconquête des berges du Dadou», l'équipe municipale avec l'appui des services techniques a mis en œuvre la réalisation d'une «voie verte». Le but est de faire de cette promenade des berges du Dadou un axe structurant, un véritable atout pour la ville. Elle permettra aussi de rejoindre deux points de la ville en toute simplicité, de Saint-Jean à la Plaine de Millet, en toute sécurité et se veut aussi un élément clef du «vivre ensemble», valeur chère à l'équipe de Claude Fita, ce lieu étant amené à être un lieu de convivialité autant pour les écoliers ou les mamans qui conduisant leurs enfants à la crèche à venir, que pour les résidents du Pré de Millet, et les utilisateurs de la médiathèque ou du futur cinéma.
 
Le tracé de l'échappée verte (Photo : Mairie de Graulhet)
 
Cette voie sera exclusivement réservée aux cyclistes et aux piétons. La sabline utilisée sera aussi propice au footing. Le sentier sera finalisé avec des tronçons partant du pont des Voûtes au pont Saint-Pierre et de l'avenue de Provence, soit au total plus de 2 km de voies.
 
Avant même sa finalisation une partie est déjà praticable. «Je tiens à remercier la direction de La Poste et tous les facteurs qui ont accepté de revoir leur façon de travailler pour permettre la continuité de ce sentier en bordure du Dadou» tient à souligner Claude Fita. Pour l'heure cette voie verte est impraticable en contrebas du chantier de la Plaine de Millet mais dès les travaux achevés, elle pourra reprendre toute sa fonctionnalité. Si cette promenade sur les berges du Dadou est à la fois agréable, efficace, pratique, bucolique et conviviale, elle permet aussi de découvrir la ville vue de la rivière offrant un nouveau regard sur Graulhet.

 
PUBLIÉ LE 26/12/2012 03:49     
 
L'organisation du spectacle historique se renforce
 
Les membres de l'association pourront utiliser le site de la Bousquétarié pour la réalisation du spectacle historique./DDM.
 
L'ACPG a tenu son assemblée générale dans ses locaux, chemin de Talmié. Dans la foulée, le bureau a également été élu : Alain Huc, président, Francis Auriol 1er vice président chargé de la qualité et de la communication, Eric Marroule 2e vice président chargé de la partie technique, Geneviève Corrazin, secrétaire secondée par Rémy Lacourt, Véro Médale trésorière secondée par José Ramirez, Thérèse Huc responsable costumière secondée par Patricia Arrighi, Jean Louis Valéry responsable animation secondé par Jean Louis Malpel. L'ACPG a participé en 2011-2012 à de nombreuses manifestations graulhétoise, soit physiquement, soit par le prêt de matériel. Ce fut le cas lors du marché de Noël 2011, lors de la Féria, du téléthon 2011. Le conseiller général Claude Bousquet n'a pas manqué de souligner l'exemplarité du travail mené par l'association et le comité départemental du tourisme, notamment lors du salon du tourisme de Toulouse en février 2012. Le maire Claude Fita au nom de Graulhet remerciait l'association de porter haut et loin les couleurs de la ville.
 
L'histoire de l'Occitanie
Il a également assuré l'association du soutien de la commune par la pérennité de la subvention municipale et l'a rassurée sur l'utilisation du site municipal de la Bousquétarié pour la mise en place et la réalisation du spectacle historique. Quand à Marie Claude Ramirez de la FFFSH, elle a remercié l'ACPG pour sa forte implication dans la vie de la fédération et a rappelé que l'obtention pour la troisième fois du label qualité était le fruit du travail en commun de tous les bénévoles et tous les intervenants de l'association. Elle a également informé l'assistance des contacts établis lors du dernier congrès entre la FFFSH et le ministère de la Culture, dont l'objectif est d'obtenir une reconnaissance du label qualité par ce même ministère. Ce fut l'occasion pour le président Alain Huc, également metteur en scène du spectacle de dévoiler les grandes lignes de celui-ci. Si son titre n'est plus un mystère pour quiconque, «Occitanie terre d'histoires» verra se dérouler en deux époques l'histoire de l'Occitanie, avec un fil conducteur inédit, une bande-son entièrement repensée.
 
Plus d'infos sur www.racontemoigraulhet.fr.gd et sur www.occitanieterredhistoires.fr.gd

 
PUBLIÉ LE 26/12/2012 08:51   
 
Derniers galops à Colomiers avant les fêtes
 

 
Pour meubler les cinq semaines sans championnat qui mènent jusqu'au 14 janvier et la réception délicate de l'Etoile Catalane, les Graulhétois ont joué vendredi soir à Colomiers contre les Espoirs de la banlieue toulousaine. Une demi-douzaine de joueurs en contrat professionnels étaient dans le groupe. Côté graulhétois, on avait déplacé un groupe sans quelques joueurs comme Valette, Montels, Bille, Montbroussous ou encore Marcel, laissés au repos, et avec trois ou quatre juniors. La soirée s'est scindée en deux périodes, une séance d'opposition dirigée puis un petit match de rugby. Peu importe le score, l'important était de garder le rythme. Avec un programme sur le physique, les joueurs vont passer les fêtes tranquilles, avec un second match amical prévu le 4 janvier à Graulhet contre d'autres Espoirs, ceux du Castres Olympique cette fois.

 
PUBLIÉ LE 26/12/2012 08:52    
 
Les chronos tombent au meeting Alex Jany
 
Les nageurs au Noël du club avec leurs diplômes./Photo DDM.
 
Dix nageurs du SCG étaient présents à cette grande et longue compétition : 550 nageurs et plus de 2000 engagements.
 
Justine Vaudé, malgré sa convalescence, réalise 1'26''06 lors du 100 nage libre. Emilie Domergue montre sa puissance sur 400 nage libre (7'02''12) alors qu'Alexia Dastugues confirme sa polyvalence 1'18''20 au 100 mètres et 1'38''91 au 100 brasse. Camille Martorel progresse sur 100 nage libre (1'18''65), un 100 papillon bien régulier (1'37''59) et un 200m 4 nages aussi (3'11''08). Charlie Ramboer montre ses qualités et sa volonté, 1'42''91 sur 100m nage libre et 3'43''38 lors du 200 4 nages. Sur les mêmes épreuves, Céline Roques réalise 1'32''62 et 3'31''44. Olivia Sicard, l'unique poussine de la délégation, améliore ses temps sur 50m nage libre (37''52) et 50m brasse (52''94). Les garçons ne sont pas en reste, puisque Guillaume Baron tourne en 1'20''70 le 100m nage libre et en 6'19''36 sur 400. Thomas Reygasse s'améliore également sur 100m nage libre (1'22''97), sur 100 dos (1'32''27) et 100 papillon (1'35''52). Ismaël Tabouche réalise ses meilleurs temps également, 1'21''61 sur 100m nage libre, 1'32''30 au 100 dos et 1'46''38 lors du 100 brasse.
 
22 meilleures performances personnelles ont été établies lors de ce week-end, venant récompenser les efforts fournis pendant ce premier trimestre. L'année s'est terminée avec le Noël organisé pour les jeunes et les moins jeunes. Sortie cinéma, goûter avec gourmandises et visite du Père Noël, remise des diplômes du téléthon, tout était réuni pour que les enfants clôturent 2012 dans la joie et la bonne humeur. Rendez-vous en 2013 pour de nouveaux exploits.

 
PUBLIÉ LE 27/12/2012 03:51  
 
Rénovation des vestiaires à la Jonquière
 
Plaine des Sports de La Jonquière / Photo Simon Rodier
 
Lors de sa dernière réunion en séance publique, le conseil municipal de Graulhet a lancé le projet de rénovation des vestiaires et du bâtiment sportif de La Jonquière, en demandant une subvention D.E.T.R.
 
Sur le site de la Plaine des Sports de La Jonquière, les vestiaires à proximité des terrains sont situés dans un bâtiment ancien dont la couverture dans son ensemble (toiture, charpente) est dans un état vétuste. Ce projet consiste à assurer une réfection totale de la couverture avec un remplacement des poutres, des tuiles, pose de matériaux souples et d'y adjoindre un volet isolation qui garantira une forte diminution de la consommation énergétique tout en améliorant les conditions d'utilisation des vestiaires.
 
La nature de cette opération d'investissement remplissant les critères d'éligibilité à la D.E.T.R, le conseil municipal a donc décidé d'adopter ce projet de requalification de cette structure pour un montant total prévisionnel de dépenses de 126500 euros hors taxes et de solliciter une aide de l'Etat au titre de la D.E.T.R., à hauteur de 50 %, soit 63250 euros.

 
PUBLIÉ LE 27/12/2012 09:49    J-C C
 
Du pain traditionnel en self-service
 
Le premier «CityPan» a été inauguré sur la place Jourdain. /Photo DDM, J-C C.
 
Les Graulhétois et les Grauhétoises ont l'embarras du choix. Près d'une vingtaine de commerces, de la grande surface à la boulangerie traditionnelle en passant par le dépôt, proposent du pain dans la cité du cuir. Cette concurrence pousse à l'innovation avec aujourd'hui l'arrivée en ville du premier «CityPan» du département. Car s'il y en a pour tous les goûts, il n'y a pas de pain frais à toutes les heures. Ou plus exactement il n'y avait pas, puisque le dépôt du Fournil graulhétois , situé sur la place Jourdain, propose désormais un «distributeur automatique de baguettes».
 
«La baguette traditionnelle '' la graulhétoise'' est fabriquée boulevard Georges Rivary où on a créé le seul drive de Graulhet» rappelle Maurice Tissandier, gérant du Fournil graulhétois qui précise que «le dépôt de la place Jourdain restera ouvert le matin. On a a plus de 250 clients ici et près de 800 au fournil».
 
Même si on devra se passer du sourire de la boulangère, la baguette reste aussi bien conservée qu'en magasin. «Tout est géré de façon électronique. Le distributeur est parfaitement isolé et la température et l'hydrométrie dans le distributeur restent constants. C'est pour cela que le pain est toujours aussi frais» explique Philippe Proux chargé du développement de la société des automates du Sud Ouest. Le distributeur sera régulièrement alimenté en pain frais. Quand à une option qui préviendrait le fournil de l'absence de pain «Ce modèle avec un GPRS verra le jour prochainement» confie Philippe Roux qui travaille déjà à la réalisation et à la commercialisation de nouvelles machines pour satisfaire les appétits de tous à toute heure. Mais déjà à Graulhet les fêtards comme les retardataires, et ceux qui travaillent avec des horaires décalés ont à leur disposition un nouveau lieu pour trouver du pain frais à tout heure.

 
PUBLIÉ LE 28/12/2012 03:50   
 
Priorité à la science et à la culture
 
La maison des métiers du cuir est un lieu de patrimoine mais aussi de découverte. /Photo DDM, arch.
 
Lors de sa dernière réunion en séance publique le conseil municipal a approuvé le dossier de Développement scientifique et culturel de la Maison des métiers du cuir et validé son plan de financement prévisionnel au titre de l'exercice 2013.
 
La Maison des métiers du cuir bénéficie d'un potentiel intéressant et d'une pertinence en cohérence avec la richesse du département et de la région en matière de patrimoine industriel. Le projet scientifique et culturel permettrait d'intégrer le réseau des sites liés au patrimoine industriel tarnais et régional et de devenir un lieu qualitatif repéré au sein du pays d'art et d'histoire du vignoble gaillacois. L'heure est pour l'instant à la mise en place d'un prédiagnostic autour de l'inventaire des collections et du projet d'équipement en devenir. Loin de se cantonner au cadre local, le développement est prévu avec de nombreux partenaires et acteurs tels que la Communauté de communes de Tarn et Dadou, la pays Vignoble Gaillacois Bastides et Val Dadou pour une labellisation Pays d'Art et d'Histoire, le Conseil général du Tarn pour une convention technique du service de conservation départementale et la sollicitation du soutien financier du service du développement territorial, mais aussi le conseil régional Midi-Pyrénées dans le cadre de la démarche du projet culturel du territoire et l'association «Science en Tarn» qui a pour objet le développement et la promotion des cultures scientifiques, technologiques et industrielles dans le Tarn. Les membres de l'ancienne association spécialisée dans le cuir, gérante de la Maison des métiers du cuir avant la municipalisation seront aussi associés.
 
Le budget prévisionnel au titre de l'année 2013 a aussi été débattu par les conseillers municipaux. Il propose un montant de dépenses de 21000 euros (études et prestations 17000 euros, fournitures diverses 1000 euros, déplacements, transports 1000 euros, communication 500 euros, valorisation aide matérielle 1500 euros). Les recettes d'un montant égal proviennent quant à elles essentiellement de subventions : conseil régional 3000 euros, conseil général 7500 euros, Tarn & Dadou 3000 euros et autofinancement 7500 euros.

 
PUBLIÉ LE 28/12/2012 10:06   
 
Un réveillon solidaire au foyer
 

 
Un réveillon solidaire sera organisé le 31 décembre à partir de 20h30 au foyer des jeunes travailleurs Léo Lagrange, place du Languedoc. L'an passé ce réveillon solidaire avait réuni près d'une centaine de convives. Le principe immuable en est simple : chaque participant est invité à apporter un plat salé à partager, qu'il ait été acheté ou confectionné. Les organisateurs de la soirée, centre communal d'action sociale, foyer Léo Lagrange, associations caritatives (Secours catholique, secours populaire, Croix Rouge et Restos du cœur) offriront quant à eux boissons et desserts. Ils sont en cela épaulé par des commerçants de la ville qui «jouent aussi le jeu» en offrant à cette occasion des victuailles. Enfin pour que chacun puisse prendre part à ce moment de fête un transport sera assuré par le centre communal d'action sociale et le foyer des jeunes travailleurs - sur inscription - pour les personnes ayant du mal à se déplacer.

 
PUBLIÉ LE 29/12/2012 03:46   
 
Bilan d'une une année de thés dansants et vœux
 
José Paz, malgré une légère baisse de fréquentation, maintient le cap des 35-40 thés dansants dans l'année.
 
Une année de thés dansants vient de se terminer pour l'association des Amis de la Danse, avec un bilan de 36 bals organisés sur 37 qui étaient au programme.
 
Celui du 14 février a été annulé pour cause de neige. «Comme chaque année, faute de disponibilité du Forum, quatre bals se sont déroulés exceptionnellement un jeudi à la place du mardi habituel. Comparativement aux deux années précédentes, la moyenne de fréquentation des danseurs à baissé sensiblement d'une vingtaine de personnes». Constate le président José Paz. «Ce sont 1 150 entrées sur l'année, qui ont bénéficié de l'avantage aux graulhétois du Pass Seniors établi en partenariat avec la commune». Avec toute mon équipe nous remercions tous les danseurs et danseuses venant de Graulhet, de ses environs et même de bien plus loin et nous leur souhaitons nos meilleurs vœux. En avril 2013, les Amis de la Danse fêteront leurs 17 ans d'existence». D'ici là, rendez-vous le mardi 8 janvier avec le premier thé dansant de l'année animé par l'orchestre de Jean Pierre Laurens, puis le 15 avec Domingo, le 22 avec Flash-Musette et le 29 avec un nouveau venu, les Big Boss.

 
PUBLIÉ LE 29/12/2012 03:48   
 
Le 7e rallye Val Dadou se disputera le 26 mai
 

 
C'est déjà la 7e édition du rallye automobile du Val Dadou que prépare l'association Auto Sport Passion du président Christian Géromin, sous l'égide de l'Asa Vignobles Tarnais. Les contrôles techniques seront effectués la veille au forum. Le dimanche, les organisateurs attendent entre 100 et 120 véhicules pour ce rallye régional, qui a abonadonné la nocturne inaugurée lors de l'édition 2012, pour revenir à trois épreuves de deux spéciales chacunes, une du côte de St Julien du Puy, l'autre autour de Puybegon. Avec, toujours, le challenge des épingles, points chauds des passages.

 
PUBLIÉ LE 29/12/2012 11:14   G.D.
 
Le bon Noël des commerçants
 
Les commerces graulhétois seront ouverts dimanche et lundi.
 
S'il est des commerces -prêt à porter, métiers de bouche- qui attendent le 1er de l'An pour étoffer leur chiffre d'affaire, d'autres font déjà un premier bilan de Noël et des fêtes de fin d'année. Et il est positif. Une tendance que confirme Pascal Marieu, le quincailler et co-président de l'association Cœur de ville.
 
«On est sur au-minimum, les mêmes résultats que l'an dernier. Les clients nous ont dit apprécier l'animation des rues, le Père Noël et les jeux mis en place par l'association». Pour Nadia de la boutique Bijoux Cailloux Bisous, c'est aussi la satisfaction. «Un très bon Noël. Plus de jolis et plus gros cadeaux, mais plus tardivement. J'ai bien travaillé entre le 20 et le 24». La bijouterie Salles confirme. «Mieux que l'an dernier. Le panier moyen en légère hausse. Les gens ont apprécié la place Jean Moulin refaite, c'est un vrai plus pour le centre-ville». Place du Jourdain, pourtant ouverte depuis un mois seulement, la bagagerie ALJ, a rejoint la tendance.
 
«Nous sommes très satisfaits. Nous avons des articles en cuir fabriqués à Graulhet et pas mal de personnes recherchent ce genre de cadeau. Nous avons même manqué des ventes de sacs à main, par manque de stock» avoue Céline.
 
C'est aussi bien côté bord de rocade, avec un grand millésime pour Jouéclub ouvert en 2009. «C'est mieux que les trois saisons précédentes. Les achats ont été très diversifiés, mais il faut de tout pour faire un monde» assure Yannick. Sa voisine Sandrine d'Esprit Maison, reconnaît elle-aussi avoir très bien travaillé.
 
«Le panier moyen s'est réduit légèrement, mais nous avons eu plus de passage. Bien avant les fêtes les gens recherchaient les belles pièces. En dernière minute, ils ont acheté de plus petits cadeaux. Mais Noël, c'est au moins l'équivalent de deux mois ordinaires».
 
Installée depuis 3 semaines, la boutique de Laura, la fleuriste de Fleur de Papillon, à l'angle du boulevard de l'Industrie et de l'avenue Ch. De Gaulle, a connu son premier Noël et l'a réussi. «Nous avons bien marché la veille de Noël. Nous venons d'ouvrir et cette première expérience est encourageante. Nous comptons sur le bouche à oreille pour nous faire connaitre».

 
PUBLIÉ LE 30/12/2012 03:45
  
Arc-en-ciel et toute la diversité de l'histoire locale
 
La façade de la mairie en couverture d'Arc-en-ciel d'hiver./Photo DDM.
 
Menaces avec armes, attentats à la pudeur, vol de… bœufs, détournement de fonds, délit d'ivresse publique, profanation de cimetière, des faits divers qui se sont passés à Graulhet voilà 120 ans. On y ajoutera pour remettre dans le cadre d'époque, porcs errant dans les rues et vases de nuit jetés de l'étage. Henri Manavit dans le nouveau numéro d'Arc-en-Ciel à paraître mi-janvier, retranscrit un savoureux rapport de police datant de 1893. Parmi les autres morceaux choisis, une réflexion, à propos de cadeaux de Noël, une histoire de sons de cloches des églises et chapelles du Graulhétois, un inventaire des bizarreries de la langue française et un récit d'un instituteur de campagne, entonnant des chants de Noël en occitan devant un auditoire étonné, signé Gabriel Rouyre. Plus loin, un retour sur les 7 ans de l'Eveil Artistique par Henri Manavit qui double par un hommage aux poètes locaux et surtout se félicite de la restauration commandée par la mairie de la bannière du Secours Mutuel offerte par Napoléon III à la ville en 1869. Puis, des souvenirs d'enfance autour d'une orange à Noël, de guerre et de Libération sur les hauteurs de Lacaune, et de la rue Solférino, ex rue Mattéoti. Le tout avec une pincée de poèmes bien à propos.

 
PUBLIÉ LE 31/12/2012 08:16  
 
Tradition : la fouace ressortie de l'oubli
 
Brigitte et Cédric Putto avec les différents modèles de fouaces graulhétoises. / Photo DDM.G.D.
 
Il en vend comme des petits pains. Depuis l'ouverture de sa boulangerie, Cédric Putto fabrique tous les jours une vingtaine de fouaces graulhétoises. «Pas une ne reste, les clients adorent cette pâte levée avec une fabrication particulière». Cédric Putto a débuté son apprentissage de boulanger à 14 ans et a appris le métier avec le regretté Maurice Brayette. Passé chez Dauzats à Laboutarié puis à Revel, il a ouvert sa propre boulangerie avec Brigitte, La mie Dorée, il y a un mois. «Cette fouace est fabriquée avec du beurre de la région, eh oui ! J'y fais cinq trous dans lesquels je mets ce beurre en même temps qu'un mélange de sirop et de fleur d'oranger puis je sucre le dessus avant d'enfourner. Le reste, c'est secret, celui que m'a transmis mon arrière-grand-mère, dans une famille ou la fouace était une tradition».
 
Illuminations de fin d'année avenue Victor Hugo - Photo Simon Rodier
 
Page réalisée à partir du site ladepeche.fr 
 

Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement