Du Bruc à Ricardens

Actualités août 2011 - 2

Publié le 16/08/2011 09:38 | La Dépêche du Midi

Bateaux à pédales à Nabeillou

Encore un rendez-vous à prendre au lac de Nabeillou.

En effet, c'est près de ce site pittoresque que les amateurs de sport aquatique en famille pourront s'adonner aux joies du bateau à pédales.

Bien que cette activité se déroule dans le cadre de mise en valeur du lac par les associations sportives graulhétoises, c'est une prestataire de service, Michelle Chauvel (pratiquant ce métier depuis une quinzaine d'années), qui la propose en complément.

Ouvert tous les jours à partir de 11 heures, chaque bateau peut accueillir de 4 à 5 personnes, ce qui en fait l'activité idéale pour les familles nombreuses.

Les tarifs sont de 8 euros la demi-heure et de 13 euros l'heure.

Il est également possible, après une petite balade tranquille au bord de l'eau, d'obtenir rafraîchissements et nourriture à proximité du départ.

Il s'agit en tout cas d'une bien belle manière de se détendre après une dure journée.

@

Publié le 16/08/2011 09:38 | La Dépêche du Midi

Les nageurs de retour de leur virée en Bavière

Après un séjour passionant en Bavière, c'est l'heure du départ pour les sportifs. /Photo DR

Après un voyage des plus passionnant en Bavière, il est maintenant temps de se préparer au retour vers Graulhet . Les derniers jours ont été plus qu' intenses: compétition internationale avec les clubs de Prien et Bernau, visite d'un camp celtique, randonnée, visite des mines de sel et après-midi récréative à la piscine en Autriche. Après avoir été invités par la mairie de Prien à la fête de la bière, la soirée s'est terminée par un feu d'artifice à l'auberge. Enfin, pour le dernier jour : visite du château de « Stein an der traun » et notamment de sa brasserie. Mais maintenant, il est temps de boucler les valises. Merci à nos amis Bavarois d'avoir permis à nos nageurs de vivre des moments inoubliables. Les nageurs tarnais se remémoreront avec un plaisir un brin nostalgique leur escapade outre Rhin.

@

Publié le 16/08/2011 09:38 | G.B

Les visiteurs ont été nombreux en juillet

La Maison des métiers du cuir reste un lieu incontournable. /Photo DDM

Le mois de juillet s'est avéré être intensif à Graulhet, en cette année 2011. En effet, malgré un temps plutôt changeant, les divers évènements proposés pour ce début d'été ont fonctionné de manière plutôt convaincante et satisfaisante. C'est en tout cas ce que témoigne le personnel de l'office du tourisme de Graulhet, situé Square maréchal Foche. «Nous avons beaucoup plus de monde cette année par rapport à l'année dernière, explique la gérante de l'accueil. Pour donner une indication, nous avons eu pas moins de 568 personnes venues chercher des renseignements contre 482 l'année dernière, sachant qu'à l'époque, nous faisions aussi l'accueil du service culture évènementiel de la mairie, le chiffre de l'année dernière comprend donc ces deux pôles.»

Une évolution, qui s'avère effectivement de taille, et qui peut surprendre. Certes, les activités n'ont pas manqué. Entre les spectacles historiques, les festivals, les projections en plein airs de « Ciné dans le Pré» , et les animations sur le marché, il y' avait de quoi faire pour les curieux. Cependant, le nombre d'animations n'a pas augmenté par rapport à l'année dernière, et la seule nouveauté (à savoir les visites guidées de la ville) a rencontré un succès plus modeste. L'explication est donc à chercher ailleurs. « Les difficultés économiques actuelles peuvent peut-être, paradoxalement, expliquer ce phénomène, avance la gérante de l'accueil. En effet, les départs en vacances sont plus rares cette année à cause des budgets plus limités, et beaucoup de gens cherchent des choses à faire près de chez eux. Cette année, nous avons eu beaucoup de Tarnais qui visitaient le Tarn. »

D'autres facteurs entrent sans doute en jeu, tels que le nouveau statut d'Albi en tant que patrimoine historique par l'UNESCO, ou encore le passage du Tour de France. Quoi qu'il en soit, toute la question est de savoir si ce phénomène se poursuivra durant le mois d'août.

@

Publié le 17/08/2011 09:21 | G.B

Visite de la maison des métiers du cuir

La maison des métiers du cuir vous apprendra tout ce qu'il y'a à savoir sur cette activité typiquement graulhétoise. /Photo DDM, J-M.L

C'est dans le vieux Graulhet, au 33 rue St Jean, que le situe la maison des métiers du cuir. Témoignage de la richesse du patrimoine culturel et industriel de la ville, ce musée vous permettra de revivre l'époque où le mégissage du cuir (soit le tannage des peaux d'ovins, caprins ou vachettes destinées à l'industrie de la chaussure, de la ganterie ou de l'habillement, à ne pas confondre avec le tannage ) était une source de travail et représentait le cœur même de la ville. Ouverte depuis le mois de mai jusqu'au mois de Septembre, elle organise des visites tous les jours (sauf le week end et les jours fériés) à partir de 9h15 et ce jusqu'à 16h45.

Un périple convivial.

Les curieux venus en apprendre plus débuteront la visite avec la projection d'un petit film, durant environ une dizaine de minutes, qui se chargera de leur expliquer les tenants et les aboutissants des métiers du cuir à Graulhet. Puis, une fois la projection terminée, le guide prendre le relais, et se chargera de vous expliquer les métiers du mégissiers, du maroquinier, et de tout ce qui concerne le cuir dans notre ville. Durant ce petit périple, sur un ton à la fois convivial, didactique, et plein d'humour, il vous fera visiter deux atelier de mégisserie, l'un traditionnel, l'autre représentant les conditions de travail en pleine ère industrielle.

Vous apprendrez également toutes les diverses manipulations pour parvenir à un cuir de bonne qualité, que ce soit la « Rivière », le « Galeta », la « Pigmentation ».

Vous aurez l'occasion de découvrir les gigantesques machines servant à cet effet (bien que nombre d'entre elles, hélas, soit aujourd'hui démantelées ou incomplètes), ainsi que les manipulations chimiques nécessaires pour créer les couleurs nécessaires.

Bref, tout ce que vous avez jamais voulu savoir sur les métiers du cuir à Graulhet, cette maison si particulière vous l'apprendra.

@

Publié le 18/08/2011 10:38 | G.B

Une piscine comme on n'en fait plus

Construite en 1967, la piscine municipale de Graulhet peut accueillir jusqu'à 200 personnes par beau temps. / Photo DDM

Ce fut en 1967 que se déroula la construction de la piscine municipale de Graulhet.

Inaugurée en 1968, elle a su se maintenir à flot et évoluer au fil des ans. Cette année encore, elle a su répondre aux attentes et s'adapter à la demande, même si les choses n'ont pas toujours été faciles. « La saison, pour l'instant a été assez mitigée, explique Antoine Mielko, maître nageur, notamment eu égard à la météo.

Toute installation extérieure dépend grandement de ce genre de choses, et le temps ne nous a pas trop gâté pour l'instant. Le mois de juillet a été assez difficile, et le début du mois d'août n'a pas été terrible non plus. » Il est vrai que tout n'a pas été rose durant cet été. Pouvant d'ordinaire recevoir entre 150 et 200 personnes les bons jours, la piscine municipale en a été souvent réduit à des journées de 20 , 30 personnes.

Elle ne manque cependant pas d'argument pour convaincre. Dotée de 3 bassins, dont un de 50 mètres, un ludique (comportant bains à bulles, espaces avec jets de massage, fontaines ou encore jets d'eau ), et un bassin d'intérieur (fermé en été), elle est littéralement unique en son genre. «Cette piscine a été construite selon les normes de son époque, qui étaient homologuées selon les compétitions de natation. A l'heure actuelle, il me semble que nous sommes le dernier bassin de 50 mètres dans le Tarn. »

Divers programmes spéciaux sont organisés régulièrement , que ce soit les nocturnes, des compétitions, des spectacles de natation synchronisée....

Mais le personnel de la piscine tire une grande fierté de son programme d'apprentissage de la natation, qui comporte plusieurs options, comme les activités municipales le mercredi (pour les 4-6 ans), le club de natation, des cours particuliers, ainsi que la gestion des scolaires. Une bonne méthode pour se sentir rapidement à l'aise dans l'eau. « La piscine municipale dispose de 3 maîtres nageurs, et il y' en a donc toujours au moins un en surveillance autour des bassins. »

@

Publié le 18/08/2011 10:39 | La Dépêche du Midi

Médiathèque de Graulhet : la réouverture

C'est depuis le Mardi 16 Août qu'a réouvert la médiathèque intercommunale de Graulhet. Située dans une ancienne mégisserie réhabilitée, elle s'étend sur 2000 mètres carrés et trois étages accessibles à tous. Au total, cinquante mille ouvrages et six mille cd audio peuvent être empruntés ou consultés, ce qui est digne des médiathèques des plus grandes cités. Des dvds jeunesse et musicaux, notamment, peuvent être empruntés. Des activités pour les plus jeunes sont également organisés, comme par exemple l'Heure du Conte.

La médiathèque est intercommunale et fonctionne en réseau avec les médiathèques de Gaillac, Brens, Briatexte, Lisle-Tarn, Lagrave et Parisot-Peyrole. Cette dernière est ouverte du lundi au vendredi de 9h30 à midi.

@

Publié le 19/08/2011 09:56 | La Dépêche du Midi

De belles performances pour cinq jeunes vététistes

Les jeunes vététistes graulhétois n'ont pas fait le voyage à vide dans les Alpes. / Photo DDM

Début août avait lieu à Serre Chevalier la 20° édition du TFJV (trophée de France des jeunes vététistes). Durant 5 jours, et sous un soleil radieux plus de 400 compétiteurs de 23 comités régionaux, ont rivalisé lors des épreuves de trial, descente, cross, relais, orientation dans les catégories benjamins, minimes, cadets. Une sélection Midi-Pyrénées, composée de 15 jeunes était présente. Parmi eux, 5 jeunes du club de Graulhet, sélectionnés après les épreuves régionales : Ludovic Fabre, 16 ans en catégorie cadet, Hugo Cross 14 ans et Benjamin Fabre 13 ans en minimes, Clément Bardou 12 ans et Colin Guillaume 12 ans en benjamin ont eu la responsabilité et l'honneur de représenter Midi-Pyrénées lors de ce trophée. A noter de très belles performances pour ces jeunes, surtout lors de l'épreuve de descente, très spectaculaire. Dans leur catégorie respective, Ludovic Fabre obtient la 4° place en descente, Hugo Cros finit 6°,Fabre Benjamin finit 45°.

Quant aux plus jeunes Clément obtient une très belle 3° place suivi de près par Guillaume Colin à la 5° place . Au trial les graulhétois se sont également bien comportés , Benjamin Fabre finit à la 25° place et Hugo Cros à la 28°. Clément Bardou termine 11° et Guillaume 50°.Fabre Ludovic finit 15°.

Enfin au cross country c'est Clément Bardou qui réalise une très belle course en finissant 10°. Le club de Graulhet peut être fier de ses jeunes vététistes qui ont fait preuve d'endurance , de technicité et d'une grande solidarité.

@

Publié le 19/08/2011 09:56 | La Dépêche du Midi

L'été au centre aéré La Courbe

Situé en pleine nature à proximité du village de Busque, le Centre aéré de la Courbe est devenu au fil des ans un acteur de choix en matière d'accueil de loisirs à destination des enfants. Ouvrant ses portes tous les été du premier au dernier jours des vacances scolaires (y compris le samedi), il accueille en moyenne plus de 200 enfants, avec des pics de fréquentation pouvant aller jusqu'à 450.

Le centre est divisé en 3 sections, correspondantes aux tranches d'âges séparant les enfants : la section maternelle (pour les 3 à 6 ans), la section pré-adolescente (pour les 7 à 11 ans), et la section adolescente. Il comporte aussi de nombreux équipements. De plus, diverses sorties et activités sont prévues afin d'égayer ce beau monde. Ici, l'important est de se dépayser, de changer d'environnement, tout en se liant d'amitié avec des nouveaux camarades.

@

Publié le 19/08/2011 09:57 | G.B

Le premier challenge de la saison

Depuis trois semaines, les entraînements sont marqués par l'assiduité et le sérieux. / Photo DDM.G.D.

C'est le vendredi 19 août que le Sporting Club débutera officiellement sa saison 2011-2012, avec un premier match contre l'A.S Lavaur dans le cadre de la finale du challenge de l' Espérance. Créé officiellement en 1910 (et résultat d'une longue tradition Graulhétoise de rugby), le club avait fêté son centenaire en fin d'année dernière. Rapidement devenu indissociable de Graulhet, il a su se faire une place de choix dans le milieu de l'ovalie. En effet, au fil des années, il aura obtenu de nombreuses victoires, ainsi que quelques défaites , mais pouvait de manière générale se targuer d'un palmarès plutôt honorable. Cependant, la dernière saison s'est avérée être une véritable déception pour le club qui, finissant 10è de leur poule, s'est vu descendre en Fédérale 2. « L'objectif pour cette saison , bien entendu, sera la remontée immédiate du club en Fédérale 1, explique Jean-Luc Cathalau, secrétaire général du Sporting Club Graulhétois.

Nous souhaitons veiller à ce que la déception de la saison passée ne se reproduise pas cette année. » Cette tâche d'importance a été confiée à deux entraîneurs dynamiques et motivés, Renaud Gelly et Benoît Bellot, qui devront faire leurs preuves lors du match de ce soir. Ils devront également faire face au départ suite aux déboires de la saison précédentes d'une douzaine de joueurs, comme par exemple Benjamin Rioux, Emmanuel Bleys ou encore Kevin Thiry. Ils devront également composer avec un budget plus limité que l'année dernière. «Les bénéfices du centenaire et du match international en moins, nous allons devoir nous montrer rigoureux sur les dépenses, explique Pierre Cathalau, président du club. Le budget sera revu à la baisse».

@

Publié le 20/08/2011 03:49 - Modifié le 20/08/2011 à 07:35 | La Dépêche du Midi

Montée de tension au quartier de Crins

C'est devant ce commerce que les incidents sont survenus. /Photo DDM

Le quartier de Crins à Graulhet a été secoué par un brusque accès de fièvre, jeudi soir, vers 20 h. Pendant près d'une heure une trentaine de jeunes de la cité, dont certains avec des battes de base-ball à la main, ont fait face aux gendarmes de la compagnie de Graulhet. Des invectives, des menaces, mais, fort heureusement, le calme est revenu peu après 21 h. À l'origine de cette tension, une altercation entre une commerçante et un homme âgé d'une trentaine d'années. Les raisons exactes restaient encore non élucidées hier soir.

Selon la commerçante, gérante du tabac Le Havane, elle venait de fermer sa boutique quand son chien, un malinois, a grogné au passage d'un individu. Ces grognements auraient déplu au jeune homme et il serait rapidement revenu avec une canne de golf pour cogner sur l'animal. Au passage, la commerçante a été légèrement touchée au visage et au genou et son jean a été déchiré. Le chien a alors sauté sur l'avant-bras de l'agresseur et l'a mordu. La version de l'individu est différente : après une dispute, la commerçante, lui aurait lâché le chien dessus.

Toujours est-il, qu'après avoir été mordu, l'homme s'est rendu rue de Normandie, une ruelle du quartier où se rassemblent habituellement les jeunes. « Ils ont discuté et ils sont partis avec la ferme intention de faire sa fête au clébard », confie un adolescent. Les sapeurs pompiers graulhétois ont évacué l'homme blessé vers les urgences du centre hospitalier de Lavaur. Quelques points de suture plus tard, il a pu regagner son domicile. La commerçante a été évacuée dans une ambulance, escortée par une voiture de gendarmerie vers le centre hospitalier d'Albi. Après examen, elle a regagné son logement. D'après les déclarations de témoins présents sur les lieux, le sang-froid des gendarmes a permis d'éviter que la situation ne dégénère. « Ils ont amené la buraliste à l'intérieur de son magasin et l'ont protégée. Par petits groupes, les forces de l'ordre ont commencé à engager le dialogue avec les jeunes qui étaient particulièrement remontés », raconte une habitante.

Des renforts de gendarmerie de Gaillac et d'Albi sont arrivés sur place vers 21 h 15. Un dispositif de surveillance a été mis en place, mais la nuit s'est déroulée dans la plus parfaite sérénité. Richard Bornia

@

Publié le 20/08/2011 10:36 | Ginou Capelle

St Julien-du-Puy : Deux yourtes attendent les vacanciers

Violette et Bernard Barbès et leur petite-fille de 2 ans et demi posent devant la plus grande des yourtes. / Photo DDM G.C.

A Saint-Julien-du-Puy, entre Lautrec et Graulhet, les touristes amateurs d'originalité peuvent vivre dans l'habitat traditionnel des nomades mongols.

Lovées sur l'aplat d'un versant de colline, elles ne sont pas visibles de la petite route qui relie les Martys à Graulhet. Et pourtant elles sont toutes proches. Juste à quelques mètres en amont est indiqué «Vialanove Yourtes». C'est là dans cette jolie campagne vallonnée que deux yourtes côtoient les champs de tournesol. Eh oui ! l'habitat traditionnel des nomades mongols est arrivé à Saint Julien du Puy. Chez Violette et Bernard Barbès «Ce sont de vraies yourtes tout droit venues de Mongolie » précise Violette qui s'empresse de faire visiter ses nouvelles habitations pour touristes amateurs d'originalité et de vie … spartiate. Vivre proche de la nature est tendance. Les adeptes seront servis car le confort est rudimentaire : une pièce unique, quelques lits gigognes qui peuvent servir de sièges et du petit mobilier, le tout entièrement décorés de couleurs rutilantes. Une seule ouverture la porte, mais un hublot central recouvert par la bâche peut se découvrir pour un peu plus de lumière.

Ni eau, ni électricité à l'intérieur. Mais qu'on se rassure les propriétaires ont prévu un local où il sera possible de faire sa toilette, la cuisine et les divers contingences de nos civilisations habituées au confort d'habitats modernes. « Nous avions eu l'idée de faire des toilettes sèches, finalement nous y avons renoncé» ajoute Violette. Réalisées avec plusieurs épaisseurs : un feutre très épais, une toile imperméable, une toile de décoration, posées sur un plancher en bois ces yourtes sont identiques à celles des mongols. Elles pourraient rester installées tout l'hiver, mais Bernard indique qu'il les démontera « Même si cela a été un vrai casse-tête à monter la première fois, il nous a fallu une demie-journée à huit, question d'habitude ça devrait aller mieux la prochaine fois». Ces deux yourtes (l'une de 15 m2 pour deux personnes, l'autre de 27 m2 peut accueillir jusqu'à 6 personnes) attendent maintenant les amateurs d'originalité.

Un rêve qui se concrétise pour Violette et Bernard «Cela nous a demandé pas mal de travail, près d'un an depuis la commande aux diverses formalités administratives».

@

Publié le 20/08/2011 10:44 | G.B

Antoine Mielko, maître nageur à l'ancienne

Pour Antoine Mielko, maître nageur à Graulhet depuis 27 ans, la piscine municipale est un peu comme son bébé. / Photo DDM

Depuis 1983, la piscine de Graulhet est sous la surveillance assidue du maître nageur Antoine Mielko. Homme aux multiples talents, âgé de 54 ans, il a longtemps été dans le milieu sportif. Mais, comme souvent, c'est par hasard qu'il s'est retrouvé à faire le métier qu'il fait aujourd'hui.

« Mon parcours est un peu particulier, explique-t-il. Au départ, je voulais plutôt travailler dans le milieu montagnard. Mais comme j'étais un ancien nageur, j'ai cherché du travail de maître nageur en tant que saisonnier à la piscine de Graulhet.»

Un «travail saisonnier» qu'il accomplit consciencieusement depuis près de 27 ans. Aimant enseigner, il a également longtemps entraîné le club de natation - sauvetage. «Une des raisons pour lesquelles je fais ce métier est le contact avec les gens. J'aime la pédagogie, j'aime enseigner. C'est plutôt un travail de surveillance et de convention. 98 % du travail se fait dans la convention.»

Maître-nageur en chef de la piscine municipale, Antoine a vu les changements apportés par les ans et les subventions à la bâtisse.

Interrogé sur le sujet, il se révèle intarissable. « Cet endroit, c'est un peu mon bébé, vous savez. J'ai assisté aux rénovations, je l'ai vu évoluer. J'espère pouvoir rester encore longtemps afin de voir ce qu'elle va devenir. »

@

Publié le 20/08/2011 10:44 | La Dépêche du Midi

Des nouvelles mesures de fauchage mises en place

C'est dans un souci de maintien de la biodiversité que le service des espaces verts a suivi les nouvelles pratiques mises en place par le Conseil général du Tarn concernant un fauchage plus épars. Autrefois assuré par un prestataire extérieur, ce dernier est désormais l'affaire des services espaces verts et voiries, ce qui entraîne une économie à ne pas négliger. Usant de l'épareuse et de la faucheuse, les employés municipaux assurent ces tâches dans un souci de conscience professionnelle. Trois phases de fauchage ponctueront désormais l'année à partir de maintenant : un premier passage courant avril mai consistera à couper l'herbe de la banquette ainsi que l'herbe de fossé à niveau.

Cette opération sera réitérée au début de début juin jusqu'à la fin de l'été. Enfin, courant septembre, c'est l'ensemble du fossé ainsi que le bas-côté qui seront traités. Ces procédés permettent de favoriser le développement durable, le retour de la biodiversité, et d'assurer le développement de la faune et de la flore. À noter que chacun de ces passages représente pas moins de 240 kilomètres de tonte. Le fauchage de certains grands espaces passera, selon les cas, de plus de 4 à environ 2 fois par an.

@

Publié le 21/08/2011 03:46 | La Dépêche du Midi

Cet été les écoles font peau neuve

Jusqu'à la fin de la période estivale, le service voirie de la ville effectue des travaux de rénovation dans les écoles.

La période estivale a toujours été l'occasion de réaliser des travaux dans des lieux abondamment fréquentés en période scolaire, notamment à l'intérieur des écoles. C'est pourquoi de nombreux travaux sont effectués en ce moment par le service voirie de la ville.

Par exemple, pour permettre l'accueil du centre de loisirs, des modules ont été installés à l'Albertarié (un pour les maternelles et deux pour les primaires) avec la peinture du sous-bassement ou encore l'isolation, la Capelette fait aussi peau neuve. La voirie, ainsi que les rues Jean-Jaurès et Verdaussou voient la mise en place de potelés, qui inciteront les conducteurs à se garer en quinconce. Cet aménagement est destiné avant tout à diminuer la vitesse des véhicules dans cette partie du centre ville.

Mais tous les travaux ne peuvent être effectués en même temps. C'est pourquoi, durant la période estivale, ceux de la cour de la mairie sont suspendus. Ils reprendront en septembre avec pour principal objectif de permettre un accès aux personnes à mobilité réduite à l'ensemble des services via une terrasse le long du bâtiment.

@

Publié le 22/08/2011 08:45 | La Dépêche du Midi

L'hommage des pompiers à Patrick Carvaillo

Patrick Carvaillo, toujours présent dans la vie du centre de secours.

Sapeur-pompier volontaire au centre de secours de Graulhet depuis le 1er janvier 1984, Patrick Carvaillo vient de nous quitter à seulement 51 ans après une longue et difficile épreuve. L'image d'un homme au fort caractère, toujours présent et prêt pour « décaler » mais aussi toujours présent pour s'investir dans la vie du centre dans les moments festifs, voilà l'image ce que nous garderons de notre ami disparu. Durant sa carrière de sapeur-pompier, Patrick à connu et combattu les plus gros feux de mégisseries de la commune, il a participé à de multiples interventions et campagnes extra-départementales de feux de forêts. Poussé par cette passion, il a très vite accédé au grade de sergent-chef et tenu une place importante au centre de secours, sa mémoire y restera gravée.

Le chef de centre, le président de l'amicale, l'ensemble des membres sapeurs-pompiers actifs et anciens s'associent à la peine de la famille de Patrick, et plus particulièrement a celle de son épouse Thérèse, et de ses deux enfants Estelle et Thomas.

@

Publié le 23/08/2011 09:18 | G.D.

Graulhet remporte la Coupe de l'Espérance

Graulhet 18 - Lavaur 13

Mi-temps 6 - 8

Pour Graulhet: 2 E. A. Montbroussous (42), Durand (75), 2 P. Dumont (5, 31), 1 T. Mandagaran (75)

carton blanc: Bueno (33)

Pour Lavaur: 2 E. Potante (33), Galy (51), 1 P. Jalabert (3)

carton blanc: Galinier (56)

arbitre: Mr Gruet (MP).

Graulhet a joué vendredi soir une rencontre officielle comptant pour l'attribution de la Coupe de l'Espérance. En recevant Lavaur, un déséquilibre des forces en présence était envisagé. Il n'en a rien été, car Lavaur, hormis en touche et dans les ballons portés, n'a pas dominé la rencontre. Ce sont les graulhétois qui ont séduit le public par l'enthousiasme mis à entreprendre et à faire le spectacle. L'essai de Durand en fin de match en est la plus fidèle des représentations, les spectateurs auront noté le coup de pied puissant de Dumont, l'activité de Moulin, la vaillance de Buéno, l'envie perpétuelle de jeu des frères Montbroussous et le bon comportement de tous les autres. Quand l'équipe récupèrera les Valette, Boutié, Gouveia, et consorts, elle devrait être équipée pour jouer au mieux cette saison particulièrement importante.

@

Publié le 23/08/2011 09:18 | G.B

Une volonté de biodiversité

C'est le service des espaces qui est chargé de s'occuper de la gestion des espaces naturels graulhétois. /Photo DDM

Chaque commune qui se respecte doit tôt ou tard affronter la question de la gestion des espaces naturels en son sein. A Graulhet, c'est le service des espaces verts qui est chargé de cette tâche. Depuis plusieurs années déjà, les employés municipaux qui la composent s'organisent petit à petit afin de maintenir la beauté de la région graulhétoise tout en maintenant un respect de la faune et de la flore. Dans cette optique, de grands changements ont été mis en œuvre.

«Notre action comporte 3 volets, explique Christophe Assalit, qui s'occupe des espaces verts. Le fauchage, le désherbage, et le fleurissement. Nous essayons à la fois de limiter la consommation d'eau et de produits chimiques tout en respectant la biodiversité.» Des efforts ont notamment été effectués dans la gestion des gazons.

Un changement d'orientation

Le service a mis en avant sa volonté de limiter l'arrosage automatique, tout en usant de plantes plus résistantes au manque d'eau. En matière de fleurissement, les employés déclarent favoriser les plantes les plus vivaces afin de limiter les traitements contre les maladies et les insectes, tout en privilégiant une lutte plus biologique contre ces fléaux. Cette nouvelle gestion devrait s'étendre sur plusieurs années. «Ce changement d'orientation a commencé il y a déjà quelques années, principalement en interne. Notre objectif à présent est de l'officialiser, et de sensibiliser la population à ces questions afin de les habituer petit à petit.» Concernant un désherbage plus écologique (un chantier sensible dans toutes les communes), plusieurs solutions sont à l'étude bien que le service ait déclaré qu'il n' y aura pas de « méthode miracle». «Cette évolution vers une gestion plus propre de notre habitat naturelle est commune à toutes les villes. Il est dans l'intérêt de tous de trouver des solutions plus écologiques et plus économiques à ces questions qui concernent l'intérêt général.»

@

Publié le 23/08/2011 09:18 | La Dépêche du Midi

À la découverte de la grève des mégissiers

L'inauguration du parcours des grévistes s'est déroulé le Samedi 6 Février. / Photo DDM

À l'occasion de la commémoration de la grande grève des ouvriers mégissiers 1909-1910, la ville a créé un « parcours des grévistes » dans des lieux symboliques de la grève. Ces six lieux ont été choisi en raison de son importance dans le déroulement de la grève, et constitue aujourd'hui une façon originale de découvrir la cité du cuir.

Le parcours débute place Henri-Mérou sur laquelle était situé l'ancienne « Maison du peuple », mairie de Graulhet jusqu'en 1908. Le comité de grève et la commission ouvrière s'y réunissent chaque jour pour prendre les grandes décisions. Le parcours se poursuit avec une escale à la Halle aux grains où étaient tenues les assemblées générales durant les cinq mois de conflit. Construite en 1864,elle fût démolie en 1981. La troisième étape est celle de la place Elie Théophile où se trouve l'actuelle mairie.

L'avant dernière étape est celle de l'ancienne gare, aujourd'hui dans le complexe du stade Noël Pélissou. Puis le parcours s'achève à la maison des métiers du cuir qui garde en ses murs la mémoire de la mégisserie.

À chacune de ces six étapes des plaques commémoratives donnent illustrations, informations et commentaires sur les événements comme sur toute une façon de vivre qui a forgé et façonné la ville d'aujourd'hui.

@

Publié le 24/08/2011 08:29 | La Dépêche du Midi

Le combat contre l'abandon des chats

Colette Aliev et Elisabeth Siadous, avec un chat récupéré cet été. / Photo DDM

L'association graulhetoise de sauvegarde des animaux fait partie des organisations dont on parle peu, mais qui réalisent des prouesses avec peu de moyens. Force est de reconnaître que le travail d' Elisabeth Siadous et surtout de Colette Aliev, permet de ne pas trouver les rues de la ville envahies de chats errants. « Notre association a pour but premier d'éviter la maltraitance et l'abandon d'animaux quels qu'ils soient. Nous pouvons aider les gens en difficulté à ne pas se séparer de leur animal de compagnie. Mais notre gros souci, ce sont les chats», assure Elisabeth Siadous. De son côté, Colette Aliev fait quotidiennement le tour des quartiers et des chats signalés abandonnés pour les nourrir. « Et là, souvent, il y a confusion. Certains riverains pensent qu'avec nos méthodes, nous faisons proliférer les chats. Notre intervention vise à maîtriser leur multiplication».

Recrudescence des abandons

En un an, elle a fait stériliser plus de 50 félins en les récupérant sur les points de nourrissage.

Ces interventions ont un coût que l'association arrive à supporter bon an mal an en organisant des vides greniers par exemple. Des donateurs aident, tout comme les pêcheurs graulhétois qui portent les poissons non consommables à l'association régulièrement. « Les propriétaires ne pensent pas toujours à faire stériliser leurs compagnons. Et un jour ils se retrouvent débordés par les portées et les abandonnent. Nous proposons aussi aux gens de nous appeler en cas de problème avec leur chat et nous invitons ceux qui n'en ont pas à en adopter un plutôt que de l'acheter ». Car les occasions de dons ne manquent pas.

Ces derniers mois, l'association a réussi à replacer 54 chatons. «Nous pouvons aussi aider les gens à retrouver leur chat perdu, tatoué ou pas. Par le fait de notre réseau de connaissances et de nos repérages. Ce n'est par garanti, mais l'efficacité est prouvée.»

@

Publié le 24/08/2011 08:29 | La Dépêche du Midi

Matthieu Delmas sur le podium

Matthieu Delmas troisième national de 2e Série. / Photo DDM

Fort d'une dixième place mondiale acquise en juillet, Matthieu Delmas envisageait sa participation aux championnats de France de Contak Sporting, avec sérénité et détermination. Mais le tireur n'a pas réussi dans son entreprise de titre national de 2e Série, en ne prenant que la troisième place, le week-end dernier à Signes dans le Var. Par équipe il a aussi terminé deuxième de Division Ligue. Reste à l'ancien rugbyman, d'espérer une sélection en équipe de France de ball-trap.

@

Publié le 25/08/2011 09:14 | J-C C

"Sanders bike" arrive en ville

Il y a quelques jours encore le parking était vide. /Photo DDM, J-C C

C'est à Graulhet que Gilles Sanders, seul coureur cycliste français à avoir participé à des championnats du monde dans trois disciplines différentes : la route, le VTT et le cyclo-cross, a choisi d'installer son magasin de cycle. Qui plus est l'ancien champion a choisi d'utiliser les possibilités des maisons Malié, fabriquées à Graulhet, pour assurer cette création.

Pour sa reconversion professionnelle l'ancien coureur cycliste a naturellement choisi d'ouvrir un magasin de cycles. Depuis cinq ans c'est à Toulouse qu'il partage ainsi sa passion du vélo et mets au service son expérience.» Nous souhaitons avoir un magasin de cycles plus grand, un magasin plus adapté à aux besoins des clients, les surprendre et mieux les servir en proposant un plus large éventail de produits, avoir une offre plus claire», explique Gilles Sanders. Aussi « Sanders Bikes « ouvrira à Graulhet sur un terrain de 600m2 avec un grand parking en bordure du boulevard Rivari le 15 octobre. On y retrouvera une surface de vente de cyles de 200m2 avec son atelier de 25m2 et une aire de lavage.« Je connais bien le Tarn où il y a beaucoup de licenciés et il y a peu de magasins spécialisés. C'est ici, à Graulhet, que l'on trouve le plus gros club de VTT du département», souligne Gilles Sanders qui apprécie aussi la qualité de vie offerte par la région et pense que « c'est peut-être le moment d'investir ici».

Pour construire le magasin l'ancien coureur cycliste a choisi de faire appel à Richard Malié habitué à réaliser des maisons transportables. « Il m'a déjà fait une maison de ce type avec ce procédé étonnant. Cela est donc une suite logique» explique Gilles Sanders. Cependant le magasin n'aura pas un long trajet à faire puisqu'il sera situé sur le parking du constructeur de maison, lui offrant aussi une vitre de son savoir-faire. « Nous avons de plus en plus de commandes pour des lieux publics comme des écoles ou des magasins», confie Richard Malié. Les deux amis ont donc choisi de s'unir à la fois sous le signe de la passion et le signe de la raison.

@

Publié le 25/08/2011 09:14 | La Dépêche du Midi

Portes ouvertes aux écuries

L'écurie Pascal Bernad se spécialise dans la préparation de concours morphologiques et de dressage. / Photo DDM

Pour la troisième année consécutive, les écuries Pascal Bernad organiseront une journée festive de rentrée. Elle aura lieu le samedi 10 septembre avec de nombreuses activités liées au cheval, préparées et présentées par des professionnels mais aussi par les propriétaires des écuries pour faire partager leur passion. La journée débutera à 9 heures précises avec le départ d'une randonnée équestre de deux heures guidée par des propriétaires et un « vide-écurie» qui aura lieu aux écuries. A midi le repas bio sera proposé par la « grenouille gourmande». A partir de 15 heures différentes animations équestres seront présentées par les propriétaires : carrousel, promenades en calèche et en poney, etc. La présentation de chevaux à la vente aura lieu quant à elle à 17h30. S'en suivra à18h30 une restauration sur place sur réservation. Deux formules sont proposées : plateau repas ou frites grillade. Enfin la journée se clôturera avec un spectacle équestre de professionnels comprenant feu, voltige ou encore poste hongroise : un festival de tableaux équestres préparés et présentés par Pascal Bernad et la troupe Impulsion de Ghislain Cayla.

@

Publié le 26/08/2011 07:49 | J-C Clerc

Plaine de Millet, un projet d'envergure

Claire Fita, adjointe au maire de Graulhet, et Pascal Néel, président de la communauté des communes, dévoilant le projet d'aménagement urbain. / Photo DDM, J-C C

Dans le cadre du projet de la plaine de Millet, comprenant la création d'un cinéma, d'une passerelle, d'une crèche et un aménagement paysagé, le conseil municipal a choisi d'approuver la convention de groupement de commandes entre la ville de et la communauté de communes Tarn et Dadou.

Les études d'avant projet élaborées par la maîtrise d'œuvre Epure ont été approuvés par les deux collectivités. Elles ont arrêté chacune pour ce qui les concerne le montant des honoraires de l'équipe de maîtrise d'œuvre et validé la passation de l'avenant au contrat correspondant. C'est la SEM81 (Société d'Economie Mixte pour l'Aménagement et le Développement du Tarn), en tant que mandataire des collectivités, qui est chargée de l'exécution de l'ensemble de ces dispositions.

« Durant la phase d'études, le groupement de commandes a permis aux deux maîtres d'ouvrage de s'organiser simultanément autour d'objectifs communs et au service d'une opération globale où chacune a pu développer ses propres projets» explique Claude Fita, maire de Graulhet. Au stade opérationnel les deux collectivités ont choisi de poursuivre dans cette voie et de constituer un nouveau groupement de commandes conformément aux dispositions de du code des marchés publics pour assurer la passation de tous les marchés nécessaires à l'opération « Plaine de Millet» dans sa phase de réalisation.

Du côté du calendrier après les appels d'offres de juillet, les retours sont attendus avant le 20 septembre. « On lance le DCE, Dossier de Consultation des Entreprises, le projet est bouclé et le plan est définitif. Les lots sont organisés entre les différents corps de métiers» assure Guy Peyre, adjoint au maire en charge des travaux qui précise que «le lancement des travaux devrait avoir lieu le 18 novembre et ils devraient durer 18 mois».

Un projet modifié à plusieurs reprises

Le projet initial a été modifié plusieurs fois au cours des études. Ainsi la passerelle, piétonne, initialement d'une largeur de 5,50 mètre a été ramenée à 3,50 mètres.

En son milieu l'aiguille qui devait culminer à 52 mètres a été ramenée à « seulement» 28 mètres de hauteur.

D'autres modifications ont aussi été apportées à la crèche et au cinéma.

Le montant des travaux s'élève aujourd'hui à 7,5 millions d'euros.

Son financement est assuré par la communauté des communes Tarn et Dadou, la ville de Graulhet et le Conseil région de Midi-Pyrénées.

@

Publié le 26/08/2011 09:17 | La Dépêche du Midi

18 000 euros pour les associations

Le projet du lycée Clément de Pémille./ Photo DDM, J-C C

Lors de sa dernière réunion le conseil municipal a décidé d'attribuer des subventions exceptionnelles de fonctionnement à diverses associations: FAR (fédération des artistes de la région de Graulhet) pour l'exposition de printemps 500 euros ; Lycée Professionnel Clément de Pémille pour le Projet pédagogique bijouterie 1000 euros ; Comité des fêtes de la Ventenayé pour la soirée «Dance Floor» au Forum en avril 1500 euros ; l'Amicale Laïque de Graulhet pour l'action Naturabeillou 145 euros ; Nabeillou pour pour l'action Naturabeillou 145 euros ; Les archers du Dadou pour l'action Naturabeillou 145 € ; Graulhet Naturévasion (Escalade) pour l'action Naturabeillou 145 € ; Vélo Club Graulhet pour l'action Naturabeillou 145 € ; Graulhet Naturévasion (Randonnée) pour l'action Naturabeillou 145 € ; l'AAPPMA Graulhet pour l'action Naturabeillou 145€ ; le SCG Omnisports pour l'étude du centre Multisports 3000 €; le SCG Omnisports section Boxing Savate pour le « Choc des Titans 2 « 5000 €; le SCG Omnisports Section Rugby pour la rencontre internationale 3000 €; le collège Louis Pasteur pour le jumelage avec Prien 985 € ; le SCG Omnisports Section natation pour le jumelage avec Prien 1500 €; le vélo club Graulhet pour le Championnat Midi-Pyrénées de cyclo cross VTT 500 €.

@

Publié le 27/08/2011 11:15 | La Dépêche du Midi

Encore une poule plein sud-est

C'est une habitude dont la quinzaine de joueurs du club bouliste graulhétois se passeraient volontiers. Le championnat des clubs de National 2 qui va commencer début octobre leur a attribué une poule plein sud-est, comme d'habitude avec des clubs d'une région pour laquelle le sport boules fait partie intégrante de la culture. Au programme, les Varois de Club Laurentin, Nyons, le Val de Drôme, Romans et les presque voisins de Saint-Jory en Haute-Garonne. Premier match le 1er octobre avec la réception de Nyons au boulodrome.

« Les Drômois sont pour nous des inconnus. Nous ne les avons jamais rencontrés. Ce qui n'est pas le cas de Nice et de Romans contre qui nous avons joué les saisons précédentes. Saint-Jory, c'est du lourd, avec un titre de champion de France National 3 la saison dernière », analyse Laurent Aussenac, l'un des « anciens » d'un club qui compte 45 licenciés dont une quinzaine à peine pratiquent cette discipline de haut niveau. Pour les graulhétois, qui ont terminé la saison 2010-2011 à la quatrième place de leur poule, la reprise des entraînements collectifs est prévue pour ce 30 août. Il leur restera don un bon mois pour se préparer, sans Christophe Qunita et Isaac Hotchoa, qui ont tous les deux, muté pour le club de Montpellier. Ils seront remplacés par des jeunes prometteurs du club local qui les a formés.

@

Publié le 27/08/2011 11:15 | G.D.

Menu varié pour Graulhet temps libre

Un groupe de Graulhet temps libre lors d'une sortie en juin dernier. /Photo DDM

L'association Graulhet Temps libre propose à ses adhérents un vaste choix d'activités pour la saison 2011-2012 qui débutera courant septembre. Au programme, des activités culturelles, ludiques et sportives dont voici le menu. Le lundi de 10h à 12h, informatique ou photo numérique. A 14h scrabble. Le mardi à 14h cartes, à 14h : marche, randonnée adaptée à tous. Départ : place Bosquet. Le mercredi : anglais pour débutants de 9h à 10, pour les avancés de 10h à 11 h 30, piscine et aquagym de 15h à 16h. Le jeudi : activités à caractère culturel et convivial, sortie à la journée ou la demi-journée avec visites guidées, conférence et vidéo projections. Le vendredi à 14h jeu d'échec (initiation et progression). L'association propose aussi des cours d'histoire de l'art (sur les grands peintres et sculpteurs) pour une durée de 10h sur l'année à la salle (cinq séances de 2h).

Un voyage annuel ouvert à tous les adhérents. Cette année, les chemins de Compostelle sont en prévision au programme.

AG le 15 septembre

« Les diaporamas, vidéo projection, jeux de sociétés, cours d'informatique et d'anglais, photo numérique, randonnée et marche du mardi sont gratuits. Les sorties avec repas et transport inclus pour la journée, inscriptions aux activités physiques (piscine et aquagym), cours d'histoire de l'art, voyage annuel sont avec participation », précise Christiane Dumontier qui présidera la prochaine assemblée générale le jeudi 15 septembre à 14h 30, à la maison des associations de la place Bosquet qui abrite les activités régulières. « Toutes les personnes désireuses de participer au conseil d'administration de notre association doivent déposer leur candidature avant le 10 septembre ». Les vendredis 2 et 9 septembre aura lieu au siège de l'association 16 place Bosquet à 10h une permanence pour les inscriptions. « Elles permettront de donner des informations complémentaires aux personnes qui le souhaiteront ».

@

Publié le 28/08/2011 03:48 | La Dépêche du Midi

« Brignac cherche une planche de Salut ! »

Crépuscule par Thierry Brignac.

C'est du 2 au 23 septembre à la médiathèque de Graulhet que sera installée l'exposition de l'artiste Thierry Brignac, intitulée « Brignac cherche une planche de Salut ».

Un artiste qui a déjà exposé à Graulhet dans les locaux de la Far. Située dans le hall d'entrée, cette dernière regroupera des pièces de la série « Gueules de bois », résultat d'un travail de cinq longues années réalisé dans son atelier niché dans les rondeurs de Lisle-sur-Tarn.

L'artiste n'utilise que des bois de récupération, de bâtiment, de transport ou d'emballage auxquels il donne une seconde vie comme une éternité. ( http://cabanenbois.over-blog.com/categorie-11310765.html )

Le vernissage de l'exposition aura lieu le mardi 6 septembre à 18h30.

L' exposition se poursuivra quant à elle jusqu'au 23 septembre et sera visible aux horaires d'ouverture de la mediatheque.

Entrée libre et gratuite.

@

Publié le 30/08/2011 08:41 | J-C C

Bapel-Dourlhiès mis à nu

Le site sur lequel s'érigeait l'usine./ Photo DDM

Le chantier de déconstruction de l'usine Bapel-Dourlhiès ont été arrêtés plus rapidement que prévu.

Il avait nécessité des modifications du sens de circulation, pour les piétons comme pour les véhicules, qui ont vu ainsi leurs désagréments disparaître bien plus tôt que ce à quoi il pouvaient s'attendre, la démolition de l'ancienne usine s'étant avérée plus rapide que prévu.

Aujourd'hui les études portent sur la faisabilité de divers projets maintenant que la dalle a été mise à nue.

Elle détermineront s'il est possible, en fonction des polluants, installer un parking d'une vingtaine de places ou de la végétation. « Tout ceci était prévu dès le début du projet», explique Guy Peyre, adjoint au maire en charge des travaux qui souligne « nous choisissons les aménagements en fonction du plan de gestion mais aussi en fonction des contraintes».

Coût de l'opération : acquisition maison 76659 euros, estimation désamiantage 481091 euros, estimation dépollution 215280 euros, aménagement des espaces verts 68770 euros. L'opération d'un coût global de 856825 euros TTC devrait être financé par l'ADEME (40%), la Région (30%), le Conseil général (15%) et la ville.

@

Publié le 30/08/2011 08:41 | La Dépêche du Midi

De nombreux travaux dans les écoles pour la rentrée

Maternelle de l'Albertarié : Construction d'un appentis pour abriter les parents d'élèves, pose de fenêtres à double vitrage et de volets roulants électriques pour l'entrée, la cantine et le bureau de la directrice. Un réaménagement des toilettes des petits a été effectué avec de nouvelles vasques et un lave-mains adapté. Pose d'une clôture de séparation entre la maternelle et le primaire. Les portes des classes devraient être terminées et posées par les ateliers municipaux durant les vacances de Toussaint.

Primaire Albertarié : Création d'un abri pour les poubelles, peinture des tableaux, pose de deux bungalows, un pour le centre de loisirs maternelle, un second pour permettre à l'Amicale laïque d'accueillir dans de meilleurs condition les primaires du centre de loisirs.

Ecole Gambetta : Pose d'étagères, porte-manteaux, régulation du chauffage et manutentions diverses.

Maternelle de Crins : réfection des descentes du pluvial.

Ecole de Crins : Peinture des tableaux.

Ecole Victor Hugo : Deux classes ont été repeintes ainsi que les tableaux. Vérification et régulation du chauffage.

@

Publié le 30/08/2011 08:41 | La Dépêche du Midi

En piste pour danser

Le succès des thés dansants./ Photo DDM arch.

La danse arrive à la Ola. L'association créée il y a deux ans continue sont ascension avec plus de 300 adhérents et de nouvelles activités. A partir du 19 septembre les membres pourront apprendre à danser avec Charline et Guy. Les danses de salon, du rock au cha-cha en passant par le tango ou le paso doble, ainsi que les danses traditionnelles comme la tarentelle ou la valse des roses seront au programme de ce nouvel atelier. « Cela fait 23 ans que je danse. J'en avais toujours rêvé puis une occasion nous a incité, mon mari et moi, à apprendre et depuis nous n'avons pas arrêté» explique Charline, la future animatrice.

Monique Glade, responsable de l'activité, est mordue elle aussi de danse et membre très active de la Ola. « Ce sont les membres qui nous ont demandé de lancer cette activité. Il y a donc déjà beaucoup d'inscrits. Cependant nous sommes près à accueillir de nouveaux danseurs et même à ouvrir de nouveaux horaires « souligne Annie Jammes, responsable de la Ola. Pour l'instant l'atelier sera ouvert tous les lundis (sauf vacances scolaires) de 20h30 à 22h30 ou local de l'association, place Bosquet.

@

Publié le 30/08/2011 08:41 | J-C Clerc

Vers une nouvelle carte scolaire

Danielle Désert déplore de voir une situation qui avait été anticipée depuis plusieurs mois. /Photo DDM, J-C C.

C'est demain, mercredi 31 août, que seront validés les chiffres des effectifs dans les écoles grauhétoise pour cette rentrée. Alors que deux classes ont été fermées en raison de l'augmentation du nombre maximum d'élèves autorisés dans chacune d'elles, et conformément aux prévisions de l'équipe de Danielle Désert, adjointe au maire aux affaires scolaires, les places manquent. A quelques jours de la rentrée certains parents ne savent pas encore où leurs enfants seront affectés.

L'annonce il y a quelques mois de la fermeture de deux classes, engendrant celle de l'école de la Ventenayé, alors que la population de la ville repart à la hausse, faisait office de paradoxe. Lors du dernier conseil municipal Danielle Désert avait fait part de ses craintes, aujourd'hui confirmées. « Il reste encore 24 logements à En Gach à pourvoir, des T3 et des T4 qui seront occupés par des familles», souligne l'élue. Aujourd'hui rénové, le quartier est à nouveau attractif à tel point qu'il ne reste plus aucune place dans le groupe scolaire qui en compte 300. « On avait déjà averti qu'on ne savait pas si on pourrait accueillir tous les enfants de deux ans, même s'il y a le réseau ambition réussite « déplore l'élue. Si cette situation avait bel et bien été anticipée - la ville enregistrant 177 naissances en 2009 contre 130 en moyenne les autres années - seuls les chiffres qui seront validés à la rentrée seront pris en compte par l'inspection académique et non les élèves « fictifs». Aussi la commission technique paritaire du 8 septembre, juste après la rentrée, offrira une comptabilité précise des effectifs. L'inspection d'académie pourra ensuite accorder une ouverture de poste en urgence. Pour certains parents la situation est aujourd'hui délicate. Afin que cette situation ne se reproduise plus, une nouvelle réflexion sur la carte scolaire de la ville sera lancée cette année, peut-être avec l'aide d'un cabinet spécialisé. Cet état des lieux pourra alors déclencher un nouveau travail sur la carte scolaire, le précédent ayant été rendu caduc par l'augmentation du nombre d'élèves maximum autorisé par classe quelques mois à peine avant la fin de l'année scolaire précédente.

@

Publié le 31/08/2011 07:49 - R.R.

Graulhet, la ville sans commissariat

Trois gendarmes sur le départ à la brigade de Murat-sur-Vèbre dans les monts de Lacaune : même s'ils doivent être remplacés d'ici la fin de l'année selon l'état-major, et c'est toute la montagne tarnaise qui gronde. Annonce de fermeture de la brigade de Labastide-Rouairoux à la limite du Tarn et de l'Hérault et c'est toute la population qui organise des barrages filtrants sur la nationale 112. Menace de fermeture du commissariat de Mazamet et voilà les commerçants qui manifestent pour garder les policiers. Même contestation des élus et de la population après l'incendie qui a ravagé les locaux de la brigade de Dourgne qui finalement a été reconstruite. Plus près de nous, la fermeture du commissariat de Graulhet le 31 juillet a donné lieu à la montée au créneau des élus locaux et départementaux et à la descente dans les rues d'une grande partie des habitants. Qu'ils soient policiers, ou gendarmes, les « bleus » ont la cote auprès des populations, et pas que dans les zones rurales même si dans ces dernières, leur présence est assurément un gage de sécurité. Le gendarme est ici reconnu comme un protecteur, celui sur qui l'on peut compter en cas de pépin. Sa présence, sa proximité rassure.

Globalement la réorganisation des territoires de compétence des gendarmes et des policiers effectuée en 2011 dans le Tarn a semé le doute, généré l'incompréhension des habitants qui se basaient sur le « on sait ce que l'on perd, on ne sait pas ce que l'on va gagner ». Mais c'est surtout l'absence de concertation qui irrite. Un beau jour la décision tombe et elle est irrévocable. R.R

@

Publié le 31/08/2011 09:18 | G.D.

Football : Objectif montée pour le centenaire du club

Les entraînements vont bon train sous l'œil attentif de Michel Cuxac. / Photo DDM.G.D.

C'est un espoir que nourrissent presque secrètement les dirigeants et joueurs du Football Club Graulhetois. Depuis trois saisons que l'équipe évolue en Promotion Ligue, avec Patrice Insa pour entraîneur et Michel Cuxac pour président, tout le monde verrait bien une saison de bon football avec au bout la montée à l'étage supérieur. Si tous s'accordent à reconnaître que les festivités de l'anniversaire des cents ans du club prévues au printemps, à l'image du voisin du SCG rugby, ne sont jamais faciles à faire coïncider avec les succès. « Le centenaire sera fêté dans la simplicité, le FCG n'ayant pas les moyens des fastes d'autres clubs. Il sera digne et sage à la fois. » Assure Michel Cuxac. Sportivement, les 44 séniors ont repris depuis un mois, avec pas mal de perturbations dues au jeûne du Ramadan qu'une bonne partie de l'effectif respecte.

Malgré tout, Patrice Insa avec cette saison Yannick Francès pour le seconder, reste confiant avant la reprise du championnat prévue le 11 septembre à 15 heures à l'Estarié avec la réception de Requista. « Le challenge sera de réussir notre entame de championnat, les deux premiers mois, qui, avec un bon classement, peuvent permettre d'entretenir l'espoir et l'enthousiasme » Car espoir et enthousiasme il y a. « Le groupe fonctionne bien, même s'il manque comme dans beaucoup d'équipes, un joueur d'expérience pour le guider ». La poule avec cette saison des déplacements plus courts que les précédentes, est homogène mais « jouable ». « Nous espérons finir dans les trois premiers. Mais comme il n'y a que le premier qui monte... »

Ce matin, vendredi 19 août, à 7 h 47 la ville de Graulhet a été survolée par une Montgolfière qui se déplaçait est - ouest et qui a dû passer à la verticale du barrage de Miquélou...

Page réalisée à partir du site ladepeche.fr

Calendrier Équipe 1 SCG rugby, saison 2011-2012

Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement